Principal
Ostéome

Douleur cancéreuse

Chaque année, le nombre de patients atteints de cancer augmente, le cancer est de plus en plus diagnostiqué chez les jeunes. Le cancer du poumon, le cancer du sein et le cancer de l'intestin sont les cancers les plus courants. En Russie, parmi les hommes, le cancer du poumon, le cancer de la prostate et le cancer de la peau sont en tête. Le cancer du sein, le cancer de la peau et le cancer du col de l'utérus sont les plus courants chez les femmes..

Le traitement des maladies oncologiques à Moscou est effectué dans la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov, où une puissante base de diagnostic, un équipement innovant est présenté, le département emploie des spécialistes hautement professionnels expérimentés dans le traitement et le diagnostic du cancer.

Avec un cancer de l'estomac

Une douleur dans l'abdomen avec un cancer de l'estomac apparaît avec le développement d'une tumeur, à un stade précoce, le cancer de l'estomac ne se manifeste pas. L'emplacement de la tumeur primaire peut être déterminé par le temps. Si la douleur apparaît immédiatement après avoir mangé, la tumeur est située à côté de l'œsophage. L'apparition de la douleur dans une heure parle d'un cancer du fond de l'estomac, après une heure et demie à deux heures de cancer du pylore. Si la douleur se propage à la région de l'épaule, le bas du dos, irradie vers la région du cœur, cela indique le début d'une métastase tumorale. Le mal de dos avec cancer de l'estomac est également un indicateur de métastase tumorale. L'évolution de la maladie peut passer sans douleur, ou elle peut être accompagnée de douleurs d'intensité variable. La douleur peut être légère et douloureuse, lancinante et soudaine, prononcée, coupante. La douleur peut être accompagnée d'une sensation de satiété, être pressante, constante. Avec le cancer de l'estomac, la douleur peut ne pas être associée à la prise alimentaire, elle est constamment présente, elle peut être forte ou faible, elle provoque une diminution de l'appétit.

Avec un cancer du poumon

La douleur thoracique dans le cancer du poumon peut apparaître pour plusieurs raisons: la tumeur s'est métastasée dans le tissu osseux, la tumeur est grande, serre et endommage les tissus et organes adjacents, la paroi pulmonaire est affectée, la douleur survient à l'intérieur d'une tumeur pulmonaire maligne. La douleur dans le cancer du poumon peut être aiguë, aiguë avec une hémorragie dans la tumeur, chronique dans les derniers stades de la maladie. Le cancer du poumon métastatique est caractérisé par des douleurs dans les hanches et le dos, un engourdissement dans les membres, des étourdissements, des maux de tête, un gonflement des ganglions lymphatiques régionaux dans la région des épaules, un gonflement de la peau et d'autres symptômes. Dysfonction respiratoire, angine de poitrine, tachycardie, douleur atroce constante associée à la propagation du cancer.

Pour le cancer du sein

Le cancer du sein est rarement douloureux. À un stade précoce de développement, le cancer du sein ne présente pas de symptômes, la croissance de la tumeur passe inaperçue. Contrairement à un kyste, qui est très douloureux à la palpation, un cancer n'est pas douloureux à la palpation. La douleur est accompagnée d'une forme de cancer agressif - cancer du sein infiltrant diffus. Il se déroule comme une mammite chronique non lactationnelle, la glande mammaire gonfle, la peau devient rouge, la douleur apparaît. Les mamelons douloureux apparaissent avec le cancer de Paget.

Pour le cancer de la vessie

La douleur dans le cancer de la vessie chez les hommes apparaît avec des troubles urinaires. Un néoplasme malin entraîne une augmentation de la taille de la vessie. La vessie hypertrophiée est comprimée entre l'os pubien et le rectum - cela provoque une envie constante et douloureuse d'uriner. La douleur dans le cancer de la vessie irradie vers l'aine, la région lombo-sacrée et suprapubienne. Avec le développement de difficultés de défécation, une douleur apparaît dans la région rectale - cela indique la propagation du processus aux intestins. Avec la métastase d'une tumeur de la vessie, les os du bassin et de la colonne vertébrale commencent à faire mal, des problèmes de puissance apparaissent.

Mal au dos

Près de 1% des patients qui se plaignent de maux de dos reçoivent un diagnostic de cancer. La douleur lombaire chez la femme peut être un symptôme du cancer de l'ovaire, de la prostate et de la vessie chez l'homme. La métastase d'une tumeur maligne dans le tissu osseux provoque des douleurs dans le dos et les extrémités. Le mal de dos peut être un symptôme du cancer du pancréas, du cancer du poumon.

Après la chimiothérapie

Le traitement par chimiothérapie du cancer peut entraîner des douleurs, parfois très intenses. Cela est dû à l'effet des agents de chimiothérapie contenant des substances toxiques (vinca alcaloïde) sur les terminaisons nerveuses impliquées dans le processus tumoral.

Avec un cancer de l'utérus

Les premiers symptômes du développement du cancer de l'utérus sont: écoulement blanc abondant, démangeaisons, inconfort, taches, qui sont observés après un effort physique. Avec le développement d'une tumeur, une douleur de traction constante apparaît dans le bas de l'abdomen, la miction et le cycle menstruel sont perturbés. Au fil du temps, il y a une douleur vive et intense pendant le mouvement, elle se transforme en une forme chronique.

Avec un cancer de la prostate

Avec le cancer de la prostate pendant la miction, une sensation de brûlure apparaît, la fonction érectile est altérée, des douleurs dans la région pubienne, dans la région périnéale, la douleur irradie vers le rectum.

Avec cancer de l'ovaire de stade 4

Le cancer de l'ovaire de stade 4 est une maladie incurable, les métastases tumorales se propagent à d'autres organes et tissus. Dans la plupart des cas, les métastases du cancer de l'ovaire se trouvent dans le foie et les poumons. Le patient ressent une douleur dans la région de l'aine, le tube digestif est perturbé, l'abdomen est enflé, souffre d'essoufflement, de nausées et de vomissements.

Avec un cancer de l'intestin

L'intensité et la fréquence de la douleur dans le cancer de l'intestin dépendent de la localisation du néoplasme, du stade de développement du cancer. À un stade précoce du développement de la tumeur, il n'y a pas de lésions tissulaires graves et il n'y a pas de symptôme de douleur. Dans certains cas, il peut y avoir des douleurs lors des selles. Au deuxième stade de développement, la tumeur se propage, elle peut recouvrir partiellement la lumière intestinale - la douleur prend un caractère constant et douloureux. Souvent, à ce moment, le cancer est confondu avec la gastrite, la pancréatite ou la colite. La troisième étape s'accompagne de la propagation de la tumeur et d'une douleur sourde constante. Pendant les selles, il peut devenir des crampes, pointues. Au dernier stade de la maladie, une douleur aiguë sévère est constamment présente, qui ne disparaît pas après la prise de médicaments contre la douleur.

Mal de crâne

Comment une tête fait-elle mal avec un cancer du cerveau? Qu'est-ce qu'une céphalée due à une tumeur cérébrale? - ces problèmes concernent non seulement les patients en oncologie, mais également les personnes proches qui doivent prendre soin de leurs proches. Les maux de tête sont le symptôme le plus courant du cancer du cerveau. Le mal de tête peut se manifester comme diffus, se propager dans toute la tête, ou il peut être concentré en un seul endroit. Le plus souvent, la douleur apparaît la nuit ou le matin. L'apparition de douleurs le matin indique une accumulation de liquide dans la cavité crânienne. À la suite de dommages aux vaisseaux du cerveau, l'écoulement du sang est perturbé, un œdème se développe, accompagné d'un mal de tête. La douleur peut s'intensifier au repos, elle est palpitante, éclatante, pressante. Les parties du corps du patient deviennent engourdies, il se sent étourdi, des crises d'épilepsie se produisent. À un stade avancé du développement de la tumeur, les crises de douleur deviennent atroces, presque impossibles à arrêter..

Douleur osseuse

La douleur osseuse en oncologie survient le plus souvent lorsque les tumeurs d'autres organes métastasent dans le tissu osseux. La propagation de la maladie aux os peut être accompagnée de troubles métaboliques, de fractures osseuses, d'une mauvaise fusion du tissu osseux.

Douleur thyroïdienne

Le mal de gorge associé au cancer de la thyroïde survient lors de l'ingestion de nourriture et d'eau - il se produit en raison d'un travail excessif des glandes qui produisent du mucus. La douleur peut se propager du cou aux oreilles, accompagnée de toux et d'enrouement. Dans la plupart des cas, le carcinome folliculaire de la thyroïde n'affecte pas les ganglions lymphatiques, mais il peut se propager aux os et aux poumons, provoquant des symptômes. Avec un diagnostic rapide, la maladie est guérissable.

Pourquoi y a-t-il une douleur intense en oncologie

La douleur en oncologie de stade 4 est associée à des lésions tissulaires importantes par une tumeur, au cours desquelles les nerfs et les récepteurs de la douleur sont endommagés. Et si dans les premiers stades, le degré de lésion tissulaire est faible, alors avec la croissance de la tumeur, le symptôme de la douleur augmente. Il existe plusieurs types de douleur en oncologie:

  • la douleur est nociceptive. Le reflet de la douleur est indistinct, car les organes de la cavité abdominale ont une innervation viscérale. Les patients présentant des lésions des organes abdominaux ne peuvent pas expliquer exactement où se trouve la source de la douleur.
  • douleur neuropathique. Il se développe en raison de lésions des terminaisons nerveuses et des plexus d'une tumeur cancéreuse, ainsi qu'à la suite d'un traitement par chimiothérapie, en raison de lésions du système nerveux périphérique, du cerveau et de la moelle épinière..
  • douleur psychogène. L'état stressant du patient peut augmenter la perception de la douleur.

Le service d'oncologie de l'hôpital Yusupov traite tous les types de maladies malignes. À l'hôpital, le patient subit un diagnostic et un traitement de la maladie. L'hôpital Yusupov comprend un hôpital et un service de réadaptation. Après le traitement, le patient pourra être en contact permanent avec le médecin traitant. Vous pouvez vous inscrire à une consultation par téléphone ou via le formulaire de commentaires sur le site.

Lésions osseuses

La douleur osseuse chez les patients cancéreux est généralement causée par des cellules tumorales malignes qui ont envahi l'os - elles sont appelées métastases osseuses. La douleur osseuse est souvent le premier signe de métastases osseuses, des tests sont donc effectués pour confirmer ce diagnostic. Le traitement des lésions osseuses vise à réduire la douleur, à réduire le risque de fractures, à traiter les fractures et à prévenir ou ralentir le développement de complications osseuses supplémentaires.

Qu'est-ce qui cause la douleur osseuse?

Le cancer métastatique est une cause fréquente de douleur osseuse. La propagation du cancer de son emplacement d'origine à une autre partie du corps est appelée métastase. Les métastases osseuses ne sont pas des cancers nouveaux ou différents - elles sont composées de cellules cancéreuses de cancers primaires, comme les cellules cancéreuses du sein, de la prostate, du poumon, du rein ou de la thyroïde qui se sont propagées aux os.

