Principal
La prévention

Trois approches principales du traitement des fibromes utérins

Le myome de l'utérus est un fibrome, une tumeur d'étiologie bénigne. Ses principaux lieux de localisation peuvent être les parois de l'utérus ou à l'intérieur des parois de l'utérus.

La maladie peut commencer par l'apparition d'une tumeur ne dépassant pas quelques millimètres de diamètre; à mesure qu'elle grandit, son diamètre peut augmenter jusqu'à plusieurs centimètres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de plusieurs tumeurs à la fois.Pour estimer la taille du fibrome, les médecins la mesurent avec la taille de la position du fond utérin pendant la grossesse.

Causes d'occurrence

Les raisons suivantes peuvent servir de base au développement de ce processus pathologique:

  1. Prédisposition génétique (hérédité accablée).
  2. Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  3. Maladies dans lesquelles survient une hyperplasie de l'endomètre de la couche interne de l'utérus (polypes, endométriose, kyste ovarien).
  4. Utilisation fréquente de dispositifs intra-utérins et avortement, inflammation.
  5. Maladies des organes génitaux causées par une infection.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel, dont la survenue est facilitée par des situations stressantes.
  7. Maladie du système endocrinien, diabète sucré, surpoids.
  8. Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. Utilisation de contraceptifs oraux (pilules).
  11. Rayonnement ultraviolet excessif.

Types de fibromes utérins

Il existe les types suivants de fibromes utérins:

  1. La formation pathologique intermusculaire (intramurale) est située à l'intérieur de la couche du myomètre.
  2. Le site abdominal (sous-séreux) de localisation du néoplasme se produit sous la membrane muqueuse de la couche utérine.
  3. Sous-muqueux (sous-muqueux) pour ce type de pathologie, il est caractéristique que le néoplasme soit situé à l'intérieur de la membrane muqueuse.
  4. Une tumeur interconnectée (intraligamentaire) apparaît dans la région des ligaments utérins.

Symptômes

Dans les premiers stades, cette condition pathologique est généralement asymptomatique..

Lorsque la taille du néoplasme est de 2 cm de diamètre, les premiers symptômes du tableau clinique peuvent apparaître:

  1. Une femme au début du cycle menstruel a des crampes spastiques dans le bas de l'abdomen.
  2. Le cycle menstruel, sur toute sa longueur, s'accompagne d'une douleur constante.
  3. Il faut avertir que les règles semblent abondantes.
  4. Dans les intervalles entre le cycle menstruel, un écoulement maculé d'impuretés sanguines apparaît.
  5. La durée des menstruations est violée, elles peuvent être réduites ou, au contraire, allongées.
  6. Le symptôme le plus alarmant est qu'une femme ne peut pas concevoir d'enfant..

Aux stades ultérieurs et ultérieurs de la maladie, des symptômes plus graves peuvent s'ajouter à ce tableau clinique:

  1. Augmentation de la douleur abdominale, qui irradie souvent vers les jambes ou la région lombaire. Leur renforcement peut se produire dans le contexte d'une augmentation du travail physique et au repos.
  2. Il y a une augmentation de l'abdomen, tandis que le poids corporel ne change pas.
  3. En raison de sa prolifération, le fibrome commence à exercer une pression sur les organes voisins (vessie, intestins), ce qui provoque chez la femme un trouble des selles (constipation) et une miction douloureuse.
  4. Un symptôme très inquiétant peut être l'apparition d'une image d'un abdomen aigu. De tels symptômes sont observés si la jambe du néoplasme est tordue et qu'une nécrose s'est développée à la suite d'une nécrose. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente..

Les fibromes peuvent être reconnus par des signes indirects:

  1. Dans le contexte de saignements fréquents, une anémie se développe.
  2. Des maux de tête dans les régions temporales et des vertiges apparaissent.
  3. Des douleurs thoraciques peuvent apparaître.
  4. À la suite de pensées anxieuses, des états névrotiques se développent, combinés à un sentiment d'anxiété, de danger.

Pourquoi les fibromes sont dangereux?

Le myome de l'utérus ne constitue pas une menace pour la vie d'une femme, mais si un traitement rapide n'est pas effectué, l'apparition de complications constitue une menace pour la vie du patient:

  • Une conséquence dangereuse est que le myome commence à passer d'un néoplasme bénin à un néoplasme malin, se manifestant sous la forme d'un cancer du col de l'utérus. Ce processus pathologique est facilité par une diminution de l'immunité. Une telle dégénérescence est observée chez 2% des patients atteints de cette pathologie..
  • Le développement d'une anémie ferriprive à la suite d'un saignement prolongé. Dans cette condition, une femme éprouve:
    • Maux de tête et vertiges.
    • Pâleur et cyanose de la peau.
    • Un évanouissement apparaît.
    • Perte de force et essoufflement.
    • Concentration et distraction altérées.
  • La nécrose tissulaire se produit en raison d'une altération du flux sanguin dans la jambe du nœud fibrome. Cela se produit le plus souvent après un travail physique prolongé et se caractérise par l'apparition d'un tableau clinique aigu:
    • Une femme a une douleur aiguë dans le bas-ventre.
    • La température corporelle monte brusquement à des niveaux critiques.
    • Des nausées peuvent apparaître, se transformant en vomissements.
  • Si la mauvaise méthode de traitement est choisie, les gros fibromes en croissance peuvent exercer une pression multiple sur les organes adjacents. Avec une pression excessive sur les intestins, une femme ne peut pas faire caca, la constipation se produit. Si une pression est appliquée sur la vessie, il peut être difficile d'uriner.
  • Parfois, au cours de ce processus pathologique, une grossesse survient, mais la porter s'accompagne de menaces constantes de fausse couche. Et dans le cas de son cours normal, au moment de l'accouchement, non seulement un géant, mais même un petit nœud de myome, peut interférer avec la sortie normale du fœtus du canal génital.

Diagnostique

Méthodes de diagnostic:

  • Le diagnostic exact des fibromes utérins est établi par un gynécologue. Avec un examen gynécologique, le premier signe est son augmentation. Pour une confirmation précise du diagnostic, une échographie ou une IRM est obligatoire. Avec lui, vous pouvez établir la taille du néoplasme, quel nœud, où se trouve son emplacement, le nombre de nœuds de myome.
  • L'hystéroscopie est prescrite à des fins de biopsie, pour une analyse histologique ultérieure. Il vous permet d'établir la structure du fibrome.
  • La méthode laparoscopique (moderne) est utilisée en parallèle avec le diagnostic et le traitement des néoplasmes sous-séreux.

Traitement des fibromes

Il existe deux façons de traiter les fibromes utérins:

  1. Un traitement conservateur. Pour cela, des médicaments, l'homéopathie, des herbes médicinales, des sangsues, des produits apicoles sont utilisés..
  2. Chirurgie. La méthode implique des méthodes chirurgicales d'intervention.

Si une femme dont l'âge a dépassé la barre des 40 ans, qu'elle est en état de ménopause et que la taille du néoplasme ne dépasse pas le niveau de 12 semaines, le traitement d'une femme pendant la ménopause peut être effectué sans chirurgie. Dans ce cas, il est très important qu'elle ne soit pas dérangée par la douleur et que le tableau clinique ne présente pas de symptômes aggravés..

Traitement médical

L'effet d'un tel traitement contribue à la résorption des fibromes, à la réduction des néoplasmes, uniquement si le fibrome est petit et ne dépasse pas un cm et demi. Ces formes posologiques sont mieux utilisées comme méthode de traitement supplémentaire.

  • Le traitement avec des contraceptifs oraux contraceptifs est prescrit:
    • Désogestrel.
    • Novinet.
    • Marvelon.
    • Mercilon.
    • Rigevidon.
    • Ovidon.

    Traitement avec des recettes folkloriques

    Dans le traitement de ce processus pathologique, des recettes oubliées de la médecine traditionnelle sont utilisées. Mais leur utilisation à domicile n'a lieu que dans les cas suivants:

    • Lorsqu'une femme est en période préménopausique (non ménopausée). Dans ce cas, une diminution du niveau d'hormones est observée dans le corps de la femme et, par conséquent, l'utilisation d'herbes médicinales peut avoir un effet positif..
    • Les premiers stades des fibromes.
    • Consultation obligatoire avec un gynécologue.
    • Utiliser des infusions, des teintures et des décoctions médicinales uniquement comme méthode de traitement supplémentaire.
    • Il est impossible de guérir complètement des fibromes utérins avec des méthodes qui n'impliquent que l'utilisation d'herbes médicinales..

