Principal
Myome

Fibromes utérins - symptômes et traitement

Qu'est-ce que les fibromes utérins? Nous analyserons les causes d'occurrence, le diagnostic et les méthodes de traitement dans l'article du Dr Lubnin D.M., un gynécologue avec 20 ans d'expérience.

Définition de la maladie. Causes de la maladie

Le myome utérin est une maladie chronique de l'utérus, qui se manifeste par la formation de nœuds uniques ou multiples de localisation variée, limitée dans le temps par la période de reproduction. Les fibromes utérins ne surviennent pas avant le début des règles et régressent après la ménopause.

Auparavant, les fibromes utérins étaient considérés comme une véritable tumeur bénigne de l'utérus, cependant, à la suite d'études, il a été constaté qu'il ne répondait pas entièrement aux critères d'une tumeur, par conséquent, le fibrome était appelé formation de type tumoral.

Les fibromes utérins sont une maladie assez courante, la fréquence d'apparition atteint 70 à 80%, mais dans la plupart des cas, la maladie est asymptomatique. Les manifestations cliniques des fibromes ne sont observées que dans 30 à 40% des cas. [12]

Les causes des fibromes utérins sont encore inconnues. Auparavant, on supposait que les troubles hormonaux conduisaient à son développement, mais cette théorie a été complètement réfutée. Le myome de l'utérus se forme dans les tissus hormonodépendants et est donc sensible à l'influence des hormones sexuelles, mais sa croissance n'est pas déclenchée par une violation des niveaux hormonaux.

On suppose qu'il existe une prédisposition héréditaire au développement de fibromes utérins. Il a également été noté que les représentants de la race à la peau foncée et les femmes en surpoids sont plus susceptibles d'avoir des fibromes utérins [3]. Le myome de l'utérus ne se transforme jamais en une tumeur maligne et n'a rien à voir avec le développement de maladies malignes de l'utérus.

Les fibromes utérins sont le plus souvent diagnostiqués entre 30 et 40 ans, mais peuvent survenir chez les femmes plus jeunes entre 16 et 18 ans.

Symptômes des fibromes utérins

Dans la plupart des cas, les fibromes utérins ne se manifestent en aucune façon. Seulement dans 30 à 40% des cas, il peut perturber la qualité de vie d'une femme.

Les principaux symptômes des fibromes utérins sont:

  1. Menstruations abondantes
  2. Sensation de pression sur la vessie (fréquence urinaire), pression sur le rectum (difficulté à déféquer)
  3. Douleur à l'abdomen, au dos, douleur pendant l'activité sexuelle
  4. Hypertrophie abdominale
  5. Infertilité (rare)
  6. Fausse couche

Le développement des symptômes des fibromes utérins dépend de l'emplacement du ou des nœuds, ainsi que de leur taille. Plus le nœud est éloigné de la cavité utérine, plus il est probable que la maladie soit asymptomatique. Même des nœuds relativement petits, d'un centimètre de long, déformés ou complètement situés dans la cavité utérine, peuvent entraîner des règles abondantes, tandis qu'un nœud de cette taille dans la paroi de l'utérus ou à l'extérieur de celui-ci rendra la maladie asymptomatique. Les gros nœuds de 6-8-10 centimètres ou plus commencent déjà à augmenter la taille globale de l'utérus, c'est-à-dire qu'ils se manifestent par une augmentation de l'abdomen, ainsi que par une pression sur la vessie ou le rectum. Dans ce cas, il peut y avoir des menstruations abondantes en raison d'une augmentation de la taille de la cavité utérine et d'une violation des processus de contraction utérine à la fin de la menstruation.

Pathogenèse des fibromes utérins

Le fibrome utérin est une formation ronde de différentes tailles, constituée d'une combinaison différente de fibres de muscle lisse et de tissu conjonctif. Les gros nœuds des fibromes peuvent atteindre 20 cm et l'utérus lui-même avec des nœuds - la taille correspondant à une grossesse à terme.

Le myome de l'utérus peut être unique et multiple, c'est-à-dire que dans l'utérus, il peut y avoir plusieurs petits nœuds ou une combinaison de petits nœuds et plusieurs gros nœuds ou un seul grand nœud.

On sait que chaque nœud de l'utérus se développe indépendamment les uns des autres à partir d'une seule cellule, qui reçoit un défaut qui déclenche le processus de division. Les hormones sexuelles féminines sont le principal facteur de croissance des fibromes utérins. Les œstrogènes stimulent la formation de récepteurs de progestérone sur les cellules fibroïdes, tandis que la progestérone déclenche la division cellulaire. En d'autres termes, les deux hormones féminines se complètent, mais la principale hormone qui stimule la croissance des ganglions fibromes utérins est la progestérone.

Les nœuds des fibromes utérins se développent à un rythme imprévisible: certains peuvent se développer assez rapidement - jusqu'à plusieurs centimètres par mois, d'autres très lentement - 5-7 mm par an. Certains nœuds peuvent cesser de croître et ne pas augmenter en taille pendant plusieurs années. Certains nœuds sont capables de perturber indépendamment leur approvisionnement en sang et de provoquer une nécrose, à la suite de laquelle le nœud meurt, diminue de taille et ne se développe plus.

Il n'y a aucune preuve scientifique de l'influence de facteurs externes sur la croissance des fibromes utérins. Autrement dit, les bains, les saunas, les massages, le bronzage et la physiothérapie n'ont aucun effet stimulant sur la croissance des fibromes utérins.

En général, le comportement des fibromes utérins est imprévisible, on sait seulement que certains des ganglions commencent à se développer activement pendant la grossesse, et après l'accouchement, la taille diminue, le fibrome utérin ne se développe pas après la ménopause et subit un développement inverse et ne se produit pas avant le début des règles (ménarche).

Classification et stades de développement des fibromes utérins

En fonction de la localisation des fibromes utérins, il se produit:

  1. Intramural (intermusculaire) - croissant dans l'épaisseur de la paroi utérine
  2. Subséreux (sous-péritonéal) - situé à l'extérieur de l'utérus;
  3. Sous-muqueux (sous-muqueux) - poussant dans la cavité utérine
  4. Cervical - du col de l'utérus

Il existe des localisations mixtes, par exemple: myome intramural-sous-séreux, c'est-à-dire que le nœud se développe à partir de la paroi de l'utérus, mais est partiellement déplacé vers l'extérieur. De plus, les nœuds décrivent la direction de croissance par rapport à la cavité utérine. Ainsi, les fibromes utérins peuvent être avec une croissance centripète, c'est-à-dire se développer vers la cavité, ou avec une centrifugation, c'est-à-dire vers l'extérieur.

Les nœuds de localisation sous-muqueuse (sous-muqueuse) et sous-séreuse sont également divisés en types en fonction de leur localisation par rapport à la cavité utérine ou au contour externe. Si le nœud est complètement situé dans la cavité utérine, il s'agit d'un myome de type 0, 50% - type 1, moins de 30% - type 2. Les nœuds sous-séreux sont appelés de la même manière. Le type zéro de nœud sous-séreux est également appelé «fibromes pédiculaires», tandis que le pédicule peut être assez fin ou assez large.

Jusqu'à présent, dans notre pays, la classification des fibromes utérins est utilisée, basée sur la correspondance entre la taille de l'utérus et la durée de la grossesse en semaines. Par exemple, vous pouvez trouver une telle conclusion: «fibromes utérins 11-12 semaines». Cette classification est extrêmement subjective et totalement non informative. Un utérus avec plusieurs petits nœuds ou un petit nœud sous-muqueux peut ne pas augmenter en taille. Les gros nodules augmentent de manière asymétrique la taille de l'utérus et différents médecins évalueront différemment la taille globale de l'utérus, ce qui peut conduire à une mauvaise interprétation de la dynamique de la croissance des nodules. Cette classification ne décrit pas le nombre et la localisation des nœuds, qui déterminent les tactiques de traitement de la maladie..

