Principal
Ostéome

Biopsie de la vessie

La biopsie de la vessie consiste à prélever du tissu de la muqueuse de la vessie.

Une biopsie de la vessie est effectuée pour rechercher des tumeurs malignes. Les patients de sexe masculin de plus de 50 ans sont à risque. Les femmes sont moins susceptibles d'avoir des tumeurs de la vessie. La probabilité de développer des néoplasmes malins est plus élevée chez ceux qui travaillent dans la production ou la fumée (teneur élevée en cancérogènes). Ce type de diagnostic est effectué en conjonction avec la tomodensitométrie, l'échographie, la cystoscopie et la cystographie. S'il y a des contre-indications, les spécialistes effectuent un test cytologique de l'urine (mais la précision est bien inférieure à celle d'une biopsie).

  • Consultation initiale - 2700
  • Consultation répétée - 1800
Prendre rendez-vous
  • Inflammation actuelle à long terme de la vessie et inefficacité du traitement (afin de clarifier la nature du processus inflammatoire, identifier des lésions spécifiques, par exemple, tuberculeuses, de la vessie).
  • La présence de sang visible dans l'urine et une raison peu claire (après un diagnostic - échographie, tomodensitométrie du système urinaire) pour identifier la source du saignement.
  • Suspicion de présence d'une lésion tumorale de la vessie (primaire ou secondaire - sous forme de croissance tumorale de la prostate ou d'autres organes). Le but de la biopsie dans ce cas est d'identifier la tumeur, d'évaluer la prévalence et de déterminer la nature du processus oncologique afin de développer des tactiques de traitement.

Vous ne pouvez pas effectuer ce contrôle du système génito-urinaire sous forme aiguë d'urétrite et de cystite. En présence de ces pathologies, un spécialiste effectue une biopsie dans les cas les plus extrêmes. En aucun cas, la procédure ne doit être effectuée pour des maladies du sang qui aggravent la coagulabilité. Cela peut provoquer des saignements sévères et des complications graves..

Comment se déroule une biopsie vésicale au CELT?

Une biopsie est effectuée selon les directives d'un urologue. Le prélèvement de matériel de la vessie pour un examen histologique plus approfondi est effectué en introduisant un instrument endoscopique spécial (cystoscope) dans la vessie à travers l'urètre (transurétral).

La manipulation est réalisée en milieu hospitalier sous anesthésie générale. En présence d'une petite tumeur de la vessie lors d'une biopsie, la masse entière peut être retirée à l'aide d'un instrument spécial et un examen ultérieur de tout le matériel retiré.

Cystoscopie avec biopsie

Dans cette étude, un cystoscope est utilisé, qui est un tube étroit avec une lampe à l'extrémité. Avant d'insérer l'instrument profondément dans l'urètre, le spécialiste effectue une anesthésie locale (la présence d'allergies est préalablement spécifiée). Si la douleur persiste, une anesthésie générale est utilisée (vous devez vous abstenir de manger 10 heures avant la procédure). Pour bien se préparer à une cystoscopie avec biopsie, vous devez suivre 3 règles:

  • Donner un lavement s'il y a une bosse dans la prostate.
  • Ne videz pas la vessie 40 à 60 minutes avant l'intervention.
  • Pendant la cystoscopie, gardez le corps horizontal et ne bougez pas.

Fait: Les femmes tolèrent beaucoup plus facilement la procédure, car leur urètre est beaucoup plus court que celui de l'homme. Par conséquent, cela prend moins de temps et n'entraîne pratiquement pas de douleur..

L'examen de l'urètre et de la vessie ne prend que quelques minutes. Si une biopsie est nécessaire, le diagnostic prend plus de 60 minutes.

Caractéristiques de la biopsie TUR

La procédure se déroule comme suit:

  • Le patient s'abstient complètement de boire et de manger tôt le matin le jour du diagnostic.
  • Ensuite, la personne s'allonge sur le dos sur la table d'opération et écarte largement ses jambes en les pliant au niveau des genoux.
  • Le spécialiste insère doucement un instrument endoscopique dans l'urètre utilisé pour la résection électrique transurétrale du col de la vessie.
  • La vessie est remplie d'un composé stérile.
  • Le flux de travail s'affiche sur le moniteur.
  • Diagnostics approfondis en cours.
  • Si des néoplasmes sont présents, ils sont coupés et retirés.
  • Le site d'ablation de la tumeur est cautérisé avec de l'électricité pour éviter des saignements sévères.
  • Un cathéter est inséré dans l'urètre pour assurer l'irrigation du système génito-urinaire.
  • Des médicaments sont introduits pour exclure le développement d'une rechute.

Souvent, une deuxième étude est prescrite un mois plus tard pour évaluer les résultats si de nombreuses tumeurs ont été retrouvées dans la vessie.

Nos médecins

Avis des fournisseurs de services - Biopsie de la vessie

Pourquoi une biopsie de la vessie transurétrale est-elle mieux réalisée dans un CELT?

  • Au CELT depuis plus de 20 ans de travail, les urologues ont accumulé une vaste expérience en biopsie..
  • Dans les conditions d'un hôpital urologique, il est possible de procéder à une biopsie de la vessie dans les cas les plus difficiles, par exemple, en présence d'un processus cicatriciel dans l'urètre, nous effectuons une dissection de ce dernier suivie d'une biopsie de la muqueuse vésicale.
  • Nous coopérons avec les meilleurs laboratoires pour l'étude du matériel histologique.
  • Compte tenu du caractère multidisciplinaire de la clinique CELT, il est possible de réaliser cette manipulation chez des patients atteints de pathologies concomitantes sous la supervision de spécialistes concernés.
  • La manipulation pour le patient est totalement indolore, car elle est réalisée sous anesthésie générale sous la supervision d'un anesthésiste.

Questions fréquemment posées

Si l'opération est effectuée correctement, toute complication est exclue. Si les instruments et les médicaments ont été mal choisis et que les spécialistes ont peu d'expérience, les complications suivantes peuvent apparaître:

  • Dommages à la paroi intestinale et à la vessie.
  • Hémorragie interne.
  • Douleur brûlante et vive dans l'urètre.
  • Infection.
  • Incapacité à vider la vessie.
  • Repousse des tumeurs (rechute).

Pour éviter les complications lors de la récupération, vous devez suivre 5 règles:

  • Avec la rachianesthésie, vous ne devez pas sortir du lit pendant au moins 24 heures.
  • Ne pas manger ni boire pendant plusieurs heures après la biopsie. Vous pouvez manger des céréales molles et boire de l'eau sans gaz après 2-3 heures, s'il n'y a pas de douleur aiguë.
  • Le cathéter urinaire ne peut pas être retiré par vous-même. Un spécialiste l'enlèvera 2 heures après la procédure, s'il n'y a pas de complications.
  • La thérapie antimicrobienne est effectuée après 5-7 jours. Les antibiotiques sont prescrits par le médecin traitant.
  • Vous ne pouvez pas soulever des poids, courir et nager, exposer le corps à un effort physique.

À bien des égards, la période de rééducation dépend du résultat de l'examen de l'échantillon de tissu qui sera obtenu. De plus, la réaction d'une personne à l'opération est prise en compte (apparition de saignements, douleur). Chaque cas est différent, vous devriez donc consulter votre médecin avant et après une biopsie de la vessie.

Avant l'opération, une personne reste à l'hôpital pendant 2-3 jours pour faire tous les tests et se préparer soigneusement. Pendant cette période, les experts réalisent:

  • Examen vaginal.
  • Analyse clinique de l'urine et du sang.
  • Électrocardiogramme.
  • Fluorographie.
  • Identification du facteur Rh et du groupe sanguin.
  • Examen rectal dans le sexe fort.
  • Recherche de réactions allergiques à l'anesthésie et aux médicaments.

Seulement en l'absence de contre-indications, l'heure exacte de l'opération est attribuée.

Comment une biopsie rénale et vésicale est effectuée - indications et contre-indications, critiques

Chaque jour, la médecine moderne progresse et atteint un niveau supérieur. Grâce à cela, les méthodes de diagnostic de l'organisme étudié sont améliorées et permettent de détecter le développement de pathologies à l'intérieur des organes..

Une de ces méthodes est une biopsie du rein et de la vessie. Cette technique est utilisée par des médecins du monde entier et confirme son efficacité et son résultat fiable..

Qu'est-ce que la manipulation

Une biopsie du système urinaire est une méthode de diagnostic qui implique un examen microscopique des tissus d'un organe spécifique. La procédure est effectuée en introduisant une fine aiguille à travers laquelle le biomatériau est prélevé. Une telle étude est invasive, car un instrument chirurgical pénètre dans l'organe..

Indications et contre-indications de la procédure

Une biopsie est une intervention grave réalisée dans des cliniques spécialisées, qu'un médecin prescrit pour les indications suivantes:

  • maladie rénale d'origine inconnue;
  • maladies infectieuses des voies urinaires;
  • développer une glomérulonéphrite;
  • présence de sang dans l'urine, protéinurie (détection de protéines dans l'urine);
  • indicateur surestimé des toxines azotées dans le sang;
  • confirmation de la conclusion après échographie, TDM;
  • tumeurs malignes;
  • le syndrome néphrotique;
  • troubles du fonctionnement du rein transplanté;
  • déterminer la gravité des maladies des organes et le degré d'irréversibilité des dommages;
  • tubulopathie (dysfonctionnement des tubules rénaux) d'étiologie incertaine;
  • décision sur la nomination et l'efficacité du schéma thérapeutique proposé.

Dans l'enfance, une biopsie peut également être prescrite par un médecin. La procédure est effectuée si l'enfant présente un certain nombre de pathologies:

  • syndrome néphrotique résistant aux glucocorticoïdes;
  • glomérulonéphrite;
  • teneur élevée en protéines dans l'urine sans syndrome néphrotique.

Contre-indications à la procédure:

  • la présence d'un seul rein;
  • troubles du système de coagulation sanguine;
  • caillots sanguins dans les veines rénales;
  • gonflement de la paroi (anévrisme) de l'artère rénale;
  • périnéphrite purulente;
  • inconscience du patient.

Les contre-indications temporaires comprennent:

Méthodes de conduite

Les méthodes de manipulation sont divisées en 4 types:

  1. Ponction (percutanée). Pour prélever du biomatériau rénal, le médecin utilise une aiguille qui est insérée à travers la peau. La procédure est effectuée du début à la fin à l'aide d'ultrasons. Si nécessaire, la collecte de matériel prévoit l'injection d'un agent de contraste.
  2. Ouvert. Il est effectué pendant la période d'intervention chirurgicale. Le tissu à analyser est prélevé directement du rein. Les indications de cette méthode de biopsie sont: ablation du néoplasme, à condition que le patient n'ait qu'un seul rein fonctionnant normalement, saignement dans l'organe. Le processus n'est pas particulièrement traumatisant, car la procédure est réalisée par la méthode de la laparoscopie.
  3. Urétéroscopie avec biopsie. Elle est réalisée en présence de calculs, anomalies de développement, dans le cas d'une transplantation rénale récente. Cette méthode implique une anesthésie..
  4. Transjugulaire. Elle est réalisée à travers un cathéter inséré dans la veine rénale. Cette méthode convient aux personnes en surpoids, aux patients souffrant d'insuffisance rénale chronique, à développement d'organe anormal et en cas d'impossibilité de biopsie par ponction.

Préparation du patient

Toute intervention chirurgicale est un stress sévère pour le corps. Pour minimiser les conséquences probables et augmenter les chances d'un résultat positif, le médecin prescrira des examens supplémentaires:

  • analyse générale du sang, de l'urine;
  • test sanguin pour l'hépatite, la syphilis, le VIH;
  • faire un don de sang pour déterminer le groupe, le facteur Rh, la coagulabilité;
  • subir un électrocardiogramme;
  • les femmes peuvent subir un examen vaginal (pour préciser la taille de la tumeur de la vessie) et les hommes un examen rectal.

