Principal
Angiome

Fibrome ovarien

Le fibrome ovarien est une tumeur ovarienne bénigne. En gynécologie, le fibrome ovarien survient dans environ 10% de toutes les tumeurs ovariennes bénignes. Il arrive que le fibrome survienne même pendant la puberté, mais les femmes y sont principalement exposées pendant la préménopause et la ménopause, c.-à-d. entre 40 et 60 ans.

Extérieurement, le fibrome ovarien est une formation ronde avec une surface noueuse ou uniforme, atteignant 10-12 cm de taille.S'il y a des pseudocavités, alors la consistance du fibrome est étroitement élastique, lorsque des sels de calcium sont déposés, le fibrome est solide et avec un œdème prononcé, il est mou. Le fibrome ovarien est principalement mobile et unilatéral, a une jambe. Si nous considérons la formation sur une coupe, elle a une couleur blanche ou blanc grisâtre, avec un petit nombre de vaisseaux. Si la tumeur d'une femme a été observée pendant une longue période, elle peut avoir des hémorragies, des foyers de nécrose et une ischémie. Histologiquement, un fibrome se compose de faisceaux de cellules fusiformes de tissu conjonctif, qui sont entrelacées dans différentes directions.

Formes de fibromes ovariens

Il existe deux formes de fibromes ovariens:

  • Délimité, lorsque le néoplasme a une capsule distincte, qui le sépare du tissu ovarien;
  • Diffuse lorsque l'ovaire est complètement affecté.

Souvent, les fibromes ovariens sont œdémateux et contiennent des kystes. En règle générale, la tumeur se développe lentement, mais avec des changements dystrophiques, sa croissance peut s'accélérer considérablement. L'état limite du fibrome est considéré comme une augmentation de son activité mitotique avec un faible potentiel malin..

Si le fibrome est petit, en règle générale, il n'a aucun effet sur la fonction de l'ovaire et n'interfère pas avec le début de la grossesse et le succès de la grossesse. Le fibrome ovarien cellulaire peut réapparaître, surtout si sa capsule a été endommagée pendant la chirurgie. Les complications de la tumeur comprennent la nécrose, la torsion de la jambe, la possibilité de malignité et la suppuration de la tumeur..

Les principales raisons du développement du fibrome ovarien

Il est difficile d'établir les raisons exactes du développement du fibrome ovarien, mais il est connu de manière fiable que le facteur de risque est le fond hormonal défavorable d'une femme, y compris en raison de troubles endocriniens (violation des fonctions reproductives et menstruelles), diverses inflammations des ovaires et des appendices (ovariite, annexite), une diminution des forces immunitaires du corps.

Souvent, le fibrome ovarien est associé à un kyste ovarien, un myome utérin, nous pouvons donc parler de facteurs étiologiques communs dans le développement de ces maladies.

Symptômes du fibrome ovarien

Si la taille du fibrome atteint jusqu'à 3 cm et que l'ovaire continue de fonctionner pleinement, il se peut qu'il n'y ait aucun symptôme de fibrome ovarien pendant une longue période. À mesure que l'éducation se développe, des signes du syndrome de Meigs (pleurésie, anémie, ascite) commencent à être observés, se manifestant par des douleurs, une distension abdominale périodique, une fatigue rapide et une faiblesse générale, un essoufflement, une tachycardie.

L'ascite est un symptôme courant d'un kyste ovarien qui survient lorsqu'un transsudat est libéré de la formation dans la cavité abdominale. L'hydrothorax se produit en raison de l'entrée de liquide ascitique de la cavité abdominale dans la cavité pleurale à travers les fentes du diaphragme. Il arrive que le fibrome ovarien s'accompagne de cachexie et de polysérosite (principalement avec dégénérescence maligne de la formation). À bien des égards, les symptômes du fibrome ovarien et la gravité de la maladie dépendent du degré de compression des organes adjacents par le liquide.

Avec les hémorragies et la nécrose, des symptômes prononcés d'irritation péritonéale apparaissent dans la tumeur.

En règle générale, avec le fibrome, le cycle menstruel n'est pas perturbé. Si le fibrome ovarien est associé à d'autres maladies des organes génitaux féminins, les symptômes du fibrome ovarien peuvent être associés aux symptômes caractéristiques d'une autre maladie..

Diagnostic du fibrome ovarien

Comme le fibrome peut être asymptomatique pendant une longue période, il est souvent découvert par accident lors d'un examen ou d'une intervention chirurgicale pour une autre maladie..

Le diagnostic de fibrome ovarien est posé sur la base d'un examen par un gynécologue, de données cliniques, de diagnostics de laboratoire (marqueurs tumoraux CA-125, HE 4, numération globulaire générale), ainsi que d'études instrumentales (TDM des organes pelviens, IRM, échographie). Si nécessaire, un examen histologique du tissu de la tumeur enlevée est également effectué..

Traitement du fibrome ovarien

En règle générale, le traitement médical (conservateur) du fibrome ovarien n'est pas effectué. La tumeur doit être retirée par chirurgie. La nature de l'opération dépend de la taille du fibrome, de l'âge du patient, de l'état de l'utérus et du deuxième ovaire, de diverses pathologies des organes internes.

Si la tumeur est observée chez une jeune femme et qu'elle est de petite taille, l'avantage dans le traitement du fibrome ovarien est l'ablation laparoscopique de la tumeur tout en maintenant les fonctions génératives et menstruelles. Pour les femmes préménopausées, les médecins recommandent l'ablation complète des appendices. Si les ovaires sont touchés des deux côtés, les médecins essaient de garder une partie de l'un d'eux..

Pronostic des fibromes ovariens et prévention des maladies

La plupart du temps, le pronostic du fibrome ovarien est favorable et la probabilité de malignité de la tumeur ne dépasse pas 1%. Après la fin du traitement de rééducation, une femme peut planifier une grossesse..

Il n'y a pas de moyens spécifiques pour prévenir cette maladie. Par précaution, il est recommandé de réaliser une échographie des organes pelviens une fois par an et de consulter un gynécologue.

Vidéo YouTube liée à l'article:

Les informations sont généralisées et fournies à titre informatif uniquement. Au premier signe de maladie, consultez votre médecin. L'automédication est dangereuse pour la santé!

Lorsque nous éternuons, notre corps cesse complètement de fonctionner. Même le cœur s'arrête.

La plupart des femmes peuvent tirer plus de plaisir de la contemplation de leur beau corps dans le miroir que du sexe. Alors, les femmes, luttez pour l'harmonie.

La personne qui prend des antidépresseurs sera, dans la plupart des cas, à nouveau déprimée. Si une personne a fait face seule à la dépression, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours..

Selon les recherches, les femmes qui boivent plusieurs verres de bière ou de vin par semaine courent un risque accru de développer un cancer du sein..

