Principal
Tératome

Fibromes utérins pendant la grossesse: est-ce dangereux et l'effet sur le fœtus

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

De nombreuses femmes en âge de procréer ont une tumeur qui se développe dans la membrane musculaire de l'utérus - un myome. Et les fibromes utérins révélés lors de l'examen pendant la grossesse peuvent avoir un impact significatif sur le processus de mise au monde. Bien que pour certaines femmes, les fibromes asymptomatiques aient peu ou pas d'effet sur leur vie quotidienne ou leur grossesse.

La gravité de la grossesse en présence de fibromes dépendra du type, du volume et de la localisation de cette formation non maligne..

Une grossesse est-elle possible avec des fibromes?

Lorsqu'on leur demande si une grossesse est possible avec des fibromes, les gynécologues répondent par l'affirmative, puisque les fibromes utérins, en règle générale, ne sont pas la principale cause de dysfonctionnement de la reproduction, c'est-à-dire un obstacle à la fécondation d'un ovule et à l'implantation d'un blastocyste dans l'endomètre de l'utérus..

Bien que tout dépende du lieu de développement de la pathologie ou de la taille de la formation (qui va de la taille d'un grain de blé ou d'un raisin à une grosse pomme). Dans la plupart des cas, les fibromes sous-muqueux ou sous-muqueux pénétrant dans la cavité utérine et perturbant sa forme et sa grossesse sont incompatibles. Ces ganglions myomateux sont situés dans les muscles sous l'endomètre de l'utérus et, ayant ce type de myome, il est difficile de tomber enceinte.

Les fibromes interstitiels ou, autrement, intramuraux qui surviennent à l'intérieur de la membrane musculaire de l'utérus (entre ses couches) et la grossesse sont partiellement compatibles. Le grand myome d'une femme peut également être la cause de l'infertilité: en raison de la compression et du blocage des trompes de Fallope, ou de la localisation lorsque le col de l'utérus passe dans sa cavité.

Mais il existe d'autres types de fibromes qui n'ont presque aucun effet sur la cavité intra-utérine. Ainsi, myome sous-séreux face à la cavité abdominale et grossesse sont compatibles. Mais cela ne signifie pas qu'il n'y aura pas de problèmes pendant une telle grossesse: le myome sous-séreux peut atteindre une taille solide, en plus, il peut croître en fonction du type papillaire, c'est-à-dire qu'il a une jambe (ce qui peut créer ses propres problèmes, par exemple, sa torsion).

Les fibromes utérins et la grossesse extra-utérine sont-ils possibles? La réponse à cette question est également affirmative: le développement d'une grossesse extra-utérine en raison de la présence de fibromes est possible lorsque la formation est localisée au niveau de l'entrée des trompes de Fallope dans la cavité utérine et la bloque.

Il est également possible de planifier une grossesse avec des fibromes. De plus, cela ne signifie pas l'ablation préliminaire de tous les nœuds: un examen approfondi devrait identifier les nœuds qui interfèrent avec le déroulement normal de la grossesse, et les médecins recommandent de se débarrasser de ces formations avant la grossesse.

Code CIM-10

Causes des fibromes utérins pendant la grossesse

Bien que les fibromes utérins soient extrêmement courants - avec une incidence totale allant jusqu'à 25% à l'âge de 30 à 35 ans et deux fois plus à l'âge de 50 ans - son étiologie exacte reste incertaine..

Les gynécologues associent les causes de ces formations, y compris les causes des fibromes utérins pendant la grossesse en tant que pathologie intercurrente, à une production excessive d'œstrogène (17β-estradiol).

Facteurs de risque

Facteurs de risque de développement de fibromes: lésions de la couche musculaire de la paroi de l'utérus et de sa membrane muqueuse dans les maladies inflammatoires des organes reproducteurs, curetage de la cavité utérine (curetage lors de l'avortement), manipulations diagnostiques sur l'utérus et les appendices, ainsi que des interventions chirurgicales sur les organes pelviens. De plus, les experts incluent les troubles métaboliques (diabète, obésité, hypothyroïdie) comme facteurs de risque.

Cette pathologie a souvent un caractère familial (jusqu'à 20-25% des cas), ce qui s'explique par les mutations ponctuelles héritées des gènes ESR1 et ESR2, codant pour les récepteurs aux œstrogènes, et des mutations spécifiques dans le gène MED12 (codant pour le facteur de transcription de l'enzyme de synthèse protéique).

Pathogénèse

La pathogenèse se voit dans l'effet accru des œstrogènes sur les récepteurs nucléaires et membranaires spécifiques des stéroïdes sexuels dans les tissus de l'utérus (ERα et ERβ), dont une expression inadéquate provoque des changements dans les fonctions des cellules musculaires lisses de l'utérus (myocytes), stimule leur prolifération et, évidemment, provoque une violation de la synthèse des protéines myofibrillaires de base (myosine et actine).

Dans la structure de la membrane musculaire multicouche de l'utérus, il existe également un système ramifié de vaisseaux sanguins et lymphatiques, et dans la matrice intercellulaire - des fibres de tissu conjonctif d'élastine et de collagène. La violation de l'une des structures, en particulier s'il y a plusieurs fibromes ou gros fibromes pendant la grossesse, peut entraîner une diminution de la fonction du myomètre, qui assure la contraction et la relaxation de l'utérus, ainsi que son étirement pendant la grossesse.

Il convient également de garder à l'esprit que pendant la grossesse, des changements morphologiques importants se produisent dans la structure du myomètre, qui se manifestent par une augmentation du nombre de myocytes (en raison d'une mitose accélérée), une augmentation de leur taille (en raison de l'hypertrophie des noyaux cellulaires) et une augmentation de la production de collagène..

Symptômes des fibromes utérins pendant la grossesse

Au stade initial du développement de la plupart des types de cette pathologie, il n'y a aucun symptôme. Le myome survient généralement avant la grossesse, et la grande majorité des femmes ne le savent pas: l'éducation se trouve lors d'un examen gynécologique ou lors d'une échographie.

Avec le début de la grossesse, la croissance de l'éducation peut commencer, puis des symptômes de fibromes utérins pendant la grossesse, tels que des sensations désagréables d'inconfort, de pression, de lourdeur ou même de douleur, apparaîtront si la formation appuie sur les organes environnants ou les structures pelviennes. Parfois, ces sentiments sont accompagnés d'une légère fièvre et de nausées..

Lorsque la paroi antérieure de l'utérus est touchée par le myome, la miction devient plus fréquente et lorsque la grossesse et le myome utérin nodulaire sur la paroi postérieure sont combinés, le problème de la constipation persistante se pose..

Une douleur aiguë dans les fibromes pendant la grossesse dans la cavité abdominale inférieure irradiant vers la région lombaire peut être le résultat d'une compression nerveuse ou d'une manifestation de la dégénérescence des fibromes en kyste. Une condition d'un abdomen aigu avec fièvre et leucocytose temporaire se produit avec une complication rare des fibromes - hémorragie interne dans le ganglion tumoral (infarctus hémorragique). Et des crampes abdominales douloureuses ou des douleurs de traction sont observées lorsque les jambes du myome sous-séreux sont tordues.

La douleur est le symptôme le plus courant des fibromes plus tard dans la gestation et est plus fréquente lorsqu'un gros fibrome se forme pendant la grossesse (> 5 cm).

Aux premiers stades, les saignements avec des fibromes pendant la grossesse sont associés à la localisation de la formation: lorsque le placenta se forme à proximité immédiate du nœud de tissu hypertrophié dans le myome sous-muqueux. En fait, un tel saignement est une fausse couche, c'est-à-dire une interruption spontanée de grossesse avec des fibromes utérins.

Ils provoquent également des taches dans les fibromes pendant la grossesse, lorsque le fibrome est grand ou se développe dans l'épaisseur du myomètre. Les gynécologues disent que les fibromes peuvent provoquer une rechute d'une fausse couche précoce, qui se produit si tôt qu'une femme ne sait même pas qu'elle était enceinte..

Croissance des fibromes pendant la grossesse

Selon les observations cliniques utilisant l'échographie, dans près d'un tiers des cas, les fibromes se développent pendant la grossesse, en particulier pendant les dix premières semaines. L'augmentation moyenne du volume de la tumeur varie de 6 à 18%, mais chez certaines femmes enceintes, la croissance des fibromes est possible de 25 à 30% du volume initial.

