Principal
La prévention

Signes de douleur osseuse dans le cancer

La douleur accompagne tout processus pathologique qui se produit dans le corps. Parfois, il est si intolérable qu'il est impossible de s'endormir la nuit. Lorsque le tissu osseux commence à faire mal, c'est une raison de consulter un médecin. La douleur osseuse survient très souvent avec le développement d'un processus cancéreux dans divers tissus. Dans le cancer, des sensations douloureuses dans le tissu osseux se produisent à 3-4 stades (métastases se propagent dans tout le corps).

Type de défaite

Les sensations de douleur dans le cancer peuvent être divisées en plusieurs types (selon le type de tissu affecté).

Tissu nerveux

Une tumeur en croissance en oncologie exerce une pression sur les fibres nerveuses ou des dommages aux terminaisons nerveuses se produisent. Le tissu nerveux et la douleur qui en résulte peuvent apparaître en raison d'une radiothérapie et / ou d'une chimiothérapie, d'un traitement chirurgical.

OS

Des dommages aux vaisseaux situés à l'intérieur du tissu osseux se produisent. Cela provoque des douleurs aiguës en oncologie, qui sont éclatantes et / ou douloureuses. La douleur osseuse a tendance à augmenter en intensité.

Mouchoir doux

Lorsqu'il y a des dommages aux cellules anormales des muscles ou des organes internes. Dans un certain nombre de maladies causées par une pathologie oncologique, la douleur irradie vers les parties inférieures de la colonne vertébrale.

Douleur fantôme

Le patient ressent une douleur dans l'organe ou une partie du corps qui a été prélevé. Parfois c'est insupportable.

Douleurs migratoires

Il y a des moments où un organe affecté par des cellules cancéreuses se trouve au même endroit et la douleur irradie à un endroit complètement différent. Le cancer du foie en est un bon exemple. Le foie est situé dans l'hypochondre droit et le patient ressent une douleur dans l'avant-bras droit.

Il existe un certain nombre de cancers qui provoquent des douleurs osseuses. Ceux-ci comprennent: poumon, rein, sein, prostate, thyroïde, mélanome.

Les métastases affectent dans la plupart des cas les os de la hanche, les côtes et la colonne vertébrale. La douleur a tendance à bouger.

Les cellules pathologiques avec flux sanguin pénètrent dans la moelle osseuse. Un amincissement du tissu osseux se produit. À cet égard, les fractures surviennent très souvent chez les patients cancéreux..

Diagnostique

Un très gros problème dans le diagnostic de la douleur osseuse est que les métastases dans les premiers stades sont asymptomatiques. Pour poser le bon diagnostic, le patient se voit prescrire les études supplémentaires suivantes:

  • scintigraphie;
  • CT scan;
  • radiographie;
  • test sanguin général et clinique.

Scintigraphie squelettique

Avec cet examen, les métastases osseuses et le cancer peuvent être détectés à des stades très précoces et n'importe où dans le squelette humain..

Examen aux rayons X

Ce type de diagnostic dans les premiers stades ne fournit pas d'informations complètes. Efficace dès le troisième stade de la maladie.

Tomographie magnétique nucléaire ou par ordinateur

Il est utilisé pour le diagnostic comparatif des métastases, du cancer des os et d'autres maladies. Très instructif avant la chirurgie (pour une détermination plus détaillée de l'emplacement de la tumeur).

Diagnostics de laboratoire supplémentaires

Elle est réalisée pour le diagnostic différentiel de l'ostéoporose. Avec les processus tumoraux, la teneur en phosphatase alcaline et en calcium dans le sang est augmentée.

Signes d'apparence

Les principaux signes de métastases tumorales dans l'os sont:

  • douleur osseuse;
  • mobilité réduite;
  • engourdissement des membres et de l'abdomen;
  • Difficulté à uriner
  • hypercalcémie et, par conséquent, envie de nausée, l'appétit diminue fortement, la soif est présente presque tout le temps, des signes de fatigue.

Tumeur rénale

Les métastases se manifestent par une douleur dans le tissu osseux, des membres cassés, la moelle épinière est comprimée.

Tumeur pulmonaire

Très souvent, les douleurs sont localisées dans la colonne vertébrale. Ou là où il y a un bon apport sanguin: côtes, humérus, os pelviens. Dans le cancer du poumon, la douleur osseuse apparaît dans les derniers stades.

Tumeur de la prostate

Les métastases primaires dues au cancer de la prostate sont très rares. Des douleurs osseuses aiguës apparaissent dans les derniers stades de la maladie.

Membres supérieurs et inférieurs

Le tissu osseux de l'avant-bras est affecté dans le cancer de la glande thyroïde, du sein chez la femme, des poumons. Le premier signal de cancer du côlon, du rectum, du foie et des voies biliaires sera une douleur dans l'avant-bras.

La douleur dans le cubitus et le radius apparaît avec le cancer des glandes mammaires, des poumons et des reins. Les os de la main ressentent une douleur aiguë lorsque:

  • cancer du sein et de la thyroïde;
  • cancer du colon;
  • des dommages aux reins, au foie, à la vessie, à la prostate;
  • mélanome et lymphogranulomatose.

Une douleur tibiale insupportable survient avec le cancer du poumon. Le péroné est affecté - recherchez un cancer du côlon ou de la prostate. Le cancer du sein donne des métastases et des douleurs dans les os du pied.

Crâne

Tous les os du crâne peuvent être ciblés par les cellules cancéreuses. La douleur dans les os de l'orbite survient avec des tumeurs du sein, des reins, de la glande thyroïde, un mélanome.

La maladie de la voûte et de la base du crâne et leur inconfort apparaissent comme le premier signe. Les néoplasmes malins qui les ont provoqués sont révélés après un examen supplémentaire. À la suite du diagnostic, les éléments suivants peuvent être identifiés:

  • cancer mammaire;
  • cancer de la thyroïde et des glandes parathyroïdes;
  • cancer du colon;
  • cancer de la prostate;
  • cancer des poumons;
  • rétinoblastome, médulloblastome chez l'enfant.

L'apparition d'une douleur intense dans les os et les métastases détectées indiquent la quatrième étape du processus tumoral. C'est un symptôme très défavorable..

Tumeurs malignes du squelette osseux

La tumeur osseuse est une pathologie très rare. Le site le plus probable de lésion osseuse se trouve dans les os longs des bras et des jambes..

Les symptômes de la défaite

Si la terminologie «tumeur maligne des os» est utilisée, cela signifie que le processus primaire se produit directement dans le squelette osseux. Il s'agit d'une maladie primaire, pas de douleur dans les métastases d'autres maladies.

Les premières manifestations du processus tumoral peuvent être:

  • la douleur osseuse est localisée dans la zone touchée;
  • se produit le plus souvent le soir ou sous stress, devient constant avec le temps;
  • gonflement au site de la lésion;
  • fractures osseuses fréquentes;
  • fatiguabilité rapide;
  • perte de poids brutale sans raison apparente.

