Principal
Tératome

Tumor marker protein S100 - décodage des analyses chez Oncoforum

La protéine S100 a été découverte par B. Moore en 1965, mais à ce jour, des recherches et un développement clinique sont en cours sur les changements du niveau de protéine en cas de lésion des tissus cérébraux et le diagnostic de mélanome..

La protéine S100 remplit de nombreuses fonctions, à la fois intracellulaires et extracellulaires: transmission de l'influx nerveux, régulation de l'activité synaptique et fonction immunitaire du système nerveux central. Les astrocytes sont la principale source de production de cette protéine, donc le principal domaine d'application de l'étude est les dommages aux tissus cérébraux (astroglie). L'astroglie est un cadre pour les neurocytes et constitue une partie importante du tissu cérébral. Le niveau de protéine S100 peut également augmenter avec le développement de néoplasmes malins, divers types de cancer provoquent des changements polymorphiques du niveau de protéine S100 (marqueur tumoral).

La protéine S100 est un marqueur tumoral du mélanome et d'autres néoplasmes malins, un marqueur de maladies inflammatoires, de lésions cérébrales traumatiques, d'hémorragies sous-arachnoïdiennes, d'accidents vasculaires cérébraux et d'autres pathologies du système nerveux central. Pour le diagnostic du mélanome, des dimères S100 (ββ + αβ) sont utilisés, une augmentation du taux de dimère S100 (ββ) indique des lésions cérébrales, une augmentation de la protéine S100 (αα) indique des lésions des muscles striés, des reins, du foie.

Dans la pratique clinique, non seulement la protéine S100 est utilisée, mais les anticorps dirigés contre celle-ci sont également d'une grande importance dans la régulation de l'activité de cette protéine. Les anticorps, se liant à la protéine S100, suppriment l'induction d'une potentialisation à long terme dans les neurocytes, grâce à laquelle les anticorps dirigés contre la protéine peuvent être utilisés dans le traitement de l'alcoolisme et des symptômes de sevrage.

En pratique clinique, les fractions S100A1B et S100BB sont utilisées, qui sont produites par les astrocytes, les cellules de mélanome et, en petites quantités, par d'autres tissus. La protéine S100 n'est pas utilisée pour le diagnostic primaire du mélanome malin, mais uniquement pour déterminer le stade du processus, la prévalence, la présence et le nombre de métastases. De plus, l'étude dynamique des taux de protéines S100 permet d'évaluer l'efficacité du traitement et le degré de régression du mélanome.

Indications pour l'analyse des protéines S100

L'évaluation du taux de protéine S100 est utilisée dans le traitement du mélanome malin: la comparaison des résultats de l'analyse primaire avec les résultats ultérieurs effectués pendant le traitement du mélanome permet d'évaluer le degré de régression tumorale, de prédire la présence et le nombre de métastases et de détecter en temps opportun la rechute du mélanome. Si un taux élevé de protéine S100 est détecté pour la première fois, il est recommandé de refaire le test dans deux laboratoires différents pour exclure un résultat faux positif.

De plus, l'analyse de la protéine S100, des anticorps dirigés contre celle-ci, est effectuée en cas de lésion du système nerveux central d'origines diverses: ces indicateurs commencent à se développer dès les premiers jours après un accident vasculaire cérébral, une hémorragie, une lésion cérébrale traumatique et leur niveau correspond au degré de lésion du tissu cérébral. C'est pourquoi le S100 est largement utilisé pour évaluer les lésions cérébrales et prédire la récupération et la vie plus tard..

Décoder les résultats

Le niveau normal de protéine S100 dans le sang pour les adultes (plus de 14 ans) qui ne souffrent d'aucune pathologie est inférieur à 0,105 μg / L, dans le liquide céphalo-rachidien - moins de 5 μg / L. Un excès de cet indicateur peut indiquer la présence d'un mélanome malin (cependant, ce diagnostic ne se fait pas uniquement sur la base des résultats de l'analyse de la protéine S100 du marqueur tumoral); maladies métaboliques et lésions du système nerveux central; hémorragies intracrâniennes d'origines diverses (SAH, accident vasculaire cérébral); La maladie d'Alzheimer; SLE; encéphalopathie dans le contexte de lésions hépatiques; exacerbation des troubles bipolaires; sur le degré de lésion cérébrale après réanimation dans le contexte d'un arrêt cardiaque.