L'antidépresseur Clomipramine induit un orgasme chez 5% des patients.

L'estomac humain résiste bien aux objets étrangers et sans intervention médicale. On sait que le suc gastrique peut dissoudre même les pièces de monnaie..

Le sang humain «coule» à travers les vaisseaux sous une pression énorme et, si leur intégrité est violée, il peut tirer à une distance allant jusqu'à 10 mètres..

James Harrison, un habitant australien de 74 ans, a fait un don de sang environ 1000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australien a sauvé environ deux millions d'enfants.

Il existe des syndromes médicaux très curieux, comme la déglutition compulsive d'objets. 2500 objets étrangers ont été retrouvés dans l'estomac d'un patient souffrant de cette manie.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Ainsi, l'image d'une ampoule au-dessus de votre tête au moment où une pensée intéressante surgit n'est pas si loin de la vérité..

Nous utilisons 72 muscles pour prononcer même les mots les plus courts et les plus simples..

Tomber d'un âne est plus susceptible de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. N'essayez pas de réfuter cette affirmation..

On pensait autrefois que le bâillement enrichit le corps en oxygène. Cependant, cette opinion a été réfutée. Les scientifiques ont prouvé qu'en bâillant, une personne refroidit le cerveau et améliore ses performances.

Le médicament contre la toux "Terpinkod" est l'un des meilleurs vendeurs, pas du tout à cause de ses propriétés médicinales.

Même si le cœur d'une personne ne bat pas, il peut encore vivre pendant une longue période de temps, ce qui nous a été démontré par le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur s'est perdu et s'est endormi dans la neige.

Climax apporte de nombreux changements dans la vie d'une femme. Le déclin de la fonction reproductrice s'accompagne de symptômes désagréables, dont la cause est une diminution de l'est.

Fibrome ovarien

Le fibrome ovarien est une tumeur asymptomatique relativement rare, non fonctionnelle, souvent unilatérale. Le fibrome est une formation de tissu conjonctif dense de forme claire, ronde ou ovoïde, dont les tailles varient de un à douze centimètres de diamètre. Surtout, le fibrome survient à un âge avancé, mais peut également survenir chez les jeunes femmes, à partir de la puberté.

Avec une petite taille, jusqu'à trois centimètres de diamètre, le fibrome ne provoque pas de plaintes et n'interfère pas avec le début et le déroulement normal de la grossesse. Souvent, un tel fibrome est découvert par accident, lors d'un examen médical de routine..

Pour la première fois, le tableau clinique et pathologico-morphologique complet du fibrome a été décrit en 1857 par le gynécologue allemand R.A. Kivish. La formation a une surface lisse ou nodulaire, en présence de pseudocavités, la consistance de la tumeur peut être étroitement élastique, avec le dépôt de sels - dur et avec un œdème prononcé - doux. Le plus souvent, le fibrome ovarien est mobile, car il a une jambe mince, longue ou large et courte, avec de nombreux vaisseaux. La torsion du pédicule du fibrome est assez fréquente.

Étant donné que le fibrome est principalement pauvre en vaisseaux sanguins, la tumeur sur la coupure a une couleur blanche ou blanc-gris et une structure fibreuse. Si la formation se développe pendant une longue période, on observe alors sur la section au centre de la tumeur des foyers d'ischémie, des hémorragies, des nécroses ou des changements dégénératifs de teinte brun-rouge. Sur le plan histologique, un fibrome est constitué de faisceaux de tissu conjonctif en forme de fuseau, étroitement imbriqués dans des directions différentes.

Selon la structure macroscopique, deux formes distinctes de fibrome ovarien sont distinguées:

  • limité - le fibrome a une capsule prononcée qui sépare la tumeur du tissu ovarien;
  • diffus - le fibrome affecte complètement le tissu ovarien et peut ne pas avoir de capsule.

Le fibrome diffus est beaucoup plus courant. Histologiquement, ces deux formes ne diffèrent pas par une grande variété et sont constituées de matière fibreuse et d'éléments cellulaires, dans des proportions quantitatives différentes. Les tissus de la formation sont généralement œdémateux et contiennent souvent des kystes. Le fibrome est une tumeur à croissance lente, mais si des changements dystrophiques se produisent dans les tissus, la croissance tumorale peut s'accélérer.

Il existe de telles complications du fibrome ovarien - torsion de la jambe, hémorragie, nécrose, suppuration de la tumeur, dégénérescence en une forme maligne.

Les raisons

Les causes exactes de l'apparition et du développement du fibrome ovarien n'ont pas été établies. Il est généralement admis que la formation se développe à partir du stroma ovarien, mais dans certains cas, le fibrome est formé à partir de tissu fibreux non spécifique. Un facteur de risque de développement d'une tumeur est un fond défavorable prémorbide d'une femme, qui comprend une pathologie endocrinienne, une diminution de la défense immunitaire, une inflammation chronique des ovaires et des appendices. Le fibrome est souvent observé avec des kystes ovariens et des fibromes utérins et peut avoir une étiologie similaire.

Manifestations cliniques

Pendant longtemps, tous les symptômes du fibrome ovarien peuvent être absents. Les petits fibromes, jusqu'à trois centimètres de diamètre, sont complètement asymptomatiques, avec la préservation des fonctions ovariennes. Les symptômes de fibromes ovariens commencent à apparaître lorsque la formation atteint une taille significative et commence à exercer une pression sur les organes pelviens adjacents.

Peu à peu, l'anémie se développe, le syndrome de Meigs se développe, qui se manifeste par une ascite, des ballonnements, des douleurs fréquentes, une tachycardie, de la fatigue, un essoufflement et une faiblesse générale. Cliniquement, les symptômes du fibrome ovarien surviennent le plus souvent avec des symptômes d'ascite et, dans 40% des cas, le développement d'une polysérosite est observé - le liquide exsudatif s'accumule dans la plèvre, la cavité abdominale, le sac péricardique. La gravité de la maladie est déterminée en pressant les organes avec du liquide.

La combinaison des symptômes du fibrome ovarien et de la triade Meigs complète (ascite, anémie, hydrothorax) indique dans certains cas un cancer de l'ovaire.

Diagnostic et traitement

Pendant une période de temps suffisamment longue, le fibrome ovarien est complètement asymptomatique et peut être détecté tout à fait par accident lors d'une chirurgie abdominale ou d'une échographie. L'un des signes diagnostiques les plus importants du fibrome est la mobilité et la densité élevées de la formation, qui distinguent le fibrome du noeud myomateux sous-azéreux de l'utérus. Le rôle principal dans le diagnostic différentiel est joué par la présence du syndrome de Meigs et d'une tumeur unilatérale.

Le diagnostic est possible sur la base des manifestations cliniques de la maladie, de l'examen par un gynécologue, des résultats de laboratoire (tests sanguins, marqueurs tumoraux HE4, CA125), des méthodes instrumentales (TDM, IRM, échographie des organes pelviens) et des données sur l'examen histologique du tissu tumoral.