En plus de ce qui précède, il est nécessaire de consulter un anesthésiste pour choisir l'anesthésie appropriée: intraveineuse ou péridurale. À l'avance, le médecin doit se renseigner sur les questions suivantes et donner des recommandations:

  • si le patient est allergique à des médicaments;
  • si le patient prend des anticoagulants, dans l'affirmative, il est nécessaire d'arrêter de les prendre 7 à 14 jours avant le début de la procédure;
  • exclure l'utilisation d'analgésiques (ibuprofène, naproxène), car ils perturbent la coagulation sanguine, ce qui peut entraîner des saignements lors d'une biopsie;
  • Aucune nourriture n'est autorisée 8 heures avant la biopsie, et aucune boisson n'est autorisée immédiatement avant l'opération.

Comment se déroule la procédure

La procédure est effectuée exclusivement dans une clinique. Le processus dure environ 45 minutes. Le patient est presque toujours sous anesthésie locale. Si le patient est très nerveux, on lui injecte au préalable un sédatif. Dans des cas particuliers, une anesthésie générale est administrée. Le type d'anesthésie à entreprendre dépend d'un certain nombre de facteurs considérés par le médecin à l'avance..

Règles de manipulation:

  1. Le patient doit se coucher sur le ventre pendant toute l'opération. Pour que les reins soient situés plus haut dans le dos, un oreiller spécial est placé sous l'estomac ou la poitrine.
  2. Si le rein examiné est transplanté, le patient ne s'allonge que sur le dos..
  3. La zone où l'aiguille est insérée doit être désinfectée avec un liquide spécial, après quoi une anesthésie est effectuée, un produit de contraste est injecté pour une meilleure vue des vaisseaux et des reins (si nécessaire) et d'autres manipulations.
  4. Pendant l'opération, les médecins doivent systématiquement mesurer le pouls, la pression artérielle.

La personne ne ressent pas de douleur pendant l'opération (il peut y avoir un léger inconfort), mais tout dépend de l'état général du corps. À la fin de la procédure, le patient est transféré au service pour rester au lit pendant au moins 6 heures. Dans le même temps, il est étroitement surveillé et après 2-3 heures, l'urine est prise pour analyse pour la présence de sang. Dès que l'anesthésie cesse de fonctionner, le patient ressent une certaine douleur dans la zone de ponction.

Néphrobiopsie

Dans ce cas, la procédure se déroule dans l'ordre suivant:

  1. Le patient est libéré de ses vêtements, se couche sur le ventre, si nécessaire, un oreiller est placé sous lui, puis connecté à un appareil de surveillance de la pression artérielle et du pouls.
  2. Le chirurgien marque la zone de ponction, la désinfecte.
  3. Anesthésiste pratiquant une anesthésie (générale, locale).
  4. Après le début de l'anesthésie, le chirurgien fait une incision et insère l'aiguille sous contrôle échographique ou CT.
  5. Ensuite, le patient doit prendre une profonde inspiration, retenir sa respiration, à ce moment un instrument spécial est pris pour prélever un tissu, accompagné d'un certain clic et d'un inconfort.
  6. Retirer l'aiguille, appliquer un bandage médical.
  7. Transfert de matériel au laboratoire pour analyse.

Procédure de glomérulonéphrite

Souvent, une biopsie est prescrite si une glomérulonéphrite est suspectée. La méthode vous permet de voir une image complète de l'état des organes, d'identifier les changements dans les tissus rénaux. L'examen microscopique, immunofluorescent et morphologique des tissus permet de déterminer:

  1. La présence de petits changements avec une légère violation de l'intégrité de la structure tissulaire.
  2. Néphrite membraneuse.
  3. Glomérulonéphrite de nature proliférative.
  4. Glomérulonéphrite chronique, progressive.

Biopsie de la vessie

Pour tirer une conclusion précise, les hommes et les femmes doivent subir un examen urologique, qui consiste à prélever un biomatériau par pincement. Cette méthode est appelée biopsie de la vessie. Le tissu est prélevé sur la paroi avant de l'organe, puis examiné au laboratoire au microscope. Pour les deux sexes, le processus est presque le même et se fait selon le même principe..

Une biopsie de la vessie peut être effectuée de 2 manières, ce que le médecin décide:

  1. Du froid. Pendant l'opération, des pinces spéciales sont insérées à travers l'endoscope dans la cavité de la vessie. Avantages: ne blesse pas particulièrement les parois de l'orgue. Inconvénients: ne donne pas un aperçu complet, ne fournit pas d'informations précises sur l'état pathologique;
  2. La biopsie TUR vous permet de détecter une tumeur dans un organe et de la retirer le long du bord d'un tissu sain. Inconvénients de ce type de biopsie: développement d'une cystite bactérienne, pénétration de la paroi de l'organe, hématurie.

Procédure de l'enfance

La biopsie rénale dans l'enfance n'est pas différente de la procédure chez l'adulte, à l'exception de l'anesthésie dans 90% des cas. Parfois, le médecin vous autorise à administrer une anesthésie locale aux enfants plus âgés parallèlement à l'introduction d'un sédatif. Dans la plupart des cas, une méthode de ponction est prescrite. Les indications de la procédure sont similaires à celles des adultes..

Décodage des résultats de biomatériaux

Après la biopsie, le matériel est transféré au laboratoire pour un examen plus complet, qui dure plusieurs jours. Le résultat ne peut être déchiffré que par un médecin expérimenté.

Avec une bonne analyse, les indicateurs du fonctionnement des organes ne dépassent pas les limites des valeurs admissibles, le rein a une structure uniforme et correcte.

En présence d'anomalies dans le travail et le développement des organes, l'analyse montrera la présence d'une infection, une mauvaise circulation sanguine près des reins, des maladies des tissus conjonctifs et d'autres maladies ayant un effet négatif sur les organes.

Conséquences possibles

Les complications les plus courantes de la biopsie rénale sont identifiées par les professionnels de la santé:

  • hémorragie interne, auto-passant dans 10% des cas après un certain temps;
  • saignement nécessitant une transfusion sanguine;
  • saignements graves, qui ne peuvent être éliminés que par chirurgie;
  • la privation d'organes;
  • inflammation du tissu périnéal avec présence de pus;
  • pneumothorax;
  • saignement dans les muscles;
  • contracter une infection;
  • déchirure dans la zone inférieure de l'organe.

La période de récupération du patient

Dans la période post-rééducation, les médecins recommandent de respecter les règles suivantes:

  1. Restez au lit pendant 3 jours.
  2. Boire beaucoup de liquides.
  3. N'effectuez aucune activité physique sur le corps pendant les 3 premiers jours.
  4. Prenez des antibiotiques et des hémostatiques prescrits.
  5. Pendant au moins six mois, exclure les sports, l'haltérophilie.

Si les symptômes suivants surviennent pendant la période de récupération, il est urgent de consulter un néphrologue:

  • la pression a fortement augmenté;
  • l'apparition de douleurs sévères et aiguës dans les reins et le bas du dos;
  • chaleur;
  • l'apparition d'un mélange de pus et de sang dans l'urine.

Commentaires

Avis de personnes ayant subi une biopsie pour une glomérulonéphrite:

Mon médecin m'a ordonné de subir une biopsie, ce qui m'a vraiment effrayé. C'était effrayant, et soudainement ça fera encore mal. Mais les histoires étaient plus effrayantes lorsque les gens se sont rétablis après cela pendant très longtemps, et certains n'ont pas pu reprendre conscience pendant longtemps après la chirurgie. Dans mon cas, tout a fonctionné, ce dont je suis extrêmement heureux. Dans la salle d'opération, on m'a injecté des somnifères et je ne me souviens de rien d'autre. Quand je me suis réveillé, le médecin a annoncé que tout allait bien. Étonnamment, je n'ai ressenti aucune douleur et j'ai récupéré en 2 jours.

Oksana, 37 ans

Pendant très longtemps, je n'ai pas pu me prononcer sur une biopsie. J'avais peur de ne plus être jeune et de voir apparaître de graves complications. Les enfants et mon mari ont essayé de persuader de toutes les manières possibles, encouragé que tout irait bien, et finalement, j'ai pris ma décision. La procédure n'a pas duré longtemps, 30 minutes, aucune douleur. Le résultat de l'étude a montré une glomérunéphrite, après quoi le médecin a prescrit le traitement requis. Je ne me plains de rien pour le moment. Maintenant je comprends que j'ai eu peur en vain.

Biopsie de la vessie - comme chez les hommes et les femmes

Une biopsie de la vessie est une procédure diagnostique invasive dans laquelle un médecin prélève des cellules ou des tissus (biopsie) de la vessie pour un examen en laboratoire. La biopsie peut être réalisée de deux manières, nous décrirons chacune d'elles en détail dans cet article. Nous donnerons des informations sur la préparation de la procédure, les complications possibles et les recommandations pendant la période de rééducation.

informations générales

Les mesures diagnostiques des formations tumorales dans la vessie (MP) sont assez courantes en urologie. L'apparition de néoplasmes est le plus souvent observée chez les personnes après 50 ans. Notez que les hommes sont confrontés à ce problème 4 fois plus souvent que les femmes..

Un risque accru de développer un cancer MP est observé chez les fumeurs ayant une «expérience», ainsi que chez les personnes qui, dans le cadre de leurs activités professionnelles, rencontrent régulièrement des cancérogènes dans les entreprises industrielles.

Les maladies oncologiques du système urinaire sont les plus courantes chez les personnes qui travaillaient dans la production d'aniline.

Les indications

Votre médecin peut recommander une biopsie MP si vous pensez qu'un cancer d'organe peut être à l'origine de vos plaintes et symptômes..

Les signes du cancer MP comprennent:

  • la présence de sang dans l'urine;
  • urination fréquente;
  • vidage douloureux du MP;
  • douleur lombaire persistante.

Ne désespérez pas et rappelez-vous que tous les troubles de la MP ne sont pas cancéreux..

Si la biopsie ne montre pas de cancer, elle peut aider à déterminer si un autre processus pathologique est à l'origine de vos symptômes, par exemple:

  • une maladie infectieuse (symptômes d'une infection de la vessie ici);
  • kyste de la vessie;
  • les ulcères;
  • diverticules (symptômes de diverticule de la vessie dans cet article).

Types de diagnostic des néoplasmes

Afin d'identifier et de clarifier la nature du néoplasme, le patient se voit généralement attribuer les études suivantes:

  • Examen échographique (lisez ici sur la préparation à un examen échographique de la vessie);
  • cystoscopie (en savoir plus sur le prix de la cystoscopie de la vessie ici);
  • biopsie du MP;
  • cystographie de la vessie;
  • Tomodensitométrie.

S'il est impossible d'effectuer une biopsie, la procédure est remplacée par un examen cytologique de l'urine pour identifier les cellules atypiques. Mais ce test est inférieur à la biopsie en termes de contenu informationnel..

Les mesures de diagnostic ci-dessus aident à poser le bon diagnostic et à choisir les tactiques de traitement appropriées et les plus efficaces.

Types de biopsies de la vessie

Il existe deux façons de biopsier un député:

  1. Du froid. Une biopsie est réalisée pendant la cystoscopie en pinçant un morceau de tissu d'une zone suspecte. L'avantage d'une biopsie à froid est que le matériau obtenu reste intact. L'inconvénient est l'incapacité d'évaluer la profondeur de la croissance tumorale dans le tissu.
  2. TUR-biopsie. À la base, il s'agit d'une opération appelée élimination transurétrale. Autrement dit, le médecin supprime d'abord la formation avec un couteau électrique, puis les morceaux de tissu retirés sont envoyés pour un examen histologique. L'avantage de la méthode est la capacité d'évaluer la profondeur de la croissance tumorale. Inconvénient - une partie du matériel de biopsie est endommagée en raison de l'exposition au courant électrique.

