Principal
Angiome

Biopsie du col de l'utérus: décodage du résultat, ce qui est impossible après, préparation


Une biopsie cervicale est un morceau de "pincement" de mucus provenant d'une zone suspecte du col de l'utérus. Une biopsie de n'importe quel organe est le moyen le plus fiable de poser le diagnostic final, car le tissu pathologique est directement examiné, et dans ce cas, il s'agit d'un moyen unique de clarifier le type de maladie et, surtout, d'identifier les lésions cancéreuses à un stade précoce. Cela ne nécessite pas de couper l'abdomen ou la poitrine. La procédure est effectuée assez rapidement et ne nécessite pas souvent d'hospitalisation.

De l'anatomie

Il semblerait que l'expression même «col de l'utérus» suggère que le col de l'utérus fait partie de quelque chose. Historiquement, c'est le cas, il y a un corps de l'utérus et un col de l'utérus. Mais avec de nombreuses années d'observation, le traitement de diverses pathologies, l'observation des femmes enceintes, l'opinion a commencé à prendre forme selon laquelle le col de l'utérus est toujours un organe très spécial avec sa propre structure et des maladies spécifiques.

La longueur du col de l'utérus est normalement d'environ 3 à 4 cm, la largeur est d'environ 2,5 à 3 cm, sa forme est cylindrique, le pharynx externe s'ouvre dans le vagin et l'intérieur s'ouvre dans la cavité utérine.

Nous prêtons attention à cet aspect, car les maladies du col de l'utérus ne sont plus du tout rares, même chez les femmes jeunes et nullipares..

Et c'est d'autant plus alarmant que le col de l'utérus est un organe visuellement accessible. Et selon toutes les normes, le patient doit consulter le gynécologue une fois par an. Et lors de cette visite, elle doit faire un frottis sur la flore (il s'avère qu'il y a une inflammation, une dysbiose vaginale, etc.) et un examen cytologique du col de l'utérus (grattage des cellules cancéreuses du col de l'utérus), le médecin examine également le col de l'utérus dans les miroirs.

Indications ou qui a besoin d'une biopsie cervicale

Dysplasie du col de l'utérus

La dysplasie du col de l'utérus est une modification atypique (pathologique) des tissus de la partie vaginale du col de l'utérus. Contrairement à l'érosion, la dysplasie pénètre plus profondément, comporte trois étapes et menace le développement d'un processus pathologique allant jusqu'au cancer. Dans ces cas, les diagnostics instrumentaux et de laboratoire jouent un rôle clé, car une femme peut ne pas être dérangée par quoi que ce soit avant le stade grave de la maladie. Il n'y a pas de douleur, pas d'écoulement inhabituel, pas d'irrégularités dans le cycle menstruel. Lors de la réalisation d'une biopsie, la précision du diagnostic est de près de cent pour cent, ce qui signifie que nous pouvons prendre une décision concernant le traitement / la chirurgie / l'observation le plus rapidement possible.

Ectopie du col de l'utérus

L'ectopie du col de l'utérus est une condition où le tissu qui se trouve normalement dans le canal cervical (à l'intérieur du col de l'utérus), pour ainsi dire, «rampe» et on le trouve sur l'orifice externe du col de l'utérus. En soi, cette condition n'est pas dangereuse, mais pour se calmer et simplement être observée de manière planifiée une fois par an, il est nécessaire d'exclure des diagnostics plus redoutables.

Leucoplasie cervicale

La leucoplasie est la formation de «plaques blanches» sur la muqueuse cervicale. Le mot «leucoplasie» lui-même signifie «plaque blanche». Sur le col de l'utérus, se forment des zones qui ont une structure plus dense et sont colorées de manière inégale pendant la colposcopie. Lors d'une biopsie, une question fondamentale est résolue: s'agit-il d'une simple leucoplasie et est-elle observée, ou est-ce une leucoplasie atypique (état précancéreux), qui doit être activement traitée. Le traitement dans ce cas peut impliquer un très large éventail d'interventions, de la destruction (courant électrique, laser) à l'ablation d'une partie ou de la totalité du cou.

Polypes cervicaux

Les polypes du col de l'utérus sont des excroissances de la membrane muqueuse qui ressemblent à des verrues et qui ont une origine variée et souvent mixte (déséquilibre hormonal, infections génitales, traumatisme mécanique lors de l'avortement et curetage diagnostique, changements liés à l'âge).

Les polypes peuvent ne pas se manifester de quelque manière que ce soit, puis, après examen par un gynécologue, cela devient une découverte. Ou il peut arriver qu'une femme se plaint de pertes de sang après un rapport sexuel, de douleur et d'autres manifestations. Dans tous les cas, les polypes doivent être retirés et examinés histologiquement. Et dans ce cas, nous avons aussi le plus peur du cancer du col de l'utérus..

Verrues génitales

Les verrues génitales ou les verrues anogénitales sont des formations sur les muqueuses (y compris le cou) et la peau. Cette maladie est causée par le papillomavirus humain et menace également de dégénérer en cancer. Lors d'une biopsie, il est déterminé à quel stade, au moment de la maladie se trouve la maladie et s'il n'est pas nécessaire de prendre des mesures plus actives que l'observation et le traitement médicamenteux (médicaments antiviraux).

Résultat du test Pap douteux ou anormal (test Pap)

Le test Pap ou la «cytologie» à laquelle nous sommes habitués du col de l'utérus est un test de dépistage, c'est-à-dire un examen qui est effectué sur toutes les femmes, sans exception, qui en font la demande au moins une fois par an. Cela est nécessaire pour identifier un soupçon d'oncologie. En cas de suspicion de cellules cancéreuses dans le grattage du cou, n'hésitez pas et effectuez une biopsie.

Changements identifiés lors de la colposcopie

La colposcopie est un examen du col de l'utérus au microscope, tandis que le col de l'utérus est traité avec des solutions d'iode et d'acide acétoacétique. Il existe des normes sur l'aspect normal du cou et après un traitement avec des solutions. Si l'image colposcopique ne correspond pas à la norme, le diagnostic doit être approfondi et, dans certains cas, une biopsie doit être réalisée.

Identifier l'infection au VPH

Le VPH (virus du papillome humain) est un virus oncogène sexuellement transmissible qui peut déclencher le développement d'un cancer du col de l'utérus. Le VPH a un certain nombre de souches (types de virus) qui sont dangereuses à des degrés divers et provoquent différents types de lésions (des papillomes et verrues anogénitales au cancer). Si l'examen révèle la présence d'un risque oncogène élevé dans le grattage du VPH (16, 18, 31, 33, 39), il est alors conseillé de subir un examen plus approfondi au maximum. Le cancer du col de l'utérus à un stade précoce, en particulier le cancer in situ, répond bien au traitement et se reproduit rarement.

Le cancer in situ est littéralement un «cancer en place», c'est-à-dire une petite accumulation de cellules cancéreuses qui ne se sont pas encore propagées et il y a une chance d'être complètement guéri.

Contre-indications à la biopsie cervicale

Inflammation aiguë du col de l'utérus ou du vagin

L'inflammation vaginale est une contre-indication temporaire à la biopsie. Une biopsie suggère un traumatisme des muqueuses et, si une infection est présente, le processus peut se propager et s'aggraver, ce qui ajoutera des problèmes supplémentaires et peut entraîner des complications..

I et III trimestres de la grossesse

Au cours du premier trimestre, les manipulations du col de l'utérus peuvent provoquer une menace de fausse couche. Cela est dû à l'effet mécanique sur le tissu cervical, à la douleur et au risque d'inflammation.

Au deuxième trimestre, la situation est la plus stable à bien des égards, l'enfant grandit déjà, il est étroitement attaché (contrairement au premier trimestre), mais toujours pas si grand en taille.

