Principal
La prévention

Conséquences de la radiothérapie

Les maladies oncologiques peuvent se développer rapidement, se propager et toucher les organes voisins. Toutes les méthodes de traitement du cancer utilisées aujourd'hui sont assez agressives pour le corps et ont des effets secondaires. La radiothérapie est l'une des méthodes de lutte contre le cancer, la deuxième plus efficace après la chirurgie. Selon un rapport du Royal College of Radiology (Royaume-Uni), parmi les patients traités avec succès pour un cancer, 49% d'entre eux ont eu leur tumeur enlevée chirurgicalement, 40% ont été traités avec succès par un traitement radiologique, 11% ont été guéris par chimiothérapie..

Ce que c'est

Les rayons X, la radio, le télégamme, les protons, la thérapie neutronique, etc. sont l'action dirigée de faisceaux de particules élémentaires ou de rayonnement électromagnétique dur sur les cellules cancéreuses. Le rayonnement dur provoque des ruptures dans les brins d'ADN et des mutations chromosomiques, la reproduction et la division des cellules sont inhibées, ce qui réduit considérablement ou détruit complètement les tumeurs. Les cellules saines situées à proximité sont également endommagées, mais elles ont la capacité de se réparer. Il est extrêmement important que l'intensité et la direction du rayonnement aient été calculées avec précision à l'avance, car même un excès relativement faible de la dose thérapeutique peut entraîner des conséquences très graves, et dans certains cas irréversibles..

La sensibilité des tumeurs et des tissus sains à la radiothérapie

La radiothérapie est utilisée pour traiter de nombreux types de cancer. Les cellules saines des organes et des tumeurs ont une radiosensibilité et une capacité de régénération différentes. La différence de ces paramètres dépend directement de la destruction réussie des cellules cancéreuses par rayonnement. Plus les cellules tumorales sont radiosensibles, plus les doses de rayonnement peuvent être utilisées..

Radiosensibilité des tissus sains. La moelle osseuse, les gonades, les intestins, le flux lymphatique, les yeux (cristallin) sont considérés comme très sensibles. Les plus sensibles comprennent le foie, les poumons, les reins, la peau, les glandes mammaires, les parois intestinales et les tissus nerveux. Les os, les muscles et les tissus conjonctifs sont considérés comme relativement insensibles..

Radiosensibilité des tumeurs. Les néoplasmes hautement sensibles comprennent les lymphomes, les leucémies, le séminome, le sarcome d'Ewing et les tumeurs embryonnaires. À modérément sensible - cancer du poumon à petites cellules, sein, carcinome épidermoïde, adénocarcinome intestinal, gliome. Le sarcome relativement insensible comprend le sarcome des os et du tissu conjonctif, le mélanome.

Organisation du traitement

Pour le succès de la radiothérapie, l'organisation correcte du processus de radiothérapie, de la planification à la rééducation après le traitement, est extrêmement importante. Les départements de radiothérapie modernes sont équipés de divers équipements à la fois pour l'irradiation de surface et pour affecter les néoplasmes malins profonds. Les radiothérapeutes et les physiciens participent à la préparation de la radiothérapie.

Sélection d'équipements pour l'irradiation. En fonction de l'emplacement de la source de rayonnement par rapport au corps, les types suivants sont distingués:

  • interstitiel - il est injecté directement dans la zone malade sous la forme d'une solution, d'aiguilles, de sondes;
  • intracavitaire - lorsqu'il est placé dans une cavité corporelle;
  • à distance - en conséquence situé à une distance du corps.

Actuellement, une technique est déjà utilisée qui permet l'utilisation de plusieurs champs de rayonnement, ce qui permet une sélection individuelle et précise des modes de rayonnement pour des patients spécifiques..

Planification du traitement. Le processus de calcul des doses optimales, des périodes de temps et des sites d'exposition de la radiothérapie s'appelle la planification. Ces calculs complexes sont réalisés conjointement par des radiologues, physiciens, dosimétristes et mathématiciens hautement qualifiés. Avec l'utilisation des technologies informatiques modernes, des cartes de courbes isodoses sont créées. Ces cartes identifient les zones du corps qui reçoivent des doses absorbées équivalentes et apportent les corrections nécessaires à la dose absorbée pour les organes et tissus à densité irrégulière, tels que les poumons et les os. Le patient participe également à la planification. À l'aide d'un appareil à rayons X spécial sur le corps d'un patient allongé, les médecins déterminent le champ d'irradiation et marquent les zones correspondantes. Ces lignes de marquage restent jusqu'à la fin du cours de radiothérapie. Pour compléter la planification, il y a une discussion sur les méthodes possibles de fixation afin que le patient ne puisse pas bouger pendant l'exposition..

Fabrication d'écrans de protection et de matériel de fixation. Il existe des ateliers spéciaux dans les services de radiologie des hôpitaux, où des spécialistes fabriquent divers dispositifs d'immobilisation individuels pour les patients. Tel que, par exemple, un casque en plexiglas pour fixer la tête dans une certaine position lors de l'irradiation de tumeurs cérébrales et cervicales. Et découpez également des écrans de protection de formes complexes à partir de plaques de plomb pour créer un champ de rayonnement individuel sur diverses parties du corps.

Conséquences possibles

Les effets de la radiothérapie sont divisés en effets secondaires aigus pendant et après la procédure et effets différés (chroniques). La probabilité de complications est influencée par la condition physique et l'âge du patient, le type d'oncologie et le stade de développement de la pathologie.

Effets secondaires pendant et après l'irradiation. Souvent pendant et après les procédures, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • douleur et inflammation des organes irradiés;
  • se sentir fatigué et déprimé émotionnellement;
  • diminution de l'appétit, nausées;
  • brûlures cutanées locales;
  • perturbation du travail du tractus gastro-intestinal, diarrhée, spasmes.

Le plus souvent, les effets secondaires qui se développent pendant le traitement ne sont pas graves. Ils se prêtent à un traitement médicamenteux ou disparaissent grâce à des ajustements alimentaires. Ils disparaissent deux à trois semaines après la fin de la radiothérapie. Chez certains patients, aucun effet secondaire ne survient.

Conséquences différées. Parfois, les patients ressentent une aggravation six mois, un an ou plusieurs années après la fin de la radiothérapie. Des complications tardives peuvent être causées par le déclenchement des mécanismes de troubles tissulaires associés à des dommages radio à l'endothélium - la paroi interne des vaisseaux sanguins. Le blocage des petits vaisseaux et l'hypoxie tissulaire consécutive entraînent une fibrose des tissus affectés. Parmi les conséquences retardées, en fonction du lieu d'exposition, il y a:

  • nécrose radiologique des tissus mous;
  • diminution de la capacité vésicale, hématurie;
  • obstruction intestinale;
  • formation de fistule;
  • perte de la capacité de concevoir;
  • la formation de tumeurs secondaires.

Certaines de ces conditions peuvent être traitées par chirurgie..