Les cellules cancéreuses peuvent se propager, c'est-à-dire métastases dans tout le corps et dans le système lymphatique. Les os sont l'un des endroits les plus courants du corps où le cancer peut métastaser. Les métastases osseuses passent généralement par la circulation sanguine. Les cellules cancéreuses se détachent de leur emplacement d'origine et voyagent à travers les vaisseaux sanguins jusqu'à ce qu'elles se fixent à la paroi du vaisseau par un petit réseau capillaire dans le tissu osseux. Le cancer peut également envahir les os par croissance directe à partir d'une tumeur voisine, bien que cela soit beaucoup moins courant que de se propager dans la circulation sanguine..

La douleur dans le cancer des os survient lorsque le cancer perturbe l'équilibre normal des cellules des os, provoquant une modification de la structure du tissu osseux. Un os sain subit un processus de remodelage constant. la destruction et la restauration du tissu osseux se produisent. Les cellules cancéreuses qui se sont propagées aux os ont perturbé cet équilibre entre les ostéoclastes (cellules qui détruisent les os) et les ostéoblastes (cellules qui forment un nouvel os), entraînant un affaiblissement ou une augmentation de la formation osseuse. Ces troubles peuvent affecter soit le périoste (la membrane dense qui recouvre l'os, également appelée film osseux), soit stimuler les nerfs de l'os, provoquant des douleurs..

Comment les métastases osseuses sont diagnostiquées?

Les métastases osseuses sont généralement diagnostiquées en recherchant la cause de la douleur osseuse. Une radioscopie ou une procédure plus complexe appelée scintigraphie osseuse est effectuée pour voir si la douleur est causée par des lésions osseuses liées au cancer. Lors d'une scintigraphie osseuse, une substance radioactive faiblement active est injectée dans une veine. Il circule dans tout le corps et pénètre également dans les os. Une concentration élevée de cette substance radioactive dans l'image de scintigraphie osseuse indique la présence de cellules cancéreuses.

Les douleurs osseuses peuvent parfois être difficiles à distinguer des douleurs dorsales courantes ou de l'arthrite. Habituellement, la douleur causée par les métastases osseuses est assez constante, même la nuit. Ils peuvent être renforcés dans diverses positions, par exemple debout (si les cellules cancéreuses sont dans un os porteur). Si la douleur persiste pendant plus d'une semaine ou deux et ne semble pas diminuer ou ressembler à d'autres douleurs subies, vous devez absolument consulter votre médecin..

Les métastases osseuses sont généralement situées dans la partie centrale du squelette, bien qu'elles puissent être dans n'importe quelle partie du système squelettique. Les métastases osseuses se trouvent souvent dans la colonne vertébrale, les os pelviens, le fémur, les côtes, l'humérus et le crâne; plus de 90% de toutes les métastases osseuses se trouvent dans ces endroits.

Comment la douleur osseuse est-elle traitée??

Le but du traitement de la douleur causée par les métastases osseuses est de soulager la douleur, de traiter les fractures, de réduire le risque de fractures ou de ralentir l'apparition d'autres complications. Les traitements des métastases osseuses comprennent les analgésiques, les bisphosphonates, la radiothérapie et / ou la chirurgie.

Médicaments contre la douleur

Les douleurs osseuses causées par des métastases osseuses peuvent être traitées avec divers médicaments. Bien que la douleur puisse être réduite chez 90% des patients cancéreux, la douleur incontrôlée associée à la tumeur reste un problème.

Les directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour réduire la douleur causée par une tumeur indiquent que l'intensité de la douleur d'un patient, mesurée sur une échelle de 1 à 10 points, détermine le type d'analgésique à choisir:

  • Douleur légère à modérée (1 à 3 points): les non-opioïdes sont le premier choix pour les douleurs légères à modérées. Ce groupe de médicaments comprend, par exemple, le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), par exemple l'ibuprofène.
  • Douleur modérée ou sévère (4-6 points): Les patients souffrant de douleur modérée ou sévère, qui n'ont pas été aidés par le traitement de premier niveau, doivent prendre des analgésiques appartenant à la classe des opioïdes, c'est-à-dire des analgésiques narcotiques. Les médicaments de cette classe ne peuvent être achetés que sur ordonnance d'un médecin. L'acétaminophène ou le NPS peuvent être ajoutés.
  • Douleur intense (7 à 10 points): les patients souffrant de douleur intense, ainsi que les patients qui n'ont pas été soulagés par un traitement précédent, doivent prescrire un opioïde plus fort (une prescription spéciale est nécessaire pour l'acheter). Dans certains cas, il peut être nécessaire d'ajouter des médicaments non opioïdes, tels que l'aspirine, le paracétamol, l'ibuprofène et d'autres analgésiques..

Les analgésiques peuvent avoir des effets secondaires tels que somnolence, constipation, étourdissements, nausées et vomissements. Le soulagement des analgésiques est de courte durée et la douleur peut réapparaître après un court laps de temps, il est donc préférable de le prendre lorsque la douleur ne fait que commencer ou régulièrement.

Les bisphosphonates

Un groupe de médicaments - les bisphosphonates - peut réduire efficacement la perte osseuse résultant de lésions métastatiques, réduire le risque de fractures et réduire la douleur. Les bisphosphonates agissent en inhibant la résorption ou la destruction osseuse. Le tissu osseux est continuellement affecté par deux types de cellules: les ostéoclastes, qui détruisent les vieilles cellules osseuses, et les ostéoblastes, qui les restaurent. À leur tour, les cellules cancéreuses libèrent divers facteurs qui stimulent l'activité des ostéoclastes. Bien que le mécanisme d'action exact des bisphosphonates ne soit pas entièrement compris, on pense qu'ils inhibent et détruisent les ostéoclastes endommageant les cellules, réduisant ainsi la dégradation osseuse. Les données de plus de 30 études cliniques indiquent que les patients présentant des métastases osseuses qui ont reçu un traitement par bisphosphonates sont moins susceptibles d'avoir des fractures, moins besoin de radiothérapie et moins susceptibles d'avoir une hypercalcémie (taux de calcium sanguin élevés). Dans les études cliniques, il a été démontré que les bisphosphonates préviennent ou ralentissent les modifications osseuses et la douleur associée chez les patients. Le plus souvent, des métastases osseuses surviennent lorsque:

  • Cancer du sein
  • Cancer de la prostate
  • Cancer des poumons
  • Myélome
  • Carcinome rénal

Radiothérapie

La radiothérapie est efficace pour réduire la douleur osseuse et la propagation du cancer à l'os La radiothérapie est particulièrement efficace lorsque les lésions métastatiques sont localisées dans une seule zone.

Un type de radiothérapie est appelé radiothérapie. Il s'agit d'injecter une substance radioactive, comme le strontium-89, dans une veine. Cette substance se fixe aux zones de l'os où le cancer est présent. Ainsi, en dirigeant le rayonnement directement vers les zones touchées de l'os, les cellules cancéreuses actives dans l'os sont détruites et les symptômes (douleur) sont réduits. Les effets secondaires possibles de la radiothérapie sont une diminution du nombre de cellules sanguines (risque accru de saignement) et, dans de rares cas, le risque de leucémie.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour stabiliser l'os affaibli en cas de risque de fracture. L'os atteint de métastases peut être renforcé avec une tige métallique, des plaques ou des vis.

Y a-t-il une chance de survivre avec des métastases osseuses

Le cancer est l'une des maladies les plus terribles et les plus dangereuses qui menacent l'humanité. Les pathologies oncologiques sont nombreuses, elles se développent brutalement, parfois sans aucun signe préalable. Il est également important de se rappeler que le cancer à certains stades peut se propager dans tout le corps, de cette manière, des métastases osseuses apparaissent..

Dans de telles situations, il ne faut pas oublier que le système squelettique joue un rôle essentiel dans le corps humain. Les os ne sont pas seulement responsables des fonctions musculo-squelettiques, ils sont au centre de l'accumulation de minéraux, etc. La métastase des structures osseuses est l'une des formes les plus sévères de cancer, pour résister à la pathologie, vous devez en savoir le plus possible.

Ce que c'est?

Pour obtenir une réponse à cette question, vous devez comprendre les nuances de ce qu'est le processus de métastase..

Ainsi, le terme métastase en médecine fait référence à une tumeur secondaire provenant du foyer principal d'une tumeur maligne. Les métastases peuvent se propager dans tout le corps, affectant les organes proches ou distants, ainsi que des systèmes entiers, y compris les structures osseuses.

Il est important de comprendre que les métastases osseuses sont précisément une tumeur de type secondaire, car le néoplasme primaire est celui qui est initialement apparu et s'est développé dans l'os. Les métastases pénètrent dans les structures osseuses et les affectent en raison de la propagation de cellules sanguines malignes dans tout le corps, qui circulent dans le système lymphatique ou sanguin (lymphe et circulation sanguine).

Le processus de métastase se produit principalement au dernier et au plus grave, c'est-à-dire au quatrième stade du cancer. De plus, selon les statistiques, environ 80% de tous les cas de métastases osseuses sont dus à un cancer du sein, de la prostate, des poumons, etc..

En d'autres termes, ce sont les types de pathologie oncologique répertoriés qui, dans la plupart des cas, donnent des métastases, qui affectent ensuite le système squelettique et conduisent au cancer des os..

Causes et types

Comme mentionné ci-dessus, la principale cause de métastases et de cancer secondaire des os réside dans l'oncologie de certains organes. Dans la plupart des cas, le développement de la pathologie se produit avec un cancer de la localisation suivante:

  • avec un cancer du sein;
  • glande thyroïde;
  • poumons;
  • un rein;
  • avec une probabilité accrue de métastases osseuses dans le cancer de la prostate;
  • organes du tractus gastro-intestinal, principalement l'estomac;
  • ovaires, etc..

Ces types de cancer sont plus susceptibles que d'autres de métastaser aux os, mais cela ne signifie pas que d'autres types de cancer ne sont pas capables de provoquer un cancer des os..

De plus, certains scientifiques affirment que tous les os ne sont pas métastasés. La formation de néoplasmes se produit principalement dans les grandes structures osseuses et les os creux. En général, une caractéristique comparative peut être donnée en comparant la formation de tumeurs et la probabilité de métastases. Cette caractéristique est la suivante:

  • Avec le cancer du sein, c'est-à-dire les glandes mammaires, les métastases surviennent plus souvent dans les structures osseuses de la colonne vertébrale.
  • Les métastases dans les côtes, les mains, les pieds, ainsi que dans les os du crâne apparaissent principalement avec des lésions oncologiques globales aux derniers stades du processus oncologique.
  • Un autre site "préféré" des lésions métastatiques sont les os de la section de l'as et des cuisses. Ceci s'explique par le fait que les structures osseuses dans ces zones du squelette sont très massives..

