Principal
La prévention

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) - inflammation des bronches

Habituellement, la plupart des maladies bronchiques commencent par une inflammation de la muqueuse des poumons. Le plus souvent, ce phénomène se produit chez les enfants et les personnes âgées, dont les organismes sont encore ou sont déjà très faibles. Le plus souvent, les personnes sont exposées à des infections virales des voies respiratoires supérieures, mais dans certains cas, l'inflammation peut être le résultat d'une réaction allergique, de bactéries ou de l'inhalation d'air contenant des produits chimiques ou des gaz. Lorsque les bronches deviennent enflammées, elles gonflent le long des parois et produisent de grandes quantités de mucus. À la suite de ce processus, une personne commence à avoir une toux sèche et aiguë qui s'aggrave la nuit. Mais après quelques jours, le mucus commence à s'accumuler sur les parois des bronches et la toux devient plus douce..

Mais lorsque les maladies de ce type passent d'une forme aiguë à une forme chronique, les cellules bronchiques qui sécrètent du mucus s'épaississent et sécrètent trop de mucus, ce qui provoque l'œdématisation des parois des bronches. Les tumeurs sur les bronches rétrécissent considérablement les passages, ce qui rend la respiration difficile. Cela est dû à l'obstruction du mouvement de l'air et à sa pénétration dans les parties des poumons responsables des échanges gazeux. La forme chronique de la maladie peut apparaître chez une personne qui fume beaucoup et régulièrement, respire des gaz d'échappement ou d'autres produits chimiques.

Causes des maladies

Les principales causes de maladies des poumons et des bronches sont:

  1. Les virus. Il peut s'agir de virus grippaux, d'adénovirus, de parainfluenza et de virus respiratoires syncytiaux, de la rougeole et de la coqueluche et de nombreux autres virus..
  2. Facteurs chimiques et physiques. L'air sec, froid et chaud, les oxydes nitriques, le dioxyde de soufre, etc. ont une grande influence sur l'activité des bronches et des poumons..
  3. Les bactéries. Le plus souvent, les organes respiratoires sont fortement influencés par les staphylocoques, les streptocoques, les pneumocoques et autres.
  4. Mauvaises habitudes. Fumer du tabac, la consommation fréquente d'alcool entraîne une perturbation du système respiratoire.
  5. Infection dans la région nasopharyngée. Les maladies des poumons et des bronches apparaissent dans ce cas à la suite d'une violation de la respiration nasale, d'une déformation de la poitrine, d'une infection focale chronique dans les organes respiratoires.

Lorsque l'arbre bronchique est complètement enflammé, une obstruction bronchique apparaît et un processus œdémateux-inflammatoire ou bronchospastique commence. La membrane muqueuse gonfle, son hyperémie commence, un secret mucopurulent ou purulent se forme sur les parois des bronches. Les changements dégénératifs de l'épithélium ciliaire commencent. Si la maladie persiste, elle capture non seulement la membrane muqueuse, mais également les parois bronchiques profondes.

Symptômes

Toux. Le tout premier signe de maladie bronchique et pulmonaire est la toux. Bien sûr, ce n'est pas nécessaire dans cent pour cent des cas, mais c'est toujours le symptôme le plus courant. Il y a une toux sèche, dans laquelle le mucus ne quitte pas les bronches et humide, qui s'accompagne de sécrétions muqueuses abondantes, surtout le matin. Lorsqu'il y a du mucus, il est un peu plus facile pour le médecin de déterminer la nature de la maladie en fonction des caractéristiques de l'expectoration qui crache. Par exemple, par sa couleur, on peut déterminer si la maladie a acquis une inflammation purulente ou non. Si le mucus est clair ou blanc, c'est normal, mais une couleur jaune clair ou verte caractérise les expectorations purulentes. Si l'odeur de décharge est putride, cela indique des processus destructeurs qui se produisent dans les poumons.

Après un certain temps, il devient plus difficile pour le patient de respirer, surtout s'il fait de l'exercice.

En raison du manque d'oxygène dans le sang, une cyanose peut commencer, à la suite de laquelle la peau devient bleuâtre. L'apparition de poches et de gonflement de tout le corps est possible. Après un certain temps de toux sévère, des douleurs thoraciques peuvent apparaître, qui peuvent être de nature variée. En aucun cas, un tel symptôme ne doit être ignoré, car cela peut indiquer une névralgie interspinale, une ostéochondrose et d'autres maladies plus graves. De plus, les douleurs thoraciques ne sont pas toujours causées par les organes de cette zone. Il peut s'agir d'organes situés dans l'abdomen ou dans la région périapicale. Par conséquent, à la première sensation de douleur dans la poitrine, vous devez immédiatement consulter un médecin et ne pas vous soigner vous-même avec des pommades et des pilules chauffantes et anesthésiques douteuses. Malheureusement, de nombreuses personnes ne sont pas pressées de consulter un spécialiste, aggravant ainsi leur état, et il arrive souvent qu'il soit très difficile d'aider un patient, et dans certains cas, c'est même impossible..

Essoufflement et suffocation.


Souvent, les maladies des poumons et des bronches s'accompagnent d'essoufflement et d'étouffement, qui n'obligent pas le patient à reporter la visite chez le médecin. De tels phénomènes peuvent survenir non seulement lors d'un effort physique, mais également au repos et même au sommeil. Parfois, un essoufflement peut apparaître ou s'aggraver avec le contact avec des animaux domestiques ou de fortes odeurs. Certaines personnes attribuent ce symptôme à l'âge, au surpoids, au tabagisme ou à la fatigue. Mais il y a beaucoup de raisons à l'apparition d'essoufflement, et les maladies des poumons et des bronches ne font pas exception..

Ronfler. Dans notre pays, un phénomène tel que le ronflement a depuis longtemps cessé d'être pris en compte, à moins, bien sûr, qu'ils ne l'aient fait avant, ce qui n'est pas un fait. Tout le monde perçoit cela comme un inconvénient pour les autres, mais personne ne pense que le ronflement est le résultat d'une certaine maladie. Les statistiques confirment qu'un habitant sur cinq de la planète après l'âge de trente ans développe le ronflement, qui est un symptôme d'une maladie telle que l'apnée obstructive du sommeil. Cette maladie augmente considérablement le risque de décès par accident vasculaire cérébral ou crise cardiaque, et est également une cause de faiblesse et de fatigue..
Pour déterminer la cause du ronflement et sa nature, il est préférable de consulter un médecin qui, après un examen approfondi, déterminera si le ronflement constitue une menace pour la santé. Consulter un médecin est une bonne chose, mais quel médecin traite le ronflement? Dans le monde moderne, un somnologue s'occupe du traitement du ronflement. Le coût du traitement peut aller jusqu'à plusieurs milliers de dollars, vous ne devez pas économiser sur votre santé, car la santé coûte plus cher que l'argent!

Diagnostic des maladies

La médecine moderne permet de déterminer à l'avance le type de maladie et de prescrire un traitement adéquat aux patients à temps. Pour l'étude du système respiratoire humain, des méthodes de laboratoire et instrumentales sont utilisées, notamment:

  • fluoroscopie;
  • radiographie;
  • tomographie;
  • bronchographie;
  • fluorographie.

Il existe également des méthodes de recherche interne (endoscopique), pour la mise en œuvre desquelles elles ont recours à la bronchoscopie et à la thoracoscopie. Les méthodes de diagnostic fonctionnel permettent d'identifier à l'avance la présence d'une insuffisance respiratoire, même avant l'apparition de certains symptômes. En outre, en utilisant ces méthodes, vous pouvez établir le type de maladie, la nature et le degré de développement. Les méthodes de diagnostic fonctionnel qui déterminent la dynamique des changements dans les fonctions de l'appareil respiratoire externe au cours du processus de la maladie comprennent la ventilation des poumons et la ponction pleurale.