La croissance des fibromes pendant la grossesse dépend des caractéristiques individuelles du corps de la femme et se produit sous l'effet stimulant de niveaux élevés d'œstrogènes et d'autres hormones produites par le placenta. En outre, une augmentation des ganglions fibroïdes est en grande partie due au type et au niveau de facteurs de croissance placentaire et hypophysaire (CYT) présents dans le sang..

Les fibromes peuvent-ils disparaître pendant la grossesse? Les experts disent que le myome ne subit jamais d'involution complète pendant la grossesse, mais dans près de 8% des cas, il peut diminuer au troisième trimestre - jusqu'à 10%. Mais après l'accouchement, lorsque la teneur en hormones sexuelles dans le sang diminue, le nœud myomateux peut se dissoudre.

Comment la présence de fibromes utérins sur le col de l'utérus et le corps de l'utérus chez la mère affecte-t-elle le déroulement de la grossesse et le développement de l'enfant: conséquences, risques et traitement

Causes des fibromes chez la femme enceinte, complications possibles, méthodes de traitement, conséquences pour le fœtus.

Fibromes chez la femme enceinte

Un fibrome utérin diagnostiqué chez une femme enceinte entraîne des conséquences dangereuses pour la santé. La détection rapide de la maladie et la mise en œuvre de mesures thérapeutiques augmentent les chances d'avoir un bébé en bonne santé, et la grossesse et l'accouchement se passeront sans complications.

Ce que c'est

Le myome est un néoplasme qui se forme dans le tissu musculaire de l'utérus. La tumeur peut être constituée d'un ou plusieurs nœuds de tailles différentes.

Selon l'endroit où il a été formé, les types suivants sont distingués:

  1. Subéreux. Le lieu de localisation de ce type de tumeur est la face externe du corps de l'utérus, sous la membrane séreuse.
  2. Sous-muqueux. Un tel néoplasme est situé sous la surface muqueuse de l'organe féminin et fait saillie dans sa cavité.
  3. Interstitiel - se produit dans les couches musculaires internes de l'utérus.
  4. Fibromes - peuvent se former sur la couche musculaire superficielle et interne de l'utérus.

Causes d'occurrence

Comme le montrent les statistiques, la probabilité de développer une tumeur chez les femmes qui ont accouché est plus faible que chez celles qui n'ont pas accouché..

Néanmoins, cette pathologie peut survenir lors du portage d'un bébé. Les raisons exactes de son développement ne sont pas entièrement comprises. Cependant, on sait que le processus de croissance tumorale se produit sous l'influence de l'hormone œstrogène. La progestérone, au contraire, favorise sa résorption..

Myome de l'utérus

Les raisons du développement de la maladie:

  • Hérédité;
  • Infertilité chez une femme;
  • Un grand nombre d'avortements ont été subis;
  • Déficience en fer;
  • Stress fréquent;
  • Augmentation du poids corporel;
  • Forme chronique;
  • Complications après l'accouchement.

Myome du col de l'utérus

Les causes du néoplasme du col de l'utérus, comme dans le cas d'une tumeur de l'utérus, sont des troubles hormonaux caractérisés par une augmentation des taux d'œstrogènes, des avortements fréquents, du stress, des infections dans le corps.

La croissance des fibromes situés sur le col de l'utérus peut provoquer sa déformation et le déplacement de la vessie, une saillie du canal cervical, une augmentation significative de la taille du col de l'utérus, des difficultés de travail.

Complications possibles pendant la grossesse

Le myome du corps et du col de l'utérus peut provoquer un avortement ou une augmentation du tonus utérin. Il est également possible une violation de la circulation sanguine dans le nœud myomateux, qui devient souvent la cause de la mort d'une section de tissu organique. Tous ces facteurs augmentent le risque d'insuffisance placentaire et d'hypoxie..

L'élargissement du nœud entraîne une déformation de l'utérus et un positionnement incorrect du bébé dans l'utérus. Les gros nodules augmentent le risque de retard de croissance fœtale.

S'il y a de gros nœuds, le médecin peut prescrire un avortement. Cependant, cela peut être fait au plus tard 12 semaines après la conception. Cela est dû au fait que la croissance des fibromes augmente considérablement le risque de pathologies qui constituent une menace pour la santé de la femme et l'avenir du nouveau-né. Si les ganglions sont situés dans la partie inférieure des appendices, lors de l'accouchement, la césarienne est utilisée, car la tumeur peut devenir un obstacle à l'avancement du fœtus et à l'ouverture du col de l'utérus.

Traitement

La thérapie doit être effectuée dans de telles situations:

  1. Si vous ressentez une douleur abdominale aiguë.
  2. En cas de violation du nœud néoplasique.
  3. Avec un nombre élevé de globules blancs.
  4. Si vous avez des saignements utérins sévères.

Le traitement conservateur vise à réduire le tonus du myomètre, à améliorer la circulation sanguine et à prévenir l'apparition d'une naissance prématurée. En tant que traitement médicamenteux, les patients se voient prescrire:

  1. Antispasmodiques - aident à réduire le tonus et l'activité contractile des fibres musculaires lisses.
  2. Agents antiplaquettaires - empêchent la formation d'une nécrose thrombotique du néoplasme.
  3. β 2-sympathomimétiques - ont un effet tocolytique, favorisent la relaxation du myomètre et réduisent la contractilité des myocytes.

Une opération chirurgicale est réalisée dans les cas suivants:

  1. La présence de nœuds sur la jambe (en raison de la menace de torsion).
  2. Menace de rupture utérine.
  3. Une tumeur située sur le col de l'utérus, l'isthme ou la partie inférieure de l'utérus.
  4. Une césarienne est requise s'il y a plusieurs nœuds.
  5. Un bassin étroit chez une femme en travail.
  6. Travail insuffisant.
  7. Position fœtale anormale.

Accouchement avec fibromes utérins

Le myome entraîne un travail prolongé, un décollement placentaire, une position fœtale anormale. Bien que les petits nœuds n'interfèrent pas avec le développement normal du bébé et de l'accouchement. S'il y a un besoin d'une césarienne, le médecin peut décider d'enlever la tumeur en même temps.

Quand le traitement post-partum est-il indiqué?

Immédiatement après l'accouchement, en raison d'une diminution du tonus de l'utérus, le patient peut développer des saignements ou ralentir le processus de réduction de l'utérus à sa taille précédente. Dans de tels cas, la jeune mère se voit prescrire de l'ocytocine, qui a un effet réducteur.

En outre, un traitement est effectué dans le but de ralentir ou d'arrêter la croissance des fibromes. À cette fin, une thérapie diététique, une phytothérapie, des vitamines, des préparations hormonales sont utilisées..

Si le traitement conservateur ne donne pas d'effet positif et que la taille du nœud augmente, le médecin peut décider de le retirer..

Conséquences pour l'enfant

Si une femme parvient toujours à porter et à donner naissance à un bébé, le nouveau-né peut avoir des complications telles qu'un torticolis, une déformation du crâne, de la colonne vertébrale.

Cependant, 60 à 90% de toutes les femmes atteintes de fibromes accouchent sans aucune complication. La taille de la tumeur n'augmente que dans 20 à 32 cas et chez 10 à 30% des femmes enceintes, les ganglions diminuent d'eux-mêmes au dernier terme. Dans certains cas, les nœuds de moins de 5 cm se résolvent d'eux-mêmes après la naissance de l'enfant.

Vous pouvez éviter l'apparition de conséquences désagréables en visitant périodiquement le gynécologue lors de la planification du bébé. Cela permettra d'identifier en temps opportun uniquement les fibromes naissants, de suivre un traitement et d'éliminer cette pathologie dangereuse avant la grossesse..

Fibromes pendant la grossesse: danger et conséquences

Le myome (leucomyome) est la deuxième maladie la plus courante du tractus génital féminin après les IST. Les fibromes utérins (il ne peut y avoir d'autre organe fibrome) sont une croissance pathologique mais bénigne du myomètre (la couche musculaire de l'utérus). À la suite d'une mauvaise division d'une seule cellule dans la couche musculaire lisse de l'utérus, un nœud myomateux se forme. Chacun de ces nœuds se compose exactement des mêmes "fausses" cellules.

Un tel diagnostic de fibromes pendant la grossesse a récemment été posé de plus en plus souvent. Cela s'explique par l'amélioration de la qualité des équipements et l'amélioration des méthodes de diagnostic, la tendance à une augmentation de l'âge des femmes qui souhaitent acquérir une progéniture et les tendances générales de détérioration de la santé humaine..