Les petites tumeurs (moins de 10 mm) sont retirées de manière monolithique, capturant partiellement la membrane du MP entourant le néoplasme. Si la tumeur est volumineuse, elle est retirée en plusieurs parties. De plus, la membrane située autour de la formation et les muscles MP sont également réséqués..

Cystoscopie avec biopsie - comme chez les hommes et les femmes

Avant de procéder à la procédure, consultez votre médecin et suivez ses instructions, y compris ne pas fumer avant et après la procédure. Les fumeurs guérissent plus lentement après la chirurgie. Ils sont également plus susceptibles d'avoir des problèmes respiratoires pendant la chirurgie..

Pour ces raisons, si vous fumez, vous devez arrêter au moins 2 semaines avant votre procédure. Mieux vaut arrêter 6 à 8 semaines avant la chirurgie.

Si vous avez besoin d'un peu de soulagement de la douleur la semaine précédant la chirurgie, choisissez l'acétaminophène plutôt que l'aspirine, l'ibuprofène ou le naproxène. Cela permet d'éviter des saignements supplémentaires pendant la chirurgie. Si vous prenez de l'aspirine tous les jours pour un problème médical, demandez à votre médecin si vous devez arrêter de le prendre avant votre chirurgie..

La procédure est réalisée à l'aide d'un cystoscope - un dispositif tubulaire équipé d'une lampe, qui est insérée dans l'urètre pour examiner la cavité MP.

Habituellement, la manipulation est réalisée sous anesthésie locale. Mais dans certains cas, une anesthésie générale est utilisée, puis le patient ne doit pas manger de nourriture au moins 8 heures avant la procédure..

Si le cystoscope est inséré avec précaution, le patient ne ressentira pas de douleur, puis tout se passera sans inflammation ni aggravation de l'écoulement d'urine..

Si une biopsie de la vessie est pratiquée chez l'homme, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  1. Ne pas vider les voies urinaires dans l'heure qui précède la biopsie.
  2. Effectuer un lavement nettoyant s'il y a des antécédents de prostatite ou d'adénome.

De nombreuses femmes s'inquiètent de la question: est-ce que ça fait mal ou non de faire une biopsie de la vessie. Compte tenu des particularités de la structure physiologique du système génito-urinaire, chez la femme, l'introduction d'un cystoscope est beaucoup plus facile et plus indolore que chez l'homme..

Afin d'atténuer les sensations d'inconfort chez les patients et la tâche du médecin, l'appareil utilisé pour la procédure doit être mince. Beaucoup dépend également du niveau de qualification du médecin..

Une cystoscopie d'observation ne prend généralement que quelques minutes, et si elle est réalisée en conjonction avec une biopsie, le temps passe à 1 heure.

TUR-biopsie - préparation et réalisation

Pour effectuer une intervention chirurgicale, le patient est hospitalisé dans le service d'urologie, spécialisé dans les maladies oncologiques pendant plusieurs jours..

Avant son hospitalisation, le patient subit un examen, ce qui implique la réalisation d'études approfondies en laboratoire et instrumentales.

Les hommes et les femmes doivent réussir:

  • Test sanguin RW ou test de syphilis;
  • analyse clinique du sang et de l'urine;
  • sang pour déterminer le groupe et le facteur Rh;
  • électrocardiogramme et fluorographie.

Les patients doivent être consultés avec un thérapeute et un anesthésiste. En outre, les hommes subissent un examen rectal, les femmes - vaginal.

A la veille de l'intervention, dès le matin même, le patient ne doit ni manger ni boire (même de l'eau).

L'algorithme pour la biopsie TUR est le suivant:

  1. Le patient se couche sur la table d'opération, les jambes écartées, les genoux pliés.
  2. À travers l'urètre, le médecin insère un dispositif endoscopique dans la cavité du MP, destiné à l'électrorésection transurétrale du col de l'urètre.
  3. La cavité de l'organe est remplie d'une solution stérile.
  4. Chaque action effectuée par le médecin est visualisée sur l'écran de l'appareil endoscopique.
  5. Tout d'abord, un examen approfondi de l'organe entier est effectué, puis une résection et une biopsie de la tumeur sont effectuées..
  6. Afin de prévenir le risque de saignement important, les vaisseaux du lit du foyer pathologique distant sont coagulés avec du courant électrique..
  7. Les manipulations chirurgicales sont complétées par un cathétérisme pour le rinçage (irrigation) de la cavité vésicale et l'administration de médicaments de chimiothérapie afin de prévenir la récidive de la maladie.

En cas de nature multiple généralisée de la tumeur, une seconde biopsie peut être réalisée à la demande du cytologiste. Cependant, sa mise en œuvre n'est possible que 2 à 6 semaines après la première intervention. Le point de référence principal dans ce cas est l'état du patient..

Conséquences de la biopsie vésicale et de la période de rééducation

Les examens des patients indiquent que la biopsie MP est généralement bien tolérée.

Cependant, dans certains cas, les gens font face aux conséquences sous la forme de:

  • brûlure et coupure dans l'urètre;
  • mictions fréquentes, mais par petites portions pendant que le cathéter est retiré;
  • saignement;
  • apparition d'une infection secondaire;
  • impossibilité totale de vider le MP indépendamment;
  • dommages aux parois de l'urée ou des intestins;
  • récidive de la pathologie.

Période postopératoire:

  1. À la fin de l'intervention, des médicaments de chimiothérapie sont injectés dans la cavité de l'organe afin d'éviter la récidive de l'éducation oncologique. Ils installent également un cathéter urinaire pour l'irrigation et le contrôle de la décharge du MP, par exemple de petits caillots sanguins.
  2. Si 2 heures se sont écoulées après la fin de l'opération et que le patient se sent relativement normal, il peut boire de l'eau plate avec du citron et manger des aliments épargnés..
  3. Lors de l'utilisation de la rachianesthésie pendant l'intervention, le patient doit rester au lit pendant 24 heures.
  4. En fonction de l'ampleur de l'opération et en se concentrant sur la décharge du MP pendant l'irrigation, le cathéter peut être retiré le même jour après 2-3 heures. Dans certains cas, le cathéter urinaire est laissé en marche pendant plusieurs jours.
  5. Le cours de prise d'antibiotiques commence 5 à 7 jours après l'opération.
  6. Pendant la période de rééducation, le patient doit respecter le régime alimentaire recommandé et renoncer à un effort physique accru.
  7. Vous ne devriez pas avoir de relations sexuelles pendant deux semaines après votre biopsie.

Quand consulter un médecin?

Consultez un médecin si vous développez du sang dans vos urines trois jours après la procédure.

Vous devez également contacter votre fournisseur de soins de santé si vous développez:

  • sensation de brûlure en urinant 2 jours après la chirurgie;
  • fièvre;
  • frissons;
  • urine trouble ou nauséabonde;
  • gros caillots sanguins dans votre urine;
  • nouvelle douleur dans le bas du dos ou la hanche.

De plus, un spécialiste raconte la procédure:

Les résultats de la biopsie sont généralement obtenus 3 à 5 jours après la chirurgie. Ce qu'ils seront dépend de nombreux facteurs. Le stade de l'évolution de la maladie et le type de tumeur, l'âge du patient sont d'une grande importance. La situation peut être compliquée par des maladies somatiques concomitantes, ainsi que par l'état de la personne après l'intervention, comment elle l'a endurée, s'il y a eu des complications. Si la maladie a été détectée au stade initial, le pronostic est généralement favorable dans 80% des cas..

Comment l'instillation de la vessie chez la femme est-elle lue dans cet article.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin directement sur notre site internet.

Soyez prévenant, sain et heureux!

Biopsie de la vessie chez l'homme: préparation et conduite

Une biopsie de la vessie est un examen mini-invasif ou invasif des tissus d'un organe creux (la muqueuse de la vessie). Cette manipulation est considérée comme une intervention chirurgicale indépendante..

Contrairement à de nombreuses autres interventions, elle est secondaire, ce qui signifie que l'intervention n'est pas autosuffisante..

C'est vraiment le cas, si vous comprenez le sens de la biopsie: prendre une partie du matériel biologique pour un examen histologique et morphologique plus poussé. Ce que vous devez savoir sur une biopsie de la vessie?

Biopsie de la vessie fermée chez l'homme - intervention mini-invasive

Indications de la procédure

Les moyens modernes de légitime défense sont une liste impressionnante d'éléments qui diffèrent dans leurs principes d'action. Les plus populaires sont ceux qui ne nécessitent pas de licence ou d'autorisation d'achat et d'utilisation. Dans la boutique en ligne Tesakov.com, vous pouvez acheter des outils d'auto-défense sans licence.

Habituellement, une biopsie est effectuée pour rechercher des tumeurs cancéreuses, mais sans s'y limiter. Parmi les indications de la biopsie figurent:

  • Incontinence urinaire. L'incontinence peut être évoquée lorsque l'urine fuit sans le désir conscient d'uriner du patient. On peut parler des stades initiaux d'une lésion cancéreuse ou des changements dans la structure des tissus épithéliaux. Dans ces cas, la biopsie permet d'évaluer cytologiquement l'état de la muqueuse vésicale..
  • Néoplasmes de la vessie. Tous les processus néoplasiques dans le domaine de l'organe dans la pratique médicale sont tacitement considérés comme malins jusqu'à preuve du contraire. Cette présomption vous permet de jouer la sécurité. Par conséquent, dans tous les cas, une biopsie urgente est nécessaire pour un examen histologique plus poussé des tissus (pour déterminer le degré de leur différenciation et d'autres facteurs).
    L'indication de la biopsie est une tumeur de la vessie
  • Sensations douloureuses lors de la vidange d'un organe creux. Ils peuvent également indiquer une dégénérescence maligne des parois de la vessie en raison de facteurs externes et internes. La biopsie permet de reconnaître les processus négatifs dans l'épithélium dans les premiers stades, lorsque la tumeur peut ne pas encore avoir atteint une taille significative.
  • Élargissement de la prostate et troubles urinaires associés. Dans ce cas, une biopsie est réalisée afin de distinguer les problèmes de vessie des pathologies de la prostate. En règle générale, une biopsie est prescrite dans de telles situations un peu moins souvent, car il s'agit d'une étude traumatique.
  • Lésion tuberculeuse de la vessie.
  • Cystite à un stade avancé.
  • Leucoplasie et autres maladies précancéreuses.

La liste des indications et maladies possibles n'est pas exhaustive, le médecin a le droit de prescrire des manipulations dans tous les cas douteux, lorsqu'il l'estime nécessaire.

Contre-indications

La liste des contre-indications est minime. Une biopsie transurétrale est considérée comme un test relativement sûr. Parmi les motifs de refus de la procédure:

La liste des contre-indications est minime

  • inflammation aiguë de la vessie (cystite);
  • lésion inflammatoire aiguë du canal urétral (urétrite);
  • autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire en phase d'exacerbation ou en phase aiguë.

Pour des raisons de santé, il est permis d'ignorer ces règles, car l'enjeu est bien plus important.