Types et causes d'occurrence

Des études médicales ont montré que le cancer des os survient en raison d'une mauvaise division cellulaire. Les facteurs suivants peuvent également influencer la survenue d'un cancer des os:

  • radiothérapie et chimiothérapie pour d'autres formes de cancer;
  • pauvre hérédité;
  • conditions précancéreuses.

Les types les plus courants de cancer des os comprennent:

  • l'ostéosarcome, affecte les enfants et les jeunes;
  • chondrosarcome, les personnes âgées souffrent;
  • Sarcome d'Ewing, les enfants et les jeunes sont malades.

Stades de la maladie

Il y a quatre étapes du processus pathologique.

Première étape

La maladie, si elle est détectée à ce stade, est traitable. La douleur est localisée au tissu osseux.

Deuxième étape

Une ponction de la zone touchée indique un processus malin et une croissance tumorale rapide. La douleur est toujours localisée dans une zone spécifique du tissu osseux.

Troisième étape

Une biopsie indique une croissance et une prolifération rapides des cellules cancéreuses. La douleur osseuse peut être localisée dans plusieurs zones.

Quatrième étape

La douleur se propage à d'autres parties du squelette osseux et aux tissus mous. Il y a une augmentation significative des cellules cancéreuses. Les métastases secondaires se propagent dans tout le corps.

Traitement

En cas de sensations douloureuses dans les os dans le cancer et l'oncologie, la thérapie vise à maintenir le confort de vie du patient. Elle n'est effectuée que de manière globale. Plusieurs méthodes de traitement sont appliquées à la fois.

Méthode chirurgicale

S'il y a des indications et que la tumeur est opérable, elle est retirée. Si la formation maligne ne peut pas être opérée, un traitement de soutien est effectué:

  • traitement des fractures;
  • fixation des os atteints de tumeur susceptibles de s'amincir.

Radiothérapie

La méthode est basée sur le principe de l'irradiation aux rayons X du foyer tumoral. Les cellules cancéreuses sont beaucoup plus sensibles aux rayons X que les cellules tissulaires.

Chimiothérapie

Cette méthode est basée sur l'utilisation de médicaments hautement toxiques pour cibler les cellules cancéreuses. A beaucoup d'effets secondaires.

Traitement d'accompagnement

Anesthésie

Étant donné que le cancer des os ou les métastases cancéreuses situées dans les os provoquent une douleur intense, des analgésiques sont justifiés. Ceux-ci inclus:

  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • stupéfiants (3-4 stades de néoplasmes).

Les bisphosphonates

Cette catégorie de médicaments empêche la destruction du tissu osseux. Du fait de leur application, le risque de fracture est réduit plusieurs fois..

Il est important de savoir que l'automédication ou l'utilisation de «méthodes traditionnelles de guérison» peuvent faire beaucoup plus de mal que de bien. Plus tôt le patient se tourne vers un oncologue, subit un examen et reçoit un traitement approprié, plus il y a de chances pour une longue période de rémission.

Douleur due au cancer de l'estomac

Les premiers signes du développement de la maladie sont la douleur. La présence de douleur signale un dysfonctionnement du corps. Pour déterminer le diagnostic, les médecins découvrent la nature et l'emplacement des manifestations de la douleur. Le tractus gastro-intestinal est considéré comme un endroit vulnérable. La détection du cancer de l'estomac à un stade précoce donne une chance à un résultat favorable du traitement.

La détermination du cancer dans les derniers stades conduit souvent à la mort du patient. La douleur est un symptôme courant du cancer de l'estomac.

D'où viennent-ils

Les cellules cancéreuses de l'estomac se forment à l'intérieur de l'organe, dans les tissus glandulaires. La tumeur maligne progresse et se propage à l'intérieur des parois gastriques. Un seuil de mortalité élevé se produit en raison du flux accéléré de la maladie d'un stade à l'autre et de la détection tardive de l'oncologie. Les hommes plus âgés sont à risque. Gastrite, adénome, ulcère - ces maladies sous forme chronique contribuent au développement de cellules malignes.

Le principal symptôme d'une évolution oncologique est un syndrome douloureux tangible. L'intensité dépend du développement du processus oncologique. Une douleur prolongée est observée dans les zones avec un grand nombre de processus nerveux. La manifestation de l'inconfort se produit lors de la formation d'une tumeur. Lorsque le néoplasme se développe vigoureusement, la douleur s'intensifie. Ce développement est typique de la formation de cellules cancéreuses dans les zones de grande et petite courbure de l'organe..

Si les cellules malignes commencent à se localiser à l'intérieur de l'estomac, dans le pylore, les dommages à la courbure sont un signe secondaire, la première douleur commence à se produire au troisième stade du développement de la maladie. L'apparition d'un nœud dans la région rétropéritonéale de l'organe contribue à la manifestation d'un inconfort dans le dos.

Si le processus oncologique se produit lentement, une sensation douloureuse est notée dans la poitrine, les omoplates et le muscle cardiaque. Cette symptomatologie est similaire à l'insuffisance cardiaque. Pour exclure des maladies similaires, le médecin de l'examen sonde l'estomac pour détecter un néoplasme. Le nœud est immobile, lorsqu'il est pressé, le patient ne ressent pas de douleur, tout l'abdomen est examiné.

Différences avec des maladies similaires

Au stade initial de développement, une personne ressent la pression inconfortable d'un estomac bondé, douloureux dans la nature. Le lieu de la douleur peut être indiqué avec précision, ce qui est impossible avec une gastrite ou des ulcères. Douleur avec ou sans nourriture.

L'ulcère gastroduodénal peut être déterminé par le moment de l'apparition de la douleur. Si les ulcères ont affecté l'œsophage, des spasmes douloureux se produiront immédiatement après avoir mangé. Une faible localisation de l'ulcération entraîne un inconfort tardif. L'ulcère gastroduodénal est caractérisé par des douleurs nocturnes affamées. Un nœud cancéreux entraîne à tout moment des crises, qui durent longtemps. Une douleur ulcéreuse sévère se forme en raison d'une augmentation de l'acidité du suc gastrique, l'oncologie ne provoque pas de brûlures d'estomac, d'éructations et une augmentation de l'acide.

  • diminution du poids corporel;
  • inconfort dans l'estomac, la nourriture n'est pas absorbée;
  • sensation de suralimentation;
  • faiblesse, fatigue;
  • perte d'appétit;
  • ne dépend pas de la saison, n'est pas subdivisé en symptômes nocturnes ou diurnes;
  • changements dans les préférences gustatives. Le patient refuse de manger de la viande et des produits à base de poisson.

L'effet des analgésiques s'ajoute aux signes de danger. Cela ne fonctionnera pas pour se débarrasser de la douleur dans une tumeur maligne avec des comprimés utilisés pour les ulcères et la gastrite. Les médicaments ne fonctionnent pas.