Si l'on parle des causes et des types de métastases osseuses, on ne peut manquer de mentionner la division des métastases osseuses en deux types principaux:

  1. Métastases ostéoblastiques - leur caractéristique est la formation de scellés directement à la surface des structures osseuses.
  2. Métastases ostéolytiques - ce cas est fondamentalement différent du précédent, car le tissu osseux et l'os lui-même détruisent, le processus pathologique se produit de l'intérieur.

Compte tenu des deux types de métastases décrits, une autre cause d'oncologie osseuse peut être identifiée. Pour ce faire, vous devez savoir que dans le corps d'une personne en bonne santé, les tissus osseux sont constamment renouvelés, des processus de résorption, de formation osseuse et de remodelage ont lieu. Le fonctionnement des processus de renouvellement dépend de l'activité de certaines unités cellulaires - ostéoclastes et ostéoblastes.

Chez les patients présentant des métastases, les cellules pathologiques pénètrent dans la structure cellulaire des os, le travail des ostéoblastes et des ostéoclastes est perturbé. En conséquence, la régulation régulière des processus de formation, d'absorption et de destruction des tissus osseux est perturbée, les cellules saines sont remplacées par des cellules pathogènes. Un processus pathologique particulièrement sévère est diagnostiqué lorsque des métastases dans la moelle osseuse.

Les fractures osseuses constituent une autre raison du développement de l'oncologie, qu'il est important de mentionner. La plupart des médecins conviennent que les sites de fracture, même après des décennies, sont plus susceptibles de devenir le site de localisation de tumeurs cancéreuses. Selon cette théorie, le risque de métastases osseuses est plus élevé à l'endroit où la fracture était autrefois localisée.

De plus, en plus de la probabilité accrue de métastases osseuses importantes, les structures osseuses avec un apport sanguin abondant entrent également dans cette catégorie..

Symptômes et caractéristiques

Le processus de formation de métastases dans l'os présente des symptômes différents.Dans certains cas, le tableau clinique dépend de l'endroit exact où la tumeur est localisée et en croissance. Le fait est que dans certains cas, dans la symptomatologie générale, apparaissent des signes cliniques atypiques, caractéristiques de la manifestation d'un cancer dans certaines zones du squelette..

Mais avant de passer à ces caractéristiques et à des cas particuliers, il convient de considérer le tableau clinique général des patients présentant des métastases. Pour commencer, il faut dire que les premières étapes du développement des métastases osseuses sont complètement asymptomatiques. Le seul symptôme, qui n'apparaît pas non plus chez tout le monde, est une fatigue accrue et un malaise général. Au fur et à mesure que la pathologie se développe et que la tumeur se développe, les symptômes suivants apparaissent:

  • La douleur dans les métastases osseuses est le symptôme principal et le plus frappant, présent dans 98% des cas. Le syndrome douloureux est localisé principalement à l'endroit où le néoplasme malin a été localisé. De par la nature et les spécificités de la douleur, elle est constante, elle a les propriétés d'augmenter pendant l'effort physique, en mouvement, ainsi que pendant une nuit de sommeil avec relaxation musculaire.
  • Avec le développement du processus tumoral, un œdème apparaît. Les poches ont également une localisation claire, elles encerclent la tumeur. Cela signifie que si nous parlons d'un néoplasme de la cuisse dans l'articulation de la hanche, un gonflement sera autour de cette zone. L'exception est les lésions des structures osseuses profondes, alors l'œdème peut être caché.
  • Distorsion ou déformation de la zone touchée. Dans ce cas, la tumeur se développe et fait saillie, formant une sorte de bosse ou de bosse. La taille de la zone déformée dépend de la taille du néoplasme lui-même..

Dans le tableau clinique général, il existe également des signes de perte de poids sans cause, de fièvre constante de faible intensité, de léthargie, de somnolence, de perte de force, de perte d'appétit et de transpiration accrue. Tous ces signes cliniques sont invariablement présents aux stades de la métastase, car dans ce cas il faut parler de la progression sévère de l'oncologie.
En outre, la métastase des structures osseuses s'accompagne de symptômes atypiques, des troubles de la nature suivante se produisent:

  • Fractures pathologiques - un signe clinique entre en vigueur à ce stade du processus oncologique lorsque plus de 50% de la couche corticale des structures osseuses est détruite chez le patient. Dans de tels cas, les os deviennent cassants, les articulations fragiles. Les plus touchés sont la colonne vertébrale, les os pelviens, les sections centrales des os tubulaires. La fracture peut résulter d'un coup mineur ou même d'un mouvement infructueux;
  • Compression de la moelle épinière - La compression affecte principalement la colonne thoracique. Moins fréquemment, c'est la région lombo-sacrée et dans seulement 10% des cas - le col de l'utérus. En plus des sensations douloureuses, la compression s'accompagne d'une perte progressive des fonctions musculo-squelettiques, d'une paralysie des membres et des parties du corps, qui sont contrôlées par les nerfs de la colonne vertébrale correspondante. Il y a une violation de la circulation sanguine, ainsi que du travail du système nerveux;
  • Hypercalcémie - se développe à la suite d'une activité excessive des ostéoclastes, en raison de laquelle le calcium est «lavé» dans le sang des os endommagés, ce qui affecte négativement la fonction rénale. En conséquence, le patient développe une polyurie, l'une des complications étant l'apparition de troubles graves de diverses fonctions corporelles. En conséquence, il y a des perturbations dans le travail du système nerveux et cardiovasculaire, des reins, des organes du tractus gastro-intestinal.

Comment déterminer?

Si les symptômes correspondants et les soupçons de formation de métastases osseuses apparaissent, il est nécessaire de consulter un oncologue. Pour confirmer le diagnostic, le spécialiste doit prescrire un certain nombre de mesures diagnostiques au patient..

Dans le cadre de l'examen diagnostique, les éléments suivants sont requis:

  • La radiographie en traumatologie est la toute première procédure de base, qui se distingue par sa disponibilité et sa simplicité. Mais la radiographie présente un inconvénient majeur: les petites tumeurs ne sont pas visibles sur l'image, c'est-à-dire qu'aux premiers stades, cette méthode est inefficace;
  • IRM ou imagerie par résonance magnétique - obtenir une image générale de la maladie, y compris la capacité de déterminer l'étendue des lésions du tissu osseux par les métastases;
  • Test sanguin biochimique - effectué principalement afin de détecter des quantités excessives de calcium dans le sang, ce qui indique une hypercalcémie;
  • Biopsie tumorale - prélèvement d'échantillons de tissu du néoplasme aux fins d'un examen cytologique et histologique plus poussé. Cet examen est nécessaire pour déterminer le type de tumeur, établir un diagnostic, puis planifier le traitement..

Comment traiter?

Métastases osseuses - le diagnostic est décevant, mais ce n'est pas une raison pour refuser le traitement. Même si la thérapie ne garantit pas la guérison, un traitement adéquat des métastases osseuses atténue considérablement les symptômes, améliore la qualité de vie du patient et augmente également l'espérance de vie..

En général, pour les métastases osseuses, le schéma thérapeutique suppose une approche intégrée, qui comprend:

  • Médicaments - on prescrit au patient une cure de bisphosphonates. Les médicaments de ce groupe stimulent les processus de régénération des tissus osseux. Ils suppriment l'activité des ostéoclastes et neutralisent la perte osseuse;
  • La chimiothérapie du cancer de la prostate avec métastases osseuses et autres types de métastases est l'une des principales méthodes de traitement. Dans ce cas, des médicaments cytostatiques sont utilisés qui peuvent ralentir voire arrêter la progression du processus pathologique. Dans certains cas, il y a même une diminution de la croissance tumorale;
  • Radiothérapie - elle est basée sur la technique de l'irradiation aux rayons X intensive, qui contribue à la destruction des néoplasmes. Dans certains cas, cette méthode est très efficace, il est même possible de transférer l'oncologie en rémission..

Le traitement implique la participation obligatoire d'un oncologue. Il est fortement déconseillé de recourir aux remèdes populaires pour lutter contre le cancer, car un tel effet ne peut qu'aggraver l'état du patient et provoquer la progression de la maladie..

De plus, il est recommandé d'ajuster le régime alimentaire, il est également recommandé de consulter votre médecin à ce sujet..

Combien vivent?

Les métastases osseuses sont un diagnostic décevant, car dans ce cas, nous parlons d'un stade sévère de progression oncologique. Dans le même temps, prédire l'espérance de vie est très difficile, car ici il est nécessaire de prendre en compte de nombreux facteurs différents.

Malgré cela, la plupart des médecins conviennent qu'avec un tel diagnostic, une personne vit de 3 mois à un an et demi. Mais même de tels chiffres ne devraient pas démoraliser, car les méthodes modernes de traitement du cancer, à condition qu'elles soient opportunes, le désir de vivre et un certain nombre de facteurs individuels, peuvent augmenter l'espérance de vie. De plus, il y a toujours une place pour un miracle et le début de la rémission..

Les articulations font-elles mal avec le cancer?

Douleur osseuse avec métastases

Pendant de nombreuses années, essayant de guérir les JOINTS?

Chef de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de soigner les articulations en prenant un remède pour 147 roubles par jour..

Dans la plupart des cas, les métastases pénètrent dans les os en oncologie avec un foyer primaire non détecté. Aussi, ce phénomène se retrouve souvent en oncologie des poumons, des reins, de la glande thyroïde, du sein, de la prostate, du sarcome d'Ewing, des mélanomes. Dans de rares cas, avec sarcome des tissus mous, cancer de l'intestin, des ovaires, de l'estomac. Les os sont très fréquents dans le myélome multiple..

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs ont utilisé avec succès Sustalaif. Voyant une telle popularité de cet outil, nous avons décidé de le proposer à votre attention..
En savoir plus ici...

En règle générale, les métastases se produisent dans les os, les côtes et les vertèbres du bassin et du fémur. Les métastases pénètrent dans les os du crâne et du corps vertébral non seulement par la circulation systémique, mais également par les plexus vertébraux veineux. Cela est dû à un système sans valve d'anastomoses veineuses le long de la colonne vertébrale qui s'accumule avec les veines du bassin au cerveau. En général, la douleur peut se manifester dans diverses parties du squelette, à chaque fois.

A l'état normal, le tissu osseux est systématiquement renouvelé grâce aux ostéoclastes (cellules responsables de la résorption du tissu osseux) et aux ostéoblastes (cellules qui le composent). Les cellules cancéreuses, avec le sang, pénètrent dans la moelle osseuse, où elles commencent à sécréter un grand nombre de facteurs qui affectent les ostéoclastes, augmentant leur niveau d'activité et accélérant les processus de destruction du tissu osseux (ce que l'on appelle la métastase ostéolytique). C'est pourquoi, en oncologie, les patients présentent souvent des amincissements et des fractures osseuses, même avec des charges insignifiantes..

