Principal
Myome

Douleur liée au cancer du sein

Quelle douleur est associée au cancer du sein

Comprendre la cause de la douleur vous aide à mieux la comprendre et la gérer. Lorsque vous venez de commencer le traitement, il peut être difficile de comprendre ce qui cause la douleur - la tumeur elle-même ou autre chose. La douleur est toujours un avertissement. Il peut indiquer ce qui se passe dans le corps et comment un traitement particulier affecte. Une nouvelle douleur peut indiquer l'apparition d'une nouvelle tumeur ou métastase. Une augmentation de l'intensité de la douleur indique également un changement correspondant. Alors, qu'est-ce qui caractérise la douleur cancéreuse et qu'est-ce qui caractérise une douleur d'origine différente? Que devez-vous savoir sur la douleur? Toute douleur doit être arrêtée et les médicaments modernes permettent de le faire. La douleur est un aspect important du cancer du sein. C'est l'un des symptômes de la maladie, ainsi que l'une des manifestations des effets secondaires du traitement. Cependant, le patient ne doit pas tolérer la douleur. Cette douleur peut être différente et apparaître à des moments différents. Mais peu importe la douleur qui vous dérange, ses causes peuvent être à la fois dans la tumeur elle-même et à l'extérieur..

Avec le cancer du sein, la douleur peut être de trois types: constante; pénétrant; aigu.

Cette douleur dérange le patient pendant longtemps. Cela peut être léger à modéré. Cette douleur est soulagée par des médicaments qui doivent être pris en continu. Une telle douleur dure jour après jour, elle aggrave la qualité de vie et fatigue le patient. Une douleur constante peut interférer avec vos activités quotidiennes. Cela vous isole des amis et de la société. Un grand nombre de médicaments sont disponibles pour soulager ce type de douleur. Si le médicament que vous prenez ne vous aide pas, vous devez en informer votre médecin. De nombreux patients peuvent sauter le traitement du cancer dont ils ont besoin en raison de la peur de la douleur.

Une douleur pénétrante survient chez deux tiers des patients présentant une douleur persistante. La douleur perçante est une augmentation soudaine de l'intensité de la douleur persistante pendant une courte période (environ une demi-heure). Cette douleur n'est pas soulagée par les analgésiques typiques que le patient prend quotidiennement. La douleur perçante qui survient lors de tout mouvement du corps est appelée douleur de déclenchement («trigger»). La douleur, dont la source n'est pas spécifique, est appelée spontanée. La douleur pénétrante peut être traitée avec des analgésiques puissants à action rapide. Ces médicaments doivent être facilement éliminés du corps pour éviter les effets secondaires. Vous prévoyez peut-être de prendre des analgésiques. Par exemple, si vous savez qu'une activité physique quelconque est douloureuse, prenez vos médicaments à l'avance..

Cette douleur dure peu, survient soudainement et limite presque immédiatement votre activité. Ce n'est pas une augmentation de la douleur constante. Habituellement, la douleur aiguë est associée à une intervention chirurgicale ou à un traumatisme et disparaît progressivement à mesure que la plaie guérit.

La douleur liée au cancer du sein peut être causée par:

  • La tumeur du sein elle-même. Parfois, une douleur peut être notée dans la tumeur. Dans le cancer du sein inflammatoire, il est léger à modéré car il est associé à des lésions cutanées. Cela s'accompagne de la formation de plaies même sur la peau..
  • Métastases. Vous savez déjà que les métastases sont la propagation d'une tumeur cancéreuse à d'autres régions du corps. Les métastases peuvent se propager dans le système lymphatique ou sanguin. Ils peuvent affecter divers organes: le foie, les poumons, le cerveau et le tissu osseux. L'un des principaux signes de métastase est la douleur. Avec des métastases de la colonne vertébrale, des douleurs apparaissent dans le dos et des lésions hépatiques - dans la moitié droite de l'abdomen.
  • Douleur associée au traitement. Parfois, certains traitements peuvent aggraver la douleur. Par exemple, un traitement hormonal ou une irradiation des métastases osseuses peut provoquer des douleurs brûlantes. La raison en est généralement qu'en réponse au traitement, un gonflement de la tumeur se produit, associé à une douleur..
  • Douleur thoracique. Bien que la douleur mammaire ne soit pas cancéreuse, la douleur dans un seul sein est alarmante pour les patientes. Cela est particulièrement vrai lorsque la douleur survient pour une raison inconnue. Si tel est le cas, votre médecin peut recommander une biopsie de la zone d'intérêt..

La douleur après la chirurgie n'est pas si grave, mais elle peut fatiguer et déranger le patient. Cette douleur est généralement associée au fait que lors de l'incision des tissus mous, de petites fibres nerveuses sont endommagées. Cela se traduit par une sensibilité accrue dans ce domaine. Le gonflement des tissus après la chirurgie est également l'une des causes de cette douleur. De plus, pendant l'opération, le chirurgien effectue diverses manipulations avec les tissus, ce qui entraîne également un traumatisme supplémentaire..

Après tumorectomie, la douleur est localisée sur le site de la tumeur enlevée. Les raisons en sont décrites ci-dessus. Peu à peu, cette douleur disparaît à mesure que la plaie guérit et que les fibres nerveuses se rétablissent. Après lymphadénectomie axillaire, une douleur est également notée. Elle peut être aggravée par une exposition aux rayonnements. Lorsque les ganglions lymphatiques sont retirés, l'écoulement de la lymphe du membre supérieur est perturbé. Cela conduit à une maladie bien connue appelée lymphœdème. Le lymphœdème est un lymphœdème des tissus mous. Dans le même temps, une pression est créée dans les tissus mous, ce qui provoque également une douleur dans cette zone. Le lymphœdème peut être persistant, bien qu'il existe des exercices spécifiques qui peuvent aider à atténuer sa gravité..

La douleur après une lymphadénectomie a une autre source - c'est le plexus nerveux dans l'aisselle. Lors de l'opération de prélèvement des ganglions lymphatiques, ces nerfs doivent être repoussés, ce qui provoque un traumatisme supplémentaire. Par conséquent, dans certains cas, la douleur axillaire peut durer de plusieurs semaines à plusieurs mois, voire des années. Les analgésiques simples (analgine, ibuprofène, etc.) sont inefficaces dans ce cas, et généralement des médicaments spéciaux qui affectent le tissu nerveux sont utilisés - ce sont des anticonvulsivants et des antidépresseurs.

La douleur après une mastectomie - ablation de tout le sein - peut être associée à un engourdissement et une faiblesse dans le bras et l'épaule. Dans la plupart des cas, ces symptômes sont associés à des lésions des tissus mous: leur dissection et leur étirement..

Douleur à l'aisselle, au sein et à la poitrine

Après la chirurgie, certaines femmes éprouvent une combinaison incompréhensible d'engourdissement de la peau et de douleur à l'aisselle et au sein où la chirurgie a été effectuée. Cela est dû au fait que les petits nerfs sont endommagés lorsque la peau est coupée. Cela conduit simultanément à un engourdissement et une douleur à la suite d'une irritation des terminaisons de ces nerfs. L'exposition aux radiations peut également aggraver la maladie, car elle irrite la peau et ses fibres nerveuses. Au fur et à mesure que ces fibres nerveuses se réparent, une irritation et des picotements sont également ressentis à l'endroit de l'incision. Les anti-inflammatoires sont généralement efficaces dans cette situation. Pour les douleurs intenses, des opiacés sont également utilisés. En cas d'irritation cutanée par rayonnement, l'utilisation de la crème hydrocortisone est efficace.

La douleur axillaire après la chirurgie peut durer un certain temps. Au tout début, cette douleur peut être aiguë. Des sensations douloureuses supplémentaires sont créées par les drains qui se trouvent dans la plaie. Les opiacés sont généralement prescrits immédiatement après la chirurgie, car la douleur est la plus intense à ce stade. Si nécessaire, les opiacés sont administrés en association avec des anti-inflammatoires, ce qui peut réduire la dose et réduire les effets secondaires. Peu à peu, avec le temps, la douleur dans cette zone diminue, un engourdissement et des démangeaisons peuvent apparaître.