L'irradiation du symptôme de la douleur sur les parties du dos, de l'épaule et du cœur signifie le début du processus de métastase. Un inconfort douloureux constant dans le dos incite le patient à consulter un médecin. Le plus souvent, les gens se tournent vers un neurologue avec des soupçons de sciatique. Il est possible d'associer des maladies similaires lors du développement initial de la maladie. Mauvais diagnostic et traitement avec des anti-inflammatoires, les corticostéroïdes aident à soulager la douleur. Mais cela crée un danger pour la vie - l'éducation continue de croître et d'affecter des organes éloignés. Un traitement supplémentaire sera inefficace!

Le mal de dos survient aux moments suivants:

  • L'éducation se développe sur la paroi arrière de l'organe et pénètre dans le pancréas. Elle se caractérise par une douleur aiguë ou douloureuse à la ceinture.
  • Développement de métastases dans les os de la colonne vertébrale. Fréquent pour le cancer de l'estomac.

Cela ne vaut pas la peine de faire un traitement à domicile - cela menace d'une définition tardive de l'oncologie.

Types de douleur

La douleur associée au développement d'un carcinome gastrique est similaire à une maladie de l'estomac. La formation du cancer diffère de la gastrite et des ulcères par le taux de développement, la fréquence et l'intervalle de temps. Le stade primaire de la formation de la pathologie s'accompagne d'une manifestation non exprimée et non aiguë. Il est possible de contrôler le symptôme de la douleur. Il est possible de soulager l'état d'une personne avec des médicaments, si la maladie n'est pas négligée.

Le principal symptôme du cancer est une douleur dans la région de l'estomac, elle diffère par la nature du développement et se déroule de différentes manières:

  • Douloureux, légers - sont considérés comme des sensations inconfortables que le patient peut tolérer sans médicaments.
  • Piqûre. Ils surviennent spontanément, ne dépendent pas de l'apport alimentaire et des facteurs irritants. La sensibilité désagréable disparaît et apparaît soudainement. À ce stade, le patient est souvent mal diagnostiqué.
  • Fort, vif. Observé périodiquement ou en continu. Les spasmes douloureux prolongés commencent à soulager la douleur avec des médicaments. Une personne a l'estomac plein, une sensation de ballonnement s'ajoute, l'estomac et le péritoine éclatent.

Il n'y a pas de description standard des sensations. La nature des fuites désagréables est individuelle. Dépend de l'attitude face à la maladie et des indicateurs du seuil de douleur d'une personne.

Le soulagement de la maladie avec une tumeur cancéreuse est le suivant:

  • Prendre des médicaments sans attendre une augmentation de la douleur.
  • Prendre des pilules strictement à temps, si la douleur est régulière.
  • Plusieurs médicaments sont combinés pour un effet efficace à long terme.
  • Les médicaments sont pris dans l'ordre croissant - tout d'abord, ils sont utilisés avec un effet faible, puis ils passent aux puissants. La douleur intense est soulagée par l'injection de médicaments liquides - le soulagement des symptômes est plus rapide qu'avec les pilules.

Les sensations douloureuses sont éliminées par étapes. Le traitement commence par des médicaments qui ne contiennent pas de stupéfiants, puis ils passent à des médicaments à faible teneur en drogue. Des médicaments puissants sont utilisés dans les dernières étapes..

Flux à travers les étapes

Il passe par 4 étapes pour développer un processus malin avec des métastases. La nature des spasmes douloureux est différente, se manifestant par les symptômes suivants:

  • Premier degré. Absence de symptômes, inconfort léger rarement observé. Il n'y a aucun soupçon du stade initial de la tumeur. Le patient ressent une lourdeur, une plénitude de l'estomac. Il y a une légère douleur douloureuse après avoir mangé, qui disparaît d'elle-même après 40 minutes.
  • Second degré. Le nœud se développe plus rapidement. Les douleurs deviennent fréquentes, vives. Il y a une sensation constante de suralimentation, de lourdeur même avec une petite portion de nourriture. La douleur va à la partie supérieure de l'organe, affecte le dos lombaire.
  • Au troisième stade, on observe le développement de processus irréversibles. La maladie progresse. La métastase commence aux organes les plus proches. La nature de la douleur dans les métastases change. Les manifestations caractéristiques du troisième stade de l'oncologie sont fortes, persistantes et à long terme. Les sensations de douleur sont localisées là où la libération de métastases s'est produite.
  • Le quatrième étage, terminal. Les cellules malignes affectaient les principaux organes, perturbaient leur activité. Des maux de tête commencent à apparaître. La thérapie ne donne pas de résultat positif. L'estomac est incapable de remplir sa fonction. Le lieu de la douleur peut être déterminé, les spasmes sont prolongés, répétitifs. L'utilisation de stupéfiants a lieu tous les jours. Leur effet est de courte durée, l'amélioration est à court terme. Le but du traitement est de soulager la douleur. Avec les métastases hépatiques, l'espérance de vie dépend du développement de la tumeur secondaire.

Sentiments après la chirurgie

La douleur change après la chirurgie. L'origine est de nature mécanique, en raison de la période postopératoire et des changements dans le corps du patient.

Excision d'une partie de l'estomac

Le moignon restant après l'opération est relié à l'intestin grêle. L'estomac perd son activité motrice et sécrétoire et sa capacité à réguler le volume des aliments lors de son entrée dans l'intestin. L'organe est irrité par une douleur vive et courte.

Vous pouvez atténuer la condition si vous prenez une position horizontale après avoir mangé. Les sensations désagréables disparaissent en 20 à 60 minutes, cela dépend de la gravité de la maladie. Un traitement anesthésique est prescrit.

Retirer tout l'organe

L'estomac est complètement découpé, les ganglions lymphatiques, les épiploon sont enlevés. L'œsophage se connecte à l'intestin grêle. Le patient ressent un inconfort sévère dans la région épigastrique, derrière le sternum. Il y a une douleur vive après avoir mangé. La nourriture est sélectionnée individuellement, un traitement médicamenteux également prescrit.

Afin d'éviter le développement du processus oncologique jusqu'aux dernières étapes, il vaut la peine de consulter un médecin souffrant de douleurs à l'estomac régulières. L'espérance de vie dépend du diagnostic précoce, à 4 stades ne dépasse pas cinq ans.

Le cancer fait-il mal?

La douleur est toujours le signe d'un état défavorable du corps. Mais le cancer fait-il mal? Le fait est que la lésion oncologique du corps se déroule de manière très latente et, dans la plupart des cas, ne se fait sentir que dans les derniers stades..

Qu'est-ce qui cause la douleur cancéreuse?

Des sensations douloureuses associées à un néoplasme peuvent survenir en raison des conditions suivantes:

  • La tumeur appuie sur les os. Les cellules cancéreuses endommagent le tissu osseux, provoquant des douleurs dites somatiques. Il est terne ou palpitant.
  • Les tissus mous (organe ou muscle) sont endommagés. Par exemple, un mal de dos peut indiquer une masse rénale. Les sentiments sont convulsifs, aigus, palpitants. Un autre nom de la maladie est la douleur vicérale.
  • Le cancer exerce une pression sur les nerfs ou la moelle épinière, provoquant une sensation de brûlure et de picotement. Certaines personnes ont des douleurs à long terme après une chirurgie ou certains traitements.
  • À la suite d'une radiothérapie ou d'une chimiothérapie.