De plus, avec certains néoplasmes malins (par exemple, lors de l'oncologie de la prostate), les ostéoblastes commencent également à s'activer, ce qui conduit à une prolifération progressive du tissu osseux. En fonction du rapport des ostéoclastes et des ostéoblastes observés dans la maladie, des métastases ostéolytiques ou ostéoblastiques se développent..

Les métastases osseuses ne se manifestent souvent pas aux premiers stades de la propagation. Pour les diagnostiquer, le patient est envoyé pour une scintigraphie, après quoi, si nécessaire, une tomodensitométrie, une radiographie, un test sanguin général est effectué.

Une tomodensitométrie opportune aide au diagnostic précoce des métastases osseuses (en particulier au niveau des vertèbres). Les radiographies sont effectuées pour les douleurs osseuses, les fissures et fractures suspectées, ainsi que pour diverses pathologies détectées lors de la scintigraphie.

Le traitement opportun, qui a été commencé aux premiers stades de la manifestation des métastases osseuses, élimine le développement d'un grand nombre de complications, tout en préservant la capacité de travail du patient et une santé satisfaisante..

Type de défaite

Les sensations de douleur dans le cancer peuvent être divisées en plusieurs types (selon le type de tissu affecté).

Tissu nerveux

Une tumeur en croissance en oncologie exerce une pression sur les fibres nerveuses ou des dommages aux terminaisons nerveuses se produisent. Le tissu nerveux et la douleur qui en résulte peuvent apparaître en raison d'une radiothérapie et / ou d'une chimiothérapie, d'un traitement chirurgical.

OS

Des dommages aux vaisseaux situés à l'intérieur du tissu osseux se produisent. Cela provoque des douleurs aiguës en oncologie, qui sont éclatantes et / ou douloureuses. La douleur osseuse a tendance à augmenter en intensité.

Mouchoir doux

Lorsqu'il y a des dommages aux cellules anormales des muscles ou des organes internes. Dans un certain nombre de maladies causées par une pathologie oncologique, la douleur irradie vers les parties inférieures de la colonne vertébrale.

Douleur fantôme

Le patient ressent une douleur dans l'organe ou une partie du corps qui a été prélevé. Parfois c'est insupportable.

Douleurs migratoires

Il y a des moments où un organe affecté par des cellules cancéreuses se trouve au même endroit et la douleur irradie à un endroit complètement différent. Le cancer du foie en est un bon exemple. Le foie est situé dans l'hypochondre droit et le patient ressent une douleur dans l'avant-bras droit.

Il existe un certain nombre de cancers qui provoquent des douleurs osseuses. Ceux-ci comprennent: poumon, rein, sein, prostate, thyroïde, mélanome.

Les métastases affectent dans la plupart des cas les os de la hanche, les côtes et la colonne vertébrale. La douleur a tendance à bouger.

Les cellules pathologiques avec flux sanguin pénètrent dans la moelle osseuse. Un amincissement du tissu osseux se produit. À cet égard, les fractures surviennent très souvent chez les patients cancéreux..

Variétés de néoplasmes

La diarthrose est formée par les structures du tissu conjonctif des os, du cartilage, des ligaments, des tendons, des parois des vaisseaux sanguins et de la moelle osseuse. Cellules du tissu conjonctif - façons de dégénérer, avec l'émergence du cancer.

Sur une base histologique, on distingue jusqu'à trente types de néoplasmes malins de diarthrose. Le composant fibreux des structures du tissu conjonctif est à l'origine de la formation de chordome, fibrosarcome, histiocytome, angiosarcome. Les ostéosarcomes et la tumeur d'Ewing sont capables de se développer à partir de cellules osseuses, des chondrosarcomes à partir de cellules cartilagineuses. Le myélome survient lors d'une dégénérescence atypique des cellules de la moelle osseuse.

Causes de la douleur

La principale cause de douleur aux jambes après la chimiothérapie est l'utilisation de médicaments de chimiothérapie qui sont administrés à fortes doses pour rendre la thérapie efficace. Après leur introduction dans le corps, leurs composants pénètrent dans la circulation sanguine, entrent en contact avec des protéines et se dispersent dans tout le corps, affectant les cellules anormales et les tissus sains. Tous les cytostatiques, qui sont utilisés pour le traitement du cancer, provoquent des lésions de l'épithélium du tractus gastro-intestinal.Par conséquent, des douleurs à l'estomac surviennent également et perturbent également l'activité du foie, des reins et d'autres organes et systèmes vitaux..

Les effets négatifs des médicaments chimiques comprennent également l'apparition de douleurs neuropathiques périphériques sévères, provoquées par l'effet neurotoxique des cytostatiques. Ils endommagent les neurones de la douleur du NS périphérique, perturbent la conduction des signaux des nocicepteurs, qui sont situés dans la peau, le tissu adipeux, les muscles et les articulations et le périoste. Par conséquent, les membres, la colonne vertébrale sont souvent blessés, l'ostéochondrose et d'autres pathologies se développent.

La douleur comme premier symptôme du cancer des os

Les jambes peuvent également faire mal en raison du développement de l'oncologie: l'un des premiers symptômes du cancer des os est la douleur dans les os. C'est précisément ce symptôme auquel beaucoup ne font pas attention car la douleur est légère, elle n'a pas de localisation claire, elle augmente ou diminue. Autrement dit, si un patient a une oncologie de la rotule, cela ne signifie pas du tout qu'il fera mal. Mais il est encore possible de reconnaître cette douleur même: la nuit, elle devient beaucoup plus intense, une personne ne peut pas dormir, et il est impossible de faire du sport ou d'autres travaux liés à l'activité physique. Vous devez faire attention à la douleur osseuse dès qu'elle se fait sentir, alors il y a une opportunité de reconnaître le cancer à un stade précoce et de le vaincre, sans attendre les complications sous forme de déformation, œdème, atrophie musculaire et douleur intense, qui ne peuvent être éliminées que pendant une courte période. utilisant des analgésiques narcotiques.

Lisez ici pourquoi les os font mal dans l'ostéoporose!

Douleur et ses causes, pathogenèse et symptômes du cancer du poumon

La douleur due au cancer du poumon se manifeste par des sensations très désagréables de type émotionnel ou sensoriel qui se produisent lorsque les tissus corporels sont endommagés. Un tel facteur conduit à la nécessité de sélectionner une thérapie multidisciplinaire pour le traitement, à la fois complexe, afin non seulement d'endommager les cellules cancéreuses, mais également de restaurer les tissus endommagés..

La douleur elle-même peut être assez variée, en fonction du stade de propagation de la maladie. Ainsi, manifestation sous la forme de:

Il est également possible d'augmenter le niveau de douleur lors de la respiration ou de la toux.

Il n'y a pas beaucoup de raisons principales à ce type de symptômes:

  1. Dommages aux tissus de la paroi pulmonaire.
  2. Métastases squelettiques. Les métastases se propagent plus loin le long des vaisseaux sanguins, contribuant à la formation de tumeurs dans d'autres organes.
  3. La douleur est dans la tumeur elle-même, car lorsqu'elle est dans le corps, elle en fait partie et, par conséquent, elle peut causer une douleur causée par des lésions internes (lorsque les poumons font mal). Lorsque la tumeur est située dans la partie supérieure du poumon et qu'elle se propage ensuite aux plexus nerveux brachiaux. Ce qui conduit au développement du syndrome de Horner.
  4. Certains types de médicaments et de thérapies spéciales provoquent également différents types de douleur..

Afin de bien comprendre la nature de la maladie et d'éliminer davantage ses symptômes, en particulier les sensations de douleur, il est nécessaire d'étudier en profondeur la nature de la maladie et le mécanisme même de son effet sur le corps humain..

La manifestation de la douleur se produit en raison d'un saignement interne directement dans la tumeur cancéreuse, une autre raison peut être une lésion de la paroi pulmonaire. Ces attaques soudaines de douleur sont un symptôme secondaire et se manifestent principalement dans les derniers stades..

Dans le même temps, le développement de la douleur elle-même à différents stades de la maladie se produit en conséquence de différentes manières et, en fonction du degré de propagation du cancer, il est noté à différents endroits.

Ainsi, la douleur du cancer du poumon peut survenir dans les zones suivantes du corps:

  1. Au début de la phase active de la propagation des métastases, la douleur est concentrée dans la région de la poitrine, du côté du poumon, qui est affecté par l'oncologie. La nature de la douleur elle-même est assez diverse..
  2. Au stade de forte propagation des métastases, la douleur peut se déplacer vers le dos..

En outre, certains types de douleur peuvent couvrir complètement la poitrine, passer dans l'abdomen, le cou, les bras.

Se manifestent à un stade avancé de la maladie et sont des symptômes du développement chronique de la maladie.

  • Dans les stades les plus avancés, l'infection se propage à la zone des côtes. De tels symptômes indiquent des lésions du fascia intrathoracique des côtes, ainsi que des nerfs intercostaux. Avec une telle lésion, les douleurs durent constamment, sans être exposées aux analgésiques..
  • Aux derniers stades de l'oncologie, des troubles respiratoires surviennent, un essoufflement, une perturbation du système cardiovasculaire, ce qui est associé à un niveau important de dommages aux organes respiratoires et à la compression des structures anatomiques du corps par la tumeur.
  • À la base, la plupart des cancers disparaissent sans symptômes. Les manifestations oncologiques commencent principalement dans les étapes finales. Très rarement, dans des cas individuels, les symptômes apparaissent plus tôt..

    Par conséquent, vous devez savoir comment et pourquoi les poumons sont douloureux avec le cancer, et quels signes de sa présence la maladie donne afin de consulter immédiatement un médecin lorsqu'elle se manifeste:

    1. Manque d'appétit.
    2. Écoulement sanglant des voies respiratoires, trouvé lors de la toux.
    3. Essoufflement
    4. Sensation constante de fatigue, qui peut être réduite à chronique.
    5. Sifflement lors de la respiration.
    6. En outre, les patients cancéreux ont un niveau élevé de bronchite et de pneumonie..

    Pourquoi les articulations et les muscles peuvent faire mal

    Les causes des douleurs articulaires et musculaires sont variées. Premièrement, il peut s'agir de maladies du système musculo-squelettique. Très conditionnellement, toutes les maladies peuvent être divisées en maladies de nature inflammatoire et dégénérative. Des changements dégénératifs surviennent généralement chez les patients plus âgés. Avec l'âge, le tissu cartilagineux s'amincit, la circulation sanguine dans les articulations peut être perturbée, ce qui entraîne un manque de nutrition et l'activation des processus de destruction. Un exemple est une maladie comme la goutte. Le plus souvent, les maladies dégénératives surviennent chez les femmes. Cela est dû aux changements dans le corps féminin qui se produisent pendant la ménopause, moment auquel les femmes souffrent souvent d'ostéoporose, au cours de laquelle le calcium est éliminé des os..