Types de fibromes

Ces tumeurs sont classées selon le nombre de nœuds formés (nœud unique ou myome multiple). Et selon quelle tumeur locale "s'est choisie" pour elle-même dans l'utérus. Dans ce dernier cas, il y a:

  • myome interstitiel (formation intermusculaire, c'est le type le plus courant de ce type de tumeur, se produit dans 50 à 60% des cas), des ganglions se forment dans la paroi de l'utérus, dans sa couche musculaire, un autre nom pour ce néoplasme est une tumeur intramurale;
  • myome sous-muqueux (sous-muqueux) - dans ce cas, les ganglions sont situés plus près de la cavité utérine, se produit dans pas plus de 13% des cas, c'est-à-dire relativement rarement;
  • une tumeur intraligamentaire est un processus pathologique avec formation de nœuds d'interconnexion;
  • myome sous-séreux - un processus pathologique avec la formation de nœuds sous-péritonéaux situés sur le côté externe de l'organe, parfois la base d'une telle formation est plus petite que le nœud lui-même, c'est-à-dire qu'un "nœud sur la jambe" est formé, c'est le deuxième type de myome le plus courant (jusqu'à 35%);
  • masse cervicale.

La moitié des cas de formation de tels nœuds se produisent sans aucun symptôme. Il est caractéristique des formations intermusculaires uniques de petites tailles et des nœuds sous-péritonéaux.

Causes des fibromes

Lorsqu'on ne comprend pas complètement pourquoi une personne développe telle ou telle formation, on dit généralement que le stress, l'écologie, le surmenage, l'activité physique extrême et les mauvaises habitudes sont directement impliqués dans le mécanisme de son développement. Cela s'applique pleinement à la formation de ganglions myomateux dans le principal organe reproducteur d'une femme..

Il est également connu que les troubles hormonaux jouent un rôle majeur dans le démarrage du mécanisme d'échec de la division cellulaire myométriale. Ceci est confirmé par le fait que l'incidence des tumeurs est élevée à l'âge de procréation des femmes de plus de 30 ans. Après 40 ans (plus souvent après 50 ans pendant la ménopause), la tumeur régresse.

De plus, dans le corps des leucomyomes, il y a beaucoup de récepteurs sensibles aux hormones, il y en a plus que dans un myomètre sain. Et la tumeur elle-même est capable de convertir l'estradiol en œstrone..

Il est impossible d'exclure l'influence sur le processus pathologique des maladies et des interventions provoquant des modifications de l'endomètre et affectant le myomètre (IST, avortements multiples), les pathologies endocriniennes. La prédisposition génétique joue également un rôle..

Grossesse après un traitement fibrome

Compte tenu de la fréquence de développement de cette pathologie, la question se pose de savoir si une grossesse avec des fibromes ou après son traitement est possible. Il n'y a pas de réponse unique. Tout dépend de la taille de la tumeur, de son emplacement et de la méthode de traitement.

Ce néoplasme lui-même n'affecte pas la conception, il interfère avec la fixation de l'embryon dans la paroi utérine ou, en cas de localisation infructueuse, peut interférer avec le mouvement des spermatozoïdes vers l'ovule. Et puis cela peut affecter le cours de la grossesse. Par conséquent, les experts conseillent de s'en débarrasser avant la conception..

Après une hystérectomie (amputation de l'utérus), la grossesse est impossible, mais cette méthode est rarement utilisée, elle a été remplacée par des méthodes plus modernes de traitement de cette maladie, qui préservent la fertilité de la femme.

Avec de petits fibromes jusqu'à 12 cm, ils sont retirés par laparoscopie, après une telle opération, la fonction reproductrice de la femme revient à la normale en quelques mois, la grossesse après l'ablation du fibrome se déroule sans complications. Les tumeurs plus grosses nécessitent une approche particulière d'un spécialiste, car leur élimination est associée à un risque de saignement.

Dans ce cas, une hystérectomie peut être nécessaire pour sauver la vie de la femme. Pour le traitement des formations myomateuses, un traitement conservateur, une ablation FUS (chauffage) des tissus tumoraux, une embolisation des artères utérines et d'autres méthodes sont utilisées..

Dans la plupart des cas, avec un traitement rapide et compétent, une grossesse après des fibromes est possible. Une femme doit être plus attentive à elle-même pendant la gestation, elle sera sous l'attention plus étroite d'un gynécologue, mais en général, une telle grossesse peut se dérouler assez normalement.

Grossesse avec des fibromes

Que faire si un leucomyome apparaît ou est détecté dans les premiers stades de la gestation? Porter un enfant sous la surveillance accrue d'un obstétricien-gynécologue. On pense que les nœuds myomateux se développent pendant la période gestationnelle.

Cela est possible parce que cette formation appartient à des tumeurs œstrogéno-dépendantes, et pendant la grossesse, l'œstrogène est produit en grande quantité, mais il s'agit le plus souvent d'une croissance apparente associée à l'étirement des parois de l'utérus. Cette croissance n'affecte généralement pas la grossesse..

C'est pire si la tumeur commence à se dégrader pendant la grossesse (dégénérescence des tissus myomateux). Le processus peut commencer à tout moment, à la fois pendant la grossesse et pendant la période post-partum. Le processus lui-même implique une nécrose du tissu tumoral, des saignements, un œdème et d'autres conséquences désagréables.

Dans ce cas, la femme se voit prescrire des analgésiques et un repos au lit, dans les cas graves, la tumeur en décomposition est retirée par laparoscopie, le plus souvent la grossesse peut être sauvée.

Effets

Une grossesse en présence de fibromes est possible, mais cela causera beaucoup de problèmes à la femme enceinte et au médecin menant une telle grossesse. Les femmes atteintes de mimes ont un risque accru d'auto-avortement au début de la grossesse et de travail prématuré au troisième trimestre. La grossesse avec la formation de gros fibromes dans la couche musculaire de l'utérus menace justement une telle complication de la gestation.

Lorsqu'un néoplasme se désintègre, la santé d'une femme se détériore, sa température corporelle augmente et l'intervention d'un chirurgien peut être nécessaire. Le décollement placentaire est plus fréquent chez les femmes atteintes de fibromes utérins. Des conséquences dans la période postnatale sont également possibles, par exemple, ces femmes ont un risque élevé de saignement postnatal et d'accréta placentaire.

Les conséquences pour l'enfant sont déterminées par l'emplacement des nœuds myomateux et leur taille. Avec la placentation dans la zone des ganglions, une insuffisance fœtoplacentaire est possible, ce qui entraîne une hypoxie fœtale et toutes les conséquences qui en découlent.

Avec de grandes formations myomateuses, une déformation du crâne de l'enfant, un torticolis et d'autres défauts anatomiques causés par la pression mécanique de la tumeur sur le fœtus sont possibles. Souvent, le fœtus n'est pas correctement positionné dans l'utérus, il est donc conseillé à la femme d'accoucher rapidement..

Comment le myome affecte-t-il le processus d'accouchement? Cela n'affecte pas le processus d'accouchement, mais la position du fœtus. Avec sa position correcte, une femme peut accoucher seule, mais le risque de saignement et d'accréta placentaire demeure. En cas de présentation incorrecte du fœtus - une césarienne est recommandée.

Et la dernière question, assez courante, peut-on confondre les fibromes avec la grossesse? Avec le bon choix de méthodes de diagnostic et un examen complet, le risque d'une telle erreur est minime. Plus la grossesse est longue, moins une erreur de diagnostic est probable. Par exemple, pendant la grossesse, il y a une augmentation de l'hCG et avec une augmentation de la taille du fibrome, sa concentration ne change pas.

Lors de l'examen d'une échographie, le diagnosticien localise les membranes et le rythme cardiaque fœtal, qui sont absents si une femme a un fibrome.

Fibromes pendant la grossesse

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de «fibromes utérins» à notre époque est souvent posé. Chez les femmes atteintes de cette maladie, une question naturelle se pose: comment les fibromes affecteront-ils le déroulement de la grossesse et de l'accouchement??

Rimma Azizova
Obstétricien-gynécologue, Centre de diagnostic prénatal, GUZ UOKB, Oulianovsk

Qu'est-ce que le fibrome?