Le myome de l'utérus est unique et multiple. On ne sait pas ce qui détermine le nombre de nœuds formés et la vitesse de leur croissance. En général, la dynamique de la croissance des nœuds est imprévisible. En dehors de la période de grossesse, lorsque la plupart des ganglions commencent à se développer sous l'influence de la progestérone, il n'y a pas un seul facteur scientifiquement prouvé affectant la croissance des fibromes utérins. Après le début de la ménopause, le myome utérin subit un développement inverse - les ganglions doivent commencer à diminuer de taille, des changements dystrophiques se produisent.

Certains nœuds peuvent mourir d'eux-mêmes en raison de la perturbation de leur approvisionnement en sang. Ce type de «suicide» du nœud doit être considéré comme une issue favorable de la maladie..

Complications des fibromes utérins

La complication la plus courante des fibromes utérins est l'anémie ferriprive, qui se développe dans le contexte d'une augmentation progressive du volume des pertes de sang menstruelles. Ses manifestations ne sont pas toujours remarquées par le patient à temps. Dans le contexte de l'anémie, la faiblesse augmente, le handicap, les fonctions cognitives diminuent, l'état de la peau, des ongles et des cheveux s'aggrave. C'est souvent avec ces plaintes que la patiente se tourne vers des thérapeutes qui diagnostiquent l'anémie et l'envoient pour examen chez un gynécologue, où les fibromes utérins sont diagnostiqués..

La présence de fibromes utérins peut compliquer la réalisation de la fonction reproductrice. Lorsqu'ils sont localisés dans la cavité utérine ou la déformant de manière significative, les fibromes peuvent interférer avec la conception ou la gestation. Pour les gros nodules ou plusieurs fibromes, l'utérus hypertrophié peut occuper la majeure partie de la cavité abdominale, comprimant les uretères, entraînant une altération du débit urinaire et des lésions rénales.

La grossesse avec des fibromes utérins peut dans certains cas être accompagnée d'un retard du développement fœtal, d'une naissance prématurée, d'une rupture prématurée des membranes, d'un faible poids fœtal, d'une faiblesse du travail.

Diagnostic des fibromes utérins

Le diagnostic des fibromes utérins n'est pas difficile. Déjà lors de l'examen sur la chaise, le médecin peut suspecter la présence de fibromes utérins, détectant une augmentation de l'utérus et de sa tubérosité, mais l'examen avec les mains n'est pas informatif en termes de nombre, de taille et de localisation des ganglions. L'échographie est l'étalon-or pour le diagnostic des fibromes utérins. Dans la grande majorité des cas, cette méthode est suffisante pour décrire la maladie. L'échographie doit être réalisée avec deux capteurs: vaginal et abdominal (par l'abdomen), afin de ne pas manquer les nœuds sous-séreux, qui peuvent être situés à une courte distance de l'utérus. En plus d'une description détaillée de la taille et de la localisation de tous les nœuds, il est nécessaire d'effectuer une représentation graphique de l'emplacement des nœuds des fibromes utérins par rapport aux parois de l'utérus et à sa cavité, en d'autres termes, pour dessiner comment ces nœuds sont situés dans l'utérus. Ceci est important pour choisir les bonnes tactiques pour traiter la maladie, car seule une description verbale peut être interprétée de différentes manières..

Si la taille de l'utérus est si grande que les capacités échographiques ne lui permettent pas de l'évaluer complètement, une IRM du bassin est recommandée. Cette méthode affiche en détail l'image complète de la maladie et vous permet d'évaluer la taille et la localisation précise des nœuds..

Dans certains cas, pour clarifier la localisation du nœud, ils ont recours à l'hystéroscopie - une méthode endoscopique dans laquelle une caméra est insérée dans la cavité utérine et la cavité utérine est évaluée visuellement.

Traitement des fibromes utérins

Tous les cas de fibromes utérins ne nécessitent pas de traitement. Les fibromes utérins asymptomatiques ne nécessitent pas de traitement, mais uniquement si les critères suivants sont remplis:

  1. Le patient ne présente aucun signe d'anémie ferriprive
  2. La patiente a plus de 35 ans et n'a aucun projet de grossesse
  3. Les nœuds ne se développent pas ou le taux de croissance des nœuds individuels (localisation sous-séreuse ou intra-muros-sous-séreuse) ne dépasse pas 1 cm par an

Dans tous les autres cas, un traitement est nécessaire.

Puisque le fibrome utérin lui-même n'est pas dangereux, je le répète encore une fois: il ne se transforme jamais en tumeur maligne.

Voici les principaux objectifs du traitement des fibromes utérins:

  1. Arrêtez de saigner pendant la menstruation
  2. Arrêtez la pression de l'utérus sur la vessie, le rectum, supprimez une augmentation de l'abdomen
  3. Offrir la possibilité de tomber enceinte et d'avoir un bébé
  4. Arrêter la croissance progressive des nœuds.

Ainsi, avant de commencer le traitement des fibromes utérins, vous devez clairement décider de la tâche que vous poursuivez, car le choix de la méthode de traitement en dépendra..

Pour le traitement des fibromes utérins aujourd'hui, il est optimal d'utiliser les méthodes suivantes:

  1. Myomectomie (ablation chirurgicale des ganglions fibromes utérins)
  2. Embolisation des artères utérines (une méthode dans laquelle l'apport sanguin aux ganglions myomateux est coupé, à la suite de laquelle ils meurent)
  3. Traitement médicamenteux de l'ulipristal avec de l'acétate - le médicament bloque les récepteurs de la progestérone, la principale hormone qui stimule la croissance des fibromes utérins.

Toutes les autres méthodes de traitement n'ont pas de preuves scientifiques d'efficacité (sangsues, homéopathie, phytothérapie, compléments alimentaires), ou ne sont pas suffisamment efficaces, c'est-à-dire que l'effet est temporaire (ablation FUS, agonistes de la GnRH) ou inefficace du tout (spirale de Mirena, contraceptifs).

Lors du choix d'une méthode de traitement, il est important de prendre en compte les données suivantes:

  1. Âge du patient
  2. Plans de reproduction: désir de tomber enceinte en ce moment (dans un proche avenir), parfois ou pas de plans de grossesse
  3. Le but (voir clause 2)

Recommandations pour l'utilisation de divers traitements pour les fibromes utérins:

  1. Traitement médicamenteux par l'acétate d'ulipristal. Tous les nœuds ne sont pas également sensibles à ce médicament, de sorte que son efficacité contre les nœuds myomateux varie de 0 à 60% [4]. Cela dépend du nombre de récepteurs de progestérone dans le nœud, dont le nombre diminue à mesure que le nœud se développe. Les plus sensibles à ce médicament sont de petite taille (jusqu'à 2-2,5 cm), d'abord identifiés chez les jeunes femmes de moins de 30 ans, des ganglions situés à proximité de la cavité utérine. La tâche principale d'un tel traitement est d'empêcher une nouvelle croissance, d'essayer de réduire la taille, de préserver la situation jusqu'à la grossesse planifiée. Avec de tels petits ganglions asymptomatiques à un jeune âge, l'ablation chirurgicale des ganglions n'est pas pratique, car les conséquences d'une blessure à l'utérus peuvent dépasser le bénéfice immédiat et l'embolisation de l'artère utérine sera excessive. Le médicament est pris en cours de 12 semaines avec une pause de 2 mois, au total, il est possible de mener jusqu'à 4 cours.
  2. Le traitement chirurgical implique l'ablation des ganglions myomateux de l'utérus de diverses manières: par voie laparoscopique (sous le contrôle de la caméra à travers plusieurs petites ponctions dans l'abdomen), par hystéroscopie (c'est ainsi que les ganglions situés dans la cavité utérine sont retirés. L'instrument et une caméra miniature sont insérés dans la cavité utérine à travers le col de l'utérus du côté vaginal) et par voie laparotomique (par une incision dans l'abdomen, elle est maintenant de moins en moins utilisée). Selon l'habileté du chirurgien, n'importe quel nombre de nœuds de presque toutes les tailles peut être retiré de l'utérus, mais l'ablation des nœuds en elle-même n'est pas une tâche dans le traitement des fibromes utérins, car dans de nombreux cas, la présence de nœuds dans l'utérus n'interfère en rien. L'utilisation de l'ablation chirurgicale des ganglions n'est optimale que si le patient a actuellement des plans de reproduction, à condition que les fibromes utérins interfèrent avec leur mise en œuvre. De plus, à la suite de l'ablation des nœuds, l'utérus ne devrait pas subir de dommages graves (nombreuses cicatrices). En règle générale, les nodules de type 0 sous-séreux ou sous-muqueux, les nodules intramuros-sous-séreux qui sont peu profonds dans la paroi utérine conviennent au traitement chirurgical. Un inconvénient important et significatif du traitement chirurgical est le risque élevé de récidive de la maladie - 7 à 14% par an [6], ainsi que le risque d'adhérences autour des trompes de Fallope, qui peuvent conduire à une infertilité tubaire ou augmenter le risque de grossesse extra-utérine. De plus, le traitement chirurgical est associé à des risques généraux de chirurgie abdominale sous anesthésie générale. [6] [12]
  3. L'embolisation de l'artère utérine est une méthode peu invasive de traitement des fibromes utérins, qui consiste à arrêter l'apport sanguin à tous les ganglions myomateux de l'utérus, ce qui entraîne la mort de ces ganglions. Cette méthode de traitement est réalisée uniquement par des chirurgiens endovasculaires, le rôle des gynécologues est de déterminer les indications, de préparer puis de gérer les patients. L'essence de la méthode est la suivante: sous anesthésie locale, une ponction de l'artère fémorale est réalisée, un cathéter est inséré dans le vaisseau, à travers lequel, sous contrôle aux rayons X, des microbilles (emboles), d'une taille de 700 à 900 microns, constituées d'un polymère inerte, qui bloquent le flux sanguin pathologique dans l'utérus, sont alternativement introduites, en conséquence puis l'apport sanguin aux nœuds des fibromes utérins s'arrête et tous les nœuds meurent. L'efficacité de cette méthode est de 94 à 96%, la taille de tous les nœuds est irréversiblement réduite de 30 à 60%, les règles abondantes et la pression sur la vessie passent. L'apparition de nouveaux nœuds après les EAU est extrêmement rare, moins de 0,1%. Cette procédure est réalisée sous anesthésie locale, ne prend pas plus de 15-20 minutes et ne nécessite pas plus de 3 jours d'hospitalisation. Les EAU peuvent résoudre l'un des problèmes décrits ci-dessus dans le traitement des fibromes utérins. Il est optimal d'utiliser les EAU en cas de nœuds multiples, de nœuds profondément enfoncés dans le corps de l'utérus, de gros nœuds sous-muqueux. Les EAU n'affectent pas la fonction reproductrice de la femme, ils peuvent donc être recommandés pour les patientes qui planifient une grossesse, en particulier si la grossesse est prévue pour une période retardée. À cet égard, les Émirats arabes unis ont un avantage sur la myomectomie, car ils ne sont pas associés à une rechute de la maladie et avec les Émirats arabes unis, il n'y a pas de risque d'endommagement des trompes de Fallope par le processus adhésif. [13] [17]

Ablation complète de l'utérus - l'hystérectomie fait également référence au traitement chirurgical des fibromes utérins. L'ablation de l'utérus n'est objectivement indiquée que dans le cas des fibromes géants, lorsque la taille totale de l'utérus correspond à 20-25 semaines de grossesse, mais il existe des exceptions. Dans tous les autres cas, les fibromes utérins peuvent être guéris sans retirer l'organe en utilisant les trois méthodes de traitement décrites ci-dessus..

Prévoir. La prévention

Le pronostic des fibromes utérins dans la plupart des cas est favorable. Ce n'est que dans les cas avancés qu'il n'est pas possible de préserver l'organe ou de restaurer la fonction de reproduction. Les fibromes utérins se développent généralement lentement. En règle générale, les patients eux-mêmes ne consultent pas le gynécologue pendant des années, ce qui ne permet pas un diagnostic rapide de la maladie au stade initial et au traitement. Dans le même temps, les médecins eux-mêmes observent souvent la croissance progressive des nœuds pendant une longue période, sans prendre de mesures, puis ne suggèrent que le retrait de l'organe.

La cause du développement des fibromes utérins étant inconnue, aucune mesure préventive n'a été proposée. Certaines études ont montré que la prise de contraceptifs hormonaux réduit de 24% la probabilité de fibromes utérins. [18] S'abstenir de faire des massages, des coups de soleil, des sports et des bains ne réduit pas la probabilité de développer des fibromes utérins.

Si vous subissez une échographie des organes pelviens une fois par an, à partir de 21 ans, vous pouvez identifier en temps opportun le stade initial de la maladie et effectuer un traitement préventif.

Myome de l'utérus

informations générales

Les fibromes utérins (également appelés fibromes, léiomyomes) sont une tumeur bénigne qui se manifeste dans la couche musculaire de l'utérus appelée myomètre. Le myome est une sorte d'enchevêtrement dans lequel les fibres musculaires lisses sont entrelacées de manière aléatoire les unes avec les autres et, par conséquent, un nœud arrondi se forme. Ces nœuds atteignent parfois des tailles particulièrement importantes et peuvent même peser plusieurs kilogrammes. Le diamètre de ces nœuds varie de plusieurs millimètres à plusieurs centimètres..

La tumeur est hormonodépendante et survient chez les femmes en âge de procréer. Le plus souvent, les femmes de trente à quarante-cinq ans apprennent de leur propre expérience ce qu'est un fibrome utérin. Récemment, cependant, très souvent, nous parlons du rajeunissement de ce phénomène. Aujourd'hui, de toutes les maladies de nature gynécologique, le myome utérin est d'environ trente pour cent.

Causes des fibromes utérins

Aujourd'hui, les experts parlent de théorie hormonale en ce qui concerne la formation et le développement ultérieur des fibromes utérins. Des modifications morphologiques du myomètre se produisent à la suite d'échecs d'excrétion, ainsi que de la conversion métabolique des œstrogènes. De plus, le rapport des fractions d'oestrogène est important. En outre, l'impulsion pour la formation de fibromes utérins est une violation de la réactivité immunitaire du corps, qui se produit souvent en présence de foyers d'infection chroniques. La prédisposition héréditaire à cette maladie est également importante. De plus, les avortements, les mauvaises conditions environnementales, l'adénomyose, l'inflammation de la région génitale, l'accouchement difficile peuvent être les raisons qui provoquent l'apparition de la maladie..

Il a été prouvé que les ganglions myomateux peuvent se former déjà au stade du développement embryonnaire. Les cellules qui sont les précurseurs des fibromes utérins se développent au fil des ans. Leur croissance stimule l'activité des ovaires, résultant des effets des œstrogènes et de la progestérone. La structure des fibromes utérins n'est pas la même. Si l'on considère le rapport entre le tissu conjonctif et le tissu musculaire, les nœuds sont généralement subdivisés en fibromes, fibromes et fibromes.

La classification en fonction de la croissance des nœuds et de leur localisation est la suivante: les nœuds myomateux sous-muqueux sont distingués, qui se développent et se développent dans la cavité utérine, la déformant ensuite, ainsi que les nœuds sous-séreux qui se développent vers la cavité abdominale. Parfois, lors de la croissance du nœud myomateux, une dissection du ligament utérin se forme. Dans ce cas, le nœud est appelé myomateux intraligamentaire. Les nœuds myomateux interstitiels se développent à partir de la couche médiane du myomètre et sont situés dans l'épaisseur du myomètre. Si l'on évalue la localisation et la largeur de la base des nœuds, ainsi que la taille du composant intramural, on distingue également plusieurs types de myomes sous-muqueux..