Lors de l'évaluation de l'efficacité du traitement du mélanome, il convient de garder à l'esprit qu'un dépassement des niveaux seuils de protéine S100 de 4,9% est possible chez les personnes en bonne santé (par exemple, après un effort physique intense, son niveau augmente également avec l'âge). Chez les patients atteints de mélanome asymptomatique, cet excès est en moyenne de 5,5%; avec métastases régionales 12%; les métastases à distance provoquent un excès de l'indicateur de 43 à 47%.

Une augmentation du niveau de protéine S100 avec des dommages au système nerveux a une forte corrélation avec la gravité des dommages. En règle générale, un taux sanguin de S100 supérieur à 0,3 μg / L indique un mauvais résultat. Les valeurs normales de la protéine S100 en combinaison avec l'absence de pathologie du SNC à la tomographie permettent de parler avec une certitude à 100% de l'absence de lésion cérébrale. Une augmentation de l'indicateur, associée à la réception de données sur la pathologie cérébrale par tomographie, permet de suspecter des lésions du tissu nerveux, bien que l'analyse ait une faible spécificité - un excès significatif des niveaux de seuil S100 peut être observé chez 30 à 50% des patients sans manifestations cliniques prononcées avec un bon pronostic. Avec les hémorragies sous-arachnoïdiennes, le niveau de S100 augmente considérablement dans le liquide céphalo-rachidien et reste dans la plage normale dans le sang.

Un excès de protéine S100 dans le sang de plus de 1,5 μg / L après asystole et mesures de réanimation est un signe pronostique extrêmement défavorable..

Analyse du marqueur tumoral de la protéine S100

Une analyse immunochimique avec détection par électrochimiluminescence est effectuée. L'analyse utilise du sérum sanguin ou du liquide céphalo-rachidien.

Préparation à l'administration d'un marqueur tumoral

L'analyse de la protéine S100, les anticorps dirigés contre elle ne nécessitent pas de préparation particulière. Pour obtenir des résultats corrects, il n'est pas recommandé de manger 4 heures avant le don de sang (il est optimal de donner du sang le matin à jeun, avant 12h00). Une activité physique intense est interdite avant l'analyse, car elle peut entraîner une augmentation du taux de protéine S100.

Où pouvez-vous obtenir un test de protéine S100

Vous pouvez faire un test sanguin pour la protéine S100, les anticorps contre celle-ci peuvent être effectués dans des laboratoires indépendants qui effectuent des tests pour des protéines spécifiques, l'oncopanel. Le coût approximatif de l'analyse est de 2100 à 2400 roubles. Temps d'exécution moyen - 4 jours ouvrables.

Test sanguin pour le marqueur tumoral S-100 du mélanome cutané

Le matériel est publié à titre informatif uniquement et ne constitue pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de consulter un hématologue de votre hôpital!

Co-auteurs: Natalya Markovets, hématologue

Le marqueur tumoral S-100 est déterminé dans des conditions associées à une lésion cérébrale traumatique, la maladie d'Alzheimer, un saignement sous-arachnoïdien, un accident vasculaire cérébral et d'autres troubles neurologiques. Le niveau de protéine S-100 indique un mélanome cutané malin, d'autres maladies néoplasiques et des inflammations.

Contenu:

La protéine spécifique de la glie astrocytaire S-100 est capable de se lier au calcium et a un poids moléculaire de 21 000 Da. Il est complètement soluble dans le sulfate d'ammonium. La protéine se compose de deux sous-unités - a et p. Des concentrations élevées de S-100 (Pβ) contiennent des cellules gliales et de Schwann (lemmocytes), S-100 (de) - cellules gliales, S-100 (aa) - muscles striés, reins et foie.

Les reins métabolisent la protéine s100, un marqueur tumoral. Sa demi-vie biologique dure 2 heures. Les cellules astrogliales se trouvent principalement dans les tissus cérébraux. Leur réseau tridimensionnel constitue un cadre de support pour les neutrons. Pour diagnostiquer les lésions tissulaires cérébrales, les formes protéiques sont déterminées: marqueur tumoral S-100 (pp) et marqueur tumoral C 100 (sur).

Ils sont utilisés comme marqueurs des lésions tissulaires cérébrales dues à une altération de la circulation sanguine vers le cerveau. En cas d'hémorragies cérébrales, la concentration la plus élevée dans le sérum sanguin et le LCR S-100 est déterminée au cours du premier jour. Avec AVC ischémique - le troisième jour.