Que sont les douleurs cancéreuses??

Lorsque la question se pose: "Une tumeur cancéreuse fait-elle mal?", Il faut tenir compte du fait que les sensations douloureuses au cours du processus oncologique sont de trois types:

  1. Douleur aiguë. Elle est causée par des dommages soudains tels qu'un traumatisme, une compression d'organes par un néoplasme. Une douleur aiguë indique souvent une négligence de la situation et des métastases. La douleur cancéreuse peut être contrôlée avec des analgésiques prescrits par votre médecin. Une douleur non traitée peut se transformer en douleur chronique.
  2. La douleur chronique est causée par des lésions nerveuses. Certains changements se produisent en raison de la pression dans la tumeur produite par les produits chimiques. Ils sont produits par les cancers eux-mêmes. Les sensations douloureuses peuvent aller de légères à sévères.
  3. Une douleur irradiante est une sensation de douleur dans un endroit éloigné de la tumeur. Par exemple, un foie gonflé peut causer des douleurs à l'épaule droite. Cette condition est associée aux terminaisons nerveuses..

Le cancer de la peau fait-il mal?

Des recherches récentes menées par des scientifiques ont montré que les démangeaisons et la douleur des lésions cutanées suspectes peuvent indiquer un processus malin. Ces symptômes ont été retrouvés chez 30% des patients interrogés. Ces données sont très importantes lors du diagnostic et, par conséquent, au moindre soupçon de cancer, les personnes doivent immédiatement en informer leur médecin..

La douleur et les démangeaisons sont fréquentes chez les patients atteints d'un cancer de la peau autre qu'un mélanome. Cette fonctionnalité aidera l'oncologue à établir un traitement adéquat, car des sensations douloureuses sont présentes chez les patients atteints d'un carcinome épidermoïde et un prurit est présent chez les patients atteints d'un carcinome basal..

Le carcinome épidermoïde est capable de pénétrer profondément dans la peau, provoquant des sensations encore plus douloureuses, associées à des lésions des fibres nerveuses. Par conséquent, une douleur intense et prolongée indique souvent une forme agressive de cancer..

Le cancer du sein fait-il mal?

La douleur dans la poitrine et l'aisselle n'est généralement pas un signe de cancer du sein, bien qu'elle cause beaucoup d'inconfort à la femme.

Il y a trois conditions principales pour l'apparition de la douleur:

  1. Sensibilité inoffensive des seins, qui comprend des changements dans les niveaux d'hormones.

Dans ce cas, la douleur peut être causée par:

  • syndrome menstruel ou prémenstruel;
  • grossesse (plus souvent au cours du premier trimestre);
  • la période post-partum, lorsque le lait arrive. Dans ce cas, il convient de distinguer une condition aussi dangereuse que la mammite - stagnation du lait dans les canaux thoraciques. Une maladie qui n'est pas éliminée à temps entraîne une infection des canaux de la glande mammaire avec des complications ultérieures. La maladie n'est pas précancéreuse, mais contient un certain niveau de menace pour la femme;
  • Prendre certains médicaments hormonaux, tels que les contraceptifs
  • l'apparition de la ménopause. Pendant cette période, une attention particulière doit être portée à l'état des glandes mammaires, car les changements liés à l'âge représentent un facteur de risque de cancer.
  1. État fibrokystique du tissu mammaire (mastopathie). C'est un kyste rempli de liquide plutôt qu'une masse de cellules anormales. Ce n'est pas toujours une oncologie, mais cela peut stimuler la dégénérescence en un processus malin..
  2. Parfois, le cancer du sein fait mal avec une forme inflammatoire du néoplasme. Dans ce cas, vous devez immédiatement consulter un médecin si l'un des symptômes suivants:
  • écoulement sanglant ou clair du mamelon;
  • douleur thoracique persistante et inexpliquée qui ne disparaît pas après vos menstruations;
  • présence d'infection (rougeur, pus ou fièvre).

Le cancer du côlon fait-il mal?

Les symptômes du cancer de l'intestin comprennent souvent la douleur. Cependant, les sensations douloureuses sont toujours associées à d'autres symptômes:

  • changements dans le fonctionnement normal de l'intestin (la durée de la douleur et de la diarrhée est supérieure à 4 ou 6 semaines);
  • les crises de douleur sont ponctuelles dans l'anus et l'abdomen (plus souvent à droite). Dans ce cas, un saignement est observé, qui est également détecté dans les selles;
  • il y a une sensation d'obstruction intestinale. Dans ce cas, la douleur est ressentie lors du déplacement;
  • des crampes douloureuses surviennent périodiquement, accompagnées d'une sensation de ballonnement dans les intestins;
  • des tests de laboratoire indiquent une anémie.

Il est important de savoir! Il convient de garder à l'esprit que seul un diagnostic précis et polyvalent effectué par des oncologues aidera à déterminer exactement si un certain type de cancer fait mal..

Comment se manifeste le cancer? Premiers symptômes et signes de cancer

Quels symptômes du cancer nous disent qu'un néoplasme malin s'est développé dans le corps? Comment détecter un cancer pour arrêter son développement à temps? Ce que c'est? Pourquoi tant de gens ignorent-ils les premiers signes du cancer et se mettent-ils en danger? Comment les tumeurs malignes apparaissent-elles à l'extérieur? Comment cela affecte-t-il le système nerveux, les sensations cutanées? À quelle température faut-il suspecter un cancer si tout était en ordre avant?

Nous comprendrons ces problèmes et découvrirons ce qu'il faut faire pour diagnostiquer le cancer et commencer le traitement à temps.

Les premiers signes de cancer

En règle générale, les tumeurs malignes apparaissent à la suite de pathologies chroniques. Le précancer comprend des maladies telles que:

  • Hépatite B, C;
  • Gastrite, lorsque l'acidité est réduite, ulcère d'estomac;
  • Mastopathie;
  • Phénomène de dysplasie, état érosif.

Cliniques de premier plan en Israël

Le signe principal de maladies oncologiques peut être considéré comme de nouvelles sensations qui n'apparaissaient pas auparavant. Si une personne les ressent, il vaut mieux consulter un médecin..

10 signes à ne pas manquer

Pour reconnaître le cancer à temps, vous devez connaître les symptômes généraux qui s'appliquent à tous les types de cancer. Il est important de ne pas négliger les signes de cancer suivants:

1) Perte de poids dramatique. Il est observé chez presque toutes les personnes ayant reçu un diagnostic de cancer. Si une personne perd du poids de 5 à 7 kilogrammes ou plus sans raison apparente, elle doit subir un examen pour détecter la présence d'oncologie. Cette perte de poids peut être due à un cancer gastro-intestinal..