Un fibrome utérin est une tumeur bénigne de la couche musculaire de l'utérus (myomètre). En règle générale, le myome utérin est multiple (il a plusieurs nœuds) et se développe à partir de cellules immatures de la membrane musculaire des vaisseaux du myomètre. Le plus souvent, si le diagnostic révèle un nœud fibrome, les autres ne sont pas identifiés à ce moment en raison de leur petite taille; mais le nœud peut être unique. Dans la structure de la morbidité gynécologique, les fibromes utérins se classent au deuxième rang après les maladies inflammatoires des organes génitaux féminins. Sa fréquence est de 15 à 17% chez les femmes en âge de procréer; cet indicateur augmente avec l'âge.

Il existe plusieurs théories sur l'origine et le développement des fibromes utérins. La théorie la plus probable est hormonale, liant l'apparition de fibromes utérins à une augmentation dans le sang des femmes d'œstrogènes - hormones sexuelles féminines formées dans les ovaires. Ceci est facilité par des perturbations du système de régulation de la fonction reproductrice à ses différents niveaux, du cortex cérébral aux ovaires et à l'utérus. Ces troubles peuvent être basés sur une prédisposition héréditaire, une inflammation, un dysfonctionnement ovarien, une pathologie endocrinologique et de nombreuses maladies non gynécologiques. De plus, le développement et la croissance des fibromes utérins dépendent en grande partie de l'état de l'appareil récepteur de l'utérus (qui est affecté par les avortements, les complications post-partum, les infections intra-utérines chroniques).

Fibromes pendant la grossesse

La capacité de concevoir. Chez une femme atteinte de fibromes utérins, la capacité de concevoir n'est pas altérée, sauf dans les cas où un gros nœud de myome se développe dans la cavité utérine, entraînant sa déformation, ce qui est un obstacle à la fixation d'un ovule fécondé à la paroi utérine. Des problèmes de conception peuvent également survenir avec de grandes tailles de ganglions de myome se développant vers la cavité abdominale et serrant les trompes de Fallope, ce qui rend difficile le passage des spermatozoïdes et empêche la fécondation..

Pendant la grossesse, les fibromes utérins sont souvent asymptomatiques, c'est-à-dire que la femme enceinte ne soupçonne même pas qu'elle a un fibrome et n'apprend son existence que lors de la première échographie..
Manifestations de la maladie. Les manifestations des fibromes utérins pendant la grossesse dépendent de l'emplacement, de la taille des ganglions myomateux, ainsi que de la pathologie concomitante de l'utérus et des ovaires.

Chez la plupart des femmes, en présence de ganglions fibromes intermusculaires jusqu'à 3-4 cm de diamètre, situés dans le corps de l'utérus sans déformation de sa cavité, un déroulement favorable de la grossesse et de l'accouchement est possible. Il convient de noter que le nœud fibrome affecte tout l'utérus, en modifiant le flux d'hormones avec le sang, en augmentant sélectivement le flux d'oestrogènes, en stimulant la croissance des fibromes et en réduisant l'apport de progestérone, ce qui inhibe la croissance des nœuds du myome. La raison en est une violation de l'appareil récepteur de l'utérus, à la suite de laquelle il y a plus de récepteurs d'œstrogènes dans l'utérus. Par conséquent, avec une augmentation de la durée de la maladie, il y a une détérioration du flux sanguin dans l'utérus, une augmentation du volume de l'utérus due à la croissance du nœud myomateux. En conséquence, le risque de complications de la grossesse augmente..

Complications possibles de la grossesse. À tout stade de la grossesse, les patientes atteintes d'un myome utérin présentent un risque élevé de menace d'interruption de grossesse, de malnutrition du nœud myomateux (le flux sanguin vers le nœud myomateux diminue ou s'arrête de manière significative) et une augmentation périodique du tonus de l'utérus. La malnutrition dans le nœud myomateux peut entraîner une nécrose (mort d'une partie du tissu utérin).

La menace d'interruption précoce de la grossesse, une augmentation du tonus de l'utérus au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse sont causées par une diminution de la capacité de l'utérus myomateux à s'étirer, une circulation altérée dans le nœud myomateux et le développement d'une inflammation. Tout cela augmente le risque de développer une insuffisance placentaire (le placenta ne remplit pas suffisamment sa fonction de fournir au fœtus de l'oxygène et des nutriments), de la gestose (une complication de la seconde moitié de la grossesse, se manifestant par un œdème, une augmentation de la pression artérielle, la présence de protéines dans les urines) et une hypoxie fœtale (manque d'oxygène).

Chez les femmes atteintes de fibromes, des positions fœtales anormales (transversales, obliques) et une présentation du siège du fœtus sont plus souvent observées, la localisation pathologique du placenta - sa présentation complète ou partielle (le placenta recouvre complètement ou partiellement l'orifice interne du col de l'utérus). La cause de ces troubles peut être un nœud myomateux se développant dans la cavité utérine et conduisant à sa déformation, ce qui empêche le fœtus de se positionner longitudinalement et tête en bas. Dans ce cas, le placenta doit être situé là où il y a de l'espace libre, alors qu'il est normalement situé dans la partie inférieure ou supérieure de l'utérus le long de sa paroi avant ou arrière. La présence de gros nœuds peut entraîner une violation de la circulation sanguine utéro-placentaire, ce qui est plus typique lorsque les nœuds myomateux sont situés dans la projection du site placentaire (le lieu de fixation du placenta à la paroi utérine). Cette condition peut entraîner un retard de croissance intra-utérin et une hypoxie chronique..

Les complications les plus fréquentes survenant pendant la grossesse chez les femmes atteintes de fibromes utérins comprennent également une croissance tumorale rapide (les causes de ce phénomène n'ont pas été établies à l'heure actuelle) et un décollement prématuré du placenta normalement localisé. Avec l'augmentation de l'âge gestationnel, l'utérus se développe et le placenta «migre», c'est-à-dire qu'il s'élève plus haut de l'orifice interne de l'utérus vers son bas. Et en présence de fibromes utérins, le nœud peut interférer avec le processus normal de «migration» du placenta, provoquant son détachement.

Avec un myome utérin important, qui empêche la grossesse, il est considéré comme optimal d'interrompre une grossesse jusqu'à 12 semaines, car dans ce cas, il existe un risque élevé de complications graves de la part de la femme et du fœtus. Les complications possibles comprennent une fausse couche spontanée, qui peut être accompagnée de saignements sévères dus à une diminution de la contractilité de l'utérus avec un gros ganglion fibrome; développement de modifications secondaires dans les nœuds, jusqu'à leur nécrose; insuffisance placentaire sévère, entraînant une souffrance fœtale importante.

Grossesse et fibromes

En raison du fait que pendant la grossesse, en raison de changements hormonaux dans le corps, l'apport sanguin à l'utérus augmente, la taille des ganglions myomateux a principalement tendance à augmenter, en particulier au premier trimestre de la grossesse. Cependant, une croissance significative des fibromes est rarement observée pendant la grossesse; il se trouve que le nœud ne grandit pas du tout. Les ganglions myomateux peuvent également modifier leur localisation initiale en raison d'un étirement important des parois de l'utérus, et lorsque le noeud myomateux est situé sur un pédicule mince, sa torsion et sa nécrose du noeud (nécrose tissulaire) peuvent survenir. Cela peut conduire au phénomène d '«abdomen aigu»: douleur dans le bas de l'abdomen, fièvre, faiblesse générale, modifications de la numération globulaire, ce qui nécessite une hospitalisation et un traitement immédiats. Au cours du deuxième trimestre de la grossesse et plus loin dans les ganglions myomateux, des modifications secondaires sont possibles sous forme d'œdème, de nécrose, de malnutrition dans les ganglions, qui sont associées à une circulation sanguine altérée et à une sortie lymphatique. Cela peut également entraîner des symptômes d '«abdomen aigu».

Diagnostique

L'examen des femmes enceintes atteintes de fibromes utérins est effectué dans les termes suivants:

  • 1 trimestre - 6 à 10 semaines de grossesse;
  • 2ème trimestre - 14-16 et 22-24 semaines de grossesse;
  • 3e trimestre - 32-34 et 38-39 semaines de grossesse, c'est-à-dire aux stades critiques de la grossesse.

L'état du fœtus est évalué (y compris le retard de croissance intra-utérin du fœtus) et de l'utérus (à l'exclusion de la malnutrition des ganglions myomateux), le flux sanguin utérin-fœtal-placentaire est évalué. À 38–39 semaines, il est nécessaire de clarifier la localisation des ganglions des fibromes et du placenta, la position du fœtus, décider de la méthode et de la méthode d'accouchement.

