Principal
Cirrhose

Cirrhose

Les symptômes de la cirrhose du foie sont le signe d'une maladie potentiellement mortelle et indiquent la nécessité de rechercher d'urgence des soins médicaux qualifiés. Le traitement opportun d'une maladie peut prolonger la vie d'une personne.

La maladie devient la principale cause de décès chez les patients âgés de 35 à 60 ans. Les hommes sont le plus souvent à risque.

Causes de la cirrhose

Le foie est une glande digestive vitale qui remplit de nombreuses fonctions dans le corps d'un enfant, adulte. Elle participe activement à la neutralisation des toxines, poisons, allergènes et autres substances nocives, au processus de digestion et à la conversion de diverses sources d'énergie en glucose. En outre, le foie assure la reconstitution et le stockage des vitamines, est responsable de la synthèse du métabolisme du cholestérol, des lipides et des glucides, de la production de bile.

La cirrhose de la glande digestive fait référence à la pathologie d'un type évolutif chronique. La maladie provoque une destruction du foie et une restructuration du lit vasculaire, une diminution du nombre d'hépatocytes, une prolifération du tissu conjonctif, l'apparition de ganglions de régénération. L'évolution asymptomatique du processus destructeur du foie prédétermine la mise en œuvre intempestive de mesures thérapeutiques. Les causes de la cirrhose du foie sont présentées dans une longue liste. Ceux-ci inclus:

  • hépatite transférée, y compris les formes «B», «C», «D», «G»;
  • non-respect du régime alimentaire lors du traitement de maladies, intoxication du corps;
  • dépendance aux boissons alcoolisées, quelle que soit la concentration d'éthanol;
  • le développement de problèmes avec les processus métaboliques dans le corps du patient, accompagnés d'une hépatose graisseuse;
  • empoisonnement avec des médicaments, de la nourriture;
  • conditions de travail nocives, provoquant l'ingestion de sels de métaux lourds, de poisons industriels, de composés chimiques toxiques dans le corps du patient;
  • mauvaise organisation d'une alimentation et d'un apport alimentaire nutritifs;
  • pathologies congénitales;
  • négligence dans le traitement de la maladie des calculs biliaires, de la cholangite et d'autres maladies du tube digestif;
  • infection par les helminthes, les champignons Candida;
  • manque de traitement rapide des pathologies hépatiques à un stade précoce de leur développement.

Avec l'influence simultanée de plusieurs facteurs indésirables, la dégénérescence pathologique du tissu hépatique s'accélère.

Les symptômes de la maladie

La pathologie évolutive chronique de la glande digestive constitue un grave danger pour la vie des patients, quels que soient leur âge, leur nationalité et leur religion. La cirrhose, qui peut ne pas présenter de symptômes pendant une longue période, provoque des lésions irréversibles du tissu hépatique. Les principaux signes de pathologie comprennent:

  • épuisement, fatigue corporelle accrue;
  • violation de la conscience et des manières comportementales;
  • diminution de l'appétit;
  • saignement des tissus mous de la cavité buccale;
  • troubles du système neuromusculaire;
  • lourdeur et douleur dans l'abdomen;
  • attaques de nausées, vomissements avec caillots sanguins;
  • douleur des articulations et des fibres musculaires;
  • épaississement des phalanges supérieures des doigts;
  • une augmentation des varicosités sur le corps du patient;
  • jaunissement de la coquille externe du globe oculaire, peau et rougeur des pieds et des paumes;
  • gonflement des membres inférieurs, de la langue;
  • l'apparition de sensations de démangeaisons de la peau;
  • incidence élevée de saignements des cavités nasales;
  • une augmentation de l'état de température du corps du patient;
  • détection d'une rate hypertrophiée et d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • déficience de mémoire;
  • hypertension portale entraînant une altération du flux sanguin dans la veine porte.

Les signes détectés de cirrhose du foie indiquent un problème de santé grave et la nécessité de rechercher d'urgence l'aide d'un gastro-entérologue, d'un hématologue.

Complications et conséquences

L'état pathologique de la glande digestive vitale entraîne le développement de multiples complications. Les conséquences de la cirrhose du foie sont dangereuses pour la santé du patient. Ceux-ci inclus:

  • ascite, provoquant un excès de liquide dans la cavité abdominale et une péritonite;
  • encéphalopathie hépatique, hémorragie interne, thrombose;
  • problèmes avec le travail des reins, des intestins, de l'estomac
  • insuffisance hépatique et coma;
  • diagnostic de la septicémie, de la pneumonie et d'autres types de pathologies infectieuses;
  • carcinome de la glande digestive, qui figure sur la liste des néoplasmes malins;
  • décès d'un patient.

La recherche en temps opportun de soins médicaux qualifiés et de traitement de la cirrhose du foie offre la possibilité de sauver la vie d'une personne qui a été diagnostiquée avec une maladie aussi grave..

Classification des maladies

Les raisons du développement de la destruction pathologique du tissu hépatique déterminent les types de maladie. Selon les caractéristiques morphologiques, petit nodulaire avec des nœuds, de 1 mm à 3 mm de diamètre, grand-nodulaire, avec des cicatrices, d'un diamètre supérieur à 3 mm, on distingue la cirrhose de la glande digestive. On note également une forme de destruction septale et mixte incomplète de ses tissus. Pour les raisons et les conditions d'apparition de la maladie, on distingue la cirrhose hépatique alcoolique, médicinale, congénitale, virale, biliaire secondaire, stagnante, idiopathique, métabolique-alimentaire.

En outre, la pathologie comporte quatre étapes dans le développement de la maladie. Chacun d'eux a ses propres symptômes. Le premier est le degré compensé de la maladie. Quand cela se produit, l'absence de symptômes prononcés, des sensations douloureuses à court terme dans le côté droit sont notées. Ils apparaissent après avoir consommé de l'alcool, des aliments épicés, gras et frits. Selon les résultats des tests, une diminution de la quantité de bilirubine, l'indice de prothrombine du sang.

Le deuxième développement sous-compensé de la maladie est caractérisé par une fréquence élevée de sensations douloureuses dans l'abdomen droit, une perte de poids, une faiblesse et une fatigue accrues et une perte de cheveux sous les aisselles. Périodiquement, il y a des crises de nausée, d'ascite à court terme. Après avoir passé le diagnostic, une diminution de l'indice de prothrombine du sang, de l'albumine et du pigment hémoglobinogène est notée. À ce stade du développement de la maladie, il est important de développer le schéma correct de mesures thérapeutiques visant à empêcher sa progression..

Le troisième stade décompensé du développement de la pathologie est caractérisé par une teinte jaune de la peau, une sclérotique oculaire, une faiblesse constante du patient, des problèmes de sommeil, des accès de nausées et de vomissements, l'apathie et l'indifférence envers le monde extérieur. Il devient la cause d'hémorragies internes, de formation de tumeurs cancéreuses, de coma hépatique, de péritonite et d'autres conditions pathologiques du patient, provoquant sa mort. Les indicateurs de l'albumine, du pigment hémoglobinogène, de l'indice de prothrombine du sang sont réduits à un niveau critique.