En plus des deux groupes d'analgésiques que nous avons déjà indiqués, d'autres méthodes sont également utilisées pour soulager la douleur dans la douleur associée à des lésions nerveuses: les antidépresseurs tricycliques, les anticonvulsivants, les anesthésiques locaux (crème EMLA ou un patch avec lidocaïne), parfois l'utilisation de pansement au poivre aide, blocs nerveux.

Douleur après radiation

Les radiations peuvent provoquer des douleurs d'intensité variable. Parfois, il est paroxystique et dans certains cas, il est significativement prononcé. Dans la plupart des cas, cette douleur est modérément exprimée et disparaît progressivement après une cure de radiothérapie..

Pourquoi les radiations causent-elles de la douleur? Irritation nerveuse, œdème autour du tissu cicatriciel et de la zone irradiée, lésions cutanées (comme un coup de soleil), frottement de la peau irritée l'une contre l'autre (par exemple, lors de l'irradiation de l'aisselle). parfois infection.

La douleur après la radiothérapie disparaît généralement progressivement après la fin de la radiothérapie. La plupart de la douleur disparaît la première année après le traitement.

Activation du virus du zona

Le virus de l'herpès zoster peut être réactivé dans certaines conditions défavorables, telles que le cancer du sein et pendant le traitement. Ce virus se trouve dans le corps de la plupart des gens sur terre et n'est jamais excrété. Le plus souvent, il est localisé sur le visage ou le long des côtes. Lorsque ce virus est activé, la douleur apparaît généralement le long des côtes. Cette douleur peut être très intense. Notez que la cause de cette douleur n'est pas la tumeur elle-même, mais le virus, car cette maladie peut également être présente chez des patients non cancéreux. Dans ce cas, le cancer du sein est comme une poussée. Les antibiotiques antiviraux, tels que le zovirax (acyclovir), sont les plus couramment prescrits pour le zona.

Douleur pendant la chimiothérapie

Le cours de la chimiothérapie a un effet négatif non seulement sur la tumeur, mais également sur les cellules saines du corps, en particulier celles qui se multiplient et se divisent rapidement. Ceux-ci comprennent les cellules épithéliales du tractus gastro-intestinal, de la cavité buccale, du nez et des follicules pileux..

L'une des manifestations de cet effet secondaire de la chimiothérapie est une modification de la muqueuse buccale: stomatite avec formation d'ulcères et d'érosions. Ces lésions sont douloureuses et réagissent aux aliments et aux liquides. Lorsqu'une infection leur est attachée, une inflammation se produit, ce qui aggrave la douleur. Dans cette situation, votre médecin peut vous prescrire des médicaments que les dentistes utilisent généralement pour soulager la douleur buccale. Il n'est pas recommandé d'utiliser ces médicaments par vous-même..

De plus, certains agents chimiothérapeutiques tels que Taxol et Taxotere peuvent provoquer des douleurs musculaires et articulaires. Un autre effet secondaire de ces médicaments est la soi-disant polyneuropathie - sensations douloureuses dans les mains et les pieds, associées à des lésions des nerfs périphériques..

Certains agents chimiothérapeutiques peuvent provoquer une inflammation des muqueuses, comme le fluorouracile. Dans ce cas, il se produit une inflammation de la membrane muqueuse de la bouche, du pharynx, du rectum et du vagin, qui s'accompagne de la formation d'érosions et d'ulcères. Avec une inflammation de la membrane muqueuse de la bouche et du pharynx, on note leur gonflement, leur difficulté à avaler et leur douleur. Avec l'inflammation de la muqueuse vaginale, un écoulement se produit, des douleurs et parfois des démangeaisons apparaissent. Parfois, une infection fongique à levures (candida) peut rejoindre cette inflammation. Cela est généralement dû à la suppression du système immunitaire du patient, ce qui est généralement le cas avec la chimiothérapie, les antibiotiques ou les stéroïdes. Certaines femmes peuvent être familières avec une infection à candidose - par exemple, le muguet.

En cas d'inflammation de la muqueuse buccale et du pharynx, il est recommandé de respecter les conseils suivants:

Essayez d'éviter de manger des aliments trop chauds, épicés ou acides, qui peuvent irriter les muqueuses. Les produits laitiers froids sont recommandés pour apaiser les muqueuses. Pour la douleur, utilisez une solution de rinçage contenant des analgésiques. Ne prenez pas de médicaments surdimensionnés. S'il s'agit de comprimés, il est conseillé de les écraser..

Utilisez un lubrifiant pour la sécheresse vaginale. Avec le développement d'une infection à candidose (muguet), des antibiotiques antifongiques spéciaux sont utilisés: fluconazole, kétoconazole, intraconazole et bien d'autres. Ils peuvent être utilisés à la fois sous forme de comprimés et sous forme de suppositoires vaginaux. Veuillez noter que tous ces médicaments ne doivent être utilisés qu'après consultation de votre médecin.

Douleur pendant la période de récupération

Certains patients, après avoir appris leur diagnostic, restent inactifs tout au long du traitement. En conséquence, ils prennent du poids, perdent leur condition physique antérieure, à la suite de quoi la douleur apparaît. Le moyen de sortir de cette situation est un retour progressif au niveau antérieur d'activité physique - exercice, aérobic, etc..

Douleur associée à des modifications non cancéreuses du sein

Souvent, la douleur dans les glandes mammaires, surtout si elle est bilatérale, est associée à des modifications bénignes de celles-ci. Mais dans tous les cas, si des sensations de douleur inhabituelles surviennent dans la glande mammaire, il est impératif de consulter un médecin.

Douleur dans les os et les articulations avec processus métastatique

Dans certains cas, la douleur dans la région du membre peut être d'origine non cancéreuse, au site d'attachement musculaire à l'os, les muscles eux-mêmes. Les implants mammaires peuvent également causer des douleurs aux côtes s'ils sont comprimés.

La chimiothérapie peut également causer des douleurs dans les bras, les cuisses et les jambes. Ces sensations surviennent lorsque vous recevez une chimiothérapie et peuvent s'aggraver à chaque cycle. Cette douleur peut durer des mois, voire des années après le traitement, mais elle disparaît tôt ou tard. En règle générale, cette douleur est associée aux nerfs, aux muscles, aux articulations et aux ligaments. Il est arrêté par les antidépresseurs et les anticonvulsivants, ainsi que par les anti-inflammatoires et les narcotiques.

Le traitement par le tamoxifène peut entraîner des douleurs et une raideur de type arthritique. Les douleurs articulaires et non associées à une tumeur (métastases) répondent bien à la chaleur, au massage et à la natation.

Les douleurs osseuses et articulaires peuvent résulter d'un traitement et de médicaments qui ne sont pas une tumeur, ou d'un cancer métastatique qui se propage aux os.

Douleur dans les métastases osseuses

Lorsque les métastases osseuses se propagent, elles provoquent généralement de la douleur. La méthode la plus efficace consiste à irradier le site métastatique avec un rayonnement. Cela réduit non seulement la douleur, mais arrête également la croissance tumorale et la réduit. Ce traitement réussit à 85% et n'est pas associé à des effets secondaires liés aux opiacés tels que la constipation, la nausée ou la sécheresse de la bouche..

Si les métastases sont situées de manière diffuse dans le tissu osseux, c'est-à-dire non pas en un seul endroit, mais en plusieurs à la fois, la douleur est soulagée comme d'habitude par des opiacés ou des anti-inflammatoires. Dans le même temps, la thérapie systémique est très efficace - chimiothérapie ou tamoxifène. Dans ce cas, une ou plusieurs métastases dans le tissu osseux sont exposées aux radiations. Malheureusement, il est impossible d'irradier toutes les zones, car cela entraîne le développement du mal des radiations..

Pour les douleurs osseuses diffuses, les préparations du groupe biphophonate sont également efficaces: zometa et aredia. Ces médicaments vous permettent de restaurer la composition minérale du tissu osseux et de le renforcer, empêchant le développement de fractures. De plus, son immobilisation - immobilisation - peut réduire la douleur dans les métastases osseuses. Pour cela, des pneus spéciaux sont utilisés..