Symptômes des fibromes utérins

Si la patiente développe un myome utérin sous-muqueux, les symptômes de cette affection se manifestent par des menstruations prolongées, caractérisées par la présence de caillots, ainsi que par une métrorragie, qui provoque la manifestation d'une anémie chez la patiente. En outre, lors de saignements utérins chez les femmes atteintes de fibromes utérins, des crampes, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen sont observées. Dans certains cas, en raison de contractions de l'utérus, l'expulsion du nœud myomateux se produit arbitrairement. En sortant du nœud myomateux, la femme ressent des douleurs très intenses. Le myome utérin sous-muqueux et la grossesse ne peuvent très souvent être combinés: sa présence menace une fausse couche et, par conséquent, l'infertilité.

Parfois, de petits ganglions myomateux sous-séreux pendant très longtemps ne se manifestent pas du tout avec certains symptômes. Cependant, au cours de leur développement et de leur augmentation, la nutrition de la tumeur est parfois perturbée et une torsion de la jambe du nœud devient possible. Dans ce cas, le patient commence à montrer des fibromes utérins prononcés. Les symptômes sont similaires à ceux décrits ci-dessus: inconfort dans le bas de l'abdomen, douleurs aiguës ou tiraillantes qui apparaissent périodiquement. Une telle douleur peut être donnée à la jambe, au périnée, à la région lombaire. Si la torsion de la jambe du nœud myomateux s'est déjà produite ou si une zone de nécrose est apparue, la douleur se manifeste beaucoup plus intensément. Une femme dans ce cas peut se plaindre de symptômes de "strictement abdomen"

Si, avec des fibromes utérins, il existe des ganglions myomateux interstitiels-sous-séreux, ces formations sont caractérisées par une tendance moins prononcée aux changements destructeurs. En conséquence, de telles formations peuvent ne pas se manifester pendant longtemps. Cependant, les ganglions atteignent progressivement des tailles très impressionnantes: ils peuvent atteindre jusqu'à 25 cm de diamètre.Dans ce cas, les femmes se plaignent d'une sensation de lourdeur sévère et d'inconfort prononcé dans le bas de l'abdomen, et à mesure que le ganglion se développe, l'estomac du patient peut augmenter.

Des sensations douloureuses apparaissent à la suite de l'étirement du péritoine de l'utérus. De plus, l'élargissement des nœuds exerce une pression sur les plexus nerveux du bassin. Une douleur aiguë survient en cas de violation de la circulation sanguine dans les ganglions myomateux. En tenant compte de l'emplacement des nœuds, une violation des fonctions des organes situés à côté d'eux peut se produire.

Si le nœud myomateux se développe en avant, le patient peut développer des phénomènes dysuriques. La femme se plaint de mictions trop fréquentes, alors que la vessie ne se vide pas complètement. Une rétention urinaire aiguë est également possible. Parfois, la pression du nœud myome peut interférer avec les selles. En présence de ganglions myomateux sous-séreux, la fonction menstruelle est relativement rarement perturbée. Mais si le patient a plusieurs ganglions myomateux sous-séreux, la contractilité du myomètre est altérée et des méno- et métrorragies se produisent.

Avec les nœuds myomateux interstitiels, l'utérus augmente et la contractilité du myomètre subit des changements importants. En règle générale, chez les femmes qui ont un tel myome de l'utérus, les symptômes de la maladie se manifestent par des menstruations abondantes et très longues. Parfois, un écoulement génital apparaît également entre les règles..

À la suite de pertes sanguines importantes et constantes chez les patients atteints de fibromes utérins, une anémie survient. Ce phénomène peut survenir sans saignement abondant pendant les règles. Le fait est que le sang se dépose dans l'utérus agrandi en raison des nœuds. Les femmes ayant de gros fibromes utérins se plaignent d'essoufflement et de palpitations qui surviennent en position couchée en raison du syndrome de la veine cave inférieure. La douleur survient également, l'abdomen grossit, l'urine peut être retenue ou une hydronéphrose peut apparaître.

Les femmes atteintes de fibromes utérins peuvent ressentir de la douleur pendant les rapports sexuels. En outre, les patients souffrent parfois de constipation, les femmes atteintes de fibromes développent souvent de l'obésité.

Il est important de prendre en compte le fait que les fibromes utérins ont un effet négatif sur le déroulement de la grossesse. Les femmes qui ont une combinaison de fibromes utérins et de grossesse souffrent d'insuffisance placentaire. Ils risquent souvent de faire une fausse couche. L'effet le plus négatif des fibromes utérins affecte si le placenta est situé dans la projection du nœud myomateux. En conséquence, la fonctionnalité et la structure du placenta sont altérées et une quantité insuffisante d'oxygène peut être fournie au fœtus. S'il existe un risque de complications très élevé, tant pour la femme que pour le fœtus, la question du maintien de la grossesse est décidée individuellement. Tout en maintenant la grossesse, la question de l'hospitalisation d'une femme et de l'utilisation d'une césarienne est également résolue individuellement. S'il n'y a pas de contre-indications, avec des fibromes utérins, un accouchement naturel est également possible.

Diagnostic des fibromes utérins

Actuellement, l'échographie est considérée comme la méthode la plus efficace pour diagnostiquer les fibromes utérins. En outre, un examen échographique est effectué pour établir un diagnostic. La localisation topographique des nœuds myomateux est déterminée à l'aide de tomographes à ultrasons, à l'aide desquels une image tridimensionnelle informative peut être obtenue. La méthode de l'hydrosonographie permet de différencier les fibromes utérins des polypes de l'endomètre. En utilisant cette méthode, vous pouvez déterminer où le nœud sous-muqueux est localisé et à quel point la cavité utérine est déformée.

De plus, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique permettent de différencier la maladie des autres affections - tumeurs, ganglions lymphatiques hypertrophiés..

La méthode d'hystéroscopie est utilisée pour repérer les petits nodules sous-muqueux.

Un grattage de la membrane muqueuse de l'utérus et un examen histologique du grattage sont effectués afin d'exclure la pathologie de la membrane muqueuse du canal cervical et de l'endomètre. Dans certains cas, les patients se voient également prescrire une laparoscopie..

Traitement des fibromes utérins

Si une femme a un petit myome utérin, la question de la nécessité d'un traitement est prise par le gynécologue sur une base individuelle. En général, le traitement des fibromes utérins n'est effectué que dans 10 à 20% des cas, dans d'autres cas, une position d'attente et une observation régulière sont utilisées..

Cependant, les femmes doivent s'assurer de consulter régulièrement un médecin et de surveiller leur état en effectuant une échographie au moins une fois par an. En outre, une femme doit être clairement consciente de ce qu'est un fibrome utérin et comprendre quelles méthodes de prévention du développement ultérieur des fibromes utérins peuvent aider à ralentir le développement de la maladie..

Dans ce cas, il est nécessaire de limiter la consommation de graisses et de glucides, de ne pas manger des aliments trop épicés et salés. Si une femme développe des fibromes utérins, il existe des contre-indications à l'exposition au soleil et aux solariums. Avec le myome utérin, il est très soigneusement nécessaire de prescrire des séances de massage, d'effectuer un traitement physiothérapeutique. En outre, les femmes doivent prendre des vitamines selon un horaire spécial, déterminé par le médecin traitant. Avec les fibromes utérins, il existe des contre-indications à l'utilisation de contraceptifs hormonaux.

Pour arrêter la croissance des fibromes utérins, ainsi que pour traiter la ménométrorragie et l'anémie, un traitement conservateur est utilisé. Fondamentalement, pour le traitement des fibromes utérins, des médicaments sont utilisés - des dérivés de 19-norstéroïdes, qui aident à réduire les fibromes utérins. En conséquence, les saignements deviennent moins abondants, le taux d'hémoglobine revient à la normale..