Voici à quoi ressemble la protéine S-100

La concentration en protéine S-100 dépend de l'étendue des lésions cérébrales et de la gravité du trouble neurologique.

Que montre le test de protéine S-100??

Le S100 en tant que marqueur tumoral du mélanome décrypte les indicateurs de l'efficacité du traitement de la formation d'oncone, des métastases et prédit la récidive bien avant sa manifestation.

Dans un examen complet des lésions cérébrales potentielles, y compris les traumatismes et les accidents vasculaires cérébraux, le test peut prédire la santé générale et les conséquences neurologiques.

Pour diagnostiquer d'autres types de cancer, le marqueur tumoral CEA est utilisé, dont les normes pour les hommes et les femmes sont données sur notre site Web..

Le taux du marqueur tumoral S-100:

  • 0,105-0,2 μg / l ou moins - dans le sérum sanguin;

Quel est le marqueur tumoral S-100

Le marqueur tumoral S-100 est une protéine appartenant au groupe neurospécifique. Cet élément se trouve en grande quantité dans les structures cellulaires de la peau et des fibres des plexus nerveux. Un examen diagnostique, dans lequel la concentration de cette substance est déterminée, est effectué pour divers processus pathologiques. Le plus souvent, la protéine S-100 indique le développement de maladies oncologiques et de troubles du système nerveux central..

Contenu

Caractéristique

Les marqueurs tumoraux S-100 sont un groupe de protéines de liaison au calcium produites par les cellules des structures tissulaires et de la peau. Au total, il existe environ 25 types de ces composés, dont le rôle est d'une grande importance pour le corps humain..

Tout d'abord, ils assurent une croissance et une différenciation cellulaires normales. De plus, la protéine rétrécit les myofibrilles et remplit de nombreuses autres fonctions tout aussi importantes..

La participation de cette protéine à la régulation du cycle cellulaire a également été prouvée, ce qui confirme sa participation à la formation de formations tumorales. Normalement, la protéine S-100 est produite dans chaque corps humain..

Sur ce sujet

Quelle est la différence entre l'histologie et la cytologie

  • Olga Vladimirovna Khazova
  • 4 décembre 2019.

Cependant, si la pathologie oncologique commence à se développer, la production d'éléments augmente plusieurs fois. C'est pour cette raison qu'une augmentation de la concentration du marqueur tumoral S-100 dans la composition du liquide sanguin peut indiquer une lésion maligne de la peau..

En outre, une grande quantité de protéines signifie souvent des dommages au système nerveux, car même avec des lésions non cancéreuses de la moelle épinière et du cerveau, le niveau de protéines peut augmenter considérablement..

Quels types de cancer sont détectés

Le plus souvent, le marqueur tumoral S-100 montre le développement d'une maladie oncologique telle que le mélanome cutané. Il est important de comprendre que l'analyse sera inefficace aux premiers stades de la maladie..

Le danger du mélanome est qu'il est sujet aux métastases et aux rechutes. Pour contrôler ce processus, les spécialistes prescrivent souvent ce test de laboratoire..

De plus, le test sanguin S-100 est utilisé pour les cancers des poumons, de la vessie, des ovaires, du cerveau et des glandes mammaires..

Formation

La détermination d'un marqueur tumoral du mélanome peut être effectuée de plusieurs manières. Il s'agit tout d'abord d'une étude du sang prélevé dans une veine, d'une analyse d'urine, ainsi que d'une étude de la composition du liquide céphalo-rachidien.

La première technique est l'une des plus demandées et des plus informatives. Décrypter le résultat ne prend pas plus d'un jour. Cependant, si nécessaire, une deuxième procédure peut être prescrite. Dans ce cas, la conclusion sera prête dans quelques heures..

Afin d'obtenir les informations les plus fiables lors des recherches en laboratoire, le patient doit suivre un certain nombre de recommandations préparatoires.

Tout d'abord, vous devez vous rappeler que l'analyse est effectuée uniquement le matin à jeun. Pour cette raison, même un petit-déjeuner léger et du thé ne sont pas autorisés. Le dernier repas doit également être pris au moins huit heures avant l'étude..

Le soir, à la veille de la manipulation, il est nécessaire d'exclure de la consommation les aliments gras et frits, les boissons gazeuses, toniques et alcoolisées. De plus, il est conseillé de refuser l'alcool quelques jours avant l'événement diagnostique..