    Lors du choix d'une telle méthode de traitement, vous devez savoir que les plantes médicinales, en fonction de leur action, peuvent être divisées en plusieurs groupes, dont chacun exercera un certain effet thérapeutique:

    • Plantes antinéoplasiques. Ce groupe comprend les herbes:
      • Potentille des marais.
      • Ciguë.
      • Herbe de chélidoine.
      • Zyuznik européenne.
      • Utérus de Borovaya.
      • Gui blanc.
    • Herbes médicinales à effet immunomodulateur:
      • Rhodiola rosea.
      • Éleuthérocoque.
      • Schisandra chinensis.
      • Marais de Zamaniha.
      • Aralia Mandchourie.
    • Herbes, dont les actions visent à restaurer les menstruations, leur cycle et à éliminer le symptôme de la douleur:
      • Herbe de camomille.
      • Saut.
      • La tanaisie.
      • Herbe de rêve.
    • Si une femme a des saignements utérins pendant la pause entre les cycles menstruels, il ne sera pas superflu d'utiliser les herbes suivantes:
      • Achillée.
      • Herbe de bourse de berger.
      • Fruits de l'épine-vinette.

    Vous pouvez préparer des décoctions, des teintures et des infusions sans quitter votre maison, par vous-même.

    Décoctions et infusions

    Les recettes suivantes sont utilisées pour la préparation de décoctions et d'infusions:

    • Prenez 30 grammes d'ortie et de millefeuille, versez de l'eau bouillante (250 ml) et versez dans un thermos. Insister sur le mélange obtenu pendant 3 heures et boire avant les repas 3 fois par jour, 80 ml.
    • Avec le diagnostic de fibromes, un bon effet est observé lors de l'utilisation d'une décoction de graines de chanvre, ils la boivent 3 tasses à café par jour pendant 14 jours.
    • L'utérus de sanglier (une cuillère) est versé avec de l'eau bouillie dans un volume de 1 tasse, cuit à la vapeur dans un bain-marie pendant 10 minutes et consommé dans une cuillère à soupe 1 heure avant les repas.

    Pour préparer des teintures alcoolisées, vous pouvez utiliser la recette suivante:

    • Prenez 250 grammes d'alcool et ajoutez-y une cuillerée de membranes de noix et laissez infuser pendant 14 jours. La teinture peut être consommée en 30 gouttes, pas plus de 3 fois par jour.
    • Broyez 10 grammes dans un hachoir à viande. racine de bardane, ajoutez un demi-litre d'eau chaude et laissez infuser pendant 12 heures. La perfusion peut être prise 4 fois par jour pendant 30 jours. Après une pause de dix jours, il est possible de réappliquer la perfusion.

    Bains hygiéniques

    Les herbes médicinales peuvent être utilisées non seulement pour un usage interne, mais également pour un usage externe, pour la douche et la mise en place de bains hygiéniques:

    • À cette fin, un récipient profond est pris, une cuillerée de beurre, de miel et de goudron y sont ajoutés. La solution est mélangée, un tampon imbibé est inséré dans le vagin pendant la nuit. Le lendemain, de l'huile de camphre est appliquée, un tampon imbibé est placé profondément dans le vagin. Ces procédures alternent tout au long du mois.
    • L'herbe séchée de chélidoine dans le volume d'une cuillère à soupe est versée avec de l'eau bouillante et languit dans un bain-marie pendant une demi-heure, après quoi elle est filtrée et utilisée pour se doucher pas plus de deux fois par jour.
    • Infusion de fleurs de calendula. Pour sa préparation, une cuillère de fleurs de calendula séchées est versée avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 litre, après quoi elle peut être versée dans un thermos et insistée pendant une nuit. Le matin, la perfusion peut être prise en plusieurs gorgées avant les repas, pendant deux semaines. Ou utiliser pour des bains hygiéniques.

    Méthodes de traitement chirurgical

    Parfois, il y a un manque de traitement médicamenteux, il n'est pas toujours possible d'obtenir une dynamique positive dans le traitement de ce processus pathologique.

    Une intervention chirurgicale devient une condition inévitable pour plusieurs raisons:

    1. Modifications de la taille de l'utérus âgées de plus de 12 semaines. Dans le même temps, il y a une augmentation de la pression sur les organes les plus proches..
    2. Le développement de la croissance des fibromes s'accompagne de saignements utérins abondants.
    3. Mort et nécrotisation néoplasiques.
    4. Adhésion au myome utérin de l'adénomyose.

    Après un examen détaillé, le médecin décide d'opérer ou non le patient..

    Pour cela, trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés:

    1. Laparoscopie. Pour le réaliser, une petite incision est pratiquée sur la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle la chirurgie a lieu.
    2. Hystéroscopie. Pour une telle opération, une incision n'est pas nécessaire. L'ensemble du déroulement de l'opération est effectué par le vagin.
    3. Laparotomie. Il s'agit d'un type de chirurgie abdominale dans laquelle une incision est pratiquée dans le bas de l'abdomen. Il est utilisé extrêmement rarement lorsqu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour les symptômes d'un abdomen aigu (avec torsion du pédicule du myome suivi d'une nécrose).

    Si la croissance des fibromes se produit très rapidement et en peu de temps, une méthode radicale est utilisée, l'ablation complète du corps de l'utérus (hystérectomie).

    Les deux premières options d'intervention chirurgicale peuvent être considérées comme les plus populaires. Leur avantage le plus important est l'absence de sutures chirurgicales, la rééducation rapide d'une femme malade et la capacité de préserver la fertilité..

    La prévention

    Pour éviter l'apparition de cette pathologie, il est nécessaire d'observer un ensemble de mesures visant à maintenir le fonctionnement normal du corps et d'observer les règles d'un mode de vie sain..

    Une femme a besoin de:

    • Surveillez votre état psycho-émotionnel, maîtrisez les situations stressantes, si possible, gardez l'esprit tranquille et ne succombez pas à la panique dans un environnement difficile.
    • Adhérez aux règles d'une alimentation équilibrée. Utilisez correctement le mode de travail et de repos. Faites des promenades quotidiennes au grand air.
    • Surveillez votre apparence et contrôlez votre poids.
    • Renforcer le système immunitaire en durcissant le corps avec des traitements à l'eau.
    • Dans un délai d'un an, subir un examen médical et être examiné par un gynécologue. À l'âge de 40 ans, une fois par an, subir une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin.
    • Protégez-vous correctement des grossesses non désirées, évitez l'avortement.
    • Avoir une vie sexuelle régulière.
    • Évitez une exposition excessive à la lumière directe du soleil.
    • En automne et au printemps, consommez en outre des complexes enrichis, qui comprennent des vitamines des groupes A, C, E, ainsi que du fer et de l'iode, du cuivre et du zinc.

    Le complexe de ces mesures évitera le développement de fibromes utérins.

    Commentaires

    Avis des femmes sur les fibromes utérins:

    Quoi éviter avec les fibromes?

    Avec le développement de cette maladie, le respect de certaines règles est requis, ce qui ne permettra pas la progression rapide de ce type de pathologie:

    • Une femme malade ne peut pas utiliser de procédures basées sur un effet thermique (bains chauds, saunas, bains).
    • Lors du choix d'un lieu de vacances, choisissez des pays au climat tempéré; en été, évitez une exposition prolongée au soleil. L'irradiation ultraviolette peut entraîner une exacerbation et une progression soudaines de la maladie
    • Dormez au moins 8 heures par jour.
    • Évitez les situations stressantes.
    • Respectez toutes les prescriptions prescrites par le médecin.

    L'efficacité du traitement de cette maladie ne peut être atteinte que si les règles et règlements sont respectés avant et après la chirurgie..

    Dans le cas où l'opération n'a pas été effectuée et que le traitement est effectué médicalement ou à l'aide de recettes de médecine traditionnelle, le patient doit savoir que ce type de thérapie n'est pas efficace et ne donne pas un bon résultat, et peut parfois nuire à la santé (utilisation déraisonnable et analphabète de plantes médicinales).

    Fibromes utérins: symptômes, traitement, prévention

    Dernière mise à jour: 07/05/2020

    Le contenu de l'article

    Aujourd'hui, une femme sur cinq de plus de 40 ans reçoit un diagnostic de fibromes utérins. Le diagnostic est franchement effrayant pour beaucoup, car on ne sait pas tout à fait quoi faire ensuite, comment prendre soin de soi et comment exclure la dégénérescence d'une tumeur en tumeur maligne. Afin de systématiser les informations disponibles et d'offrir des options pour résoudre un problème délicat, vous devez comprendre en détail.

    Que faire avec les fibromes utérins?