Au troisième trimestre de la grossesse, le bébé est déjà gros, le col de l'utérus est raccourci dans des conditions naturelles, et si nous ajoutons notre intervention, nous pouvons provoquer une naissance prématurée. Dans ce cas, les manipulations diagnostiques doivent être reportées à «après l'accouchement». Après l'accouchement, une femme doit se rendre chez le gynécologue local (ou le gynécologue qui a été observé pendant la grossesse) quelques jours après la sortie de l'hôpital, puis après 1,5 à 2 mois. C'est au cours de la deuxième visite qu'il convient de décider si un examen approfondi est nécessaire. À ce stade, les tissus du canal génital se sont presque rétablis et le diagnostic sera fiable.

Trouble de la coagulation sanguine

Les troubles de la coagulation sanguine peuvent être exprimés à différents degrés. Dans les troubles de la coagulation sévères, les saignements fréquents, la formation spontanée d'ecchymoses de différentes tailles, vous devez d'abord choisir toutes les méthodes de recherche mini-invasives (non traumatiques) possibles et recourir à la biopsie, en dernier recours..

Si le trouble de la coagulation n'est pas critique, la procédure doit être effectuée sous le couvert de médicaments de coagulation sanguine. Les noms et le schéma posologique seront prescrits par un thérapeute ou un hématologue (spécialiste des maladies du sang).

Cela comprend également les patients qui prennent des anticoagulants. Nous devons nous rappeler que les patients ne sont pas seulement malades de ce qu'ils nous ont apporté. Il est possible que la femme ait eu des antécédents d'accident vasculaire cérébral, d'infarctus du myocarde et de thrombose veineuse et qu'elle prenne de l'aspirine, de la warfarine, du xarelto ou d'autres anticoagulants. Si nous ordonnons une procédure de biopsie, nous devons clarifier les médicaments que prend le patient. Lors de la clarification de ces faits, le patient doit absolument consulter un thérapeute / cardiologue / chirurgien vasculaire pour clarifier s'il est nécessaire d'annuler le médicament et combien de temps avant la biopsie cela doit être fait. Et aussi quand reprendre la prise, afin d'éviter les saignements du tractus génital et de ne pas provoquer de caillots sanguins.

Période de menstruation

Pendant la menstruation, tout d'abord, peu de choses sont visibles et vous pouvez faire une biopsie non dans la zone la plus suspecte. Et d'autre part, c'est irrationnel car il y a un risque d'inflammation, d'augmentation des saignements, etc. Attendez la fin de vos règles, puis effectuez une biopsie.

Examen pré-biopsie

  1. Hémogramme complet (principalement intéressé par la présence d'inflammation et le nombre d'éléments de coagulation - plaquettes)
  2. Hémostasiogramme (test de coagulation sanguine)
  3. Frottis vaginal pour flore + gonocoques, Trichomonas
  4. Frottis cytologique (test Pap)
  5. Colposcopie (examen du col de l'utérus au microscope)
  6. Test sanguin pour les IST (chlamydia, mycoplasme) par PCR
  7. Test sanguin pour le VIH et les hépatites B et C par ELISA
  8. RMP (réaction de microprécipitation de la syphilis)

Comment se déroule une biopsie? Est-ce que ça fait mal?

Une biopsie est généralement prescrite 5 à 6 jours après la menstruation, soit environ 9 à 13 jours du cycle (doit être comptée à partir du 1er jour des règles). Si une femme est ménopausée et n'a pas de règles, alors n'importe quel jour, en tenant compte des contre-indications ci-dessus.

Une biopsie cervicale peut être réalisée de plusieurs manières. Le type d'intervention dépend de l'âge de la patiente, de l'accouchement ou non, du diagnostic préliminaire et des plaintes. Après presque tous les types de biopsie, le patient ressent une certaine douleur pendant la procédure (elle est très courte dans le temps) et 5-6 jours après.

Types de biopsie

Biopsie ciblée

Un colposcope est utilisé pour effectuer une biopsie ciblée. Un colposcope est un microscope spécial pour examiner le col de l'utérus et le vagin. Cela vous permet de minimiser le risque de diagnostic inexact et d'obtenir un résultat fiable. Par conséquent, ce type de recherche est considéré comme le plus facile à effectuer et en même temps précis et est mentionné en premier..

Le patient s'allonge sur une chaise, le gynécologue insère le spéculum dans le vagin et ajuste le colposcope pour obtenir l'image la plus claire.

Lorsque le gynécologue détermine lui-même les zones les plus suspectes, il leur applique une solution iodée. Cela vous permet de les rendre encore plus clairs et de définir des limites..

De plus, les tactiques peuvent différer. Une conchotomie et une biopsie par aspiration sont possibles.

Dans le premier cas, un morceau de membrane muqueuse, d'environ 3 × 5 mm, est prélevé dans chaque zone suspecte avec un instrument spécial - un conchotome (similaire à des ciseaux à extrémité pointue).

Dans le second, une aiguille spéciale est utilisée, puis une ponction est prélevée dans chaque zone souhaitée (une colonne de tissu est aspirée dans l'aiguille). S'il y a de nombreuses zones, chaque pièce est placée dans un récipient séparé et marquée en conséquence.

Ensuite, les sites de biopsie sont traités et le patient est autorisé à rentrer chez lui. S'il y a des plaintes de spottings abondants, une augmentation de la température corporelle, une référence à un hôpital gynécologique est possible.

Normalement, après une biopsie, le patient présente des taches modérées à rares pendant 5 à 6 jours, ainsi qu'un inconfort et une douleur modérée dans le périnée..

Onde radio

Dans ce cas, l'appareil Surgitron est utilisé pour effectuer une biopsie. L'essence de la procédure est qu'une biopsie (un morceau de tissu) est capturée à l'aide d'une boucle à travers laquelle une charge d'onde radio est passée. Les points positifs de cette méthode sont les suivants:

  • le tissu n'est pas chauffé et les résultats de l'histologie ne sont pas déformés,
  • cette méthode peut être utilisée chez les nullipares, car aucune cicatrice ne se forme et le col de l'utérus n'est pas déformé,
  • il n'y a aucun risque de saignement, car les vaisseaux sont scellés après exposition,
  • aucun risque d'infection.

Couteau

Ce type de biopsie est déjà réalisé dans un hôpital (jour ou 24 heures sur 24) et constitue une intervention plus étendue que les méthodes précédentes..

Il est nécessaire de préparer, de passer des frottis pour la flore et, si nécessaire, de traiter l'inflammation. Si nécessaire, vous devrez être testé pour les infections génitales. Une inflammation non traitée, dans le contexte de laquelle une intervention au couteau a été effectuée, peut entraîner la propagation de l'infection dans tout le petit bassin et une opération ouverte devra être effectuée. Ce sont des complications totalement indésirables et il vaut mieux les prévenir..

La femme est avertie qu'elle ne devrait pas avoir de relations sexuelles dans 2 jours, insérer des bougies / comprimés et des tampons dans le vagin et une douche.

Le jour de l'opération le matin, vous ne devez ni boire ni manger, vous ne devez pas fumer.

La procédure est réalisée sous anesthésie, le type d'anesthésie est sélectionné individuellement. L'anesthésie intraveineuse à court terme est la plus couramment utilisée. La même anesthésie est utilisée dans le cas des avortements médicamenteux, du curetage thérapeutique et diagnostique et de l'hystéroscopie (examen de la cavité utérine à l'aide d'un équipement vidéo). L'anesthésie locale peut également être utilisée.