Volume de la vessie: norme et pathologie

Types de biopsie

Il existe deux types de biopsies:

  1. Biopsie fermée. Elle est réalisée par accès transurétral - à travers l'urètre. A beaucoup d'aspects positifs. Tout d'abord, nous parlons de faibles blessures et d'accessibilité. Le principal inconvénient est la difficulté de conduire.
  2. Biopsie ouverte. Il est effectué, en règle générale, pendant la chirurgie. Il consiste en un prélèvement direct d'une partie du matériel lors d'une chirurgie abdominale. Autrement dit, le médecin effectue la manipulation principale et diagnostique simultanément une maladie probable.

Chaque type a ses propres avantages et inconvénients. Une biopsie ouverte a du sens s'il y a des tumeurs, des conditions graves qui ne permettent pas de.

Formation

La biopsie transurétrale est réalisée à jeun, après avoir traité un équipement endoscopique avec des solutions spéciales de médicaments antiseptiques. Le patient n'a pas besoin d'une autre formation spéciale.

Biopsie transurétrale à jeun

Avant de subir une biopsie ouverte, un certain nombre de recommandations doivent être suivies:

  • Nous avons besoin d'un test sanguin général. Le processus inflammatoire dans la phase aiguë est une contre-indication à la procédure.
  • Test de coagulation sanguine. Avec un indicateur réduit, la recherche ne peut pas être effectuée. L'accès transurétral doit être préféré.
  • Test de glycémie (concentration de glucose dans le liquide biologique).
  • Analyse d'urine générale.
  • Examen d'un écouvillon urétral pour la flore afin d'identifier les micro-organismes potentiellement dangereux (infections sexuellement transmissibles).
  • Réaction de Wasserman pour déterminer la présence de syphilis.

La préparation est expliquée par le médecin avant la procédure.

Progression de l'intervention

L'approche transurétrale étant la pratique la plus courante, il est logique de la considérer. Le patient est placé sur la table d'opération ou placé dans une chaise spéciale.

Après cela, le pénis et la région pubienne sont traités avec une solution antiseptique spéciale..

Ensuite, un équipement endoscopique est inséré dans le canal urétral (un endoscope flexible avec une lampe et une caméra vidéo pour contrôler l'accès).

Après l'insertion de l'endoscope, un échantillon est prélevé pour examen

L'étape suivante consiste à contrôler l'introduction d'une sonde flexible. Une fois la zone d'intérêt atteinte, un échantillon est nécessaire pour une évaluation histologique et morphologique ultérieure..

L'ensemble de la procédure ne dure pas plus de 10 à 20 minutes et est réalisée sous anesthésie locale.

La biopsie fait-elle mal??

Il n'y a pas besoin de se cacher, des sentiments inconfortables le seront sans aucun doute. L'intensité de la douleur est minime car l'anesthésie est administrée.

Complications

La liste des complications est minime et comprend:

  • Douleur après recherche.
  • Saignement (hématurie). S'il y a une grande quantité de sang, il est recommandé de consulter un médecin.
  • Processus inflammatoires dans la région pelvienne. Dans tous les cas, ils nécessitent une observation obligatoire par le spécialiste traitant.
  • Inflammation des reins et du bassin rénal. Ils se manifestent par des douleurs douloureuses dans la région lombaire, une envie fréquente d'uriner, etc. La pyélonéphrite et la néphrite nécessitent l'avis d'un spécialiste.

Une biopsie de la vessie est un test nécessaire. Pas un seul médecin ne le prescrit comme ça. L'inconfort pendant la procédure est minime, il n'est donc pas nécessaire d'avoir peur d'une biopsie.

  • La barbe ne pousse pas? Ou n'est-ce pas aussi épais et chic que nous le souhaiterions? Tout n'est pas perdu.
  • Produits cosmétiques et accessoires pour bien entretenir votre barbe et votre moustache. Entrez maintenant!

Biopsie de la vessie chez l'homme et la femme, comment est-elle réalisée et quels sont les résultats de l'étude?

La biopsie est la principale étape de l'examen histologique. Lors de sa mise en œuvre, le spécialiste procède à une collecte intravitale de matériel biologique à partir de tout organe interne affecté. La mise en œuvre d'un tel diagnostic présente des particularités associées au système corporel à partir duquel le matériel biologique sera prélevé..

Au cours de la procédure sur l'organe de stockage urinaire, une couche de tissus modifiés est retirée de ses parois à l'aide d'outils spéciaux, qui seront ensuite envoyés pour un examen histologique.

Les avantages d'une biopsie de la vessie comprennent un certain nombre de possibilités:

  • détermination efficace du type de structure tumorale;
  • révélant la profondeur de germination des cellules anormales dans les parois de l'organe;
  • faire des prédictions sur l'efficacité de la chirurgie et les chances de guérison.

Bon à savoir! Une biopsie de la vessie, à la fois chez la femme et chez l'homme, est réalisée dans le même type, mais elle provoque des sensations différentes, ce qui est nécessairement pris en compte par les spécialistes lors de la prescription d'anesthésie.

Indications de la biopsie et contre-indications possibles

La biopsie de la vessie n'est pas toujours prescrite.

Cette procédure est utilisée à des fins de diagnostic uniquement si le patient a certaines plaintes:

  • douleur régulière dans le bas de l'abdomen qui ne peut être soulagée avec des analgésiques;
  • l'apparition déraisonnable de sang dans les urines, qui est un signe indirect de cancer de la vessie;
  • troubles dysuriques, augmentation de la fréquence ou rétention des mictions, dont la cause n'est pas déterminée par d'autres mesures diagnostiques;
  • le contrôle des mesures thérapeutiques réalisées dans le cadre du traitement antitumoral d'un néoplasme préalablement détecté, ainsi que la détermination de l'efficacité de la résection tumorale.

Mais, malgré le fait qu'il existe des indications claires pour une biopsie, dans certains cas, elle n'est pas autorisée. Les principales contre-indications de cette procédure sont les formes aiguës de cystite ou d'urétrite, les maladies du sang accompagnées d'une violation de sa coagulabilité, l'insuffisance cardiaque, la fièvre.

Types de procédure

Le patient se voit prescrire une biopsie de l'organe de stockage urinaire, en fonction des informations issues d'une telle étude diagnostique dont le médecin traitant a besoin pour obtenir.

L'échantillonnage de biopsie est effectué de l'une des quatre manières suivantes:

  1. Cystoscopie avec biopsie de la vessie. Cette procédure implique un examen visuel de la couche épithéliale. Avec ce type de procédure, le matériel biologique n'est prélevé que si la cystoscopie (examen de la surface interne de l'organe de stockage urinaire à l'aide d'un cystoscope) a montré la présence de foyers pathologiques. Mais une telle biopsie présente un inconvénient majeur: elle ne peut pas être utilisée pour déterminer la profondeur d'invasion de la structure tumorale..
  2. Biopsie ouverte. Pratiquer une biopsie lors d'une chirurgie abdominale planifiée ou urgente pour enlever une tumeur préalablement identifiée. Dans ce cas, un morceau de tissu anormal est obtenu après une opération, directement à partir du néoplasme enlevé. La résection peut être soit complète (l'organe entier est découpé) soit partielle (seule la partie du tissu épithélial sur laquelle se trouve le néoplasme est sujette à l'ablation).
  3. Du froid. L'échantillon de biopsie est prélevé à travers l'urètre, mais sans le contrôle de l'équipement vidéo, à l'aveugle, ce qui rend la procédure inefficace. Ce type de test diagnostique est rarement prescrit..
  4. Biopsie TUR de la vessie. Chirurgie endoscopique mini-invasive ne nécessitant pas d'incision externe de la paroi abdominale. Pour la résection transurétrale de la vessie, un endoscope est utilisé, qui est inséré à travers l'urètre. Si une biopsie de la vessie est effectuée chez des hommes ayant des antécédents d'HBP, un lavement de nettoyage préliminaire est recommandé..

Biopsie de la vessie TUR

Chaque type de procédure a ses avantages et ses inconvénients et est prescrit dans des cas cliniques spécifiques. Il convient de dire que la biopsie elle-même, réalisée par l'une des méthodes, a une valeur diagnostique élevée, car dans presque 100% des cas, elle permet un diagnostic rapide..

Préparation et réalisation d'une biopsie

Pour qu'une biopsie vésicale donne des résultats corrects et ne provoque pas d'effets secondaires, un certain nombre de mesures préparatoires sont nécessaires:

  • prendre de l'urine et du sang pour des recherches en laboratoire et passer un électrocardiogramme, ce qui permet d'identifier les contre-indications d'une personne à cette étude diagnostique;
  • correction nutritionnelle - un refus complet de manger de la nourriture à la veille de l'événement n'est pas nécessaire, mais il doit être léger et ne pas contenir d'aliments qui provoquent une formation accrue de gaz;
  • 3 jours avant l'étude diagnostique, il est nécessaire d'exclure la prise de tous les médicaments, en plus de ceux prescrits pour nécessité vitale, et d'alcool.
  • avant la procédure elle-même, il est nécessaire de vider complètement la vessie.

Le plus souvent, une biopsie TUR de l'organe de stockage urinaire est prescrite. Cette procédure dure au moins 45 minutes.

Sa mise en œuvre est progressive:

  1. Le patient se déshabille et s'allonge sur la table d'opération, les genoux pliés et les jambes écartées, après quoi on lui injecte une anesthésie générale ou une anesthésie anesthésique locale.
  2. Un endoscope est inséré dans la vessie à travers l'urètre (il est nécessaire pour effectuer les manipulations et les visualiser sur le moniteur) et la cavité de l'organe de stockage urinaire est remplie à travers une solution spéciale.
  3. Le spécialiste examine la couche épithéliale et, si un foyer pathologique est trouvé, prend une petite quantité de tissu anormal.
  4. Les endroits où le matériel biologique a été retiré sont électrocoagulés, ce qui réduit le risque d'hémorragie interne importante.

Si le matériel de biopsie est insuffisant ou si la tumeur est suffisamment volumineuse, une deuxième biopsie TUR de la vessie peut être nécessaire, mais elle sera prescrite au plus tôt 1 à 2 mois après la première étude diagnostique..

Ce qui attend le patient pendant la procédure?

De nombreuses personnes qui se voient confier une telle étude s'intéressent à ce à quoi s'attendre lors de la manipulation..

Les experts ne cachent généralement pas le fait que cette procédure n'est pas très agréable et peut provoquer une douleur et un inconfort non intenses. Une douleur plus intense est causée par une biopsie de la vessie chez l'homme.

Les patients ressentent des sensations désagréables à la fois pendant la procédure (si elle est réalisée sans anesthésie générale) et après la fin des procédures de diagnostic.

La biopsie de la vessie chez les femmes est beaucoup plus facile et plus facile que dans le sexe fort. Cela est dû aux particularités de la structure physiologique de l'urètre féminin, à savoir sa plus grande largeur et sa longueur plus courte.

Résultats de l'examen histologique et cytologique du matériel

Les résultats de l'étude de la biopsie soumise au laboratoire parviennent au médecin traitant dans environ une semaine. Après avoir décodé les données reçues, l'urologue établit un diagnostic préliminaire et discute du problème existant avec le patient.

Au cours d'un tel diagnostic, les éléments suivants peuvent être identifiés:

  1. Norme. Aucun changement anormal des cellules n'a été trouvé et les symptômes alarmants sont très probablement causés par l'influence de facteurs externes ou internes (lésions infectieuses, troubles nutritionnels, etc.). Dans ce cas, une seconde étude est nécessaire afin de confirmer avec précision l'absence d'un éventuel faux négatif..
  2. La présence d'éléments cellulaires dégénère selon le type malin. Le patient reçoit un diagnostic présomptif de cancer de la vessie et des tests diagnostiques supplémentaires sont prescrits pour confirmer ou infirmer l'apparition d'une tumeur maligne, afin de clarifier sa nature et le degré d'invasion des parois de l'organe de stockage urinaire.