En plus de ces méthodes, les spécialistes sont en mesure d'examiner les expectorations sécrétées avec une toux. Aujourd'hui, les médecins peuvent déterminer rapidement et en temps opportun les maladies suivantes des poumons et des bronches:

  • liquide, cavité ou air dans la cavité pleurale;
  • amarrage pleural;
  • inflammation du tissu pulmonaire;
  • atélectasie obstructive ou de compression;
  • emphysème des poumons (augmentation de la légèreté);
  • bronchite aiguë et chronique;
  • bronchospasme.

Tout cela peut être identifié à l'avance et commencer à traiter correctement, mais seulement si le patient consulte immédiatement un médecin dès qu'il remarque les premiers signes de la maladie.

La gravité et la fréquence des exacerbations dépendent directement du taux de progression de l'insuffisance respiratoire, ainsi que du pronostic des effets indésirables de la maladie pulmonaire obstructive. À cet égard, les médecins recommandent toujours un traitement rapide et approfondi des maladies qui surviennent dans le contexte d'une évolution chronique de maladies respiratoires. Avant de prescrire un traitement particulier, un spécialiste doit déterminer la gravité d'une exacerbation. Ce niveau est basé sur les manifestations des épisodes d'exacerbation et leurs issues. Ainsi, il existe trois degrés de gravité de la maladie:

  • traitement à domicile;
  • hospitalisation dans un hôpital;
  • besoin d'assistance respiratoire.

En règle générale, toutes les exacerbations se développent sous les facteurs de risque suivants:

  • infection virale et bactérienne;
  • facteurs environnementaux nocifs;
  • atmosphère polluée;
  • oxygénothérapie à long terme;
  • réanimation pulmonaire inefficace.

Lorsqu'un patient a une exacerbation de la maladie, le médecin détermine la gravité et la pathologie concomitante avec la gravité des exacerbations précédentes. Les médecins prescrivent souvent des bronchodilatateurs. Lorsqu'un traitement doit être prescrit à un patient souffrant d'une maladie exacerbée, le médecin doit nécessairement évaluer la gravité de la maladie, la présence de pathologies concomitantes et la gravité des maladies qui étaient auparavant.

Il existe différents principes pour le traitement des maladies des poumons et des bronches, mais l'un des plus élémentaires est l'intensification de la thérapie bronchodilatatrice, qui est obtenue en augmentant les doses de médicaments. Actuellement, les anticholinergiques, les agonistes à courte durée d'action, les solutions nébulisées d'anticholinergiques sont efficaces pour le traitement de ce type de maladie. L'inhalation au travers d'un nébuliseur permet d'injecter une dose élevée de médicament, il ne contient pas de fréon et autre propylène.

Traitement avec des remèdes populaires

Il y a de nombreuses années, quand il n'y avait pas de médicaments pour diverses maladies, les gens étaient traités avec des remèdes populaires. Les méthodes les plus populaires et les plus efficaces ont survécu à ce jour. Ainsi, le traitement des maladies broncho-pulmonaires avec des remèdes populaires:

  1. Pour la bronchite aiguë, prendre 1 cuillère à soupe trois fois par jour une demi-heure avant les repas un mélange de 100 g de graines de lin moulues, 20 g de poudre de fruit d'anis, 20 g de racine de gingembre et 0,5 kg d'un mélange d'ail et de miel.
  2. En tant qu'absorbant pour la bronchite, prendre un mélange de 3 têtes d'ail, 5 citrons, hachés et versés avec un litre d'eau bouillante aide. Vous devez insister sur le mélange pendant 5 jours et prendre le médicament dans une cuillère à soupe 20 minutes avant les repas trois fois par jour.
  3. En cas de pneumonie sévère, une huile à base de 100 g d'ail, de beurre et d'aneth hachés aidera. Vous devez l'utiliser comme du beurre ordinaire - pour le pain.
  4. En cas de bronchite, avant de vous coucher, buvez une décoction de 0,5 litre de lait, 2-3 feuilles de mère et de belle-mère et du saindoux sur la pointe d'un couteau.
  5. Pour soulager la toux, vous devez boire des médicaments à partir d'une tête d'ail finement hachée, bouillie dans du lait frais, y ajouter 2 cuillères à soupe de miel de tilleul et une cuillère à café de menthe.
  6. Broyez 1 kg de tomates mûres dans un hachoir à viande avec 50 g d'ail, ajoutez-y 300 g de racine de raifort et salez au goût. A utiliser avant les repas 3 fois par jour pour les enfants avec une cuillère à café, et pour les adultes avec une cuillère à soupe. Ce remède peut être utilisé pour la bronchite chronique..
  7. Un autre remède pour soulager la toux: 4 à 6 fois par jour, 0,5 tasse boit une infusion de jus de carotte, de lait bouilli et de miel, infusée pendant 5 heures. Le rapport doit être de 5: 5: 1.

Mais il est important de se souvenir! Vous ne devez pas appliquer toutes ces méthodes en même temps, et si, lors de l'utilisation de l'une d'entre elles, aucun changement n'est observé après 2-3 jours, vous devez alors consulter un médecin pour un traitement professionnel de la maladie..

Les poumons sont des organes vitaux qui doivent toujours être sains. Parce qu'avec leur maladie, vous pouvez non seulement ressentir un malaise dans tout le corps, mais aussi mourir. De plus, en cas de maladies des poumons et des bronches, le corps est «pressé» par des effets nocifs résultant d'une altération de la fonction d'échange gazeux, ce qui affecte nécessairement le cœur et l'immunité générale. Et pour éviter tout cela, il est nécessaire d'entraîner régulièrement les poumons et de s'engager dans la prévention de leurs maladies. Pour ce faire, vous devez choisir le bon inhalateur, utiliser des purificateurs d'air, faire de l'exercice régulièrement et bien manger. Si vous faites tout cela et surveillez votre santé, vous pouvez réaliser un bon travail du système respiratoire, qui deviendra progressivement plus résistant aux facteurs externes. En particulier, une telle prévention est nécessaire pour les travailleurs des industries où les gens sont en contact avec des produits chimiques nocifs et dans l'air, il y a une quantité accrue de poussière et de gaz nocifs..

En outre, l'un des éléments importants de la prévention des maladies des poumons et des bronches est la visite régulière des sanatoriums et des mers. Après tout, l'air salin de la mer est capable de neutraliser les infections et de guérir les lésions du système respiratoire, ainsi que de soulager l'asphyxie par l'asthme. Dans les sanatoriums médicaux ou prophylactiques, il existe des salles de sel spéciales qui créent l'effet de la mer. Si le voyage annuel n'est pas disponible, une lampe au sel ou un ioniseur d'air peut être acheté. Le lavage de l'air avec un appareil spécial qui purifie et humidifie l'air contribue également à prévenir les maladies de ce type..

Éviter les cigarettes et l'alcool est important pour la santé des poumons et des bronches, car le goudron, la nicotine et le dioxyde de carbone perturbent les échanges gazeux et provoquent le blocage des vaisseaux bronchiques. De plus, ces addictions néfastes provoquent diverses tumeurs. Mais n'oubliez pas que la meilleure prévention, même pour les signes les plus faibles de la maladie, est la supervision d'un spécialiste dans un hôpital..

Maladies des bronches et des poumons

Les maladies des bronches et des poumons, présentées dans cette section, incluent le traitement alternatif d'affections telles que: toux, pleurésie, pneumonie, tuberculose, asthme, bronchite, emphysème pulmonaire.

Voici rassemblés les meilleurs remèdes populaires pour le traitement de ces maladies, éprouvés par le temps, ils traitent avec succès même les maladies chroniques.

Remèdes populaires contre la toux

Coupez le dessus du radis noir. Découpez un trou conique avec un couteau, remplissez-le de miel. Placez dans un endroit frais. Après un certain temps, le miel se transformera en liquide. Buvez ce liquide trois fois par jour, 1 à 2 cuillères à soupe jusqu'à la guérison, donnez aux enfants 1 cuillère.