Si la maladie aggrave considérablement la qualité de vie générale d'une femme, il est alors conseillé dans ce cas d'éliminer les fibromes utérins. En fonction de la gravité de la maladie, l'ablation chirurgicale des fibromes utérins ou de l'utérus dans son ensemble est effectuée. L'opération par voie laproscopique, qui est la moins traumatisante, est très souvent pratiquée. Dans des cas plus rares, l'hystérectomie est utilisée comme intervention chirurgicale, mais cette méthode est relativement traumatisante.

Symptômes et signes des fibromes utérins

La maladie fibrome utérine féminine est une formation bénigne de l'organe génital qui, si elle n'est pas traitée rapidement, peut se transformer en une tumeur maligne. Souvent, cette maladie est diagnostiquée chez les femmes jusqu'à 45 à 50 ans avant le début de la ménopause. Le danger de ce diagnostic est qu'il est difficile à détecter à un stade précoce, car il ne présente pas de symptômes cliniques. Afin d'identifier en temps opportun les maladies graves du corps, il est nécessaire de consulter un gynécologue au moins une fois tous les six mois.

Les médecins de nos cliniques ont une vaste expérience et parviennent souvent à identifier les maladies au premier stade, et après un traitement médicamenteux, elles disparaissent. Si vous n'avez pas le temps de placer la clinique, vous pouvez vous inscrire à une consultation en ligne avec un gynécologue par e-mail.

S'il est possible de détecter la maladie à un stade précoce, avant que le fibrome ne commence à se développer, le traitement médicamenteux sera beaucoup plus facile. Et si vous ne présentez pas de symptômes sévères de fibromes, vous devez être examiné régulièrement par un gynécologue, surtout si votre âge approche de la ménopause.

Et si des fibromes utérins ont déjà été détectés, vous devez trouver un médecin expérimenté qui vous soulagera de la maladie dès que possible en effectuant des diagnostics rapides et en prescrivant des médicaments efficaces. Si la taille du fibrome a franchi la ligne d'une petite valeur, de nombreux médecins auront recours aux EAU, qui peuvent être utilisés pour éliminer en toute sécurité la formation et prévenir le risque de récidive. Sur notre site Web, vous pouvez prendre rendez-vous avec les meilleurs spécialistes qui répondront à toutes vos questions et, si nécessaire, effectueront un examen et un traitement complets..

Qu'est-ce que les fibromes utérins

Les fibromes utérins sont une maladie courante en gynécologie, représentant environ 25% de toutes les maladies féminines impliquant l'organe reproducteur. En parcourant les manuels et la littérature médicale, vous pouvez trouver une définition telle que «meoma utérin», qui est incorrecte. Le myome a plusieurs synonymes: leiomyome et les fibromes, parmi lesquels il n'y a pas d'orthographe avec la lettre «e».

Le pic de la maladie survient à l'âge de 20 à 50 ans, même s'il ne faut pas exclure les cas où la maladie se manifeste à un âge plus avancé. La maladie se développe progressivement: au stade initial, le fibrome ne se libère pas, avec sa croissance, les organes voisins souffrent, des sensations douloureuses apparaissent, un gonflement important de l'abdomen, lorsqu'une femme se rend compte que certains changements se produisent dans le corps. Si la taille des nodules est petite, il est alors possible d'identifier la maladie lorsqu'elle est examinée par un gynécologue ou si d'autres maladies gynécologiques sont suspectées.

Un fibrome présentant des signes de dégénérescence est une formation bénigne qui se développe dans la couche musculaire de l'utérus. Le nœud est composé de fibres lisses réparties à différents endroits. Les nœuds peuvent être de n'importe quelle forme et forme à différents endroits. Il peut y en avoir plusieurs ou la défaite est unique.

Ces dernières années, l'attitude envers les fibromes utérins en Russie a été considérablement modifiée. Il y a plusieurs décennies, de nombreux médecins étaient convaincus que dans la plupart des cas, les fibromes se transforment en une tumeur maligne. Aujourd'hui, il était possible de réfuter ce fait, et le risque de cette maladie est réduit au minimum. La renaissance d'une maladie à une autre doit être causée par des facteurs irritants. Grâce aux recherches effectuées, il a été possible de changer les méthodes de traitement et les médecins prescrivent désormais des médicaments plus doux pour les fibromes..

Causes des fibromes

Les fibromes sont une maladie gynécologique grave qui peut survenir pour diverses raisons. Les principaux signes de fibromes cervicaux n'ont pas encore été entièrement compris, ce qui peut expliquer pourquoi la maladie est rarement détectée à un stade précoce. Le principal facteur de développement est que la cellule de la couche musculaire change pathologiquement, provoquant ainsi la croissance de l'éducation. Aujourd'hui, les médecins adhèrent à deux théories concernant le développement de maladies qui ne sont pas entièrement comprises:

  • Congénital. Les cellules de l'utérus chez le fœtus se développent jusqu'à 38 semaines de gestation. Et lorsqu'ils sont exposés à des facteurs défavorables, ils peuvent avoir un effet négatif sur l'utérus. Si la cellule a été endommagée, elle reste dans l'utérus après la naissance de la fille. Pendant la production de l'hormone sexuelle féminine, vous pouvez rencontrer des problèmes dans le travail de l'utérus.
  • Menstruations multiples. Dans la seconde moitié du cycle menstruel, les cellules commencent à se diviser, se préparant fructueusement à la fécondation de l'œuf. Si la grossesse ne se produit pas et que le corps rejette la couche, la menstruation commence. Et ces muscles lisses qui ont eu le temps de se former sont détruits par l'apoptose. Certaines cellules peuvent ne pas mourir, mais passer à la division suivante.

Souvent, les femmes qui ont récemment subi une chirurgie des organes génitaux ou abdominaux souffrent de fibromes utérins. Un traitement intempestif du processus inflammatoire peut également développer cette maladie. Afin de prévenir l'apparition de fibromes utérins, il est nécessaire de consulter un gynécologue en temps opportun et de traiter toute maladie. Les femmes à risque ont subi des avortements et des curetage à plusieurs reprises.

Normes de la taille de l'utérus avec des fibromes

L'un des soupçons notables de fibromes est une augmentation de la taille de l'utérus, comme pendant la grossesse. Par conséquent, les gynécologues comparent sa taille aux semaines de grossesse. Il n'y a pas d'autres maladies dans lesquelles l'organe devient plus gros. À l'aide d'un examen, il sera possible de déterminer la présence de fibromes, mais pour connaître la taille exacte, une échographie est nécessaire. Avec les pathologies, l'utérus augmente de manière inégale, car les ganglions peuvent être situés sur différentes parties de l'organe.Dans ce cas, une échographie doit simplement être effectuée afin de prescrire le traitement approprié au patient. Selon la taille des formations de myome, il existe différentes étapes:

  • petit jusqu'à 25 mm;
  • moyen - 25-60 mm;
  • grand plus de 60 ml.

La taille des nœuds et leur nombre dépendent de la façon dont la maladie évoluera et se développera. À partir de la photo sur Internet, vous pouvez voir les différents stades des fibromes utérins, voir ses signes et symptômes.

Les principaux signes de la maladie

Comme toute maladie, la maladie peut être asymptomatique ou avoir un tableau clinique prononcé, qui dépend du type de fibromes utérins, ainsi que du traitement. Une maladie qui ne se manifeste d'aucune façon est souvent découverte par hasard lors d'un examen. Parfois, une femme s'inquiète des dysfonctionnements mineurs du système reproducteur, des maux et de la fatigue, que de nombreuses personnes comparent à un stress excessif. Du début du nœud à l'apparition de symptômes graves, cela peut prendre des temps différents, parfois il faut quelques mois et dans certains cas, la maladie est asymptomatique pendant des années. La durée de cette période dépend des caractéristiques individuelles du corps féminin..