    Fibromes utérins - symptômes et signes

    Un fibrome utérin est une tumeur bénigne qui se forme à partir du tissu musculaire. [1] Il est possible de détecter une telle maladie chez une très jeune fille et une femme âgée. De plus, plus le patient est âgé, plus la probabilité de développer la maladie est grande. Les femmes âgées de 35 à 45 ans sont à haut risque.

    La raison de l'excès de ces substances biologiquement actives et des complications possibles des fibromes utérins peuvent être des processus inflammatoires et une altération du statut immunitaire. Développe des fibromes utérins pendant la ménopause également dans le contexte d'une «atténuation» hormonale du corps. Les symptômes de l'utérus avec la ménopause sont similaires aux symptômes des manifestations précoces d'une maladie tumorale.

    Manifestations cliniques de la maladie

    • anovulation chronique;
    • en surpoids;
    • processus inflammatoire;
    • complications après avortement et curetage;
    • prédisposition génétique.

    Signes courants de troubles hormonaux

    Il existe un certain nombre de symptômes qui n'indiquent pas le développement de fibromes utérins, mais qui précèdent le début de la maladie. Certains d'entre eux sont individuels et dépendent de l'état de santé de la femme et des caractéristiques de son corps. Certains sont typiques de tous les patients présentant un déséquilibre hormonal, par exemple:

    • augmentation de l'irritabilité, de l'instabilité émotionnelle, de la dépression et de l'apathie;
    • échec du cycle menstruel, exprimé par des saignements fréquents, douloureux, trop abondants, ou vice versa, rares et rares;
    • saignement utérin;
    • diminution de la libido;
    • problèmes avec les glandes mammaires;
    • alopécie ou hypertrichose dans diverses parties du corps;
    • gain de poids;
    • maux de tête fréquents;
    • étourdissements, désorientation, évanouissements;
    • gonflement notable;
    • violation de l'appétit et du comportement alimentaire;
    • insomnie;
    • les pics de tension artérielle;
    • fatigue accrue.
    Fibromes utérins: schéma

    Si le patient reçoit un diagnostic de fibromes utérins, les symptômes peuvent s'aggraver. Dans ce cas, il est nécessaire de commencer un traitement complet de la maladie dès que possible, de porter une attention particulière à l'hygiène et à la restauration des niveaux hormonaux. Pour améliorer l'état du système reproducteur, les experts recommandent l'utilisation de gels intimes réparateurs et hydratants Ginokomfort. Ils prennent soin de la zone intime, fournissent le niveau d'humidité nécessaire et préviennent les infections bactériennes..

    Myome de l'utérus pendant la grossesse

    Beaucoup de gens se posent la question: est-il possible d'accoucher avec des fibromes utérins? Le fait même de la grossesse est considéré comme l'un des facteurs puissants affectant le changement des niveaux hormonaux dans le corps féminin. C'est pourquoi il est important de surveiller en permanence le travail de l'ensemble du système endocrinien pendant neuf mois de gestation..

    Il convient de rappeler que le déséquilibre hormonal chez la femme enceinte a des conséquences non seulement et pas tant pour la femme enceinte elle-même, mais pour la santé de l'enfant à naître. Lors de l'observation à la clinique prénatale, toute femme en position subit régulièrement des tests hormonaux. En cas d'écarts prononcés par rapport à la norme, le fond hormonal est corrigé avec des médicaments. En aucun cas, vous ne pouvez déterminer indépendamment la posologie et la durée de la prise de tels médicaments, ils ne peuvent être prescrits que par un médecin.

    Mais l'accouchement n'est pas un événement après lequel vous pouvez arrêter de contrôler le travail des glandes endocrines. La période post-partum peut également présenter de nombreuses «surprises». Pour restaurer le corps, le médecin traitant sélectionne les médicaments et les méthodes en fonction de l'état individuel de la jeune mère. Une femme doit immédiatement informer son médecin traitant si des symptômes de troubles hormonaux apparaissent..

    La césarienne chez la femme enceinte présentant des fibromes utérins n'est pratiquée que pour des raisons médicales. S'ils ne sont pas là, la patiente est autorisée seule, à travers le canal de naissance naturel.

    Diagnostic des fibromes utérins

    Il est impossible de diagnostiquer les fibromes utérins uniquement sur la base de la manifestation de symptômes généraux. En règle générale, les fibromes, et il peut y en avoir plusieurs, sont détectés lors d'une échographie intervaginale. Si cela ne suffit pas, le patient se voit prescrire un examen IRM des organes pelviens. Il n'y a pas d'autre moyen de déterminer la taille de la tumeur et sa localisation. Pour déterminer la nature maligne de la maladie, une biopsie est utilisée - une analyse de tissu pour les marqueurs tumoraux. Les fibromes utérins à l'échographie ressemblent à un morceau de tissu homogène.

    Diagnostic des fibromes utérins

    Les fibromes peuvent varier en taille - de minuscules nodules à peine visibles à d'énormes tumeurs qui occupent une partie importante de la cavité abdominale.

    L'intensité de leur croissance est déterminée grâce à une surveillance constante. À l'emplacement des fibromes, il peut y avoir:

    • Intramural (intermusculaire, interstitiel), c'est-à-dire situé dans la paroi de l'utérus. Ces fibromes se forment et se développent de manière asymptomatique.
    • Sous-muqueux (sous-muqueux), situé directement sous la couche muqueuse. Le myome utérin sous-muqueux en forme peut être en forme de champignon ou sous la forme d'une croissance sur une base large. La tumeur peut pénétrer dans le vagin par le col de l'utérus et provoquer des saignements abondants, entraînant l'infertilité et même une naissance prématurée.
    • Sous-séreux, situé dans la région sous-péritonéale sous la membrane séreuse. Ce sont ces fibromes qui atteignent des tailles énormes, car ils poussent principalement non pas à l'intérieur, mais à l'extérieur de l'utérus.

    Les gros fibromes utérins nécessitent une intervention chirurgicale. Cela peut affecter négativement l'état et la fonctionnalité des organes voisins. Les uretères, la vessie, le rectum sont comprimés, des troubles de la miction et des selles sont observés. Dans le même temps, pendant la ménopause, le processus inverse de la croissance est possible. Les fibromes peuvent rétrécir et devenir plus rigides en raison d'une altération de l'absorption du calcium.

    Statistiques des manifestations cliniques après le traitement

    Si le fibrome est sur la jambe, il est probable qu'il puisse se tordre. Dans ce cas, la nutrition des cellules tumorales sera perturbée et des changements nécrotiques commenceront dans le nœud. La condition est caractérisée par de fortes douleurs abdominales, une forte augmentation de la température corporelle, des vomissements (dus à une intoxication). C'est là que l'opération devient inévitable. Le myome est enlevé chirurgicalement et envoyé pour analyse afin de déterminer s'il est bénin. Le myome malin se caractérise par une croissance intensive et porte un autre nom - sarcome.

    Traitement des fibromes utérins avec du calendula

    Traitement des fibromes utérins

    Malheureusement, il est impossible de se débarrasser complètement des fibromes utérins avec des médicaments ou des remèdes populaires. Mais vous pouvez renforcer le corps, renforcer l'immunité et ralentir le développement de la maladie. Les méthodes de traitement alternatif les plus populaires sont diverses préparations à base de plantes et préparations à base de plantes:

    • décoction de graines de lin;
    • infusion de chélidoine à usage externe (douches vaginales et hygiène des organes génitaux externes);
    • un mélange de chélidoine avec du miel, infusé pendant une semaine - pour une administration orale dosée;
    • infusion de chaga écrasé;
    • décoction de calendula;
    • propolis naturelle;
    • infusion de racine de bardane;

    Le choix de la technique est strictement individuel et dépend de nombreux facteurs. Au stade initial ou s'il est impossible de procéder à l'opération, les patients se voient prescrire un traitement médicamenteux. Il n'élimine pas du tout la tumeur, mais il facilite grandement l'état des patients. De plus, une méthode combinée est activement utilisée, ce qui permet d'exclure les rechutes et de récupérer plus rapidement après l'ablation de la tumeur. Les médicaments inhibent temporairement la fonction ovarienne, ce processus est réversible. Après le retrait du médicament, la fonction de reproduction est rétablie. L'ablation complète de l'utérus avec la tumeur peut être une méthode radicale de traitement des fibromes utérins [5]. Cette méthode est forcée et nécessite une longue récupération. En règle générale, cette opération n'est pas effectuée sur les femmes en âge de procréer. Après le retrait de l'utérus, un traitement hormonal intensif est nécessaire.

    Chef obstétricienne-gynécologue Leila Adamyan sur les fibromes utérins. Vivre en bonne santé!