De plus, la technique est similaire à la biopsie ciblée: le col de l'utérus est retiré dans les miroirs, le colposcope est ajusté et la membrane muqueuse est traitée avec une solution d'iode. La zone suspecte est complètement excisée, le tissu résultant est placé dans une solution stabilisante (formol 10%).

Circulaire

Dans ce cas, le "cercle" de la membrane muqueuse de l'orifice externe du col de l'utérus est enlevé chirurgicalement. Ce type d'intervention associe une mesure diagnostique à une thérapeutique.

Curetage cervical

Dans ce cas, le matériau n'est pas prélevé uniquement sur l'orifice externe du col de l'utérus. Un curetage du canal cervical est également réalisé. Le matériel histologique est également emballé dans des conteneurs séparés. Cela est nécessaire pour connaître la localisation du processus pathologique et déterminer la méthode de traitement.

Que pouvez-vous apprendre après une biopsie

Sur la base des résultats de la biopsie, nous établissons le diagnostic final, qui détermine les tactiques de traitement ultérieures..

Le résultat de la biopsie exclut ou confirme le cancer. Si le cancer est exclu, un rapport histologique doit confirmer un autre diagnostic: polype, condylome, leucoplasie, érosion et autres.

Selon la conclusion, les tactiques de traitement peuvent varier considérablement. Du traitement local de l'érosion à la chirurgie.

Quelles sont les conséquences après la procédure de biopsie cervicale

Douleur abdominale basse

Habituellement, les douleurs sont des crampes ou des tiraillements dans la nature, l'intensité est légère à modérée. Avec des douleurs aiguës accompagnées de fièvre, des saignements, l'apparition d'un écoulement avec une odeur désagréable, une diminution de la pression artérielle (faiblesse, vertiges, nausées) - vous devez contacter la gynécologie en service.

Normalement, il peut y avoir une douleur légère ou modérée dans la poitrine pendant jusqu'à 5 jours.

Problèmes sanglants

Les allocations (le sang coule), du muco-sacré modéré à maigre, peuvent être normales jusqu'à 5-7 jours. Des saignements abondants sont une raison d'appeler l'équipe d'ambulance.

Périodes après la biopsie cervicale

Des irrégularités menstruelles peuvent survenir après la biopsie. Dans la plupart des cas, les règles surviennent comme d'habitude, mais peuvent devenir plus douloureuses au cours des 1-2 premiers cycles.

Une arrivée précoce des menstruations s'explique par une perturbation hormonale, des complications infectieuses après l'intervention. Un écoulement sanglant dans la semaine suivant le diagnostic ne doit pas être envisagé une fois par mois, il s'agit de la guérison de la membrane muqueuse. Une période normale doit être accompagnée de vos sensations habituelles. La poitrine de quelqu'un gonfle avant la menstruation, quelqu'un remarque des poches ou une émotivité et une irritabilité excessives. Si le saignement a commencé, mais que vous n'êtes pas sûr qu'il s'agisse d'une période normale, il est préférable de revoir votre médecin..

Un retard dans la menstruation après une biopsie n'est pas rare non plus et est le plus souvent associé au stress psycho-émotionnel qu'une femme subit lorsqu'elle se rend à la procédure pour la première fois. Si les règles ne se produisent pas dans des conditions normales, assurez-vous qu'il n'y a pas de grossesse (bandelettes de test pour la gonadotrophine chorionique dans l'urine ou test de grossesse bien connu). Un retard de pas plus d'un cycle ne devrait pas effrayer le patient. Si dans le cycle suivant la menstruation est survenue, comme d'habitude, un examen et un traitement supplémentaires ne sont pas nécessaires. Si vous ne venez pas, vous devez aller chez le gynécologue.

Inflammation

En règle générale, il s'agit d'une conséquence d'une infection latente non traitée ou d'une violation du régime (ci-dessous, nous vous dirons ce qu'il ne faut pas faire après la procédure de biopsie). Si vous ressentez un écoulement inhabituel, des démangeaisons et des brûlures dans le périnée, une miction accrue, vous devez contacter d'urgence le gynécologue de votre lieu de résidence..

Que ne pas faire après une biopsie

Vivre la vie sexuelle

Selon le type d'intervention, il n'est pas recommandé de vivre sexuellement de 5 jours à deux semaines. Ensuite, il est recommandé d'utiliser un préservatif pendant 1 à 2 mois..

Aller aux bains publics, au sauna

Et d'autres procédures thermiques sont également interdites. Pendant environ deux semaines, vous devez également éviter de vous envelopper, de vous masser ou de prendre des bains chauds. Seulement une courte douche chaude.

Utilisez des tampons hygiéniques

Les tampons empêchent les saignements de s'écouler du vagin. Si la membrane muqueuse est intacte, ce n'est pas un problème; si les tampons sont régulièrement changés (maximum 8 heures), la flore ne sera pas perturbée. Mais en présence de dommages à la membrane muqueuse, il est nécessaire d'assurer un écoulement complet.

Utilisez des comprimés / capsules / suppositoires vaginaux

Sans la nomination d'un gynécologue, aucun suppositoire "pour la prophylaxie" ne doit être introduit, vous pouvez ralentir le processus de guérison et créer les conditions propices au développement de complications.

Nager dans la rivière, le lac

Il est clair qu'il n'y a pas d'eau pure dans les réservoirs ouverts. Et après une biopsie, une femme a une plaie presque ouverte dans son vagin. La contamination par des bactéries peut entraîner une inflammation sévère.

Être physiquement chargé

La tension abdominale entraîne une perturbation temporaire de l'apport sanguin au petit bassin.

Où peut-on faire une biopsie cervicale? Prix ​​de la procédure

La biopsie cervicale est réalisée dans les hôpitaux de jour des cliniques prénatales, les salles de pathologie cervicale, les hôpitaux gynécologiques ouverts 24h / 24 et les cliniques privées équipées.

Selon la référence du ZhK et la nomination d'un obstétricien-gynécologue de district dans les cliniques publiques, la biopsie est réalisée gratuitement.

Dans les cliniques privées, le coût d'une biopsie varie de 2000 à 12000 roubles.

Conclusion: ainsi, une biopsie cervicale est une méthode abordable, informative et sûre (soumise à toutes les règles) pour diagnostiquer le cancer et d'autres maladies du col de l'utérus. Si on vous propose une biopsie, vous ne devriez pas avoir peur. Prenez soin de vous et soyez en bonne santé!

Biopsie cervicale

Une biopsie du col de l'utérus est une manipulation médicale qui vous permet de prélever avec précision un morceau de tissu pathologiquement altéré de la partie vaginale (partie) du col de l'utérus pour un examen morphologique. Parfois, ils prennent non seulement le tissu malade de la membrane muqueuse du cou, mais également une partie du tissu sain adjacent au foyer pathologique pour un examen détaillé de la zone de transition. Avec une petite zone touchée, ils essaient de tout inclure dans la biopsie, comme pour éliminer la pathologie dans les tissus sains.

Indications de la biopsie cervicale

Une biopsie du col de l'utérus est effectuée si une tumeur ou un processus précancéreux est suspecté. Cela ne se fait pas lors de la première visite chez le gynécologue, mais selon le résultat d'un examen cytologique de grattage et de colposcopie - examen du col de l'utérus à l'aide d'optiques, qui sont effectués lors de l'examen gynécologique initial.

Tout d'abord, l'examen morphologique d'une biopsie cervicale au microscope permet de différencier une malignité bénigne mais menaçante, une dysplasie et un cancer pré-invasif qui n'a pas encore dépassé les cellules - cancer in situ. Ces processus sont très similaires, en aucune autre manière, sauf pour l'examen des tissus au microscope, ils ne peuvent pas être diagnostiqués ou distingués..