Les principaux signes d'une augmentation des fibromes utérins chez la femme et des symptômes caractéristiques:

  • Règles douloureuses. Ce symptôme peut également apparaître dans d'autres maladies gynécologiques, mais c'est une caractéristique des fibromes..
  • Violation de la menstruation. En raison de l'apparition de nœuds, la durée des règles peut être perturbée, ce qui conduit souvent à une anémie..
  • Augmentation du bas de l'abdomen. Cela est dû à un fibrome envahissant.
  • Urination fréquente. Ce symptôme se produit en raison de gros fibromes qui compriment les organes adjacents..
  • Infertilité. Si vous essayez de tomber enceinte depuis longtemps, mais que cela ne fonctionne pas, vous devez consulter un médecin et vous faire tester pour les fibromes, car cela peut interférer avec l'implantation de l'embryon..

Les principaux symptômes des fibromes utérins peuvent se développer ou apparaître soudainement. Les symptômes supplémentaires comprennent: fièvre, douleur sourde, faiblesse générale. Les symptômes qui apparaissent dépendront de l'emplacement, de la taille de la tumeur, du type de néoplasme.

Signes de fibromes sous-muqueux

Les fibromes sous-muqueux diffèrent dans leur localisation - ils sont situés sous la membrane muqueuse de l'utérus. Une caractéristique distinctive de cette étape est que sa croissance commence vers l'intérieur. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, il est nécessaire de commencer le traitement en temps opportun, car l'organe est transformé avec une augmentation de l'abdomen et une douleur constante. Si le traitement est refusé, la maladie peut provoquer une infertilité, car l'embryon ne peut pas se fixer à l'utérus. Cependant, après la lutte contre les fibromes, la grossesse peut être planifiée après une courte période. Toutes les femmes ne savent pas reconnaître les signes des fibromes utérins, et pour ne pas manquer le développement de la maladie, il est nécessaire de consulter régulièrement un médecin.

Symptômes des fibromes sous-séreux

La formation sous-séreuse est située dans la couche musculaire et se développe vers la cavité abdominale, et a donc un effet négatif sur les organes voisins. Par conséquent, les premiers signes de la maladie peuvent indiquer une pathologie en eux. Souvent, les femmes diagnostiquent des fibromes utérins symptomatiques lorsque le traitement médicamenteux est inefficace.

Le nœud peut être de différentes tailles, avec sa croissance, de tels échos de fibromes utérins apparaissent:

  • douleur vive lors de la torsion;
  • crampes abdominales irradiant vers le bas du dos, anus.

Une fois que le médecin a entendu les symptômes des fibromes cervicaux chez une femme que vous avez, il vous prescrit un traitement complet.

Symptômes des fibromes interstitiels

Le myome peut être localisé dans les parois de la couche musculaire. Il y a quelques années, cette maladie ne faisait peur que chez les femmes d'âges différents, car seules des méthodes chirurgicales étaient utilisées pour le traitement. Aujourd'hui, d'autres méthodes sont utilisées pour cela, et l'opération n'est effectuée que lorsque le myome atteint des proportions gigantesques et menace la vie de la femme. Les principaux signes de cette condition sont les suivants:

  • douleur abdominale basse;
  • une augmentation de l'abdomen en volume;
  • anémie;
  • saignement qui n'est pas associé à la menstruation.

Seul un médecin doit traiter le traitement de ce type de fibrome afin de préserver l'organe génital. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui planifient une grossesse à l'avenir. Sur notre site Web, vous pouvez trouver des critiques sur le traitement des fibromes utérins, ses symptômes et ses signes.

Traitement des fibromes utérins

Le traitement des fibromes utérins dépend de l'emplacement, des symptômes et de la taille. Si le fibrome est petit et ne se développe pas, la maladie peut être guérie avec des pilules hormonales. Avec une telle thérapie, vous devez régulièrement consulter un médecin pour contrôler votre état. Cela ne vaut pas la peine de vous prescrire un traitement, le médecin traitant doit le faire. Lorsque la taille du fibrome commence à augmenter, il est nécessaire de commencer des méthodes peu invasives pour éliminer les nœuds. La myomectomie est un type de chirurgie qui ne nécessite pas d'incision. Après la moitié du vagin, des instruments spéciaux sont insérés pour une opération sous anesthésie.

La laparoscopie est une procédure réalisée sous anesthésie générale. L'ensemble de l'opération est mis en place sur la caméra vidéo et la source lumineuse. Une procédure telle que la myomectomie présente un inconvénient majeur: la possibilité de récidive si de petits fibromes restent dans l'utérus, qui étaient invisibles pendant la chirurgie. Cette procédure a également un certain nombre de contre-indications:

  • maladies du système respiratoire;
  • problèmes avec le système cardiovasculaire;
  • obésité;
  • Diabète;
  • plus de 4 nœuds;
  • insuffisance hépatique.

Traitement aux EAU

Les médecins de nos cliniques pour le traitement des fibromes utérins essaient d'utiliser des méthodes sûres, dont l'embolisation de l'artère utérine. La base de cette méthode est que le vaisseau qui alimente l'utérus est bloqué. Le chevauchement se fait avec des particules d'embolisation qui sont insérées à travers le cathéter. Le sang cesse de couler et de nourrir les fibromes, ce qui fait qu'il commence à diminuer de volume ou disparaît complètement. Ce type de traitement est disponible pour les fibromes de toute taille, et il peut être utilisé pour éliminer tous les nœuds qui ne peuvent même pas être détectés à l'échographie et à la tomodensitométrie..

La particularité de cette procédure est qu'elle est totalement sûre et réalisée sans anesthésie. Le risque de récidive de la maladie est minimisé, la procédure elle-même est très efficace. Après son exécution, la femme présente des symptômes désagréables, la qualité de la vie intime s'améliore, la fonction reproductrice et l'utérus sont préservés.

Si vous souhaitez soigner les fibromes à Moscou, vous pouvez demander conseil aux meilleurs spécialistes. Boris Yurievich Bobrov et Dmitry Mikhailovich Lubnin - Les candidats en sciences médicales vous conseilleront et effectueront un examen complet. Ces médecins sont très expérimentés et classés. Avant de prescrire un traitement, ils diagnostiquent et prescrivent un traitement en tenant compte des caractéristiques du corps du patient. Ces médecins sont les conseils avisés de notre site, et vous avez donc toutes les raisons de leur faire confiance. Si vous refusez un traitement rapide, les fibromes utérins se développeront rapidement et les symptômes de la maladie augmenteront.

  1. Bobrov B.Yu. Obstétrique et gynécologie / Bobrov B.Yu., Alieva, A.A.-№ 5, 2004.-68 p..
  2. Sidorova I.S. Fibromes utérins (aspects modernes de l'étiologie, de la pathogenèse, de la classification et de la prévention). Dans le livre: Myome de l'utérus. Ed. EST. Sidorova. M: MIA 2003; 5-66.
  3. Kustarov V.N. Fibromes utérins / Kustarov V.N., Linde V.A., Aganezova N.V. - SPb.: Spécial. Lit-2001 - 360 s.

Trois approches principales du traitement des fibromes utérins

Le myome de l'utérus est un fibrome, une tumeur d'étiologie bénigne. Ses principaux lieux de localisation peuvent être les parois de l'utérus ou à l'intérieur des parois de l'utérus.

La maladie peut commencer par l'apparition d'une tumeur ne dépassant pas quelques millimètres de diamètre; à mesure qu'elle grandit, son diamètre peut augmenter jusqu'à plusieurs centimètres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de plusieurs tumeurs à la fois.Pour estimer la taille du fibrome, les médecins la mesurent avec la taille de la position du fond utérin pendant la grossesse.