Lors du diagnostic de la quatrième étape du développement de la maladie, il est impossible d'arrêter la progression des processus destructeurs du tissu hépatique. Dans une telle situation, la mort est inévitable. Les parents et amis du patient malade sont informés du pronostic défavorable. On lui prescrit des analgésiques contenant des stupéfiants.

Diagnostic de la cirrhose du foie

Les signes de la maladie prédéterminent la nécessité de consulter un gastro-entérologue ou un hématologue. Pour confirmer ou nier un diagnostic mortel, le patient doit être examiné. Le diagnostic de la cirrhose du foie implique un certain nombre d'études. Leur liste comprend:

  • collection d'anamnèse;
  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • CT et échographie du foie;
  • angiographie et EGDS des organes du tube digestif;
  • recherche sur le virus de l'hépatite;
  • la recherche sur les radionucléides et la biopsie des tissus hépatiques;
  • analyse des matières fécales.

Traitement de la cirrhose

Les résultats de la recherche donnent l'occasion de déterminer le degré de lésion des tissus de la glande digestive vitale et de planifier un schéma thérapeutique pour la maladie. Les principales activités visant à restaurer la fonction hépatique comprennent:

  1. la réalisation d'une pharmacothérapie basée sur l'apport d'hépatoprotecteurs à base de composants végétaux, de complexes vitaminiques pour le foie, de phospholipides essentiels, de médicaments lipotropes, d'UDCA, de médicaments immunostimulants;
  2. organisation d'un régime alimentaire diététique;
  3. effectuer des procédures physiothérapeutiques, dont la liste comprend: la plasmaphorèse, l'effet des ultrasons sur un organe malade, l'inductothermie, l'iontophorèse à l'aide de solutions de sulfate de magnésium, d'iode, de novocaïne;
  4. traitement de la cirrhose du foie selon les recettes de la médecine traditionnelle, convenues avec le médecin et basées sur l'utilisation d'infusions, de décoctions à base de plantes, de jus de légumes;
  5. effectuer des exercices physiques du programme de thérapie par l'exercice;
  6. chirurgie de greffe de glande digestive.

Le traitement opportun d'une maladie dangereuse élimine le risque de complications graves et de décès.

Prévention de la pathologie

Le respect des règles d'hygiène de base, des conseils et des recommandations des médecins aidera à éviter le développement d'une cirrhose du foie. La prévention des maladies comprend un certain nombre de mesures préventives. Parmi eux, il convient de noter:

  • respect du régime numéro 5;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • une attitude sérieuse envers le traitement des maladies du tube digestif, l'hépatite;
  • l'utilisation de vitamines, minéraux, oligo-éléments;
  • prendre des médicaments uniquement après un rendez-vous chez le médecin.

La mise en œuvre de mesures aussi simples est la clé de longues années de vie sans cirrhose hépatique..

Cirrhose du foie - comment vivre

Le problème de l'incidence de la cirrhose du foie est aujourd'hui très pertinent. Selon les statistiques mondiales, malheureusement, le nombre de patients, de victimes et de décès dus à ce terrible diagnostic augmente chaque année. Avec une maladie telle que la cirrhose du foie, un traitement est possible, mais à certains stades, car à la suite d'un processus assez long, souvent latent, la cause peut être révélée trop tard et finalement, la maladie conduit au cancer. L'Organisation mondiale de la santé a identifié le cancer du foie comme la huitième maladie la plus mortelle.

Le foie est un organe vital

Le foie est un organe unique avec une double circulation sanguine, lorsque l'artère hépatique et la veine porte, leurs branches terminales, se connectent pour former un réseau capillaire. Le foie contient de 50 à 100000 lobules, qui se forment autour des veines centrales, puis s'écoulent dans la veine hépatique, puis dans la veine cave inférieure - la plus grande, qui transporte le sang de la moitié inférieure du corps vers notre cœur.

Lorsque le sang traverse le foie, les cellules éliminent les substances toxiques du corps, telles que les bactéries nocives, les cellules sanguines défectueuses et d'autres éléments étrangers. La destruction des globules rouges défectueux conduit à la formation du pigment bilirubine. Les cellules du foie le capturent et le modifient, puis le libèrent dans des canaux spéciaux appelés canaux biliaires. Le développement ultérieur de la maladie entraîne des conséquences et des troubles plus graves..

Le foie a un grand nombre de fonctions qu'il doit remplir, les principales sont les suivantes:

  • la formation de bile par les cellules hépatiques;
  • transport de la bilirubine liée;
  • l'échange de glucose, sa transformation en un amidon spécial, qui est ensuite stocké dans les cellules hépatiques.

Le foie est une véritable «usine» pour notre corps, produisant des protéines, assurant le processus de coagulation du sang, le nettoyant des toxines. Avec des dommages, la densité tissulaire augmente dans l'organe, une pression excessive se produit, une stagnation du liquide se développe, des complications surviennent associées à l'ouverture des veines, ce qui ne devrait pas être le cas. Le corps commence progressivement à s'empoisonner avec des substances toxiques, d'autres conséquences graves surviennent.

Cirrhose du foie - qu'est-ce que c'est? Dans un état sain, cet organe de notre corps est assez élastique, doux et humide. La cirrhose est une cicatrisation, qui est une tentative par un organe de restaurer son état antérieur, mais en vain. Lorsque le processus inflammatoire prend de nombreuses années et que le foie est endommagé, les cellules saines sont remplacées par du tissu cicatriciel et, par conséquent, au lieu d'un organe sain, un foie dense, petit et cicatrisé apparaît qui ne peut pas fonctionner correctement..

Quelles sont les causes de la cirrhose?

Les causes de la cirrhose peuvent être très différentes. Tout d'abord, il s'agit des hépatites virales B et C, des hépatoses alcooliques et graisseuses. En outre, la manifestation de la maladie peut être causée par des facteurs héréditaires, si un membre de la famille proche souffrait d'une maladie telle que la cirrhose du foie. La médecine moderne considère ces raisons dans le contexte des troubles de l'immunorégulation, du métabolisme. Ces pathologies sont moins fréquentes et sont mieux traitables, contrairement aux autres formes de diagnostic. Le diagnostic opportun de la cirrhose du foie vous permet de prolonger la vie d'une personne et de la ramener à un mode de vie à part entière.

L'hépatite virale est l'une des causes les plus courantes de cirrhose du foie. Sa propagation atteint aujourd'hui des proportions énormes, bien que les médecins tentent de trouver la solution au problème avec beaucoup d'optimisme. L'hépatite, contrairement à la cirrhose, n'est pas la "station" finale, lorsque le diagnostic est posé en temps opportun, le foie peut être guéri même avec de graves dommages.