Une biopsie est également réalisée si le virus du papillome humain (HPV) est présent. Le virus lui-même est détecté exclusivement par des méthodes de biologie moléculaire - réactions en chaîne par polymérase (PCR). Mais s'il y a des excroissances virales, des papillomes et d'autres anomalies sur le cou, une biopsie est effectuée, car sous le couvert de changements viraux, il peut y avoir un cancer. Les tumeurs cancéreuses sont très diverses dans leur apparence, souvent au début du développement, elles diffèrent peu des autres processus complètement bénins.

La biopsie est possible avec érosion, encore une fois, quand on suppose qu'une tumeur maligne est déguisée en dessous. Les changements inflammatoires entraînent la perte de l'épithélium squameux stratifié, de sorte qu'une érosion du col de l'utérus se produit. Ce n'est pas un ulcère, mais une zone du cou sans épithélium superficiel avec un revêtement de fibrine. La véritable érosion est de courte durée, si elle ne guérit pas, elle peut passer à l'étape suivante - l'endocervicose (pseudo-érosion), lorsque l'épithélium se développe sur le défaut, mais pas le plat stratifié perdu, mais cylindrique. Et dans ce cas, comme le cancer a de nombreux visages, ils prennent un morceau de tissu.

Contre-indications

Comme pour toute étude invasive, une biopsie n'est pas effectuée:

  • en présence de maladies inflammatoires aiguës des organes génitaux;
  • avec des infections aiguës et une exacerbation des infections chroniques, y compris les infections sexuellement transmissibles;
  • avec le risque de saignement, ce qui est possible avec certains troubles de la coagulation et maladies du sang;
  • pendant la menstruation.

Il doit y avoir une très bonne raison pour une biopsie pendant la grossesse, mais si des cellules cancéreuses sont découvertes lors d'un examen cytologique d'un frottis cervical, une biopsie ne peut être évitée. Toutes les 50 patientes atteintes d'un cancer du col de l'utérus ont développé pendant la grossesse.

Technique de biopsie

Actuellement, il existe au moins une dizaine de méthodes de biopsie sélectionnées en fonction des indications individuelles. Les médecins de notre clinique les possèdent intégralement et pour chaque patient choisiront le meilleur.

Comment préparer

Tous les tests nécessaires seront prescrits par le médecin traitant, les tests sanguins pour l'hépatite et le VIH, les tests et frottis pour la détection des infections génitales sont obligatoires.

Dans les 2 jours précédant la manipulation, les rapports sexuels, les douches vaginales, les tampons vaginaux et les suppositoires sont exclus, c'est-à-dire qu'il est interdit d'insérer quoi que ce soit dans le vagin.

Si une anesthésie est attendue, le dernier repas et le tabagisme - 12 heures avant la manipulation.

La biopsie est réalisée 5 à 7 dès le début des règles.

Comment se déroule une biopsie??

Il existe différentes méthodes de biopsie, le médecin doit choisir la meilleure pour vous, vous pourriez avoir besoin d'une anesthésie ou d'une anesthésie.

On pense que le col de l'utérus n'est pas très sensible, donc les manipulations avec lui sont indolores, mais ce n'est pas tout à fait vrai. Les sensations lors de la manipulation ne peuvent pas être qualifiées d'agréables, tout est déterminé individuellement: pour quelqu'un c'est comme une "piqûre de moustique", quelqu'un ressent beaucoup plus. L'essentiel est que la biopsie elle-même soit effectuée en quelques secondes..

Après une biopsie pendant un jour ou deux, il peut n'y avoir aucune douleur, mais des sensations inhabituelles. Très léger - des taches sont possibles. Si vous avez de la fièvre, un écoulement avec une odeur désagréable, vous devez immédiatement consulter un gynécologue.

Pour éviter les complications, il faut, au moins pendant 2 semaines:

  • abandonner le sexe;
  • ne vous douchez pas;
  • n'utilisez pas de tampons vaginaux;
  • abandonner le bain et le sauna, remplacer le bain par une douche;
  • ne prenez pas de médicaments qui modifient les propriétés rhéologiques du sang.

Une biopsie est réalisée pour exclure un processus malin et poser le bon diagnostic. Dans certains cas, il s'agit simultanément d'un traitement radical, par exemple, avec un petit polype du col de l'utérus.

Biopsie cervicale

Une biopsie cervicale est une procédure pour prélever un échantillon de tissu de la zone d'intérêt pour tester une condition précancéreuse ou un cancer du col de l'utérus.

Le col de l'utérus est la partie inférieure étroite de l'utérus, est le segment inférieur de l'utérus, sa paroi est une continuation de la paroi utérine. L'endroit où l'utérus passe dans le col de l'utérus s'appelle l'isthme. Il forme un canal qui s'ouvre dans le vagin.

Une biopsie cervicale peut être réalisée de plusieurs manières. Une biopsie peut prélever un échantillon de tissu à des fins de test, elle peut également être utilisée pour extraire complètement un tissu anormal et elle peut également traiter des cellules qui pourraient se transformer en cancer..

Une biopsie cervicale est une procédure parfois pratiquée sur des femmes lors d'un test appelé colposcopie pour prélever un échantillon de tissu cervical pour examen. Cela se fait généralement lorsque le résultat du test Pap est soit non concluant ou anormal et que le médecin souhaite continuer à rechercher une pathologie..

La biopsie cervicale comprend plusieurs types de procédures.

Biopsie par ponction. Cette procédure utilise une lame circulaire comme une perforatrice en papier pour prélever un échantillon de tissu. Un ou plusieurs prélèvements de tissus de biopsie peuvent être effectués dans différents domaines d'intérêt.

Biopsie en coin. Cette procédure utilise un laser ou un scalpel pour retirer un grand morceau de tissu effilé du col de l'utérus.

Curetage endocervical. Cette procédure utilise un instrument étroit appelé curette pour nettoyer le tissu du canal endocervical. Il s'agit d'une zone qui n'est pas visible de l'extérieur du col de l'utérus..

Se préparer à une biopsie

Vous devez planifier une biopsie cervicale une semaine après votre période menstruelle. Cela permettra au clinicien d'obtenir plus facilement un échantillon propre. Il est également impératif que vous discutiez de tout médicament que la femme prend avec votre médecin. Votre médecin peut vous demander d'arrêter de prendre des médicaments qui peuvent augmenter votre risque de saignement, tels que la warfarine, l'ibuprofène, le naproxène, l'aspirine.

Il est important d'éviter d'utiliser des tampons, des suppositoires vaginaux ou des crèmes vaginales médicamenteuses pendant au moins 24 heures avant la biopsie. En outre, une femme devrait éviter les rapports sexuels pendant cette période..

Le jour de votre procédure, votre médecin peut vous suggérer de prendre de l'acétaminophène ou un autre analgésique avant de commencer votre procédure. Il peut y avoir des saignements après la procédure, vous devez donc apporter des serviettes hygiéniques avec vous. C'est aussi une bonne idée d'amener un membre de la famille ou un ami avec vous afin qu'il puisse ramener la femme à la maison après la procédure, surtout si une anesthésie générale a été administrée. L'anesthésie générale peut vous rendre somnolent après la procédure, vous ne devriez donc pas conduire tant que les effets ne se sont pas dissipés.

Le médecin vous expliquera la procédure et vous pourrez poser des questions.

Vous n'avez généralement pas besoin d'arrêter de manger ou de boire avant une simple biopsie cervicale. Si la biopsie nécessite une anesthésie, vous devrez peut-être jeûner pendant un certain nombre d'heures avant la procédure. Cela se produit généralement après minuit. Votre médecin peut vous prescrire un analgésique 30 minutes avant votre intervention. Ou des médicaments peuvent être administrés pour aider à se détendre avant le début de l'anesthésie.