Causes des conséquences graves

Il a été prouvé que les rayonnements ont des effets cancérigènes, mutagènes et tératogènes, perturbant les liaisons nucléaires dans la structure de l'ADN et endommageant le matériel génétique. Considérons le mécanisme d'apparition de tumeurs secondaires. Après une irradiation à haute dose, le tissu cancéreux disparaît, tandis que le tissu normal environnant reste. Mais ils conservent les changements une fois introduits par les radiations. Une cellule saine, qui se renouvelle constamment, peut réparer de tels dommages, mais à un certain niveau. Dans des conditions appropriées, ils sont néanmoins transmis aux générations de cellules suivantes. Il est possible que les dommages s'accumulent et, après des décennies, cela conduira à l'émergence d'une tumeur secondaire. De tels cas sont connus de la médecine, bien qu'ils soient assez rares. Il convient également de rappeler que les dommages dus aux rayonnements résiduels doivent être pris en compte lors de la réalisation à l'avenir de procédures médicales sur ces parties du corps, car les tissus irradiés guérissent généralement plus mal..

Effet sur le fœtus

La radiothérapie est interdite chez la femme enceinte en raison des propriétés tératogènes des rayonnements. Parmi les raisons:

  • interruption pathologique spontanée de la grossesse;
  • mortalité périnatale et néonatale;
  • l'apparition chez le fœtus de malformations graves, y compris une microcéphalie et un développement mental retardé.

Si la patiente a subi une radiothérapie dans la période allant de 10 jours à 26 semaines de grossesse, une interruption artificielle de grossesse doit être envisagée..

De nouvelles méthodes

La science médicale ne reste pas immobile. Des dizaines de scientifiques de premier plan dans les pays développés mettent au point de nouveaux types de traitement du cancer et améliorent actuellement ceux-ci. Certaines cliniques présentent déjà les dernières avancées en radiothérapie. Énumérons certains d'entre eux.

Rayonnement peropératoire. Dans la salle d'opération, ayant ouvert l'accès à l'organe malade et distinguant clairement la zone touchée, les médecins dirigent l'effet d'un faisceau d'électrons dessus, en écartant autant que possible les intestins et autres organes sensibles pour ne pas leur nuire..

Radiothérapie conformationnelle 3D. Les données de tomodensitométrie sous forme numérique sont connectées à l'appareil de traitement de telle sorte que la forme de faisceau correspondant à la configuration de la tumeur cible soit créée à la sortie. Le médecin ajustera la direction si nécessaire. Avec cette méthode, une immobilisation supplémentaire du patient est très importante..

Radiothérapie modulée en intensité. Cette technique est basée sur l'utilisation d'un logiciel spécial qui calcule des centaines d'options de traitement afin d'obtenir la dose maximale possible pour les cellules tumorales avec le minimum de dommages aux cellules normales, tout en ayant une configuration et une intensité optimales. Les données sur la forme et l'emplacement de la tumeur, les limites supérieures des valeurs de dose possibles pour les structures des organes environnants sont entrées dans l'ordinateur. A la sortie du dispositif au niveau du viseur optique-collimateur se trouvent des "pétales" mobiles qui modulent l'intensité et la configuration de la forme finale du champ d'impact. Cette méthode a déjà montré une diminution du nombre de complications chez les patients dans le traitement des tumeurs du cerveau, des organes abdominaux, des organes reproducteurs féminins et masculins..

Radiothérapie stéréotaxique. Cette méthode est similaire en principe aux deux précédentes. Un accélérateur linéaire modifié spécial est appliqué de manière ponctuelle pour délivrer une dose élevée de rayonnement à une petite tumeur ou à des métastases. Le plus souvent utilisé dans le traitement des tumeurs cérébrales.

Thérapie immunitaire avec des étiquettes radioactives. La plus récente réalisation de la microbiologie médicale est la thérapie avec des anticorps monoclonaux. Les anticorps monoclonaux sont appelés anticorps produits par des cellules immunitaires obtenues à partir d'une seule cellule plasmatique aux propriétés spécifiées, agissant contre tout antigène naturel. En oncologie clinique, des perfusions d'une préparation contenant des anticorps monoclonaux marqués aux radionucléides sont déjà utilisées. De cette manière, un isotope radioactif est délivré à une cible d'anticorps strictement définie. La méthode est utilisée avec succès dans le traitement des lymphomes. Le développement de médicaments pour le traitement des maladies oncogynécologiques est en cours.

Réhabilitation

Après l'irradiation, le corps humain a besoin d'une longue période de récupération. Le processus de rééducation est l'étape finale et très importante de la radiothérapie. Elle peut avoir lieu à domicile ou dans les cas graves en milieu hospitalier. Le médecin donne des recommandations détaillées, qui comprennent nécessairement un régime individuel, une routine quotidienne, une activité physique légère, un horaire de travail et de repos. La nécessité de protéger les zones cutanées irradiées des rayons directs du soleil pendant au moins un an est particulièrement notée. Le strict respect de toutes les recommandations adressées au patient aidera son corps à rétablir le fonctionnement normal de tous ses systèmes. À la fin de la période de rééducation, le patient se voit attribuer les dates des examens de suivi obligatoires. Si l'état du patient s'aggrave, le patient doit contacter le médecin traitant, sans attendre les délais fixés. Une liste indicative de ces symptômes:

  • augmentation de la température corporelle, toux;
  • douleur qui ne disparaît pas dans les 3-5 jours;
  • perte d'appétit, nausées, diarrhée;
  • l'apparition d'une tumeur ou d'un œdème dans la zone de rayonnement;
  • l'apparition d'éruptions cutanées.

Des études récentes sur les résultats du traitement des patients cancéreux avec l'utilisation de la radiothérapie montrent que depuis les années 90 du siècle dernier, le risque de complications a considérablement diminué en raison de l'utilisation de nouvelles techniques de rayonnement ciblées qualitativement nouvelles. De plus en plus de patients qui subissent une radiothérapie se rétablissent complètement et restent en bonne santé pour les années à venir.

Rééducation après radiothérapie

Un néoplasme malin est caractérisé par une nature agressive de développement et une propagation rapide dans tout le corps par des excroissances métastatiques. La radiothérapie est l'un des principaux traitements du cancer. L'irradiation est généralement utilisée en conjonction avec d'autres méthodes thérapeutiques. Une méthode efficace de lutte contre les processus oncologiques deviendra un test sérieux pour une personne. Le corps subit un stress sévère, qui se traduit par les symptômes correspondants. Après un cours de radiothérapie, une période de rééducation soigneusement préparée est nécessaire afin d'éliminer les conséquences négatives.

L'effet de l'exposition aux radiations sur le corps

En oncologie avec métastases dans tout le corps, des cours de radiothérapie et de chimiothérapie à fortes doses sont utilisés pour arrêter la propagation de la pathologie. Des effets secondaires apparaissent en fonction du type de rayonnement et de la dose utilisée. En outre, le bien-être du patient est affecté par la partie du corps qui a été irradiée aux rayons gamma..