Les méthodes de diagnostic modernes permettent d'établir avec précision le degré de fibrose au moment où le patient a demandé une aide médicale. Le médecin établit un pronostic et, avec le patient, prend une décision appropriée quand et comment commencer le traitement.

Tout commence par un processus inflammatoire dans le foie, quels que soient les agents pathogènes. En termes d'importance et de signification, c'est le deuxième organe après le cœur, et les moindres violations se reflètent négativement dans toute la vie d'une personne.

  1. La cirrhose biliaire primitive est une inflammation des petits canaux biliaires intrahépatiques, ainsi que la cicatrisation et la destruction du tissu hépatique, dont la taille augmente, acquiert une teinte verdâtre en raison de l'accumulation de bile. La cause de ce phénomène est inconnue, un mécanisme auto-immun est supposé.
  2. La cirrhose biliaire secondaire se développe avec un blocage prolongé à l'extérieur des voies biliaires hépatiques, par exemple avec des calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, une augmentation du foie se produit en raison de l'accumulation de bile. Ces patients sont aidés par une intervention chirurgicale, qui rétablit l'écoulement de la bile..

Symptômes de la maladie

Le foie lui-même est un organe qui n'est pas sensible à des manifestations telles que la douleur aiguë, il peut donc être assez difficile pour un patient de déterminer qu'il a des problèmes dans ce domaine particulier. Une personne découvre généralement son diagnostic par accident ou lorsqu'il est trop tard. Le patient peut se plaindre d'une faiblesse accrue, mais en même temps ne pas être conscient de la source réelle des maux.

Les principaux symptômes de la cirrhose peuvent être différents: fatigue générale, sensations de tiraillement dans la région du foie, étoiles capillaires dans la région de la ceinture, etc. Si vous remarquez au moins certains de ces symptômes chez vous-même ou chez vos proches, ne remettez pas à plus tard, mais prenez rendez-vous avec un bon spécialiste, en vous rappelant que toute maladie à un stade précoce est traitable..

Dans les stades suivants de la maladie, les symptômes progressent et se manifestent par des plaintes telles que jaunissement, démangeaisons, perte de poids. Peu à peu, d'autres organes vitaux commencent à être impliqués dans des processus destructeurs et, à des stades ultérieurs, de graves complications surviennent, incompatibles avec la vie normale du corps. Chez les patients, des vomissements avec un mélange de sang apparaissent, une grande quantité de liquide s'accumule dans l'abdomen et la température augmente.

L'un des signes avant-coureurs et des symptômes qui peuvent indiquer une cirrhose est une rougeur inexpliquée des paumes qui ne disparaît pas pendant une longue période. Dans ce cas, vous devez contacter un thérapeute et subir les examens appropriés..

Selon les statistiques, plus d'hommes que de femmes souffrent de cirrhose. Très probablement, cela est dû à un certain mode de vie, à une attitude à l'égard de l'alcool et surtout à ses quantités. En plus des symptômes évidents qui accompagnent la cirrhose, un problème tel que l'impuissance est ajouté. Le traitement de la cirrhose du foie chez l'homme, ainsi que chez la femme, commence par l'élimination de sa source et par la nomination d'un traitement spécial ou d'une chirurgie.

Chez les femmes, la cirrhose peut entraîner des irrégularités menstruelles et une infertilité..

Comme mentionné ci-dessus, la cirrhose est souvent asymptomatique. L'un d'eux est le manque d'absorption des nutriments. Étant donné que le processus d'écoulement de la bile dans le duodénum est perturbé, la capacité du corps à absorber les nutriments diminue. Un autre des symptômes est la jaunisse hépatocellulaire, lorsqu'une couleur jaune ou jaune-vert apparaît sur la peau et la sclérotique oculaire, causée par une augmentation de la bilirubine dans le sang et l'incapacité du foie à le nettoyer..

La bilirubine est également sécrétée par les reins et l'urine devient sombre. En même temps, il n'y a pas de bilirubine dans les matières fécales et elles deviennent légères.

Maladie causée par l'alcoolisme

La cirrhose alcoolique du foie dans le pays n'est pas moins un sujet brûlant, car chaque année, le nombre de ceux qui abusent du serpent vert ne diminue malheureusement pas. Selon les statistiques, ces patients représentent environ 50%. Comme on dit, chaque personne est le forgeron de son propre bonheur ou malheur, mais beaucoup le réalisent trop tard, alors que la santé est irrémédiablement perdue..

Quelle est l'essence de l'effet toxique direct de l'alcool sur le foie? Tout d'abord, les lésions membranaires commencent et le dépôt de graisse dans la cellule hépatique elle-même et sa mort ultérieure commence. Des cicatrices se forment et une cirrhose du foie se forme progressivement.

La cirrhose alcoolique du foie comporte trois étapes.

  1. Dégénérescence graisseuse du foie, lorsque les triglycérides s'accumulent dans ses cellules. Le foie grossit et prend une teinte jaune. Cette étape est réversible si vous arrêtez de boire.
  2. Hépatite alcoolique, caractérisée par une inflammation et la mort des cellules hépatiques. Dans certains cas, cette étape est encore réversible..
  3. La cirrhose elle-même, qui est l'étape finale et irréversible. À la place des cellules mortes, des tissus cicatriciels et une insuffisance hépatique apparaissent. La maladie progresse, le foie rétrécit. Cela conduit à une hypertension portale et une insuffisance hépatique. Il y a une augmentation significative de la pression dans la veine porte lorsqu'il y a une résistance au flux sanguin à l'intérieur de l'organe en raison de changements cicatriciels. Les veines de l'œsophage, des jambes et du rectum débordent de sang. Le sang qui arrive au foie commence à le contourner. Les hépatocytes ne peuvent pas remplir les fonctions vitales.

Il y a également une accumulation de liquide dans la cavité abdominale, comme l'une des conséquences de l'hypertension portale. En relation avec une violation de l'écoulement veineux, le sang déborde les capillaires, à partir desquels le liquide s'écoule dans la cavité abdominale. En réponse, le corps produit une hormone spéciale et de l'aldostérone.

L'hormone antidiurétique retient le liquide en empêchant les reins de réabsorber l'eau. L'aldostérone emprisonne le sodium, ce qui entraîne également une rétention d'eau. Tout cela contribue à l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale..

Dans les premiers stades, avant la formation de la lésion finale, le foie peut encore être sauvé. Cela nécessite le respect de deux conditions importantes - un rejet complet de l'alcool et un changement de régime. Ainsi, un grand nombre de personnes ont été sauvées, qui ont reçu un diagnostic décevant..

Le paradoxe est que les personnes moins dépendantes à l'alcool sont plus susceptibles de souffrir d'hépatite et de cirrhose. Ils sont convaincus que leur foie est sûr et pensent qu'ils boivent avec modération. Ils n'ont pas de syndrome de la gueule de bois, il n'y a pas de dépendance évidente, mais la quantité totale d'alcool qu'ils absorbent lentement mais sûrement tue le foie.