Le jour où le liquide biologique sera pris, il est nécessaire de ne pas exposer le corps à un effort physique, ainsi qu'à une surcharge nerveuse.

Il est permis de fumer au plus tard deux heures avant l'analyse. Il vaut mieux renoncer à la cigarette le plus tôt possible..

Sur ce sujet

Mutation BRAF

  • Olga Vladimirovna Khazova
  • 17 octobre 2019.

Si d'autres procédures étaient prévues à cette date, elles ne doivent être effectuées qu'après avoir pris du liquide sanguin..

Si le patient prend des médicaments, il est obligatoire d'en informer un spécialiste.

Si un résultat positif a été détecté, l'analyse est à nouveau prescrite.

Si nous parlons d'une femme qui fera un don de sang pour la détermination du marqueur tumoral S-100, il existe également plusieurs exigences particulières. Tout d'abord, l'étude n'est pas réalisée pendant la période de menstruation..

L'analyse ne donnera les résultats les plus fiables que si toutes les recommandations sont suivies.

La procédure elle-même consiste à injecter d'abord des anticorps marqués par une enzyme dans un échantillon de biomatériau. Après cela, un substrat chimioluminescent y est ajouté. Lors de la réaction avec une enzyme, une certaine lueur est observée.

C'est sur la base de l'intensité de cet indicateur que le niveau de protéine S-100 dans le lactosérum liquide est fixé.

Qu'est-ce qui peut fausser le résultat

De fausses données peuvent être obtenues dans le contexte de l'évolution des processus pathologiques de nature inflammatoire, avec des lésions infectieuses de la peau, quelle que soit leur localisation, ainsi qu'avec la formation de tumeurs bénignes et de formations kystiques.

En outre, il convient de considérer le fait que le sang est prélevé dans un laboratoire pour la détection d'un marqueur tumoral de mélanome. Dans ce cas, des réactifs de divers standards sont utilisés, ce qui est également insignifiant, mais peut affecter le résultat du résultat obtenu. Par conséquent, dans la plupart des cas, afin d'obtenir le diagnostic le plus précis, l'analyse est effectuée plusieurs fois dans diverses institutions..

Précision de la recherche

Il convient de noter tout de suite que l'étude des composés protéiques S-100 est une procédure auxiliaire. Le diagnostic final ne peut pas être posé uniquement sur la base de la détection de ce marqueur tumoral. De plus, lorsqu'il est détecté, ce qui peut conduire à soupçonner le développement d'un processus oncologique, l'examen diagnostique du patient ne fait que commencer.

Un résultat positif n'est pas une raison de croire qu'il existe un néoplasme malin.

Décoder les résultats

En l'absence de toute anomalie dans le corps, la concentration de protéine S-100 dans la composition du liquide sanguin ne dépasse pas 0,105 μg / L. Les exceptions sont les situations où toutes les recommandations pour la préparation de l'analyse n'ont pas été pleinement suivies. Dans ce cas, les écarts par rapport à la norme seront d'environ 4,9%..

Si le contenu du marqueur tumoral dépasse de plus de 5,5%, cela peut indiquer le développement de la première étape du processus oncologique. Avec une augmentation de l'indicateur de 12%, on peut parler de la propagation des métastases aux structures régionales. Si une métastase à distance est notée, l'écart par rapport aux valeurs normales sera de plus de 45%.

Dans le cas où l'indicateur est de 0,3 μg / l, on peut parler de la propagation étendue du processus malin ou d'une violation prononcée du système nerveux.

Si du liquide céphalo-rachidien a été utilisé pour l'étude, une valeur de 5 μg / L est considérée comme normale..

L'analyse du marqueur tumoral S-100 est une méthode de recherche diagnostique informative et demandée, grâce à laquelle il est possible d'identifier une maladie oncologique au début de son apparition. Cependant, il faut se rappeler que des taux pas toujours élevés indiquent le développement de processus malins..

Protéine S 100 (protéine S100)

Coût du service:RUB 2475 * Commander
Période d'exécution:3 à 5 k.d.CommanderLa période spécifiée n'inclut pas le jour de la prise du biomatériau

Le sang est prélevé le matin (avant 12h00), à jeun (pas moins de 8 heures et pas plus de 14 heures à jeun). Vous pouvez boire de l'eau sans gaz.