Les douleurs musculaires sont également fréquentes dans le cancer du sein. Cela est dû au fait qu'avec des douleurs dans la zone des métastases ou des douleurs nerveuses, le patient peut étirer les muscles. Dans ce cas, le repos, les procédures thermiques (mais pas sur la zone de métastase), ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent généralement soulager efficacement cette douleur. Le massage aide beaucoup. De plus, des antidépresseurs tricycliques peuvent être utilisés. Parfois, vous pouvez essayer des méthodes non conventionnelles, à savoir l'acupuncture..

Dans la plupart des cas, les douleurs abdominales résultent d'effets secondaires du traitement sur les intestins. Il y a trois raisons à cette douleur: la constipation, les ballonnements, la diarrhée..

La douleur et les analgésiques, en particulier les opiacés, ralentissent les selles, entraînant la constipation. Parfois, il peut même y avoir une obstruction intestinale complète. Dans ce cas, il est recommandé de prendre des laxatifs lors du début d'une cure d'analgésiques. La chimiothérapie et la radiothérapie dans l'abdomen entraînent de la diarrhée et des gaz. Dans ce cas, une alimentation pauvre en fruits et légumes, ainsi qu'en aliments fibreux est recommandée, ainsi que la prise de médicaments tels que l'imodium ou le lomatil. Les antibiotiques peuvent également provoquer des diarrhées. Dans ce cas, il est nécessaire de faire une analyse des selles pour découvrir la cause de la diarrhée. Les cicatrices et les adhérences après une chirurgie abdominale peuvent être une autre cause de douleur abdominale. Cette douleur s'accompagne également de nausées et de vomissements..

Chez les patients présentant des métastases cancéreuses, une douleur au centre de l'abdomen peut être associée à une hypertrophie des ganglions lymphatiques qui compriment les organes adjacents ou les troncs nerveux. Une douleur dans le côté droit de l'abdomen peut être associée à des lésions hépatiques métastatiques. Dans le cas où il n'y a pas autant de métastases, une irradiation par rayonnement de ces zones est possible. S'il y en a beaucoup, l'irradiation n'est pas effectuée, car cela peut provoquer des effets secondaires..

Douleur nerveuse dans le cancer du sein

Le cancer du sein peut causer des douleurs nerveuses (neuropathiques) en se développant dans le tissu nerveux ou en le comprimant. Les métastases peuvent se développer dans le système nerveux central - le cerveau ou la moelle épinière, ou serrer les racines nerveuses lorsqu'elles sortent de la colonne vertébrale. La propagation des cellules cancéreuses à travers le tractus lymphatique peut également endommager les nerfs. La chirurgie provoque également des douleurs neuropathiques, car les tissus mous sont coupés et étirés. De plus, la cicatrice postopératoire peut également comprimer les fibres nerveuses..

Les traitements combinés sont les plus efficaces pour gérer cette douleur. Au départ, les stéroïdes sont généralement prescrits pour soulager le gonflement et la compression nerveuse. En outre, le site tumoral est irradié, ce qui le réduit. Pour les douleurs nerveuses légères à modérées, les anti-inflammatoires peuvent aider. Les opiacés sont utilisés pour une douleur importante.

Dans certains cas, lorsque la douleur est localisée quelque part à un endroit précis et qu'elle est modérément prononcée, la stimulation nerveuse électrique transcutanée peut parfois aider. La signification de cette procédure est que des impulsions électriques surviennent, qui semblent chevaucher les impulsions «douloureuses» du nerf.

(495) 51-722-51 - Traitement du cancer du sein à Moscou et à l'étranger

Syndrome de douleur thoracique avec cancer du sein: nature, localisation, remèdes

Le cancer du sein fait-il mal? De nombreuses femmes, examinant leurs seins et y trouvant un sceau, remarquent une légère douleur à la palpation. Dans certains cas, au contraire, un néoplasme malin dans la glande mammaire s'accompagne d'un syndrome douloureux sévère.

La douleur thoracique et sa nature dans le cancer

Selon les statistiques, 3% des femmes qui trouvent une petite boule douloureuse et mobile dans leurs seins reçoivent un diagnostic de cancer. L'oncologie inflammatoire accompagne généralement ces caractéristiques. Des sensations douloureuses surviennent à la suite de la pression lors de la palpation ou des mouvements quotidiens en raison de l'effet sur les terminaisons nerveuses de la tumeur formée. Avec la croissance de l'oncologie, il déplacera progressivement les tissus sains, couvrant un volume croissant de nerfs.

Il existe plusieurs conditions préalables au développement de la douleur dans la glande mammaire avec une croissance cancéreuse:

  • le gonflement est la cause principale. Une douleur légère à modérée est considérée comme une conséquence de son effet au début du processus de lésion cutanée. Parfois, à cause de cela, des ulcères apparaissent sur l'épiderme, ce qui entraîne un changement dans la nature de la douleur de douleur constante à aiguë;
  • lorsqu'une tumeur se propage à d'autres zones et organes du corps à l'aide de métastases, la douleur est le principal symptôme de la pathologie. Cela est dû au fait que les cellules tumorales ont la capacité de se déplacer dans les vaisseaux sanguins, et souvent le long des voies lymphatiques, et d'affecter les organes internes;
  • un effet secondaire douloureux peut également survenir lors du traitement d'un cancer au niveau du sein. Parfois, le traitement traduit une douleur légère à modérée en une douleur perçante. Par exemple, l'hormonothérapie ou la radiothérapie peuvent provoquer des brûlures. Cela est dû à la réponse du corps au traitement: un gonflement de la tumeur se développe.

La douleur dans la région des glandes mammaires est l'un des signes du cancer. Dans le cancer, la douleur peut se manifester de différentes manières:

  1. Les sensations douloureuses aiguës sont de courte durée et soudaines. Une telle douleur limite immédiatement l'activité physique autour du site de localisation. Parfois, cette douleur est due à la chimiothérapie..
  2. La douleur peut persister sur une longue période de temps. Surtout léger à modéré. Pour arrêter ce type de douleur, des médicaments sont prescrits, qui doivent être utilisés en permanence. De telles sensations douloureuses provoquent souvent une fatigue accrue de la femme et un obstacle à la réalisation de diverses activités physiques..
  3. La douleur perçante accompagne environ 65% des femmes atteintes de cancer et souffrant de sensations douloureuses constantes. Il a un caractère vif et l'intensité de la douleur augmente activement pendant une demi-heure. La douleur pénétrante ne peut être soulagée que par des analgésiques puissants.

Les sensations douloureuses dépendent directement de la forme de la tumeur:

  1. Le type nodulaire est caractérisé par l'absence de syndrome douloureux.
  2. Avec la forme œdémateuse, la douleur est très rare..
  3. Avec l'érysipèle, il existe une manifestation d'un syndrome douloureux constant ou aigu, en particulier avec la propagation de métastases dans la région des ganglions lymphatiques.
  4. L'aspect semblable à une mammite est caractérisé par la formation active et précoce de métastases, qui sont à l'origine de sensations douloureuses constantes.
  5. Le cancer de Paget s'accompagne d'une douleur concentrée dans la zone du mamelon affecté.

Aux stades initiaux du développement du cancer, le syndrome douloureux, en règle générale, est absent et il ne se développe que lorsque la tumeur commence à grossir.

Méthodes de ventouses

Pour arrêter les sensations douloureuses causées par le cancer du sein, des médicaments sont prescrits, qui sont classiquement divisés en 2 types:

  • stupéfiants - opiacés (Promedol, Morphine, Omnopon, Tramadol);
  • anti-inflammatoires (non stéroïdiens): ibuprofène, indométacine, naproxène, kétoprofène.

Le médicament nécessaire est sélectionné exclusivement par l'oncologue, en fonction de chaque cas spécifique. Si le médicament est inefficace, le médecin doit en être informé..