Le myome de l'utérus peut être détecté en palpant l'utérus à travers la paroi abdominale antérieure lors de l'examen vaginal au cours des premières semaines de grossesse.

Pour clarifier le diagnostic, l'examen échographique des organes pelviens est largement utilisé. De plus, l'échographie nous permet de détecter les fibromes utérins aux premiers stades de développement, lorsque les fibromes sont de petite taille, afin de suivre l'efficacité du traitement dans le temps. Pendant la grossesse, une étude échographique permet d'évaluer le nombre, la localisation, la structure des ganglions myomateux, leur emplacement par rapport au placenta, la présence de déformation de la cavité utérine, la nature du flux sanguin dans le ganglion myomateux, et permet également de mesurer les structures anatomiques du fœtus pour exclure le retard de croissance intra-utérin du fœtus, d'évaluer les mouvements respiratoires et l'activité motrice fœtale, la maturité du placenta, ainsi que l'état du flux sanguin fœtal-utérin.

De 32 semaines à la fin de la grossesse, il est conseillé de réaliser une cardiotocographie (étude de l'activité cardiaque fœtale) pour une évaluation fonctionnelle de l'état du fœtus. Pendant la grossesse avec des fibromes utérins, la CTG est effectuée plus souvent que d'habitude (1 fois en 5 à 7 jours).

Traitement

Pendant la grossesse, seule la prévention ou le traitement des complications possibles liées aux fibromes est effectué. Objectifs du traitement pour les femmes enceintes atteintes de fibromes utérins:

  • diminution du tonus utérin pour éviter une fausse couche spontanée;
  • prolongation de la grossesse à terme;
  • traitement de la menace de naissance prématurée;
  • la naissance d'un enfant en bonne santé.

Compte tenu de l'effet défavorable des fibromes utérins sur l'état du flux sanguin fœtal-placentaire, en particulier lorsque le placenta est localisé dans la zone du nœud myomateux, il est nécessaire de réaliser un traitement visant à l'améliorer, ainsi qu'à prévenir l'hypoxie fœtale.

Le traitement du fibrome lui-même pendant la grossesse est effectué en cas de malnutrition dans le nœud fibrome, en cas de douleurs abdominales aiguës, d'augmentation des leucocytes dans le sang, de saignements utérins sévères, de détérioration de l'état de la femme enceinte. En l'absence d'effet de traitement conservateur (non opératoire), un traitement chirurgical est indiqué, plus souvent dans le volume de la myomectomie conservatrice - ablation du seul nœud myomateux tout en préservant l'utérus. Parfois, une petite intervention chirurgicale suffit et la grossesse peut être sauvée.

La prévention des complications comprend la prévention précoce de l'insuffisance placentaire à partir de 16 semaines de grossesse, les mesures diagnostiques suivantes tout au long de la grossesse:

  • contrôle de la croissance des fibromes;
  • contrôle de l'état du placenta (son emplacement, sa structure, sa taille);
  • contrôle de la croissance et du développement du fœtus et de son respect de l'âge gestationnel.

Conditions et modalités de livraison

Avant la date prévue de l'accouchement, la femme enceinte doit être hospitalisée à l'avance (1-2 semaines) à la maternité pour résoudre le problème du mode d'accouchement.

Chez les femmes enceintes à faible risque de complications, l'accouchement est effectué par le canal vaginal avec un soulagement adéquat de la douleur, car la douleur pendant le travail conduit à un vasospasme, qui peut aggraver l'état du fœtus, surtout si pendant la grossesse il souffrait déjà d'un manque d'oxygène..

L'accouchement chez les femmes enceintes atteintes de fibromes utérins est souvent compliqué:

  • effusion intempestive de liquide amniotique en raison d'une augmentation du tonus du myomètre ou d'un mauvais emplacement du fœtus;
  • saignement post-partum, car l'activité contractile du myomètre dans la zone du nœud myomateux est réduite;
  • décollement prématuré d'un placenta normalement situé, surtout si le fibrome est situé derrière le placenta, etc..

Avec un déroulement compliqué de la grossesse, l'accouchement est le plus souvent effectué par césarienne avec ablation ultérieure du nœud myomateux. Dans la période post-partum, la nomination d'agents réducteurs, la physiothérapie est plus souvent nécessaire.

Après l'accouchement

Au début du post-partum, des saignements peuvent se développer en raison d'une diminution du tonus de l'utérus et, à la fin, d'un ralentissement de l'involution (développement inverse) de l'utérus, car les ganglions myomateux empêchent l'utérus de se contracter complètement et de diminuer de taille. Avec le myome utérin après l'accouchement, il est conseillé de prescrire des agents réducteurs, par exemple OXYTOCIN.

Dans la période post-partum, en particulier lors de l'allaitement d'un bébé pendant plus de 6 mois, la taille des fibromes utérins a tendance à diminuer, car la teneur en œstrogène dans le sang pendant cette période est considérablement réduite..

Après l'accouchement, un traitement conservateur des fibromes utérins est effectué, c'est-à-dire un traitement non opératoire, dont le but est d'inhiber la croissance des fibromes utérins. Le traitement conservateur des fibromes utérins comprend la diététique, la phytothérapie, le traitement médicamenteux, en particulier l'utilisation de vitamines, de médicaments hormonaux. Le régime alimentaire doit être dominé par des aliments protéinés contenant peu de graisses et de glucides, des aliments riches en iode: algues, crevettes, calamars, etc. Huile de tournesol et de soja utile, contenant des acides gras insaturés, de l'acide arachidonique, des vitamines B. La diététique empêche la croissance des myomateux noeuds.

Pendant l'allaitement, il est possible d'utiliser des médicaments contenant de la progestérone (cette hormone inhibe la croissance des fibromes utérins) et n'affecte pas la quantité et la qualité du lait maternel. Une fois la période d'allaitement terminée, d'autres médicaments hormonaux peuvent être utilisés. Le schéma thérapeutique d'une jeune mère sera choisi par un gynécologue observateur. Le traitement chirurgical est effectué strictement selon les indications, avec l'inefficacité du traitement conservateur, la préférence est donnée à la myomectomie conservatrice (ablation du seul nœud myomateux tout en préservant l'utérus).

Fibromes utérins et grossesse: la conception est-elle possible et quel est le danger

Le myome de l'utérus appartient aux néoplasmes bénins et ne devrait généralement pas avoir d'effet sur l'état de santé général, mais au cours du processus de croissance tumorale, la structure tissulaire se déforme, ce qui peut affecter négativement le processus de naissance d'un enfant. Le type et la gravité du processus pathologique sont d'une importance fondamentale. Les tactiques thérapeutiques et diagnostiques dans chaque cas individuel différeront considérablement, ainsi que la possibilité de porter une grossesse.

Le myome de l'utérus est une maladie dans laquelle se forme une tumeur bénigne de la couche musculaire d'un organe, appelée nœud de myome. Les ganglions peuvent être de tailles différentes - de minuscules, non détectables par palpation, à la taille d'un utérus enceinte pendant une longue période. Les nœuds uniques et multiples se rencontrent.

La détermination du type de fibromes est extrêmement importante pour d'autres tactiques médicales. La principale classification utilisée par les cliniciens spécialistes est basée sur la localisation du processus pathologique. En fonction de l'emplacement de la tumeur, du tableau clinique, de la présence de conséquences et de complications possibles différeront.

La localisation distingue:

  • tumeurs sous-muqueuses - les nœuds myomateux sont situés dans la couche sous-muqueuse, à une localisation donnée, ils sont à proximité de l'endomètre, et donc du fœtus;
  • sous-séreux - les nœuds sont situés entre la couche musculaire et la couche séreuse, ce qui limite l'utérus des autres organes de la cavité abdominale et du petit bassin;
  • intramurale - les formations tumorales sont situées dans l'épaisseur de la couche musculaire, ne la dépassez pas.

Les nœuds myomateux peuvent se former dans n'importe quelle partie de l'organe. Quel que soit leur emplacement (dans la paroi antérieure, postérieure, au bas de l'utérus ou près du col de l'utérus), ils ont généralement une croissance et un développement identiques.