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de boire, surtout s'il y a une incitation sous la forme d'une chance de vivre plus longtemps. Si vous supprimez la source du problème, la cause des lésions hépatiques, les possibilités de faire face à la maladie deviennent beaucoup plus grandes. Le foie peut récupérer partiellement tout seul et un traitement supplémentaire peut accélérer considérablement le processus de régénération.

Dès qu'une personne arrête de boire, de vrais miracles sont souvent observés et la personne revient à la vie normale à un moment où des amis, des connaissances et même des médecins étaient sûrs que le patient ne pouvait plus se remettre et les processus qui se déroulaient dans le corps sont déjà irréversibles..

L'obésité est l'une des causes des maladies du foie

Beaucoup sont sûrs que la cirrhose est exclusivement réservée aux alcooliques avides, mais en fait, c'est loin d'être le cas..

Sous-estimant le problème de l'excès de poids, beaucoup ne se rendent même pas compte que l'une des causes de la cirrhose est l'obésité courante. Le surpoids n'est pas seulement un problème esthétique. Ce phénomène s'accompagne assez souvent de troubles métaboliques, dont le métabolisme hormonal..

En conséquence, une certaine quantité de graisse est déposée à l'intérieur de la cellule hépatique, ce qui est un chemin direct vers la maladie du foie dans la cirrhose. Cependant, de tels phénomènes ne se produisent pas toujours chez les personnes en surpoids. Souvent, de mauvais choix de mode de vie et une alimentation malsaine peuvent entraîner une prolifération de graisses dans les organes vitaux..

Si une hépatose graisseuse est détectée, le problème doit être résolu directement avec l'endocrinologue et le gastro-entérologue traitants, et bien sûr, le patient doit, pour sa part, faire certains efforts pour changer son mode de vie, tout comme dans le cas de la dépendance à l'alcool. Sans l'aide d'un spécialiste qualifié, une personne n'est pas en mesure de diagnostiquer et de faire face à cette maladie.

Il existe des normes établies, selon les normes médicales internationales, qui permettent aux hommes et aux femmes, sans dommage significatif pour le foie, de manger une quantité de certains aliments ou boissons par semaine afin que le foie ait la possibilité de récupérer. Si une personne abuse de l'alcool tous les jours pendant 7 à 8 ans, buvant même 200 g de boissons fortes chaque jour, il ne faut pas être surpris des conséquences désastreuses. La seule solution possible au problème dans ce cas est une transplantation hépatique..

Le foie est un organe unique capable de se régénérer même dans ces conditions où, pour une raison ou une autre, il était nécessaire d'en retirer une certaine partie. La plupart du temps, la récupération a lieu dans un temps assez court..

La seule raison pour laquelle la restauration d'un organe peut ne pas être possible est l'influence négative des virus qui provoquent une destruction irréversible. Néanmoins, ce problème est résolu aujourd'hui. Grâce au système unique de traitement antiviral, il est possible d'arrêter les processus menant à la mort cellulaire dans la cirrhose, si cela est fait à temps.

Effets secondaires du traitement

Malgré toute l'efficacité des méthodes modernes de traitement de la cirrhose, beaucoup d'entre elles ont de nombreux effets secondaires, comme dans le traitement de l'oncologie. En outre, beaucoup ont peur du coût relativement élevé des procédures. Cependant, ici, il faut choisir, comme on dit, entre deux maux: supporter les inconvénients et l'inconfort temporaires, avoir une chance de retrouver une vie saine et complète, ou d'accepter un diagnostic décevant et de laisser la maladie continuer à détruire les cellules saines..

Chez la plupart des gens, le système immunitaire est capable de faire face avec succès à l'hépatite virale B. Mais si cela ne se produit pas, ce type d'hépatite ne peut malheureusement pas être complètement guéri avec des médicaments. Le cancer du foie ne survient jamais chez les personnes ayant un organe sain, mais sa probabilité est élevée chez ceux qui souffrent de cirrhose ou d'hépatite B. Et même chez les patients dans le corps desquels il n'y a pas de processus actif, ou le soi-disant «porteur» du virus, les médecins sont très susceptibles prédire le développement de la cirrhose.

Lorsqu'une personne reçoit une recommandation d'un médecin, toutes les prescriptions doivent être strictement respectées, ce n'est que dans ce cas que vous pouvez obtenir le maximum de chances de faire face au problème. Pour cela, la science moderne dispose d'un énorme arsenal de méthodes et de moyens..

Diagnostic opportun

Aujourd'hui, il existe des opportunités uniques pour des diagnostics de haute qualité en cas de suspicion de cirrhose, pour prédire le développement possible de la maladie. Par exemple, il a été établi qu'il existe certains gènes prédisposés à la formation de maladies hépatiques, et des tests génétiques en conjonction avec des tests hépatiques peuvent le déterminer dès les premiers stades..

La cirrhose peut être diagnostiquée par échographie, tomodensitométrie associée à une biopsie et une laproscopie.

Par exemple, si une personne atteinte d'hépatite virale pour une raison quelconque ne peut pas être traitée, une analyse génétique peut être effectuée pour déterminer si la personne a la capacité d'attendre et, avec un médecin, planifier un traitement supplémentaire pour prévenir le développement de la maladie..

Si la cirrhose est néanmoins diagnostiquée, il est important de ne pas désespérer et de savoir qu'il existe une opportunité de la guérir, car la maladie comporte différents stades, dont certains ont la capacité d'inverser le développement..

En cas de cirrhose du foie, les patients doivent être sous la surveillance constante d'un hépatologue, tous les six mois subir des examens et des tests sanguins spéciaux.

Traitement de la cirrhose

Comme mentionné ci-dessus, tout dépend du stade auquel la maladie a été détectée, et un délai dans de nombreux cas est simplement critique, et parfois un traitement du foie avec des remèdes populaires suffit. Sur un organe tel que le foie, des opérations sont effectuées, surtout lorsque la lésion est relativement petite, lorsque la cirrhose est encore à ses débuts. Lorsque la croissance du tissu cicatriciel a atteint de grandes tailles et que de telles cicatrices ont littéralement remplacé le foie, dans de tels cas, nous parlons déjà d'une greffe de foie. Si le patient reçoit un diagnostic de cancer et que des métastases ont traversé le corps, une transplantation hépatique n'aidera plus.

Cirrhose du foie: qu'est-ce que c'est, comment elle se manifeste et comment la traiter

La cirrhose du foie est une pathologie qui accompagne souvent l'alcoolisme chronique. Cette maladie est incurable, réduit la qualité de vie et entraîne des complications mortelles. En savoir plus sur la cirrhose du foie, ses symptômes et son traitement, lisez la suite.

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Qu'est-ce que la cirrhose du foie?