Important! Les résultats de l'examen cytologique et histologique de tissus modifiés prélevés sur les parois de l'organe de stockage urinaire jouent un rôle déterminant dans le choix du schéma des mesures thérapeutiques..

Quelles maladies peuvent être détectées avec une biopsie de la vessie?

Une biopsie pratiquée dans la zone de la vessie n'a pas seulement pour but la détection d'un processus malin. Avec l'aide de l'histologie, il est possible de détecter des lésions d'organes internes de toute nature. Cette procédure sur la vessie aide à diagnostiquer les maladies inflammatoires, infectieuses et de nombreuses autres maladies..

Parmi les pathologies effectivement déterminées par une étude de biopsie, on trouve:

  • diverses formes de cystite;
  • lésions ulcéreuses de l'épithélium;
  • processus infectieux et inflammatoires;
  • kystes et formations tumorales bénignes;
  • diverticules (protubérances en forme de sac dans les parois de l'organe de stockage urinaire).

Conséquences et soins après la procédure

En règle générale, les complications causées par une biopsie réalisée sur l'organe de stockage urinaire ne posent pas de problèmes graves pour la santé des patients chez les spécialistes..

Les conséquences les plus désagréables d'un tel diagnostic peuvent être:

  • cystite bactérienne, accompagnée de douleur lors de la miction;
  • l'apparition dans l'urine de petites inclusions de mucus et de sang.

Les conséquences de cette nature résultent généralement de la faute du patient lui-même, qui a enfreint les règles de soins postopératoires recommandées, ce qui a entraîné des dommages à la surface de la plaie par des agents bactériens et le développement d'un processus inflammatoire aigu..

Dans de rares cas, si la biopsie est réalisée par un spécialiste insuffisamment expérimenté, le patient peut présenter une complication assez grave - une hématurie sévère.

L'état pathologique est caractérisé par l'apparition dans l'urine d'une quantité de sang suffisamment importante en raison de la perforation de la paroi de l'organe musculaire. Il n'est pas difficile de soupçonner une maladie - l'urine devient rouge, brique ou bordeaux.

Des signes évidents du développement d'une condition dangereuse permettent d'initier en temps opportun des mesures thérapeutiques pour l'arrêter et soulager rapidement le patient de l'hémorragie interne.

Afin de réduire les risques de complications possibles, le médecin traitant, lors de la prescription de cette étude diagnostique, recommande à ses patients certaines mesures de rééducation pour raccourcir la période de récupération et ne pas provoquer de conséquences désagréables..

Ceux-ci inclus:

  • traitement quotidien des sutures superposées;
  • abandon temporaire des relations intimes;
  • éviter les bains et les saunas (les procédures d'hygiène ne peuvent être effectuées que sous une douche chaude).

Important! La durée de la rééducation après une biopsie de l'organe de stockage urinaire dépend directement du type de manipulation, par conséquent, la période de récupération pour chaque patient individuel se déroule différemment. À cet égard, en plus des mesures de réadaptation ci-dessus, toute personne ayant subi cette procédure se verra recommander des méthodes de récupération individuelles..

Que faire après une biopsie et quel médecin contacter?

Une fois que la biopsie a obtenu le tissu vésical anormalement altéré, le patient est programmé pour un deuxième rendez-vous avec le médecin traitant. Il sera très probablement dans 10 jours, car il faut au moins une semaine pour effectuer un examen histologique d'une biopsie. Quel médecin effectuera un traitement supplémentaire, urologue ou oncologue, dépend de la pathologie identifiée.

Où pouvez-vous suivre la procédure, quel est son coût et les avis des patients?

Une biopsie de la vessie est une intervention assez sérieuse dans la structure de l'organe principal du système urinaire.Par conséquent, lors de la prescription de cette procédure, il est nécessaire de déterminer l'institution médicale où elle sera effectuée. Il est préférable qu'il s'agisse d'un centre urologique spécialisé, privé ou public, dans lequel travaillent des urologues possédant les qualifications appropriées et une vaste expérience..

Le prix d'un examen histologique de la vessie (biopsie et analyse ultérieure en laboratoire de la biopsie obtenue) peut atteindre 3000-5000 roubles, en fonction du coût des réactifs utilisés par la clinique pour la recherche en laboratoire.

Effectuer uniquement des manipulations sur la collecte de matériel de biopsie coûte entre 1,5 et 2000 roubles et est effectué dans certains laboratoires sans recommandation d'un médecin. Mais il n'est pas recommandé d'effectuer une telle analyse par vous-même, car.

le décodage compétent ne peut être effectué que par un spécialiste qualifié.

Les examens de la biopsie de la plupart des patients se résument au fait que cette procédure, bien qu'elle procure un certain nombre de sensations désagréables après le départ de l'anesthésie, n'est pas aussi effrayante qu'il n'y paraît à première vue..

De plus, les personnes qui ont subi cette procédure notent ses avantages lors de la détection d'un diagnostic douteux chez elles. Selon les critiques sans équivoque des urologues, la visite de biopsie est la plus informative, car.

cette procédure permet au médecin d'identifier les maladies dangereuses du système urinaire qui ne sont pas confirmées par d'autres types de diagnostic et de prescrire le traitement approprié.

Vidéo informative

Biopsie de la vessie

Le diagnostic des processus tumoraux dans la vessie est un phénomène assez courant en urologie. Les néoplasmes surviennent le plus souvent après l'âge de 50 ans. De plus, les hommes y font face 4 fois plus souvent que le beau sexe..

Le risque de développer un cancer de la vessie est augmenté chez les gros fumeurs, ainsi que chez ceux qui sont exposés à des cancérogènes industriels en raison de leurs activités professionnelles. Les cas de développement de maladies urologiques oncologiques sont particulièrement souvent enregistrés chez ceux qui travaillaient dans la production d'aniline.

Pour identifier et clarifier la nature du néoplasme, le patient se voit généralement attribuer les études suivantes:

  • Ultrason;
  • cystoscopie;
  • biopsie de la vessie;
  • cystographie;
  • Tomodensitométrie.

S'il est impossible de réaliser une biopsie, une étude cytologique de l'urine pour les cellules atypiques est réalisée, mais la précision de ce test est inférieure à une biopsie. Les procédures de diagnostic énumérées ci-dessus aident à poser le bon diagnostic et à choisir la méthode de traitement la plus efficace..

Les principaux types de biopsies

Une biopsie de la vessie se fait de deux manières:

  1. La biopsie à froid est une procédure pour pincer un tissu d'un site pathologique pendant la cystoscopie. La force de cette méthode est que la biopsie qui en résulte n'est pas endommagée, comme c'est le cas avec l'utilisation d'un couteau électrique. Cependant, cette méthode ne permet pas d'évaluer la profondeur de la croissance tumorale..
  2. Une biopsie en tournée implique l'ablation transurétrale de la lésion à l'aide d'un couteau électrique, suivie d'un examen histologique des pièces coupées. Cette méthode permet d'évaluer la profondeur de la croissance tumorale, mais endommage partiellement la biopsie résultante avec un courant électrique..

Les petites tumeurs jusqu'à 1 cm sont éliminées de manière monolithique avec capture partielle de la membrane vésicale entourant la formation. Si la tumeur est de taille impressionnante, son élimination se produit par parties. Et aussi la membrane et les muscles de la vessie entourant la formation pathologique sont soumis à une résection..

Un cystoscope est un appareil en forme de tube avec une lampe qui est insérée dans l'urètre pour voir la vessie. En règle générale, la procédure est réalisée sous anesthésie locale. Parfois, une anesthésie générale est utilisée, et dans ce cas, il n'est pas recommandé de manger de la nourriture 8 heures avant la cystoscopie.

Avec une introduction soigneuse du cystoscope, la procédure n'est pas accompagnée de processus inflammatoires, de douleur et de détérioration ultérieure de l'écoulement de l'urine

Lors de la réalisation de cette procédure d'examen de la vessie et de biopsie chez l'homme, il est recommandé:

  1. Ne videz pas la vessie avant l'intervention pendant 1 heure.
  2. S'il y a des antécédents d'adénome et de prostatite, faites un lavement nettoyant.
  3. Pendant la procédure, prenez une position horizontale.

Compte tenu de la structure physiologique, l'introduction de l'appareil chez la femme est beaucoup plus facile que chez l'homme. Pour faciliter la tâche, le cystoscope utilisé doit être le plus fin possible et le médecin doit être hautement qualifié. La cystoscopie d'examen prend plusieurs minutes, et si une biopsie y est ajoutée, la procédure peut prendre 1 heure.

Stade préparatoire et biopsie TUR

Pour une intervention chirurgicale, le patient est hospitalisé dans le service d'urologie avec une spécialisation oncologique pendant plusieurs jours. À l'avance, les patients se préparent à cela, en subissant un examen approfondi de laboratoire et instrumental:

  • analyse clinique du sang et de l'urine;
  • test sanguin pour RW (réaction de Wasserman);
  • détermination du groupe sanguin et du facteur Rh;
  • examen vaginal chez la femme;
  • examen rectal chez les hommes;
  • fluorographie et électrocardiogramme;
  • consultation d'un thérapeute et d'un anesthésiste.

Le jour de l'opération, dès le matin même, il est interdit au patient de manger et même de boire de l'eau.

La biopsie TUR de la vessie est réalisée par étapes:

  1. Le patient prend une position horizontale sur la table d'opération. La position des jambes est similaire à celle d'un rendez-vous gynécologue (elles sont divorcées et pliées au niveau des genoux).
  2. À travers l'urètre, le médecin insère un dispositif endoscopique spécial dans la vessie, qui est utilisé pour l'électrorésection transurétrale du col de la vessie.
  3. La cavité vésicale est remplie d'une solution stérile.
  4. Tous les processus sont visualisés sur l'écran de l'appareil.
  5. Tout d'abord, toute la vessie est soigneusement examinée, puis la formation pathologique est réséquée et une biopsie est effectuée.
  6. Les vaisseaux du lit tumoral retiré sont électrocoagulés pour éviter un saignement important.
  7. La dernière étape des manipulations chirurgicales est l'installation d'un cathéter à travers l'urètre pour l'irrigation de la vessie et l'introduction de médicaments de chimiothérapie pour empêcher le retour de la maladie.

A la demande du cytologiste ou en cas de tumeur multiple et étendue, une seconde biopsie est réalisée. Mais une telle manipulation peut être effectuée au plus tôt 2 à 6 semaines après la première opération. Le point de référence doit être l'état du patient.

TUR dans son efficacité n'est pas inférieur à la chirurgie ouverte, mais en même temps après cette procédure, le patient récupère assez rapidement

Complications possibles et période de rééducation

Selon les avis des patients, la biopsie de la vessie est bien tolérée, mais dans certains cas, les complications suivantes peuvent survenir:

  • crampes et brûlures dans l'urètre, mictions fréquentes, mais petites, dans le contexte du retrait du cathéter;
  • saignement;
  • apparition d'une infection secondaire;
  • impossibilité totale de se vider automatiquement de la vessie;
  • dommages accidentels aux parois de la vessie ou des intestins;
  • rechute de la maladie.