2) Température élevée (fièvre) - une température élevée peut être causée par la présence d'un cancer, en particulier en cas de dommages à des systèmes entiers d'organes internes. En règle générale, l'apparition d'une fièvre est due au fait que la maladie a un effet négatif sur le système immunitaire (système immunitaire) et que le corps active ses forces pour combattre l'infection. Cependant, une température constante n'est pas observée au début de la maladie, donc s'il n'y avait pas d'autres symptômes, il est fort probable que la fièvre ait d'autres causes..

3) Faiblesse - la faiblesse augmente progressivement lorsque la maladie pénètre suffisamment profondément dans le corps. Cependant, la fatigue peut survenir immédiatement après les lésions corporelles, par exemple en cas d'hémorragie dans le gros intestin ou l'estomac. La perte de sang provoque une gêne à l'intérieur du corps et une fatigue intense, une personne n'a pas la force d'être active.

4) Sensations de douleur - la douleur apparaît chez une personne aux premiers stades du développement de la maladie en présence de plusieurs tumeurs cancéreuses dans le corps. La douleur sert souvent de preuve de la défaite de tout le système..

5) Des changements dans l'épiderme - hyperpigmentation, érythème, jaunisse, urticaire, etc. apparaissent. Les cheveux peuvent pousser plus vite, la peau peut développer des tumeurs.

6) L'apparition de verrues ou de grains de beauté - s'il y avait déjà des grains de beauté et qu'ils ont changé de couleur ou sont devenus plus gros, vous devez subir un examen dès que possible. Cela pourrait très bien être un signe de mélanome, et il est préférable de le traiter tôt dans le développement du cancer..

7) Toux sévère ou voix rauque - une toux persistante de limon peut être un signe de cancer du poumon, une voix rauque peut être causée par un cancer de la gorge ou de la thyroïde.

8) Petits phoques - si vous pouvez sentir le gonflement à travers la peau de la glande mammaire, des testicules et d'autres tissus mous, cela indique un cancer. De plus, il est impossible de dire à l'avance s'il s'agit d'un stade initial ou avancé, donc s'il existe un tel sceau, vous devez immédiatement consulter un médecin..

9) Troubles des selles et du fonctionnement du système génito-urinaire - la diarrhée ou la constipation chronique surviennent souvent, la couleur des matières fécales et sa quantité peuvent changer, ce qui indique une oncologie du côlon. S'il y a du sang dans les urines et des douleurs lors de la miction, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le dysfonctionnement de la prostate provoque une envie excessive d'uriner.

10) Problèmes avec le tractus gastro-intestinal et difficulté à avaler - très souvent, ces signes indiquent un cancer de l'intestin ou de l'estomac, vous devez immédiatement subir un examen médical.

Vidéo: Symptômes du cancer

Comment le cancer se manifeste-t-il chez les femmes??

En règle générale, les premiers signes d'oncologie dans le corps des organes non hormono-dépendants chez l'homme et la femme sont identiques. Cependant, il existe des cancers qui présentent un risque exclusivement pour les femmes (en gynécologie) - tumeurs malignes des ovaires, cancer du sein, cancer du corps / du col de l'utérus.

Le cancer commence comme une femme avec les symptômes suivants:

  • Rétraction de l'aréole, séparation du mamelon, parfois sanglante;
  • Changements du teint autour du mamelon;
  • Zones croustillantes, érosion autour du mamelon;
  • Augmentation du corps t;
  • Gonflement des ganglions lymphatiques de l'aisselle et de la clavicule;
  • Gonflement du côté enflé du bras.

Dans le cas de l'oncologie cervicale à un stade précoce, les symptômes sont absents et / ou se recoupent avec des maladies associées à la tumeur et associées à une inflammation. Des manifestations visuelles visibles du cancer du col utérin sont parfois des taches entre les règles, un cycle mensuel irrégulier.

Si le corps de l'utérus a été affecté, le principal symptôme initial est un saignement utérin, qui survient souvent pendant la ménopause. Les précurseurs du cancer de cet organe féminin sont également des crampes douloureuses..

Environ 20% des tumeurs malignes chez les femmes sont des tumeurs malignes des ovaires. Diagnostiquer ce type de cancer est un problème difficile. Il existe un cancer de l'ovaire primaire et secondaire. Les stades initiaux de la maladie peuvent ne pas s'accompagner de l'apparition de symptômes caractéristiques. Le syndrome douloureux est généralement usé et les femmes ignorent les sensations.

Dans le cas du cancer de l'ovaire, il convient de prêter attention aux changements suivants:

  • Violation de la miction;
  • Constipation;
  • Lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • Fatigue et faiblesse générale.

Tous les signes ci-dessus sont des preuves de cancer chez la femme..

Vous voulez connaître le coût du traitement du cancer à l'étranger?

* Ayant reçu des données sur la maladie du patient, le représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

Les premières manifestations du cancer chez l'homme

Les types d'oncologie les plus courants chez l'homme sont le cancer des poumons, de l'œsophage, du pancréas, du rectum et des testicules et de la prostate. Ainsi, dans le cas du cancer du testicule, la maladie peut être reconnue à un stade précoce par une tumeur dense et indolore d'une taille de 1 cm ou plus.Avec le cancer de la prostate (cancer de la prostate) à un stade précoce, la maladie peut être asymptomatique (forme latente de cancer), mais souvent il peut y avoir une sensation de vidange incomplète des urines. vessie, des mictions fréquentes peuvent survenir, généralement la nuit, difficulté ou retard de la miction.

Mais le premier signal du corps concernant une tumeur maligne de la prostate et l'apparition de métastases, en règle générale, est une douleur dans le bas du dos et dans le bassin. En outre, une manifestation du cancer de la prostate est une thrombophlébite récurrente..

Cancer chez les enfants

Aujourd'hui, le taux de mortalité des enfants par cancer dépasse le taux de mortalité par accident. Dans 20%, ce sont de jeunes enfants. Environ 60% des enfants atteints de formes avancées d'oncologie meurent en raison d'un diagnostic tardif, seulement 10% peuvent être sauvés, tandis qu'avec un diagnostic rapide, jusqu'à 80% des patients peuvent être complètement guéris.

Les types les plus courants de néoplasmes malins chez les enfants sont les suivants:

  • Carcinogenèse du SNC;
  • Hémoblastose, parmi lesquelles on distingue le lymphome et la leucémie;
  • Carcinogenèse des structures molles et osseuses;
  • Tumeurs rénales;
  • Néphroblastome.

En règle générale, les tumeurs qui peuvent survenir chez un enfant ne sont pas enregistrées dans la population adulte. Le cancer gastro-intestinal est le moins fréquent. Il y a 2 moments les plus dangereux dans la vie des enfants à haut risque de cancer:

  • 4 à 7 ans;
  • Période 11-12 ans.

Chez les enfants, les hémoblastomes sont plus souvent détectés, chez les adolescents - hyperplasie maligne du tissu lymphoïde et cancer des structures osseuses.