Lors d'un examen gynécologique, la présence d'une formation arrondie, indolore et mobile, derrière ou sur le côté de l'utérus est déterminée. Si nécessaire, une ponction pleurale ou une ponction de la cavité abdominale est réalisée pour effectuer un examen cytologique du transsudat résultant.

Le traitement conservateur n'est pas effectué, car cela ne sert à rien, l'éducation n'est pas soumise à la résorption médicamenteuse. Le traitement des fibromes ovariens est uniquement chirurgical. La nature de l'accès et la portée complète de l'intervention chirurgicale dépendent entièrement de la taille de la tumeur, de l'âge du patient, des pathologies concomitantes existantes et de l'état de l'utérus et des autres ovaires.

En règle générale, l'ablation d'une tumeur de petite taille est réalisée de manière laparoscopique et douce. Le fibrome est simplement exfolié avec la capsule, tout en conservant la fonction générative et menstruelle de l'ovaire. Avec une tumeur de grande taille, le tissu ovarien, en raison d'une compression et d'un étirement constants, se transforme le plus souvent en une capsule du kyste ovarien et les follicules s'atrophient complètement. Dans ce cas, le traitement du fibrome ovarien consiste en l'ablation complète de l'ovaire atteint. Après la chirurgie, les phénomènes d'hydrothorax et d'ascite disparaissent complètement. En cas de lésions bilatérales des ovaires, une partie de l'ovaire le moins affecté doit être laissée.

Il n'y a pas de prévention spécifique du fibrome. Le pronostic après traitement chirurgical est favorable, la probabilité de dégénérescence des fibromes ovariens en tumeur maligne est de 1% de tous les cas. Après la fin du traitement réparateur, vous pouvez planifier une grossesse. Pour que la maladie soit détectée à temps, il est nécessaire au moins une fois par an de subir un examen par un gynécologue et de procéder à une échographie des organes pelviens.

Cet article est publié à des fins éducatives uniquement et ne constitue pas un matériel scientifique ou un avis médical professionnel..

Fibrome ovarien

Le système reproducteur chez une femme est un mécanisme spécifique qui est sensible à diverses maladies. L'impact de facteurs négatifs peut provoquer le développement d'une tumeur dans les tissus de l'ovaire. Le fibrome ovarien est un néoplasme dans la formation duquel un type de tissu conjonctif est impliqué. La nature de la maladie est bénigne. La petite taille de la tumeur ne cause pas d'inconfort à la femme. Des symptômes désagréables apparaissent avec une augmentation du volume des fibromes. Par conséquent, il est recommandé de traiter la maladie ou d'éliminer l'excroissance par une opération..

Caractéristiques de la maladie

Le fibrome ovarien est un nœud du tissu conjonctif de nature bénigne de la maladie. Dans la formation d'une tumeur, un tissu du type conjonctif fibreux du stroma ovarien ou du cordon sexuel est impliqué. Le néoplasme au cours du développement se développe en raison de ses propres cellules qui produisent du collagène. Le fibrome augmente jusqu'à 15 cm, mais le diagnostic de la maladie se produit avec des volumes plus petits. Une femme peut vivre avec un fibrome sur l'ovaire pendant assez longtemps, sans être consciente de la maladie, car la pathologie est caractérisée par une croissance lente et un développement asymptomatique.

La tumeur est inoffensive en raison du développement bénin et de l'absence de métastases, mais elle doit être traitée. Les cellules de fibrome ne se transforment pas en une forme maligne, mais lorsqu'elles se développent, les tissus les plus proches sont pressés et apportent une gêne. La maladie survient principalement après 45 ans en présence de diverses pathologies gynécologiques.

Le fibrome se développe dans une capsule spécifique, dont la surface peut être lisse ou nodulaire. La formation se développe sur une jambe de connexion, ce qui donne une mobilité prononcée au nœud. Les formes externes d'un fibrome ressemblent à un joint rond ou ovale avec une structure dense. La densité dépend du remplissage. À une concentration élevée de sels de calcium, le fibrome se forme assez solide. Une consistance molle de la tumeur est présente en cas d'œdème, le dur-élastique est diagnostiqué en présence de pseudocavités.

Variétés de pathologie

Les médecins distinguent deux types de fibromes:

  • L'aspect diffus est caractérisé par l'absence de parois externes et capture complètement l'organe entier, est diagnostiqué plus souvent.
  • La forme délimitée se développe séparément du tissu ovarien dans une capsule spéciale, la connexion se fait par la jambe.

Selon l'emplacement du néoplasme, il y a:

  • fibrome de l'ovaire gauche;
  • tumeur de l'organe droit;
  • la pathologie bilatérale affecte deux organes à la fois.

Dans la pratique médicale, il existe une variante gauche ou droite de la maladie. La vue bilatérale est rarement diagnostiquée.

Les raisons du développement de la pathologie

Pour quelle raison une tumeur commence à se développer sur l'ovaire, les médecins ne le savent toujours pas. Des recherches sur la maladie sont toujours en cours. Les scientifiques identifient un certain nombre de facteurs externes et internes qui peuvent provoquer la croissance tumorale.

La nature du développement des fibromes:

  • déséquilibre hormonal dans le corps;
  • la femme est ménopausée;
  • en surpoids;
  • maladie du système endocrinien - diabète sucré;
  • troubles de l'activité du système immunitaire;
  • la présence de maladies infectieuses du système reproducteur sous une forme chronique;
  • la présence de processus inflammatoires aigus dans les organes du système génito-urinaire;
  • prendre des contraceptifs oraux sur une base hormonale;
  • échec du cycle menstruel;
  • grossesse se développant avec de graves complications;
  • prédisposition héréditaire;
  • diagnostic d'infertilité;
  • l'endométriose des tissus du vagin et de l'utérus;
  • pathologie du système génito-urinaire de nature tumorale.

Les réalisations de la médecine moderne ont révélé un lien entre le développement des fibromes ovariens et la présence de kystes ou de fibromes dans les organes du système reproducteur. La cause de la maladie peut être un seul facteur ou plusieurs sources à la fois.

Signes de la maladie

La petite pathologie au stade initial se développe de manière asymptomatique. La première symptomatologie apparaît lorsque le nœud grossit et que les tissus les plus proches sont pressés. La période inactive du processus douloureux ne cause pas d'inconfort au patient - il n'y a pas de douleur, le cycle menstruel se déroule sans perturbations, les complications au cours de la grossesse ne sont pas enregistrées. Il est possible de détecter une pathologie à ce stade par hasard lors d'un examen de routine par un gynécologue ou d'une échographie des organes pelviens.