    Des processus infectieux dans les articulations sont également possibles, ainsi qu'une arthrose secondaire, qui est une conséquence de blessures antérieures. L'arthrose secondaire survient principalement chez les personnes impliquées dans le sport, ici les hommes sont plus susceptibles de tomber malades, car ce sont eux qui aiment les sports extrêmes et font une grande activité physique.

    Lorsque les articulations et les muscles de tout le corps font mal, il y a des soupçons de présence de maladies générales du corps et de ses systèmes. Les maladies systémiques comprennent les rhumatismes, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie, le lupus érythémateux disséminé. Ce sont des maladies auto-immunes dans lesquelles il existe une pathologie du tissu conjonctif présent dans tous les organes. Malgré le fait que les rhumatismes soient causés par le streptocoque, un processus auto-immun se développe davantage.

    Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Sustalife. Voyant une telle popularité de cet outil, nous avons décidé de le proposer à votre attention..
    En savoir plus ici...

    De plus, les situations qui provoquent des douleurs musculaires et articulaires comprennent:

    • gorge irritée;
    • maladies infectieuses;
    • déformation de la colonne vertébrale;
    • maladies du sang;
    • processus tumoraux;
    • maladies neurologiques et du système nerveux central;
    • grossesse.

    Cette longue liste peut être poursuivie, mais elle contient également des maladies diverses et graves, la première chose à faire est donc de déterminer pourquoi les muscles et les articulations font mal. Pour ce faire, vous devez absolument contacter un spécialiste..

    Diagnostic du cancer des os: symptômes et manifestations d'une tumeur à un stade précoce

    Le cancer du tissu osseux apparaît chez les personnes de moins de 30 ans et la maladie est plus souvent localisée sur les membres inférieurs. À l'âge adulte et à la vieillesse, il y a une tendance à augmenter l'incidence de la maladie avec une localisation dans le crâne.

    Types et types

    Chondrosarcome

    Il s'agit du type le plus courant de cancer primitif des os. Cela commence dans le cartilage qui tapisse les articulations. Se produit le plus souvent dans le haut de l'épaule ou de la cuisse.

    Il existe différents sous-types de chondrosarcome:

    • chondrosarcome central, primaire et secondaire;
    • chondrosarcome périphérique;
    • chondrosarcome dédifférencié;
    • chondrosarcome transparent;
    • chondrosarcome mésenchymateux.

    Ostéosarcome

    C'est le deuxième cancer des os le plus fréquent et le premier le plus fréquent chez les enfants et les jeunes adultes. Le plus souvent, l'ostéosarcome survient dans la partie inférieure de la jambe et l'avant-bras. Chez les personnes âgées, il se produit également dans les cuisses et la mâchoire..

    Il existe plusieurs sous-types d'ostéosarcome:

    • ostéosarcome central de bas grade;
    • ostéosarcome commun (qui peut être ostéoblastique, chondroblastique ou fibroblastique);
    • l'ostéosarcome à petites cellules;
    • ostéosarcome superficiel de haut grade;
    • l'ostéosarcome télangiectatique;
    • ostéosarcome secondaire (causé par la radiothérapie ou la maladie de Paget);
    • ostéosarcome périosté.

    Chordome

    Le chordome est un cancer à croissance lente qui se trouve à la base du crâne et dans la colonne vertébrale. Le chordome est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes.

    Sarcome pléiomorphe indifférencié de haut grade

    Un sarcome pléiomorphe indifférencié de haute gravité se trouve dans les jambes, les bras et la mâchoire. Il est plus fréquent chez les personnes de plus de 40 ans. Auparavant, cette pathologie était appelée histiocytome fibreux malin (MFH).

    Variantes rares d'oncopathologie osseuse

    Les cancers osseux primaires suivants sont très rares.

    • Sarcome d'Ewing. Plus fréquent chez les adolescents et les jeunes adultes. Habituellement, les os du bassin des jambes, des bras, des côtes, de la colonne vertébrale et du crâne sont touchés.
    • Fibrosarcome. Un type agressif de cancer primitif des os qui est plus fréquent chez les adultes de plus de 40 ans. On le trouve couramment dans les os des jambes.
    • Angiosarcome. Un type très agressif d'oncologie osseuse primaire. Il se développe dans les os des jambes et du bassin, parfois à plusieurs endroits du même os

    Classification des tumeurs malignes

    • du tissu adipeux (liposracome);
    • du muscle (léiomyosarcome);
    • du conjonctif (histiocytome fibreux);
    • de notocorde (chordome);
    • fibroblastique (fibrosarcome);
    • vasculaire (hémangioendothéliome épithélioïde, angiosarcome);
    • cartilagineux (chondrosarcome);
    • formation osseuse (ostéosarcome, ostéosarcome);
    • cellule géante (ostéoclastome);
    • hématopoïétique (myélome, lymphosarcome, réticulosarcome);
    • tumeur du squelette osseux (sarcome d'Ewing);
    • autres (névrome).

    Principaux facteurs de risque et causes du cancer des os

    Les raisons exactes du développement de la plupart des types de cette maladie sont inconnues. Mais les médecins connaissent des facteurs qui augmentent le risque de développer des sarcomes osseux..

    Une radiothérapie antérieure augmente le risque de cancer des os. Le risque est plus élevé pour les personnes qui reçoivent de fortes doses de radiothérapie à un jeune âge.

    Autres maladies osseuses. Certaines personnes qui ont eu la maladie de Paget, une dysplasie fibreuse ou des enchondromes multiples courent un risque accru de développer un cancer des os. Certaines études montrent également que les personnes atteintes de sarcome des tissus mous courent un risque accru de développer un sarcome osseux..

    Facteurs génétiques. Certaines conditions héréditaires, telles que le syndrome de Li-Fraumeni, augmentent le risque. Les personnes ayant de solides antécédents familiaux de certains types de cancer sont également à risque. Certaines personnes développent un cancer des os en raison de changements génétiques qui se produisent tout au long de la vie, plutôt que d'hériter d'un gène défectueux. Habituellement, le cancer des os n'est pas lié à l'hérédité.

    Chimiothérapie

    La chimiothérapie utilise des médicaments pour détruire ou ralentir la croissance des cellules cancéreuses tout en causant des dommages minimes aux cellules saines. Pour certains types de cancer des os, tels que l'ostéosarcome sévère et le sarcome d'Ewing, une chimiothérapie peut être prescrite:

    • avant la chirurgie afin de réduire la taille de la tumeur et de faciliter son élimination;
    • après une chirurgie ou une radiothérapie pour tuer les cellules cancéreuses;
    • pour aider à arrêter la croissance des cellules cancéreuses ou à contrôler les symptômes d'un cancer avancé (soins palliatifs).

    Les médicaments sont généralement injectés dans une veine sur une période de plusieurs heures. La plupart des gens ont plusieurs cycles de traitement. Le nombre et la durée des cycles de chimiothérapie dépendent du type de cancer des os.

    Symptômes et signes

    Les symptômes, en particulier les premiers, ne sont pas spécifiques à cette maladie. Les symptômes les plus courants du cancer des os de la jambe sont une douleur intense dans l'os ou l'articulation touchés. La douleur devient progressivement constante et ne diminue pas avec des analgésiques légers tels que le paracétamol. La douleur s'aggrave la nuit ou pendant l'activité.

    D'autres symptômes peuvent inclure:

    • gonflement de la zone touchée;
    • raideur articulaire anormale ou mollesse osseuse;
    • problèmes de mobilité, tels qu'une boiterie inexpliquée;
    • perte de sensibilité dans le membre affecté;
    • fracture inexpliquée;
    • perte de poids inexpliquée;
    • fatigue.

    La plupart des personnes qui présentent ces symptômes n'ont pas de cancer des os. Mais la présence de ces symptômes pendant plus de deux semaines est une raison de consulter un médecin..

    Métastases osseuses

    Un processus malin qui va au-delà de l'objectif principal et affecte d'autres tissus et organes est un cancer secondaire. Le plus souvent, les métastases affectent les zones du squelette avec un apport sanguin actif (colonne vertébrale, bassin, crâne, côtes).

    Symptômes des métastases osseuses cancéreuses:

    • attaques de douleur osseuse et de dysfonctionnement articulaire;
    • fractures à faibles charges et légère contrainte mécanique;
    • engourdissement des membres (dû à une compression vertébrale);
    • violation de la conscience;
    • fatigue constante, diminution de l'appétit, nausées et vomissements (manifestations d'hypercalcémie);
    • production excessive d'urine avec dysfonctionnement urinaire.

    La détection des métastases dans les os du squelette permet la scintigraphie - une étude dans une caméra gamma avec introduction préalable d'un isotope marqueur dans la circulation sanguine.

    Diagnostique

    Le cancer des os est difficile à diagnostiquer et plusieurs méthodes différentes sont généralement utilisées dans le processus de diagnostic..

    • Les rayons X peuvent révéler des dommages à l'os ou des anomalies importantes dans sa structure.
    • Les analyses de sang aident à vérifier votre état de santé général et à trouver
    • La TDM ou l'IRM sont des études qui permettent de visualiser de petites anomalies osseuses qui ne sont pas visibles sur les radiographies standard.
    • PET scan et SPECT - ces méthodes vous permettent d'identifier de très petites tumeurs et de trouver toutes les traces d'oncopathologie dans les os.
    • Biopsie - prélèvement de tissu de l'extérieur de l'os affecté pour examen au microscope. Une biopsie peut être effectuée de deux manières. Dans une biopsie de base, un anesthésique local est utilisé pour engourdir la zone, puis une fine aiguille est insérée dans l'os sous guidage CT pour prélever un échantillon. Dans une biopsie ouverte ou chirurgicale, le chirurgien coupe la peau sous anesthésie générale pour retirer un morceau d'os.

    Si le sarcome d'Ewing est suspecté, une analyse génétique est nécessaire avant la biopsie pour déterminer le marqueur spécifique de cette maladie. Le diagnostic est ensuite confirmé après une biopsie.

    Si le cancer revient

    Chez certaines personnes, le cancer des os réapparaît (réapparaît après le traitement). Le risque de récidive du cancer des os est plus élevé au cours des 5 premières années suivant le traitement. Si le cancer réapparaît, le traitement comprendra probablement une combinaison de chirurgie, de chimiothérapie et de radiothérapie..

    Dans certains cas de cancer des os avancé, le traitement se concentrera sur la gestion de vos symptômes et l'amélioration de votre qualité de vie sans essayer de guérir la maladie. Les soins palliatifs peuvent soulager la douleur et aider à gérer tout autre signe et symptôme.

    Étapes

    Le système TNM est devenu le système de stadification le plus courant pour la pathologie associée. cependant, la clinique a adopté une division plus compréhensible en étapes. Il y a 4 stades pour le cancer des os. Habituellement, les étapes 1 à 4 sont indiquées par les chiffres romains I, II, III et IV.

    Les stades de l'oncopathologie du tissu osseux dépendent également du degré de malignité (grade des cellules), qui est d'autant plus élevé que les cellules tumorales diffèrent des cellules normales. Ce score décrit la vitesse à laquelle les cellules anormales se développent et se divisent, ainsi que leur probabilité de se propager..