Les oncologues identifient les types de complications possibles après la chimie et après la radiothérapie:

  • Un degré élevé de complication est présent après la radiothérapie utilisée sur de grandes zones du corps. Le corps reçoit une forte dose de substances radioactives qui provoquent des effets secondaires graves. Le patient éprouve de graves épisodes de nausée avec des vomissements abondants, des étourdissements constants sont présents.
  • Un degré modéré de dommage est présent avec la radiothérapie, qui est utilisée pour traiter le cancer de la poitrine ou de la cavité abdominale. Des signes similaires sont observés avec l'irradiation du cancer du sang. Les effets secondaires sont exprimés dans la plage de 60 à 80% de l'intensité.
  • Une sévérité modérée avec un faible risque de complications est observée avec des traitements de courte durée de radiothérapie gamma à faible dose. Ceci est observé dans le traitement de l'éducation oncologique dans la région du cerveau, de la colonne cervicale, des organes internes de la région pelvienne. Les complications sont caractérisées par 40 à 60% de gravité.
  • Le risque d'effets secondaires le plus faible est perceptible lors de l'utilisation d'un cours ciblé de radiothérapie sur un équipement moderne. Des complications surviennent chez 30% des patients.

La manifestation des conséquences après la chimiothérapie et l'irradiation avec des substances radioactives est influencée par la condition physique et l'âge du patient, le type d'oncologie et le stade de développement de la pathologie. Après avoir déterminé la structure histologique de la tumeur et la dose de rayonnement, une décision est prise sur le déroulement de la restauration du corps..

Complications possibles après la radiothérapie

L'utilisation des rayons gamma dans le traitement des tumeurs cancéreuses détruit non seulement les cellules malades, mais affecte également négativement les tissus sains du corps. Le processus métabolique est perturbé, ce qui entraîne le développement de complications graves dans le travail de nombreux systèmes responsables des fonctions vitales.

Les principaux symptômes accompagnant la radiothérapie sont des épisodes de nausée d'intensité variable accompagnés de vomissements. La muqueuse intestinale est très sensible aux préparations de rayonnement ionique, par conséquent, de tels signes apparaissent en premier lieu. La structure du sang change sous l'influence des radiations, ce qui s'accompagne souvent du développement d'une anémie sous diverses formes.

Au cours de l'irradiation, des brûlures locales de la surface de la peau sont souvent diagnostiquées, qui sont exprimées à des degrés divers de gravité. Les tissus endommagés ont tendance à se transformer en processus inflammatoires sévères symptomatiques. Si la voix disparaissait, une radiothérapie était réalisée pour un cancer du larynx ou des poumons. En oncologie, la vulvovaginite est généralement observée dans le corps utérin et les appendices comme une complication..

Après des cours d'exposition aux rayonnements, des douleurs dans l'estomac, une sensation de lourdeur et une augmentation de la production de gaz dans l'intestin grêle sont souvent observées. La personne perd du poids rapidement avec des signes d'émaciation générale. Des troubles nerveux sont observés, les processus physiques ralentissent, ce qui affecte négativement la santé du patient. L'activité des fonctions protectrices du corps est fortement réduite, ce qui est dangereux par le développement d'autres pathologies.

Processus de rééducation après radiothérapie

La récupération après la radiothérapie dure plusieurs mois et se caractérise par des schémas complexes d'exposition du corps. La rééducation peut être effectuée dans un hôpital ou à domicile de manière indépendante, mais sous la supervision du médecin traitant. Lors de l'utilisation d'un cours ponctuel, les symptômes sont légers, ce qui ne nécessite pas de manipulations médicales spéciales. La rééducation aura lieu à domicile. Avec des symptômes plus graves, la personne devra être à la clinique pour éviter le développement de conséquences plus graves..

Le processus de rééducation comprend une alimentation équilibrée, qui est sélectionnée individuellement pour chaque cas. La routine quotidienne exacte est prescrite, qui doit être strictement observée - cela aidera le corps au fonctionnement normal de tous les systèmes. Nécessite un repos de qualité et une reconstitution des carences en micronutriments.

Des exercices thérapeutiques à l'air frais et légers vous aideront à récupérer plus rapidement et à reprendre votre style de vie antérieur. Pour la période de rééducation, il est recommandé d'exclure les situations stressantes, les contacts avec des personnes atteintes de maladies infectieuses.

Traitement des brûlures cutanées après exposition aux rayons gamma

Le traitement radioactif de l'oncologie entraîne souvent de graves lésions de la surface de la peau sous la forme d'une brûlure. Les premiers signes de pathologie peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais quelques jours après tout le cours. Cet effet secondaire survient généralement lorsqu'un cancer du cou, du larynx et d'autres organes est affecté..

Les lésions cutanées sont divisées en trois types, selon la zone de la brûlure:

  • la peau sèche se manifeste par une rougeur, un léger gonflement des tissus mous et des signes de desquamation;
  • l'érythème se caractérise par des symptômes de rougeur, un gonflement au site de la lésion et des démangeaisons sévères;
  • l'épiderme humide se manifeste par la formation d'un grand nombre de papules, qui contiennent du pus et un exsudat pathologique.

Après un certain temps, une dermatite de rayonnement se forme, qui se traduit par un gonflement caractéristique des tissus mous avec le développement de zones ulcéreuses. Lorsque les glandes mammaires sont irradiées, les femmes atteintes d'un cancer du poumon développent une fibrose pulmonaire ou une fibrose pulmonaire.

Pour soulager les symptômes négatifs, le patient reçoit une injection de médicament anesthésique avec un compte-gouttes ou sous forme de pilules. Ils utilisent également des crèmes contenant des composants réparateurs. Les herbes médicinales aident à soulager les symptômes désagréables et à accélérer le processus de guérison. Les vitamines avec les oligo-éléments nécessaires stimulent le processus de régénération de la peau, ce qui a un effet positif sur le bien-être du patient.

Les compresses utilisant une solution de Dimexide à 10% guérissent efficacement les zones touchées. L'argousier et l'huile d'églantier stimulent la capacité de régénération naturelle du derme. Pour le traitement d'une brûlure, vous pouvez appliquer les onguents suivants - Iruksol, Sinalar, Levosin, Prednisolone, Dermozilin ou Dibunol.

Il existe un remède efficace dans la lutte contre les brûlures radioactives - c'est le lactosérum à haute teneur en lactate Hydrolaktivin. Le médicament présente les caractéristiques suivantes:

  • les composants entrants ont un effet complexe sur la peau affectée;
  • facilement absorbé par le corps;
  • se distingue par des instructions d'utilisation simples et sûres;
  • peut être combiné avec d'autres médicaments.

Hydrolaktivin a un effet anti-inflammatoire sur le corps, stimule le travail du tractus gastro-intestinal, restaure la muqueuse intestinale, ce qui améliore la qualité du système digestif. Après irradiation avec des particules radioactives, une stomatite de la muqueuse buccale se développe souvent, qui s'accompagne de sécheresse, de changements de goût et d'un certain inconfort avec la douleur. Les médecins conseillent d'utiliser une solution de rinçage de la bouche et de la gorge pour aider à soulager la douleur et la sécheresse..

Les composants entrants d'Hydrolaktivin normalisent les processus métaboliques, augmentent les fonctions protectrices du corps et renforcent le système nerveux central. Le médicament aide à accélérer la cicatrisation des plaies à la surface de la peau et à restaurer le fonctionnement des organes internes.

Rééducation avec la médecine traditionnelle

La médecine est constamment améliorée, ce qui affecte qualitativement le traitement de nombreuses maladies graves. Les néoplasmes oncologiques ont longtemps été considérés comme mortels, difficiles à traiter. De nos jours, de nombreux médicaments et méthodes de traitement des pathologies dangereuses ont été développés. De nouveaux dispositifs pour le rayonnement ionique sont créés, agissant comme un point, ce qui réduit la zone de lésions tissulaires et réduit le nombre d'effets secondaires.