Il existe trois degrés de développement du processus pathologique:

PuissancePanneaux
jeLa formation d'une tumeur se produit dans les lieux d'irrigation sanguine active en raison de petits capillaires. Cela est nécessaire pour le début de la croissance et du développement actifs, car un niveau élevé de nutrition des tissus mous assure le bon fonctionnement des processus métaboliques
IIL'étape intermédiaire peut durer une durée indéterminée, ce qui est associé aux particularités du processus tumoral. À ce stade, une croissance active a lieu et les cellules de formation ne se différencient pas.
IIILa maturation finale des nœuds myomateux se produit, suivie de leur différenciation des cellules constitutives

La croissance des fibromes est due à la présence de récepteurs sensibles aux œstrogènes et à la progestérone. C'est de leur concentration que dépendront le degré et la vitesse de développement du néoplasme..

Les signes de fibromes utérins, les plaintes que présentent les femmes, la présence de symptômes concomitants sont fondamentalement différents pour chaque localisation du processus pathologique. Souvent, différents types de diagnostics sont utilisés pour une définition plus détaillée de la maladie..

Avec l'emplacement sous-muqueux du nœud, la membrane muqueuse elle-même est déformée - l'endomètre, en raison duquel la menstruation devient longue, abondante, avec des caillots, des saignements se produisent pendant la période intermenstruelle. Parfois, il y a des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Le myome de cette localisation est le plus défavorable à une éventuelle grossesse..

Le nœud sous-muqueux est dangereux en ce que, avec des contractions de l'utérus, la naissance d'un nœud myomateux peut se produire, tandis que le tissu fibrome est comprimé et une ischémie avec nécrose se développe. Les ganglions sous-muqueux sont souvent accompagnés d'infertilité et de fausse couche.

Les nœuds sous-séreux se manifestent en agissant sur les organes voisins. Si le nœud est situé sur la paroi antérieure et appuie sur la vessie, des troubles dysuriques surviennent (mictions fréquentes, vidange incomplète de la vessie, rétention urinaire). L'emplacement sur la paroi latérale menace de déformation et de compression de l'uretère, ce qui perturbe le passage de l'urine du rein, une complication dangereuse se forme - hydronéphrose.

Si le nœud se développe sur la paroi arrière, le rectum en souffre, la défécation est perturbée. Tous les nœuds se manifestent par de vagues douleurs dans le bas de l'abdomen et sont des complications dangereuses telles que la torsion des jambes, en raison de laquelle la nutrition des nœuds est perturbée, une nécrose aiguë se produit.

Localisation des ganglions myomateux dans le corps de l'utérus

Les nœuds intra-muros ou interstitiels, situés dans l'épaisseur du myomètre, perturbent sa contractilité, ce qui provoque des périodes longues et abondantes. De petite taille, tout à fait compatible avec la grossesse.

Comment être et quoi craindre? Fibromes utérins et grossesse

Les statistiques montrent que près de 20% des femmes en âge de procréer ont des tumeurs bénignes qui affectent la couche musculaire de l'utérus. Cela comprend les fibromes. Auparavant, on pensait qu'avec un tel diagnostic, le développement d'une grossesse normale était impossible, mais la médecine connaît de nombreux cas où les femmes ont appris l'existence d'un néoplasme après la conception. Cet article examinera à quel point les fibromes sont dangereux pendant la grossesse et comment traiter la tumeur après l'accouchement..

Ce que c'est?

Le myome du corps de l'utérus est un néoplasme qui se produit dans le contexte d'un déséquilibre hormonal des fibres musculaires lisses, le plus souvent il y a un composant du tissu conjonctif.

Parfois, la génétique influence également l'apparition d'une tumeur..

En soi, le fibrome ressemble à des nœuds, qui peuvent être à la fois multiples et uniques.

Référence! Pendant la grossesse, les fibromes utérins sont diagnostiqués dans 0,5 à 4% des cas..

Selon le degré de localisation, il est habituel de distinguer les types de tumeurs suivants:

  1. sous-muqueux. La croissance se produit dans la cavité utérine et l'emplacement est fixé sous la membrane muqueuse. Le plus souvent, ce type de tumeur est capable de se transformer en une tumeur maligne;
  2. intramuros. Ils se trouvent dans l'épaisseur de l'endomètre;
  3. sous-séreux. Localisé sous le péritoine et diagnostiqué dans le petit bassin. Les gros nœuds exercent une pression sur les organes voisins, les empêchant de remplir leurs fonctions.

Il est possible de tomber enceinte avec des fibromes, mais il vaut la peine de peser le pour et le contre avant cela. Dans 8% des cas, le col de l'utérus est touché, principalement des ganglions sont observés au bas de l'organe et sur la paroi postérieure, bien qu'il y en ait également sur la paroi antérieure. Parfois, la tumeur a une «jambe».

Selon les médecins, les fibromes pendant la grossesse sont diagnostiqués chez les femmes qui décident de devenir mères après 35 ans. Souvent, une tumeur est détectée lors d'une échographie de routine. Lorsque les nœuds sont petits et situés dans l'épaisseur de la couche musculaire, ils ne se font pas sentir, il n'y a donc aucun effet sur la fonction reproductrice. Dans ce cas, la grossesse se déroule comme d'habitude. Cependant, parfois la tumeur interfère avec la rencontre de l'ovule et du sperme.

Si une femme connaît déjà son diagnostic à l'avance et envisage de devenir mère, toutes les actions doivent être effectuées avec l'autorisation d'un gynécologue. Le médecin pré-évalue le nombre de nœuds, leur structure et leur localisation. Un indicateur important est le taux de croissance du néoplasme. Plus le médecin dispose d'informations détaillées, meilleur et plus précis le traitement sera prescrit aux fins de la conception ultérieure..

Comment l'éducation change chaque trimestre?

L'état de la tumeur dépend de la durée de la grossesse et des niveaux hormonaux à un moment ou à un autre. Ensuite, il convient de considérer le comportement des fibromes au cours des différents trimestres..

Premier trimestre

Dans les premiers stades, les nœuds peuvent augmenter progressivement en taille. La croissance du néoplasme est expliquée par des sauts de progestérone - la principale hormone agissant, qui est responsable de l'implantation normale du fœtus et de sa portance.

Important! La croissance tumorale est observée jusqu'à huit semaines, elle est favorisée par l'hypertrophie et la prolifération tissulaire. C'est cette période qui est très dangereuse pour la santé de la femme enceinte, car une fausse couche n'est pas exclue..

Deuxième trimestre

Au deuxième trimestre, l'hyperplasie cellulaire est bloquée. Si le fibrome continue de croître, il existe des troubles hémodynamiques. Le saut maximal est observé à une période de 12 à 24 semaines, lorsque le placenta se forme pour protéger le bébé et que le flux sanguin vers la tumeur change..

Attention! Pendant cette période, la nécrose du nœud n'est pas exclue, ce qui se manifeste par un symptôme tel qu'un abdomen aigu.

Troisième trimestre

Au cours du dernier trimestre, la taille des fibromes se stabilise. Ces processus s'expliquent par une diminution de la libération de progestérone. Lors de la dernière échographie chez certains patients, la tumeur peut ne pas être identifiée, mais cela ne signifie pas qu'elle s'est résolue d'elle-même, c'est juste que le nœud est devenu invisible lors de l'examen.
Lorsqu'une femme est devenue mère, l'état des fibromes ne change pas pendant un certain temps. Cependant, la tumeur recommence à croître après un à deux ans et sa taille reste la même..

Attention! L'aménorrhée pendant la lactation et l'allaitement prolongé ralentissent l'activité du néoplasme.

Il est peu probable que pendant la grossesse, le myome puisse se dissoudre complètement tout seul, mais sa taille peut considérablement diminuer..

Correspondance de la taille du nœud avec l'âge gestationnel

Les fibromes sont mesurés en millimètres. Si la tumeur est petite - pas plus de cinq millimètres, la pathologie n'est pas dangereuse. Il est recommandé de simplement consulter souvent le gynécologue et de surveiller la dynamique du développement des nœuds.

Pour les femmes enceintes, les nœuds jusqu'à six millimètres sont considérés comme sûrs. Lorsque les paramètres augmentent à huit millimètres, un enveloppement fœtal peut se produire, ce qui entraîne le flux sanguin vers la tumeur, ce qui conduit à une fausse couche.

Lorsque les fibromes sont diagnostiqués pendant plus de 12 semaines, la grossesse doit être étroitement surveillée, car la tumeur peut affecter le développement du bébé dans l'utérus. Si à un stade précoce, la tumeur mesure moins de huit millimètres, le neuvième mois, les paramètres atteindront probablement 17 millimètres..