Un symptôme suspect apparaît lorsque la tumeur atteint 20 mm ou plus. Il y a des violations dans le travail de l'organe et des tissus voisins associés à la prolifération du nœud. Diverses perturbations de l'activité du corps et le développement de la pathologie sont enregistrées.

  • la fréquence des mictions augmente;
  • il y a des troubles du fonctionnement des intestins - constipation ou diarrhée;
  • une fatigue excessive est observée avec un petit effort physique;
  • sensation d'inconfort dans la zone de l'organe affecté;
  • l'excès de liquide s'accumule dans la cavité abdominale;
  • la fréquence cardiaque augmente de 100 à 120 battements par minute;
  • essoufflement sans raison apparente;
  • faiblesse musculaire;
  • augmentation de la production de gaz dans l'intestin grêle;
  • douleur dans la zone de développement de la tumeur;
  • la pression artérielle chute fortement;
  • l'épuisement général du corps est enregistré dans le contexte d'une détérioration de la santé.

Lorsque le fibrome de l'ovaire droit se forme, il s'accompagne souvent d'hémorragies internes. Sur le côté gauche, les hémorragies sont rarement enregistrées. Cette différence est due aux caractéristiques physiologiques de la structure des organes - l'ovaire droit est alimenté en sang de manière plus intensive.

Diagnostic de pathologie

La détection d'un néoplasme à un stade précoce est obtenue par hasard lors d'une consultation programmée avec un gynécologue. Le médecin peut sentir une bosse dans l'ovaire hypertrophié. Un sondage plus détaillé de différents côtés révèle la mobilité caractéristique du nœud avec la présence d'une structure élastique dense. Pour confirmer le diagnostic préliminaire, le gynécologue prescrira un examen supplémentaire.

Le diagnostic comprend un certain nombre d'études en laboratoire et instrumentales du corps:

  • un frottis est prélevé sur les parois du vagin pour identifier les pathologies inflammatoires et infectieuses dans les organes du système génito-urinaire;
  • le sang est examiné pour une diminution ou une augmentation des niveaux d'hormones;
  • un test sanguin pour la présence de marqueurs tumoraux aide à identifier la malignité ou la bénignité du néoplasme;
  • l'examen échographique (échographie) montre la composition structurelle, le type et les limites de l'éducation;
  • l'échographie peut détecter le degré d'irrigation sanguine de la tumeur;
  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomodensitométrie (CT) sont considérées comme des méthodes plus informatives pour l'examen des fibromes;
  • une ponction du matériel biologique est effectuée puis une histologie est réalisée dans un hôpital pour confirmer le diagnostic et déterminer le type de pathologie;
  • la laparoscopie aide à identifier le degré de lésion des organes et à déterminer en détail la composition structurelle du néoplasme.

Pour déterminer le cours du traitement, le médecin doit établir un diagnostic précis de la maladie. L'apparence du fibrome et les symptômes manifestés sont similaires à ceux d'autres phoques se développant dans les tissus de l'ovaire - kystes, fibromes, cancer et autres formations nodulaires. Par conséquent, il est nécessaire d'exclure les pathologies possibles et d'identifier le type réel de tumeur..

Sur la base des résultats des tests obtenus, le médecin sera en mesure de déterminer le traitement correct et la rééducation ultérieure du patient..

Traitement de pathologie

Il est impossible de guérir la maladie sans chirurgie. Le traitement médicamenteux n'affecte pas les cellules fibroïdes. La prise de médicaments au stade du traitement ne conduit qu'à un développement ultérieur de la tumeur et à des complications possibles. Macrodrug est prescrit à une femme après avoir retiré le sceau du tissu ovarien - cela vous permet d'accélérer le processus de récupération du corps.

L'opération d'élimination de la pathologie est réalisée avec le plus grand soin et en préservant la capacité de reproduction de l'organe. Cela permet à la patiente de devenir enceinte à l'avenir et de donner naissance à un enfant en bonne santé sans conséquences et complications possibles. Le principe de l'intervention chirurgicale est l'ablation complète du néoplasme avec la capsule existante, mais sans lésion du tissu ovarien (avec fibrome délimité). Dans le cas de la forme diffuse, les tissus endommagés sont excisés tout en préservant la plupart des parties saines de l'organe.

Pour les patients après 45 ans, une ablation complète de l'ovaire avec un nœud pathologique actuel est possible.

La maladie est éliminée à l'aide de:

  • Laparotomie - les petits phoques sont excisés;
  • Une chirurgie abdominale est nécessaire pour les grosses lésions.

Avant l'opération, le patient est préparé. Il est nécessaire de se rendre à l'hôpital 1 à 2 jours avant la procédure. À ce moment, un examen supplémentaire est attribué:

  • le sang est étudié pour la nature du VIH, de la syphilis et de l'hépatite C, B;
  • examiner également la composition hématologique des indicateurs des principaux éléments;
  • l'urine est testée pour la présence de leucocytes;
  • le groupe et le rhésus du sang sont découverts;
  • la biochimie fournit des informations sur le niveau de glucose, de bilirubine et de protéines totales;
  • un frottis répété des parois vaginales est effectué;
  • l'activité cardiaque est examinée en effectuant un électrocardiogramme (ECG);
  • un test de coagulation sanguine est également nécessaire;
  • une image de fluorographie (FLG) est réalisée.

Un examen supplémentaire est effectué pour identifier les éventuels excès négatifs dans le processus de la maladie. L'écart d'un paramètre est considéré comme une contre-indication à l'opération. Il vaut la peine de reporter l'intervention et de restaurer l'indicateur - cela évitera des conséquences graves.

Avant le retrait du fibrome, le dernier repas est pris 7 heures avant. Prise d'eau - 10 heures avant. Toute intervention chirurgicale est réalisée à jeun. De nombreuses polycliniques effectuent en outre une procédure de nettoyage de l'intestin avec un lavement ou un laxatif. L'opération dure 30 à 40 minutes.

Pendant la période de rééducation, il est recommandé aux patients de faire des mouvements actifs pour éviter les adhérences. De plus, des préparations du groupe d'enzymes protéolytiques sont prescrites - cela aide à soulager la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens préviennent l'inflammation postopératoire. Les antibiotiques sont prescrits lorsqu'il existe un risque d'infections bactériennes. Des anticoagulants sont nécessaires pour fluidifier le sang.

Le traitement avec des remèdes populaires est interdit en raison de l'inefficacité et de la perte de temps. Les médecins déconseillent de croire aux guérisseurs traditionnels et de perdre un temps précieux. La détection précoce de la maladie permet une élimination économe de la tumeur avec une lésion minimale de l'organe.

Pronostic et conséquences possibles de la maladie

Le fibrome fait référence à des pathologies bénignes sans symptômes dangereux pour la santé d'une femme. Le pronostic d'un traitement rapide est toujours favorable. Les complications pendant le traitement sont enregistrées chez 1% des patients. La récidive de la maladie est rarement diagnostiquée. Fondamentalement, la récupération après la chirurgie est complète. Vous devez planifier une grossesse après un cycle complet de rééducation et de récupération du corps. Cela devrait être discuté avec votre médecin..