Par conséquent, la rééducation après radiothérapie a souvent lieu à la maison et à l'aide de recettes de médecine traditionnelle. Les scientifiques ont montré que la récupération à domicile est plus rapide en raison du confort psychologique. Il est impossible d'utiliser seul une thérapie non conventionnelle. Il est nécessaire de consulter constamment le médecin traitant et de l'informer si des symptômes suspects apparaissent.

Les remèdes suivants sont considérés comme les plus efficaces dans la lutte contre les symptômes post-radiologiques:

  • Les aiguilles ont de nombreuses propriétés bénéfiques qui aident à soulager la douleur et à récupérer rapidement le corps. Vous pouvez utiliser des aiguilles de toutes les plantes de conifères - épicéa, mélèze, pin, etc. La quantité requise est versée avec de l'eau bouillante et mise à feu doux. Faire bouillir pendant 5 minutes. puis laissez dans un endroit chaud jusqu'au matin. Vous devez boire le bouillon pendant la journée, en remplaçant l'eau ordinaire. Après une pause est prise pendant un jour et est répétée à nouveau. Le cours dure 1 mois. Pendant ce temps, les aiguilles élimineront les radionucléides des tissus, ce qui provoque une intoxication générale. La prise d'une décoction doit être accompagnée d'une bonne nutrition.
  • Les pommes ont des propriétés médicinales uniques, caractérisées par les pectines contenues, les acides organiques, le fer et d'autres substances. La pectine aide à éliminer le mercure, le plomb, le strontium, le césium et d'autres éléments radioactifs. Le patient se voit prescrire un régime de pomme approprié, qui aide à soulager l'intoxication et à éliminer les radiations des tissus corporels.
  • Il est recommandé de boire de l'huile d'argousier dans 1 c. pendant 1 mois. L'argousier contient des ingrédients bénéfiques qui éliminent les particules radio du corps. Il est permis d'utiliser des décoctions à partir des feuilles et des baies de la plante. Les perfusions aident à réduire les symptômes graves.
  • Les noix favorisent efficacement l'élimination des radionucléides, des composés du mercure, du strontium, du plomb. Les infusions sont préparées à partir de fruits et de partitions à l'intérieur de la coquille.

La médecine traditionnelle est souvent utilisée en conjonction avec les thérapies traditionnelles. Les médecins autorisent l'utilisation d'infusions et de décoctions d'herbes médicinales. Les thés utilisant des plantes médicinales augmentent l'immunité et aident à faire face plus rapidement aux symptômes désagréables.

Nutrition pendant la période de rééducation

Le rétablissement d'un patient après une exposition aux rayonnements est plus rapide et meilleur avec une alimentation bien composée et un mode de vie sain. Ceci est particulièrement nécessaire pour les personnes qui ont eu une oncologie de la cavité abdominale et de l'articulation de la hanche. Une alimentation équilibrée vous permet de réduire la charge sur les organes du tractus gastro-intestinal, ce qui améliorera le bien-être du patient.

Pendant cette période, il est recommandé de manger des aliments faibles en gras, pauvres en lactose et en fibres. Cela devra être suivi pendant 14 jours. Après cela, vous pouvez entrer d'autres produits, mais progressivement, par petites portions..

Autorisé à utiliser du riz bouilli dans l'eau, de la purée de pommes de terre sans lait ni œufs, le fromage peut être des variétés faibles en gras. Le lait et les produits laitiers fermentés devraient être exclus pour l'instant. De plus, vous ne pouvez pas prendre d'assaisonnements épicés et chauds, des produits qui provoquent une formation accrue de gaz - pois, haricots, chou et soja. Les plats sont cuits à la vapeur, cuits au four ou bouillis. Les aliments frits sont interdits. Le café et le thé ne sont pas recommandés. Le cassis et la citrouille aideront à éliminer les radionucléides.

Les portions doivent être inférieures à 150 g. Les aliments doivent être pris fréquemment et en petites portions - jusqu'à 5 à 6 fois par jour. Buvez des décoctions et des infusions d'herbes médicinales - pulmonaire, céleri, ortie, etc..

Pendant la période de rééducation, le patient est sous la surveillance étroite du médecin traitant - cela aide à prévenir le développement de complications graves. Vous devez vous promener au grand air et faire de l'exercice léger tous les jours. De plus, des médicaments peuvent être utilisés pour soulager l'inconfort et aider le patient à se sentir mieux..

Radiothérapie pour la douleur

La radiothérapie peut être utilisée pour soulager les douleurs osseuses

Oui, oui, la radiothérapie en plus du plat principal est utilisée pour soulager la douleur chez les patients atteints d'un cancer qui s'est propagé aux os. C'est ce qu'on appelle la radiothérapie palliative. Elle peut être pratiquée comme thérapie locale directement sur la tumeur ou sur de grandes zones du corps. La radiothérapie aide les médicaments et autres traitements à mieux fonctionner en réduisant les tumeurs qui causent de la douleur. La radiothérapie peut aider les patients souffrant de douleurs osseuses à se déplacer plus librement et avec moins de douleur.

Les types de radiothérapie suivants peuvent être utilisés:

Thérapie par faisceau externe

Radiothérapie stéréotaxique

La radiothérapie corporelle stéréotaxique (SBRT) est un type de radiothérapie externe qui utilise un équipement spécial pour positionner le patient. En raison du positionnement rigide (direction exacte, qui prend en compte même la respiration du patient avec le mouvement ultérieur des organes internes) du faisceau agissant sur la tumeur, qui en termes de précision de l'impact est comparable au couteau gamma, cette thérapie permet à une séance de remplacer une douzaine de séances de radiothérapie conventionnelle. Ce type de radiothérapie cause moins de dommages aux tissus normaux voisins en raison d'effets secondaires minimes.

Cependant, la radiothérapie stéréotaxique a des caractéristiques que le patient doit comprendre. L'essentiel est que ce type de rayonnement ne détruit pas la tumeur en peu de temps..

Un faisceau étroit affecte l'ADN des cellules cancéreuses, qui perdent leur capacité à se reproduire. Le résultat de la radiation sera perceptible dans 2 à 3 semaines. Si la tumeur est volumineuse, il sera nécessaire d'effectuer au moins une séance de radiothérapie supplémentaire après 2 à 3 mois.

Le SBRT peut être utilisé pour traiter les tumeurs qui se sont propagées aux os, en particulier en présence d'une tumeur de la colonne vertébrale.

Produits radiopharmaceutiques

Les produits radiopharmaceutiques sont des médicaments contenant des substances radioactives qui peuvent être utilisés pour diagnostiquer ou traiter des maladies, y compris le cancer.

Les produits radiopharmaceutiques peuvent également être utilisés pour soulager la douleur d'un cancer qui s'est propagé aux os. Une dose unique d'une substance radioactive injectée dans une veine peut soulager la douleur lorsque le cancer s'est propagé à plusieurs zones de l'os et / ou si les zones sont trop grandes pour être traitées par rayonnement externe..