    La stadification n'est attribuée qu'aux tumeurs osseuses qui commencent dans les épaules, les bras, les hanches et les jambes (squelette appendiculaire), le corps central (tronc) et le crâne.

    Il n'y a pas de stades pour les oncopathologies osseuses de la colonne vertébrale et du bassin. Ils sont regroupés dans une seule catégorie (catégorie T), en fonction de la taille de la lésion.

    Lors de la description du stade clinique, des mots sont également utilisés - localisés et métastatiques.

    Un cancer localisé signifie que la croissance se situe uniquement dans l'os là où elle a commencé et ne s'est pas propagée à d'autres parties du corps. Comprend les étapes 1, 2 et 3.

    Le cancer métastatique signifie qu'une tumeur s'est propagée à une autre partie du corps, comme les poumons. C'est l'étape 4.

    Dans une version simplifiée, le système des stades cliniques ressemble à ceci.

    • Stade 1A - Tumeur à 8 cm ou moins de cellules de bas grade (différenciation élevée - les cellules néoplasiques sont similaires à la normale).
    • Stade 1B - La tumeur mesure plus de 8 cm ou il y a des néoplasmes dans plusieurs parties différentes du même os (tumeurs dites intermittentes). Cellules néoplasiques de bas grade.
    • Stade 2A - Tumeur de 8 cm ou moins. Cellules de haute qualité (faible différenciation - les cellules ne ressemblent pas à des cellules normales).
    • Stade 2B - Néoplasme de plus de 8 cm et de haut grade.
    • Étape 3 - Il y a des excroissances dans plusieurs parties différentes du même os. Cages de haute qualité.
    • Stade 4 - Le cancer s'est propagé à d'autres parties du corps, telles que les poumons, le cerveau, d'autres os ou des ganglions lymphatiques voisins. C'est ce qu'on appelle le cancer des os métastatique. La qualité de la cellule peut être faible ou élevée.

    Cancer des os récurrent

    Une tumeur osseuse récurrente signifie que le cancer est réapparu après le traitement. S'il revient au même endroit où il est apparu pour la première fois, cela s'appelle une rechute locale. S'il retourne dans les tissus ou les ganglions lymphatiques proches de l'endroit où il est apparu pour la première fois, on parle de rechute régionale. Il est également possible l'apparition d'une tumeur dans d'autres parties du corps - cela s'appelle métastase à distance ou rechute à distance.

    Examens de suivi

    Après un traitement tous les 3 à 12 mois pendant plusieurs années, il est nécessaire de subir un test pour confirmer que le cancer n'est pas revenu et pour aider à faire face aux effets secondaires du traitement. Vous devrez subir un examen médical et éventuellement des images visuelles supplémentaires.

    La fréquence à laquelle vous devez consulter votre médecin dépend du type de cancer des os. Les visites et examens chez le médecin deviendront moins fréquents une fois que le problème ne sera plus préoccupant.

    Informez votre médecin entre les rendez-vous si vous avez des problèmes de santé. Votre médecin vous indiquera ce qu'il faut faire si votre cancer des os réapparaît.

    Traitement

    Dans les cliniques d'oncologie belges, une équipe interdisciplinaire élabore un plan de traitement pour chaque patient individuellement. Il est basé sur des données générales de santé et de diagnostic dans un cas spécifique. Au moment de décider du traitement à offrir, votre équipe de soins prendra en considération:

    • type de cancer des os;
    • scène et classe;
    • le mode de vie du patient;
    • votre état de santé général.

    En règle générale, le cancer des os utilise une combinaison de traitements pour être le plus efficace..

    Chirurgie

    La plupart des personnes atteintes d'un cancer des os ont besoin d'une intervention chirurgicale. Le type de chirurgie dépend de l'emplacement de la tumeur, de sa taille, du stade du cancer et du type de tumeur.

    Toutes les technologies d'intervention chirurgicale connues aujourd'hui sont utilisées en Belgique. Dans ce cas, la préférence est donnée aux méthodes les moins invalidantes..

    La chirurgie pour sauver un membre consiste à enlever la tumeur sans enlever (amputer) tout le membre. C'est le principal type de chirurgie utilisé dans les centres d'oncologie belges..

    Après ce type de chirurgie, le membre est reconstruit à l'aide de greffes osseuses et cutanées. Il est également possible d'installer des endoprothèses métalliques des os et des articulations. Le patient après l'opération conserve la mobilité des membres dans tout le volume possible.

    D'autres types de chirurgie sont indiqués si la chirurgie de préservation osseuse n'est pas possible.

    La résection large implique l'ablation de la tumeur, d'une partie de l'os normal et des tissus mous autour de la tumeur. Ce type de chirurgie est également appelé résection en bloc..

    L'amputation supprime tout ou partie d'un bras ou d'une jambe enflés. La plupart des personnes amputées après une chirurgie utilisent une prothèse.

    Le curetage utilise un instrument en forme de cuillère avec un bord tranchant (curette) pour retirer la tumeur de l'os. En conséquence, une cavité est formée à l'endroit où la tumeur a été retirée. Après grattage, la cavité est remplie de polyméthacrylate de méthyle, un matériau de remplissage composite qui restaure l'intégrité et la résistance de l'os. Dans certains cas, le curetage est complété par la cryochirurgie pour tuer toutes les cellules cancéreuses restantes.

    Radiothérapie

    La radiothérapie externe est utilisée avant et après la chirurgie. Il est également indiqué pour le traitement des tumeurs osseuses qui ne peuvent être enlevées par chirurgie ou pour le traitement des métastases pulmonaires..

    La Belgique utilise les méthodes de radiothérapie les plus avancées - IMRT et protonthérapie.

    La radiothérapie à modulation d'intensité (IMRT) est un type de radiothérapie externe qui délivre des rayonnements à une tumeur sous différents angles. Il peut être utilisé pour traiter les tumeurs dans les zones difficiles d'accès telles que le crâne, la colonne vertébrale ou le bassin.

    La protonthérapie délivre de fortes doses de rayonnement exactement à la tumeur, épargnant les tissus sains voisins et les organes vitaux. Les centres belges de protonthérapie de Louvain et de Charleroi sont équipés de certains des accélérateurs de particules les plus avancés au monde.

    Chimiothérapie

    La chimiothérapie n'est pas utilisée pour les cancers des os de bas grade car elle ne fonctionne généralement pas bien ou aggrave le pronostic.

    La chimiothérapie néoadjuvante est utilisée après une chirurgie pour éliminer un ostéosarcome de haut grade. La chimiothérapie peut également être proposée pour des tumeurs telles que:

    • les chordomes;
    • chondrosarcome mésenchymateux et dédifférencié;
    • sarcome pléomorphe indifférencié de haut grade;
    • sarcome d'Ewing.

    La chimiothérapie pour le cancer des os est généralement administrée en association de 2 ou 3 médicaments différents. Les médicaments utilisés dépendront du type de cancer des os.

    Les plus couramment utilisés sont la carbroplatine, la doxorubicine et l'isophosphamide.

    Thérapie ciblée

    Cette méthode, utilisant les médicaments imatinib ou sorafénib, est utilisée relativement récemment, mais avec succès, en Belgique dans le traitement des chordomes inopérables et résistants à la chimiothérapie. En outre, le médicament denosumab montre de bons résultats pour les tumeurs osseuses à cellules géantes..

    Autres thérapies

    Diverses options d'immunothérapie expérimentale sont disponibles pour les patients hospitalisés en Belgique. Les essais cliniques de méthodes qui ne sont pas encore entrées dans la pratique répandue peuvent être un salut dans des cas apparemment désespérés..

    Chirurgie

    Il existe différents types d'opérations en fonction de la localisation du cancer.

    Opération de sauvetage des membres

    La chirurgie pour enlever le cancer mais sauver un membre est pratiquée chez environ neuf personnes sur dix. Une anesthésie générale est administrée et le chirurgien enlève la partie affectée de l'os. Le chirurgien enlèvera également certains des os et des muscles environnants d'apparence normale pour s'assurer que le plus grand nombre possible de cellules cancéreuses sont éliminées et pour réduire les risques de retour. C'est ce qu'on appelle la suppression locale large. Le pathologiste vérifiera le tissu pour voir si les bords sont exempts de cellules cancéreuses.

    Le chirurgien remplace l'os retiré par un implant (prothèse) ou une greffe osseuse. Une greffe consiste à utiliser une portion d'os sain provenant d'une autre partie de votre corps ou d'une «banque de donneurs d'os».

    Une banque de donneurs d'os est une organisation qui collecte des tissus à des fins de recherche et d'utilisation pendant la chirurgie. Dans certains cas, il peut être possible de traiter l'os retiré par radiothérapie pour tuer les cellules cancéreuses, puis d'utiliser de l'os stérilisé pour réparer le membre..

    Après la chirurgie, les tissus mous et la peau restants guérissent. Vous recevrez des médicaments pour aider à gérer toute douleur. Il y aura des changements dans l'apparence, la sensation ou le fonctionnement du membre restant. Un physiothérapeute peut planifier un programme d'exercices pour aider à restaurer la force et la performance des membres.

    Le médecin vous informera des risques de la chirurgie. Il est probable que des antibiotiques soient administrés pour réduire le risque d'infection de l'os ou de la prothèse.

    Opération pour enlever un membre (amputation)

    Parfois, il est impossible d'éliminer tout le cancer sans exercer trop de pression sur le bras ou la jambe. Pour environ une personne sur 10, le seul traitement efficace est l'ablation d'un membre. Cette procédure est devenue moins courante à mesure que la chirurgie de sauvegarde des membres s'est améliorée.

    Après la chirurgie, tout tissu restant (appelé membre résiduel) sera enflé et douloureux. Vous recevrez des analgésiques et vous apprendrez à prendre soin du membre résiduel. Une fois la zone cicatrisée, une prothèse peut être insérée.

    Si vous avez une jambe enlevée (amputée) et une prothèse en place, un physiothérapeute vous enseignera des exercices et des techniques pour améliorer la fonction, comme la marche. Dans certains cas, l'utilisation d'une prothèse est trop difficile, douloureuse, inconfortable et vous pouvez préférer un fauteuil roulant.

    Si le bras est retiré, un médecin professionnel vous apprendra à manger et à s'habiller avec un seul bras. Si une prothèse est installée, un médecin professionnel enseignera des exercices et des techniques pour un meilleur contrôle et une meilleure utilisation de la prothèse..

    Chirurgie dans d'autres parties du corps

    Dans la mesure du possible, le cancer est enlevé avec des tissus sains qui l'entourent (large excision locale). Certaines personnes peuvent avoir besoin de greffes osseuses pour réparer l'os pelvien.

    Mâchoire ou os buccal (mâchoire inférieure ou mâchoire supérieure)

    Le chirurgien enlèvera l'os affecté. Après la guérison, les os d'autres parties du corps peuvent être utilisés pour remplacer l'os affecté. Parce que le visage est une zone délicate, il peut être difficile d'éliminer le cancer par chirurgie, et certaines personnes peuvent avoir besoin de traitements différents (voir ci-dessous).