Indications pour la conduite

Une biopsie cervicale peut être réalisée lorsque des anomalies sont détectées lors d'un examen pelvien. Cela peut également être fait si des cellules anormales sont détectées lors d'un test PAP. Un test positif pour le papillomavirus humain (HPV) peut également nécessiter une biopsie cervicale supplémentaire.

Le VPH est un type d'infection qui peut être transmis sexuellement. Certains types de virus peuvent provoquer à la fois un cancer du col de l'utérus et d'autres cancers génitaux moins courants. Une biopsie cervicale est souvent réalisée dans le cadre d'une colposcopie. La colposcopie utilise un instrument avec une lentille spéciale pour examiner les tissus du col de l'utérus.

Une biopsie cervicale peut être effectuée pour rechercher des cellules précancéreuses dans le col de l'utérus. Les cellules qui semblent anormales mais qui ne sont pas encore cancéreuses sont appelées précancéreuses. Ces cellules anormales peuvent être le premier signe de cancer qui peut se développer des années plus tard..

Une biopsie cervicale peut également être utilisée pour diagnostiquer et traiter ces conditions:

  • formations non néoplasiques (polypes) sur le col de l'utérus;
  • les verrues génitales, ce qui peut signifier qu'une femme a une infection par le VPH, qui est un facteur contributif important au développement du cancer du col de l'utérus;
  • cancer;
  • dysplasie.

Prochaines étapes

Avant que le patient n'accepte le test ou la procédure, il est important de s'assurer que les réponses aux questions suivantes sont connues:

  1. Nom du test ou de la procédure?
  2. La raison pour laquelle le test ou la procédure est effectué?
  3. Risques et avantages d'un test ou d'une procédure?
  4. Quand et où passer un test ou une procédure, et qui le fera?
  5. Quand et comment obtenir des résultats?
  6. Combien devrez-vous payer pour un test ou une procédure??

À quoi s'attendre pendant votre procédure

Une biopsie cervicale peut être effectuée dans un cabinet médical, en ambulatoire ou lors d'un séjour à l'hôpital. Certaines procédures de biopsie ne nécessitent qu'une anesthésie locale. D'autres nécessitent une anesthésie régionale ou générale. La façon dont le test est effectué peut varier en fonction de l'état et de la pratique du médecin.

En règle générale, une biopsie cervicale suit ce processus:

  1. Le patient doit se déshabiller complètement et porter une blouse d'hôpital.
  2. Vider la vessie avant la procédure.
  3. Une femme est allongée sur une chaise, soutenant ses jambes, comme lors d'un examen gynécologique.
  4. Le médecin placera un instrument appelé spéculum dans votre vagin. Cela élargira les parois du vagin pour atteindre le col de l'utérus.
  5. Souvent, un professionnel de la santé utilise un colposcope. Il s'agit d'un instrument avec une lentille spéciale, comme un microscope, pour aider à voir les tissus du col de l'utérus. Le médecin placera le colposcope pour ouvrir le vagin. Il ne rentrera pas dans le vagin.
  6. Le médecin analysera le col de l'utérus avec un colposcope pour trouver les zones à problèmes sur le col de l'utérus ou le vagin.
  7. Le médecin peut nettoyer et tremper le col de l'utérus avec une solution de vinaigre (solution d'acide acétique). Cette solution contribue à rendre le tissu anormal blanc afin qu'il soit plus facilement visible. À ce moment, une femme peut ressentir une légère sensation de brûlure. Une solution d'iode peut être utilisée pour couvrir le col de l'utérus. C'est ce qu'on appelle le test de Schiller..
  8. Le type de biopsie dépendra de la taille et de la forme des cellules anormales et de leur emplacement. Le médecin peut engourdir la zone à l'aide d'une petite aiguille d'injection. Le médecin peut utiliser des pinces pour tenir le col de l'utérus pour une biopsie.
  9. La quantité de tissu prélevé et son élimination dépendent du type de biopsie. Pour une simple biopsie du col de l'utérus, un ou plusieurs petits échantillons de tissu seront prélevés à l'aide d'un type spécial de forceps. Lorsque cela est fait, le patient peut ressentir un léger pincement ou une crampe. Les cellules de l'intérieur du canal cervical peuvent être retirées avec un instrument spécial appelé curette endocervicale ou main endocervicale. Cela peut également provoquer des crampes. Le médecin peut également utiliser un tube (électrocautérisation) ou des points de suture pour arrêter le saignement.
  10. Après tout cela, le médecin enverra le tissu au laboratoire pour analyse..

La plupart des femmes ressentent peu ou pas d'inconfort lors d'une biopsie cervicale. Cependant, dans les jours suivants, la femme peut ressentir un léger inconfort..

Récupération après la procédure

Les biopsies cervicales sont des procédures ambulatoires, ce qui signifie que le patient peut rentrer chez lui immédiatement après la chirurgie. D'autres procédures peuvent nécessiter une nuit à l'hôpital.

Quelques crampes et imperfections légères peuvent être attendues après la procédure. La femme peut également ressentir des crampes et des saignements en une semaine, selon le type de biopsie. Il est interdit de soulever des poids, d'avoir des relations sexuelles et d'utiliser des tampons. Vous devez informer le médecin si vous avez:

  • douleur;
  • le développement de la fièvre;
  • saignements abondants;
  • odeur désagréable du vagin;

Ces symptômes pourraient être des signes d'infection.

Votre récupération dépendra du type de biopsie pratiquée et si une anesthésie a été donnée. Si une anesthésie régionale ou générale a été administrée, la patiente sera emmenée au service afin qu'elle puisse être observée. Une fois que la pression artérielle, le pouls et la respiration sont stables, la femme peut rentrer chez elle. Si la procédure a été effectuée en ambulatoire, vous devez prévoir que quelqu'un vous ramène à la maison après la procédure. Après une simple biopsie, vous devriez vous reposer quelques minutes après votre intervention avant de rentrer chez vous. Vous pouvez prendre un analgésique pour les crises. L'aspirine ou certains autres médicaments peuvent augmenter le risque de saignement.

Vous ne pouvez prendre que les médicaments recommandés par votre médecin.

Le médecin peut être invité à ne pas prendre de douche, utiliser des tampons ou avoir des relations sexuelles pendant 1 semaine après la biopsie, ou pendant une période de temps recommandée par le médecin..

Après une biopsie en coin, rien ne doit être inséré dans le vagin tant que le col de l'utérus n'est pas guéri. Cela peut prendre plusieurs semaines. Il peut également y avoir d'autres restrictions sur les activités quotidiennes, y compris sans haltérophilie.

Après les procédures, le médecin vous dira quand revenir pour un traitement ou des soins ultérieurs. En règle générale, les femmes qui ont subi une biopsie cervicale auront besoin de tests PAP plus fréquents.

Quels sont les risques

Les complications possibles peuvent inclure une infection et des saignements.

De plus, les biopsies coniques peuvent augmenter le risque d'infertilité et de fausse couche. Cela est dû à des changements et des cicatrices sur le col de l'utérus qui résultent parfois de la procédure.

Avant la procédure, le médecin doit être informé si la patiente est allergique aux médicaments, à l'iode ou au latex, si la patiente est enceinte ou pense qu'elle pourrait l'être. Certains types de biopsies cervicales peuvent être pratiquées pendant la grossesse et d'autres non. Si possible, une biopsie cervicale sera effectuée 1 semaine après vos règles.

Il peut y avoir des risques en fonction de l'état de santé spécifique. Vous devez absolument parler à votre médecin de tout problème que vous rencontrez avant la procédure..