Ablation par radiofréquence

L'ablation par radiofréquence utilise une sonde spéciale avec de minuscules électrodes qui peuvent être utilisées pour cibler les cellules cancéreuses avec un rayonnement radiofréquence. Parfois, la sonde est insérée directement à travers la peau, et dans ce cas, seule une anesthésie locale peut être supprimée. Dans d'autres cas, la sonde est insérée à travers une incision dans l'abdomen. Cela se fait dans un hôpital sous anesthésie générale. L'ablation par radiofréquence peut soulager la douleur chez les patients qui ont un cancer qui s'est propagé aux os. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour connaître les risques et les avantages possibles..

Radiothérapie avec bisphosphonates

L'utilisation de la radiothérapie en association avec les bisphosphonates est activement étudiée. On pense que pour les patients atteints d'un cancer qui s'est propagé aux os, cette méthode soulagera la douleur. Il y a déjà des résultats positifs de l'utilisation de ce type de thérapie, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour découvrir l'éventail complet des résultats et des conséquences possibles. Par conséquent, le travail sur la méthode se poursuit..

Radiothérapie

Qu'est-ce que la radiothérapie?

La radiothérapie (radiothérapie, télégammothérapie, thérapie électronique, thérapie neutronique, etc.) est l'utilisation d'un type spécial d'énergie de rayonnement électromagnétique ou de faisceaux de particules nucléaires élémentaires capables de tuer les cellules tumorales ou d'inhiber leur croissance et leur division.

Certaines cellules saines qui pénètrent dans la zone de rayonnement sont également endommagées, mais la plupart d'entre elles sont capables de se régénérer. Les cellules tumorales se divisent plus rapidement que les cellules saines environnantes. Par conséquent, les radiations les affectent de manière plus destructrice. Ce sont ces différences qui déterminent l'efficacité de la radiothérapie pour le cancer..

Pour quels types de cancer la radiothérapie est-elle utilisée??

La radiothérapie est utilisée pour traiter une grande variété de cancers. Actuellement, plus de la moitié des patients souffrant d'un type de cancer sont traités avec succès par radiothérapie.

L'irradiation peut être utilisée comme méthode de traitement indépendante. Parfois, la RT est effectuée avant la chirurgie pour réduire la tumeur ou après pour tuer les cellules cancéreuses restantes. Très souvent, les médecins utilisent des radiations en conjonction avec des médicaments anticancéreux (chimiothérapie) pour détruire une tumeur..

Même chez les patients qui ne peuvent pas faire enlever la tumeur, la RT peut réduire sa taille, soulager la douleur et améliorer l'état général.

Équipement de radiothérapie

Pour effectuer la RT, des dispositifs complexes spéciaux sont utilisés qui permettent de diriger le flux d'énergie de guérison vers la tumeur. Ces appareils diffèrent dans leur principe de fonctionnement et sont utilisés à des fins différentes. Certains sont utilisés pour traiter les cancers superficiels (cancer de la peau), d'autres sont plus efficaces pour traiter les tumeurs profondes du corps.

Lequel des appareils est préférable d'utiliser pour la décision sera décidé par votre médecin.

La source de rayonnement peut être amenée dans la zone malade de plusieurs manières.

  • situé à distance du corps du patient, le rayonnement est appelé distant;
  • placé dans n'importe quelle cavité - intracavitaire;
  • injecté directement dans la zone malade sous forme de liquide, de fil, d'aiguilles, de sondes - interstitiel.

Étapes de la radiothérapie

Pendant RT, trois étapes sont conditionnellement distinguées:

Chacune de ces étapes a ses propres caractéristiques qui déterminent les règles de votre comportement. Leur respect améliorera les résultats du traitement et réduira la fréquence des effets secondaires..

Processus de radiothérapie

1. Préparation au traitement

Pendant cette période, des études complémentaires sont menées afin de clarifier la localisation et d'évaluer l'état des tissus sains entourant le foyer pathologique..

Avant le début du cours RT, les doses de rayonnement sont soigneusement calculées et ses méthodes sont déterminées à l'aide desquelles il est possible d'obtenir une destruction maximale des cellules tumorales et la protection des tissus sains dans les zones du corps à exposer.

De quelle dose de rayonnement vous avez besoin, comment la réaliser et combien de séances seront nécessaires pour cela, votre médecin décidera.

Tout un groupe de spécialistes hautement qualifiés - physiciens, dosimétristes, mathématiciens - aide à réaliser ces calculs complexes. Il faut parfois plusieurs jours pour prendre une décision. Cette procédure s'appelle la planification..

Pendant la simulation (planification), il vous sera demandé de vous allonger tranquillement sur la table jusqu'à ce que le médecin utilise un appareil à rayons X spécial pour déterminer le champ de rayonnement. Il peut y avoir plusieurs sites de ce type. Les champs d'irradiation sont marqués par des points ou des lignes (marquage) à l'aide d'une encre spéciale. Ce marquage doit rester sur la peau jusqu'à la fin du traitement. Par conséquent, lorsque vous prenez une douche, essayez de ne pas la laver. Si les lignes et les points commencent à s'estomper, prévenez votre médecin. Ne peignez pas sur les points vous-même.

Déjà dans la période pré-ray:

  1. n'utilisez pas de teintures d'iode et d'autres irritants sur les zones de la peau qui seront exposées aux radiations;
  2. ne prenez pas de soleil;
  3. s'il y a une érythème fessier sur la peau, les éruptions cutanées doivent être signalées au médecin traitant. Il prescrira le traitement approprié (poudres, pommades, aérosols);
  4. si une radiothérapie doit être réalisée pour traiter une tumeur de la région maxillo-faciale, un assainissement préalable de la cavité buccale est nécessaire (traitement ou ablation des dents carieuses). C'est la mesure la plus importante pour la prévention des complications radiologiques dans la cavité buccale..

2. Comment se déroule la séance de traitement

Il vous sera demandé de vous allonger tranquillement sur une table pendant que le radiologue utilise un appareil à rayons X spécial pour déterminer le champ de rayonnement. Il peut y avoir plusieurs sites de ce type. Les champs d'irradiation sont désignés par des points ou des lignes (marquage), en utilisant une encre spéciale pour cela.

Ce marquage doit rester sur la peau jusqu'à la fin du traitement. Par conséquent, lorsque vous prenez une douche, essayez de ne pas la laver. Si les lignes et les points commencent à s'estomper, prévenez votre médecin. Ne peignez pas sur les points vous-même.

Déjà dans la période de pré-irradiation, les teintures d'iode et autres irritants ne doivent pas être utilisés sur les zones de la peau qui seront exposées aux radiations. Ne prenez pas de soleil. En présence d'érythème fessier sur la peau, les éruptions cutanées doivent être signalées au médecin traitant. Il prescrira le traitement approprié (poudres, pommades, aérosols).

Si la radiothérapie doit être utilisée pour traiter une tumeur de la région maxillo-faciale, un débridement préalable de la cavité buccale (traitement ou ablation des dents carieuses) est nécessaire. C'est la mesure la plus importante pour la prévention des complications radiologiques dans la cavité buccale..