Méthode de recherche: EHLA

La protéine S 100 est une protéine fonctionnelle spécifique au tissu qui est exprimée principalement par les cellules astrogliales du système nerveux central, ainsi que par les cellules de mélanome..

La protéine S 100 est un marqueur précoce dans le diagnostic de rechute chez les patients atteints de mélanome malin et reflète les changements de l'état clinique du patient en réponse au traitement. Une augmentation de son niveau est clairement corrélée à la pathologie intracrânienne, et S 100 est un marqueur précoce des lésions cérébrales dans le diagnostic périnatal..

INDICATIONS POUR L'ÉTUDE:

  • Évaluation de l'efficacité du traitement du mélanome malin;
  • Détection précoce de la rechute.

INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS:

Valeurs de référence (variante de la norme):

ParamètreValeurs de référenceUnités
Protéine S 100 (protéine S100)ATTENTION! Il convient de rappeler qu'une légère augmentation de la concentration de nombreux marqueurs tumoraux est possible avec diverses maladies bénignes et inflammatoires, conditions physiologiques. Par conséquent, l'identification d'une teneur accrue de l'un ou l'autre marqueur tumoral n'est pas encore une base pour le diagnostic d'une tumeur maligne, mais sert de raison pour un examen plus approfondi..

Des valeurs croissantes
  • Mélanome malin
  • Neuroblastome
  • Lésions cérébrales d'origines diverses (traumatisme cranio-cérébral, accidents vasculaires cérébraux, hypoxie périnatale, contusions, commotions cérébrales)
  • Paralysie cérébrale
  • Dermatomyosite et brûlures étendues
  • Grossesse

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, le diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323 sur les principes fondamentaux de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie, doivent être effectués par un médecin de la spécialisation appropriée.

"[" serv_cost "] => string (4)" 2475 "[" cito_price "] => NULL [" parent "] => string (2)" 23 "[10] => string (1)" 1 "[ "limit"] => NULL ["bmats"] => tableau (1) < [0]=>réseau (3) < ["cito"]=>string (1) "N" ["own_bmat"] => string (2) "12" ["name"] => string (31) "Blood (sérum)" >>>

Biomatériau et méthodes de prélèvement disponibles:
Un typeDans le bureau
Sérum sanguin)
Préparation à la recherche:

Le sang est prélevé le matin (avant 12h00), à jeun (pas moins de 8 heures et pas plus de 14 heures à jeun). Vous pouvez boire de l'eau sans gaz.

Méthode de recherche: EHLA

La protéine S 100 est une protéine fonctionnelle spécifique au tissu qui est exprimée principalement par les cellules astrogliales du système nerveux central, ainsi que par les cellules de mélanome..

La protéine S 100 est un marqueur précoce dans le diagnostic de rechute chez les patients atteints de mélanome malin et reflète les changements de l'état clinique du patient en réponse au traitement. Une augmentation de son niveau est clairement corrélée à la pathologie intracrânienne, et S 100 est un marqueur précoce des lésions cérébrales dans le diagnostic périnatal..

INDICATIONS POUR L'ÉTUDE:

  • Évaluation de l'efficacité du traitement du mélanome malin;
  • Détection précoce de la rechute.

INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS:

Valeurs de référence (variante de la norme):

ParamètreValeurs de référenceUnités
Protéine S 100 (protéine S100)ATTENTION! Il convient de rappeler qu'une légère augmentation de la concentration de nombreux marqueurs tumoraux est possible avec diverses maladies bénignes et inflammatoires, conditions physiologiques. Par conséquent, l'identification d'une teneur accrue de l'un ou l'autre marqueur tumoral n'est pas encore une base pour le diagnostic d'une tumeur maligne, mais sert de raison pour un examen plus approfondi..

Des valeurs croissantes
  • Mélanome malin
  • Neuroblastome
  • Lésions cérébrales d'origines diverses (traumatisme cranio-cérébral, accidents vasculaires cérébraux, hypoxie périnatale, contusions, commotions cérébrales)
  • Paralysie cérébrale
  • Dermatomyosite et brûlures étendues
  • Grossesse

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, le diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323 sur les principes fondamentaux de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie, doivent être effectués par un médecin de la spécialisation appropriée.