L'absence de traitement et l'élimination des fibromes peuvent être accompagnées des conséquences suivantes:

  • nécrose des tissus endommagés;
  • hémorragie interne;
  • inflammation avec des signes de suppuration;
  • infection secondaire du corps;
  • la torsion de la tige tumorale se produit avec le développement de complications correspondantes.

Prévention de la pathologie

Des mesures préventives pour empêcher le développement de fibromes sont de subir régulièrement des examens gynécologiques. Une consultation d'un gynécologue est recommandée tous les 6 mois. Des examens échographiques systématiques des organes du système reproducteur permettront de détecter la maladie à un stade précoce et de commencer le traitement.

Suivre des règles simples vous permettra d'éviter la maladie et la chirurgie. La maladie peut être traitée, mais être diagnostiquée prendra beaucoup de temps et d'efforts.

Caractéristiques du fibrome ovarien et chirurgie pour l'éliminer

Le fibrome ovarien est une tumeur bénigne, souvent unilatérale, non fonctionnelle, caractérisée par des symptômes bénins. Cette maladie n'est pas parmi les plus courantes et est diagnostiquée lorsque le néoplasme atteint une taille significative. La tumeur a une forme arrondie, une surface plane ou noueuse, située sur le pédicule, qui détermine sa mobilité. Peut être doux ou dur, dense et élastique.

Le fibrome ovarien est enlevé pendant la chirurgie, souvent avec l'épididyme affecté. Avec un développement prolongé, la tumeur peut atteindre 12 cm de taille transversale. Une petite formation le plus souvent ne dérange pas les patientes et ne provoque pas de douleur ou de dysfonctionnement de l'ovaire.

Variétés et causes de développement

La médecine moderne ne nomme pas les raisons exactes du développement de la tumeur, mais il est précisément établi que le fibrome ovarien survient souvent dans le corps des femmes souffrant de:

  • violation de la fonctionnalité du système endocrinien;
  • immunité réduite;
  • maladies inflammatoires chroniques du système génito-urinaire.

Une attention particulière doit être accordée aux femmes qui ont subi un traitement pour l'infertilité, si des médicaments hormonaux ont été prescrits et utilisés pour obtenir un résultat positif. Ces patients sont à risque et sont référés par le gynécologue pour un examen complémentaire afin de détecter un néoplasme bénin constitué de tissu conjonctif ou fibreux.

Un trait caractéristique de cette maladie est le fait qu'en présence d'un petit néoplasme, une femme peut devenir enceinte et porter un fœtus. Le fibrome ovarien et la grossesse sont parfaitement compatibles. La présence d'une petite tumeur n'interfère pas avec le développement du fœtus. Cependant, les gynécologues recommandent fortement de planifier une grossesse après un examen préventif et, en cas de fibrose, un cours du traitement prescrit a été effectué..

Les spécialistes distinguent deux formes de tumeur qui diffèrent par leur structure macroscopique:

  1. Délimité. Il comporte une capsule prononcée qui sépare la tumeur du tissu ovarien.
  2. Diffuser. N'a pas de capsule et affecte complètement l'ovaire.

Le manque de traitement efficace en temps opportun peut conduire à:

  • au développement de la nécrose tissulaire;
  • tordez les jambes;
  • le développement du processus inflammatoire et l'apparition de contenus purulents;
  • dégénérescence d'un néoplasme en une tumeur maligne;
  • saignement interne abondant.

Les complications peuvent être évitées en effectuant des diagnostics précis en temps opportun, ce qui permet non seulement d'identifier la tumeur, mais également de prendre les mesures appropriées pour s'en débarrasser..

Les symptômes de la maladie

La médecine moderne identifie les signes suivants de fibrome:

  • inconfort dans la région pelvienne;
  • mictions plus fréquentes;
  • apparition soudaine de l'acné;
  • croissance nettement accrue des poils;
  • sensation de pression sur la vessie;
  • constipation d'étiologie inconnue.

Les symptômes de la maladie sont rarement prononcés et n'apparaissent que si la tumeur de l'un des ovaires atteint une taille significative.

Dans certains cas, les patients remarquent une augmentation déraisonnable du poids et de la taille abdominale associée à l'ascite. L'accumulation de liquide entraîne une gêne dans la région pelvienne et la miction et les selles deviennent douloureuses.

Au début du développement de la maladie, lorsque la taille de la tumeur est suffisamment petite, les symptômes de la maladie n'apparaissent pas et la tumeur peut être détectée par hasard. Dans les cas où la maladie n'a pas été détectée à temps et que la tumeur continue de croître et de se développer, des signes caractéristiques de fibrome ovarien apparaissent - la triade de Meigs:

  • ascite (accumulation de liquide dans les cavités abdominale et pleurale);
  • anémie;
  • cachexie (épuisement important et rapide du corps).

En outre, une femme se plaint d'une faiblesse générale et d'une détérioration de la santé, de palpitations et de changements de pression artérielle, de douleurs dans la zone de l'organe affecté, d'une sensation de lourdeur et de tension dans l'abdomen. Un essoufflement et une fatigue rapide, des étourdissements et une transpiration accrue sont possibles.

Parmi les tumeurs de l'ovaire, le néoplasme le plus courant, constitué de zones comprenant une fibrose avec des cavités kystiques. Il s'agit d'un cystadénofibrome, dont les signes ne diffèrent pas des symptômes du fibrome et dont la manifestation principale reste l'ascite, l'anémie, la prise de poids, les irrégularités menstruelles ou l'arrêt complet des menstruations.

Tout cela incite une femme à se tourner vers un gynécologue, qui effectuera des mesures de diagnostic, avec la différenciation obligatoire de la fibrose avec des affections telles que les néoplasmes malins, le kyste folliculaire et bien d'autres..

Diagnostic de la tumeur fibreuse

Il est souvent possible de détecter la présence de fibromes par hasard, lors d'un examen de routine.

Cliquez pour agrandir

Un diagnostic précis peut être effectué à l'aide de méthodes de diagnostic modernes. Ceux-ci inclus:

  1. Examen gynécologique, au cours duquel le médecin est en mesure d'identifier les néoplasmes.
  2. Examen échographique pour confirmer la présence d'une tumeur dans l'un des ovaires ou pour annuler un diagnostic préliminaire.
  3. Les symptômes de la maladie sont confirmés par les plaintes du patient et les informations obtenues lors de la collecte d'un historique détaillé de la vie et de la maladie.
  4. Les difficultés de diagnostic obligent le médecin à orienter les patients vers une tomodensitométrie ou une IRM, et dans les cas particulièrement difficiles, un examen histologique est prescrit.
  5. Parfois, sur décision du médecin, le patient doit faire un test sanguin pour les marqueurs tumoraux.