Radiothérapie: comment se déroule le traitement

1. Le choix d'un schéma thérapeutique par la méthode de radiothérapie

En règle générale, le traitement dure 4 à 7 semaines. Dans certains cas, lorsque la radiothérapie est effectuée avant la chirurgie afin de réduire la taille de la tumeur ou de soulager l'état du patient, la durée du cours est de 2-3 semaines..

En règle générale, les séances de radiothérapie sont données 5 fois par semaine. Parfois, afin de protéger les tissus normaux dans la zone d'irradiation, la dose quotidienne est divisée en 2-3 séances. Une pause de deux jours à la fin de la semaine permet aux tissus sains de guérir.

La décision concernant la dose totale de rayonnement et le nombre de séances est prise par le radiologue en fonction de la taille de la tumeur et de l'emplacement de la tumeur, de son type, de votre état général et d'autres types de traitement.

2. Comment se déroule la séance de traitement

Il vous sera demandé de vous allonger sur une table de traitement ou de vous asseoir sur une chaise spéciale. Les zones d'irradiation seront précisément déterminées par les champs marqués plus tôt sur la peau. Par conséquent, vous ne devez pas bouger pendant l'irradiation. Vous devez vous allonger tranquillement, sans trop de stress, la respiration doit être naturelle et régulière. Vous serez au bureau pendant 15 à 30 minutes.

Avant d'allumer l'appareil, le personnel médical se déplace dans une autre pièce et vous regarde à la télévision ou à travers une fenêtre. Vous pouvez communiquer avec lui via le haut-parleur.

Certaines parties de l'appareil de radiothérapie peuvent bouger et générer du bruit pendant le fonctionnement. Ne vous inquiétez pas, tout le processus est surveillé.

Le rayonnement lui-même est indolore. Si vous ne vous sentez pas bien pendant l'exposition, informez immédiatement votre médecin sans prendre aucune mesure indépendante. L'unité peut être mise hors tension à tout moment.

Vous pouvez ressentir un soulagement de la douleur (le cas échéant) au début du traitement. Cependant, en règle générale, le plus grand effet thérapeutique de la radiothérapie se produit après la fin du traitement..

Pour obtenir un bon effet thérapeutique, il est très important que vous suiviez toutes les séances de traitement prescrites..

Comment se comporter pendant la radiothérapie

La réponse du corps à la radiothérapie est individuelle. Cependant, dans tous les cas, le processus de radiothérapie est une charge importante pour le corps. Par conséquent, au cours du traitement, vous pouvez développer une sensation de fatigue. À cet égard, vous devriez vous reposer davantage. Allez au lit quand vous en ressentez le besoin.

La sensation disparaît généralement 4 à 6 semaines après la fin du traitement. Cependant, l'activité physique ne doit pas du tout être évitée, ce qui augmente les défenses de l'organisme et sa résistance aux influences néfastes. Recommandations pour le choix et le dosage de l'activité physique que vous pouvez obtenir de votre médecin et du méthodologiste de la thérapie par l'exercice.

Certaines règles doivent être suivies pendant le traitement

  1. Bien manger. Essayez d'avoir une alimentation équilibrée (rapport 1: 1: 4 de protéines, de lipides et de glucides). Avec de la nourriture, vous devez prendre 2,5 à 3 litres de liquide par jour (jus de fruits, eau minérale, thé au lait).
  2. Abandonner, au moins pendant la durée du traitement, de mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool).
  3. Ne portez pas de vêtements bien ajustés aux zones exposées du corps. Les articles en tissus synthétiques et en laine sont hautement indésirables. Les vieux vêtements amples en coton sont préférables. Si possible, les zones cutanées exposées doivent rester ouvertes..
  4. Soyez plus souvent à l'extérieur.
  5. Surveillez votre peau de près. La peau irradiée apparaît parfois bronzée ou foncée. À la fin du traitement, dans certains cas, les parties irradiées du corps peuvent devenir excessivement hydratées (en particulier dans les plis). Cela dépend en grande partie de votre sensibilité individuelle aux radiations. Informez votre médecin ou votre infirmière de tout changement que vous constatez. Ils donneront des recommandations appropriées.
  6. Sans consulter un médecin, n'appliquez pas de savon, lotions, déodorants, pommades, cosmétiques, parfums, talc ou autres produits similaires sur la zone irradiée du corps..
  7. Ne frottez pas et ne peignez pas la zone de peau exposée. Ne posez pas d'objets chauds ou froids (coussin chauffant, glace) dessus.
  8. En sortant, protégez la partie exposée de la peau du soleil (vêtements légers, chapeau à larges bords).

Ce qui attend le patient après l'irradiation?

Effets secondaires des radiations

La radiothérapie, comme tout autre type de traitement, peut s'accompagner d'effets secondaires généraux et locaux (dans la zone d'exposition aux rayonnements sur les tissus). Ces phénomènes peuvent être aigus (à court terme, survenir pendant le traitement) et chroniques (se développer quelques semaines voire des années après la fin du traitement).

Les effets secondaires de la radiothérapie se manifestent le plus souvent dans les tissus et les organes qui ont été directement exposés aux rayonnements. La plupart des effets secondaires qui se développent pendant le traitement sont relativement légers et peuvent être traités avec des médicaments ou grâce à une nutrition appropriée. Ils disparaissent généralement dans les trois semaines suivant la fin de la radiothérapie. Chez de nombreux patients, les effets secondaires ne se produisent pas du tout..

Pendant le traitement, le médecin surveille votre état et l'effet des radiations sur les fonctions corporelles. Si vous développez des symptômes inhabituels (toux, transpiration, fièvre, douleur inhabituelle) pendant le traitement, assurez-vous d'en informer votre médecin ou votre infirmière..

Effets secondaires courants de la radiothérapie

État émotionnel

Presque tous les patients sous traitement anticancéreux éprouvent un certain degré de stress émotionnel. Le sentiment le plus courant est la dépression, la peur, la mélancolie, la solitude et parfois l'agressivité. Au fur et à mesure que l'état général s'améliore, ces troubles émotionnels s'émoussent. Discutez plus souvent avec les membres de votre famille et vos amis proches. Ne vous repliez pas sur vous-même. Essayez de prendre part à la vie des gens autour de vous, aidez-les et ne refusez pas leur aide. Parlez à un thérapeute. Peut-être peut-il recommander des méthodes de soulagement du stress acceptables..

Fatigue

Les sensations de fatigue commencent généralement à se faire sentir quelques semaines après le début du traitement. Elle est associée à un stress physique important sur le corps pendant la radiothérapie et au stress. Par conséquent, pendant la période de radiothérapie, vous devez réduire légèrement votre activité globale, surtout si vous avez l'habitude de travailler à un rythme intense. Cependant, ne vous retirez pas complètement des tâches ménagères, participez à la vie de famille. Faites les choses que vous aimez le plus souvent, lisez plus, regardez la télévision, écoutez de la musique. Mais seulement jusqu'à ce que tu te sentes fatigué.

Si vous ne voulez pas que des personnes extérieures soient informées de votre traitement, vous pouvez prendre des vacances pendant la période de traitement. Si vous continuez à travailler, parlez-en à votre superviseur - il pourrait changer votre horaire de travail. N'ayez pas peur de demander de l'aide à votre famille et à vos amis. Ils comprendront sûrement votre état et vous fourniront le soutien nécessaire. La sensation de fatigue disparaît progressivement après le traitement.