Dans la structure du foie, il y a des lobules ressemblant à des nids d'abeilles. Ils entourent le vaisseau sanguin et sont séparés par du tissu conjonctif. Avec la cirrhose du foie, les lobules sont remplacés par du tissu fibreux, les séparateurs restent en place. Cela est dû à des troubles circulatoires et à un dysfonctionnement des voies biliaires. L'hépatite est généralement la cause première.

La cirrhose hépatique est petite-nodulaire (avec plusieurs nodules jusqu'à 3 mm de diamètre) et grande-nodulaire (avec des nodules de plus de 3 mm). De tels changements, contrairement à ceux causés par l'hépatite, sont irréversibles. Par conséquent, la cirrhose est une maladie incurable. Il conduit à une perturbation des fonctions vitales du foie pour neutraliser les toxines, décomposer les aliments, maintenir le métabolisme.

Selon les statistiques, chez 20% des patients, la pathologie est asymptomatique. Révélé par hasard, lors de l'examen en rapport avec d'autres problèmes de santé. Un autre 20% sont diagnostiqués du tout seulement après la mort..

Causes de la maladie

Les causes de la cirrhose sont les suivantes:

  1. Alcoolisme chronique. Toutes les boissons alcoolisées, même la bière, sont dangereuses. Le facteur provoquant est l'apport régulier d'éthanol dans le corps.
  2. Intoxication par des substances chimiques - poisons industriels, aflatoxines, sels de métaux lourds, poisons de champignons.
  3. Hépatite virale B, C, D et récemment diagnostiquée G - provoquent une pathologie hépatique dans 10 à 24% des cas.
  4. Troubles auto-immunes.
  5. Hypertension portale.
  6. Pathologies des voies biliaires - cholangite, obstruction extrahépatique, cholélithiase.
  7. Pathologies héréditaires associées à des troubles métaboliques - maladie de Wilson-Konovalov, accumulation anormale de glycogène.
  8. Utilisation à long terme d'un certain nombre de médicaments - Iprazide, Isoniazide, androgènes, stéroïdes anabolisants, méthyldopa, méthotrexate.
  9. Congestion veineuse du foie (syndrome de Budd-Chiari).
  10. Maladie de Randu-Osler rare.

Les causes exactes de la cirrhose cryptogénique, qui touche 12 à 40% de tous les patients, n'ont pas encore été établies. L'infection, la malnutrition régulière, la syphilis, dans le contexte de laquelle la cirrhose survient chez les bébés, peuvent provoquer des cicatrices du tissu hépatique. Le risque de développer une pathologie hépatique devient très élevé avec une combinaison des facteurs décrits - par exemple, avec l'alcoolisme et l'hépatite concomitante.

Classification (types)

En fonction de la cause de la cirrhose, les types suivants sont distingués:

  • portail (en raison de la malnutrition, de l'alcoolisme) - survient le plus souvent;
  • biliaire (due à une cholestase, une cholangite) - plus fréquente chez les femmes de 40 à 60 ans;
  • toxique ou allergique toxique (dans le contexte de l'alcoolisme, des allergies, des médicaments, des intoxications par des substances toxiques);
  • infectieux (en raison d'infections des voies biliaires, de maladies parasitaires);
  • métabolique alimentaire (dans le contexte d'une carence en vitamines, d'un manque de protéines, de troubles métaboliques héréditaires);
  • circulatoire (en raison d'une stase veineuse chronique);
  • cryptogénique.

De par la nature du cours, la maladie est progressive, régressive, stable. Il peut également être actif, modérément actif, inactif.

Étapes

Pendant la cirrhose, il y a 3 étapes principales:

  1. Compensation. Il n'y a aucun symptôme, car les cellules hépatiques restantes fonctionnent en mode amélioré.
  2. Sous-compensation. Les premiers signes apparaissent - faiblesse, manque d'appétit, perte de poids, inconfort à droite sous les côtes, une augmentation de la taille du foie s'établit par palpation. L'organe ne remplit pas pleinement ses fonctions, car les cellules restantes perdent des ressources.
  3. Décompensation. Une insuffisance hépatique se développe. Cela se manifeste par une jaunisse avec cirrhose, une hypertension portale, un coma..

Les premiers signes de cirrhose

La maladie se développe imperceptiblement. Les alcooliques chroniques peuvent ne pas montrer de signes de cirrhose avant 5 ans ou plus. Cependant, pendant tout ce temps, le parenchyme normal est remplacé par du tissu fibreux..

Les premiers signes de cirrhose sont:

  • douleur dans l'abdomen, en particulier à droite sous les côtes, aggravée par les aliments gras et frits, les cornichons, l'alcool, un effort physique élevé;
  • troubles gastro-intestinaux - il y a souvent des plaintes de manque d'appétit, de ballonnements, de nausées, de vomissements, de diarrhée avec cirrhose;
  • amertume, bouche sèche, plus sévère le matin;
  • fatigue, irritabilité;
  • parfois - jaunissement de la peau, des muqueuses, du blanc des yeux, bien que ces symptômes apparaissent souvent à des stades ultérieurs.

Symptômes de la cirrhose du foie

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la gravité des premiers symptômes de la cirrhose du foie devient plus forte.

  • la douleur dans l'abdomen devient insupportable, douloureuse ou lancinante, avec lourdeur;
  • de plus en plus souvent nauséeux, du sang se trouve dans le vomi - preuve d'un saignement veineux du tube digestif;
  • une personne se sent constamment épuisée, les muscles s'affaiblissent et s'atrophient.

De plus, de nouveaux signes externes apparaissent:

  • perte de poids rapide, en particulier des jambes, bien que l'abdomen soit souvent bombé en raison de l'ascite;
  • chez les hommes, les glandes mammaires gonflent, les poils pubiens, les aisselles tombent, l'atrophie des organes génitaux;
  • la peau, les muqueuses, le blanc des yeux jaunissent - le foie n'est plus capable de traiter la bilirubine;
  • un œdème des jambes, du nez, des paupières, de la langue apparaît avec une cirrhose;
  • saignement du nez;
  • les articulations sont enflées et douloureuses, le bout des doigts est épaissi, la peau autour des ongles devient rouge;
  • les paumes, les pieds et les capillaires du visage deviennent rougeâtres;
  • il y a des égratignures sur la peau dues à des démangeaisons;
  • la moitié supérieure du corps est recouverte de varicosités, elles deviennent de plus en plus distinctes.

La façon dont la cirrhose du foie peut se manifester dépend des caractéristiques individuelles. Hypertension portale possible, hydropisie de l'abdomen, hypertrophie de la rate. Habituellement, la température corporelle augmente et ne diminue qu'avec la normalisation des fonctions hépatiques. Les manifestations typiques sont également l'insomnie, l'apathie, les troubles de la conscience, les troubles de la mémoire..