Les tumeurs chez les enfants apparaissent généralement pendant qu'ils sont dans l'utérus. Parfois, ils surviennent sous l'influence de composants oncogènes qui ont traversé le placenta, parfois en raison de l'influence de facteurs internes et environnementaux négatifs. En outre, la survenue d'un cancer peut être associée à des pathologies génétiques..

Quels sont les signes de cancer de divers organes internes?

Différents types de cancer peuvent avoir des symptômes et des causes caractéristiques différents. En outre, la zone touchée affecte les méthodes de traitement et le pronostic de la maladie..

Cancer de l'estomac

Il existe un grand nombre de symptômes de cancer de l'estomac, il est donc impossible de dire avec certitude quels sont les signes prédominants. Très souvent, la gastrite chronique ou d'autres maladies non graves sont diagnostiquées sans examen approfondi. Habituellement, des médicaments sont prescrits qui n'apportent même pas un petit soulagement. Cependant, les professionnels sont en mesure d'analyser de manière exhaustive les symptômes et de déterminer la présence d'un cancer..

Ce n'est que lorsque la maladie oncologique s'approfondit profondément dans le corps et passe dans les tissus qu'une personne présente des symptômes oncologiques: douleur très intense, faiblesse accrue, refus de faire quoi que ce soit, une personne commence à perdre du poids. Les médecins font attention à la peau qui devient pâle et devient parfois terreuse. Au début du développement de la maladie, la couleur de la peau ne change pas..

Cancer du sein

Les principaux symptômes suivants sont observés: induration et rétraction du mamelon, saignement ou autre écoulement. Très souvent, l'oncologie n'est pas accompagnée de douleur, cependant, en cas de mastopathie, la douleur apparaît et continue d'augmenter chaque jour..

Cancer de la peau

Il existe plusieurs formes: nodulaire, infiltrante et ulcéreuse. Le carcinome épidermoïde se développe très rapidement et, pour le détecter, un croisement de nodules jaunes ou roses est effectué. Les nœuds peuvent avoir des bords translucides pigmentés nacrés. Le néoplasme progresse progressivement, de plus, cela arrive très rapidement. Mais il existe également des formes de cancer qui se développent lentement: de telles maladies peuvent se développer sur de nombreuses années et une personne ne le saura pas. Plusieurs nodules se lient alors et forment une masse douloureuse, dense et sombre. C'est généralement le moment où les gens prennent rendez-vous avec un médecin..

Cancer rectal

Au début du développement, aucun symptôme de cancer n'apparaît. Mais la tumeur se développe - et avec le temps, la lumière intestinale se ferme. Des sensations douloureuses surviennent, car les matières fécales ne peuvent pas passer librement, ce qui provoque la libération de pus et de sang. Peu à peu, les matières fécales changent de couleur et se déforment, le soi-disant «tabouret en forme de ruban» apparaît. Souvent, un tel cancer est comparé à une maladie telle que les hémorroïdes, mais avec les hémorroïdes, les «selles en forme de ruban» n'apparaissent pas au début, mais à la fin des selles. À l'avenir, il y a de fréquents écoulements de masses purulentes-sanglantes avec une odeur dégoûtante.

Cancer de l'utérus

Habituellement, dans ce cas, les femmes éprouvent des saignements réguliers et des douleurs étranges. Mais la présence de ces symptômes indique seulement que le cancer est avancé et que le néoplasme se désintègre progressivement. La forme initiale n'apparaît pas, donc les femmes ne voient pas la nécessité d'être examinées. La leucorrhée, écoulement muqueux ou aqueux désagréable mélangé à du sang, fait également référence au cancer. Les leucorrhées ont souvent une odeur désagréable, mais pas toujours, parfois elles n'ont aucune odeur. En cas de décharge étrange, il est nécessaire de consulter un médecin, car il est fort possible que le cancer n'ait pas avancé à un stade avancé et qu'il y ait une chance de guérison.

Cancer des poumons

Dans ce cas, tout dépend directement de l'endroit où apparaît la tumeur. Un néoplasme malin peut apparaître dans la bronche ou dans le tissu pulmonaire, et si une tumeur apparaît dans la bronche, la personne commence à tousser constamment. La toux est douloureuse et sèche; après un certain temps, le flegme est sécrété avec du sang. Une inflammation des poumons survient également périodiquement, ce qui provoque l'apparition d'autres symptômes: forte fièvre, douleur thoracique, maux de tête, faiblesse, incapacité à se concentrer.

Avec le développement d'un cancer dans le tissu pulmonaire, la maladie passe sans symptômes, ce qui ne fait que compliquer la situation, car le patient peut ne pas se soupçonner de la présence d'un cancer et ne subit pas d'examen. La tumeur initiale peut être détectée avec une radiographie.

Symptômes du cancer: les premiers signes de l'oncologie

Quiconque a déjà reçu une éducation sur le cancer dans sa propre famille ou parmi des amis proches sait à quel point il est important de poser un diagnostic à temps afin de commencer un traitement en temps opportun. Parfois, ceux qui ont côtoyé une personne souffrant de cancer développent une anxiété accrue, puis l'Encyclopédie médicale et la recherche des symptômes du cancer sont utilisées. Après tout, vous voulez vraiment prévenir la maladie, ou du moins la «attraper» au tout début.

Symptômes du cancer

Les symptômes non spécifiques du cancer comprennent souvent:

  • Perte de poids dramatique;
  • Somnolence;
  • Sueurs nocturnes;
  • Des ganglions lymphatiques enflés;
  • Malaise général.

Ayant remarqué de tels symptômes en eux-mêmes, les patients essaient parfois de se rendre immédiatement chez l'oncologue et, malheureusement, font une erreur, car le premier médecin qui examine une personne avec un diagnostic non encore établi est un thérapeute. Si les personnes traitées pour un cancer énuméraient les symptômes qui commençaient à les inquiéter, elles nommeraient en réalité à la fois une perte d'appétit et une sensation constante de fatigue. Mais les mêmes symptômes accompagnent les patients souffrant de névrose, parfois de gastrite. De nombreuses conditions désagréables sont accompagnées de tumeurs bénignes totalement inoffensives..

Par conséquent, la première chose à faire si vous trouvez des «symptômes de cancer» en vous-même est de contacter un médecin généraliste compétent, un thérapeute. Parce qu'un oncologue diagnostique quand il y a un soupçon raisonnable de cancer ou traite ceux qui ont déjà été diagnostiqués.

Comment confirmer le diagnostic si vous avez trouvé des symptômes de cancer?