Changements sanguins

L'irradiation de grandes zones du corps dans le sang peut diminuer temporairement le nombre de leucocytes, de plaquettes et d'érythrocytes. Le médecin surveille la fonction de l'hématopoïèse en fonction du test sanguin. Parfois, avec des changements prononcés, ils interrompent le traitement pendant une semaine. Dans de rares cas, des médicaments sont prescrits.

Diminution de l'appétit

La radiothérapie ne provoque généralement pas de nausées ou de vomissements. Cependant, il peut y avoir une diminution de l'appétit. Vous devez comprendre que vous devez manger suffisamment de nourriture pour réparer les tissus endommagés. Même si vous n'avez pas faim, des efforts doivent être faits pour offrir une alimentation riche en calories et en protéines. Cela vous permettra de mieux faire face aux effets secondaires et d'améliorer les résultats du traitement du cancer..

Voici quelques conseils nutritionnels pour la radiothérapie:

  1. Mangez souvent une variété d'aliments, mais en petites portions. Mangez quand vous voulez, quelle que soit votre routine quotidienne.
  2. Augmentez la teneur en calories des aliments - ajoutez plus de beurre si vous aimez son odeur et son goût.
  3. Utilisez une variété de sauces pour stimuler votre appétit.
  4. Entre les repas, mangez du kéfir, un mélange de lait avec du beurre et du sucre, du yogourt.
  5. Buvez plus de liquides, de meilleurs jus.
  6. Ayez toujours une petite quantité de nourriture que vous aimez (autorisée pour le stockage dans la clinique où le traitement est effectué) et mangez-les lorsque vous avez envie de manger.
  7. En mangeant, essayez de créer des conditions qui améliorent votre humeur (allumez la télévision, la radio en mangeant, écoutez votre musique préférée).
  8. Vérifiez auprès de votre médecin si vous pouvez boire un verre de bière avec les repas pour augmenter votre appétit..
  9. Si vous avez des conditions médicales qui nécessitent un certain régime, parlez à votre médecin de la façon de diversifier votre alimentation..

Effets secondaires sur la peau

La réaction de la peau aux radiations se manifeste par sa rougeur dans la zone d'exposition. Dans une large mesure, le développement de ce phénomène est déterminé par votre sensibilité individuelle au rayonnement. Habituellement, une rougeur apparaît après 2-3 semaines de traitement. Une fois la radiothérapie terminée, la peau de ces endroits devient légèrement sombre, comme si elle était bronzée..

Pour éviter les réactions cutanées excessives, vous pouvez utiliser des huiles végétales et animales (crème «Enfants», «Velours», émulsion d'aloès), qui doivent être appliquées sur la peau après une séance de radiothérapie.

Avant la séance, il est nécessaire de laver les restes de crème à l'eau tiède. Cependant, la peau doit être lubrifiée avec des onguents et des crèmes appropriés non pas dès les premiers jours d'exposition, mais plus tard, lorsque la peau commence à rougir. Parfois, avec une réaction de rayonnement prononcée de la peau, une courte pause dans le traitement est faite.

Pour plus d'informations sur les soins de la peau, contactez votre professionnel de la santé.

Effets secondaires sur la cavité buccale et la gorge

Si vous recevez un rayonnement sur la région maxillo-faciale ou le cou, dans certains cas, la membrane muqueuse des gencives, de la bouche et de la gorge peut devenir rouge et enflammée, une bouche sèche et une déglutition douloureuse peuvent apparaître. Habituellement, ces phénomènes se développent au cours de la 2-3ème semaine de traitement..

Dans la plupart des cas, ils disparaissent d'eux-mêmes un mois après la fin de la radiothérapie..

Vous pouvez soulager votre état en suivant les directives ci-dessous:

  1. Évitez de fumer et d'alcool pendant le traitement car ils provoquent également une irritation et une sécheresse de la muqueuse buccale.
  2. Rincez-vous la bouche au moins 6 fois par jour (après le sommeil, après chaque repas, la nuit). La solution utilisée doit être à température ambiante ou réfrigérée. Quelles sont les meilleures solutions pour se rincer la bouche, vous pouvez demander à votre médecin.
  3. Deux fois par jour, doucement, sans appuyer fort, brossez-vous les dents avec une brosse à dents souple ou un coton-tige (rincez soigneusement la brosse après utilisation et conservez-la au sec).
  4. Demandez à votre dentiste de choisir le bon dentifrice. Il ne doit pas être tranchant et irriter la membrane muqueuse..
  5. Si vous portez des prothèses dentaires, retirez-les avant d'avoir une séance de radiothérapie. En cas de frottement des gencives avec des prothèses, il est préférable de cesser temporairement de les utiliser..
  6. Ne mangez pas d'aliments acides et épicés.
  7. Essayez de manger des aliments mous (aliments pour bébés, purée de pommes de terre, céréales, puddings, gelées, etc.). Faire tremper les aliments solides et secs dans l'eau.

Effets secondaires sur la glande mammaire

Les modifications cutanées sont l'effet indésirable le plus courant de la radiothérapie pour les tumeurs du sein (voir rubrique «Effets indésirables cutanés»). En plus de suivre les recommandations ci-dessus pour les soins de la peau, vous ne devez pas porter de soutien-gorge pendant la période de traitement. Si vous vous sentez mal à l'aise sans cela, utilisez un soutien-gorge souple..

Sous l'influence de la radiothérapie, une douleur et un gonflement peuvent survenir au niveau du sein, qui disparaîtront ou diminueront progressivement après la fin du traitement. La glande mammaire irradiée peut parfois grossir (en raison de l'accumulation de liquide) ou diminuer (en raison de la fibrose tissulaire).

Dans certains cas, ces déformations de la forme de la glande peuvent persister pour le reste de leur vie. Pour plus d'informations sur la nature des changements dans la forme et la taille de la glande mammaire, contactez votre médecin..

La radiothérapie peut nuire au mouvement des épaules. Consultez un spécialiste de la thérapie par l'exercice quels exercices doivent être effectués pour éviter cette complication.

Chez certains patients, la radiothérapie peut provoquer un gonflement de la main du côté de la glande exposée. Cet œdème peut se développer même 10 ans ou plus après la fin du traitement. Par conséquent, il est nécessaire de surveiller attentivement l'état de la main et de respecter certaines règles de comportement:

  1. Éviter de soulever des poids (pas plus de 6-7 kg), des mouvements vigoureux nécessitant des efforts excessifs (pousser, tirer), porter un sac sur l'épaule du côté du sein irradié.
  2. Ne laissez pas la pression artérielle être mesurée ou injectée (prise de sang) dans le bras du côté irradié.
  3. Ne portez pas de bijoux ou de vêtements moulants sur ce bras. En cas de lésion accidentelle de la peau de la main, traitez la plaie avec de l'alcool (mais pas avec de la teinture alcoolisée d'iode!) Et couvrez la plaie d'un pansement bactéricide ou appliquez un pansement.
  4. Protégez votre main de la lumière directe du soleil.
  5. Maintenez votre poids optimal avec un régime équilibré, pauvre en sel et riche en fibres.
  6. Si vous ressentez même un gonflement occasionnel de votre main qui disparaît après une nuit de sommeil, contactez immédiatement votre médecin..