Diagnostique

Si vous avez des problèmes hépatiques, vous devez être examiné par un gastro-entérologue ou un hépatologue. Le diagnostic de laboratoire de la cirrhose comprend:

  1. Analyse sanguine générale. Un faible taux d'hémoglobine, une diminution du nombre de plaquettes et de globules blancs indiquent une anémie.
  2. Recherche biochimique. Vous permet d'identifier les violations de la fonction hépatique.
  3. Coagulogramme. Identifie les troubles de la coagulation sanguine.
  4. Analyse des matières fécales pour le sang occulte. Montre des saignements gastro-intestinaux.
  5. Etude des taux de créatinine et d'électrolyte. Identifie l'insuffisance rénale.
  6. Analyse de l'alpha-foetoprotéine sanguine. Conduit si une complication est suspectée - cancer hépatique.
  7. Analyse sérologique. Les marqueurs de l'hépatite sont identifiés, ce qui permet d'établir la cause de la cirrhose.

Des techniques instrumentales sont également utilisées:

  1. Échographie de la cavité abdominale. A révélé la taille, la structure des organes, la présence d'un excès de liquide dans l'abdomen, l'hypertension artérielle.
  2. IRM / CT. Les résultats de l'échographie sont en cours de clarification, vous pouvez donc identifier l'hydropisie avec une petite quantité de liquide.
  3. Biopsie. La méthode la plus fiable pour diagnostiquer la cirrhose, établir ses causes, sélectionner le traitement et faire des prédictions. La procédure prend jusqu'à 20 minutes. sous anesthésie locale, bien qu'une douleur sourde soit possible.
  4. Angiographie. Les vaisseaux hépatiques sont examinés pour établir une pression artérielle élevée.
  5. Balayage des radionucléides. L'accumulation et la disposition des isotopes révèlent diverses pathologies, y compris les néoplasmes..
  6. Endoscopie. Recommandé par un certain nombre de médecins pour les manifestations précoces de la cirrhose. Permet de diagnostiquer les varices de l'œsophage et d'éviter les saignements.

Traitement de la cirrhose du foie

Le traitement de la cirrhose vise à éliminer la cause de la maladie, à élaborer un régime alimentaire, à sélectionner des vitamines et à prévenir les complications:

  • avec la cirrhose alcoolique, il est nécessaire d'interrompre le flux d'éthanol dans le corps;
  • avec biliaire - pour éliminer le rétrécissement des voies biliaires;
  • en cas de cirrhose due à une hépatite graisseuse, un régime pauvre en lipides est indiqué;
  • avec hépatite virale - prenez des médicaments antiviraux (ribonucléase, interférons);
  • dans l'hépatite auto-immune, des moyens de supprimer l'immunité sont indiqués.

Principes de traitement de la cirrhose hépatique non compliquée:

  1. Respect d'une alimentation riche en calories et équilibrée avec beaucoup de protéines, à l'exclusion des aliments qui irritent le tube digestif (épicé, acide, trop salé, épicé).
  2. Interdiction totale de l'alcool.
  3. Traitement de la maladie qui a provoqué la cirrhose (médicaments antiviraux, hormones, immunosuppresseurs).
  4. Prendre des fonds pour ralentir la fibrose (colchicine, interférons).
  5. Avec hypovitaminose - thérapie vitaminique (A, B1, B6, B12, D, K).
  6. Prise d'hépatoprotecteurs (lipoïque, acide ursodésoxycholique, adémétionine).

Lorsqu'une dent est enlevée, paracentèse ou autre intervention, des antibiotiques sont prescrits à des fins prophylactiques. Cela empêche l'infection..

La physiothérapie est efficace. Il améliore le métabolisme et soutient la fonction hépatique. Les procédures suivantes sont prescrites:

  • plasmaphérèse;
  • diathermie;
  • inductothermie;
  • exposition aux ultrasons sur la région du foie;
  • iontophorèse avec une solution d'iode, de novocaïne ou de sulfate de magnésium.

La transplantation hépatique est un traitement radical. Cette opération est utilisée si l'organe cesse de fonctionner ou si toutes les autres méthodes de traitement ne donnent pas de résultats.

Indications de greffe:

  • saignements internes non contrôlés par des médicaments;
  • accumulation de trop de liquide dans l'abdomen, incapacité à stabiliser l'état du patient avec des méthodes conservatrices;
  • réduire le niveau d'albumine à 30 grammes. et plus bas.

De telles conditions constituent une réelle menace pour la vie. Seules des mesures drastiques peuvent aider, c'est-à-dire la transplantation.

Traitement médical

Les médicaments sont sélectionnés avec soin - il est important d'exclure une charge accrue sur le foie. Cependant, ils sont généralement affectés:

  • préparations de lactulose - Duphalac, Prelaxan, Normase, qui se lient aux acides aminés toxiques pour le cerveau et provoquent une encéphalopathie;
  • hépatoprotecteurs - Heptral, Ursohol, Ornitox, qui améliorent les fonctions des cellules hépatiques;
  • bêta-bloquants - Aténolol, Propranolol
  • les diurétiques comme Veroshpiron à petites doses, qui éliminent l'excès de liquide des tissus;
  • antibiotiques - Ampicilline, Kanamycine, nettoyage de l'intestin (parfois prescrits pour prévenir la péritonite bactérienne spontanée);
  • médicaments antihypertenseurs - Molsidomin, Propranolol, Atenolol, qui réduisent la pression dans la veine porte.

Traitement de la cirrhose avec des remèdes populaires

Avec la cirrhose du foie, un traitement est possible avec des remèdes populaires, en complément de la thérapie principale. Plusieurs recettes:

  1. Faites bouillir 5 feuilles hachées et racines de raifort dans 1 litre d'eau bouillante, laissez infuser pendant une semaine. Boire 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour avant les repas.
  2. Mélangez 10 g de feuilles d'ortie, 20 g d'herbe de blé et d'églantier. 1 cuillère à soupe. l collection verser un verre d'eau bouillante, cuire 10 minutes. Cool, buvez 1 cuillère à soupe. l 2 fois par jour.
  3. 2 feuilles de tartre de barbarie et 1 cuillère à soupe. l. Versez 1 litre d'eau bouillante sur les feuilles d'eucalyptus. Insister 1 heure, boire à petites gorgées toute la journée.

Jus de légumes utiles selon les recettes de Norman Walker:

  • carottes, concombres, betteraves dans un rapport de 10: 3: 3;
  • carottes aux épinards (10: 6);
  • carotte-radis noir (5: 1).

Les jus doivent être bu tous les jours, 1 litre.

Traitement de la cirrhose à domicile

Les patients ont besoin de soins de soutien à vie. Il est important non seulement d'aller chez le médecin, de prendre les médicaments prescrits, mais aussi d'ajuster votre mode de vie.