Lors de la prise de médicaments prescrits, plusieurs règles sont requises:

  1. Utilisez le médicament uniquement à la dose prescrite par le médecin.
  2. Le régime de prise de médicaments doit être constant.
  3. En aucun cas, vous ne devez modifier vous-même la posologie ou le régime médicamenteux..
  4. Les opiacés ne doivent jamais être arrêtés soudainement. S'il est nécessaire d'annuler le médicament, sa posologie est progressivement réduite au minimum, puis annulée. La procédure de retrait du médicament se déroule sous la stricte surveillance du médecin traitant.
  5. Le traitement doit être débuté par de petites doses, en les augmentant progressivement..
  6. La douleur constante dans la région du sein est soulagée par des analgésiques à action prolongée (opiacés).
  7. En cas de douleur perçante ou aiguë, des médicaments ayant un effet analgésique rapide sont prescrits (analgésiques, médicaments non stéroïdiens).
  8. Les traitements hormonaux et de radiothérapie, ainsi que la chimiothérapie, ont des effets analgésiques, bien qu'ils puissent parfois causer de la douleur.
  9. En cas de douleur perçante, il est conseillé d'utiliser des médicaments d'action générale et locale..
  10. Pour réduire la posologie et le risque d'effets secondaires, une combinaison de médicaments est prescrite.
  11. Lors de la combinaison de médicaments, ils doivent être changés un à la fois, et pas tous ensemble.

En règle générale, les médicaments qui aident à soulager la douleur causée par le cancer du sein ont les effets secondaires suivants:

  • bouche sèche;
  • somnolence;
  • épisodes de nausée;
  • la présence d'une respiration opprimée;
  • constipation;
  • rétention urinaire.

Il existe plusieurs façons de réduire l'activité des effets secondaires des médicaments qui soulagent la douleur associée au cancer du sein..

  1. La somnolence peut être réduite en prenant les médicaments prescrits à petites doses, mais avec une fréquence accrue. Cependant, seul un médecin devrait modifier le régime médicamenteux. Un mode de vie actif et un éclairage vif aideront également à faire face à la somnolence. La somnolence peut être causée par des métastases osseuses, à savoir une augmentation des quantités de calcium autour d'eux..
  2. Lors de la prise d'opiacés, tous les patients développent une constipation, ce qui aidera à faire face aux laxatifs. En outre, tout en prenant ces médicaments, vous devez boire une grande quantité de liquides et consommer beaucoup de fruits, de légumes et de son..
  3. La nausée est généralement due à la constipation. Les nausées peuvent être graves et provoquer des vomissements. Avec cet effet secondaire, vous devez prendre des antiémétiques sous forme de suppositoires rectaux..
  4. La sécheresse de la bouche, causée par la prise d'analgésiques, est éliminée en excluant les aliments salés du menu et en buvant beaucoup de liquides. Il est également recommandé d'utiliser régulièrement des sucettes et du chewing-gum pour produire de la salive..
  5. La rétention de la miction est éliminée en diminuant la posologie du médicament. Si cette méthode n'aide pas, une sonde urinaire est utilisée..

Le cancer du sein peut provoquer des douleurs, en particulier avec le développement actif de la pathologie. Si le traitement du cancer ne parvient pas à soulager la douleur, des analgésiques supplémentaires doivent être pris. Et lequel d'entre eux sera le plus efficace, seul un médecin pourra déterminer sur la base des données de test obtenues, la nature de la douleur et le stade de développement du cancer..

Symptômes et signes précoces du cancer du sein chez les femmes à un stade précoce

Selon les statistiques, 10 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du sein. Cela est dû à des niveaux élevés d'hormones, le plus souvent d'œstrogènes. La médecine peut offrir un traitement de qualité dans les premiers stades, mais pour cela, la maladie doit être détectée au tout début. La seule façon d'y parvenir est de vous diagnostiquer au moins une fois tous les 2 mois. Après 40 ans, passez une mammographie une fois par an.

Symptômes et premiers signes

L'émergence d'un foyer malin est possible dans n'importe quel organe. Chez les femmes, la poitrine est l'endroit le plus vulnérable. Les néoplasmes peuvent survenir de manière inégale - dans les deux glandes ou dans une seule. Le plus souvent, les sceaux initiaux apparaissent dans la partie externe supérieure, moins souvent dans la partie inférieure. Parfois, le processus malin commence à partir du mamelon.

Les premiers signes d'un cancer du sein précoce comprennent:

  • l'apparition d'un phoque - généralement petit - jusqu'à 1 cm, indolore;
  • rougeur et élargissement du sein;
  • l'apparition de "zeste de citron" sur la peau de la poitrine.

Une tumeur cancéreuse de la glande mammaire est sujette à une croissance rapide et à des métastases, de sorte que les symptômes initiaux s'intensifient et des douleurs peuvent apparaître. Un gonflement sous l'aisselle indique la propagation du processus à des tissus proches - dans ce cas, les ganglions lymphatiques. Dans ce cas, les conduits sont bloqués et la main commence à gonfler, augmente de volume.

Au stade initial, parmi les symptômes du cancer du sein chez la femme, un écoulement du mamelon peut apparaître - purulent ou sanglant. Ils ne ressemblent pas au lait que l'on trouve parfois chez les jeunes femmes qui ont déjà allaité..

Douleur liée au cancer du sein

La douleur aux premiers stades, lorsqu'une bosse est trouvée dans la poitrine, est généralement absente en oncologie. Si la bosse est douloureuse, il s'agit probablement d'une tumeur bénigne qui peut être traitée.

Bien que le gonflement soit très dense au toucher, presque comme une pierre, au début, cela ne pose pas de problème. La douleur vient plus tard. D'après l'expérience des oncologues, les femmes se plaignent rarement de quoi que ce soit. S'il y a une sensation douloureuse, elle n'est pas liée au cancer. C'est ainsi que la névralgie intercostale peut se manifester..

Dans certains cas, la tumeur est capable de se désintégrer et le sein est auto-amputé, mais dans de tels cas, les patientes ne ressentent pas non plus de douleur. Cela est dû au fait que les terminaisons nerveuses ne fonctionnent pas et ne transmettent pas de signal au cerveau..

La douleur survient lorsque la tumeur se développe et appuie sur les terminaisons vertébrales. Les patients le sentent dans le dos, la clavicule. Si les métastases affectent les os, la colonne vertébrale et les côtes peuvent faire mal.

Causes du cancer du sein chez la femme

Comme le disent les oncologues, le risque de développer un cancer du sein augmente si vous êtes née femme. Autrement dit, avec une combinaison de conditions défavorables, tout le monde peut tomber malade. Le groupe de risque comprend:

  • L'hérédité est la principale cause de l'apparition de la pathologie. Si une famille féminine a eu des cas de cette maladie, la progéniture est également à risque. À l'heure actuelle, les généticiens ont découvert 2 gènes qui, lorsqu'ils sont mutés, provoquent le cancer et sont également héréditaires.
  • Augmentation de l'activité œstrogène, comme en témoigne l'apparition précoce des règles et leur fin tardive lorsqu'une femme a plus de 55 ans.
  • Grossesse tardive - plus de 35 ans.
  • La présence de cancer ailleurs - le col de l'utérus, les ovaires.
  • Tabagisme et abus d'alcool.
  • Abus de contraceptifs.
  • Traitement des maladies concomitantes avec des hormones en grande quantité et pendant une longue période.
  • Mauvaise activité physique et obésité.
  • Vivre dans des conditions environnementales défavorables, ainsi que travailler dans une production dangereuse. Dans ce cas, les cancérogènes s'accumulent dans les tissus et provoquent des mutations..

Une forte croissance chez les femmes est également un facteur de risque, mais pas le principal. Le cancer survient lorsqu'une combinaison de facteurs se produit lorsque les défenses immunitaires du corps sont compromises..

Les oncologues ne peuvent pas prédire comment le cancer du sein se développera, car la tumeur est dans la plupart des cas composée de différents types de cellules. Chacun d'entre eux réagit différemment au traitement: certains meurent immédiatement, tandis que d'autres restent et la tumeur continue de progresser.

Les hommes souffrent également d'un cancer du sein, mais ce n'est que 1% des cas. La raison en est l'abus de bière et l'obésité. Comme vous le savez, le tissu adipeux accumule les œstrogènes, et il y en a beaucoup dans la bière.