Effets secondaires sur les organes thoraciques

Au cours de la radiothérapie, vous pouvez avoir des difficultés à avaler en raison de l'inflammation par rayonnement de la muqueuse œsophagienne. Vous pouvez faciliter vos repas en mangeant de petits repas plus fréquents en éclaircissant les aliments épais et en coupant les aliments solides en morceaux. Vous pouvez avaler un petit morceau de beurre avant les repas pour faciliter la déglutition.

Vous pouvez avoir une toux sèche, de la fièvre, une décoloration des expectorations et un essoufflement. Si vous remarquez ces symptômes, informez immédiatement votre médecin. Il prescrira un traitement médicamenteux spécial.

Effets secondaires sur le rectum

Cela peut se produire pendant la radiothérapie pour un cancer du rectum ou d'autres organes du petit bassin. Avec des dommages causés par les radiations à la muqueuse intestinale, des douleurs et des taches peuvent apparaître, en particulier avec des selles difficiles.

Afin de prévenir ou de réduire la gravité de ces phénomènes, il est nécessaire de prévenir la constipation dès les premiers jours de traitement. Cela peut être facilement accompli en organisant un régime alimentaire approprié. Il est nécessaire d'inclure en plus le kéfir, les fruits, les carottes crues, le chou cuit, l'infusion de pruneaux, les tomates et le jus de raisin dans l'alimentation.

Si, malgré le respect des recommandations, vous avez une rétention de selles pendant plus de 1 à 2 jours, assurez-vous d'en informer votre médecin..

Effets secondaires sur la vessie

La radiothérapie provoque parfois une inflammation de la muqueuse de la vessie. Cela peut entraîner des mictions fréquentes et douloureuses, une augmentation de la température corporelle. Parfois, l'urine devient rougeâtre. Si vous remarquez ces symptômes, informez votre médecin. Ces complications nécessitent un traitement médicamenteux spécial..

Comment se comporter après avoir terminé la radiothérapie (période post-radiothérapie)

Après avoir terminé votre radiothérapie, il est très important de vérifier périodiquement les résultats de votre traitement. Vous devez avoir des suivis réguliers avec le radiologue ou le médecin référent. L'heure du premier examen de suivi sera prescrite par le médecin traitant à la sortie..

Le calendrier des observations ultérieures sera établi par le médecin de la clinique ou du dispensaire. Les mêmes spécialistes, si nécessaire, vous prescriront un traitement complémentaire ou une rééducation..

Symptômes pour lesquels vous devriez consulter un médecin sans attendre le prochain examen de suivi:

  1. la survenue d'une douleur qui ne disparaît pas d'elle-même en quelques jours;
  2. nausée, diarrhée, perte d'appétit;
  3. augmentation de la température corporelle, toux;
  4. l'apparition d'un gonflement, d'un gonflement, d'éruptions cutanées inhabituelles;
  5. développement d'un œdème des membres du côté des radiations.

Soins de la peau irradiés

Une fois le traitement terminé, il est nécessaire de protéger la peau irradiée des blessures et des rayons du soleil pendant au moins un an. Assurez-vous de lubrifier les zones irradiées de la peau avec une crème nourrissante 2 à 3 fois par jour, même lorsqu'elle a guéri après le traitement. N'utilisez pas de produits irritants sur votre peau.

Demandez à votre médecin quelle crème est la meilleure à utiliser. N'essayez pas d'effacer les marques laissées après irradiation, elles disparaîtront progressivement d'elles-mêmes. Préférez une douche au bain. N'utilisez pas d'eau froide ou chaude. Lorsque vous prenez une douche, ne frottez pas la peau exposée avec un gant de toilette. Si l'irritation persiste sur la peau irradiée, consultez un médecin. Il vous prescrira le traitement approprié.

N'oubliez pas: une légère douleur dans la zone irradiée est courante et assez courante. Si cela se produit, vous pouvez prendre des analgésiques légers. En cas de douleur intense, une consultation médicale est nécessaire.

Relations avec la famille et les amis

Avec la radiothérapie, votre corps ne devient pas radioactif. Il faut également bien comprendre que le cancer n'est pas contagieux. Par conséquent, n'ayez pas peur de communiquer avec d'autres personnes, amis et parents pendant et après le traitement..

Si nécessaire, vous pouvez inviter les personnes les plus proches pour une conversation conjointe avec votre médecin.

Relation intime

Dans la plupart des cas, la radiothérapie n'a pas d'effet significatif sur l'activité sexuelle. La diminution de l'intérêt pour les relations intimes est principalement causée par la faiblesse physique générale qui survient pendant ce traitement et le stress. Par conséquent, n'évitez pas les relations intimes, qui sont une partie importante d'une vie épanouie..

Activité professionnelle

Avec la radiothérapie en ambulatoire, certains patients n'arrêtent pas du tout de travailler au cours du traitement. Si vous n'avez pas travaillé pendant le traitement, vous pouvez reprendre votre activité professionnelle dès que vous estimez que votre état vous permet de le faire..

Si votre travail implique une activité physique intense ou un préjudice professionnel, vous devriez envisager de modifier vos conditions de travail ou votre profession..

Loisir

Faites plus attention à la relaxation. Avec le temps, vous retrouverez vos forces, alors ne retournez pas tout de suite à une activité physique complète. Visite des théâtres, des expositions. Cela vous distraira des pensées désagréables..

Faites comme règle de faire des promenades quotidiennes au grand air (promenades dans le parc, dans les bois). Communiquez davantage avec vos amis et votre famille. Avec les connaissances de votre médecin traitant, consultez un spécialiste en physiothérapie et un psychothérapeute. Ils vous aideront à choisir une activité physique adéquate (gymnastique améliorant la santé) et vous suggéreront des moyens de surmonter le stress.

Conclusion

Nous espérons que ces informations vous aideront à vous débarrasser des tensions nerveuses inutiles, qu'il vous sera plus facile de suivre un cours de radiothérapie et de comprendre ce qui vous attend après. Tout cela contribue à votre rétablissement..

Pour plus d'informations sur les problèmes liés à votre santé, veuillez contacter votre médecin.

Résultats du traitement. Photos avant et après

Selon les données CT, il est inopérable avant le traitement et après la chimioradiothérapie préopératoire a été opérée avec succès par la suite.

Tumeur rectale. CT scan avant traitement

CT scan après chimioradiothérapie

Lors de la radiothérapie des organes pelviens, l'IMRT permet d'obtenir une distribution de dose uniforme de la zone irradiée et de réduire considérablement la dose à la vessie et à l'intestin grêle. Ainsi, les conditions sont créées pour réduire la toxicité et améliorer la tolérabilité du traitement..

Cancer du canal anal. CT scan avant traitement

Lors de la réalisation d'un traitement de chimioradiation pour le cancer du canal anal, la technique VMAT permet d'obtenir une distribution isodose hautement conforme, améliorant la tolérance au traitement (en évitant le développement de réactions intestinales - diarrhée, vessie - cystite, organes génitaux).

CT scan après chimioradiothérapie

La radiothérapie postopératoire pour le cancer du sein utilisant l'IMRT réduit le risque de lésions du cœur et des tissus pulmonaires.