    1. Bobrov B.Yu. Obstétrique et gynécologie / Bobrov B.Yu., Alieva, A.A.-№ 5, 2004.
    2. Vikhlyaeva E.M. Problèmes d'oncologie / Vikhlyaeva E.M. M.: Médecine - 2001.
    3. O.V. Makarova Gynecology Clinical conférences M., 2010.
    4. V. I. Kulakov Myomectomie et grossesse / Kulakov V.I., Shmakov G.S. - M.: Médecine -2001.
    5. E.M. Vikhlyaeva. Lignes directrices pour le diagnostic et le traitement du léiomyome utérin, 2004.
    6. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/uterine-fibroids/diagnosis-treatment/drc-20354294
    7. https://www.womenshealth.gov/a-z-topics/uterine-fibroids

    Questions les plus fréquentes

    Pour un diagnostic précis, contactez un spécialiste

    Myome de l'utérus

    Vashkevich Irina Vladimirovna

    Les fibromes utérins (léiomyomes ou fibromes) sont une formation bénigne dans le myomètre (couche musculaire de l'utérus) résultant d'une perturbation hormonale. Il est généralement représenté par plusieurs nœuds de tailles différentes, mais il existe également des tumeurs uniques. De petits néoplasmes sont détectés par hasard lors de l'examen, car il n'y a pas de symptômes prononcés.

    Causes des fibromes utérins

    La principale cause du développement de la maladie est le dysfonctionnement des ovaires, lorsqu'ils commencent à produire trop d'hormones œstrogènes. Les contraceptifs à forte concentration de cette hormone peuvent provoquer un myome et sa croissance intensive. En outre, des fibromes peuvent survenir après un avortement, des complications pendant la grossesse, une endométriose, à la suite d'une inflammation des ovaires, des trompes de Fallope. Les femmes nullipares de plus de 30 ans sont à risque. Souvent, la cause de la formation de nœuds est l'obésité, une faible activité physique, une perturbation du système endocrinien, du système immunitaire, une longue période d'insolation (rester sous la lumière du soleil active). Il y a aussi un facteur héréditaire.

    Facteurs contribuant à la formation de tumeurs

    Des études ont montré qu'un facteur clé dans l'apparition des fibromes est une augmentation des œstrogènes avec un déficit en progestérone, qui est associé à un dysfonctionnement ovarien. L'œstrogène favorise la croissance de certains groupes musculaires de l'utérus. Une augmentation de la production d'hormones féminines est provoquée non seulement par des maladies inflammatoires et infectieuses du système reproducteur, l'avortement, les contraceptifs, mais aussi par la malnutrition. Par exemple, les aliments riches en glucides raffinés, en acides gras saturés et en fibres insuffisantes, avec une utilisation constante, augmentent le risque de développer des tumeurs..

    En outre, les fibromes peuvent apparaître à la suite d'un traumatisme de l'utérus - traumatisme pendant l'accouchement, curetage, hystéroscopie diagnostique, insertion d'un DIU (dispositif intra-utérin). Les femmes en surpoids sont sensibles aux processus tumoraux - le tissu adipeux transforme les androgènes en œstrogènes. Par conséquent, les patients pesant plus de 70 kg sont 3 fois plus susceptibles d'avoir cette maladie. La distribution de la masse grasse affecte la production d'œstrogènes, de sorte que les femmes présentant des dépôts dans la partie supérieure du corps et la taille sont les plus sensibles aux fibromes (type de figure «pomme»). Le fond hormonal est influencé par l'hypertension, le surmenage psycho-émotionnel, un mode de vie sédentaire, un facteur régional, une incompatibilité avec un partenaire sexuel..

    Myome de l'utérus et ses types

    En fonction des sites de placement, les types de tumeurs suivants sont distingués:

    1. Subéreux. Il est situé à l'extérieur de l'utérus et se développe à l'extérieur de la cavité pelvienne. Il n'affecte pas le travail du système reproducteur et le cycle menstruel, mais serre les organes et les tissus adjacents. Par conséquent, une douleur dans la région lombaire est possible, lors des selles, une sensation de vidange incomplète des intestins.
    2. Intramusculaire (intramurale). Il se forme dans les couches musculaires moyennes, provoquant une augmentation de l'organe. Ce type de tumeur est le plus fréquent chez les patientes et se caractérise par un dysfonctionnement du cycle menstruel, des douleurs, une lourdeur dans la région pelvienne.
    3. Sous-muqueuse (sous-muqueuse). Il se développe sous la membrane muqueuse recouvrant la cavité utérine, se dilatant profondément dans l'organe et conduisant à des symptômes exprimés de manière aiguë.
    4. Intermusculaire (interstitiel). Les nœuds se forment à l'intérieur de la couche musculaire de l'utérus. Ce type de tumeur est caractérisé par un flux menstruel abondant, la douleur n'apparaît qu'avec la croissance intensive des fibromes, sa nécrose ou son œdème, et les organes voisins - le rectum et l'uretère - souffrent également. L'élargissement de l'utérus est uniforme.

    Symptômes

    Le myome n'a pas toujours des symptômes prononcés, dont les plus caractéristiques, retrouvés chez la plupart des patients, sont les suivants:

    • violation, déroulement anormal du cycle - durée accrue (8 jours ou plus), douleur, caillots sanguins;
    • douleur dans la région pelvienne;
    • sensation de lourdeur, pression dans la zone MT (petit bassin);
    • douleur dans les jambes et le dos;
    • douleur, inconfort pendant l'intimité;
    • mictions fréquentes avec une petite vidange d'urée, associée à une compression de l'organe;
    • constipation due à des intestins resserrés;
    • une augmentation du volume abdominal.

    Si vous avez au moins un symptôme, vous devez contacter immédiatement la clinique prénatale. Si l'examen visuel, la palpation ne suffit pas, le médecin vous prescrira une échographie, du sang, de l'urine, un frottis. En fonction du résultat, des méthodes d'examen supplémentaires peuvent être utilisées..

    Fibromes et grossesse

    Les patients qui ont une tumeur s'inquiètent de la possibilité de conception et de grossesse. Ce problème est très pertinent, car la principale catégorie d'âge des mères est celle des femmes de plus de 30 à 35 ans, qui sont à risque.

    Le néoplasme n'est pas la cause de l'infertilité, mais il apporte quelques difficultés: il comprime les trompes de Fallope, perturbe l'ovulation et réduit la perméabilité du sperme. Par conséquent, si la patiente ne tombe pas enceinte et qu'un gros fibrome est détecté, un traitement médical ou chirurgical est recommandé. Avec des excroissances hypertrophiques des fibromes et une augmentation significative, une déformation de l'utérus, il est problématique de restaurer la capacité de se reproduire, parfois c'est impossible.

    1er trimestre de grossesse

    Les problèmes sont lourds de contact de la tumeur avec le placenta, surtout si les fibromes sont gros. Avec une petite tumeur, qui survient chez 60% des femmes pendant la grossesse, les complications et les symptômes sont absents, mais une interruption précoce de la grossesse se produit. Les raisons:

    • une augmentation du nombre de contractions utérines;
    • circulation utérine altérée;
    • problèmes dans le travail du système neuroendocrinien;
    • infections chroniques;
    • prolifération de la muqueuse utérine due à une polypose, une hyperplasie.

    2e, 3e trimestres

    Le risque de fausse couche augmente à mesure que l'espace requis pour le fœtus diminue et que l'intensité des contractions utérines augmente. Un rôle important est joué par le nombre, la taille, la localisation des néoplasmes, leur contact avec le placenta. Si une fausse couche ne se produit pas, les fibromes peuvent affecter négativement le développement du fœtus, provoquant des déformations du crâne, d'autres parties du corps et un conflit avec les organes internes.

    Le néoplasme est souvent la cause d'un travail prolongé, souvent les médecins décident d'une césarienne. La tumeur elle-même n'affecte pas le processus de naissance, la raison en est que, en raison de leur présence, il y a une anomalie dans la présentation, la position de l'enfant, lorsqu'il est impossible d'accoucher naturellement (position pelvienne, faciale, transversale). De plus, avec une césarienne, le chirurgien peut retirer immédiatement le néoplasme.

    Une autre difficulté est le détachement du placenta, surtout si la tumeur s'est formée derrière lui. Lors de l'accouchement, les médecins doivent en tenir compte..

    Les fibromes sont la cause de complications dans la période post-partum. Ils sont précoces - provoquent des saignements, une accrétion placentaire et tardifs. Ceux-ci incluent l'involution (l'utérus ne prend pas sa taille d'origine), les infections.