Il est très rare que les filles tombent malades avant le début des règles. De tels cas sont décrits, mais ils sont extrêmement rares..

Surtout, la maladie est répandue dans les pays européens, les femmes au Japon sont les moins malades. Le taux de mortalité de cette maladie est le quart de tous les cancers.

Formulaires BC

Il existe trois formes cliniques de cancer du sein - nodulaire et diffus sont plus courants, la maladie de Paget est moins fréquente. Certaines formes sont plus agressives et se développent rapidement. Les patients décrivent l'apparition d'une bosse comme soudaine. En fait, quelques mois s'écoulent entre l'apparition de la tumeur et la formation de la masse, c'est juste que la femme ne procède pas à un examen indépendant et ne peut pas nommer l'heure exacte à laquelle elle a remarqué un changement dans le sein..

D'autres se développent lentement et présentent des symptômes différents. Au lieu de l'inconfort interne, les manifestations cutanées viennent au premier plan - éruptions cutanées, ulcères qui ne guérissent pas.

Cancer nodulaire

Les signes de cancer du sein chez les femmes ayant une forme nodulaire se manifestent par une induration dure qui n'a pas de limites claires. Le tubercule est inactif, mais la consistance est dure, comme une pierre. Si la tumeur progresse rapidement, elle peut envahir la peau et remonter à la surface sous forme de plaies saignantes. Parfois, le cancer du sein ressemble à du chou-fleur.

La carie de la tumeur s'accompagne d'une puanteur comme celle de la viande en décomposition. Les processus nécrotiques peuvent affecter à la fois les tissus mous et les os du sternum. Habituellement, une infection les rejoint et l'état de la personne à ce moment peut être considéré comme critique. Cette image peut être observée dans les dernières étapes..

Forme diffuse

La forme diffuse diffère de la forme nodale en ce qu'elle affecte la glande entière ou sa part dans toute la zone interne, en commençant par la partie interne et en terminant par la peau.

Dans de tels cas, aucun sceau n'est observé et la tumeur n'a pas de limites claires. Extérieurement, les manifestations peuvent être différentes.

Le cancer de type mammite affecte tous les tissus glandulaires et la peau. Les processus nécrotiques commencent plus tôt. L'érysipèle se caractérise par une surface et une brillance hyperémiques. Avec le cancer blindé, la glande mammaire, pour ainsi dire, se dessèche, diminue de taille, tandis que la peau devient plus dense - d'où son nom. Avec une forme œdémateuse infiltrante, le sein, au contraire, augmente, gonfle. Cela rend la peau poreuse..

Dans la maladie de Paget, les symptômes commencent par le mamelon. Les premiers signes de cancer du sein de cette forme sont des démangeaisons, des rougeurs et une desquamation du mamelon. Plus tard, le mamelon est rétracté et la tumeur pénètre sous la peau. La douleur n'apparaît pas immédiatement. Le plus souvent, c'est le résultat de gratter le point sensible. Une infection peut pénétrer dans la plaie, puis une décharge du mamelon apparaît..

Stades et symptômes à chaque étape

Au premier stade, peu de femmes se tournent vers les médecins pour un examen détaillé. La raison en est la petite taille de la tumeur, qui est difficile à voir. Le joint peut avoir jusqu'à 20 mm de diamètre. Parfois moins. La masse peut ne pas contenir de cellules atypiques, mais cela doit être vérifié avec une biopsie.

Le cancer non invasif au premier stade ne va pas au-delà du sein. Les ganglions lymphatiques ne sont pas affectés et sont de taille normale. La peau ne change pas de couleur et il n'y a aucun symptôme de douleur. Il est possible de déterminer la présence d'un cancer uniquement par des méthodes de diagnostic complexes, qui comprennent un test de marqueurs tumoraux, une analyse génétique, une IRM.

Étape 2

La deuxième étape est caractérisée par une légère augmentation des ganglions lymphatiques de l'aisselle. En fait, c'est le seul signe par lequel on peut soupçonner un cancer. Les ganglions sous-claviers ou supraclaviculaires sont hypertrophiés, ainsi que axillaires et périosternaux (entre deux glandes mammaires).

La taille du joint ne diffère pas beaucoup de la première étape - de 20 à 50 mm de diamètre.

Étape 3

Les groupes de ganglions lymphatiques sont clairement visibles et palpables - ils ressemblent à des grappes de raisin. Au stade 3, l'apparition de métastases dans les os et les organes internes est possible. La tumeur mesure plus de 5 cm de diamètre. Une douleur dans l'aisselle et autour du sein peut apparaître, indiquant en outre une métastase.

Étape 4

L'état de santé du patient se détériore progressivement. Il y a des douleurs osseuses, une faiblesse, des nausées et des vomissements dus à l'ingestion de produits de désintégration tumorale dans le sang. À l'extérieur, des ulcères, des taches et une desquamation sont visibles sur la peau. À ce stade, il est possible de déterminer les métastases dans le foie et les os voisins.

Signes de métastases

Les métastases se propagent dans les systèmes circulatoire et lymphatique. Il y a des cas où, lors du prélèvement d'un morceau de tissu pour la biopsie et des dommages aux vaisseaux sanguins, la maladie a progressé rapidement et la mort est survenue..

Le cancer du sein métastatique affecte le foie, les poumons et les os. Cela explique les problèmes de respiration aux stades 3 à 4, la voix change. En raison d'une mauvaise digestion et d'une insuffisance hépatique, une femme perd du poids. La douleur apparaît la nuit, lorsque la lymphe se déplace lentement et que les tissus n'ont pas le temps de se débarrasser des produits de la décomposition nécrotique de la tumeur.

Stade du cancer

Les médecins se réfèrent au cancer en utilisant les lettres de l'alphabet latin - TMN. Si l'étage initial est présent, écrivez T1, T2 ou T3, selon la taille du joint. Si la tumeur n'est pas palpable et n'est pas détectée par les méthodes de diagnostic, écrivez T0.

La lettre N signifie que les ganglions lymphatiques sont plus ou moins touchés. S'ils ne peuvent pas être ressentis, écrivez N0.

M1 signifie la présence de métastases, M0 signifie leur absence. Métastases suspectées - Mx.

Comment faire un auto-examen des seins

Les symptômes et signes du cancer du sein peuvent apparaître même à un jeune âge chez les femmes nullipares, vous devez donc savoir comment faire vous-même des examens des seins. Mais même avec des signes évidents de danger, toutes les femmes ne trouvent pas la force d'aller chez le médecin - elles ont peur d'entendre la vérité. Bien sûr, cela ne peut pas être qualifié d'acte raisonnable, car la plupart des formes cliniques de cancer se développent rapidement et les chances d'être complètement guéri diminuent chaque jour. Cela est particulièrement vrai pour les femmes à risque, dont la mère ou la grand-mère avait un cancer du sein.

L'examen est effectué les 5ème, 6ème et 7ème jours du cycle menstruel. Il est conseillé d'en choisir un et de procéder régulièrement à un auto-examen. Vous devez vous tenir devant le miroir pour bien voir la poitrine. Répondez vous-même aux questions suivantes:

  • s'il y a des zones modifiées sur le fer en couleur;
  • si la taille d'un sein a changé par rapport à l'autre (chez la plupart des femmes, une glande est plus grande que l'autre);
  • déterminer la symétrie de l'emplacement des deux glandes mammaires;
  • voir si le mamelon semble normal.

Une éruption cutanée sur un ou les deux seins peut être suspectée. Extérieurement, cela ressemble à une allergie..

La palpation comme moyen d'identifier les bosses

L'examen est effectué debout ou couché. Il vaut mieux que les femmes aux gros seins s'allongent. Sentez du bout des doigts d'abord un sein, puis l'autre. Vous ne pouvez pas appuyer fort, mais appuyez pour ressentir d'éventuels changements dans la texture des tissus. Vous pouvez commencer par la zone du mamelon et vous déplacer progressivement vers la périphérie..

  • si la densité a augmenté par rapport à l'inspection précédente;
  • Les ganglions lymphatiques sont-ils enflés?.