Important! Il est considéré comme normal si le nœud augmente de 25% en neuf mois.

La détection d'un néoplasme avant 12 semaines n'est pas une contre-indication à la naissance d'un fœtus et à un accouchement naturel.

Certains médecins sont enclins à pratiquer une césarienne planifiée pendant une période de 38 à 40 semaines et à retirer en même temps le néoplasme. Il est permis de recourir à une telle étape si les dimensions des nœuds sont de 11 à 14 millimètres..

Il y a des moments où une telle thérapie n'est pas recommandée, car pendant l'opération, une perte de sang abondante n'est pas exclue, ce qui affecte négativement la période de récupération d'une jeune mère..

Infertilité due à une maladie

Il n'est pas toujours possible de concevoir un enfant avec un tel diagnostic. Parfois, la tumeur est accompagnée d'infertilité, la localisation du nœud et sa taille sont d'une grande importance..

Facteurs qui empêchent la fécondation:

  1. Grands nœuds de toute localisation;
  2. Le nombre de nœuds dépasse quatre;
  3. La présence de fibromes sous-muqueux, qui prennent beaucoup de place dans la cavité utérine et ne permettent pas à l'ovule de prendre pied;
  4. L'emplacement de la tumeur dans la trompe de Fallope, cela affecte sa déformation et rend impossible l'avancement du sperme;
  5. Un cycle menstruel anormal;
  6. Diagnostic de la pathologie associée au myome (diabète sucré, problèmes de thyroïde, cancer du col de l'utérus et des appendices, adénomyose).

Les tactiques de traitement ultérieures ne peuvent être déterminées que par un médecin. Très probablement, il vous proposera d'enlever les nœuds pour que vous puissiez tomber enceinte.

Avantages et inconvénients de la planification d'un enfant pour la maladie

Il est difficile pour un médecin de prédire le comportement de la tumeur lorsqu'il porte un bébé. Les statistiques indiquent que les petits nœuds deviennent encore plus petits, tandis que les grands ont tendance à augmenter. Si le fibrome interfère avec la fécondation, il est retiré.

  1. risque accru de fausse couche;
  2. retard de croissance intra-utérin;
  3. violation du flux sanguin;
  4. rupture du placenta.

Il est préférable pour toute femme, quel que soit son âge, de se préparer à l'avance au réapprovisionnement de la famille. Avec les fibromes, l'emplacement du néoplasme, sa nature et l'intensité de la croissance deviendront des facteurs importants. Tout cela est surveillé par ultrasons. Tous les rendez-vous chez le médecin doivent être effectués afin d'obtenir un résultat positif.

Lorsque les ganglions sont petits et non hypertrophiés, aucun traitement n'est nécessaire avant la grossesse. Pour être sûr, le médecin peut prescrire des médicaments hormonaux au stade de la planification, qui devront être pris de trois à six mois..

Référence! Un patient sur deux après un traitement hormonal se plaint du retour du myome à sa taille précédente. Alors le moyen de sortir de la situation est l'opération.

Planification à 35-40

Les fibromes et la grossesse après 35 ans ne sont pas des concepts interchangeables. Si une tumeur est diagnostiquée au stade de la planification, elle est alors soigneusement examinée pour établir d'autres prévisions. En fonction des principaux paramètres, le médecin déterminera si le néoplasme va interférer avec la fécondation de l'ovule.

Contre-indications à la conception:

  1. la présence de fibromes sur une jambe mince, car il existe une forte probabilité de torsion de cette dernière et un danger pour le fœtus;
  2. localisation des nœuds dans la couche sous-muqueuse;
  3. maladies graves concomitantes diagnostiquées.

Pour les femmes de cet âge, les médecins donnent un an pour tomber enceintes seules, si les tests ne deviennent pas positifs, un traitement est prescrit. À mesure que l'âge augmente, la période autorisée de fertilisation naturelle augmente également..

La chirurgie est le meilleur traitement, mais elle n'est pas toujours possible. Les interdictions comprennent ce qui suit:

  • gonflement de moins de 12 semaines;
  • grande taille du néoplasme, car il existe une menace de blessure à l'utérus.

Lorsque l'opération est terminée, vous devez revenir au problème de planification au plus tôt six mois plus tard..

Diagnostique

La principale méthode de diagnostic de la maladie est l'échographie. Ce type d'examen est considéré comme abordable, simple et sûr. L'étude peut être réalisée à tout moment.

Les signes de pathologie lors du port d'un fœtus ne sont pas différents de ceux lorsque le patient est dans un état normal. Le médecin observe la formation sur le corps ou dans la cavité utérine. Une attention particulière est portée aux variations de localisation suivantes:

  • Nœud sous-compact. Il existe une menace de déformation de la cavité utérine et d'avortement spontané;
  • La tumeur est située à côté de l'ovule. Au cours du deuxième trimestre, une telle condition peut interférer avec le flux de nutriments vers l'enfant, ce qui entraîne un sous-développement fœtal;
  • L'emplacement dans le col de l'utérus indique l'accouchement par césarienne.

Important! La grossesse précoce et les fibromes peuvent être confondus lors de l'examen sur la chaise gynécologique.

Pendant la période de gestation, l'utérus augmente, comme avec la croissance du nœud. Lorsque la tumeur n'atteint pas la membrane séreuse, la surface de l'organe reste lisse, de sorte que les conditions sont faciles à confondre.

À l'échographie, la grossesse et le néoplasme sont faciles à distinguer. Le rythme cardiaque fœtal peut déjà être entendu pendant six semaines.

Symptômes généraux et inquiétants

Lorsqu'une femme a un fibrome pendant la gestation, vous devez être préparée à la manifestation des symptômes. Une attention particulière doit être portée aux signes suivants:

  1. Sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen. Lorsqu'une tumeur bénigne est localisée dans la couche musculaire, des sensations de traction surviennent avec un retour vers le bas du dos, la cuisse et le périnée. Souvent, les douleurs ressemblent à des signes de fausse couche et le patient est hospitalisé d'urgence;
  2. Écoulement sanglant du vagin. Les sécrétions écarlates et brunes devraient provoquer de l'anxiété. Ces signes indiquent à la fois des fibromes et un possible avortement spontané;
  3. Compression des organes pelviens, constipation et difficulté à uriner. Ces symptômes sont observés chez presque toutes les femmes enceintes..

Attention! Chez la moitié des patients, la pathologie se déroule sans symptômes..

Certains signes doivent être pris plus au sérieux, car ils peuvent parler non seulement d'une tumeur, mais aussi de l'apparition d'un processus inflammatoire, ainsi que de la menace actuelle de fausse couche. Ceux-ci inclus:

  1. Douleur ressemblant à des contractions, avec localisation dans le bas de l'abdomen;
  2. Rétention urinaire aiguë;
  3. Fuite de liquide amniotique;
  4. Décharge écarlate de toute abondance.

Les signes ci-dessus indiquent la présence de complications. À cet égard, il ne faut pas hésiter à consulter le gynécologue.

La tumeur peut-elle faire mal??

Souvent, la pathologie provoque l'apparition de sensations douloureuses chez les patients. Cependant, pour la future mère et son fœtus, cette condition n'est pas dangereuse, mais est exclusivement de nature émotionnelle..

Dans ce cas, le médecin conseille de respecter le repos au lit, d'augmenter la quantité de sommeil, d'appliquer une compresse froide sur le ventre, de prendre No-shpa.

Les nœuds se dissolvent-ils?

Une situation courante est la disparition d'un néoplasme pendant la période de procréation. Bien que les médecins n'aient pas complètement étudié à quoi ce fait est lié.

Il est possible que la taille de la tumeur diminue, puis disparaisse complètement avec un changement fréquent des niveaux hormonaux. Cette situation se produit également dans le contexte d'un apport sanguin insuffisant au nœud, à la suite de quoi il cesse d'être viable..

Plusieurs nœuds

Parfois, il arrive que pas un nœud ne se forme dans l'utérus, mais plusieurs à la fois, et leur taille est complètement différente. Dans cette situation, il est très difficile de planifier une grossesse, car la chirurgie conduit au fait qu'il ne reste plus de tissu viable sur l'utérus..

Vaut-il la peine d'être traité lors du transport?

Au départ, le traitement doit être de nature médicamenteuse. Le but de la thérapie est d'arrêter la croissance du nœud. Les méthodes de traitement sont utilisées en fonction de chaque cas spécifique, le choix dépend des raisons du développement de la tumeur.