    Colonne vertébrale ou crâne

    Si la chirurgie n'est pas possible, une combinaison de procédures peut être utilisée. Cela peut inclure la radiothérapie, la cryothérapie (méthode de congélation) ou le grattage (élimination du cancer). Si vous avez besoin de l'un de ces traitements spécialisés, votre médecin discutera des détails avec vous..

    Période postopératoire et rééducation

    La récupération après un traitement est différente pour chacun et dépendra du type de traitement, de votre âge, de votre état de santé général et de nombreux autres facteurs. La partie la plus importante de la réadaptation est d'aider la personne à réapprendre à marcher ou à bouger.

    Une équipe de réadaptation peut avoir plusieurs professionnels de la santé différents.

    Les physiothérapeutes vous aident à maintenir ou à retrouver votre forme physique grâce à des exercices de force et d'endurance. Ils enseignent l'exercice pour aider les muscles à redevenir forts et à restaurer l'amplitude des mouvements..

    Les professionnels de la santé au travail prennent soin de votre maison, de votre travail ou de votre école. Ils vous recommanderont des changements ou des outils pour vous aider dans votre vie quotidienne..

    Les prothésistes concevront et fabriqueront une prothèse confortable et fonctionnelle.

    Bien-être émotionnel

    Les changements physiques associés aux traitements du cancer des os peuvent affecter votre estime de soi et votre perception corporelle. Il est naturel de se concentrer sur la partie de votre corps qui a changé. Donnez-vous le temps de vous adapter à tout changement de votre apparence..

    La chirurgie pour sauver des membres est une chirurgie majeure qui peut laisser des cicatrices visibles sur votre corps, ce qui vous met dans l'embarras. Si un membre est amputé, cela peut prendre plusieurs mois pour être à l'aise avec la prothèse. Vous pouvez limiter vos interactions avec d'autres personnes en raison de l'anxiété à propos de votre apparence ou parce que vous avez du mal à vous déplacer. La physiothérapie aidera à restaurer la flexibilité et la facilité de mouvement.

    La plupart des gens ont besoin d'un soutien émotionnel avant et après le traitement, surtout si la majeure partie de l'os est amputée ou retirée. Beaucoup de gens trouvent que parler à un conseiller, un conseiller, un ami ou un membre de la famille les aide..

    Pronostic et survie

    Seul un médecin qui connaît des antécédents médicaux, un type, un stade, un traitement choisi et d'autres caractéristiques spécifiques du cancer peut faire des prédictions raisonnables..

    Voici les facteurs pronostiques du cancer des os.

    La propagation du cancer

    Le cancer peut se propager de son point de départ à d'autres parties du corps. Cette propagation est appelée métastase. Le fait que le cancer soit déjà répandu au moment du diagnostic devient le prédicteur le plus important du cancer des os. La métastase est associée à un pire pronostic.

    Le site de propagation du cancer est également un facteur pronostique important. Le cancer des os qui ne s'est propagé qu'aux poumons a un meilleur pronostic que les métastases à d'autres parties du corps.

    Localisation de la tumeur

    Les tumeurs trouvées dans les jambes ou les bras (tumeurs distales) ont un meilleur pronostic que les tumeurs trouvées dans les os du bassin, de la poitrine, du crâne ou de la colonne vertébrale (tumeurs proximales). En effet, les tumeurs des bras et des jambes sont plus faciles à éliminer complètement par chirurgie. Les tumeurs de la poitrine, du bassin ou de la colonne vertébrale sont généralement retrouvées plus tard. Ils sont souvent plus gros et plus proches des organes importants. Ces facteurs rendent difficile leur élimination complète par chirurgie..

    Stade de la tumeur

    Les tumeurs de stade précoce ont un meilleur pronostic que les tumeurs de stade avancé..

    Taille de la tumeur

    Les tumeurs de moins de 8 cm ont un meilleur pronostic que les tumeurs de plus de 8 cm.

    Âge

    Les personnes de moins de 40 ans ayant reçu un diagnostic de cancer des os ont un meilleur pronostic que les personnes de plus de 40 ans.

    Réponse à la chimiothérapie avant la chirurgie

    La chimiothérapie administrée avant la chirurgie est appelée chimiothérapie néoadjuvante. Il est utilisé pour rendre la tumeur plus petite afin qu'elle soit plus facile à retirer par chirurgie. Il est souvent utilisé pour traiter l'ostéosarcome, le type le plus courant de cancer des os. Les tumeurs qui répondent bien et deviennent plus petites avec la chimiothérapie néoadjuvante ont un meilleur pronostic que les tumeurs qui ne répondent pas à la chimiothérapie.

    En savoir plus sur les options de traitement actuelles du cancer des os en Belgique. Demandez un rappel ou écrivez-nous via le formulaire de commentaires.

    Radiothérapie

    La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie pour tuer les cellules cancéreuses. Il peut être utilisé pour certains types de cancer des os, comme le sarcome d'Ewing, et peut être utilisé:

    • avant la chirurgie pour réduire la tumeur
    • après une chirurgie ou une chimiothérapie pour tuer toutes les cellules cancéreuses restantes;
    • pour aider à contrôler le cancer si la tumeur ne peut pas être enlevée par chirurgie.

    Nouveaux traitements:

    De nombreux essais cliniques sont en cours aujourd'hui, testant de nouveaux traitements pour voir s'ils sont meilleurs que les traitements actuels. L'accès à de nouvelles thérapies est un facteur important dans le traitement des patients atteints de cancer. Parlez à votre médecin des dernières innovations en matière de traitement du cancer et si vous êtes un candidat approprié.

    La radiothérapie est généralement administrée tous les jours de la semaine, avec repos le week-end. La durée de votre traitement dépend du type et de la taille du cancer, mais cela peut prendre plusieurs semaines. Votre spécialiste vous fournira des informations détaillées sur votre plan de traitement spécifique.

    Les effets secondaires dépendront de la zone de traitement et de la dose. Tout le monde ne ressentira pas les mêmes effets secondaires. Les effets secondaires courants comprennent la fatigue (faiblesse), la rougeur ou la douleur de la peau et la perte de cheveux dans la zone traitée. Demandez à votre équipe de soins des conseils sur la façon de gérer les effets secondaires.

    Comment se manifeste le chondrosarcome?

    La gravité des manifestations cliniques du chondrosarcome dépend de sa structure morphologique. Les tumeurs hautement différenciées sont caractérisées par une croissance lente à long terme (plus de 4 à 5 ans) avec une faible gravité des symptômes. De telles formations peuvent atteindre des tailles importantes. Avec les chondrosarcomes anaplasiques, plus fréquents chez les jeunes, les symptômes se développent plus rapidement, en moyenne en 3 mois.

    Les principaux symptômes de la maladie sont la douleur dans la zone de croissance tumorale. La douleur est constante, caractérisée par une augmentation progressive de l'intensité. D'autres manifestations locales (augmentation du schéma veineux, augmentation de la température locale, dysfonctionnement d'une articulation voisine) sont moins fréquentes que dans l'ostéosarcome et sont moins prononcées.

    Inscrivez-vous à une consultation 24 heures sur 24

    Un peu sur l'anatomie des os pelviens

    La zone du squelette qui relie le torse et les jambes s'appelle le bassin. La ceinture pelvienne osseuse se compose de deux sections: grande supérieure et petite. Le bassin est formé de deux os sans nom, le sacrum et le coccyx. Les articulations les relient en un anneau, formant la cavité pelvienne. Le sarcome pelvien ou le cancer des os peut être localisé dans chacun des éléments osseux constitutifs de la cavité, l'articulation de la hanche. Il relie les jambes à travers le fémur et l'acétabulum pelvien.

    Attention! Chez les enfants de moins de 16 ans, l'os pelvien est composé de trois éléments osseux distincts. Ce sont les os: l'ilion, l'ischion et le pubis. Le cartilage les unit. À un âge plus avancé, trois os se développent ensemble en un seul conglomérat osseux.

    Le bassin prend non seulement tout le poids du torse, de la tête, des membres supérieurs, est un support et favorise le mouvement, mais protège également les organes situés dans la cavité: l'utérus, les ovaires, le vagin, la vessie, la prostate. L'oncologie peut se développer dans les tissus mous de ces organes sous la forme d'un cancer secondaire qui apparaît à la suite de métastases de tumeurs osseuses. À l'inverse, la maladie secondaire (cancer des os) se développe souvent à partir de métastases des organes pelviens..

    Fibrome chondromyxoïde

    Les tumeurs osseuses bénignes sont des néoplasmes de structure et de développement différents. L'un des rares néoplasmes de ce type est le fibrome chondromyxoïde. Dans son emplacement et son effet sur l'os, il est similaire au chondroblastome. Souvent, ces tumeurs apparaissent dans de longs os tubulaires, tandis que la couche corticale du tissu osseux devient plus mince et enflée, ce qui forme une tumeur visible. Le fibrome chondromyxoïde affecte le plus souvent les personnes de moins de 30 ans.

    Au stade initial de développement, ce type de néoplasme est asymptomatique pendant une longue période et n'est souvent détecté que lors d'un examen radiographique aléatoire. Sur la photo, le fibrome est visible comme un foyer de destruction, sur le fond duquel un motif trabéculaire et une pétrification sont visibles - des dépôts focaux de sels de calcium. Traiter ce type de tumeur par exocléation et remplacement de greffe osseuse.

    Prévoir

    Pour les maladies oncologiques, le critère de survie à 5 ans est utilisé pour le pronostic, c'est-à-dire le pourcentage de patients ayant vécu 5 ans ou plus après la détection d'une tumeur. En ce qui concerne l'ostéosarcome, ce chiffre est d'environ 70%, le chondrosarcome - 80% et plus.

    Compte tenu du critère de survie à cinq ans, il faut garder à l'esprit que de nombreux patients vivent beaucoup plus longtemps que ce jalon, et qu'il existe également des cas fréquents de rémission complète de la maladie, en particulier avec un diagnostic précoce et un traitement rapide..

    La prévention

    Même les mesures préventives les plus avancées et les plus modernes ne peuvent offrir une protection complète contre le cancer. Malheureusement, ce processus peut commencer chez n'importe qui, même une personne en parfaite santé. Cependant, de telles mesures contribuent toujours à réduire le risque de développer un cancer. La prévention est la norme ici, les médecins recommandent un certain nombre de solutions classiques:

    • Refus d'alcool, de tabac et de drogues.
    • Exercice modéré régulier.
    • Une alimentation saine qui évite les aliments trop gras, salés ou sucrés.
    • Prise de complexes vitaminiques et minéraux pour renforcer les défenses de l'organisme sur recommandation d'un médecin.

    Toutes ces méthodes aideront à minimiser le risque de développer un cancer, même à un âge avancé..