La complexité du diagnostic réside dans le fait que le fibrome ovarien capsulé délimité, à la fois droit et gauche, peut être confondu avec un myome. Seul un diagnostic approfondi permettra de clarifier la nature de l'éducation et de prescrire un traitement efficace approprié.

Le moment déterminant du diagnostic est l'examen du tissu obtenu lors de la laparoscopie. De plus, la ponction est d'une grande importance, au cours de laquelle un transsudat de la cavité abdominale est prélevé pour examen..

Traitement des tumeurs de type fibreux

La particularité de la thérapie du fibrome ovarien est que cette maladie ne se prête pas à un traitement médicamenteux conservateur. La tumeur a un taux de survie élevé et reste dans le corps pendant de nombreuses années. Tout en conservant sa taille, il ne dérange pas le patient, ne se dissout pas et donc un traitement conservateur n'est pas efficace.

Les gynécologues pensent que dans tous les cas, une intervention chirurgicale est nécessaire, au cours de laquelle la tumeur sera retirée. Les caractéristiques de l'opération dépendent:

  • quelle taille le néoplasme a atteint et quelle est sa forme;
  • quel âge a le patient (est-il nécessaire de préserver les ovaires ou est-il possible d'enlever la tumeur avec les appendices);
  • à quel point la tumeur est accessible;
  • existe-t-il d'autres processus pathologiques ou maladies dans le corps du patient?
  • un ou les deux appendices sont touchés par la maladie.

Ablation laparoscopique des fibromes

La petite tumeur est enlevée par laparoscopie, au cours de laquelle la capsule tumorale est «exfoliée» et l'ovaire reste fonctionnel. L'élimination des tumeurs qui ont atteint de grandes tailles est difficile en raison du fait qu'au cours du développement de la maladie, le corps de l'ovaire lui-même change. Sous la pression constante du fibrome, il s'aplatit, s'étire voire s'atrophie.

L'ablation laparoscopique fait référence aux méthodes douces d'élimination de la tumeur, car une telle opération ne nécessite pas une incision significative dans le bas de l'abdomen. Un laparoscope est un tube long et fin équipé d'une source lumineuse et d'un système de lentilles. Le plus souvent, il est injecté dans le nombril, car c'est là que le tissu musculaire dense est absent. Le fibrome est brûlé avec un laser et retiré à travers le trou résultant. Après cette opération, la patiente ne passe qu'une nuit dans le service, et après quelques jours, elle reprend sa vie habituelle..

Une grande incision est pratiquée lorsqu'un fibrome important est retiré et retiré avec l'ovaire. Cette décision est prise parce que les gros fibromes se retrouvent le plus souvent chez les femmes âgées de 40 à 60 ans. Cela signifie qu'il n'y a aucune raison de préserver la fertilité et que l'organe affecté par la maladie peut être retiré sans crainte de nuire à la santé du patient..

Cependant, les gynécologues ne refusent pas de traiter la fibrose avec des médicaments hormonaux, bien qu'ils avertissent les patients à l'avance qu'un tel traitement n'est pas efficace..

Médecine traditionnelle et fibrose

En raison de l'absence de mesures préventives spéciales pouvant empêcher le développement de la maladie, les gynécologues recommandent vivement à toutes les femmes, quels que soient leur âge et la présence d'enfants, de subir des examens préventifs au moins une fois par an. En ce qui concerne les mesures visant à prévenir le développement de la maladie, les médecins conseillent de faire attention à une bonne nutrition et à un mode de vie sain..

Le traitement des fibromes ovariens avec des remèdes populaires comprend l'utilisation d'infusions et de décoctions à base d'herbes et de plantes médicinales. Le but de ce traitement est de renforcer le système immunitaire, de lutter contre les processus inflammatoires dans le corps et de nettoyer l'organisme. Lorsqu'ils recommandent divers frais médicaux, les gynécologues soulignent qu'il vaut mieux les acquérir dans un réseau de pharmacies que auprès de grands-mères sur le marché, afin qu'ils puissent cuisiner seuls plus tard, au risque de se blesser en raison de proportions incorrectes de certains composants..

Le jus de chélidoine et de carotte, la camomille et la propolis, le jus de betterave et de pomme de terre, l'ortie et la fraise des bois sont utilisés comme moyen de traitement des fibromes ovariens dans la médecine traditionnelle..

Des conseils doivent être apportés avec prudence lors de la préparation des formulations pour bains chauds. Les gynécologues ne recommandent pas à leurs patients de rester longtemps dans un bain avec de l'eau chaude, surtout si une infusion d'herbes médicinales y est ajoutée - la réaction du corps peut être imprévisible. Ceci est lourd de saignements, de baisse de la pression artérielle, de vertiges et de faiblesse générale. De plus, un tel auto-traitement peut provoquer le développement accéléré de la maladie..

Ayant décidé de suivre un traitement du fibrome ovarien à l'aide de la médecine traditionnelle, vous devez savoir qu'un tel traitement sera assez long et durera au moins 2-3 mois. Vous ne devez pas vous attendre à une amélioration instantanée, mais vous ne pouvez pas interrompre la prise de décoctions et d'infusions. Il est important de savoir que toutes ces formulations, préparées correctement, aident à augmenter la résistance du corps, ralentissent le développement de la maladie, rétablissent l'équilibre hormonal et augmentent l'immunité. La plupart des plantes médicinales ont des propriétés anti-inflammatoires et ont un effet tonique.

Comment se manifeste et traite le fibrome ovarien??

Le traitement des fibromes ovariens peut être compliqué par un certain nombre de pathologies concomitantes. En général, cette maladie n'est pas aussi courante que, par exemple, les fibromes utérins, mais nécessite néanmoins une attention particulière. Cette affection se fixe principalement chez les femmes à un âge plus proche de la ménopause, environ entre 40 et 60 ans.

Comment se manifeste le cystadénofibrome? ?

Ce que c'est ? Le fibrome ovarien est une tumeur bénigne qui se transforme rarement en une tumeur cancéreuse. Mais comme il y a un petit pourcentage de malignité dans le cancer, une visite rapide chez un médecin et un traitement précoce vous éviteront de terribles conséquences..

Pour la première fois, le fibrome ovarien a été décrit par le gynécologue allemand R.A. Kiwishi, c'est lui qui a décrit en détail l'image morphologique des nœuds détectés. La formation est un nœud ovale ou rond de contenu dense, atteint une taille de 10 à 12 cm. Les particularités d'un tel nœud incluent le fait qu'avec son œdème, les cellules prennent la forme d'un astérisque et contiennent à l'intérieur de nombreux vaisseaux.