La période postopératoire se déroule comme suit:

  1. À la fin de l'intervention opérable, des médicaments de chimiothérapie sont injectés dans la cavité vésicale pour éviter la récidive de la formation oncologique. Un cathéter urinaire est également placé pour irriguer et contrôler les sécrétions de la vessie telles que les petits caillots sanguins.
  2. Dans le cas où le patient se sent relativement normal, il n'y a pas de troubles abdominaux et au moins 2 heures se sont écoulées après la fin de l'opération, alors il est autorisé à boire de l'eau sans gaz avec du citron et des aliments épargnés.
  3. Si une anesthésie rachidienne a été utilisée, il est préférable que le patient supporte le repos au lit pendant 24 heures après l'opération.
  4. En se concentrant sur l'étendue de l'intervention chirurgicale, ainsi que sur ce qui est libéré pendant l'irrigation, le cathéter urinaire peut être retiré le même jour 2 heures après la chirurgie, ou vous devrez peut-être le laisser pendant plusieurs jours.
  5. L'antibiothérapie commence les jours 5-7.
  6. Pendant la période de rééducation, le patient doit respecter le régime alimentaire prescrit et éviter un effort physique excessif.

Les résultats de l'examen d'un échantillon de tissu sont généralement obtenus 3 à 5 jours après l'opération. Ce qu'ils s'avèrent être dépend de nombreuses nuances..

Le stade d'évolution de la maladie et le type d'éducation, l'âge du patient et la présence de maladies somatiques concomitantes jouent un rôle important. Ainsi que la façon dont la personne a subi l'opération et y avait-il des complications.

Si le problème est identifié en temps opportun à un stade précoce, dans 80% des cas, vous pouvez compter sur un pronostic favorable.

Endoscopie de la vessie chez l'homme et la femme

Qu'Est-ce que c'est?

L'endoscopie de la vessie chez les femmes et les hommes est une procédure de diagnostic qui prévoit également un examen de l'urètre et des uretères à l'aide d'optiques pour identifier un foyer pathologique.

Le but de sa mise en œuvre est le diagnostic, mais il permet également de prélever des biomayériaux pour un examen microscopique ultérieur. En plus de l'examen des organes urinaires, cet examen vous permet d'étudier les performances des reins..

Souvent, il est prescrit comme examen diagnostique supplémentaire pour détecter les processus inflammatoires et les néoplasmes de la prostate.

Indications et contre-indications

L'endoscopie vésicale chez la femme est prescrite pour:

  • Cystite, urétrite.
  • ICD suspecté avec localisation présumée de calculs vésicaux.
  • Tout néoplasme.
  • Énurésie.
  • Pyurie.
  • Anomalies congénitales et acquises de la structure des organes génito-urinaires.
  • Hématurie.

L'endoscopie de la vessie chez l'homme est indiquée pour les mêmes situations pathologiques, mais avec l'ajout de prostatite, d'adénome, d'adénocarcinome de la prostate et d'infertilité (prescrite pour examiner le tubercule séminal).

Technique

La préparation du patient à l'endoscopie vésicale diffère selon l'utilisation de l'anesthésie. S'il est censé être utilisé, il est nécessaire de refuser de prendre de la nourriture 10-12 heures avant le début de la manipulation et du liquide pendant 3-4 heures. Si le diagnostic est effectué sans anesthésie, il suffit alors d'arriver l'estomac vide, d'assurer la propreté des organes génitaux externes et de vider la vessie.

Il existe 2 techniques principales pour effectuer cet examen diagnostique, qui diffèrent selon le type d'endoscope: rigide et flexible. L'endoscopie de la vessie chez les enfants est réalisée exclusivement de cette dernière manière.

Avant de commencer l'examen, le patient met une blouse stérile, s'allonge sur le dos et plie les genoux. Ensuite, l'agent médical traite les organes génitaux externes avec un antiseptique, applique de la glycérine sur l'appareil pour assurer la perméabilité.

La technique supplémentaire dépend du sexe du patient:

  1. Hommes. Dans ce cas, un anesthésique est nécessairement utilisé, qui est injecté dans l'urètre. Cela est dû au fait que sa longueur est de 17 à 22 centimètres, ce qui nécessite une attention particulière lors de l'insertion de l'appareil.
  2. L'endoscopie urétrale chez la femme est moins douloureuse et, en règle générale, ne nécessite pas d'anesthésie générale, car sa longueur ne dépasse pas 5 cm.Par conséquent, pour éviter l'inconfort, un anesthésique local est appliqué, qui est appliqué à l'endoscope.

Recommandations à l'issue de la procédure

Aucune rééducation n'est nécessaire après une endoscopie urétérale. En règle générale, une fois la procédure terminée, les patients ressentent un léger inconfort et une sensation de brûlure dans la zone à l'étude, qui augmente avec la miction.

Pour soulager ces symptômes, il est recommandé d'augmenter l'apport hydrique quotidien. Une dose unique de médicament anesthésique est également autorisée..

Si ces signes persistent pendant 3 jours ou plus, vous devez consulter à nouveau un médecin.

Cystoscopie: qu'est-ce que c'est, préparation, comment c'est fait, contre-indications

La cystoscopie vésicale est un examen endoscopique, c'est-à-dire un examen visuel des parois de l'urètre, de la vessie et des sorties urétérales à l'aide de l'optique afin d'identifier la pathologie. C'est une procédure diagnostique, mais elle permet de cibler le prélèvement de biomatériaux (biopsie simultanée) lors de la détection de foyers pathologiques, administration de médicaments.

L'étude permet non seulement d'examiner la cavité de la vessie, mais également d'évaluer les fonctions de chaque rein séparément par la nature de l'écoulement des uretères droit et gauche, car ils s'ouvrent dans la vessie et sont bien visualisés pendant la procédure; peut être utilisé comme méthode auxiliaire pour le diagnostic de la prostatite, de l'adénome et de l'adénocarcinome de la prostate - les indications médicales de la cystographie sont donc assez larges.

Quand est?

La procédure peut être prescrite à tout âge et constitue la principale méthode de diagnostic pour certaines maladies du système génito-urinaire, lorsque des méthodes de recherche plus sûres (échographie, rayonnement, imagerie par résonance magnétique) ne fournissent pas les informations nécessaires, ainsi que, si nécessaire, prélever du biomatériau des foyers d'inflammation pour un examen histologique / néoplasmes, corps étrangers (obtention d'échantillons de calculs urinaires afin de clarifier leur composition pour la nomination du traitement et du régime corrects). Lorsque des calculs (pierres) sont trouvés, de petites formations peuvent être détruites et éliminées à l'aide d'un endoscope, les polypes peuvent être enlevés et envoyés pour analyse.

En présence de lésions ulcéreuses de la membrane muqueuse, une électrocoagulation (cautérisation) des zones endommagées peut être effectuée.

Il est également possible d'obtenir une décharge de chaque uretère afin d'évaluer la fonction rénale, de diagnostiquer une inflammation (infectieuse ou auto-immune, unilatérale ou bilatérale). Ceci est particulièrement important lors de la planification d'une opération pour enlever l'un des reins, lorsque l'état fonctionnel du rein restant jouera un rôle décisif..

Dans les tumeurs et les maladies inflammatoires de la prostate, la cystographie de la vessie chez l'homme aidera à déterminer l'étendue du processus dans les tissus environnants, le degré et la nature de l'implication de la vessie et de l'urètre dans le processus pathologique.

Les indications:

  • Cystite et urétrite - douleur, brûlure et crampes pendant la miction, douleur dans la colonne lombo-sacrée, envie fréquente d'aller aux toilettes avec de petites portions d'urine
  • Tumeurs de la vessie - symptômes similaires à ceux de la cystite, mais des cellules anormales ont été trouvées sur un frottis de l'urètre ou de l'urine
  • Prostatite, adénome et adénocarcinome de la prostate - envie fréquente d'uriner, sensation de vidange incomplète de la vessie, incontinence / rétention urinaire, nycturie (envie fréquente d'aller aux toilettes la nuit)
  • Troubles sexuels chez l'homme (infertilité masculine) - pour évaluer l'état du tubercule séminal
  • Suspicion de lithiase urinaire avec localisation de calculs dans la vessie - douleur et crampes dans le bas de l'abdomen, miction difficile et douloureuse par petites portions, sensation de vidange insuffisante de la vessie, opacification de l'urine à une teinte blanchâtre, apparition de cristaux de sel dans l'urine (cristallurie)
  • Énurésie - énurésie (la miction se produit pendant le sommeil) en l'absence de pathologies mentales et neurologiques
  • Pyurie - écoulement de pus dans l'urine (apparition de caillots légers étrangers dans le liquide, opacification)
  • Hématurie - impuretés de sang dans l'urine (changement de couleur et de transparence du liquide, apparition de caillots sanguins) en l'absence de blessures
  • Anomalies dans le développement du système génito-urinaire ou suspicion de celles-ci - pour évaluer le volume et la forme du réservoir et des voies urinaires
  • Évaluation de l'efficacité du traitement

Contre-indications

Les contre-indications signifient que la cystoscopie dans ces cas n'est indiquée que si les autres méthodes ne sont pas informatives..

  • Processus inflammatoires aigus dans la vessie (cystite aiguë), l'urètre (urétrite aiguë), la prostate (prostatite aiguë), les testicules (orchite aiguë) - chez l'homme, l'utérus et les appendices - chez la femme, pendant la fièvre
  • Saignement urétral d'étiologie inconnue
  • Blessures à l'urètre et à la vessie
  • Violation du système d'hémostase (hémophilie)
  • Grossesse

Traitement de cystoscopie

Malgré le fait que la cystoscopie est une procédure de diagnostic, avec son aide, comme pour presque tous les examens endoscopiques, certaines manipulations thérapeutiques peuvent être effectuées:

  • Écraser et enlever les petites pierres
  • Élimination des polypes, petites tumeurs avec leur examen plus approfondi avec coagulation simultanée des surfaces de la plaie
  • Coagulation des érosions et des ulcères perdus, vessie
  • Élimination des caillots ou des corps étrangers et restauration de la perméabilité des voies urinaires en cas d'obstruction par du sang, du pus ou de petits calculs
  • Administration de solutions médicinales, rinçage de la vessie et de l'urètre (les eaux de rinçage sont également collectées pour la recherche)

Comment préparer?

La cystoscopie sous anesthésie nécessitera un refus précoce (10-12 heures avant) de la nourriture et des liquides (3-4 heures), après la procédure, il faudra du temps pour récupérer, il n'est donc pas recommandé d'utiliser le transport personnel et de se livrer à des activités potentiellement dangereuses qui nécessitent de la concentration attention.

La cystoscopie sans anesthésie ne nécessite aucune préparation particulière: il suffit d'arriver à jeun, après avoir terminé la toilette des organes génitaux avant de quitter la maison. Vider la vessie avant la procédure.

Le choix du type d'anesthésie dépendra des indications: la cystoscopie sous anesthésie ou «en sommeil» est indiquée pour les patients très excitables ou mentalement déséquilibrés. L'anesthésie peut être à la fois générale et rachidienne (seule la moitié inférieure du corps perd sa sensibilité, du bas du dos, la conscience demeure).

La structure de l'urètre masculin étant un peu plus complexe (elle est jusqu'à 6 fois plus longue que celle de la femme), une anesthésie rachidienne ou générale est plus souvent recommandée pour la cystoscopie chez l'homme afin d'éliminer la douleur. De plus, une anesthésie peut être recommandée si un long examen est prévu, l'ablation de plusieurs néoplasmes ou si la vessie du sujet a une petite capacité (150 ml ou moins)..

Comment est la procédure

  • Avant le début du diagnostic, le candidat reçoit une blouse stérile, il est invité à se déshabiller et à s'allonger sur le canapé sur le dos, en pliant les genoux, en expliquant comment l'étude se déroulera et quelles sensations vont se produire
  • Les organes génitaux externes sont traités avec des solutions antiseptiques, l'endoscope est lubrifié avec de la glycérine pour améliorer la glisse. Les hommes reçoivent une injection d'un anesthésique dans l'urètre à l'aide d'une seringue avec un tube en caoutchouc et maintenus avec une pince jusqu'à l'apparition du soulagement de la douleur (environ 10 minutes)

La technique utilisée sera différente selon le type d'instrument. Attribuer une endoscopie rigide et flexible.