Faites cuire les pommes de terre dans leur «uniforme». Égouttez l'eau. Pendant que les pommes de terre sont chaudes, respirez au-dessus de la vapeur, recouverte d'une serviette, à temps - combien de temps vous pouvez supporter.

Pour que les mucosités disparaissent mieux et adoucissent la toux: mélangez 2 cuillères à soupe de vodka et de miel d'abeille, ajoutez le jaune d'un œuf, prenez une cuillère à café avant les repas trois fois par jour.

Si l'enfant tousse: Râpez la carotte, la pomme et l'oignon (un à la fois) sur une râpe fine. Mélangez le tout et ajoutez 2 cuillères à soupe de miel d'abeille, mélangez à nouveau. Donnez à l'enfant 1 cuillère à café plusieurs fois par jour.

Vous pourriez être intéressé par:

  • Arthrose - traitement folklorique à domicile.
  • Bardane - expérience populaire dans le traitement des maladies.
  • Tar - recettes folkloriques à utiliser.
  • Névralgie - remèdes populaires pour l'inflammation du nerf trijumeau.
  • Les anticoagulants provoquent des caillots sanguins et des anticoagulants
  • Pour femme
  • Nutrition pour la pancréatite
  • Traitement aux champignons
  • Faits intéressants sur les maladies
  • Traitement oncologique aux racines de pin
  • Éruption cutanée chez les adultes, causes, traitement
  • Athérosclérose - une conversation avec un thérapeute
  • Végéto - Dystonie vasculaire (VVD) - symptômes, signes, traitement
  • Tachycardie, causes, symptômes, traitement - avis médical
  • Hernie de l'œsophage: une conversation avec un médecin
  • Causes et traitement de la rhinite vasomotrice
  • Traitement alternatif des brûlures d'estomac
  • Hypertension artérielle, causes et traitement de l'hypertension
  • Recommandations du phytothérapeute pour le traitement du psoriasis
  • Traitement des escarres chez les patients alités
  • Traitement des végétations adénoïdes chez les enfants avec des remèdes populaires
  • Teinture de pin pour les accidents vasculaires cérébraux, quand récolter les bourgeons et comment
  • Goutte, remèdes populaires de traitement de pomme de pin pour la goutte
  • Causes et traitement de l'ostéochondrose
  • Prévention des AVC Facteurs de risque et mesures de prévention des AVC
  • Médecine traditionnelle et traitement de la sinusite Causes de la maladie, traitement de la sinusite avec des remèdes populaires
  • Dyskinésie des voies biliaires et de la vésicule biliaire
  • Remèdes populaires pour le traitement de diverses maladies
  • Varices dans les jambes Recommandations de prévention et de traitement, y compris pendant la grossesse
  • Arythmie cardiaque, causes et symptômes



Le matériel du site n'est pas un guide d'automédication.
L'administration du site n'est pas responsable des conséquences de l'automédication.

© Coniferous Doctor Auteur: Boris Nikitin, "Coniferous Doctor" © 2011—2020. Tous les droits sont réservés.
Lorsque la copie d'un lien actif est requise

Quelle est la différence entre la bronchite et la pneumonie?

La bronchite aiguë et la pneumonie sont souvent confondues en raison de la similitude des symptômes. Une toux qui dure des semaines indique les deux maladies. Cependant, il est très important de trouver les différences entre la bronchite et la pneumonie, car la seconde est une maladie beaucoup plus grave, qui se termine souvent par la mort, si vous ne cherchez pas de traitement à temps..

Les symptômes de la bronchite et de la pneumonie

Par des signes et des manifestations externes, il est presque impossible de deviner où se trouve la pneumonie et où se trouve une affection moins grave. Les symptômes de la bronchite et de la pneumonie sont toujours associés aux voies respiratoires, se manifestant par une toux et un essoufflement.

Bronchite aiguë (code CIM 10 J20 - J21)

La bronchite aiguë est une inflammation des voies respiratoires qui se propage aux branches de la trachée dans les poumons - les bronches. Les maladies virales non traitées (grippe et SRAS) en sont le plus souvent la cause, mais elles peuvent se développer d'elles-mêmes. Dans la plupart des cas, la bronchite a une nature virale, ce qui signifie que les antibiotiques n'aident pas à son traitement..

Dans les cas avancés, le gonflement de la membrane muqueuse entraîne un blocage complet ou partiel des bronches - cette condition est appelée bronchite obstructive aiguë.

Les symptômes de la bronchite aiguë chez les adultes sont presque impossibles à distinguer de ceux des enfants. Cependant, chez les enfants, ils se développent plus rapidement en raison des caractéristiques structurelles du système respiratoire:

toux productive persistante (avec mucosités) ou toux non productive (sèche);

mal de gorge et mal de gorge;

congestion (congestion) dans la poitrine;

respiration sifflante en respirant;

difficulté à respirer;

La bronchite aiguë disparaît d'elle-même en une semaine, cependant, la toux peut durer des semaines, voire des mois.

Si votre état s'aggrave considérablement après le diagnostic de bronchite ou si d'autres symptômes se développent, vous êtes susceptible de développer une infection différente. Contactez immédiatement votre professionnel de la santé pour ajuster le traitement.

Le plus souvent, la bronchite aiguë chez l'adulte est provoquée par des virus, de sorte que les antibiotiques sont rarement prescrits (cela ne conduit qu'au développement d'une résistance). Cependant, les bactéries deviennent parfois les agents responsables de la maladie:

Pseudomonas aeruginosa (Pseudomonas aeruginosa);

streptocoques (Streptococcus pyogenes);

les méningocoques (Neisseria meningitidis);

la chlamydia (Chlamydia trachomatis);

Klebsiella, ou bâton de Friedlener (Klebsiella pneumoniae);

bedella (Bordetella bronchiseptica).

Dans le cas de la bronchite bactérienne, des diagnostics supplémentaires et une cure d'antibiotiques à large spectre seront nécessaires.

En général, la bronchite aiguë n'est pas aussi grave que cela puisse paraître à première vue. Oui, toux sévère et essoufflement. Cela ne signifie pas que la bronchite ne doit pas être traitée - bien au contraire. Cependant, il s'agit essentiellement d'un traitement symptomatique:

Repos et beaucoup de liquides;

Médicaments mucolytiques (mucaltine, ACC, etc.) pour fluidifier les expectorations;

Préparations pour l'expansion des bronches (bronchodilatateurs);

L'essentiel lors du traitement de la bronchite aiguë est de ne pas déclencher la maladie et de suivre toutes les instructions du médecin. Vous devez également ventiler régulièrement la pièce, effectuer un nettoyage humide, arrêter de fumer ou interdire aux proches de fumer à l'intérieur. Cela s'applique également aux cigarettes électroniques - la vapeur aux saveurs irrite les bronches de la même manière que la fumée de cigarette.

Pneumonie sans spécifier l'agent causal (Code selon CIM-10 J18)

La pneumonie (pneumonie) est un nom général pour un grand groupe de maladies pulmonaires sans spécifier le pathogène (la soi-disant pneumonie communautaire). L'inflammation des poumons est considérée comme une affection plus menaçante que la bronchite, car dans ce cas, non seulement les bronches sont touchées, mais également le tissu pulmonaire lui-même (alvéoles, stroma des poumons).

Montée en température à 39 - 41 ° C et fièvre;

Toux productive, crises fréquentes et douloureuses;

Difficultés respiratoires;

Courbatures, sensation de fatigue et de faiblesse;

Étant donné que les agents responsables de la pneumonie sont si nombreux, certaines formes de la maladie sont plus dangereuses que d'autres. La plus courante est la pneumonie bactérienne, cependant, des formes virales et fongiques sont possibles, voire de nature virale-bactérienne mixte.

Le traitement de la pneumonie est toujours difficile et long, le patient doit certainement être à l'hôpital, sous la surveillance de médecins. La prise d'antibiotiques pendant le traitement est presque inévitable. L'absence d'au moins une procédure entraîne de graves complications. Cependant, la combinaison de médicaments doit être choisie par le médecin traitant sur la base de tests..