Pour commencer, vous ne pouvez pas vous diagnostiquer. Si vous n'avez pas de formation médicale, il est probable que vous ayez confondu une autre maladie avec un symptôme de cancer. Le problème est que le cancer ne présente pas de symptômes spécifiques, sur la base desquels un médecin, sans regarder les tests et autres études, pourrait dire en toute confiance «c'est un cancer». Même le cancer de la peau (qui comprend non seulement le mélanome bien connu, mais également d'autres types, par exemple un carcinome basocellulaire beaucoup moins agressif) est placé non seulement sur la base de l'examen, même si un dermatoscope a été utilisé. Le médecin peut suspecter un mélanome, mais seulement après un examen histologique, un cancer est diagnostiqué ou non. Avec d'autres types de cancer, c'est encore moins évident.

Le fait est que le cancer de chaque organe et même les formations malignes d'un organe peuvent différer considérablement non seulement du point de vue histologique mais aussi du tableau clinique. De plus, très peu de maladies malignes se manifesteront d'une manière ou d'une autre au stade initial. La majorité commence à déranger le patient, ayant atteint une taille suffisamment grande, répandue et au stade de l'apparition de lésions métastatiques. Il convient de reconnaître que la médecine n'a aucun moyen fiable d'exclure absolument tout cancer à un stade précoce, par conséquent, la recherche des symptômes du cancer, et non un examen clinique raisonnable, n'est qu'un moyen de multiplier vos phobies..

Comment éviter de manquer les symptômes du cancer?

Il n'y a qu'une seule issue. Plus précisément, quelques points importants qui vous permettront de vivre avec la pensée «je fais tout pour ne pas rater une maladie grave» (et pas seulement le cancer est dangereux).

Contrôles réguliers avec un médecin généraliste. Idéalement, il s'agit du même médecin en qui vous avez confiance et qui connaît bien l'ensemble de vos antécédents médicaux..

Passer l'examen médical annuel. Recherchez un établissement médical où l'approche de l'examen clinique ne sera pas formelle. Et évitez ceux qui suggèrent simplement d'exclure les symptômes du cancer. Le conseil de «passer tous les marqueurs tumoraux» est un signe certain que vous communiquez avec un spécialiste non qualifié, car les marqueurs tumoraux, à de rares exceptions près, ne sont pas un critère diagnostique. En médecine, ils sont utilisés pour contrôler la maladie avec un diagnostic déjà établi, pour évaluer l'efficacité du traitement. Il n'y a pas de «norme» clairement établie dans les indicateurs d'un marqueur tumoral. Certains d'entre eux peuvent augmenter avec l'inflammation, certains seront votre norme individuelle..

Quelle devrait être la raison pour ne pas reporter la visite chez le médecin et y aller, quelle que soit la façon dont vous avez passé l'examen médical?

Quand voir un médecin?

Douleur. La douleur elle-même n'est pas un symptôme du cancer. Tout organe peut blesser pour diverses raisons, dont certaines ne sont pas toujours possibles à établir. Bien sûr, un cas isolé de douleur à la jambe parce que vous l'avez probablement enroulé la veille n'est pas un symptôme dangereux. Mais les maux de dos réguliers ont besoin de l'aide d'un spécialiste. Cela signifie-t-il que le mal de dos est un symptôme du cancer? Ne pas. La probabilité de rencontrer des protubérances ou des hernies est beaucoup plus élevée. Mais la douleur chronique régulière ne devrait pas être auto-médicamentée..

Néoplasmes. Les gens les appellent «bosse», «gonflement», «balle», qui «roule sous la peau». Une «bosse» fait-elle référence aux symptômes du cancer? Bien sûr que non. Dans le corps humain, un grand nombre de bosses «inoffensives» apparaissent, qui sont supprimées lors d'une opération planifiée ou observées. Athéromes, hygromes, lipomes, kystes - toutes ces "boules" ne menacent pas la vie humaine. Certains d'entre eux ne peuvent que temporairement, avant le début du traitement, en réduire la qualité. Mais chacun d'eux doit consulter un médecin. Le seul endroit où vous ne devriez pas rechercher vous-même les bosses est la glande mammaire. Récemment, les médecins ont abandonné la pratique de «l'auto-examen», car il est difficile pour une personne sans formation médicale de distinguer lors de la palpation (au toucher) la structure naturelle de la glande mammaire (lobule) d'un néoplasme. Dans ce cas, il vaut mieux faire confiance au mammologue. Si quelque chose vous dérange encore, le sein a radicalement changé de forme, la taille de l'écoulement du jus apparaît, une rougeur ou une "bosse" est visible visuellement, vous ne devez pas vous soigner vous-même et appliquer des feuilles de chou. Consultez un mammologue. Il convient de noter à nouveau que toutes les bosses mammaires ne sont pas des symptômes de cancer. Des kystes et des fibroadénomes s'y forment également. La nature de la tumeur ne peut être jugée qu'après tous les examens prescrits par le médecin. Si une maladie oncologique est suspectée, une opération sera prescrite et l'histologie donnera une réponse définitive..

Des ganglions lymphatiques enflés. Les ganglions lymphatiques enflés ne sont pas spécifiquement des symptômes du cancer, car les ganglions lymphatiques sont les filtres du corps qui peuvent s'enflammer (et le font le plus souvent) avec des virus ou des invasions bactériennes. Même un ganglion lymphatique gravement élargi, qui peut être très effrayant, parle parfois non de cancer, mais d'inflammation. Le cancer métastase le plus souvent vers les ganglions lymphatiques, mais ce n'est pas tant leur grossissement qui est dangereux qu'un changement de structure. Par conséquent, si vous cherchez un ganglion lymphatique, ne vous inquiétez pas, mais cela vaut la peine de le montrer au médecin..

  • Les ganglions lymphatiques sous-maxillaires sont le plus souvent hypertrophiés en raison de problèmes dentaires ou de maladies chroniques, d'une exacerbation de maladies des organes ORL.
  • Les ganglions lymphatiques inguinaux peuvent agrandir en raison de problèmes dans la région génito-urinaire.
  • Les ganglions lymphatiques axillaires s'élargissent parfois en réponse aux virus.

Les ganglions lymphatiques élargis ne sont pas des symptômes du cancer! Mais une raison de voir un médecin.

Que faire si un être cher recherche constamment des symptômes de cancer?

  • Pour commencer, essayez de ne pas le juger. Beaucoup, confrontés à une situation stressante (il s'agit souvent d'un cancer chez un proche ou dans un cercle de connaissances), commencent à s'inquiéter. Parfois, cette anxiété devient incontrôlable. Mais la névrose défie le contrôle volontaire. Vous ne pouvez pas simplement prendre et arrêter de voir les symptômes du cancer dans n'importe quelle maladie..
  • Essayez de convaincre la personne de consulter un psychologue ou un thérapeute. La recherche constante des symptômes du cancer peut cacher des peurs profondes et une dépression. Tout a besoin d'être corrigé.
  • Dites à la personne que les symptômes du cancer ne sont pas spécifiques, même à un stade avancé, ils peuvent être différents chez les personnes déjà atteintes de cancer.
  • Avant de dire à un proche qu'il vient de penser aux symptômes du cancer et qu'il a besoin d'un soutien psychologique, assurez-vous qu'il n'a vraiment pas de tumeur maligne. Pour ce faire, commencez par un médecin généraliste..