  • L'endoscopie rigide de la vessie est réalisée à l'aide d'un endoscope rigide sur un long tube métallique (30 cm). Un tel endoscope redresse bien le tissu, simplifiant l'examen, mais il est plus traumatisant et cause plus d'inconfort au sujet, en particulier aux hommes. Un endoscope rigide n'est pas utilisé en présence de grosses tumeurs des organes pelviens, grossesse. Dans la cystoscopie rigide, un tube d'endoscope est inséré dans l'urètre et du liquide est fourni à la vessie, ce qui la rince simultanément et redresse les plis de la muqueuse, améliorant la visualisation. Pour fournir et drainer le fluide, une valve à deux voies est connectée au tube de l'endoscope, car s'il y a du pus ou du sang dans la cavité qui trouble le milieu, l'organe devra être rincé avant l'examen. L'eau de lavage est collectée pour analyse
  • L'endoscopie flexible utilise un endoscope flexible - un tube mince mobile en matériau polymère avec des optiques et une lampe à l'extrémité. L'appareil suit les courbes du corps et peut donc facilement pénétrer dans les endroits difficiles d'accès, ce qui rend l'examen assez instructif. Cette méthode vous permet de minimiser les blessures et d'éliminer la douleur pendant la procédure. Dans le diagnostic moderne, la cystoscopie flexible remplace progressivement

Cystoscopie pour différents patients

Cystoscopie de la vessie chez la femme. En règle générale, la cystoscopie chez la femme ne pose pas de difficultés et ne nécessite pas d'anesthésie générale, car l'urètre féminin est droit et court (jusqu'à 5 cm). Pour l'anesthésie, un anesthésique local appliqué sur le tube de l'endoscope est utilisé.

Des difficultés surviennent en présence de grosses tumeurs de l'utérus ou en fin de grossesse, lorsque l'utérus comprime la vessie et change de configuration. Dans ce cas, l'utilisation de l'endoscopie flexible est indiquée..

L'examen pendant la grossesse est effectué uniquement pour des raisons de santé, car toute intervention sur les organes pelviens peut provoquer un avortement spontané.

Cystoscopie vésicale chez l'homme. L'urètre d'un homme mesure de 17 à 22 cm de long, de sorte que l'examen nécessite des soins et une expérience particuliers de la part de l'endoscopiste, en particulier au stade de l'insertion de l'instrument. Pendant la procédure, un anesthésiste doit toujours être présent dans la salle d'opération, qui peut anesthésier le patient si une douleur intense survient pendant la procédure..

Pour les enfants, la cystoscopie de la vessie est réalisée uniquement avec un endoscope flexible pour enfants, qui est beaucoup plus fin qu'un adulte, et uniquement par un diagnosticien pédiatrique expérimenté.

Conséquences de la procédure

Après l'arrêt de l'anesthésie, les patients ressentent généralement un léger inconfort et une sensation de brûlure dans les voies urinaires, aggravées par la miction (en particulier après une cystoscopie chez l'homme), une envie fréquente d'aller aux toilettes.

Du mucus rose clair peut être libéré après l'utilisation d'un endoscope rigide.

Pour réduire la douleur, il est recommandé d'augmenter la quantité de liquide consommée (ce qui, à son tour, pour réduire la concentration d'urine), d'appliquer un seul analgésique.

Si les symptômes persistent dans les trois jours, ou si du sang frais, des frissons, de la fièvre les rejoignent - vous devez retourner immédiatement à la clinique ou appeler un médecin.

Avantages de la procédure au MEDSI:

  • Avec une haute réputation des médecins de la clinique, le prix de la cystoscopie est au niveau du coût moyen des services dans les cliniques privées à Moscou
  • Accessibilité territoriale
  • Possibilité de procéder à un examen et d'obtenir des conseils spécialisés dans la même succursale avant et après la procédure
  • Prévention et contrôle des complications, hospitalisation à volonté ou selon indications en clinique
  • Diagnosticiens expérimentés avec une vaste expérience, la disponibilité de spécialistes en pédiatrie
  • Personnel attentionné, service technique et sympathique

Pour prendre rendez-vous, appelez le téléphone 24h / 24: 8 (495) 7-800-500

Biopsie de la vessie

Noms alternatifs: cystoscopie avec biopsie de la vessie, biopsie multifocale de la membrane muqueuse de la vessie, biopsie endovésicale, anglais: biopsie de la vessie,

Une biopsie de la vessie est une méthode très courante et assez fiable pour diagnostiquer les maladies de la vessie. L'essence de la méthode est de prélever pour analyse une partie de la membrane muqueuse ou un fragment d'une formation tumorale dans la vessie. Le tissu obtenu par biopsie est envoyé au laboratoire pour examen histologique.

La biopsie vous permet de déterminer le type de tumeur, d'effectuer un diagnostic différentiel de diverses tumeurs et maladies précancéreuses.

  • une tumeur de la vessie (à des fins de diagnostic différentiel);
  • cancer de la vessie (pour confirmer le diagnostic);
  • la cystite interstitielle;
  • tuberculose de la vessie;
  • maladie de la vessie précancéreuse - malakoplasie et leucoplasie.

La base de la nomination d'une biopsie peut être des plaintes du patient concernant:

  • l'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen;
  • hématurie;
  • signes d'une maladie infectieuse - fièvre, frissons (notés avec cystite interstitielle);
  • troubles dysuriques - fréquence accrue ou difficulté à uriner;
  • progression des symptômes existants de maladies du système urinaire.

Contre-indications

Il n'est pas recommandé d'effectuer une biopsie de la vessie pour la cystite aiguë, l'urétrite et d'autres maladies inflammatoires des voies génito-urinaires. Cependant, pour des raisons de santé, une biopsie de ces maladies peut être réalisée.

Une contre-indication absolue est une violation grave du système de coagulation sanguine, qui peut entraîner des saignements massifs à partir du site de ponction.

Aucune préparation particulière n'est requise, il est recommandé de venir pour une biopsie à jeun.

  1. Biopsie à froid. Elle est réalisée pendant la cystoscopie et consiste à pincer une zone de la muqueuse de la vessie ou un morceau d'une formation semblable à une tumeur. Elle est le plus souvent réalisée pour de petites tumeurs, sur une muqueuse partiellement altérée. L'avantage est le faible caractère invasif de la manipulation, l'inconvénient est l'incapacité d'évaluer la profondeur de la propagation du processus pathologique.
  2. TUR-biopsie ou résection transurétrale de la tumeur. La procédure est réalisée à l'aide d'instruments spéciaux insérés à travers un cystoscope flexible. Pendant la TUR, un morceau ou une tumeur entière est coupé à l'aide d'un électrocoagulateur. Les avantages de cette méthode: la possibilité de prélever un matériel de biopsie de toute taille et d'évaluer la profondeur de l'invasion tumorale, une diminution du risque de saignement, car la coagulation des tissus est effectuée. Les inconvénients comprennent les lésions tissulaires dues aux chocs électriques

En général, la biopsie TUR est plus préférable, car dans certains cas, en plus de la valeur diagnostique, elle peut également avoir une composante thérapeutique - certaines tumeurs peuvent être immédiatement éliminées.

Avec tout type de biopsie de la vessie, le saignement est la complication la plus courante, bien que l'incidence des saignements soit significativement plus faible avec la biopsie TURP. Une biopsie peut provoquer une exacerbation des maladies infectieuses chroniques du système urinaire - cystite, pyélonéphrite, urétrite, etc..

Des zones de la muqueuse vésicale ou de la tumeur sont envoyées pour examen à un laboratoire histologique. Après avoir étudié au microscope, l'histologue fait une conclusion dans laquelle il note l'image morphologique du tissu. Dans le cancer de la vessie, sa variante histologique est décrite - cellule squameuse, papillaire, cellule transitionnelle ou adénocarcinome. Les résultats d'examen obtenus sont décisifs dans le choix de la tactique et du schéma thérapeutique de la maladie de la vessie..

Une biopsie de la vessie est la seule méthode de diagnostic qui permet un diagnostic de cancer de la vessie avec une probabilité de près de 100%. Une biopsie en temps opportun peut garder le patient en bonne santé et sauver des vies si le cancer est détecté à un stade précoce.

  1. Al-Shukri S.Kh., Tkachuk V.N. Tumeurs des organes génito-urinaires. - SPb: Peter, 2000 - 320 s
  2. Urologie: manuel / BK Komyakov. - 2012.-- 464 p.: Malade.

Biopsie de la vessie chez l'homme: préparation et conduite

Les moyens modernes de légitime défense sont une liste impressionnante d'éléments qui diffèrent dans leurs principes d'action. Les plus populaires sont ceux qui ne nécessitent pas de licence ou d'autorisation d'achat et d'utilisation. Dans la boutique en ligne Tesakov.com, vous pouvez acheter des outils d'auto-défense sans licence.

Habituellement, une biopsie est effectuée pour rechercher des tumeurs cancéreuses, mais sans s'y limiter. Parmi les indications de la biopsie figurent:

  • Incontinence urinaire. L'incontinence peut être évoquée lorsque l'urine fuit sans le désir conscient d'uriner du patient. On peut parler des stades initiaux d'une lésion cancéreuse ou des changements dans la structure des tissus épithéliaux. Dans ces cas, la biopsie permet d'évaluer cytologiquement l'état de la muqueuse vésicale..
  • Néoplasmes de la vessie. Tous les processus néoplasiques dans le domaine de l'organe dans la pratique médicale sont tacitement considérés comme malins jusqu'à preuve du contraire. Cette présomption vous permet de jouer la sécurité. Par conséquent, dans tous les cas, une biopsie urgente est nécessaire pour un examen histologique plus poussé des tissus (pour déterminer le degré de leur différenciation et d'autres facteurs).

L'indication de la biopsie est une tumeur de la vessie

  • Sensations douloureuses lors de la vidange d'un organe creux. Ils peuvent également indiquer une dégénérescence maligne des parois de la vessie en raison de facteurs externes et internes. La biopsie permet de reconnaître les processus négatifs dans l'épithélium dans les premiers stades, lorsque la tumeur peut ne pas encore avoir atteint une taille significative.
  • Élargissement de la prostate et troubles urinaires associés. Dans ce cas, une biopsie est réalisée afin de distinguer les problèmes de vessie des pathologies de la prostate. En règle générale, une biopsie est prescrite dans de telles situations un peu moins souvent, car il s'agit d'une étude traumatique.
  • Lésion tuberculeuse de la vessie.
  • Cystite à un stade avancé.
  • Leucoplasie et autres maladies précancéreuses.
  • La liste des indications et maladies possibles n'est pas exhaustive, le médecin a le droit de prescrire des manipulations dans tous les cas douteux, lorsqu'il l'estime nécessaire.

    Contre-indications

    La liste des contre-indications est minime. Une biopsie transurétrale est considérée comme un test relativement sûr. Parmi les motifs de refus de la procédure:

    La liste des contre-indications est minime

    • inflammation aiguë de la vessie (cystite);
    • lésion inflammatoire aiguë du canal urétral (urétrite);
    • autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire en phase d'exacerbation ou en phase aiguë.
    • Pour des raisons de santé, il est permis d'ignorer ces règles, car l'enjeu est bien plus important.
    • Volume de la vessie: norme et pathologie
    • Il existe deux types de biopsies:
    1. Biopsie fermée. Elle est réalisée par accès transurétral - à travers l'urètre. A beaucoup d'aspects positifs. Tout d'abord, nous parlons de faibles blessures et d'accessibilité. Le principal inconvénient est la difficulté de conduire.
    2. Biopsie ouverte. Il est effectué, en règle générale, pendant la chirurgie. Il consiste en un prélèvement direct d'une partie du matériel lors d'une chirurgie abdominale. Autrement dit, le médecin effectue la manipulation principale et diagnostique simultanément une maladie probable.