Selon les Centers for Disease Control des États-Unis, jusqu'à 400 000 personnes souffrent de pneumonie à pneumocoque chaque année. En Russie, selon les statistiques de Rospotrebnadzor de la Fédération de Russie, l'incidence de la pneumonie communautaire augmente chaque année. En particulier, une forte augmentation de l'incidence a été notée en 2016 - 418 cas pour 100 000 habitants (rapport d'État << Sur l'état du bien-être sanitaire et épidémiologique de la population de la Fédération de Russie en 2016 >>).

Le principal danger de la pneumonie est que, dans de rares cas, elle peut se dérouler SANS TEMPÉRATURE, puis elle est pratiquement impossible à distinguer de la bronchite. Les symptômes sont généralement plus faciles à tolérer car ils sont moins prononcés. En conséquence, la maladie peut entraîner une réanimation. Par conséquent, au premier signe, vous devez absolument consulter un médecin..

Comment distinguer la bronchite de la pneumonie chez un adulte?

Nous avons donc découvert que la pneumonie est une maladie plus grave qui s'accompagne d'une forte fièvre. Cependant, il existe un certain nombre d'autres signes qui aident à distinguer la bronchite de la pneumonie:

une respiration sifflante est observée avec une bronchite due à une obstruction bronchique;

avec pneumonie, épuisement général, perte d'appétit et léthargie sont observés.

Cependant, ce ne sont que des signes généraux. Le diagnostic final aidera à déterminer la radiographie des poumons - c'est avec son aide que les médecins trouvent le site de la lésion pulmonaire (le signe principal de toute pneumonie).

La bronchite peut-elle se transformer en pneumonie?

Cela est particulièrement vrai pour les enfants et les personnes âgées dont l'immunité est affaiblie..

Par conséquent, il est très important de suivre toutes les recommandations du médecin lors du traitement de la bronchite..

Les raisons les plus courantes pour lesquelles la bronchite se transforme en pneumonie:

ignorer les prescriptions du médecin;

traitement aléatoire ou incomplet;

mauvaise résistance du système immunitaire;

mauvaises habitudes (tabagisme, y compris tabagisme passif, alcool);

l'âge du patient (personnes âgées de plus de 65 ans, enfants);

maladies concomitantes (cardiopathie ischémique, asthme, etc.).

Bien que la bronchite et la pneumonie ne provoquent au début qu'une toux, cette dernière affection est beaucoup plus dangereuse. Seul un médecin qualifié peut poser le bon diagnostic et prescrire le traitement approprié.

Si vous avez une toux persistante ou l'un des symptômes énumérés ci-dessus, prenez rendez-vous avec un médecin et faites une fluorographie pour vous débarrasser de tous les doutes et ne pas vous soigner..

"Liste des maladies des bronches et des poumons"

Liste des maladies des bronches et des poumons

  • Bronchite: symptômes et traitement chez l'adulte
  • Causes de la maladie

La toux est un compagnon privé de nombreux rhumes. L'une des raisons de la toux est l'inflammation des bronches causée par des virus. L'acide glycyrrhizique entrant dans la composition des préparations KODELAC ® BRONCHO a une activité antivirale et anti-inflammatoire.

L'avantage des préparations KODELAC ® BRONCHO dans le traitement de la toux est leur action complexe - elles combattent non seulement les mucosités, mais aussi l'inflammation des bronches, qui est l'une des principales causes de la toux grasse..

En savoir plus sur KODELAC ® BRONCHO...

Elixir KODELAK ® BRONCHO AU THYME a une composition brevetée et n'a pas d'analogues directs en termes de composition.

En savoir plus sur KODELAC ® BRONCHO...

Hélas, beaucoup connaissent la bronchite. La bronchite aiguë est l'un des compagnons fréquents du rhume et du SRAS. Le symptôme le plus courant est la toux. Le développement de la toux dans la bronchite est dû au processus inflammatoire de la muqueuse bronchique.

En règle générale, l'inflammation des parois des bronches se produit lorsque l'infection «tombe» des voies respiratoires supérieures (nez et gorge) dans les voies respiratoires inférieures (trachée, bronches et poumons). La bronchite chez les adultes se développe et se déroule quelque peu différemment que chez les enfants.

Contrairement aux bébés, les muscles de la poitrine d'un adulte sont bien développés, l'habileté à tousser est également formée et la lumière des bronches elle-même est beaucoup plus large - tout cela en combinaison facilite grandement le nettoyage des bronches du flegme formé en elles.

Un meilleur écoulement des expectorations lors de la toux pendant la bronchite chez l'adulte peut réduire le risque de certaines complications. Néanmoins, la bronchite, quel que soit l'âge du patient, est une maladie assez grave qui nécessite un traitement complexe..

Causes de la maladie

La bronchite se développe rarement seule, de manière isolée (c'est ce qu'on appelle la bronchite primaire), bien que cela soit possible. Le plus souvent, il s'agit d'une complication d'un certain nombre de maladies infectieuses (bronchite secondaire).

L'inflammation des bronches est souvent le résultat d'infections respiratoires aiguës et est causée par l'activité de virus. En règle générale, il s'agit de virus parainfluenza et d'adénovirus, un peu moins souvent - virus de la grippe, rhinovirus, entérovirus.

Les bronchites aiguës d'origine bactérienne et mixte bactério-virale sont encore moins fréquentes..

Les IRA ne sont pas toujours accompagnées de bronchite ou conduisent à son développement. Il existe un certain nombre de facteurs prédisposants qui contribuent au développement d'un processus infectieux dans les bronches..

Les principaux sont l'irritation et / ou les lésions de la muqueuse bronchique, qui facilitent la pénétration des virus.

L'irritation et les dommages aux muqueuses peuvent être causés par l'inhalation de poussières, de smog, de goudron contenu dans la fumée de tabac, ainsi que par l'inhalation de vapeurs agressives toxiques ou corrosives..

Dans certains cas, la raison de la prédisposition à la bronchite réside dans la structure anatomique particulière des bronches. Par exemple, les personnes dont l'arbre bronchique est long et la lumière des bronches est rétrécie, selon les statistiques, elles souffrent plus souvent de bronchite.

En raison des particularités de la structure anatomique des bronches, même une légère inflammation ou un œdème de leurs muqueuses complique considérablement l'écoulement des expectorations. En conséquence, les expectorations stagnantes dans les bronches constituent un environnement idéal pour les agents microbiens..

Une immunité affaiblie et une réactivité réduite du système immunitaire contribuent également au développement de la bronchite..

Parmi les facteurs qui ont un effet négatif sur l'état du système immunitaire, on peut citer les maladies infectieuses aiguës ou chroniques, le surmenage et le stress, le mode de vie inapproprié, l'hypothermie, les mauvaises habitudes, la prise de plusieurs médicaments et bien d'autres. L'échec et les perturbations dans le travail du système de défense du corps ne lui permettent pas de résister efficacement aux agents pathogènes.

Lire la suite: Dessin des bronches

Signes de bronchite chez un adulte

Le premier signe et le plus évident de bronchite est la toux. Au début de la maladie (les 2-3 premiers jours), elle est généralement sèche et douloureuse, et après quelques jours, la toux devient humide ou productive, avec une séparation périodique des expectorations.

Les expectorations sont généralement claires ou de couleur gris blanchâtre. Sa teinte jaunâtre ou verdâtre indique qu'une infection bactérienne a également rejoint l'infection virale. La toux peut durer très longtemps, jusqu'à 2 semaines ou plus.

La température de la bronchite est généralement basse. L'exception concerne les cas où la bronchite est une complication de la grippe - le thermomètre peut alors monter à 40 degrés.

Comme toute infection, la bronchite s'accompagne de signes d'intoxication générale du corps - faiblesse, somnolence, perte d'appétit et parfois nausées.