Ainsi, en gynécologie, deux formes de manifestation du fibrome ovarien ont été distinguées:

  1. Vue limitée. La formation a une capsule clairement définie. Il sépare le processus pathologique des tissus sains.
  2. Vue diffuse. La gonade des ovaires fusionne complètement dans le processus pathologique et recouvre le tissu ovarien de l'organe.

Complications possibles

Si vous ne commencez pas le traitement du fibrome ovarien à temps, un certain nombre de complications se développent, ce qui nuit considérablement à la santé d'une femme:

  1. Hémorragie soudaine.
  2. Pénétration de l'infection, début de la suppuration.
  3. Modifications nécrotiques des tissus tumoraux.
  4. Torsion des jambes fibroïdes, dans lesquelles les vaisseaux sanguins sont pincés.
  5. Malignité, en d'autres termes, lorsque le cystadénofibrome dégénère en une tumeur cancéreuse. Ce processus se produit chez des patients isolés..

Raisons possibles

Il existe de nombreuses raisons et facteurs étiologiques qui contribuent au développement des fibromes ovariens, mais aucun médecin n'en nommera la cause principale. Puisqu'il s'agit d'un complexe de moments prédisposants qui conduisent finalement à la croissance de cellules tumorales dans l'organe.

Ainsi, le cystadénofibrome peut se développer dans le contexte des troubles suivants:

  1. La présence de maladies dans les organes pelviens avec une direction spécifique ou chronique.
  2. Les troubles génétiques.
  3. Troubles hormonaux pendant certaines périodes de la vie, par exemple pendant la grossesse, avec la ménopause, etc..
  4. Pathologies associées à une perturbation du système endocrinien, en particulier la présence de maladies telles que le diabète sucré ou l'obésité.
  5. Diminution du système immunitaire.
  6. Maladies somatiques sévères.
  7. Pathologies associées au cycle menstruel de la femme, présence de maux qui excluent la grossesse.
  8. Inflammations des ovaires et des trompes de Fallope d'origine infectieuse et non infectieuse.
  9. Endométriose avec invasion des gonades.
  10. Présence de kystes ovariens ou de fibromes utérins.
  11. Changement fréquent de partenaires sexuels et présence de maladies sexuellement transmissibles.
  12. Port à long terme d'un dispositif intra-utérin, prise de contraceptifs hormonaux, etc..

Tous ces troubles sont des facteurs prédisposant au développement des fibromes ovariens.

Manifestations symptomatiques

Si le fibrome ovarien est de petite taille et ne dépasse pas 3 cm, il ne se manifestera pas d'une manière ou d'une autre. Avec la croissance du nœud, lorsque la capsule ou les tissus ovariens s'étirent, les premiers symptômes commencent à apparaître. Au fur et à mesure qu'elle augmente, les symptômes de la maladie augmentent. Le cystadénofibrome est caractérisé par les manifestations suivantes:

  1. Inconfort et douleur mineure dans le bas de l'abdomen pendant la période initiale.
  2. Retard du cycle menstruel jusqu'à 3-4 mois.
  3. Le développement du syndrome de Meigs, caractérisé par l'apparition d'ascite, d'anémie, de pleurésie. L'ascite, lorsque le liquide s'accumule dans la cavité abdominale, se manifeste par des ballonnements, une hypertrophie, des douleurs et une expansion des veines saphènes dans la paroi abdominale antérieure. La femme développe un essoufflement et une tachycardie.
  4. Dans de rares cas, dans le contexte de la pleurésie, un hydrothorax se produit. Cela se produit si le liquide ascitique pénètre dans la cavité pleurale par les trous du diaphragme.
  5. La manifestation de la clinique "abdomen aigu".
  6. Une décharge mélangée avec du sang apparaît du vagin.
  7. Symptômes d'intoxication générale du corps: malaise général, faiblesse, palpitations cardiaques, fatigue, fièvre, etc..

Contrairement aux fibromes utérins, le cystadénofibrome est plus aigu.

Diagnostic du fibrome

Le médecin peut détecter accidentellement une tumeur dans l'ovaire lors d'un examen de routine du patient. Avec un examen bimanuel dans une chaise gynécologique, le médecin peut ressentir une formation dense de nature mobile, située sur le côté ou à l'arrière de l'utérus. La palpation de ce nœud ne fait pas mal au patient.

Pour établir un diagnostic précis, une femme est envoyée pour un examen supplémentaire:

  1. Pour exclure la nature cancéreuse de la tumeur, une analyse est faite pour les marqueurs tumoraux.
  2. Pour détecter un processus infectieux, un frottis vaginal est effectué pour un examen microscopique et culturel.
  3. L'échographie et la CDC (technologie d'imagerie du flux sanguin) permettent de caractériser la tumeur par sa forme et sa structure, ainsi que par sa vascularisation (apport sanguin).
  4. En cas de doute, la TDM et l'IRM sont réalisées lors de l'échographie.
  5. Si une ascite s'est développée, une ponction de la cavité pleurale est effectuée et des échantillons du transsudat sont prélevés afin de l'étudier plus avant.

Avec le fibrome ovarien, le diagnostic différentiel est très important afin de distinguer la maladie d'affections similaires. Par exemple, des pathologies telles que les kystes ovariens fonctionnels, le cancer, les ganglions myomateux de l'utérus (contrairement aux fibromes, ils sont immobiles).

Quel devrait être le traitement?

Les études laparoscopiques fournissent également des informations importantes. La procédure implique l'introduction dans l'organe d'un appareil spécial équipé d'une caméra, sur l'écran, vous pouvez voir toute la partie interne à l'emplacement de l'ovaire. Au moment de l'opération, après confirmation du diagnostic, le chirurgien retire immédiatement la tumeur. Et tout cela se fait par de petites perforations dans la paroi abdominale..

Avec le fibrome ovarien, le traitement est principalement chirurgical. Par conséquent, il est si important de s'engager dans la prévention des maladies du système reproducteur, plutôt que de subir une intervention chirurgicale..

Le chirurgien effectue la procédure avec un risque minimal d'affecter les tissus d'organes sains. Surtout si la femme envisage une grossesse à l'avenir. Il est plus facile d'enlever une tumeur limitée de petite taille, puis la capsule est retirée, tandis que l'ovaire lui-même reste indemne.

Si la patiente est déjà entrée dans le stade de la ménopause, l'ovaire est complètement retiré, surtout si la défaite de cet organe a commencé.

Afin de ne pas amener la maladie à de tels stades, effectuez en temps opportun des examens préventifs avec un gynécologue. Le fibrome ovarien (cystadénofibrome) peut ne pas se développer du tout avec un mode de vie approprié.