Recommandations sur la façon de traiter la cirrhose à la maison:

  1. Suivez un régime strict.
  2. Abandonner l'alcool.
  3. Ne buvez pas plus de 1 à 1,5 litre de liquide par jour, y compris les soupes.
  4. Assurez-vous que le volume d'urine excrété est légèrement inférieur à la quantité de liquide consommée.
  5. Mesurez le poids et le volume de l'abdomen chaque jour. Si les indicateurs augmentent, le liquide est retenu, une consultation médicale est requise.
  6. Reposes-toi plus.
  7. Ne soulevez pas de poids - des saignements dans le tractus gastro-intestinal sont possibles.

Régime

Le régime alimentaire est la condition la plus importante du traitement. Le tableau numéro 5 selon Pevzner est nommé, conçu pour soulager le foie, normaliser le métabolisme, stimuler la restauration des cellules organiques, prévenir l'hydropisie de l'abdomen et d'autres complications.

  1. Refus des aliments nocifs et lourds qui irritent le tractus gastro-intestinal.
  2. Une grande quantité de protéines et de glucides dans l'alimentation, réduisant l'apport en graisses.
  3. Le sel peut être au maximum 1 à 2 cuillères à café par jour.
  4. Contenu calorique - 2500-3000 Kcal / jour.
  5. Débit quotidien de fluide - jusqu'à 1,5 litre.
  6. Nutrition fractionnée.
  7. Moudre les aliments grossiers, ne manger que tièdes.
  • soupes - légumes, céréales, produits laitiers;
  • viande maigre, poisson;
  • omelette à la vapeur;
  • pâtisseries inconfortables, pain de blé séché;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • miel, confiture, gelée, guimauves, sucre;
  • compote, jus, gelée, thé faible;
  • beurre naturel.
  • produits de boulangerie frais, pâtisseries, pâtisseries;
  • viande grasse, poisson, bouillons;
  • collations chaudes, sauces;
  • marinades;
  • nourriture en boîte;
  • produits laitiers gras;
  • légumes - haricots, champignons, épinards, oseille, chou, navets, radis, ail, oignons verts;
  • fruits aigres, baies;
  • de l'alcool;
  • café, thé fort, cacao, soda.

Effets

La cirrhose en elle-même ne cause pas la mort. Cependant, au stade de la décompensation, il entraîne de graves complications qui provoquent la mort..

Donc, la cirrhose est dangereuse pour une personne:

  1. Ascite. C'est de l'hydropisie, une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Un régime avec une restriction des protéines à 0,5 g / kg de poids corporel est présenté. L'ascite abdominale peut nécessiter une paracentèse - élimination de l'excès de liquide par une ponction abdominale.
  2. Péritonite bactérienne - inflammation de la cavité abdominale due à l'accumulation d'un excès de liquide (ascite).
  3. Encéphalopathie hépatique. Il est associé à l'accumulation d'ammoniac dans le sang, un produit du métabolisme des protéines..
  4. Syndrome hépatorénal - insuffisance hépatique aiguë dans la cirrhose.
  5. Saignement variqueux aigu. Il se développe sur la base des varices de l'estomac avec l'œsophage.
  6. Carcinome hépatocellulaire - cancer hépatique. La seule option de traitement est la greffe d'organe.

Prévoir

La durée de vie avec la cirrhose du foie dépend du traitement. Au stade de la décompensation avec complications, le taux de survie à 3 ans est de 11 à 40%. Cependant, avec un respect strict du régime alimentaire et des médicaments réguliers, la vie peut être prolongée..

Au stade de l'indemnisation, 50% des patients ont une chance de vivre au moins 7 ans. Le pronostic ultérieur dépend de l'âge et d'autres facteurs..

La prévention

Pour prévenir la cirrhose du foie, vous devez respecter les recommandations:

  1. Ne buvez pas d'alcool.
  2. Traiter en temps opportun les maladies du tube digestif, en particulier les maladies infectieuses, y compris l'hépatite.
  3. Il y a moins de produits gras, frits, fumés, épicés, semi-finis et autres malbouffe.
  4. Mangez plus de fruits et légumes riches en vitamines.
  5. Ne prenez pas de pilules sans consulter un médecin - il existe un risque d'effets secondaires.
  6. Maintenir l'hygiène personnelle.
  7. Donner des vaccins contre l'hépatite (inclus dans le groupe à risque - médecins, parents de patients, touristes, personnes à l'immunité affaiblie).

La cirrhose est une maladie incurable. Le tissu hépatique sain est remplacé par du tissu fibreux, l'organe perd progressivement ses fonctions. La maladie ne peut être guérie, mais la vie peut être prolongée à l'aide d'un régime alimentaire, de médicaments et, dans les cas graves, une transplantation est effectuée.

Cirrhose cryptogénique du foie: causes, symptômes, traitement et pronostic

Cirrhose du foie chez la femme: causes, premiers signes, symptômes et traitement

Comment la fibrose diffère de la cirrhose du foie?

Liquide dans l'abdomen avec cirrhose du foie: causes, traitement et pronostic

Ascite chez les enfants: photos, symptômes, causes et traitement de l'hydropisie de la cavité abdominale

Cirrhose du foie

Le nom de cette maladie du foie est traduit du grec par «jaune», car les patients ont la jaunissement de la peau et de l'organe affecté lui-même. La couleur se produit lorsque le tissu cicatriciel se forme, qui remplace les cellules hépatiques mortes. Le plus souvent, les hommes d'âge moyen et âgés souffrent de cirrhose..

Qu'est-ce que la cirrhose?

C'est une maladie hépatique chronique et rapidement évolutive. Au cours de la maladie, la structure du tissu hépatique et du lit vasculaire est reconstruite, le tissu conjonctif se développe, le nombre d'hépatocytes (cellules hépatiques) diminue et des ganglions de régénération apparaissent. En outre, une hypertension portale et une insuffisance hépatique se forment..

Raisons de l'apparition

  • Hépatite virale chronique B.
  • Hépatite C.
  • Alcoolisme chronique (35% des personnes qui abusent de l'alcool).
  • Violation de la perméabilité des voies biliaires.
  • Troubles métaboliques (le principal est le syndrome métabolique avec hépatose graisseuse).
  • Congestion veineuse prolongée du foie.
  • Maladies héréditaires. Par exemple, hémochromatose ou déficit en alpha-1-antitrypsine.
  • Maladie auto-immune du foie, lorsque le corps du corps attaque ses propres cellules.
  • Empoisonnement avec des poisons industriels toxiques.
  • Empoisonnement avec des médicaments toxiques.
  • La raison est inconnue. Lorsque la cause ne peut être identifiée, une telle cirrhose est appelée cryptogénique..