Sans traitement adéquat, la bronchite aiguë peut devenir prolongée et devenir chronique. La bronchite chronique est caractérisée par une toux prolongée et humide qui peut tourmenter une personne pendant plusieurs mois. Dans le même temps, les crachats sont un peu libérés.

La toux est pire le matin et est souvent pire par temps froid et humide. La température de la bronchite chronique n'augmente généralement pas, mais les patients se plaignent parfois d'une faiblesse et d'une fatigue accrue. Au cours de la bronchite chronique, on distingue à la fois les exacerbations et les périodes de rémission..

Le principal problème de la bronchite chronique est le maintien presque constant de l'inflammation dans les bronches et un certain niveau de contamination microbienne de la membrane muqueuse.

Dès que le nombre de microbes atteint un niveau critique (y compris dans le contexte de facteurs qui affaiblissent le corps), une autre exacerbation se forme immédiatement.

Pourquoi la bronchite est dangereuse

La bronchite n'est pas une maladie inoffensive. Comme mentionné ci-dessus, transférée à plusieurs reprises, non traitée ou mal traitée, la bronchite aiguë peut entraîner le développement d'une bronchite chronique. Cependant, ce n'est pas la seule complication possible de la maladie en question..

Une complication assez grave de la bronchite aiguë est la pneumonie. Lorsque l'infection se propage des bronches en dessous dans les alvéoles et les tissus pulmonaires, une pneumonie se forme.

Une conséquence à long terme de la bronchite chronique est la maladie pulmonaire obstructive chronique, dans laquelle l'arbre bronchique entier subit des modifications. Le tissu des parois bronchiques devient moins élastique, subit des changements sclérotiques, ce qui conduit à une détérioration de la ventilation de l'air dans le tissu pulmonaire.

Une bronchite fréquente peut également contribuer au développement de l'asthme bronchique..

Directions de la thérapie

Le traitement de la bronchite chez l'adulte vise à atteindre plusieurs objectifs. Il est nécessaire de surmonter l'infection à l'origine de la maladie, de réduire l'inflammation des parois des bronches et d'éliminer la lumière des bronches des expectorations visqueuses qui s'y sont accumulées. En outre, le traitement doit également viser à soulager les symptômes généraux d'intoxication corporelle..

Le traitement de la bronchite chez l'adulte doit être complet. Pour lutter contre la maladie, des procédures et des méthodes de traitement médical et de physiothérapie sont utilisées. Dans ce cas, le meilleur effet, en règle générale, est obtenu en les combinant.

Parmi les procédures physiothérapeutiques pour la bronchite, les applications de massage, d'UHF, de magnétothérapie, d'électrophorèse, de boue et de paraffine sont souvent prescrites. Toutes ces méthodes améliorent la circulation sanguine vers les organes et les tissus de la poitrine, aident à soulager l'inflammation et l'enflure, renforcent l'immunité et aident le corps à combattre les infections [2].

En savoir plus: Inflammation du cartilage du nez

Bien que la physiothérapie puisse accélérer la guérison, la base du traitement de la bronchite reste la médication..

Médicaments pour le traitement de la bronchite chez l'adulte

Agents antibactériens ou antiviraux

La principale raison du développement de la bronchite est une infection virale ou bactérienne, par conséquent, le traitement de la bronchite chez l'adulte doit être démarré précisément avec l'élimination de sa cause profonde..

Dans la très grande majorité des cas, le développement de la bronchite est causé par des virus respiratoires qui, au cours de leur activité vitale, endommagent la surface de la membrane muqueuse et contribuent au développement du processus inflammatoire. Et seulement plus tard, dans certains cas, l'ajout de bactéries est possible.

Avec le développement d'une infection bactérienne secondaire, en règle générale, une augmentation significative du volume des expectorations se produit et sa couleur acquiert une teinte verdâtre. C'est pourquoi la bronchite bactérienne est souvent appelée aussi purulente..

Il convient de noter que les infections virales et bactériennes sont traitées avec des médicaments complètement différents - les médicaments antiviraux n'aideront pas à faire face aux bactéries et les antibiotiques seront inutiles en cas d'infection virale.

Pour découvrir quelle est la nature de l'infection et quels médicaments doivent être prescrits, une série d'études doit être menée. Ainsi, la culture des expectorations vous permettra de déterminer le pathogène bactérien et un test sanguin sérologique pour les anticorps - un virus.

En cas de développement de complications bactériennes secondaires, dans la très grande majorité des cas, des antibiotiques de la série des pénicillines, des macrolides ou des fluoroquinolones respiratoires sont prescrits.

Il est rationnel de commencer le traitement de la bronchite aiguë simple ordinaire avec des médicaments antiviraux. Toute la variété de ces outils peut être conditionnellement divisée en 3 groupes:

[/ attention]

  1. Médicaments antiviraux directs («Oseltamivir», «Umifenovir», «Zanamivir», «Remantadin»);
  2. Inducteurs de production d'interféron (par exemple, Tiloron, Cycloferon, etc.)
  3. Immunomodulateurs ("Amiksin", "Kagocel", "Viferon").

Tous les médicaments doivent être pris strictement selon la prescription du médecin..

Médicaments anti-inflammatoires

Afin d'arrêter le processus inflammatoire dans les bronches, de prévenir la propagation de l'infection et de prévenir la formation d'expectorations, des anti-inflammatoires sont utilisés.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont largement utilisés, qui non seulement soulagent l'inflammation, mais ont également un léger effet analgésique et antipyrétique..

Pour éliminer l'inflammation dans les bronches, des médicaments à base de fenspiride ou d'acide glycyrrhizique (glycyrrate) sont utilisés.

Médicaments mucolytiques

Ce groupe de médicaments liquéfie le flegme épais visqueux qui s'est accumulé dans la lumière des bronches, facilitant ainsi son passage lors de la toux. Les agents mucolytiques sont largement prescrits précisément pour la toux humide ou productive, y compris la bronchite.

De plus, la prise précoce de médicaments mucolytiques pour la bronchite contribue à la transition précoce de la toux d'une toux improductive à une toux productive avec expectorations, suivie de sa résolution et de son arrêt.

Parmi les mucolytiques, les plus populaires et les plus couramment prescrits sont «Ambroxol», «Bromhexine», «Acetylcystéine» et «Carbocistéine». Parmi ceux-ci, le côté faible des deux derniers est leur incapacité à induire une expectoration..

Et sans lui, les expectorations devenues liquides peuvent s'accumuler dans les bronches, contribuant à leur "saturation en eau" et donc souvent prédisposant au développement de complications.

Expectorants

Leur action, aussi étrange que cela puisse paraître, vise à stimuler et à intensifier la toux. C'est en raison du renforcement du réflexe de toux que se produit la décharge active des expectorations des bronches et, en conséquence, le nettoyage des voies respiratoires. La plupart des expectorants sont d'origine végétale.

Ils sont à base de thym (aka thym), de guimauve, de plantain, de thermopisis, ainsi que d'extraits d'autres herbes médicinales. Parmi les produits d'origine industrielle de laboratoire, on peut citer comme exemples le bicarbonate de sodium et la guaifénésine..

La présence d'un effet expectorant a également été confirmée pour les mucolytiques à base d'ambroxol.

Lire la suite: L'oreille fait mal après le coup

Fonds combinés

Les médicaments combinés sont des médicaments qui contiennent plusieurs ingrédients qui ont simultanément un effet complexe sur différents liens dans la pathogenèse de la bronchite et ses manifestations.

Par exemple, certains de ces médicaments ont des effets mucolytiques, expectorants, anti-inflammatoires et même antiviraux..

Par exemple, voici comment fonctionnent les médicaments de la série Codelac Broncho - comprimés et élixir.

Phytopréparations

La phytothérapie doit également être mentionnée séparément. De nombreuses préparations à base de plantes peuvent également soulager considérablement l'évolution de la bronchite, réduire ses symptômes et accélérer la guérison..