Si des zones suspectes sont détectées, vous devez contacter un gynécologue, un mammologue ou un oncologue. Il ne sert à rien de s'inquiéter à l'avance, car un diagnostic précis ne peut être posé qu'après un examen complet.

Quand voir un médecin

Une femme elle-même devrait prendre l'initiative et consulter un médecin présentant les symptômes suivants:

  • Avec une augmentation de la taille de l'une des glandes mammaires.
  • Si un sceau est trouvé, c'est douloureux ou indolore. Le manque de douleur est un signe alarmant - plus tôt le diagnostic est posé, meilleures sont les chances de guérison.
  • En présence du symptôme de Kernig - une diminution de l'élasticité des tissus et une augmentation de leur densité.
  • Si, lorsque les tissus sont pressés, ils ne les redressent pas rapidement, cela indique un symptôme de site, qui est également un signe de cancer..
  • Lorsque la glande est tirée par le mamelon, le néoplasme se déplace.
  • Mamelon de l'aréole resserré.
  • La peau se plisse lorsqu'elle est pressée des deux côtés.
  • Fatigue générale, perte d'appétit.
  • Dans certains types de cancer, la température du sein augmente et le.
  • Douleurs musculaires ou osseuses, douleurs articulaires, qui indiquent une intoxication générale du corps.
  • Des nausées et des vomissements déraisonnables sont également des symptômes d'intoxication.
  • Avec des métastases au cerveau, le patient se plaindra de maux de tête sévères. Parfois, la vision ou toute fonction - motrice ou vocale - disparaît, ce qui indique une lésion grave du tissu nerveux.

En présence de métastases, une toux non associée à un rhume peut apparaître. La raison en est qu'il y a un foyer de tumeur dans les poumons et qu'ils ne remplissent pas leurs fonctions..

Diagnostic médical

Pour poser un diagnostic précis, vous devez effectuer plusieurs tests:

  • Biochimie du sang et ESR. S'il y a des signes d'inflammation, c'est que quelque chose ne va pas dans le corps. Ce test n'est pas une preuve de cancer du sein.
  • L'échographie permet de déterminer des calcifications de couleur différente, ainsi que l'emplacement du nœud et sa taille à ce stade.
  • L'IRM vous permet de déterminer la présence ou l'absence de métastases.
  • Méthode d'hybridation fluorescente pour identifier le marqueur du cancer du sein HER2.
  • Analyse du marqueur tumoral CA15, qui distingue le carcinome du sein. Une quantité accrue de cette substance peut indiquer la présence d'un cancer dans le col de l'utérus et les poumons. Un autre marqueur KI67 est également auxiliaire, mais il n'est pas détecté s'il n'y a pas de division cellulaire tumorale. Le médecin ne diagnostique pas uniquement sur la base des marqueurs tumoraux trouvés.
  • Biopsie. Analyse tissulaire pour les cellules anormales.
  • Scintigraphie - Radiographies des os pour les métastases.

En Russie, toutes les femmes de plus de 40 ans doivent subir une mammographie une fois par an afin de prévenir et de détecter rapidement le cancer. L'analyse génétique n'a aucune valeur diagnostique, mais elle met en garde la femme contre d'éventuels problèmes à l'avenir. Si un test génétique a montré la présence de gènes mutés, cela ne signifie pas qu'une femme tombera définitivement malade - il doit y avoir plusieurs raisons ou coïncidences.

Comment distinguer la douleur dans la mastopathie et le cancer du sein

Tout inconfort au niveau du sein féminin est une raison pour aller chez un mammologue. Des sensations douloureuses en appuyant sur certaines zones peuvent indiquer une mastopathie ou d'autres maladies plus graves. Il existe une autre possibilité: le port de sous-vêtements serrés ou le rhume provoque une gêne. Quelle est la différence entre la douleur en présence d'une mastopathie et comment la distinguer des symptômes plus graves de cancer ou de nécrose?

Signes généraux de mastopathie

Les symptômes cliniques dépendent de la forme de mastopathie et de leur gravité - du stade de développement de la maladie et de l'état général des glandes. Au début, la maladie ne se manifeste en rien. Au fil du temps, les patients ressentent une gêne au niveau de la poitrine, remarquent une tension et un engorgement des tissus mous. Dans certains cas, avec les signes énumérés des mamelons, une décharge étrange est observée.

La nature de la douleur varie. Souvent, les femmes ressentent une douleur douloureuse qui s'aggrave avant le début des règles. Cela est dû aux fluctuations des niveaux hormonaux et à la rétention d'eau..

Douleur avec mastopathie diffuse

Cette forme est caractérisée par la croissance du tissu conjonctif sous forme de nodules, qui deviennent la source de symptômes désagréables. Il s'agit d'un type de maladie bénigne qui survient le plus souvent pendant la période prémenstruelle..

  • l'intensité augmente quelques jours avant le début des règles et après leur fin, la douleur s'affaiblit;
  • la poitrine augmente légèrement;
  • les douleurs sont accompagnées d'un gonflement du tissu mammaire et d'une sensibilité cutanée accrue dans cette zone;
  • la décharge des mamelons commence.

Douleur avec une variété nodulaire

En l'absence de thérapie appropriée, la mastopathie diffuse peut se transformer en un plus grave - nodulaire. Dans ce cas, les patients peuvent sentir de petits phoques dans les glandes mammaires à la palpation.

  • la douleur reste intense tout au long du cycle;
  • le recul va aux aisselles et aux épaules, vers le dos;
  • la douleur douloureuse s'intensifie progressivement, la sensibilité augmente fortement même avec un toucher léger;
  • les aréoles des mamelons sont douloureuses et enflammées, d'où une décharge d'une teinte rose ou beige est visible.

Les néoplasmes sous forme de nodules peuvent signaler non seulement une mastopathie, mais également la présence de tumeurs. Lorsque les premiers soupçons apparaissent, un diagnostic approfondi doit être effectué par un spécialiste.

Élimination de l'inconfort avec la mastopathie

Si vous cherchez un moyen de soulager la douleur de la mastopathie, essayez les options suivantes:

  1. Tout d'abord, vous devez contacter un mammologue qui diagnostiquera et vous prescrira des analgésiques, des médicaments hormonaux ou des anti-inflammatoires..
  2. Normaliser les aliments en éliminant les sucreries et les aliments gras, l'alcool et le café.
  3. Boire au moins 1,5 litre d'eau par jour.

Douleur liée au cancer du sein

Les tumeurs malignes ne sont présentes que chez 3% des femmes qui ressentent des bosses mammaires en forme de bosse. Les symptômes de la douleur surviennent en raison d'une irritation des terminaisons nerveuses affectées par les cellules cancéreuses. Les caractéristiques générales de la douleur cancéreuse sont les suivantes:

  • les sensations surviennent soudainement avec le contact physique et passent rapidement;
  • la douleur est assez modérée, mais ne disparaît pas avec le temps;
  • le syndrome de la douleur perçante survient à des stades ultérieurs.

Les caractéristiques des symptômes dépendent également de la forme de la tumeur:

  • la variété nodale se distingue par l'absence d'inconfort;
  • avec une forme œdémateuse, un inconfort survient, mais rarement;
  • les types d'érysipèle et de mammite sont caractérisés par une douleur constante due à l'activité des métastases;
  • la douleur dans le cancer de Paget est concentrée dans la région du mamelon.

Contrairement à la mastopathie, le cancer se caractérise par:

  • durcissement de la peau du sein;
  • écoulement sanglant des mamelons;
  • érosion de la peau et modifications de son relief;
  • joints fixes;
  • rétraction de la peau du mamelon et du sein.

Cet article est informatif. Si vous ressentez un inconfort et une douleur quelconque dans la région du sein, vous devez contacter un mammologue pour un diagnostic détaillé. Seul un spécialiste expérimenté sera en mesure de poser un diagnostic précis et de prescrire un traitement. Pour prévenir la mastopathie et le cancer du sein, les médecins conseillent de réaliser une palpation mammaire tous les mois.