Fibrome ovarien

Le fibrome ovarien est un tissu conjonctif, une tumeur hormonalement inactive de l'ovaire qui a une étiologie bénigne. Il s'agit d'une pathologie assez courante, qui survient parmi les néoplasmes ovariens bénins dans tous les dix cas, se développant le plus souvent à l'âge adulte (40-60 ans). Les symptômes apparaissent généralement lorsque la tumeur atteint une grande taille et que diverses complications se développent. Pour le diagnostic, des examens gynécologiques standard sont utilisés et un diagnostic de clarification est possible après une biopsie du tissu tumoral. L'ablation de la tumeur est généralement effectuée pour traiter les fibromes ovariens.

Formes de fibromes ovariens

Le fibrome ovarien est une formation mobile arrondie ou ovoïde sur un pédicule à surface noueuse ou plate, pouvant atteindre 10-12 cm de taille.La consistance est différente et dépend de plusieurs facteurs, à savoir:

  • La présence de pseudocavités - étroitement élastiques;
  • Œdème sévère - léger;
  • Dépôt de sels de calcium - solide.

Le fibrome ovarien se compose de faisceaux entrelacés de tissu conjonctif (cellules fusiformes) de couleur blanc-gris. Les tissus tumoraux sont souvent œdémateux et peuvent contenir des kystes. Le fibrome contient un petit nombre de vaisseaux, mais avec une longue existence en son centre, des foyers d'ischémie avec hémorragies, nécroses, ainsi que des changements dégénératifs avec une teinte brun-rouge peuvent se former.

Il existe deux formes de fibromes ovariens:

  • Délimité, dans lequel la tumeur a une capsule distincte qui la sépare du tissu ovarien;
  • Diffus, dans lequel l'ovaire est complètement affecté.

En règle générale, le fibrome ovarien se développe lentement, mais dans le contexte de changements dystrophiques, sa croissance peut s'accélérer considérablement. Avec une petite taille, la tumeur n'affecte pas de manière significative la fonction de l'ovaire. Le cycle menstruel dans la plupart des cas n'est pas perturbé et la tumeur n'est pas un obstacle à l'apparition et à la gestation de la grossesse.

Parmi les principales complications du fibrome ovarien figurent la nécrose, la torsion de la jambe, la suppuration de la tumeur, l'hémorragie, le risque de malignité.

Causes et symptômes du fibrome ovarien

Les raisons exactes du développement du fibrome ovarien n'ont pas été établies. Les principaux facteurs de risque comprennent:

  • Contexte prémorbide défavorable avec pathologie endocrinienne, par exemple, troubles menstruels et reproductifs;
  • Immunité réduite;
  • Processus inflammatoire dans les appendices et les ovaires (ovariite, annexite).

Dans certains cas, le fibrome ovarien ne se développe pas indépendamment, mais simultanément avec d'autres pathologies ayant les mêmes facteurs étiologiques (avec un kyste ovarien ou un myome utérin). Avec le développement de fibromes avec d'autres maladies, les signes cliniques sont déterminés par leur totalité.

Les symptômes du fibrome ovarien n'apparaissent généralement pas avec une petite tumeur (pas plus de 3 cm). En cours de croissance, la tumeur peut entraîner le développement de signes du syndrome de Meigs (anémie, ascite, pleurésie) et se manifester par des douleurs, des ballonnements, un essoufflement, une faiblesse générale, une tachycardie, de la fatigue.

L'ascite est l'un des symptômes les plus courants des fibromes ovariens. Il se développe lorsque le transsudat est libéré de la tumeur dans la région abdominale. Le liquide ascitique pénètre dans la cavité pleurale de la cavité abdominale à travers les fissures du diaphragme, où il s'accumule. Dans le contexte de la dégénérescence maligne de la tumeur, une polysérosite et une cachexie peuvent se développer. Dans le même temps, la gravité de l'évolution de la maladie est largement déterminée par la compression des organes voisins par un liquide. De plus, lorsque les jambes de la tumeur sont tordues et que d'autres complications (dans le contexte d'une hémorragie et d'une nécrose), des symptômes sévères d'irritation de la cavité abdominale peuvent survenir.

Diagnostic du fibrome ovarien

Le diagnostic est compliqué par le fait que le fibrome ovarien est généralement asymptomatique pendant longtemps. Assez souvent, il est découvert par accident lors de recherches ou d'une intervention chirurgicale pour une autre maladie..

Le diagnostic des fibromes ovariens est posé sur la base des manifestations cliniques, après examen par un gynécologue et réussite d'un certain nombre d'études:

  • Diagnostics de laboratoire, y compris les marqueurs tumoraux CA-125, formule sanguine complète;
  • Méthodes instrumentales - IRM, échographie et tomodensitométrie des organes pelviens;
  • Examen histologique du tissu de la tumeur enlevée.

Le gynécologue, lors de la réalisation d'une étude, détermine généralement la présence d'une formation indolore et mobile sur le côté ou derrière l'utérus, qui a une surface plate ou noueuse et une consistance dense, et dans certains cas, pierreuse.

L'échographie avec CDC révèle également une formation arrondie ou ovale avec des contours clairs et uniformes et une structure écho-positive homogène. Si les vaisseaux ne sont pas visualisés dans le CDC, cela indique l'avascularité des fibromes ovariens.

En termes de spécificité et de sensibilité, l'IRM et la TDM sont équivalentes à l'échographie. Aussi, pour poser un diagnostic, il est possible de réaliser une ponction de la cavité abdominale et une ponction pleurale, suivies d'un examen cytologique de l'échantillon de tumeur obtenu. Le facteur déterminant dans le diagnostic du fibrome est l'examen histologique des tissus de la tumeur enlevée..

Pronostic, prévention et traitement du fibrome ovarien

Le traitement des fibromes ovariens avec des médicaments est inefficace, par conséquent, une fois le diagnostic posé, son retrait rapide est obligatoire. La nature de l'accès et le volume de l'intervention chirurgicale sont individuels et dépendent de nombreux facteurs: âge, état général, taille de la tumeur, état de l'utérus et des autres ovaires, présence d'une pathologie concomitante.

En règle générale, les jeunes femmes présentant une petite taille de fibromes ovariens sont éliminées par laparoscopie, ce qui préserve les fonctions menstruelles et génératives. Pour les femmes âgées en période préménopausique, il est conseillé de retirer la tumeur simultanément avec l'appendice, et en cas de lésions bilatérales des ovaires, si possible, laisser une partie de l'un d'entre eux.

Il n'y a pas de moyens spécifiques pour empêcher le développement de fibromes ovariens. Afin de diagnostiquer la pathologie à temps et d'éviter le développement de complications, il est recommandé de consulter régulièrement un gynécologue (au moins une fois par an) et de procéder à une échographie des organes pelviens.

Selon les statistiques, la probabilité de malignité du fibrome ovarien est de 1% et, en général, le pronostic de la maladie est favorable. Si la tumeur a été retirée chez une femme en âge de procréer, les médecins conseillent de planifier une grossesse à la fin du traitement de rééducation.