Par exemple, le thym a des effets antimicrobiens, mucocinétiques et réparateurs; réglisse - antivirale et anti-inflammatoire; thermopsis - expectorant; l'huile de sapin soulage l'inflammation.

De nombreux fabricants de médicaments incluent des ingrédients à base de plantes dans des remèdes complexes pour la bronchite..

Les préparations combinant une composition et une action complexe sont répandues et ce n'est pas par hasard qu'elles peuvent réduire la charge médicamenteuse sur le corps et économiser les fonds du patient..

De plus, les médicaments combinés réduisent le risque de «conflit» entre plusieurs médicaments et sont plus faciles à prendre: un comprimé est toujours plus pratique qu'une poignée entière.

Comment choisir un remède efficace contre les effets complexes de la bronchite?

Conseils pour choisir un médicament complexe

Les médicaments combinés sont préférés dans le traitement de la bronchite. Et pas seulement parce qu'ils aident à économiser de l'argent en achetant un paquet de médicaments au lieu de plusieurs types de produits différents..

Lors de la prise de médicaments complexes, la charge médicamenteuse sur le foie et les reins diminue. Tous les composants des remèdes complexes pour la bronchite sont idéalement combinés les uns aux autres.

Et, enfin, des remèdes complexes facilitent le respect des recommandations du médecin prescrit concernant la fréquence de prise de différents médicaments tout au long de la journée..

Il est optimal si le médicament combine des propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires et mucolytiques..

La présence dans la composition d'ingrédients naturels d'origine végétale est encouragée. Ceux-ci comprennent, par exemple, le médicament combiné "Codelac Broncho".

Il est conçu pour lutter contre la toux qui rend difficile le passage des expectorations et a fait ses preuves dans le traitement de la bronchite..

En raison des propriétés de ses composants, "Codelac Broncho" a un effet thérapeutique complexe. Ambroxol liquéfie le flegme et favorise son écoulement, le glycyrrate combat les virus et l'inflammation.

En plus des préparations pharmacologiques, "Codelac Broncho" contient également des extraits naturels de plantes - extrait d'herbe de thym dans un élixir et extrait de thermopsis - en comprimés.

À propos, le glycyrrate dans les comprimés et l'élixir est également initialement obtenu à partir de racine de réglisse..

Conformément aux propriétés pharmacologiques des ingrédients, «Codelac Broncho» commence à agir dans les 30 minutes suivant l'ingestion et l'effet dure 6 à 8 heures [3] après une application.

Causes et symptômes de la maladie pulmonaire chez l'homme

Les maladies respiratoires causées par des infections, des conditions environnementales défavorables, de mauvaises habitudes et des facteurs génétiques sont la raison la plus courante de demander une aide médicale..

Les maladies pulmonaires sont prises en charge par des médecins généralistes, des pédiatres, des pneumologues et des allergologues, et parfois le traitement se poursuit tout au long de la vie du patient.

Les maladies des voies respiratoires inférieures présentent des symptômes caractéristiques et nécessitent un avis médical et un examen radiographique des poumons.

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR! La diseuse de bonne aventure Baba Nina: "Il y aura toujours beaucoup d'argent si vous le mettez sous votre oreiller..." Lire la suite >>

Maladies des bronches et des poumons

La liste des noms de toutes les maladies du système bronchopulmonaire est très longue, mais dans la pratique, la liste principale des maladies des poumons et des bronches comprend les types suivants de pathologie respiratoire aiguë et chronique:

  1. Bronchite aiguë.
  2. L'asthme bronchique.
  3. Bronchopneumopathie chronique obstructive.
  4. Pneumonie.
  5. Tuberculose.
  6. Cancer du poumon.

Bronchite aiguë

La bronchite aiguë est une conséquence d'une infection virale respiratoire aiguë chez les enfants et les adultes, lorsque les virus du nasopharynx pénètrent dans la membrane muqueuse de l'arbre bronchique. Dans de rares cas, une bronchite aiguë se développe avec une exposition par inhalation à des composés chimiques agressifs et à des irritants similaires.

Un symptôme distinctif de la bronchite aiguë est une toux sèche et déchirante qui apparaît 5 à 7 jours après l'apparition d'un rhume. Parfois, la toux s'accompagne d'une respiration sifflante dans la poitrine (en particulier chez les jeunes enfants), d'une gêne thoracique, d'un léger essoufflement. La température corporelle reste généralement dans les limites normales ou est modérément élevée (pas plus de 37,5 ° C).

Le diagnostic de la bronchite aiguë est assez simple et ne peut être limité que par la fluorographie ou la radiographie des poumons. Le traitement ne nécessite pas non plus de prendre un grand nombre de médicaments, la préférence doit être donnée aux boissons chaudes abondantes, aux inhalations alcalines, aux sirops expectorants et aux comprimés (réglisse, Tussamag, Mukaltin).

L'asthme bronchique

Asthme bronchique - la maladie est basée sur une prédisposition allergique congénitale du corps, en raison de laquelle l'asthme ne peut pas être infecté ou acquis en tant que complication du processus infectieux.

On pense que chaque dixième personne en a. À notre époque, les formes bénignes prévalent et la fréquence des états asthmatiques a considérablement diminué..

Si le patient a au moins un des parents souffrant d'asthme, alors le risque d'avoir un problème similaire est d'au moins 50%.

Contrairement à la bronchite dans l'asthme, des changements pathologiques se développent dans les petites bronches, c'est pourquoi un symptôme fréquent de la maladie est une expiration difficile. L'essoufflement est déclenché par l'inhalation d'air brut froid, de fortes odeurs, de la fumée, de la poussière.

De temps en temps, les patients entendent une respiration sifflante dans la poitrine, causée par un bronchospasme et l'accumulation de crachats épais, difficiles à cracher sous forme de mucus visqueux transparent.

Vous pouvez suivre la saisonnalité de la maladie lorsque le début d'une exacerbation coïncide avec la période de floraison des herbes, en particulier l'absinthe, ou l'apparition d'un temps humide.

Une description fiable de la maladie peut déjà être obtenue en interrogeant le patient. Et il est confirmé en mesurant le débit expiratoire à l'aide de la débitmétrie de pointe et de la spirographie calculée. Le traitement est effectué par la nomination de bronchodilatateurs et de dispositifs d'inhalation hormonale (Seretide, Symbicort), de comprimés et de sirops anti-allergiques et amincissants..

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une maladie des fumeurs de plus de 40 ans, chez les enfants et les non-fumeurs, elle est impossible par définition. L'impact de la fumée de cigarette sur la muqueuse bronchique conduit à son inflammation chronique, par la suite la structure du tissu pulmonaire change: il perd son élasticité, devient fragile et incapable d'échange gazeux.

Avec la MPOC, commence d'abord par une toux improductive matinale, puis un essoufflement et des signes progressifs d'insuffisance cardiaque se rejoignent.

Le développement lent des symptômes contribue au fait que, jusqu'à un certain point, le corps a le temps de s'y adapter indépendamment, et le patient vient chez le médecin déjà à un stade prolongé de la maladie avec une image claire du manque chronique d'oxygène.

Le diagnostic final est fait en utilisant la spirographie informatique, l'analyse des gaz du sang.

Le traitement commence strictement par l'élimination de l'effet néfaste de la fumée de tabac, sinon toutes les mesures thérapeutiques seront inutiles.

La respiration peut être améliorée en prenant des bronchodilatateurs à action prolongée (Spiriva, Onbrez) en association avec des médicaments expectorants et mucolytiques (Fluditek, Mucosol, ACC).

En cas d'insuffisance respiratoire sévère, une oxygénothérapie continue est indiquée à l'aide d'un concentrateur spécial.