Plusieurs choses peuvent rendre une biopsie cervicale moins précise. Ceux-ci inclus:

  • menstruation;
  • inflammation aiguë des organes pelviens;
  • maladies inflammatoires aiguës du col de l'utérus.

Colposcopie et biopsie

La colposcopie est généralement recommandée après un test Pap (ou test PAP) ou un autre type d'examen cervical qui montre des résultats non concluants ou anormaux. La colposcopie est un type de procédure gynécologique réalisée par un gynécologue spécialisé dans la santé reproductive des femmes pour examiner plus en profondeur le col de l'utérus.

Au cours de cet examen de 10 à 15 minutes, la femme se couche sur le dos sur la table d'examen, nue de la taille vers le haut, et met ses pieds dans les étriers. Le médecin insère un instrument médical appelé spéculum dans le vagin, puis place la solution sur le col de l'utérus pour rendre les zones anormales plus faciles à voir. Le médecin placera ensuite un grand microscope électrique à lumière vive (colposcope) à environ 30 centimètres du vagin pour obtenir une meilleure vue du col de l'utérus. Dès que le médecin détecte des zones anormales du col de l'utérus (ces zones apparaissent généralement de couleur blanche), il ou elle prélève une biopsie cervicale, qui est un échantillon de tissu, à partir de la ou des zones blanches et l'envoie à un laboratoire pour analyse.

Un autre type de biopsie appelé curetage endocervical peut être pratiqué. Le médecin enlève les tissus du canal endocervical, qui est le passage étroit qui relie le col de l'utérus à l'utérus.

Comprendre les résultats

Les résultats de la biopsie cervicale reviennent généralement dans les deux semaines.

Des résultats anormaux après une biopsie cervicale indiquent une dysplasie de bas grade (légère) ou une dysplasie de haut grade (modérée à sévère). Plusieurs fois, le médecin surveillera la maladie pour voir si la dysplasie persiste, car le cancer du col de l'utérus peut mettre plusieurs années à se développer. Si l'état s'aggrave, certaines procédures ambulatoires peuvent être effectuées pour traiter ou éliminer les cellules avant qu'elles ne se transforment en cancer.

La dysplasie cervicale ne provoque généralement aucun symptôme, il est donc important d'avoir un dépistage régulier avec un médecin.

Les résultats anormaux obtenus en conséquence peuvent indiquer, entre autres, un cancer. Pour le cancer du col de l'utérus précoce, le taux de survie est de 93%.

Le médecin contactera le patient au sujet des résultats de la biopsie. Un test négatif signifie que tout va bien et qu'aucune autre action n'est généralement requise. Un test positif signifie qu'une pathologie est détectée et que le patient aura besoin d'un examen et d'un traitement supplémentaires..

Biopsie du col de l'utérus: indications, méthodes et déroulement de la procédure, conséquences, décodage

Auteur: Averina Olesya Valerievna, MD, PhD, pathologiste, enseignante au Département de Pat. anatomie et physiologie pathologique, pour Operation.Info ©

La pathologie cervicale est extrêmement courante. Selon diverses sources, certains changements sont observés chez au moins une femme sur deux, quels que soient l'âge et le mode de vie. Ces indicateurs sont extrêmement alarmants, car le cancer du col de l'utérus reste le leader de la prévalence dans les pays en développement et les pays à haut niveau de soins..

Pour la détection précoce des modifications du col de l'utérus, diverses méthodes sont utilisées - de l'examen à la biopsie du col de l'utérus, qui est considérée comme la procédure la plus informative, ce qui vous permet d'établir avec une précision absolue la nature du processus pathologique, de confirmer ou d'exclure la possibilité d'une croissance maligne.

un type de biopsie cervicale

La biopsie est pratiquée à la fois pour les jeunes filles et les femmes qui sont entrées en période de ménopause, mais les indications doivent être clairement définies afin d'exclure la possibilité d'interventions inutiles, en particulier chez les patients nullipares.

Une biopsie du col de l'utérus est depuis longtemps passée dans la catégorie des manipulations diagnostiques ordinaires, qui appartiennent à chaque gynécologue. Il est sûr, facile à réaliser, ne nécessite pas d'anesthésie et est à court terme, et le risque de complications est minime. Il est prescrit à un large éventail de patients lorsque des foyers suspects dans le col de l'utérus sont identifiés..

Souvent, la biopsie est également de nature thérapeutique. Cela s'applique aux situations où il y a de petits foyers pathologiques dans le col de l'utérus, qui sont complètement retirés et envoyés pour un examen pathologique, c'est-à-dire que le médecin atteint deux objectifs à la fois: établir un diagnostic précis et éliminer complètement le processus pathologique.

On sait que plus un médecin découvre une maladie tôt, plus il sera facile de la traiter. Cela concerne tout d'abord le cancer, qui ne donne de bons taux de survie qu'en cas de détection précoce. Une biopsie permet non seulement de poser un diagnostic précis avec une tumeur existante, mais aussi de suggérer sa forte probabilité en cas de dysplasie sévère, de lésions virales et d'autres modifications d'organes dangereuses.

Un diagnostic précoce permettra d'élaborer un plan de traitement en temps opportun, d'établir une surveillance dynamique de la patiente et de l'aider à prévenir le cancer ou à s'en débarrasser complètement, de sorte que le rôle de la biopsie en tant que principale source d'information ne peut être surestimé.

Lorsqu'une biopsie est nécessaire?

Théoriquement, tout processus pathologique dans le col de l'utérus peut devenir la base de l'étude, cependant, étant donné le caractère invasif de la procédure, elle n'est pas effectuée pour absolument tous les patients. Certaines maladies ne nécessitent pas de confirmation morphologique détaillée et ne constituent pas une menace pour la vie, de sorte que la biopsie peut être supprimée.

Dans le cas des jeunes filles et des femmes nullipares, l'approche de la biopsie est encore plus rigoureuse, même si l'on pense que la procédure elle-même ne provoque pas de complications et conduit rarement à des cicatrices. Pour éviter d'éventuels problèmes de grossesse à l'avenir, il vaut la peine d'abandonner les biopsies déraisonnables qui blessent d'une manière ou d'une autre la surface de l'organe..

Une biopsie cervicale est réalisée lorsque:

  • Identification des changements focaux suspects pendant la colposcopie;
  • Mauvais résultats de l'analyse cytologique de l'épithélium cervical;
  • Carcinome suspecté ou diagnostiqué à la colposcopie.

La biopsie est précédée d'un examen colposcopique du col de l'utérus et d'un frottis cytologique, ce qui peut donner lieu à une suspicion de carcinome ou à un risque élevé de survenue dans un proche avenir. Avec la colposcopie, le gynécologue peut détecter des zones blanches de l'épithélium sous l'action de l'acide acétique, aucune réaction à l'iode, des zones rouges érodées. La cytologie fournit des informations sur la structure des cellules, leur activité proliférative, la présence d'atypie.

La réalisation d'une biopsie sous le contrôle d'un colposcope augmente la valeur de l'analyse morphologique, car le médecin agit de manière ciblée et prend les fragments les plus altérés du col de l'utérus.

La raison la plus impérieuse de la nomination d'une biopsie est considérée comme une suspicion de cancer ou une transformation maligne naissante de foyers non cancéreux existants. Un examen microscopique détaillé permet de distinguer un processus bénin, une dysplasie sévère, un carcinome invasif ou un cancer qui n'a pas encore commencé à envahir la couche épithéliale. D'autres tactiques de traitement dépendront du résultat de l'étude..