Comment éviter que les symptômes du cancer ne vous affectent?

Malheureusement, aucun médecin ne vous donnera une garantie à 100% que le cancer vous contournera. La plupart d'entre eux sont de nature génétique, certains mécanismes sont inhérents à une personne dès la naissance. Mais il y a une chance de réduire la probabilité d'une tumeur maligne et, par conséquent, les symptômes du cancer..

  • Réduisez ou arrêtez de boire de l'alcool.
  • Arrêter de fumer.
  • Essayez de bouger plus et faites du sport réalisable.
  • Évitez la privation de sommeil prolongée et les situations stressantes.
  • Essayez de ne pas manger d'aliments «nocifs» (vous pouvez également consulter votre médecin pour savoir si une alimentation saine vous convient).
  • Subir un examen médical en temps opportun.
  • Ne remettez pas à plus tard une visite chez un spécialiste si quelque chose vous dérange.

Comment détecter le cancer à temps? Premiers signes avant-coureurs

Partagez cet article sur

Les liens externes s'ouvriront dans une fenêtre séparée

Les liens externes s'ouvriront dans une fenêtre séparée

Le lundi 4 février, c'est la Journée mondiale contre le cancer.

À proprement parler, il n’existe pas de maladie telle que le «cancer». Ce terme décrit plus de 200 maladies différentes dans lesquelles les cellules ordinaires commencent à se multiplier anormalement, forment une tumeur à croissance rapide et peuvent infecter les organes voisins..

Malgré le fait que le taux de mortalité par cancer diminue depuis un quart de siècle, le cancer reste l'une des principales causes de décès dans le monde..

Pendant que vous lisez ce texte, le cancer a déjà fait plusieurs morts..

En 2018, près de 18 millions de personnes ont reçu un diagnostic de cancer. Parmi ceux-ci, dans près de 5 millions de cas, la maladie a pu être détectée à un stade précoce, ce qui signifie que le traitement peut commencer plus tôt et le rendre plus efficace..

"Nous voulons que les gens sachent que de nombreux types de cancer sont traitables et même complètement guérissables, surtout si la maladie est détectée le plus tôt possible et que le traitement est commencé", a déclaré Carey Adams, responsable de l'Union pour la lutte internationale contre le cancer..

Par exemple, si le cancer du col de l'utérus est diagnostiqué à un stade avancé, les chances du patient de survivre encore cinq ans ne dépassent pas 15%. Cependant, si la maladie est détectée à temps, ce chiffre passe à 93%.

C'est pourquoi il est important d'être examiné régulièrement. Bien qu'en Grande-Bretagne, par exemple, selon des enquêtes, un patient sur quatre ne veut pas aller chez le médecin précisément parce qu'il a peur d'entendre un diagnostic terrible..

Le foyer de la maladie peut être localisé dans n'importe quel organe et prendre diverses formes. Cependant, il existe certains symptômes et signes avant-coureurs que vous devez consulter votre médecin le plus rapidement possible..

Causes de préoccupation:

Grumeaux inhabituels, gonflement et gonflement des tissus. Il faut se rappeler que les cancers sont souvent indolores, en particulier dans les premiers stades de la maladie. Une attention particulière doit être portée au cou, aux testicules chez l'homme et aux glandes mammaires chez la femme, ainsi qu'aux aisselles..

Toux persistante, essoufflement ou difficulté à avaler.

Changements dans les habitudes intestinales. Constipation soudaine ou, au contraire, épisodes fréquents de diarrhée - surtout si des traces de sang peuvent être vues dans les selles.

Saignement inattendu - y compris de petits saignements du vagin, du rectum, des urines sanglantes ou des expectorations lors de la toux.

Perte de poids inexpliquée. Si vous avez perdu beaucoup de poids de manière inattendue en un laps de temps relativement court (environ quelques mois), c'est un motif d'inquiétude et une visite chez le médecin. En plus du cancer, une perte de poids drastique peut signaler un trouble thyroïdien grave ou un diabète..

Fatigue chronique et manque d'énergie catastrophique pour les choses habituelles - malgré un sommeil normal et sain. Habituellement, si la cause de la fatigue chronique est l'apparition d'un cancer, le patient présentera d'autres symptômes..

Douleurs inexpliquées - de toute nature et fréquence: à la fois crises aiguës et douleurs; à la fois chronique et occasionnelle.

L'apparition de nouveaux grains de beauté ou la transformation de grains de beauté existants: changements de taille, de forme ou de couleur; durcissement de la surface de la tache de naissance ou tout écoulement.

Problèmes d'urination, y compris des mictions plus fréquentes ou aiguës, et difficulté ou douleur dans le processus.

Changements mammaires inhabituels. Un changement inattendu de la taille ou de la forme des seins, ou un changement de toucher, y compris la peau du sein, ou une douleur peuvent être préoccupants..

Perte d'appétit. Si votre faim s'émousse pendant longtemps et que vous mangez moins que d'habitude, c'est aussi un signal alarmant, même si vous ne présentez aucun autre symptôme..

Une plaie non cicatrisée ou une autre plaie - en particulier dans la bouche.

Brûlures d'estomac chroniques ou autres troubles digestifs réguliers - nausées, vomissements, ballonnements et autres.

Transpiration abondante la nuit.

Comment réduire votre risque de cancer

L'apparition d'un cancer peut être déclenchée à la fois par une prédisposition génétique et des facteurs externes - notamment les rayonnements ionisants, des substances cancérigènes (par exemple, l'amiante ou l'arsenic) ou des agents pathogènes.

Il est impossible de se protéger complètement du cancer, mais vous pouvez réduire considérablement le risque de cancer. Pour ce faire, les experts de l'OMS donnent cinq conseils.

Évitez de fumer et de fumer du tabac. Les avertissements, écrits en gros caractères sur les paquets de cigarettes, n'y figuraient pas pour rien. Fumer ou mâcher du tabac peut non seulement provoquer un cancer du poumon, mais également un cancer du larynx, de la prostate, du pancréas, des reins, de la vessie et d'autres organes..

Rapports sexuels protégés et procédures médicales. Les virus, qui peuvent augmenter le risque de certains cancers, sont transmis sexuellement et également par le sang - par exemple, à l'aide d'aiguilles partagées ou d'instruments médicaux réutilisables.

Faites-vous tester régulièrement. Idéalement, un examen préventif complet par un médecin devrait être effectué tous les six mois..

Se faire vacciner. Pour une somme modique ou même gratuitement, vous pouvez vous faire vacciner contre l'hépatite, le papillomavirus humain et d'autres maladies, qui réduiront en même temps considérablement le risque de certains types de cancer.

Alimentation saine et mode de vie actif. Une alimentation équilibrée avec une abondance de légumes et de fruits, un bon sommeil et au moins un peu d'activité physique régulière vous aideront à augmenter considérablement l'immunité et à éviter de nombreuses maladies, dont le cancer..