Pneumonie

La pneumonie (inflammation du poumon) est une lésion infectieuse d'une zone du tissu pulmonaire et tous les groupes d'âge sont sensibles à la maladie. Chez les enfants, les endroits où les bronches passent dans le parenchyme pulmonaire (bronchopneumonie) sont généralement enflammés, les adultes sont sujets à une inflammation d'un segment ou d'un lobe du poumon. La maladie présente des symptômes caractéristiques:

  • dyspnée;
  • chaleur;
  • douleur thoracique du côté de l'inflammation;
  • crachats de mucosités;
  • transpiration, faiblesse.

Une procédure de diagnostic obligatoire pour la pneumonie est une radiographie pulmonaire en plusieurs projections, une étude d'un test sanguin général et biochimique.

Le traitement est effectué avec des antibiotiques, en tenant compte du possible agent causal de la pneumonie, dont le critère d'efficacité est la normalisation progressive de la température corporelle.

De plus, les substances fluidifiant les expectorations sont prises sous diverses formes posologiques (injections, comprimés, sirops, inhalations).

Tuberculose

La tuberculose dans son mécanisme de développement est similaire à la pneumonie, mais sa cause infectieuse reste inchangée - le bacille de Koch, qui est sujet à l'activation dans un corps affaibli.

La maladie se caractérise par un développement lent et subtil avec une apparition progressive de toux, des sueurs nocturnes, une diminution de l'appétit et du poids corporel, une fièvre modérée.

Une personne malade devient extrêmement contagieuse pour les personnes qui l'entourent lorsque le bacille tuberculeux commence à se détacher de son corps et à cracher des crachats.

L'examen des enfants pour la tuberculose est effectué à l'aide de tests intradermiques de Mantoux et de Diaskintest et de radiographies pulmonaires; les adultes sont examinés aux rayons X et les expectorations sont prélevées pour détecter la présence de bactéries de la tuberculose.

La tuberculose est traitée dans une institution spécialisée - un dispensaire antituberculeux, pendant plusieurs mois avec des médicaments antibactériens actifs contre cette infection. Le succès du traitement dépend entièrement de la détection rapide de la maladie et du respect des mesures préventives existantes (fluorographie annuelle, test de Mantoux).

Cancer du poumon

Le cancer du poumon est l'une des tumeurs malignes les plus courantes, survient le plus souvent chez les hommes d'âge moyen qui fument. La maladie est latente et n'est pas toujours disponible pour le diagnostic par les méthodes de radiographie conventionnelles. Une tumeur pulmonaire peut être suspectée en cas d'hémoptysie, de douleurs dans la poitrine et la colonne vertébrale, une faiblesse, une transpiration, une perte d'appétit.

Le diagnostic est révélé par tomodensitométrie et bronchoscopie. Méthodes de traitement - ablation chirurgicale de la tumeur et chimiothérapie.

Que sont les maladies pulmonaires chez l'homme: une liste avec des noms, des symptômes

Les maladies respiratoires causées par des infections, des conditions environnementales défavorables, de mauvaises habitudes et des facteurs génétiques sont la raison la plus courante de demander une aide médicale..

Les maladies pulmonaires sont prises en charge par des médecins généralistes, des pédiatres, des pneumologues et des allergologues, et parfois le traitement se poursuit tout au long de la vie du patient.

Les maladies des voies respiratoires inférieures présentent des symptômes caractéristiques et nécessitent un avis médical et un examen radiographique des poumons.

Maladies des poumons chez l'homme: liste des principaux signes, maladies héréditaires et inflammatoires, diagnostic et méthodes de traitement

Les poumons sont un élément important du système respiratoire. Toute maladie pulmonaire rend les bronches et la trachée vulnérables, provoquant des phénomènes pathologiques et irréversibles.

Par conséquent, même des symptômes mineurs associés à des problèmes pulmonaires devraient être la raison pour laquelle il faut consulter un médecin spécialisé. Des maladies potentiellement mortelles peuvent se développer.

Symptômes

Les maladies pulmonaires sont combinées dans un grand groupe de diverses pathologies des voies respiratoires, qui ont leurs propres caractéristiques et manifestations. Mais les signes de maladies des voies respiratoires aux stades initiaux ne diffèrent pratiquement pas les uns des autres. Ils ne peuvent avoir qu'une durée et une intensité d'écoulement différentes..

Liste des principales caractéristiques:

  • Les patients ressentent une toux accompagnée de crises d'étouffement. Une telle toux pulmonaire se distingue facilement de celle qui survient lors d'un rhume;
  • La personne crache des mucosités. Il peut y avoir un mélange de pus;
  • Les patients ont une diminution de l'appétit;
  • Des spasmes sont ressentis dans le sternum;
  • La maladie s'accompagne d'une forte fièvre, de fièvre et de frissons;
  • Le vertige est possible;
  • Le patient ressent un manque d'énergie;
  • Il y a une transpiration accrue;
  • Les performances sont considérablement réduites;
  • Une respiration rare ou rapide peut survenir;
  • Lors de l'écoute, une respiration sifflante et un sifflement sont observés;
  • Il y a un essoufflement;
  • Douleur thoracique.

Ce sont les principaux syndromes des maladies respiratoires..

Seul un spécialiste qualifié effectue les diagnostics et sélectionne les schémas thérapeutiques. Il met en évidence chez une personne une liste de divers symptômes qui confirment une maladie respiratoire. Et en ne tenant compte que de tous les indicateurs d'examen des patients et de leurs symptômes, après avoir établi la cause de l'apparition de la maladie pulmonaire, un traitement adéquat est prescrit.

Les raisons

Les maladies respiratoires sont traitées par un pneumologue. Il étudie tous les signes, découvre les autres symptômes du patient, découvre s'il y avait eu des problèmes avec les poumons auparavant. Effectue des diagnostics pour établir les facteurs qui ont provoqué la maladie.

Les raisons courantes incluent:

  • Problèmes avec le système cardiovasculaire;
  • Vivre dans des conditions environnementales défavorables;
  • La présence de diabète sucré;
  • Troubles fonctionnels du système nerveux;
  • Maladies chroniques associées aux bronches.

Qualification

Toute maladie associée à une violation du système respiratoire est assez difficile à qualifier. Le problème est qu'avec une maladie, des pathologies peuvent être observées non seulement des poumons, mais également des bronches et d'autres organes. Les lésions infectieuses provoquent souvent une maladie pulmonaire.

La classification générale des maladies est la suivante:

  1. MPOC. C'est une maladie pulmonaire qui n'est pas traitable dans la plupart des cas. Avec une visite intempestive chez un médecin, tous ses symptômes prennent des formes chroniques. Il nécessite une surveillance constante du patient par le médecin pour une thérapie complexe régulière..
  2. Emphysème. La maladie est caractérisée par une violation du système respiratoire du métabolisme de l'oxygène.
  3. Asphyxie. La cause de la maladie est une lésion des voies respiratoires ou de l'un des organes.
  4. Bronchite aiguë avec troubles bronchopulmonaires. Les principaux symptômes sont une toux sévère avec une forte fièvre et des frissons..

Maladies affectant les alvéoles

  1. Pneumonie. C'est une infection pulmonaire qui provoque une inflammation. Le traitement est effectué en milieu hospitalier, car la maladie pulmonaire évolue rapidement et nécessite une surveillance constante du patient.
  2. Tuberculose. Des lésions pulmonaires sont observées. Ne pas consulter un médecin dans 90% des cas entraîne la mort.
  3. Œdème pulmonaire. Il s'agit d'une maladie pulmonaire dans laquelle un liquide est injecté dans les poumons, provoquant une inflammation sévère. Il est grave et provoque un gonflement.
  4. Cancer. C'est une forme mortelle de la maladie. Par conséquent, il est très important de commencer le traitement sous la supervision d'un spécialiste au moindre symptôme. L'un des principaux signes est la crachats de sang..
  5. Silicose. Il s'agit d'une maladie associée aux activités professionnelles. Il se développe pendant une longue période et se caractérise par une respiration lourde avec une toux constante..
  6. Syndrome respiratoire aigu. La maladie est assez rare et incurable.