Pendant la gestation, l'anémie ferriprive agit comme un facteur provoquant l'augmentation des ganglions. Ce paramètre est la raison pour laquelle des examens constants sont effectués, en particulier le don de sang d'une veine.

  1. Prendre de l'acide folique et ascorbique, du fer;
  2. Vitamines des groupes E, A, B;
  3. Respect d'un régime avec une prédominance d'aliments protéinés.

Lorsque le métabolisme lipidique est perturbé chez la femme enceinte, il est également important d'ajuster la nutrition. Le régime alimentaire comprend des légumes et des fruits, des jus de fruits frais et exclut les graisses animales et les glucides.

Après l'accouchement, le traitement consiste à prendre des médicaments hormonaux, dont la progestérone agit comme ingrédient actif. Ainsi, le processus de division cellulaire ralentit et la tumeur ne se développe pas. Lorsque la thérapie n'est pas efficace, une décision est prise concernant la chirurgie.

La laparoscopie est considérée comme une méthode chirurgicale largement répandue. Les avantages de le tenir:

  1. Utilisation de matériaux et d'outils modernes;
  2. Réduit le risque de formation d'adhérences;
  3. La perméabilité des trompes de Fallope est préservée.
  4. Période de récupération rapide.

L'opération abdominale est appelée laparotomie, au cours de laquelle le chirurgien fait une incision et effectue toutes les manipulations manuellement.

Les risques potentiels comprennent:

  1. Le développement du procédé adhésif;
  2. Infertilité;
  3. Problèmes du système digestif;
  4. Longue rééducation.

Dans le même temps, il devient possible de rétrécir l'utérus, ce qui ne peut pas être fait en raison de la technologie de la laparoscopie.

Référence! La laparoscopie au stade de la planification de la grossesse est prescrite si les ganglions sont petits, c'est-à-dire qu'ils ne dépassent pas 5 à 6 centimètres. S'il est plus gros, les médecins ont recours à la chirurgie abdominale pour suturer l'utérus.

Lorsque la conception survient après un traitement chirurgical, il est possible de donner naissance à un bébé naturellement, si aucune complication n'est survenue pendant la grossesse. Un facteur important ici est l'âge de la femme en travail, il est souhaitable qu'elle n'ait pas plus de 35 ans..

Important! Lorsqu'une tumeur est diagnostiquée pendant la grossesse, il est d'usage de l'observer uniquement. Le traitement se résume à la prise de médicaments hormonaux dont l'utilisation est interdite au moment de la naissance d'un enfant.

Conséquences possibles

Avec le myome, il existe un certain nombre de menaces pour le patient et le fœtus. Le risque le plus courant est l'interruption spontanée de grossesse précoce ou la naissance prématurée au deuxième trimestre..

Les menaces comprennent:

  1. Insuffisance isthmico-cervicale, avec pression des ganglions sur le col de l'utérus. Il ne supporte pas la charge, il s'ouvre donc plus tôt que prévu;
  2. Sous-développement du placenta, si le néoplasme est situé à côté de l'ovule. Ensuite, un retard dans le développement physique de l'embryon n'est pas exclu;
  3. Décollement placentaire intempestif, accompagné de saignements massifs. Cette condition met la vie de la mère et du bébé en danger;
  4. Faible attachement des placentas. L'embryon lors de l'implantation ne trouve pas de place appropriée pour lui-même en raison des nœuds;
  5. Présentation placentaire. Menace de fausse couche et indique un sexe non naturel;
  6. Compression du fœtus par la tumeur;
  7. Mauvais emplacement du bébé;
  8. Compression des veines pelviennes conduisant à une thrombose.

Attention! Le myome n'est pas la cause première de la grossesse pathologique, mais il augmente le risque de complications diverses..

Il y a aussi une rétroaction, car la période de gestation affecte également les fibromes. Les cas suivants ne sont pas exclus:

  1. Tordre les jambes;
  2. Nécrose tumorale;
  3. Croissance rapide du néoplasme.

Si la femme en travail a moins de 35 ans, il y a alors toutes les chances d'une issue favorable de la grossesse en l'absence de pathologies sévères concomitantes.

Gestion de la grossesse

La présence de fibromes n'implique pas l'interruption de grossesse.

Cependant, pour son déroulement réussi, il est nécessaire de respecter certaines règles:

  1. s'inscrire à la clinique prénatale à temps;
  2. venir à l'heure convenue pour des rendez-vous avec un gynécologue, assister à une échographie et faire d'autres dépistages;
  3. écoutez votre corps, consultez immédiatement un médecin si votre état de santé se détériore.

Dans certains cas, après l'examen initial et la livraison de tous les tests, le médecin peut envoyer la patiente à un avortement médicamenteux.

Ceux-ci comprennent les suivants:

  1. le risque de développer des métastases;
  2. croissance rapide du néoplasme;
  3. nécrose;
  4. thrombophlébite;
  5. âge supérieur à 40 ans.

Les patients atteints de fibromes utérins plus souvent que les autres subissent une échographie, où la taille des ganglions est surveillée. Le nombre d'examens n'est généralement pas de trois, mais de cinq.

Important! À partir de la semaine 32, un CTG est effectué quotidiennement pour évaluer la fréquence cardiaque fœtale et prévenir l'hypoxie.

Si des complications sont observées, la femme enceinte est hospitalisée.

Technique de livraison

L'accouchement avec des fibromes utérins peut être effectué à la fois naturellement et par césarienne.

La première option est choisie si:

  1. La femme en travail a un bassin normal;
  2. Terme à partir de 37 semaines;
  3. Paramètres minimaux de la tumeur;
  4. Localisation réussie des nœuds.

Référence! L'expérience montre qu'il est plus facile pour les femmes de tolérer une grossesse avec une tumeur sous-séreuse.

Conditions préalables pour le CS:

  1. Rupture du placenta;
  2. Grande taille de la tumeur;
  3. Plusieurs nœuds;
  4. La présence d'une cicatrice;
  5. Faible activité de travail;
  6. Les eaux se sont écoulées prématurément;
  7. Saignement abondant;
  8. Menace pour la mère et le fœtus.

La décision concernant la technique d'accouchement peut être prise à la fois à l'avance et dans la salle d'accouchement, en fonction de l'état de la femme enceinte..

Retrait des nœuds pour la césarienne

Cette procédure est appelée myomectomie et est réalisée sous anesthésie péridurale ou sous anesthésie générale..

Le chirurgien effectue les actions suivantes:

  1. la paroi abdominale est coupée;
  2. la cavité utérine est examinée;
  3. si la taille du nœud est petite, le fœtus est retiré, puis l'intégrité de l'utérus est restaurée;
  4. lorsque le myome est volumineux, la tumeur est d'abord retirée.

L'opération implique le contrôle de la ligature des vaisseaux sanguins. Après CS, le patient doit prendre des analgésiques et des médicaments antibactériens. La nouvelle maman passe le premier jour après la chirurgie dans le service post-partum.

Période post-partum

Le déroulement de la période post-partum dépend de la technique d'accouchement. Avec une naissance standard, une femme récupère physiquement plus rapidement. Pour surveiller son état, elle doit visiter le bureau du gynécologue et une échographie pour surveiller la croissance ou la réduction des fibromes.

La période de rééducation avec myomectomie devient plus longue, la femme a besoin d'un régime spécial. L'allaitement aidera à restaurer le tonus utérin.

Important! Une diminution du tonus entraîne un retard de la sortie placentaire et des saignements abondants.

La période post-partum tardive est caractérisée par l'apparition d'une condition lorsque l'utérus ne revient pas à sa taille précédente ou s'infecte.

Conclusion

Ainsi, le myome utérin n'est pas une condition préalable à l'avortement, mais la grossesse en présence d'une telle pathologie doit être surveillée plus attentivement. Si une femme est en âge de procréer, les chances d'obtenir un résultat favorable augmentent. Points forts à souligner:

  1. le nombre de nœuds et leur emplacement sont importants;
  2. si une femme a décidé d'accoucher, elle doit suivre toutes les recommandations du médecin;
  3. pendant la grossesse, une pause est généralement prise dans le traitement des fibromes;
  4. après l'accouchement, la tumeur peut devenir plus petite.

Avec le cours normal de la période de gestation, la patiente est autorisée à accoucher naturellement, mais dans la plupart des cas, une césarienne est préférable, au cours de laquelle les chirurgiens retireront également le néoplasme.