Une autre raison pour une étude pathomorphologique peut être la présence de changements structurels dans le col de l'utérus lors d'une infection par des souches hautement oncogènes du papillomavirus humain, prouvées par PCR. Le virus lui-même est capable de provoquer des lésions visibles à l'œil, similaires au carcinome, mais seul un examen histologique peut aider à distinguer le cancer des changements causés par l'activité vitale du virus dans l'épithélium..

Une biopsie du col de l'utérus avec érosion (vrai) est rarement pratiquée en raison de sa fragilité et de son faible risque de malignité, tandis que l'endocervicose (pseudo-érosion), souvent désignée par le terme incorrect «d'érosion», peut bien provoquer une malignité. Avec la pseudo-érosion, un examen morphologique est montré lorsqu'il y a lieu de supposer une transformation maligne dans les foyers de glandes d'érosion.

Une indication absolue pour une biopsie du col de l'utérus est un foyer semblable à une tumeur visible à l'œil, exophytique, une croissance externe saillante de l'épithélium, en particulier avec une ulcération, une inflammation secondaire, une abondance de vaisseaux saignants.

Il y a peu d'obstacles à l'étude en raison de sa faible invasion. Elles sont:

  • Pathologie de l'hémostase due au risque de saignement;
  • Menstruation;
  • Modifications inflammatoires aiguës, infections chroniques exacerbées dans le tractus génital (après l'élimination complète du processus inflammatoire, une biopsie peut être considérée comme sûre).

La grossesse est considérée comme une contre-indication relative à la procédure, à court terme, elle peut provoquer un avortement spontané et une grande - une naissance prématurée. La période la plus sûre pour le diagnostic invasif de la pathologie cervicale est le deuxième trimestre de la gestation..

Si une pathologie cervicale découverte pendant la grossesse ne nécessite pas de biopsie urgente, le médecin préférera la reporter et la faire après l'accouchement. Avec une croissance très probable d'une tumeur maligne chez une femme enceinte, des résultats cytologiques médiocres, le gynécologue peut même insister sur une biopsie. Parfois, pour préserver la vie et la santé de la patiente, la grossesse doit être interrompue.

Préparation à la recherche

La préparation à une biopsie cervicale planifiée comprend un certain nombre d'examens standard qui peuvent être effectués dans votre clinique. Des tests sanguins généraux et biochimiques, un coagulogramme, un examen pour la syphilis, l'hépatite, le VIH sont prescrits.

Avant la procédure, une femme doit consulter un gynécologue, subir une colposcopie avec des frottis pour la cytologie, la microflore vaginale. Si nécessaire, une échographie des organes génitaux internes est effectuée.

L'étude s'accompagne d'un traumatisme à la couche externe de l'organe, elle doit donc être prescrite dans la première phase du cycle menstruel (les jours 5 à 7) afin que le défaut soit épithélisé par la prochaine menstruation.

Deux jours avant la manipulation, il est nécessaire d'exclure les rapports sexuels, les douches vaginales, l'utilisation de suppositoires vaginaux, de pommades, de capsules, vous ne devez pas non plus utiliser de tampons, car tout cela peut fausser le résultat de la recherche. Lors de la planification d'une anesthésie générale, la femme ne doit pas manger ni boire de liquides à partir de 18 heures la veille de l'étude..

Après avoir réussi les examens et les mesures préparatoires, la patiente donne sans faute son consentement écrit pour prélever des tissus pour la recherche.

Méthodes et techniques de prélèvement de tissu

En fonction de la technique d'obtention de tissu pour l'examen histologique, il existe:

  • Biopsie par ondes radio;
  • Conchotomique;
  • Visée (crevaison);
  • Boucle;
  • Laser;
  • Résection en coin.

Biopsie par ondes radio

La tendance de la chirurgie ces dernières années est la recherche des méthodes de diagnostic et de traitement les moins traumatisantes et minimalement invasives, qui ne sont pas accompagnées de complications, mais très informatives. L'un d'eux est la méthode des ondes radio. Il présente un certain nombre d'avantages et est préférable pour les femmes de tous âges présentant une pathologie quelconque du col utérin..

biopsie par ondes radio à l'aide de l'appareil Surgitron

La biopsie par ondes radio est basée sur l'effet de la température élevée sur les cellules, dont la partie liquide s'évapore. L'outil principal est la boucle à travers laquelle passent les ondes radio haute fréquence. La boucle ne touche pas le tissu à couper, c'est-à-dire que la méthode est sans contact. L'évaporation des tissus s'accompagne de la formation de vapeur, qui coagule les vaisseaux sanguins, empêchant les saignements.

La biopsie par ondes radio est pratiquement indolore, elle vous permet de préserver l'intégrité à la fois du fragment de tissu retiré et des tissus environnants, par conséquent, elle a un contenu d'informations élevé et un faible traumatisme. Le risque de brûlures, de cicatrices et de complications de nature infectieuse et inflammatoire est extrêmement faible, ainsi que d'infection due à l'effet désinfectant des ondes radio. La guérison se déroule beaucoup plus rapidement qu'après une intervention chirurgicale conventionnelle.

La technique des ondes radio est préférable pour les femmes nullipares qui planifient ensuite une grossesse, car elle ne laisse pas de déformation cicatricielle et, par conséquent, il n'y a pas de risque de fausse couche ou de fausse couche.

La biopsie par ondes radio peut être réalisée en ambulatoire et sans anesthésie, sans préparation spécifique, elle est facile à réaliser et accessible à un large éventail de patients. Pour sa mise en œuvre, l'appareil Surgitron est utilisé, qui est dans de nombreuses cliniques prénatales et hôpitaux gynécologiques.

En raison des avantages énumérés de la méthode, la biopsie par ondes radio est pratiquement dépourvue de contre-indications. Elle ne peut pas être réalisée sur des patients porteurs d'un stimulateur cardiaque, et c'est peut-être la seule raison pour abandonner cette méthode diagnostique au profit d'une chirurgie classique..

Biopsie par ponction (ciblée)

La biopsie ciblée reste l'une des méthodes les plus courantes de prélèvement de tissu cervical à des fins d'analyse morphologique. Elle est réalisée sous le contrôle de la colposcopie, et le médecin excise les fragments de tissu qui semblent les plus suspects à l'examen. Le matériau en forme de colonne est pris avec une aiguille de ponction.

La biopsie par ponction est réalisée dans une clinique prénatale, ne nécessite pas de formation spéciale ni de soulagement de la douleur. L'inconfort subjectif est de courte durée et limité à ces secondes où l'aiguille pénètre dans l'épaisseur de l'organe.

Technique conchotomique

Une biopsie de conchotome est réalisée avec un instrument spécial (conchotome) qui ressemble à une paire de ciseaux. Elle ne nécessite pas non plus d'hospitalisation, mais elle peut être douloureuse et s'accompagne le plus souvent d'une anesthésie locale..

Biopsie en boucle et laser

Une biopsie en boucle implique l'excision de tissu par l'action d'un courant électrique passant à travers une boucle spéciale. L'électroexcision est douloureuse et nécessite donc une anesthésie locale, mais il n'y a pas besoin d'hospitalisation.

L'excision d'un tissu avec un courant électrique est assez traumatisante, le défaut est cicatrisé et épithélisé pendant plusieurs semaines, et une femme peut se plaindre de taches du tractus génital.

Après l'action de la boucle électrique, il existe un risque de formation de cicatrices denses qui déforment le col de l'utérus, ce qui gênera le port de la grossesse plus tard, par conséquent, cette méthode de biopsie est extrêmement indésirable pour les patientes nullipares envisageant d'avoir des enfants.

La base de la biopsie laser est l'utilisation d'un faisceau laser comme instrument de coupe. Cette manipulation s'accompagne de douleur, elle se fait donc sous anesthésie générale. Avantages - guérison rapide et faible probabilité de déformations cicatricielles.