Causes d'occurrence

Les raisons suivantes peuvent servir de base au développement de ce processus pathologique:

  1. Prédisposition génétique (hérédité accablée).
  2. Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  3. Maladies dans lesquelles survient une hyperplasie de l'endomètre de la couche interne de l'utérus (polypes, endométriose, kyste ovarien).
  4. Utilisation fréquente de dispositifs intra-utérins et avortement, inflammation.
  5. Maladies des organes génitaux causées par une infection.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel, dont la survenue est facilitée par des situations stressantes.
  7. Maladie du système endocrinien, diabète sucré, surpoids.
  8. Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. Utilisation de contraceptifs oraux (pilules).
  11. Rayonnement ultraviolet excessif.

Types de fibromes utérins

Il existe les types suivants de fibromes utérins:

  1. La formation pathologique intermusculaire (intramurale) est située à l'intérieur de la couche du myomètre.
  2. Le site abdominal (sous-séreux) de localisation du néoplasme se produit sous la membrane muqueuse de la couche utérine.
  3. Sous-muqueux (sous-muqueux) pour ce type de pathologie, il est caractéristique que le néoplasme soit situé à l'intérieur de la membrane muqueuse.
  4. Une tumeur interconnectée (intraligamentaire) apparaît dans la région des ligaments utérins.

Symptômes

Dans les premiers stades, cette condition pathologique est généralement asymptomatique..

Lorsque la taille du néoplasme est de 2 cm de diamètre, les premiers symptômes du tableau clinique peuvent apparaître:

  1. Une femme au début du cycle menstruel a des crampes spastiques dans le bas de l'abdomen.
  2. Le cycle menstruel, sur toute sa longueur, s'accompagne d'une douleur constante.
  3. Il faut avertir que les règles semblent abondantes.
  4. Dans les intervalles entre le cycle menstruel, un écoulement maculé d'impuretés sanguines apparaît.
  5. La durée des menstruations est violée, elles peuvent être réduites ou, au contraire, allongées.
  6. Le symptôme le plus alarmant est qu'une femme ne peut pas concevoir d'enfant..

Aux stades ultérieurs et ultérieurs de la maladie, des symptômes plus graves peuvent s'ajouter à ce tableau clinique:

  1. Augmentation de la douleur abdominale, qui irradie souvent vers les jambes ou la région lombaire. Leur renforcement peut se produire dans le contexte d'une augmentation du travail physique et au repos.
  2. Il y a une augmentation de l'abdomen, tandis que le poids corporel ne change pas.
  3. En raison de sa prolifération, le fibrome commence à exercer une pression sur les organes voisins (vessie, intestins), ce qui provoque chez la femme un trouble des selles (constipation) et une miction douloureuse.
  4. Un symptôme très inquiétant peut être l'apparition d'une image d'un abdomen aigu. De tels symptômes sont observés si la jambe du néoplasme est tordue et qu'une nécrose s'est développée à la suite d'une nécrose. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente..

Les fibromes peuvent être reconnus par des signes indirects:

  1. Dans le contexte de saignements fréquents, une anémie se développe.
  2. Des maux de tête dans les régions temporales et des vertiges apparaissent.
  3. Des douleurs thoraciques peuvent apparaître.
  4. À la suite de pensées anxieuses, des états névrotiques se développent, combinés à un sentiment d'anxiété, de danger.

Pourquoi les fibromes sont dangereux?

Le myome de l'utérus ne constitue pas une menace pour la vie d'une femme, mais si un traitement rapide n'est pas effectué, l'apparition de complications constitue une menace pour la vie du patient:

  • Une conséquence dangereuse est que le myome commence à passer d'un néoplasme bénin à un néoplasme malin, se manifestant sous la forme d'un cancer du col de l'utérus. Ce processus pathologique est facilité par une diminution de l'immunité. Une telle dégénérescence est observée chez 2% des patients atteints de cette pathologie..
  • Le développement d'une anémie ferriprive à la suite d'un saignement prolongé. Dans cette condition, une femme éprouve:
    • Maux de tête et vertiges.
    • Pâleur et cyanose de la peau.
    • Un évanouissement apparaît.
    • Perte de force et essoufflement.
    • Concentration et distraction altérées.
  • La nécrose tissulaire se produit en raison d'une altération du flux sanguin dans la jambe du nœud fibrome. Cela se produit le plus souvent après un travail physique prolongé et se caractérise par l'apparition d'un tableau clinique aigu:
    • Une femme a une douleur aiguë dans le bas-ventre.
    • La température corporelle monte brusquement à des niveaux critiques.
    • Des nausées peuvent apparaître, se transformant en vomissements.
  • Si la mauvaise méthode de traitement est choisie, les gros fibromes en croissance peuvent exercer une pression multiple sur les organes adjacents. Avec une pression excessive sur les intestins, une femme ne peut pas faire caca, la constipation se produit. Si une pression est appliquée sur la vessie, il peut être difficile d'uriner.
  • Parfois, au cours de ce processus pathologique, une grossesse survient, mais la porter s'accompagne de menaces constantes de fausse couche. Et dans le cas de son cours normal, au moment de l'accouchement, non seulement un géant, mais même un petit nœud de myome, peut interférer avec la sortie normale du fœtus du canal génital.

Diagnostique

Méthodes de diagnostic:

  • Le diagnostic exact des fibromes utérins est établi par un gynécologue. Avec un examen gynécologique, le premier signe est son augmentation. Pour une confirmation précise du diagnostic, une échographie ou une IRM est obligatoire. Avec lui, vous pouvez établir la taille du néoplasme, quel nœud, où se trouve son emplacement, le nombre de nœuds de myome.
  • L'hystéroscopie est prescrite à des fins de biopsie, pour une analyse histologique ultérieure. Il vous permet d'établir la structure du fibrome.
  • La méthode laparoscopique (moderne) est utilisée en parallèle avec le diagnostic et le traitement des néoplasmes sous-séreux.

Traitement des fibromes

Il existe deux façons de traiter les fibromes utérins:

  1. Un traitement conservateur. Pour cela, des médicaments, l'homéopathie, des herbes médicinales, des sangsues, des produits apicoles sont utilisés..
  2. Chirurgie. La méthode implique des méthodes chirurgicales d'intervention.

Si une femme dont l'âge a dépassé la barre des 40 ans, qu'elle est en état de ménopause et que la taille du néoplasme ne dépasse pas le niveau de 12 semaines, le traitement d'une femme pendant la ménopause peut être effectué sans chirurgie. Dans ce cas, il est très important qu'elle ne soit pas dérangée par la douleur et que le tableau clinique ne présente pas de symptômes aggravés..

Traitement médical

L'effet d'un tel traitement contribue à la résorption des fibromes, à la réduction des néoplasmes, uniquement si le fibrome est petit et ne dépasse pas un cm et demi. Ces formes posologiques sont mieux utilisées comme méthode de traitement supplémentaire.

  • Le traitement avec des contraceptifs oraux contraceptifs est prescrit:
    • Désogestrel.
    • Novinet.
    • Marvelon.
    • Mercilon.
    • Rigevidon.
    • Ovidon.

    Traitement avec des recettes folkloriques

    Dans le traitement de ce processus pathologique, des recettes oubliées de la médecine traditionnelle sont utilisées. Mais leur utilisation à domicile n'a lieu que dans les cas suivants:

    • Lorsqu'une femme est en période préménopausique (non ménopausée). Dans ce cas, une diminution du niveau d'hormones est observée dans le corps de la femme et, par conséquent, l'utilisation d'herbes médicinales peut avoir un effet positif..
    • Les premiers stades des fibromes.
    • Consultation obligatoire avec un gynécologue.
    • Utiliser des infusions, des teintures et des décoctions médicinales uniquement comme méthode de traitement supplémentaire.
    • Il est impossible de guérir complètement des fibromes utérins avec des méthodes qui n'impliquent que l'utilisation d'herbes médicinales..