Symptômes

Les symptômes apparaissent progressivement: d'abord sous une forme faible ou complètement absente, puis ils s'intensifient. Un certain nombre de symptômes sont difficiles à associer à la cirrhose: fatigue, faiblesse et sensations de tiraillements incompréhensibles dans le foie. Avec de tels symptômes, on peut difficilement penser à une maladie aussi grave..
Symptômes et plaintes possibles des patients:

  • Lésions cutanées: varicosités, capillaires sanguins dilatés sur la peau autour des épaules, rougeur des mains (érythème), démangeaisons sur la peau.
  • Augmentation de la rate.
  • Une baisse du nombre de plaquettes et de leucocytes dans le sang.
  • Jaunisse.
  • Augmentation du cholestérol sanguin.
  • Saignement des gencives.
  • Saignements de nez.
  • Diminution de l'appétit et perte de poids.
  • Décoloration des selles et assombrissement de l'urine.
  • Maux d'estomac.
  • Gonflement des jambes.
  • Diminution de la libido.
  • Ascite (augmentation de la taille de l'abdomen due au liquide libre dans l'abdomen).

Symptômes chez les femmes

En plus des symptômes ci-dessus, les femmes doivent faire attention aux caractéristiques de leur corps féminin:

  1. Menstruations abondantes, ce qui indique une violation de la fonction hématopoïétique du foie.
  2. Violation du cycle menstruel et apparition de saignements. Ce symptôme indique que le foie a cessé d'accumuler les hormones sexuelles et qu'elles circulent maintenant dans le corps..
  3. Difficulté à planifier une grossesse.

Symptômes chez les hommes

  1. L'ascite chez les hommes est plus importante. Le ventre se développe rapidement et n'a pas l'air naturel.
  2. Un motif bleu peut être vu autour du nombril.
  3. Les seins grossissent.
  4. Les aisselles et les poils pubiens tombent.
  5. L'érection s'affaiblit ou disparaît.

Ascite dans la cirrhose du foie

Les ascites doivent être discutées séparément. Dans 50% des cas de cirrhose du foie, une ascite apparaît chez le patient dans les 10 ans. Le même nombre de personnes vivent avec cette maladie. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme de cirrhose avancée. L'ascite est une accumulation de liquide dans l'abdomen. L'abdomen se distend, la pression dans le système veineux augmente et cette pression stagne. Il est difficile de récupérer avec l'ascite et ce n'est pas la cause du décès dans la cirrhose.

Types de cirrhose

Une classification divise cette maladie en fonction de la taille des nœuds:

  • petit nœud (petit-modulaire) - nœuds de 1 à 3 mm de diamètre;
  • gros nœud (macronodulaire) - nœuds de plus de 3 mm;
  • forme septale incomplète - entre les gros nœuds, il y a un septum mince, parfois incomplet, reliant les sections des voies porte;
  • forme mixte - différentes tailles de nœuds disponibles.

En raison de l'occurrence, les types suivants sont distingués:

  • alcoolique;
  • médicament;
  • viral;
  • stagnant (mauvaise circulation);
  • cirrhose biliaire secondaire du foie;
  • métabolique alimentaire (par exemple, avec obésité ou diabète sucré sévère);
  • Maladie et syndrome de Budd-Chiari;
  • cryptogénique (les raisons ne sont pas claires).

Étapes

Dans le cours normal de la maladie, il y a trois étapes:

  1. Compensé
    La plupart des cellules sont encore normales et font leur travail correctement, mais une insuffisance hépatique a déjà commencé à se former.
  2. Sous-compensé
    Le foie ne remplit pas pleinement ses fonctions. L'insuffisance hépatique peut déjà être complètement formée, tout comme l'ascite. D'autres symptômes se développent également activement: jaunisse, œdème, diathèse hémorragique.
  3. Décompensé
    Il s'agit d'un stade avancé, où en aucun cas vous ne pouvez vous passer d'une hospitalisation et, éventuellement, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Traitement

Le traitement ne peut être que des médicaments. Aucun moyen de «grand-mère» n'aidera et leur utilisation peut être encore plus destructrice que l'effet recherché. Bien que, si tous les fonds sont contrôlés par le médecin, les remèdes populaires contribueront également au rétablissement.

  • Hépaprotecteurs

Comme soutien hépatique, des hépatoprotecteurs sont prescrits, par exemple Ursosan ou Ursofalk. Ces médicaments aident à protéger contre la toxicité. Cependant, ils n'agissent qu'au stade initial du développement de la maladie..

  • Préparations pour les cellules hépatiques

Ils améliorent le métabolisme des cellules hépatiques et stabilisent les membranes des hépatocytes. Par exemple, acide hépatique, glutamique, acide lipoïque et vitamines.

  • Thérapie transfusionnelle

Produits sanguins, composants sanguins, substituts sanguins, solutions d'électrolytes.

  • Hormones glucocorticoïdes

Les médicaments de ce groupe sont prescrits au stade actif de la cirrhose virale et biliaire.

  • Thérapie de désintoxication

Le patient prend des préparations enzymatiques sans acide biliaire. Par exemple, mezim-forte. Le but de cette thérapie est de réduire l'absorption des substances toxiques dans le côlon et de nettoyer les intestins..

  • Traitement endoscopique et chirurgical

D'après le nom, il est clair que nous parlons d'opérations.

Le traitement médicamenteux doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste qualifié, l'adhésion à un régime spécial et à un régime quotidien.

Nous vous proposons une vue détaillée du traitement et du diagnostic de cette maladie. Ils vous montreront clairement comment diagnostiquer et comment traiter.

Régime

Un régime appelé tableau n ° 5 vise à ralentir le développement de l'inflammation et la réparation. L'essentiel est la manière de cuisiner: en aucun cas vous ne devez manger de friture ou de gras, car les graisses libèrent des substances toxiques lors de la décomposition. La nourriture doit être strictement chaude: ni chaude ni froide.

Lors d'un régime, les plats doivent être cuits à la vapeur ou bouillis.

Il est important de manger par petites portions et souvent pour qu'il n'y ait pas de lourdeur dans l'estomac. Un horaire de repas approximatif est le suivant:

  • 8h00 - Petit-déjeuner.
  • 11h00 - Collation.
  • 14h00 - Déjeuner.
  • 17h00 - Collation.
  • 19h00 - Dîner.

Liste des produits recommandés pour l'utilisation:

  • Viandes maigres, jambon maigre et saucisses.
  • Produits laitiers non acides et non épicés.
  • Toutes les céréales et leurs puddings, nouilles.
  • Poisson maigre.
  • Blancs d'œufs (jaune pas plus de 1 pc par jour).
  • Thé et café faible au lait, cannelle ou vanille, compotes, gelée.
  • Pain de blé et de seigle rassis, pâte non cuite.
  • Beurre, olive, tournesol, huile de maïs.
  • Légumes, choucroute non acide.
  • Fruits et baies non acides.
  • Sucre, miel, gelée, confiture, bonbons sans chocolat, marmelade, guimauve.

Et rappelez-vous: vous devez abandonner complètement et pour toujours l'alcool..

Tous les alcooliques ne souffrent pas de cirrhose et tous ceux qui souffrent de cirrhose ne sont pas alcooliques. L'essentiel est de voir un médecin à l'heure et de suivre un régime. être en bonne santé!