    Grossesse, accouchement et fibromes

    Pendant la grossesse, la production d'œstrogènes et de progestérone augmente, ce qui affecte l'état du néoplasme. Parallèlement aux changements hormonaux, des changements physiques se produisent - le myomètre s'étire, augmente de volume. Par conséquent, la localisation de la tumeur, sa taille, est importante. L'augmentation est typique pour les 1er et 2ème trimestres, tandis que dans le 3ème myome diminue. En pratique, chez la plupart des patients atteints de cette maladie, pendant la grossesse et l'accouchement, il n'y a pas de croissance tumorale intense, cela ne pose pas de problèmes importants. L'effet opposé est plus courant - destruction du néoplasme, nécrose. Il s'agit d'un changement négatif qui peut provoquer des saignements, un gonflement et l'apparition de kystes. La nécrose des tissus fibreux s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, d'une augmentation des leucocytes dans le sang, d'une augmentation du niveau d'ESR, de douleurs dans la région du nœud. Si l'échographie et les tests confirment le diagnostic, la femme enceinte est hospitalisée et traitée dans un hôpital. Presque aucune intervention chirurgicale n'est prescrite.

    Traitement

    La thérapie des néoplasmes est médicamenteuse et chirurgicale. Pour le traitement des patients en âge de procréer, des méthodes médicales utilisant des médicaments sont généralement utilisées, il est extrêmement rare que les fibromes soient enlevés chirurgicalement, car cela compromet la possibilité de devenir enceinte à l'avenir..

    La pharmacothérapie implique l'utilisation de préparations de fer, de vitamines des groupes B, E, A, qui ont un effet positif sur le fonctionnement des systèmes endocrinien et nerveux, des acides folique et ascorbique. Ce sont généralement des complexes équilibrés, des compléments alimentaires. Un bon effet est noté après la nomination d'un régime spécial visant à réduire le poids corporel (souvent avec des fibromes, le métabolisme des lipides est perturbé, ce qui provoque une prise de poids). Le régime alimentaire du patient est ajusté, les graisses animales sont remplacées par des graisses végétales, l'apport en glucides est limité, les jus de fruits et de légumes sont inclus. En outre, des agents hormonaux à haute teneur en progestérone sont prescrits, qui inhibent la croissance des néoplasmes. Ainsi, un traitement médicamenteux est effectué dans les cas suivants:

    • âge de procréer;
    • si le fibrome est dans la couche musculaire;
    • l'utérus est petit, n'a pas changé de forme.

    Si la tumeur est volumineuse et continue de croître, une décision est prise concernant la chirurgie. Les indications:

    • saignement utérin accompagné d'anémie;
    • grand volume de l'utérus;
    • un myome s'est formé sous la membrane muqueuse;
    • compression du rectum, urée;
    • croissance des néoplasmes chez les femmes ménopausées;
    • la tumeur est située dans le col de l'utérus.

    Si indiqué, une myomectomie est réalisée (ablation des fibromes), ou une embolisation des artères utérines afin de bloquer l'apport du nœud, ce qui conduit à sa réduction. L'ablation complète de l'utérus peut être pratiquée dans des cas exceptionnels, ainsi que si le patient a plus de 45 ans.

    Regardez la vidéo sur le myome

    Que se passera-t-il si vous ne traitez pas

    Les experts ne sont pas d'accord sur la nécessité de traiter les fibromes. Certaines personnes préfèrent regarder, attendre, car il y a des situations où le fond hormonal est normalisé et les néoplasmes sont absorbés. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes femmes en âge de procréer et les filles au moment de la puberté. Les complexes de vitamines sont prescrits comme agents auxiliaires, une bonne nutrition.

    Une autre catégorie de spécialistes insiste sur un traitement urgent, y compris des agents hormonaux, afin de prévenir en temps opportun une nouvelle croissance tumorale et de préserver la capacité de porter des enfants..

    La décision est prise après une série d'analyses:

    Le fait est que si les fibromes ne sont pas traités ou si des méthodes traditionnelles sont utilisées, l'automédication, cela peut entraîner de graves conséquences - perturbation du travail d'autres organes du système reproducteur, organes voisins, développement d'autres néoplasmes. Étant donné que dans les premiers stades de la maladie, la maladie évolue sans symptômes, il est recommandé aux femmes de consulter un gynécologue chaque année, deux fois par an..

    Complications

    Après avoir réduit ou enlevé une tumeur, il est nécessaire de faire attention au corps, à observer par un médecin afin d'éviter le développement ou l'apparition d'une nouvelle tumeur. Cela peut être causé par divers facteurs négatifs, des perturbations hormonales, y compris celles associées à la restructuration du corps pendant la ménopause. Si une intervention chirurgicale a été effectuée, vous pouvez planifier une grossesse au plus tôt six mois plus tard, après avoir consulté un médecin. Sinon, une cicatrice postopératoire non cicatrisée sur l'utérus peut entraîner sa rupture lors de l'accouchement..

    Au cours du traitement médicamenteux, il faut respecter les recommandations médicales, mener une vie saine, faire du sport, une intimité régulière et la contraception prescrite par un gynécologue sont importants..

    Réponses aux questions courantes

    Que se passe-t-il si les fibromes utérins ne sont pas traités?
    Dans tous les cas, il doit être observé. Il n'y a pas toujours d'indications pour le traitement des fibromes.

    Est-il nécessaire de traiter les petits fibromes utérins?
    Petit myome utérin situé de manière intermusculaire ou sous-cutanée, sans manifestations cliniques, et tendance à la croissance, il suffit d'observer régulièrement.

    La FIV est-elle possible avec les fibromes utérins?
    Il est possible si le myome utérin est sans manifestations cliniques, de type sous-séreux ou intermusculaire, et ne dépasse pas la taille totale de 5 cm.

    Causes des fibromes utérins. Signes, méthodes de traitement

    De nombreuses maladies des organes du système reproducteur féminin sont directement liées aux processus hormonaux se produisant dans le corps. Les pathologies surviennent en raison du déséquilibre des hormones sexuelles féminines, ainsi que des facteurs qui le provoquent. De telles violations peuvent devenir, en particulier, la cause de fibromes et d'autres néoplasmes bénins et même malins de l'utérus. Les signes de la maladie peuvent ne pas apparaître immédiatement. Plus il est commencé, plus le traitement est difficile et plus les complications sont probables..

    Myome de l'utérus et ses types

    Un fibrome est une tumeur bénigne qui se forme à partir du muscle et du tissu conjonctif de l'utérus. Le plus souvent, il apparaît chez les femmes après 30 à 40 ans. Dans la plupart des cas, il n'y a aucun signe clair de fibromes utérins. Par conséquent, les examens préventifs par un gynécologue jouent un rôle important. L'échographie aide à remarquer la tumeur.

    Cette tumeur est hormono-dépendante, c'est-à-dire que sous l'influence des hormones sexuelles féminines, sa croissance commence. Par conséquent, il commence à augmenter pendant la grossesse, lorsque le rapport des hormones dans le sang change fortement, ainsi que dans l'obésité. Le tissu adipeux est capable de produire des œstrogènes, tout comme les ovaires. Des niveaux excessifs de ces hormones entraînent un développement anormal des cellules, l'émergence de néoplasmes pathologiques.

    Les fibromes sont des nœuds dans le myomètre (fibres musculaires). La formation d'une tumeur se produit à partir d'une cellule atypique, qui commence alors à se diviser, provoquant la croissance du néoplasme. Il existe différentes options pour la croissance d'une tumeur dans l'utérus. En fonction de la direction du développement, les types de fibromes suivants sont distingués:

    1. Interstitiel. Formé dans l'épaisseur du myomètre.
    2. Sous-muqueux (ou sous-muqueux). Il se développe du muscle vers la muqueuse de l'utérus.
    3. Subéreux. Pousse vers la cavité abdominale.
    4. Intraligamentaire - formé entre les ligaments de l'utérus.

    L'apparition de fibromes utérins se produit généralement dans son corps, mais dans de rares cas, cela est également possible dans le col de l'utérus. Les fibromes qui se développent dans le tissu musculaire sont considérés comme typiques et ceux qui se développent dans le cou ou les ligaments sont atypiques..

    Les néoplasmes qui émergent sur la surface interne ou externe de l'utérus (myome sous-muqueux et sous-séreux) sont un épaississement de la jambe, percé de vaisseaux sanguins. Il existe des nœuds uniques qui, lorsqu'ils se développent, peuvent remplir tout l'utérus, voire se déplacer dans la région péritonéale. Le plus souvent, les fibromes se présentent sous la forme de plusieurs nœuds de tailles différentes. Dans le même temps, la forme de l'utérus change, son poids augmente.