    Lors du choix d'une telle méthode de traitement, vous devez savoir que les plantes médicinales, en fonction de leur action, peuvent être divisées en plusieurs groupes, dont chacun exercera un certain effet thérapeutique:

    • Plantes antinéoplasiques. Ce groupe comprend les herbes:
      • Potentille des marais.
      • Ciguë.
      • Herbe de chélidoine.
      • Zyuznik européenne.
      • Utérus de Borovaya.
      • Gui blanc.
    • Herbes médicinales à effet immunomodulateur:
      • Rhodiola rosea.
      • Éleuthérocoque.
      • Schisandra chinensis.
      • Marais de Zamaniha.
      • Aralia Mandchourie.
    • Herbes, dont les actions visent à restaurer les menstruations, leur cycle et à éliminer le symptôme de la douleur:
      • Herbe de camomille.
      • Saut.
      • La tanaisie.
      • Herbe de rêve.
    • Si une femme a des saignements utérins pendant la pause entre les cycles menstruels, il ne sera pas superflu d'utiliser les herbes suivantes:
      • Achillée.
      • Herbe de bourse de berger.
      • Fruits de l'épine-vinette.

    Vous pouvez préparer des décoctions, des teintures et des infusions sans quitter votre maison, par vous-même.

    Décoctions et infusions

    Les recettes suivantes sont utilisées pour la préparation de décoctions et d'infusions:

    • Prenez 30 grammes d'ortie et de millefeuille, versez de l'eau bouillante (250 ml) et versez dans un thermos. Insister sur le mélange obtenu pendant 3 heures et boire avant les repas 3 fois par jour, 80 ml.
    • Avec le diagnostic de fibromes, un bon effet est observé lors de l'utilisation d'une décoction de graines de chanvre, ils la boivent 3 tasses à café par jour pendant 14 jours.
    • L'utérus de sanglier (une cuillère) est versé avec de l'eau bouillie dans un volume de 1 tasse, cuit à la vapeur dans un bain-marie pendant 10 minutes et consommé dans une cuillère à soupe 1 heure avant les repas.

    Pour préparer des teintures alcoolisées, vous pouvez utiliser la recette suivante:

    • Prenez 250 grammes d'alcool et ajoutez-y une cuillerée de membranes de noix et laissez infuser pendant 14 jours. La teinture peut être consommée en 30 gouttes, pas plus de 3 fois par jour.
    • Broyez 10 grammes dans un hachoir à viande. racine de bardane, ajoutez un demi-litre d'eau chaude et laissez infuser pendant 12 heures. La perfusion peut être prise 4 fois par jour pendant 30 jours. Après une pause de dix jours, il est possible de réappliquer la perfusion.

    Bains hygiéniques

    Les herbes médicinales peuvent être utilisées non seulement pour un usage interne, mais également pour un usage externe, pour la douche et la mise en place de bains hygiéniques:

    • À cette fin, un récipient profond est pris, une cuillerée de beurre, de miel et de goudron y sont ajoutés. La solution est mélangée, un tampon imbibé est inséré dans le vagin pendant la nuit. Le lendemain, de l'huile de camphre est appliquée, un tampon imbibé est placé profondément dans le vagin. Ces procédures alternent tout au long du mois.
    • L'herbe séchée de chélidoine dans le volume d'une cuillère à soupe est versée avec de l'eau bouillante et languit dans un bain-marie pendant une demi-heure, après quoi elle est filtrée et utilisée pour se doucher pas plus de deux fois par jour.
    • Infusion de fleurs de calendula. Pour sa préparation, une cuillère de fleurs de calendula séchées est versée avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 litre, après quoi elle peut être versée dans un thermos et insistée pendant une nuit. Le matin, la perfusion peut être prise en plusieurs gorgées avant les repas, pendant deux semaines. Ou utiliser pour des bains hygiéniques.

    Méthodes de traitement chirurgical

    Parfois, il y a un manque de traitement médicamenteux, il n'est pas toujours possible d'obtenir une dynamique positive dans le traitement de ce processus pathologique.

    Une intervention chirurgicale devient une condition inévitable pour plusieurs raisons:

    1. Modifications de la taille de l'utérus âgées de plus de 12 semaines. Dans le même temps, il y a une augmentation de la pression sur les organes les plus proches..
    2. Le développement de la croissance des fibromes s'accompagne de saignements utérins abondants.
    3. Mort et nécrotisation néoplasiques.
    4. Adhésion au myome utérin de l'adénomyose.

    Après un examen détaillé, le médecin décide d'opérer ou non le patient..

    Pour cela, trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés:

    1. Laparoscopie. Pour le réaliser, une petite incision est pratiquée sur la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle la chirurgie a lieu.
    2. Hystéroscopie. Pour une telle opération, une incision n'est pas nécessaire. L'ensemble du déroulement de l'opération est effectué par le vagin.
    3. Laparotomie. Il s'agit d'un type de chirurgie abdominale dans laquelle une incision est pratiquée dans le bas de l'abdomen. Il est utilisé extrêmement rarement lorsqu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour les symptômes d'un abdomen aigu (avec torsion du pédicule du myome suivi d'une nécrose).

    Si la croissance des fibromes se produit très rapidement et en peu de temps, une méthode radicale est utilisée, l'ablation complète du corps de l'utérus (hystérectomie).

    Les deux premières options d'intervention chirurgicale peuvent être considérées comme les plus populaires. Leur avantage le plus important est l'absence de sutures chirurgicales, la rééducation rapide d'une femme malade et la capacité de préserver la fertilité..

    La prévention

    Pour éviter l'apparition de cette pathologie, il est nécessaire d'observer un ensemble de mesures visant à maintenir le fonctionnement normal du corps et d'observer les règles d'un mode de vie sain..

    Une femme a besoin de:

    • Surveillez votre état psycho-émotionnel, maîtrisez les situations stressantes, si possible, gardez l'esprit tranquille et ne succombez pas à la panique dans un environnement difficile.
    • Adhérez aux règles d'une alimentation équilibrée. Utilisez correctement le mode de travail et de repos. Faites des promenades quotidiennes au grand air.
    • Surveillez votre apparence et contrôlez votre poids.
    • Renforcer le système immunitaire en durcissant le corps avec des traitements à l'eau.
    • Dans un délai d'un an, subir un examen médical et être examiné par un gynécologue. À l'âge de 40 ans, une fois par an, subir une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin.
    • Protégez-vous correctement des grossesses non désirées, évitez l'avortement.
    • Avoir une vie sexuelle régulière.
    • Évitez une exposition excessive à la lumière directe du soleil.
    • En automne et au printemps, consommez en outre des complexes enrichis, qui comprennent des vitamines des groupes A, C, E, ainsi que du fer et de l'iode, du cuivre et du zinc.

    Le complexe de ces mesures évitera le développement de fibromes utérins.

    Commentaires

    Avis des femmes sur les fibromes utérins:

    Quoi éviter avec les fibromes?

    Avec le développement de cette maladie, le respect de certaines règles est requis, ce qui ne permettra pas la progression rapide de ce type de pathologie:

    • Une femme malade ne peut pas utiliser de procédures basées sur un effet thermique (bains chauds, saunas, bains).
    • Lors du choix d'un lieu de vacances, choisissez des pays au climat tempéré; en été, évitez une exposition prolongée au soleil. L'irradiation ultraviolette peut entraîner une exacerbation et une progression soudaines de la maladie
    • Dormez au moins 8 heures par jour.
    • Évitez les situations stressantes.
    • Respectez toutes les prescriptions prescrites par le médecin.

    L'efficacité du traitement de cette maladie ne peut être atteinte que si les règles et règlements sont respectés avant et après la chirurgie..

    Dans le cas où l'opération n'a pas été effectuée et que le traitement est effectué médicalement ou à l'aide de recettes de médecine traditionnelle, le patient doit savoir que ce type de thérapie n'est pas efficace et ne donne pas un bon résultat, et peut parfois nuire à la santé (utilisation déraisonnable et analphabète de plantes médicinales).