    Chaque type a ses propres avantages et inconvénients. Une biopsie ouverte a du sens s'il y a des tumeurs, des conditions graves qui ne permettent pas de.

    Formation

    La biopsie transurétrale est réalisée à jeun, après avoir traité un équipement endoscopique avec des solutions spéciales de médicaments antiseptiques. Le patient n'a pas besoin d'une autre formation spéciale.

    Biopsie transurétrale à jeun

    Avant de subir une biopsie ouverte, un certain nombre de recommandations doivent être suivies:

    • Nous avons besoin d'un test sanguin général. Le processus inflammatoire dans la phase aiguë est une contre-indication à la procédure.
    • Test de coagulation sanguine. Avec un indicateur réduit, la recherche ne peut pas être effectuée. L'accès transurétral doit être préféré.
    • Test de glycémie (concentration de glucose dans le liquide biologique).
    • Analyse d'urine générale.
    • Examen d'un écouvillon urétral pour la flore afin d'identifier les micro-organismes potentiellement dangereux (infections sexuellement transmissibles).
    • Réaction de Wasserman pour déterminer la présence de syphilis.

    La préparation est expliquée par le médecin avant la procédure.

    Progression de l'intervention

    L'approche transurétrale étant la pratique la plus courante, il est logique de la considérer. Le patient est placé sur la table d'opération ou placé dans une chaise spéciale.

    Après cela, le pénis et la région pubienne sont traités avec une solution antiseptique spéciale..

    Ensuite, un équipement endoscopique est inséré dans le canal urétral (un endoscope flexible avec une lampe et une caméra vidéo pour contrôler l'accès).

    Après l'insertion de l'endoscope, un échantillon est prélevé pour examen

    L'étape suivante consiste à contrôler l'introduction d'une sonde flexible. Une fois la zone d'intérêt atteinte, un échantillon est nécessaire pour une évaluation histologique et morphologique ultérieure..

    L'ensemble de la procédure ne dure pas plus de 10 à 20 minutes et est réalisée sous anesthésie locale.

    Il n'y a pas besoin de se cacher, des sentiments inconfortables le seront sans aucun doute. L'intensité de la douleur est minime car l'anesthésie est administrée.

    Stades du cancer de la vessie chez les femmes et les hommes

    Occurrence d'un cancer de la vessie

    Tous les cancérigènes, excrétés par l'urine, affectent la membrane muqueuse de la vessie. La première place parmi eux est... Oui, le tabac.

    1. Une fois changée, la cellule de la membrane muqueuse de la vessie commence à se multiplier de manière incontrôlable: d'abord, un cancer du premier stade apparaît.
    2. Dès qu'il pénètre dans la couche musculaire de l'organe, c'est déjà la deuxième étape..
    3. Va au-delà de la vessie - la troisième étape de l'oncologie.
    4. Affecte déjà d'autres organes - le quatrième stade du cancer.

    Ce n'est pas seulement que je parle des étapes: toute l'horreur de la situation réside dans le fait que déjà à la deuxième étape, une personne ne peut être guérie qu'en enlevant la vessie ENTIÈRE.

    ... Les stades secondaires et supérieurs du cancer de la vessie ne peuvent être traités qu'en retirant la vessie.

    L'enrouement prolongé, les douleurs dans la gorge en l'absence de rhume sont des signaux alarmants. Un tableau clinique similaire indique parfois la présence de formations anormales dans le larynx. Par conséquent, si un examen aux rayons X ou un ordinateur...

    Réimpression Dmitry Leonidovich, merci d'être là. Depuis 21 ans, je connais un docteur urologue exceptionnel - Perepechaya Dmitry Leonidovich. J'ai eu des problèmes, maintenant je ne les ai plus, je vais juste périodiquement pour un contrôle programmé et serre la main de Dmitry Leonidovich.

    Lire l'avis complet Nikolay 03/07/2019 Merci au médecin!
    Réimpression Dmitry Leonidovich - a beaucoup aidé. C'est un médecin généraliste compétent, expérimenté, sympathique. Salut bas à lui.

    Je remercie également le personnel du bureau de tomodensitométrie (Chervonenko Svetlana Vladimirovna et autres) et tout le personnel

    Biopsie de la vessie chez les femmes et les hommes: comment ils font, biopsie TUR, combien de jours, ce qui montre?

    Dans la plupart des cas, une biopsie de la vessie est effectuée pour identifier et évaluer histologiquement les tumeurs dans l'organe. La collecte d'une petite quantité de tissu suspect et son analyse ultérieure, en conjonction avec d'autres méthodes de recherche, vous permet de poser un diagnostic précis, de déterminer le stade de la maladie et de commencer le traitement en temps opportun.

    Indications et contre-indications

    Une biopsie est prescrite pour différencier les tumeurs bénignes et malignes. Ces maladies peuvent être suspectées si les symptômes suivants sont présents:

    • Sang ou pus dans l'urine.
    • Rétention urinaire aiguë.
    • Douleur en urinant.
    • Envie constante de vider la vessie.

    Ce tableau clinique peut être typique de diverses maladies du système génito-urinaire, par conséquent, des méthodes de diagnostic non invasives sont d'abord prescrites (échographie, rayons X, CT, IRM, PET-CT, etc.).

    Si, selon les résultats de l'étude, il existe des données pour l'oncologie, le médecin peut alors prescrire une biopsie, ce qui aidera à confirmer le diagnostic..

    En utilisant cette méthode, il est possible d'effectuer non seulement le diagnostic des tumeurs, mais également de nombreuses autres maladies, parmi lesquelles on note:

    • Maladies prétumorales de la vessie (malakoplasie, leucoplasie).
    • Ulcères, kystes, diverticules.
    • Polypes de la vessie.
    • Cystite chronique, principalement interstitielle.
    • Tuberculose vésicale.

    Parmi les contre-indications figurent les processus inflammatoires et infectieux aigus dans le tractus génito-urinaire, la pathologie du système de coagulation sanguine, les lésions des voies urinaires, l'obstruction urétrale et certaines autres maladies.

    Formation

    Avant la biopsie de la vessie, le patient suit une certaine formation, qui consiste à passer des tests standard, à consulter un anesthésiste, un thérapeute, un gynécologue (pour les femmes) et un urologue (pour les hommes). À la veille de l'étude, il est nécessaire d'exclure les rapports sexuels et le jour de la biopsie, vous ne devez ni manger ni boire. Dans certains cas, le patient reçoit un plan de formation individuel.

    Comment se déroule une biopsie de la vessie?

    Une biopsie est réalisée pendant la cystoscopie, une procédure d'examen de l'intérieur de la cavité vésicale à l'aide d'un endoscope. L'anesthésie rachidienne ou intraveineuse est utilisée pour éliminer les sensations douloureuses ou désagréables.

    Pour effectuer une cystoscopie avec une biopsie, un équipement endoscopique spécial est nécessaire - un cystoscope. Cela peut être dur ou mou.

    Si l'étude est réalisée dans le but de faire une biopsie, un cystoscope souple est le plus souvent utilisé.

    L'examen de la vessie est effectué en décubitus dorsal. Une fois que le patient est immergé dans un sommeil médicamenteux, le médecin lubrifie la pointe du cystoscope avec de la glycérine et la fait avancer doucement à travers l'urètre dans la vessie..

    Dans ce cas, le spécialiste évalue visuellement l'état de la paroi interne de l'urètre. Lorsque le cystoscope est inséré dans la vessie, la cavité de l'organe est remplie de solution de furaciline.

    Cela vous permet de redresser ses murs et de les rendre accessibles pour inspection..

    À l'étape suivante, le médecin examine l'organe muqueux, identifie le foyer pathologique et en prélève un échantillon de tissu en utilisant l'une des méthodes décrites précédemment. À la fin de la biopsie, une hémostase est effectuée (si nécessaire), puis le cystoscope est soigneusement retiré et un cathéter urinaire souple est inséré dans l'urètre.

    Une biopsie de la vessie se fait de deux manières:

    1. Biopsie froide. Il est réalisé selon le plan décrit ci-dessus. Tout d'abord, un cystoscope est inséré dans la vessie, après quoi le médecin pince un petit morceau de tissu de la section souhaitée de la paroi muqueuse. Si la tumeur est petite, elle est retirée dans le cadre de la procédure. Cette méthode est la moins traumatisante, mais en même temps limitée. Avec son aide, il est impossible de retirer des tumeurs volumineuses et complexes, ainsi que d'évaluer la profondeur de la croissance tumorale dans la paroi de la vessie..
    2. La biopsie TUR est une technique plus avancée. Souvent, il est effectué non seulement à des fins de diagnostic, mais également à des fins thérapeutiques. Dans ce cas, plusieurs instruments (électrocoagulateur, cystoscope flexible avec caméra et illuminateur) sont insérés par voie transurétrale, à l'aide desquels le médecin peut évaluer l'étendue de la lésion et retirer la tumeur. La biopsie transurétrale est réalisée lorsqu'il est nécessaire d'obtenir un maximum d'informations sur l'état de la vessie.

    La biopsie TUR est plus traumatisante, mais en même temps, elle vous permet d'arrêter simultanément le saignement dû à la coagulation (cautérisation) des vaisseaux. De plus, cette méthode est la mieux adaptée pour évaluer la profondeur de la croissance tumorale..

    Un autre avantage important de la biopsie TURB est sa polyvalence. La procédure peut être effectuée simultanément à des fins diagnostiques et thérapeutiques pour une grande variété de maladies localisées dans la vessie.

    En raison de tous ces avantages, c'est ce type de biopsie qui est le plus souvent utilisé..

    Rééducation après biopsie de la vessie

    Pendant la période de rééducation, une antibiothérapie prophylactique ou un autre traitement spécifique peut être prescrit. Un plan personnalisé de recommandations pour la nutrition, les soins du cathéter, l'activité physique et d'autres activités est élaboré. Habituellement, la procédure est bien tolérée et n'entraîne pas le développement de complications, surtout si elle est effectuée par un médecin expérimenté.

    Complications possibles

    En général, une biopsie de la vessie est une procédure assez sûre. Cependant, comme toute autre manipulation invasive, elle s'accompagne de certains risques et peut conduire au développement de complications. Les plus difficiles sont:

    1. Processus inflammatoires dans la vessie (cystite), l'urètre (urétrite), les reins (pyélonéphrite).
    2. Saignement.
    3. Lésion traumatique de la muqueuse urétrale suivie d'une sténose cicatricielle.
    4. Perforation de la vessie.

    Ces complications peuvent être qualifiées de rares. Ils se développent généralement avec une violation flagrante des règles de conduite d'une biopsie, des actions imprudentes du médecin, une violation des recommandations par le patient pendant la période de récupération. Dans la grande majorité des cas, la biopsie vésicale est bien tolérée et entraîne rarement des changements significatifs dans l'état de santé du patient..

    résultats

    Après la procédure, l'échantillon de tissu obtenu est livré au laboratoire histologique. Afin de pouvoir l'étudier au microscope, vous devez d'abord préparer des blocs de paraffine, les couper en fines sections et les colorer. Ce processus prend un temps relativement long - jusqu'à 5 à 7 jours..

    Au stade final, les médicaments sont confiés à un morphologiste, qui examine la vessie au microscope et complète la conclusion. Dans celui-ci, le spécialiste reflète tous les changements qu'il a découverts. Après cela, la conclusion est transmise au médecin traitant, qui, à son tour, commence à planifier des tactiques de traitement..