En continuant à utiliser notre site, vous consentez au traitement des cookies, des données utilisateur (informations de localisation; type et version du système d'exploitation; type et version du navigateur; type d'appareil et sa résolution d'écran; source d'où l'utilisateur est venu sur le site; à partir de quel site ou par quoi publicité; OS et langue du navigateur; quelles pages l'utilisateur ouvre et sur quels boutons l'utilisateur clique; adresse IP) afin d'exploiter le site, d'effectuer un reciblage et d'effectuer des recherches statistiques et des examens. Si vous ne souhaitez pas que vos données soient traitées, quittez le site.

Copyright Institut central de recherche FBSI d'épidémiologie de Rospotrebnadzor, 1998-2020

Bureau central: 111123, Russie, Moscou, st. Novogireevskaya, 3a, métro "Shosse Entuziastov", "Perovo"
+7 (495) 788-000-1, [email protected]

! En continuant à utiliser notre site, vous consentez au traitement des cookies, des données utilisateur (informations de localisation; type et version du système d'exploitation; type et version du navigateur; type d'appareil et sa résolution d'écran; source d'où l'utilisateur est venu sur le site; à partir de quel site ou par quoi publicité; OS et langue du navigateur; quelles pages l'utilisateur ouvre et sur quels boutons l'utilisateur clique; adresse IP) afin d'exploiter le site, d'effectuer un reciblage et d'effectuer des recherches statistiques et des examens. Si vous ne souhaitez pas que vos données soient traitées, quittez le site.

Protéine S100

Publié le 23 mai 2018 par admin

Onglets horizontaux

S100 est une protéine de liaison au calcium trouvée principalement dans les tissus nerveux et les cellules de la peau (kératinocytes). Il tire son nom de la première mention, en tant que protéine soluble dans une solution à 100% de sulfate d'ammonium. Comme toutes les protéines, elle remplit un certain nombre de fonctions vitales: structurelle, de transport, contractile, etc. (voir «protéine totale»). Par conséquent, les protéines sont présentes en petites quantités dans le sang de toute personne en bonne santé. Il y a deux raisons principales à l'augmentation pathologique de la concentration de S100 dans le sang:

  1. Mort massive des cellules du tissu nerveux et libération de la protéine S100 dans la circulation sanguine en grande quantité;
  2. La présence dans le corps du mélanome du cancer de la peau, qui produit de manière intensive S100.

Cette connexion entre le système nerveux et la peau s'explique par le fait que dans la période embryonnaire, ces tissus se développent à partir d'une pousse ectodermique.

Sur la base des raisons de l'augmentation de S100, la signification clinique de cette analyse réside dans le diagnostic du mélanome et des maladies du système nerveux central caractérisées par la mort des cellules nerveuses (accident vasculaire cérébral, lésion cérébrale, maladie de Creutzfeldt-Jakob, neurodégénérescence).

Une légère augmentation de la protéine S100 (jusqu'à 0,4 μg / l) est possible dans certaines maladies des poumons, du tractus gastro-intestinal, de la région urogénitale. Une augmentation à 2,0 mcg / L est observée avec une infection bactérienne très sévère.

En cas de mélanome de grade I, la quantité de S100 dans le sang est généralement dans les limites normales, un mélanome de grade II-III est détecté par ce marqueur tumoral dans 4 à 20% des cas. En grade IV, le taux de S100 dans le sang est augmenté dans 30 à 90% des cas.

En soi, la détection de S100 dans le sang ne peut pas être une raison pour un diagnostic. Le résultat de l'analyse oriente le médecin vers d'autres tactiques de diagnostic.

La grande valeur de l'analyse est la capacité de surveiller l'efficacité du traitement et d'identifier la récidive de la maladie. Dans ces cas, la concentration de S100 variera par rapport au niveau de prétraitement..

Diagnostics de récidive du mélanome et des métastases;

Surveiller l'efficacité du traitement du mélanome;

Une méthode supplémentaire pour diagnostiquer et surveiller l'efficacité de la thérapie pour les maladies du système nerveux central.

Augmentation significative du niveau S100:

Toute lésion organique du système nerveux central, caractérisée par la mort de neurones (TBI, accident vasculaire cérébral, sclérose...)

Moins de 0,4 μg / L: maladies des poumons, du tractus gastro-intestinal, de la région urogénitale.

Augmentation à 2,0 mcg / L: infection bactérienne sévère, septicémie.