    Vidéo: Pourquoi les fibromes surviennent. Symptômes et traitement

    Facteurs contribuant à la formation de tumeurs

    Le myome apparaît à la suite d'une mutation cellulaire unique. Sa division et son développement ultérieurs de la tumeur sont affectés par une modification du fond hormonal dans le corps, une violation du rapport œstrogène et progestérone. Pendant la ménopause, lorsque la production d'hormones sexuelles féminines diminue, la tumeur peut disparaître d'elle-même..

    De plus, la cause de la formation de nœuds dans l'utérus est:

    1. Troubles métaboliques, maladie du foie, pancréas, diabète sucré.
    2. Présence d'hypertension, en particulier de moins de 35 ans.
    3. Processus inflammatoires dans le col de l'utérus et la cavité utérine.
    4. L'obésité, facilitée par une mauvaise alimentation, une activité physique insuffisante. Le risque de développer une telle tumeur est moindre chez les femmes dont l'alimentation est dominée par les légumes, les fruits, les herbes ou les produits d'origine animale hypocaloriques.
    5. Le moment de l'apparition de la première menstruation, le début de l'activité sexuelle. La ménopause précoce provoque également la formation de cette tumeur..
    6. La présence de grossesses (à terme et terminées). La probabilité de fibromes est plus faible chez les femmes qui ont accouché au moins une fois, allaitées pendant plus de six mois.
    7. La cause des fibromes utérins peut être des dommages à l'endomètre lors de l'avortement, l'installation d'un dispositif intra-utérin. Des lésions de la membrane muqueuse surviennent également lors d'un curetage afin de diagnostiquer et de traiter des maladies gynécologiques (endométriose, formation de kystes, polypes).
    8. Une surcharge nerveuse constante et une dépression peuvent contribuer à l'apparition de troubles hormonaux. Les citadines vivent à un rythme plus intense, elles développent donc des fibromes plus souvent que les femmes rurales. La situation environnementale de la ville est également plus difficile. La probabilité d'apparition de mutations cellulaires est ici augmentée.
    9. L'hérédité joue le rôle le plus important.

    Avertissement: le myome survient le plus souvent dans le contexte d'autres maladies graves. Il peut se développer rapidement, ce qui complique grandement le traitement. Pour éviter des conséquences graves, il doit être diagnostiqué le plus tôt possible, sans retarder une visite chez le médecin et sans perdre de temps en auto-guérison.

    Symptômes et signes

    Des symptômes évidents de la maladie peuvent apparaître si le néoplasme est déjà suffisamment grand. À un stade précoce, lorsqu'il semblerait qu'il n'y ait aucune raison de la formation de fibromes utérins, une femme peut ne pas être consciente de sa présence. Il peut y avoir une légère sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen, une gêne pendant les rapports sexuels.

    Au fur et à mesure que la tumeur grossit et que de nouveaux nœuds se forment, l'inconfort augmente de plus en plus. L'un des premiers symptômes de problèmes est un changement dans la nature des menstruations. Leur durée passe à 8-10 jours. Il y a des fluctuations importantes dans la durée des pauses entre les menstruations. Le flux menstruel devient abondant et contient des caillots sanguins. Des taches peuvent survenir entre les règles.

    La tumeur grandissante appuie sur la vessie, il y a donc une envie fréquente d'uriner, cela devient plus difficile. La pression sur les intestins conduit à la constipation et aux ballonnements. La compression des terminaisons nerveuses dans les organes pelviens provoque une douleur qui irradie vers le dos et les jambes.

    Il y a une sensation croissante de lourdeur, la présence de quelque chose d'étranger dans l'estomac. Le contact sexuel devient douloureux (si les ganglions sont situés sur le côté du vagin). Le ventre grossit, comme pendant la grossesse. Les entorses ligamentaires augmentent la douleur abdominale tirante.

    À la suite d'une perte de sang abondante, une anémie se produit (un manque d'hémoglobine dans le sang, entraînant une privation d'oxygène des cellules). Une femme développe des signes tels que pâleur, faiblesse, étourdissements, troubles du rythme cardiaque, maux de tête.

    Le myome, contrairement à une tumeur cancéreuse, se développe lentement, de sorte que les chances de le détecter dès les premiers signes sont beaucoup plus grandes.

    Complications

    La tumeur en croissance resserre les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une violation de son approvisionnement en sang. Le résultat est la mort du tissu tumoral (nécrose) ou la formation de zones de suppuration. Dans le même temps, la femme a une augmentation de la teneur en leucocytes dans le sang. La température corporelle augmente.

    Une complication grave est la torsion de la jambe du nœud superficiel. Dans ce cas, il y a également une violation du flux sanguin et la formation d'une nécrose tissulaire. Cette pathologie se manifeste par une douleur spasmodique aiguë..

    La dégénérescence des fibromes en une tumeur maligne (sarcome) est rare. La croissance rapide de la tumeur, en particulier pendant la ménopause, lorsqu'elle apparaît extrêmement rarement du tout, peut indiquer une transformation maligne. Par conséquent, si même un petit fibrome est détecté, il est nécessaire de faire régulièrement une échographie, de surveiller son état.

    À la suite de règles abondantes et de saignements prolongés, une anémie survient - une condition dangereuse pour la santé, entraînant une perturbation de tous les organes et systèmes du corps.

    Une telle tumeur peut provoquer une infertilité ou une fausse couche, car la prolifération des nœuds et une modification de la forme de l'utérus interfèrent avec l'avancement normal de l'œuf fécondé et sa fixation à l'endomètre..

    Myome de l'utérus pendant la grossesse

    La grossesse peut déclencher la formation de ces tumeurs. Si une femme les a plus tôt, leur croissance pendant cette période s'arrête généralement (le diamètre atteint un maximum de 5 cm). Une femme s'inquiète des nausées, parfois une légère augmentation de la température.

    Cependant, il existe un risque de complications suivantes:

    • accouchement avant 37 semaines, si le fibrome est situé près du placenta, surtout lorsqu'il y a plusieurs nœuds;
    • interruption spontanée de la grossesse à un stade précoce;
    • décollement partiel du placenta, accompagné de saignements;
    • présentation incorrecte du fœtus en raison d'une déformation de l'utérus;
    • diminution de la capacité de l'utérus à se contracter normalement pendant le travail.

    Par conséquent, généralement en présence de fibromes utérins, une femme subit une césarienne. Il est également possible de supprimer des nœuds. Après une telle opération, l'infertilité n'est pas menacée. Elle peut par la suite devenir enceinte et donner naissance à un bébé en bonne santé. Pendant la grossesse, le myome n'affecte pas le développement du fœtus, ne peut pas provoquer sa mort intra-utérine.

    Vidéo: symptômes fibroïdes, complications après le traitement

    Traitement

    L'objectif principal du traitement est d'éliminer la cause de la maladie et les effets nocifs de la tumeur sur les tissus environnants de l'utérus, de réduire sa taille et d'arrêter la croissance. Des méthodes médicinales et chirurgicales sont utilisées.

    Les médicaments sont prescrits en fonction de la cause et de la manifestation de la maladie. Il est possible d'utiliser des antibiotiques (pour éliminer les processus inflammatoires), des médicaments hormonaux (pour rétablir l'équilibre des hormones, normaliser le cycle menstruel). Une femme se voit prescrire un traitement avec des préparations de fer contre l'anémie, ainsi que des vitamines complexes (en particulier A, E, C), qui contiennent également du zinc, de l'iode et du cuivre. Ils aident à accélérer la régénération des cellules endométriales détruites par la tumeur, augmentent les défenses de l'organisme. Des analgésiques et des sédatifs sont utilisés au besoin.

    Remarque: les médicaments hormonaux sont sélectionnés individuellement après un test sanguin pour les hormones. La violation du schéma thérapeutique ou de la posologie peut entraîner l'effet inverse. Le traitement incontrôlé des fibromes avec des herbes ou des remèdes à base de plantes est inacceptable.

    Le traitement chirurgical est utilisé dans les cas où le nœud est gros, le myome s'accompagne de saignements, d'anémie. L'opération est effectuée si la tumeur se développe rapidement, perturbe la miction ou la fonction intestinale et bloque également le col de l'utérus.

    La conséquence de l'opération peut être une infertilité due à la formation de cicatrices et d'adhérences dans l'utérus. Par conséquent, en âge de procréer, des médicaments sont souvent utilisés. Chez les femmes plus âgées, les fibromes sont supprimés s'ils se développent rapidement.

    Les méthodes utilisées comprennent la myomectomie (ablation des ganglions tumoraux, préservation de l'utérus) et la méthode d'embolisation de l'artère utérine (arrêt de l'apport sanguin à la tumeur en bloquant les vaisseaux, après quoi le myome s'assèche).