Cancer mammaire

"Les résultats de l'échographie des glandes mammaires ont révélé une formation suspecte d'oncologie", "les résultats de la mammographie ne permettent pas d'exclure sans ambiguïté la présence d'une formation maligne", "la biopsie a montré la présence de modifications cancéreuses de la glande mammaire et un examen prolongé est nécessaire". Ce ne sont là que quelques-uns des mots les plus effrayants qu'une femme puisse entendre de son médecin..

Comment survient le cancer du sein??

Le cancer du sein se développe de la même manière que toute autre tumeur maligne du corps. Une ou plusieurs cellules du tissu glandulaire, à la suite de la mutation qu'elles contiennent, commencent à se diviser anormalement rapidement. Une tumeur se forme à partir d'eux, qui peut se développer dans les tissus voisins et créer des foyers tumoraux secondaires - métastases.

Les mutations qui conduisent au cancer du sein sont héréditaires et acquises.

Les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 sont des causes génétiques héréditaires courantes du cancer du sein. Les porteurs de la mutation BRCA1 ont un risque de 55 à 65% de développer un cancer du sein et les porteurs de BRCA2 - 45%. Ces anomalies génétiques sont héritées des parents aux enfants et provoquent le cancer du sein dans environ 15% des cas..

Beaucoup plus souvent, une tumeur survient en raison de mutations acquises: elles surviennent dans les cellules de la glande mammaire et ne sont pas héréditaires. Par exemple, dans 20% des cas, le nombre de copies du gène codant pour HER2, une protéine réceptrice située à la surface des cellules et qui stimule leur reproduction, est augmenté..

Le "portrait génétique moléculaire" d'une tumeur est important lors du choix du traitement optimal.

Types de cancer du sein

Les tumeurs malignes du sein sont divisées en deux types: canalaire et glandulaire. Le cancer du sein canalaire est plus fréquent. Elle peut être intraépithéliale (in situ) et invasive. Le cancer du sein canalaire intracellulaire a un meilleur pronostic, rarement des métastases et est guéri dans 98% des cas. La variante invasive de la tumeur est sujette à une croissance incontrôlée et à une généralisation du processus.

Le cancer du sein glandulaire peut être lobulaire (carcinome lobulaire invasif) ou se développer à partir d'autres cellules du tissu glandulaire. Le cancer lobulaire est souvent caractérisé par une croissance multicentrique. Le taux d'augmentation de la taille et le moment de la métastase des formes de cancer du sein nodulaire dépendent du degré de différenciation tumorale.

Causes et facteurs de risque

Malheureusement, les scientifiques ne disposent pas encore d'informations complètes sur les causes du cancer du sein. Il existe une liste de facteurs de risque qui affectent la probabilité d'une tumeur, mais certains sont diagnostiqués avec la maladie en l'absence de ces facteurs, tandis que d'autres restent sains si beaucoup d'entre eux sont présents en même temps. Néanmoins, les scientifiques associent toujours le développement du cancer du sein à certaines circonstances qui précèdent le plus souvent son apparition. Ceux-ci inclus:

  • Âge. La plupart des cas de cancer du sein surviennent chez les femmes âgées de 55 ans et plus.
  • Hérédité. Si le cancer du sein est diagnostiqué chez un proche, le risque double.
  • Antécédents de cancer du sein.
  • Augmentation de la densité des tissus mammaires basée sur la mammographie.
  • Quelques néoplasmes bénins dans la glande mammaire.
  • Début précoce des règles - jusqu'à 12 ans.
  • Ménopause tardive - après 55 ans.
  • Absence d'enfants ou première naissance tardive (après 35 ans).
  • Exposition à des rayonnements, comme une radiothérapie administrée pour traiter un autre type de cancer.
  • Tabagisme et abus d'alcool. Si une femme consomme 28 à 42 g d'alcool éthylique par jour, ses risques augmentent de 20%.
  • Surpoids et faible activité physique.
  • Utilisation de médicaments hormonaux: contraceptifs oraux, traitement hormonal substitutif post-ménopausique.
  • Blessure au sein.
  • Diabète.
  • Travailler selon un horaire avec des quarts de nuit.

Symptômes du cancer du sein

Dans les premiers stades, le cancer du sein n'est généralement pas cliniquement apparent. Le plus souvent, la tumeur est détectée par les patients eux-mêmes ou est détectée par accident lors d'études préventives.

Les patients se plaignent généralement d'une masse palpable, écoulement du mamelon. La douleur est un symptôme rare du cancer du sein, mais la douleur peut apparaître au stade de la généralisation du processus, en particulier avec la propagation de métastases osseuses.

Très souvent, de tels signes de cancer du sein sont détectés, tels que l'apparition d'une asymétrie due à un changement de la taille de la glande affectée. Une réduction, un déplacement vers le haut, une déformation et un plissement de la glande mammaire peuvent être observés sous la forme scirrhotique (fibreuse) de la tumeur. Au contraire, le sein du côté affecté augmente avec la croissance rapide de l'éducation ou en raison d'un œdème, qui se forme en raison d'une altération de l'écoulement de la lymphe.

Lorsque le néoplasme se propage dans le tissu sous-cutané, des changements cutanés peuvent être observés. Dans ce cas, les symptômes suivants du cancer du sein sont détectés:

  • "Site" - il y a un aplatissement de la peau sur la tumeur, il est impossible de former un pli cutané à cet endroit.
  • "Ombilisation" - la peau sur le site de la lésion est ridée et rétractée.
  • "Peau de citron" - un type de sein caractéristique dû à la lymphostase.

Parfois, lorsque la tumeur se propage à la surface de la peau, des signes de cancer du sein tels que rougeur et ulcération peuvent être observés. La présence de ces symptômes indique la négligence du processus..

Des changements dans le mamelon peuvent également être détectés, mais seulement dans les étapes ultérieures. Dans ce cas, il existe des symptômes de cancer du sein tels que:

  • Le symptôme de Forgh - le mamelon est plus haut du côté affecté que du côté sain.
  • Le symptôme de Krause - le mamelon est épaissi, les plis de l'aréole sont nettement prononcés.

Un tel signe de cancer du sein, tel qu'un écoulement pathologique, est assez rare, mais dans certains cas, il peut être le seul symptôme détecté lors de l'examen. Souvent, l'écoulement est sanglant, moins souvent séreux et purulent.

En outre, des formes spéciales de cancer du sein ont été identifiées, qui se manifestent par des symptômes typiques. Ceux-ci inclus:

  • Forme œdémateuse infiltrante, caractérisée par une hypertrophie et un gonflement de la glande, une couleur de peau marbrée, une hyperémie sévère.
  • Comme une mammite. Ce type de cancer du sein se manifeste par un épaississement du sein affecté, une augmentation de la température corporelle.
  • Forme semblable à l'érysipèle, dans laquelle des lésions apparaissent sur la peau (parfois une ulcération apparaît), qui ressemblent extérieurement à l'érysipèle.
  • La forme blindée est caractérisée par la présence de plusieurs nœuds, en raison desquels la glande rétrécit et se déforme.
  • Cancer de Paget - affecte le mamelon et l'aréole. Avec cette variété, on observe un épaississement du mamelon, un changement de la peau sous forme de rougeur et d'induration, la formation de croûtes et d'écailles.

Parfois, les gens, se demandant comment reconnaître la présence d'une tumeur du sein, recherchent à tort des symptômes de cancer du sein. Ce nom est incorrect, car le sternum est l'os plat central de la poitrine et même avec des métastases d'une formation mammaire maligne n'est presque jamais affectée.

Auto-diagnostic du cancer du sein

Il vaut la peine de vérifier vous-même vos seins pour des nodules ou tout autre changement une fois par mois après vos règles. Les diagnostics à domicile se font le plus commodément en prenant un bain ou en prenant une douche. Tout changement détecté doit être signalé au médecin dès que possible..