Test sanguin pour le marqueur tumoral S-100 pour le diagnostic du mélanome cutané

L'apparition du cancer est la pathologie la plus terrible qui puisse affecter les organes internes et les systèmes du corps humain. Afin de diagnostiquer la maladie, un marqueur tumoral est utilisé, dont le marqueur tumoral S100, qui permet d'identifier une pathologie cancéreuse au niveau de la peau et du cerveau.

Qu'est-ce que le marqueur tumoral S 100

Le marqueur tumoral S100 est une protéine qui permet d'identifier les processus pathologiques malins, par exemple le mélanome, ou plus simplement le cancer de la peau.

Malgré sa prévalence réduite, le mélanome est extrêmement grave.

Cependant, il faut garder à l'esprit que ce type d'analyse ne donne pas une garantie à cent pour cent et nécessite l'utilisation parallèle de méthodes de recherche supplémentaires, car une teneur accrue en protéines peut caractériser la présence d'autres pathologies..

En outre, l'analyse peut être réalisée afin d'identifier la dynamique de la thérapie réalisée en relation avec une maladie de nature différente, par exemple oncologique, inflammatoire ou neurologique. Une analyse n'est pas exclue si un degré d'hérédité négatif est détecté.

La détection du cancer au moyen de marqueurs tumoraux est considérée comme l'option la plus populaire et la plus simple. Pour le diagnostic, il suffit de prendre du matériel à étudier sous forme de sang veineux ou d'urine.

Au cours de la recherche, les spécialistes ajoutent des anticorps spéciaux qui réagissent au niveau cellulaire. De plus, il est important d'utiliser des méthodes de recherche complémentaires. Le processus de recherche prend environ un jour.

Les raisons d'obtenir un résultat positif peuvent être la présence de certains facteurs:

  • présence d'une infection;
  • la présence de formations bénignes;
  • diagnostic des maladies de l'étymologie du rhume;
  • le développement de néoplasmes kystiques.

Les résultats finaux montrent une image du développement de la maladie elle-même. Il convient de noter que l'utilisation d'un marqueur tumoral est pertinente aux premiers stades de développement. L'efficacité d'un traitement ultérieur et le pronostic pour la vie future dépendent de l'état d'avancement de la maladie..

Indications de la procédure

De nombreux tests sont prescrits pour confirmer ou exclure certaines maladies. Un marqueur tumoral du mélanome est réalisé dans les cas suivants:

  • si le cerveau est blessé ou si vous soupçonnez que le patient est atteint de la maladie d'Alzheimer;
  • troubles neurologiques ou accident vasculaire cérébral;
  • avec divers types d'hémorragies;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • de nombreuses maladies inflammatoires.

Comme mentionné précédemment, le marqueur tumoral de la protéine S100 permet de détecter la pathologie dans le cerveau, tout en formant en temps opportun le traitement ultérieur et en éliminant ainsi la formation de conséquences plus graves.

Le marqueur tumoral S100 est demandé dans plusieurs domaines de la médecine à la fois. Par exemple, en oncologie, il permet de déterminer l'efficacité de la thérapie utilisée, ainsi que de détecter la propagation éventuelle de métastases..

En neurologie, il est utilisé en cas de suspicion d'asphyxie chez les nouveau-nés. À titre d'étude de clarification, ce marqueur tumoral est utilisé en traumatologie. Une analyse tout aussi courante est également envisagée en cardiologie et en rhumatologie..

De plus, l'analyse est effectuée dans le but de:

  • la présence d'un néoplasme;
  • trouver la source du développement;
  • identifier les rechutes;
  • comprendre si le patient est à risque.

Si un spécialiste ordonne à un patient de faire cette analyse, cela indique qu'il a une bonne raison, par exemple, une suspicion de mélanome, qui provient et le développement ultérieur d'une taupe ordinaire.

Quant à cette maladie, elle a ses propres signes symptomatiques: bordures irrégulières d'un grain de beauté, changement progressif de son apparence (couleur, taille), manque de cheveux et autres grains de beauté à proximité.

Il est possible de collecter du matériel pour la mise en œuvre d'un marqueur tumoral du cancer de la peau dans tout établissement médical spécialisé dans ce domaine de recherche..