    Symptômes des fibromes utérins aux premiers stades

    Lorsque les premiers symptômes de l'utérus apparaissent, les femmes ne savent souvent pas quoi faire, elles sont traitées avec des remèdes populaires, mais cela ne fait qu'aggraver la situation. La maladie progresse et au fil du temps, les médecins identifient un gros nœud myomateux. Ils proposent à la femme de retirer l'utérus. Ne vous inquiétez pas, car l'opération peut être évitée non seulement s'il y a des symptômes de fibromes utérins aux premiers stades de la maladie, mais également en cas de néoplasme progressif..

    Contactez nous s'il vous plait. Vous serez programmé pour un rendez-vous avec les médecins des meilleures cliniques pour le traitement des fibromes. Ce sont des experts de premier plan dans le domaine des techniques innovantes de préservation des organes pour le traitement des fibromes, y compris l'embolisation de l'artère utérine..

    Si nécessaire, vous pouvez obtenir une consultation urgente par e-mail. Après l'embolisation de l'artère utérine, les patients oublient les symptômes et les signes de la maladie. Leur qualité de vie s'améliore considérablement.

    Classification des fibromes utérins

    Les gynécologues des cliniques avec lesquelles nous coopérons considèrent les fibromes utérins comme une réponse du corps féminin à l'action de facteurs dommageables, dont le principal est la menstruation. Pendant la menstruation, l'utérus est préparé pour la grossesse à venir. Les cellules de sa couche musculaire changent de structure et augmentent en taille. Après la menstruation, la plupart d'entre eux reviennent à leur état d'origine. La structure de certains myocytes peut ne pas changer. Dans cet état, ils passent au cycle suivant et commencent à se diviser. C'est ainsi que se développent les fibromes.

    En fonction de la structure du néoplasme, les types de fibromes suivants sont distingués:

    • léiomyome - les fibres musculaires lisses prédominent;
    • rhabdomyome - contient une grande quantité de tissu musculaire strié;
    • fibromes - se compose d'une grande quantité de tissu conjonctif;
    • angiomyome - il y a de nombreux vaisseaux sanguins dans le nœud myomateux.

    Le myome cellulaire est caractérisé par une prédominance du tissu musculaire lisse. Les éléments des cellules du tissu conjonctif sont présents en plus petites quantités. La prolifération des fibromes cellulaires se produit à un rythme lent, il n'y a pas de changements atypiques dans les cellules. Les signes de fibromes "bizarres" sont les suivants: changements dystrophiques dans le tissu de formation, absence d'atypie des cellules et germination diffuse. Il se développe depuis longtemps, il a un long temps de développement. La taille des fibromes hémorragiques ou apoplectiques augmente lors de la prise de contraceptifs hormonaux, pendant la grossesse et après l'accouchement. Elle est caractérisée par un œdème et une hémorragie..

    Les formations myomateuses de la couche musculaire du corps de l'utérus se distinguent par divers signes de croissance. Ils sont répartis dans les groupes suivants:

    • léiomyomatose diffuse - une maladie qui se manifeste entre 30 et 35 ans, caractérisée par une croissance diffuse et une augmentation de la taille de l'organe reproducteur féminin;
    • le léiomyome avec développement de métastases est une tumeur bénigne, malgré le fait que les cellules tumorales peuvent se propager de l'utérus aux ganglions lymphatiques et aux poumons;
    • léiomyome sous-séreux ou parasite - néoplasme caractérisé par la germination de la formation de myome dans les structures adjacentes, la présence d'un lit vasculaire développé, la communication avec l'épiploon et les organes situés dans le petit bassin;
    • le néoplasme des muscles lisses peut se transformer en une tumeur maligne.

    Selon le nombre de nœuds, les fibromes utérins sont simples ou multiples. Les fibromes solitaires sont rares. Le plus souvent, plusieurs formations plus petites se développent près du nœud principal de grandes tailles. En fonction de l'emplacement des nœuds dans l'utérus, les types de fibromes suivants sont distingués:

    • sous-séreux - formé sous la membrane séreuse de l'organe;
    • sous-muqueux - localisé sous la membrane muqueuse de l'utérus:
    • intramurale ou intermusculaire - situé dans le myomètre.

    En fonction du degré de déformation de la cavité utérine, les gynécologues distinguent les types suivants de myomes sous-muqueux:

    • Type 0 - la formation de myome est complètement située sous la membrane muqueuse, ne se développe pas dans la couche musculaire de l'utérus;
    • Type I - moins de la moitié du nœud pénètre dans le myomètre;
    • Type II - plus de 50% du nœud est situé dans la couche musculaire de l'utérus;
    • Type III - il n'y a pas de couche de myomètre entre la membrane muqueuse et les tissus de formation du myome.

    Il existe 3 types de myomes sous-séreux. Lorsque la tumeur est nulle, le nœud du pédicule est complètement situé dans la cavité abdominale. Le premier type de myome sous-séreux est caractérisé par la présence de ganglions principalement de la cavité abdominale. Moins de 50% du nœud se développe dans le myomètre. Le deuxième type de myomes sous-séreux est caractérisé par la localisation de plus de la moitié de la formation à l'intérieur du myomètre.

    Le plus souvent, les fibromes sont situés dans le corps de l'utérus. Avec le myome cervical, la formation se développe vers le vagin. Les fibromes suivants sont atypiques:

    • suprapéritonéale;
    • paracervical;
    • postérieur;
    • interconnexion;
    • pré-cervical;
    • rétropéritonéal.

    Souvent, les médecins déterminent la taille des fibromes en fonction du degré d'élargissement de l'utérus en fonction de l'âge gestationnel. Les gynécologues de nos cliniques estiment que cet indicateur n'est pas suffisamment informatif pour choisir une méthode de traitement. Nous déterminons la taille des ganglions myomateux en fonction des résultats de l'échographie. Les médecins de nos cliniques gynécologiques, en fonction du diamètre des nœuds, distinguent les types de fibromes suivants:

    • petit, plus grand que 1,5 à 2 cm;
    • moyen - jusqu'à 4-6;
    • gros noeuds de myome, 6 cm de diamètre et plus.

    Les symptômes des fibromes utérins aux premiers stades de la maladie sont absents ou légers. Ceci est un fibrome asymptomatique. En présence d'un tableau clinique de la maladie, les médecins appellent le myome symptomatique.

    Les premiers signes de fibromes

    Les fibromes utérins aux premiers stades de la maladie, dans la plupart des cas, ne se manifestent pas avec des symptômes. Les premiers signes d'un processus pathologique sont détectés lors d'un examen échographique des organes pelviens, qui est effectué lorsque le patient demande une autre pathologie. Aujourd'hui, l'âge des femmes qui présentent des symptômes utérins aux premiers stades de la maladie a considérablement baissé. Déjà à l'âge de 20-25 ans, des signes de néoplasme peuvent apparaître. Pour cette raison, nous recommandons à chaque femme de se soumettre régulièrement (au moins une fois par an) à un examen par un spécialiste. Les gynécologues des cliniques avec lesquelles nous coopérons effectuent des diagnostics et des traitements en temps opportun, ce qui vous permet de préserver la santé d'une femme avec les méthodes les plus douces..

    Veuillez nous contacter lorsque les premiers stades suivants de la maladie apparaissent:

    • un déroulement inhabituel des règles (durant plus de 8 jours, des douleurs, l'apparition de caillots sanguins);
    • douleur dans la région pelvienne;
    • l'apparition d'une sensation de pression et de lourdeur dans la région pelvienne;
    • douleur dans le dos et les jambes;
    • douleur pendant les rapports sexuels.

    Avec la progression de la maladie, la vessie est comprimée, la miction devient plus fréquente et la taille de l'abdomen augmente. Lorsque les intestins sont comprimés, la constipation se produit.

    La présence d'un ou deux symptômes de fibromes utérins aux premiers stades est une raison de consulter un médecin. Le gynécologue procède à un examen bimanuel du patient. Pour évaluer l'état de santé en général et développer la bonne stratégie de traitement, l'examen suivant est prescrit:

    • examen échographique des organes pelviens à l'aide de transducteurs transvaginaux et transabdominaux;
    • hystéroscopie;
    • imagerie par résonance magnétique et calculée;
    • écouvillon vaginal;
    • un test sanguin pour déterminer le niveau et le rapport des hormones;
    • détermination de la concentration de marqueurs tumoraux dans le sang.