Biopsie en coin (conisation)

Avec une résection en forme de coin, le médecin prend un matériau en forme de cône, où pénètrent à la fois l'épithélium superficiel et la couche sous-jacente. Ce type de biopsie est considéré comme étendu, car les tissus pathologiquement altérés et environnants sont pris dans le fragment d'organe retiré, ce qui permet d'examiner la zone de transition et d'utiliser ce type de biopsie comme mesure thérapeutique..

La conisation du col de l'utérus est traumatisante, car elle est réalisée avec un scalpel ordinaire sans utilisation de courant électrique ni d'ondes radio. Cette procédure est douloureuse et nécessite une anesthésie - de l'anesthésie locale à l'anesthésie générale ou rachidienne.

Biopsie circulaire

L'une des options pour l'excision chirurgicale d'un fragment du col de l'utérus pour l'analyse histologique est une biopsie circulaire, dans laquelle une grande section du col de l'utérus est prélevée avec un scalpel ou un radio-couteau avec la section initiale du canal cervical.

La biopsie circulaire est traumatique, elle est réalisée en salle d'opération, toujours sous anesthésie. Si, au cours de cette opération, tout le site tissulaire pathologiquement altéré est enlevé, alors la manipulation est de nature diagnostique et thérapeutique..

Curetage endocervical

Le curetage endocervical est considéré comme une méthode radicalement différente de biopsie cervicale. Son but est de diagnostiquer la pathologie du canal cervical en grattant sa membrane muqueuse, réalisée dans des conditions d'anesthésie locale. Le tissu résultant est placé dans du formol et envoyé au laboratoire.

La technique de la biopsie n'est pas difficile pour un spécialiste expérimenté. Si une procédure ambulatoire est prévue, la femme doit se présenter à la clinique à l'heure convenue avec les résultats du test. Le patient est dans un fauteuil gynécologique, un miroir spécial est placé dans le vagin afin d'améliorer la visibilité, un contrôle colposcopique est possible.

Si l'étude peut causer de la douleur, le col de l'utérus est injecté avec un anesthésique local, puis la zone touchée est excisée à l'aide d'un scalpel, d'un couteau radio, d'un conchotome, d'une boucle électrique, qui est immédiatement placé dans un récipient contenant du formol et envoyé au laboratoire pathologique..

Lors d'une biopsie sous anesthésie générale avant la procédure, l'anesthésiste parle à la femme et pendant le prélèvement de tissus, le patient dort et ne ressent pas de douleur. Avec l'anesthésie rachidienne, le sujet ne dort pas, mais ne ressent pas d'inconfort suite aux manipulations du col de l'utérus.

La prise de matériel pour la recherche dure en moyenne environ une demi-heure; dans le cas d'une anesthésie générale, l'opération prend jusqu'à une heure et demie. Après une biopsie ambulatoire, la patiente peut rentrer chez elle immédiatement et, lorsqu'elle est examinée sous anesthésie, elle reste à la clinique jusqu'à 10 jours, selon la condition.

La plupart des femmes qui sont sur le point de subir une biopsie cervicale s'inquiètent de la douleur éventuelle de l'étude. Les sensations dépendront du type de manipulation: avec une ponction et une biopsie par ondes radio, une femme ne souffrira pas, dans certains cas, il n'y a même pas besoin d'une anesthésie locale. Une biopsie au scalpel, une boucle, une technique au laser sont assez douloureuses, mais les analgésiques et l'anesthésie aident à survivre à la douleur.

Période postopératoire et complications possibles

Dans la plupart des cas, après une biopsie du col de l'utérus, les femmes se sentent satisfaites, les douleurs éventuelles sont soulagées par des analgésiques et la capacité de travail n'est pas altérée. Quelle que soit la méthode de prélèvement du tissu, après son excision, des saignements d'intensité et de durée variables apparaissent.

L'attribution après une biopsie n'est pas trop abondante et dure plusieurs jours. Dans le cas des méthodes minimalement invasives d'échantillonnage tissulaire, elles dérangent les 2-3 jours suivants, tandis qu'une biopsie en boucle, une électroconisation ou une technique au couteau donnent des saignements plutôt prononcés pendant une semaine, puis la décharge se transforme en frottis et peut être présente pendant encore 2-3 semaines..

Après la biopsie, les médecins déconseillent fortement d'utiliser des tampons, de se doucher et d'avoir à nouveau des relations sexuelles jusqu'à ce que le saignement cesse complètement. Vous devez exclure de visiter la piscine, les bains, les saunas, soulever des poids de plus de 3 kg dans les 2 semaines qui suivent l'étude ou plus si la décharge ne s'est pas arrêtée.

Parmi les plaintes présentées par des patients ayant subi une biopsie cervicale, il peut y avoir des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le tractus génital. Ils sont associés à une lésion cervicale et disparaissent généralement rapidement d'eux-mêmes. Dans certains cas, les gynécologues conseillent de prendre des analgésiques dans les premiers jours suivant la procédure..

Les conséquences négatives après une biopsie cervicale sont très rares, mais toujours pas exclues. Parmi eux, les plus probables sont les saignements et les infections, ainsi que les déformations cicatricielles à long terme après résection au scalpel, conchotomie ou choc électrique..

Une femme doit être alertée des saignements abondants, des écoulements pendant plus de 2-3 semaines, de la fièvre, des écoulements troubles et nauséabonds des voies génitales. Ces symptômes sont une raison de consulter d'urgence un médecin..

Décoder les résultats d'une biopsie cervicale

Souvent, la chose la plus douloureuse pour une femme n'est pas la biopsie elle-même, mais le temps d'attente pour ses résultats, qui peut prendre jusqu'à 10 jours ou plus. Habituellement, la réponse est prête dans 5 à 7 jours et la femme se rend chez son médecin pour cela. Il vaut mieux ne pas se livrer à des performances amateurs et ne pas essayer de décoder les résultats vous-même, car des termes inconnus et leur interprétation incorrecte conduiront à des conclusions erronées.

Les processus les plus fréquents apparaissant dans les conclusions des pathomorphologues sur la base des résultats d'une biopsie du col de l'utérus sont:

  • Cervicite aiguë ou chronique - inflammation du col de l'utérus;
  • Pseudo-érosion (endocervicose) - simple, glandulaire, papillaire, épidermique - ectopie de l'épithélium endocervical cylindrique;
  • Coylocytose virale de l'épithélium squameux stratifié (MPE) - indique indirectement une lésion du cou avec le papillomavirus;
  • Dysplasie de l'épithélium de faible à sévère;
  • Les verrues plates ou génitales sont le résultat de l'activité vitale du papillomavirus;
  • Leucoplasie (kératinisation) de l'épithélium malpighien tégumentaire du col de l'utérus - nécessite une surveillance en raison du risque de malignité.

L'interprétation des résultats doit être effectuée par le médecin traitant, sur la base des informations reçues, il prescrira le traitement approprié. En cas de changements inflammatoires, de lésions virales, de pseudo-érosion, un traitement antiviral conservateur, antibactérien et anti-inflammatoire est indiqué, la femme est sous observation dynamique.

Un problème beaucoup plus grave est la dysplasie, un processus précancéreux, mais même avec une telle conclusion, il est prématuré de paniquer. Des degrés légers à modérés de dysplasie peuvent être traités de manière conservatrice si les lésions ont été complètement éliminées par biopsie, sinon elles sont excisées avec une nouvelle intervention.

En cas de dysplasie sévère, le médecin proposera une excision du foyer pathologique pour éviter la transformation maligne, un traitement antiviral actif dans le diagnostic du VPH et le débridement de l'infection..