La procédure d'auto-examen des glandes mammaires:

  • Dénudez-vous au-dessus de la taille et placez-vous devant un miroir.
  • Levez les mains et placez-les derrière votre tête. Examinez attentivement vos seins. Tourner à droite, côté gauche.
  • Sentez les seins en position debout avec l'index, le majeur et l'annulaire repliés. Commencez par le haut de la poitrine et travaillez dans le sens des aiguilles d'une montre.
  • Pressez le mamelon avec deux doigts. Vérifiez si quelque chose en ressort.
  • Ressentez les seins - maintenant couché.

70% des cas de cancer du sein sont auto-diagnostiqués par les patientes à la suite d'un auto-examen des seins.

Diagnostique

Prendre l'anamnèse

Le diagnostic du cancer du sein commence par une conversation. À ce stade, il est important que le médecin évalue les plaintes de la femme et découvre s'il y a eu des cas de cancer du sein dans sa famille, et si oui, à quelle fréquence. Cela permet de suspecter une forme héréditaire de cancer associée à des mutations dans les gènes BRCA1, BRCA2, NBS1, CHECK, TP53.

Inspection

Ensuite, le médecin examine, palpe les glandes mammaires, vérifie s'il y a des ganglions et des phoques, si les ganglions lymphatiques des régions axillaire, supraclaviculaire et sous-clavière sont hypertrophiés.

Diagnostic d'une tumeur maligne

Après l'examen, le médecin peut référer la femme pour une mammographie - une radiographie du sein. Les indications de cette étude sont: des bosses dans la glande mammaire, des modifications de la peau, des saignements du mamelon, ainsi que tout autre symptôme pouvant indiquer une tumeur maligne. L'échographie est également prescrite pour diagnostiquer le cancer du sein. La mammographie et l'échographie sont des méthodes complémentaires, chacune d'elles a ses propres avantages:

Mammographie

Échographie mammaire

Vous permet de détecter les changements pathologiques 1,5 à 2 ans avant l'apparition des symptômes.

Avec un écoulement sanglant du mamelon, une ductographie peut être réalisée - radiographie avec contraste des canaux lactifères. Cela permet d'obtenir des informations utiles supplémentaires..

Haute sensibilité - diagnostic précis de jusqu'à 90% des cancers.

Capacité à détecter des microcalcifications jusqu'à 0,5 mm.

Sécurité - pas d'exposition du corps aux rayons X.

Bien adapté aux tissus mammaires à haute densité chez les jeunes femmes (jusqu'à 35-45 ans).

Distingue les kystes (cavités fluides) des tumeurs solides.

Vous permet d'évaluer l'état des ganglions lymphatiques régionaux.

Bon pour surveiller la position de l'aiguille pendant la biopsie.

L'imagerie par résonance magnétique est une méthode très informative pour diagnostiquer les tumeurs malignes du sein. Il est utilisé dans le cancer lobulaire, lorsque la mammographie et l'échographie ne sont pas informatives, ainsi que pour évaluer la taille et l'emplacement de la tumeur, ce qui aide à déterminer les tactiques de traitement chirurgical. L'IRM peut être utilisée pour dépister les femmes ayant des antécédents familiaux de gènes anormaux associés à un risque accru de cancer du sein.

  • Il est impératif d'examiner l'écoulement du mamelon - des cellules tumorales peuvent y être trouvées.
  • Pour la biopsie à l'aiguille fine, une aiguille est insérée dans la tumeur sous guidage échographique ou mammographique.
  • Lors d'une trépanobiopsie (biopsie CORE), un instrument spécial est utilisé qui ressemble à une aiguille creuse épaisse. Cela vous permet d'obtenir plus de tissus et de les examiner plus en détail..
  • Dans une biopsie "pistolet-aiguille", l'aiguille est insérée exactement à l'endroit souhaité à l'aide d'un pistolet spécial.
  • La biopsie stéréotaxique sous vide est presque aussi précise que la biopsie d'une tumeur pendant la chirurgie, mais elle peut être réalisée sous anesthésie locale sans nécessiter une anesthésie générale. La procédure est effectuée à l'aide d'un pistolet Bard Magnum et d'un appareil à vide.
  • Une biopsie excisionnelle est réalisée pendant la chirurgie. La tumeur entière est envoyée pour la recherche.
  • Biopsie sentinelle - examen du ganglion sentinelle pendant la chirurgie. Cela aide à comprendre si la tumeur s'est propagée aux ganglions lymphatiques régionaux et si elles doivent être retirées.

Le médecin de la clinique européenne Portnoy S.M. parle du rôle de la biopsie dans le diagnostic du cancer du sein:

En laboratoire, des études cytologiques et histologiques sont effectuées, c'est-à-dire que la structure des cellules et des tissus individuels est évaluée. Des études de génétique moléculaire sont actuellement disponibles: elles permettent d'identifier les mutations à l'origine de la transformation maligne et de sélectionner la thérapie anticancéreuse optimale..

Une biopsie peut aider à déterminer si la tumeur est cancéreuse, ainsi qu'à déterminer son type et son stade. En outre, l'étude du matériel de biopsie permet de répondre à la question de savoir si la tumeur est hormono-dépendante, ce qui affecte également le schéma thérapeutique..

Évaluation de la propagation du cancer dans le corps

Une fois le cancer diagnostiqué, il est important de déterminer son stade et de comprendre à quel point il s'est propagé dans le corps. Pour cela, les études suivantes sont utilisées:

  • Échographie et biopsie des ganglions lymphatiques.
  • Tomodensitométrie et IRM - ils aident à évaluer la taille, l'emplacement de la tumeur, les foyers dans d'autres organes.
  • Les métastases hépatiques sont diagnostiquées par échographie.
  • Les poumons et les lésions osseuses peuvent être détectés par rayons X.
  • La TEP est le «gold standard» moderne pour le diagnostic des métastases des tumeurs malignes.

Stades du cancer du sein

La classification du cancer du sein est basée sur le système TNM généralement accepté. Le T dans cette abréviation représente la taille de la tumeur primaire:

  • Il s'agit d'un «cancer in situ» qui réside dans les cellules tapissant les canaux lactifères ou les lobules et qui n'envahit pas les tissus adjacents. Il peut s'agir d'un carcinome lobulaire, canalaire ou de Paget.
  • T1 - le diamètre de la tumeur dans la plus grande dimension est inférieur à 2 cm.
  • T2 - 2 à 5 cm.
  • T3 - plus de 5 cm.
  • T4 - une tumeur qui s'est développée dans la paroi thoracique, la peau ou un cancer inflammatoire.

La lettre N indique la présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. N0 - il n'y a pas de foyers dans les ganglions lymphatiques. N1, N2 et N3 - dommages à un nombre différent de ganglions lymphatiques.

La lettre M indique la présence de métastases à distance. L'un des deux nombres peut être indiqué à côté: M0 - pas de métastases à distance, M1 - métastases à distance.

Selon les valeurs de T, N et M, il existe cinq stades principaux du cancer du sein (dans certains d'entre eux, il y a des sous-stades):

  • Stade 0: cancer en place.
  • Stade I: une tumeur de la glande mammaire jusqu'à 2 cm de diamètre.
  • Stade II: une tumeur de la glande mammaire d'un diamètre allant jusqu'à 5 cm ou plus, il peut y avoir des métastases dans les ganglions lymphatiques axillaires du côté affecté.
  • Stade III: une tumeur de la glande mammaire jusqu'à 5 cm ou plus, peut se développer dans la paroi thoracique ou la peau, il existe des foyers dans les ganglions lymphatiques régionaux.
  • Stade IV: la tumeur peut être de n'importe quelle taille, peu importe si les ganglions lymphatiques régionaux sont touchés. Si des métastases à distance sont détectées, un cancer de stade 4 est toujours diagnostiqué..

Traitement du cancer du sein

La stratégie de traitement du cancer du sein doit être choisie individuellement pour chaque patient, en tenant compte de facteurs tels que le type de tumeur, le stade, la sensibilité du néoplasme à l'hormonothérapie. L'état général du patient est également pris en compte. Si la tumeur est détectée à un stade précoce et que la bonne tactique de prise en charge de la patiente est choisie, les chances de guérir complètement le cancer du sein sont très élevées..

Choisissez un oncologue et prenez rendez-vous:

Chirurgien plasticien, mammologue oncologue, docteur en sciences médicales