    Les premiers signes échographiques de fibromes

    L'examen échographique des organes pelviens vous permet d'identifier les symptômes échographiques des fibromes utérins aux premiers stades de la maladie. Le plus souvent, les médecins identifient les signes échographiques suivants de fibromes utérins:

    • la présence de foyers d'échogénicité réduite (ce sont des signes d'écho de petits fibromes ou des signes de dégénérescence des ganglions du myome lorsque du calcium y est déposé);
    • une augmentation significative de la taille de l'utérus et l'apparition de plusieurs zones à échogénicité réduite;
    • signes d'une forme nodulaire diffuse de la maladie.

    Les médecins de nos cliniques de traitement des fibromes effectuent un examen dynamique des patients suspectés d'avoir des fibromes. Ils suivent l'évolution de la taille des formations de l'utérus, le taux de leur croissance. Les fibromes aux premiers stades de la maladie sont traitables, ce qui permet à la femme de préserver l'organe principal du système reproducteur. Pour cette raison, nous vous recommandons de ne pas reporter la visite chez le médecin pendant une longue période. Si les premiers symptômes de fibromes apparaissent aux premiers stades de la maladie, passez immédiatement un examen avec nos médecins.

    Traitement conservateur des fibromes utérins

    Si des symptômes de fibromes utérins apparaissent aux premiers stades de la maladie, les gynécologues effectuent un traitement conservateur. Les gynécologues estiment qu'un traitement médicamenteux doit être effectué dans les cas suivants:

    • l'âge de procréation du patient;
    • l'emplacement du fibrome entre les muscles du myomètre;
    • la petite taille de l'utérus altérée par le néoplasme;
    • aucun changement dans la forme de l'organe génital féminin.

    En présence de petits nœuds qui n'augmentent pas en taille, des médicaments hormonaux monophasiques sont prescrits (Nemestran, Norkolut, Primolyut-Nor). Souvent, les hormones sont utilisées avant la chirurgie pour éliminer les fibromes. Les médicaments arrêtent la croissance des fibromes, réduisent le risque de perte de sang sévère et de complications postopératoires.

    Pour le traitement des fibromes, des agonistes de l'hormone de libération des gonadotrophines sont utilisés:

    Ils réduisent la taille de la formation pathologique, mais ont un effet temporaire. Tous les médicaments de ce groupe ont un effet secondaire prononcé. La croissance des fibromes reprend après l'arrêt du médicament.

    Les méthodes minimalement invasives de traitement de la maladie comprennent l'élimination au laser des fibromes. L'opération n'est pas accompagnée de perte de sang et de douleur, mais le médecin a la capacité de supprimer uniquement les ganglions visibles. Au fil du temps, de nouvelles formations volumétriques commencent à se développer à partir des rudiments des fibromes..

    Traitement chirurgical des fibromes

    Si une femme présente des symptômes de fibromes utérins aux premiers stades du processus pathologique, l'ablation FUS des fibromes est utilisée avec succès pour traiter les fibromes. La procédure est réalisée sous le contrôle de la tomodensitométrie. Les ondes ultrasonores sont dirigées vers les fibromes, provoquant une nécrose des tissus du nœud. Cette procédure est réalisée en présence de fibromes de moins de 3 cm et en présence de symptômes de fibromes utérins aux premiers stades. Il ne peut pas être effectué avec une localisation profonde du néoplasme ou une localisation cervicale du nœud. La procédure est contre-indiquée si le diamètre de la formation est supérieur à 10 cm, la distance entre le nœud fibrome et la peau est supérieure à 12 cm, des anses intestinales ou des cicatrices sont situées sur le trajet du faisceau. L'ablation par FUS n'est pas effectuée pendant la grossesse et s'il y a plus de 6 nœuds.

    La plupart des gynécologues pensent que les indications absolues du traitement chirurgical des fibromes sont la croissance rapide des fibromes et des saignements pathologiques. Une opération est également effectuée si le néoplasme du myome a augmenté la taille de l'utérus pendant plus de 15 semaines de grossesse ou s'il est plus petit, mais comprime les organes internes adjacents et détériore la qualité de vie.

    Les médecins de nos cliniques sont d'avis que les indications du traitement chirurgical des fibromes sont déraisonnablement élargies. Nos chirurgiens endovasculaires réalisent avec succès une embolisation de l'artère utérine à la fois en présence de symptômes de fibromes utérins aux premiers stades de la maladie et en cas de myome progressif. Si, après la procédure, toutes les formations de myome ne disparaissent pas complètement, les ganglions dont le diamètre a diminué sont retirés par les chirurgiens par la méthode laparoscopique dans des conditions techniquement plus favorables..

    Pendant de nombreuses années, les médecins ont cru que les fibromes étaient des excroissances bénignes susceptibles de se transformer en tumeur maligne. Faisant preuve d'une vigilance oncologique excessive, ils ont enlevé le principal organe reproducteur de la femme. Les résultats d'études scientifiques menées dans nos cliniques pour le traitement des fibromes indiquent que les cellules atypiques dans les nœuds des fibromes n'apparaissent pas plus souvent que dans les tissus sains de l'utérus, par conséquent, dans la plupart des cas, l'ablation de l'utérus peut être évitée.

    La myomectomie est une opération de préservation d'organes au cours de laquelle les chirurgiens retirent les fibromes utérins. L'intervention chirurgicale est réalisée par des méthodes laparoscopiques, laparotomiques ou hystéroscopiques. Après dissection de la paroi abdominale antérieure, des cicatrices se forment sur la peau, ce qui crée à l'avenir un problème esthétique. La myomectomie laparotomique est une opération difficile qui s'accompagne souvent d'une perte de sang. Les complications sont fréquentes après une hystérectomie.

    Pendant la myomectomie laparoscopique, le chirurgien insère des instruments dans la cavité abdominale par de petites incisions dans la paroi abdominale antérieure. Il supprime les nœuds sous le contrôle de l'image affichée du champ opératoire. Pendant l'opération, il existe un risque de blessure des vaisseaux de la cavité abdominale ou des organes internes. Dans ce cas, le chirurgien, pour sauver la vie du patient, est obligé d'effectuer une approche laparotomique et de retirer l'utérus.

    Après la myomectomie, des cicatrices se forment sur l'utérus. Ils peuvent provoquer une grossesse anormale ou une rupture de l'utérus lors de l'accouchement. Les patientes pour lesquelles nos chirurgiens pratiquent une embolisation de l'artère utérine ne perturbent pas la structure de l'utérus, la grossesse et l'accouchement se déroulent sans complications. Les femmes accouchent par le canal de naissance naturel. Ils n'ont pas besoin de césarienne ni d'aides obstétriques.

    L'essence de la méthode d'embolisation de l'artère utérine est de bloquer les vaisseaux qui alimentent les fibromes. Dans ce cas, les ganglions du myome diminuent en taille ou inversent complètement le développement. Au cours de la procédure, un chirurgien endovasculaire perce l'artère fémorale. Il introduit une substance sclérosante dans les vaisseaux alimentant le nœud à travers un cathéter fin. Les microparticules (Ebola) bloquent la lumière des artères par lesquelles le fibrome reçoit les nutriments et l'oxygène. Au fil du temps, le fibrome est remplacé par du tissu conjonctif, diminue de taille ou disparaît.

    La procédure est absolument sûre, car les particules qui obstruent les artères fibroïdes ne pénètrent pas dans les vaisseaux qui irriguent les parties saines de l'utérus. La période postopératoire dure 1 jour. Après cela, le patient est renvoyé de la clinique à la maison. L'avantage de cette méthode de traitement en présence de symptômes de fibromes utérins aux stades précoces est qu'il n'y a pas de risque de récidive de la maladie. Après embolisation des artères utérines, les symptômes de la femme disparaissent, la libido et la fonction reproductrice sont rétablies.

    1. Savitskiy G.A., Ivanova R.D., Svechnikova F.A.Rôle de l'hyperhormonémie locale dans la pathogenèse du taux d'augmentation de la masse des ganglions tumoraux dans le myome utérin // Obstétrique et gynécologie. - 1983. - T. 4. - S. 13-16.
    2. Sidorova I.S. Fibromes utérins (aspects modernes de l'étiologie, de la pathogenèse, de la classification et de la prévention). Dans le livre: Myome de l'utérus. Ed. EST. Sidorova. M: MIA 2003; 5-66.
    3. Meriakri A.V. Épidémiologie et pathogenèse des fibromes utérins. Sib Med Zhurn 1998; 2: 8-13.
    4. Bobrov B.Yu. Embolisation des artères utérines dans le traitement des fibromes utérins. L'état actuel du numéro // Journal of Obstetrics and Women's Diseases. 2010. N ° 2. S. 100-125
    5. B. Yu. Bobrov, SA Kapranov, VG Breusenko et al. Embolisation de l'artère utérine: une vision moderne du problème. "Radiologie diagnostique et interventionnelle" Volume 1 No. 2/2007