    Le tableau clinique de l'ostéosarcome

    La maladie se manifeste par une augmentation progressive du volume de la partie affectée du corps. Les principaux symptômes de l'ostéosarcome des os pelviens:

    • Douleur "profonde", croissante sur plusieurs semaines ou mois.
    • La peau sur le néoplasme peut devenir hyperémique, œdémateuse. Un schéma veineux prononcé est souvent déterminé dans cette zone..
    • Avec une grande quantité de dommages, les mouvements dans l'articulation de la hanche peuvent être limités, dans certains cas, un épanchement dans la cavité articulaire est détecté.

    Dans la zone de croissance tumorale, une formation dense et douloureuse, qui adhère à l'os, peut être ressentie. Il peut également y avoir une augmentation locale de la température cutanée.

    Après une ecchymose

    Le plus souvent, une personne est confrontée à des tumeurs apparues à la suite d'une ecchymose. Par exemple, une bosse sur le coude après avoir frappé cette partie de la main sur une surface dure est très douloureuse. Des formations telles qu'une bosse après une ecchymose apparaissent aux endroits où la graisse sous-cutanée est très mince ou complètement absente. Ce sera le coude, le cuir chevelu, le front et l'avant de la jambe et la rotule. Une caractéristique du coude et de la rotule est la présence d'une capsule articulaire spéciale remplie de mucus, qui assure une fonctionnalité articulaire adéquate.

    Dans la structure du coude, il existe également une structure particulièrement traumatique - l'olécrane, la partie la plus mobile et la moins protégée de l'articulation ulnaire. Par conséquent, une bosse sur le coude causée par une blessure est un problème courant. Une telle formation dans la plupart des cas est basée sur un traumatisme du système vasculaire et de la membrane muqueuse et est appelée bursite. L'os est affecté par le néoplasme dans le cas où la blessure est très massive ou si la blessure est enflammée et que l'inflammation s'est propagée au tissu osseux. Dans tous les cas, les traumatismes et la formation de tumeurs nécessiteront une consultation avec un spécialiste..

    La même chose s'applique à ces cas si une bosse est apparue sur la tête après une ecchymose. En plus de la possibilité d'inflammation, les blessures à la tête sont dangereuses avec une commotion cérébrale. Mais pour le tissu osseux, les néoplasmes affectant sa structure même sont particulièrement problématiques, afin d'établir la cause et la nature de la tumeur, un diagnostic soigneux et une différenciation par oncologie sont nécessaires.

    Ostéome

    Les tumeurs bénignes se manifestent souvent par un ostéome. Ce que c'est? Il s'agit d'un néoplasme, qui est le plus souvent défini dans la diaphyse et les métaphyses des os longs et sur les os de la voûte crânienne. Ces tumeurs sont divisées en trois types:

    • ostéome spongieux;
    • un ostéome solide, dont le corps est constitué de plaques solides de tissu osseux, de forme concentrique et situées parallèlement à la base de la formation;
    • ostéome médullaire, une formation avec des cavités remplies de moelle;

    Donc, si une bosse apparaît sur la tête, un spécialiste peut tirer une conclusion sur la formation osseuse, appelée ostéome. Un tel néoplasme est diagnostiqué à l'aide d'un examen aux rayons X et d'un tableau clinique de l'évolution de la maladie. La tumeur ne cause souvent pas beaucoup d'inconfort et ne peut donc être détectée que par accident.

    Répondant à la question: «Ostéome - qu'est-ce que c'est?», Il faut dire que les cas de malignité, c'est-à-dire de transformation en tumeur maligne, de ce néoplasme osseux bénin n'ont pas été enregistrés. Le traitement de l'ostéome n'est effectué qu'en cas de détérioration de la qualité de vie du patient, de douleur ou de tumeur de grande taille. Le traitement est uniquement chirurgical, avec ablation de la tumeur. Les observations ont montré qu'après l'intervention, les rechutes de la maladie sont très rares..

    Hémangiome

    Il se trouve que dès la naissance, une personne a une formation sur la peau qui a une couleur rouge et qui ressemble à une grande ecchymose fraîche - il s'agit d'un hémangiome. Mais parfois, cette tumeur se forme dans les os. Il peut être situé dans la colonne vertébrale, dans les os plats et tubulaires du squelette humain. Il s'agit d'un type assez rare de tumeur osseuse qui peut affecter autant les hommes que les femmes. Dans les os, un tel néoplasme est constitué des sinus sanguins qui communiquent avec les capillaires osseux..

    Il y en a beaucoup, ils grandissent et se multiplient, écartant et écrasant les éléments osseux, qui subissent une destruction ostéoclastique et quelques régénérations réactives des trabécules osseuses. Le plus souvent, l'hémangiome osseux est situé dans les vertèbres ou dans les os plats du crâne, qui ont des canaux sanguins. Donc, si une bosse apparaît sur la tête derrière le crâne, un spécialiste après examen peut diagnostiquer un «hémangiome osseux».

    Une telle tumeur bénigne est le plus souvent traitée de manière conservatrice, car une intervention chirurgicale pour l'enlever est lourde de saignements abondants. Pour la même raison, une biopsie par ponction n'est pas réalisée pour ce type de tumeur. Le traitement dans la plupart des cas a un bon pronostic, car l'hémangiome ne dégénère pas en une formation maligne. Mais il faut se rappeler que le traitement de l'hémangiome osseux sera assez long. Si la tumeur est dans les vertèbres pendant une longue période, la prolifération des tissus mous est possible, ce qui peut entraîner une raréfaction et une destruction partielle des vertèbres.

    L'hémangiome osseux peut exister pendant plus d'un an dans le corps du patient, provoquant des douleurs locales mineures qui n'apparaissent qu'avec une position monotone prolongée du corps, par exemple lors de la marche ou de la position assise. Un tel voisinage menace la colonne vertébrale de sclérosement des vertèbres atteintes d'hémangiome et de leur compression. Le traitement dans la plupart des cas est symptomatique, visant à soulager la douleur et à décharger la colonne vertébrale. Mais avec compression des vertèbres, le patient subit une laminectomie (ablation de l'arc vertébral ou d'une partie de celui-ci).

    Soutien

    Le squelette humain, aussi étrange que cela puisse paraître, est une partie passive du système musculo-squelettique. Après tout, les os, dont il y en a environ 300 dans le corps d'un nourrisson et chez un adulte, 207, sont interconnectés par des articulations, des ligaments, des muscles spécialement conçus à cet effet et remplissent uniquement des fonctions de soutien et de protection, tandis que ce sont les éléments de connexion et le système nerveux qui font bouger une personne.... Les tumeurs osseuses bénignes sont l'un des problèmes qui peuvent perturber la fonctionnalité de ce système, entraînant douleur, inconfort et altération de la qualité de vie.

    Ostéoblastoclastome

    Il existe des tumeurs affectant le système squelettique, similaires dans leur manifestation, mais de structure différente. Il s'agit de néoplasmes tels que l'ostéome et l'ostéoblastome ou, comme ce dernier est également appelé, l'ostéoblastoclastome. Les experts considèrent qu'un tel néoplasme est semi-malin, car dans de nombreux cas, à la suite d'un traitement inadéquat, le néoplasme devient malin, donne de fréquentes rechutes et métastases. Cette tumeur est de trois types:

    • cellulaire a une structure sous forme de cellules avec des ponts osseux incomplets;
    • kystique - la cavité dans l'os est remplie d'exsudat brun. Cela fait ressembler la tumeur à un kyste;
    • lytique avec structure osseuse modifiée en raison de l'effet destructeur du néoplasme.

    Dans certains cas, le gonflement de l'os du bras n'est qu'un ostéoblastome. Un emplacement commun d'un tel néoplasme est la métaphyse supérieure de l'humérus, la métaphyse inférieure de la cuisse, du péroné, du tibia.

    Comme de nombreuses maladies, la formation de ce type de tumeur osseuse au premier stade ne donne aucune manifestation externe. Seulement trois mois plus tard, des douleurs et une hyperémie cutanée apparaissent sur le site de l'ostéoblastoclastome. Si un tel endroit est blessé, la douleur augmente. Les fractures pathologiques sur le site de son emplacement sont également caractéristiques de ce type de tumeur..

    L'ostéoblastoclastome est traité par chirurgie ou radiothérapie. Cette dernière méthode est le plus souvent utilisée pour la localisation vertébrale de la tumeur avec une analyse préliminaire de sa nature. Le traitement chirurgical peut être à la fois palliatif et radical. L'élimination du contenu interne de l'os par la méthode d'exocclusion n'est effectuée que si la nature bénigne du néoplasme est établie avec précision. La résection est utilisée à la fois en conjonction avec le remplacement de la greffe et sans remplacement de l'os retiré ou de sa zone.

    Liste de contrôle du médecin

    Voici une petite liste de questions que vous pouvez poser à votre médecin pour comprendre plus ou moins l'ensemble de la situation:

    • Quel type de cancer des os ai-je??
    • Quel traitement recommandez-vous et pourquoi?
    • Quelle est la prévision?
    • Combien de temps durera la thérapie?
    • Dois-je rester à l'hôpital?
    • La chirurgie est-elle nécessaire, quelles sont ses conséquences (effets secondaires)?
    • Ai-je besoin d'une amputation?
    • L'hôpital dispose-t-il des dernières options de dépistage et de traitement pour ce type de cancer des os??
    • Puis-je participer à des essais cliniques? Si le cancer s'est propagé au-delà de l'os, quelles options de traitement me sont offertes?
    • À quelle fréquence ai-je besoin d'examens après la thérapie??
    • Si le cancer revient, comment savoir?

    Cyberknife

    Il s'agit également de radiothérapie, mais elle se distingue par la plus grande précision et l'utilisation de la radiochirurgie stéréotaxique. L'appareil, qui est utilisé pour de telles opérations, vous permet d'effectuer les opérations les plus complexes sans sang ni douleur. La curiethérapie fait également référence à la radiothérapie. Sa particularité est que la source de rayonnement n'est pas située à l'extérieur du patient. L'élément émetteur est introduit dans le corps et, étant à proximité immédiate du foyer, agit constamment sur la tumeur, avec une intensité calculée.

    Prédictions de vie

    Les tumeurs osseuses bénignes sont une pathologie courante qui peut affecter les nourrissons et les personnes âgées. La plupart de ces formations ont un pronostic favorable en termes de qualité de vie et de malignité. L'exception ici est le cas d'une tumeur à cellules géantes, qui est capable de dégénérescence. Une détection rapide et un traitement adéquat évitent une grave détérioration de la santé du patient.

    Souvent, les tumeurs osseuses bénignes ne causent aucun inconvénient particulier à une personne et sont donc détectées au hasard lors d'un examen aux rayons X. Le traitement de ces formations dans la grande majorité des cas est uniquement chirurgical, dans lequel la tumeur est retirée et, si nécessaire, l'os malade ou sa section est remplacé par une greffe.

    Article Précédent

    Polypes intestinaux