Maladies qui affectent négativement la plèvre et la poitrine:

  1. Pleurésie. Causer des dommages de maladie ou une infection.
  2. Pneumothorax. Cela se produit si de l'air est entré dans la cavité pleurale. Le patient doit être immédiatement hospitalisé, car cette condition est mortelle.
  3. Hypertension pulmonaire. Elle découle de problèmes de perturbation des artères de pression. Beaucoup ne savent pas ce qui arrive au poumon avec ce diagnostic. S'ils ne sont pas correctement traités, les organes commencent à se détériorer..
  4. Embolie. Associé à des troubles de l'écoulement veineux. C'est une maladie mortelle dans laquelle un caillot sanguin se propage vers les poumons..

Maladies héréditaires

Ce nom est dû au fait que ce type de maladie est hérité de parent à enfant ou que des pathologies congénitales sont observées.

Description de l'espèce:

  1. L'asthme bronchique
  2. Fibrose kystique
  3. Dyskinie primaire
  4. Fibrose
  5. Hémosidirose

Toutes ces maladies sont le plus souvent provoquées par une infection. Pour cette catégorie de personnes, la prévention des maladies pulmonaires est importante dès le plus jeune âge..

Maladies suppuratives

Les patients s'intéressent à la question de savoir pourquoi les maladies sont appelées ainsi. Cela est dû au fait que tous les types de pathologies sont caractérisés par des inflammations purulentes qui endommagent les organes.

Les maladies suppuratives sont divisées en 3 types:

  1. Abcès pulmonaire. Des cavités purulentes se forment dans le tissu. L'évolution de la maladie est sévère, mais le pronostic du traitement est positif.
  2. Gangrène pulmonaire. Le traitement est effectué uniquement dans un hôpital.
  3. Pleurésie purulente. C'est une inflammation purulente. La fourniture d'une assistance doit être immédiate pour l'extraction rapide du pus et la prise de médicaments antibactériens.

Les noms des maladies indiquent que des changements pathologiques dans les organes se sont produits dans l'utérus..

Ce groupe comprend:

  1. L'aplasie est une pathologie dans laquelle une partie de l'organe est manquante.
  2. Agénésie - avec absence complète de l'organe respiratoire.
  3. Hypoplasie, dans laquelle un sous-développement complet du système respiratoire est diagnostiqué.
  4. Trachéobronchohémie, dans laquelle il y a une violation de la distance entre les bronches et la trachée.
  5. Veine non appariée qui divise le poumon droit.
  6. Lobe supplémentaire où il y a un excès de tissu pulmonaire.
  7. Sténose, où les bronches et la trachée sont rétrécies.
  8. Séquestration, dans laquelle le tissu pulmonaire a sa propre circulation.

Cette catégorie de la maladie est diagnostiquée lors d'une échographie du fœtus. Il est important que les parents sachent comment s'appelle le diagnostic afin qu'une thérapie efficace soit effectuée sous la surveillance constante d'un spécialiste..

Diagnostique

C'est le diagnostic qui vous permettra de choisir un traitement adéquat.

Pour toute suspicion de maladie pulmonaire, le patient doit subir les procédures suivantes:

  • fluorographie;
  • tomographie;
  • bronchographie;
  • faire un don de sang pour analyse;
  • effectuer toutes les procédures prescrites pour identifier les infections.

La prévention

Les règles des mesures préventives sont simples:

  • Il est important de mener une vie saine.
  • Évitez de fumer.
  • Exercice régulier.
  • Tempérer le corps.
  • Consultez un pneumologue 1 à 2 fois par an.
  • Si possible, détendez-vous au bord de la mer.

En observant toutes ces recommandations, en connaissant les symptômes des maladies pulmonaires, vous pouvez prévenir le développement de complications pouvant entraîner des conséquences irréversibles..

Maladie pulmonaire chez l'homme: liste, causes, symptômes et méthodes de traitement:

Les lésions du système pulmonaire humain vont bien au-delà du spectre limité considéré comme critique. Ainsi, beaucoup de gens savent ce qu'est la pneumonie ou la tuberculose, mais ils peuvent entendre parler d'une maladie aussi mortelle que le pneumothorax pour la première fois dans un cabinet médical..

Chaque section de l'appareil respiratoire, et en particulier les poumons, est importante pour sa fonctionnalité irremplaçable, et la perte d'une des fonctions est déjà une perturbation irréparable dans le fonctionnement de l'ensemble du mécanisme complexe..

Comment survient la maladie pulmonaire

Dans le monde moderne, il est de coutume d'ouvrir la liste des maladies pulmonaires chez l'homme avec une longue liste de vices acquis en raison de mauvaises conditions environnementales. Cependant, en premier lieu parmi les raisons, il serait plus approprié d'apporter des pathologies congénitales. Les maladies pulmonaires les plus graves appartiennent précisément à la catégorie des anomalies du développement:

  • formations kystiques;
  • lobe pulmonaire supplémentaire;
  • "Poumon miroir".

Les maladies suivantes ne sont pas liées aux conditions de vie du patient. Ce sont des lésions génétiques, c'est-à-dire héritées. Un code chromosomique déformé devient un coupable courant de telles anomalies..

Un exemple d'un tel anlage congénital est considéré comme un hamartome du poumon, dont les raisons de l'apparition font encore l'objet de discussions.

Bien que l'une des principales causes soit néanmoins appelée une défense immunitaire faible qui est posée chez un enfant dans l'utérus.

En outre, la liste des maladies pulmonaires chez l'homme continue la liste des troubles acquis qui sont formés par la pénétration de microflore pathogène dans le corps. Tout d'abord, les bronches, la trachée souffrent de l'activité de la culture bactérienne. Dans le contexte d'une infection virale, une pneumonie se développe.

Et la liste des maladies pulmonaires chez l'homme est complétée par des pathologies provoquées par les conditions environnementales, les conditions écologiques ou le mode de vie du patient.

Maladies pulmonaires affectant la plèvre

Les organes appariés - les poumons - sont enfermés dans une membrane transparente appelée plèvre. Un liquide pleural spécial est placé entre les couches pleurales, ce qui facilite les mouvements contractiles des poumons. Il existe un certain nombre de maladies qui perturbent la distribution du lubrifiant dans le plan pleural ou sont responsables de la pénétration d'air dans une cavité étanche à l'air:

  1. Le pneumothorax est une maladie potentiellement mortelle, car l'air quittant les poumons remplit les vides dans la poitrine et commence à presser les organes, limitant leur contractilité.
  2. Épanchement pleural, ou autre - la formation de remplissage liquide entre la paroi thoracique et le poumon empêche la pleine expansion de l'organe.
  3. Le mésothéliome est un type de cancer qui est souvent une conséquence tardive d'un contact fréquent du système respiratoire avec la poussière d'amiante..

Ci-dessous, nous examinerons l'une des maladies pleurales les plus courantes - la pleurésie pulmonaire. Les symptômes et le traitement de cette pathologie dépendent de la forme sous laquelle elle se développe..

Pleurésie pulmonaire

Les facteurs provocateurs de l'inflammation pleurale sont toutes les conditions qui contribuent au mauvais fonctionnement des poumons. Il peut s'agir de maladies persistantes qui n'ont pas répondu au traitement ou qui n'ont pas été traitées:

  • tuberculose;
  • pneumonie;
  • rhumes;
  • rhumatisme avancé.

Parfois, la pleurésie se développe à la suite d'une crise cardiaque ou d'une blessure physique grave au sternum, surtout si le patient a une côte cassée. Une place particulière est accordée à la pleurésie qui s'est développée sur fond de tumeurs.

Les variétés de pleurésie déterminent deux directions dans le développement de la pathologie: exsudative et sèche. Le premier se caractérise par une évolution indolore, car la cavité pleurale est remplie d'humidité, ce qui cache l'inconvénient. Le seul signe de maladie sera une pression dans le sternum, l'incapacité de respirer à fond sans se sentir contraint.