Activités préparatoires

Identifier la composition quantitative du marqueur tumoral de la protéine S100. Les médecins spécialistes prennent du matériel (sang veineux) pour des recherches complémentaires. Mieux vaut si c'est le matin et à jeun. Dans ce cas, il convient de respecter certaines recommandations lors du don de sang pour la détection de marqueurs tumoraux cutanés:

  • le dernier repas doit avoir lieu au moins 8 heures avant la prise du matériel;
  • il est recommandé d'exclure de l'alimentation les boissons à forte teneur en gaz, ainsi que le café, le thé fort et les aliments à teneur excessive en matières grasses;
  • l'activité physique doit être modérée;
  • les procédures médicales et la prise de médicaments doivent être convenues avec le médecin traitant.

Dans certaines situations, la procédure peut être reportée pendant une certaine période de temps, par exemple, lorsqu'un processus inflammatoire est détecté ou au début de jours critiques. Cela est dû au fait que ces facteurs peuvent affecter l'improbabilité des résultats obtenus par la suite..

Décryptage des données reçues

L'interprétation des résultats obtenus est réalisée exclusivement par le médecin traitant. La norme dans ce cas correspond à 0,105 μg / l.

Si la valeur est plusieurs fois supérieure à la norme, cela indique la présence d'un néoplasme tumoral et une valeur inférieure indique une pathologie d'une autre nature..

Si la valeur est dépassée de 1,3% - c'est le deuxième stade du mélanome, 8,7% - le troisième stade, 73,9 - le quatrième.

À l'avenir, la quantité de protéines dépend en grande partie du développement et de la croissance du néoplasme..

Si un écart d'un marqueur tumoral est détecté chez un patient pour la première fois, un deuxième test lui est attribué et l'étude doit être réalisée dans plusieurs laboratoires afin d'exclure la survenue d'erreurs ou de faux résultats.

Des indicateurs accrus peuvent également indiquer une violation de la fonctionnalité d'autres systèmes du corps humain, qui à son tour peut être une conséquence du traitement prescrit.

Si la valeur est augmentée de 0,4 μg / l, des troubles pathologiques sont survenus dans le système urinaire et le tractus gastro-intestinal.

Les dommages au système nerveux central se manifestent également dans les résultats des tests, et une augmentation de plus de 0,3 μg / l indique une issue défavorable de la maladie. Le pronostic de la présence de la protéine s100 du marqueur tumoral est également négatif si l'antigène dépasse 1,5 μg / L en raison d'un arrêt cardiaque et d'une réanimation d'urgence.

Pour résumer tout ce qui précède, il faut conclure que l'identification d'un marqueur tumoral du mélanome ne fournit pas la garantie maximale que le patient est diagnostiqué avec la présence d'une tumeur, en particulier aux premiers stades de son développement. Cependant, une telle procédure permet d'évaluer l'efficacité de la thérapie, ainsi que d'établir la propagation des métastases et de former le pronostic ultérieur le plus précis..

Marqueur tumoral S-100, qui montre le décodage, les indicateurs de norme et de déviation

La médecine moderne a des informations sur 25 variétés de cette biomolécule spécifique qui font partie de différents tissus. Le marqueur tumoral S 100 est une protéine, pour la plupart (15 espèces) située dans la structure des fibres nerveuses, principalement des astrocytes, mais retrouvée en petites quantités dans les neurones. La concentration de protéines de ce type dans diverses cellules du corps est ambiguë..

Leur répartition (du plus grand nombre au plus petit) est la suivante:

  1. Névroglie (éléments structurels trouvés dans les tissus nerveux). Ils entourent les neurones et exercent une fonction trophique (assurant l'activité vitale normale de tous les systèmes organiques) et une fonction protectrice.
  2. Mélanocytes. Cellules épithéliales qui produisent le pigment de couleur mélanine.
  3. Taurus Pacini. Récepteurs nerveux de la peau responsables de la sensation humaine de vibration et de toucher.
  4. Chondrocytes. Les principaux éléments structurels du tissu cartilagineux.
  5. Adipocytes. Cellules qui composent les couches graisseuses.
  6. Éléments myoépithéliaux des glandes excrétrices.
  7. Structures cellulaires des ganglions lymphatiques.
  8. Lemmocytes, principal constituant de la gaine des neurones.
  9. Cellules de Langerhans - éléments immunitaires de la peau.

Dans les fluides biologiques, les biomolécules spécifiques ont une concentration assez faible, par conséquent, des méthodes de diagnostic immunoenzymatique et radio-immunologique sont utilisées pour les détecter..

Combinaison de protéines S 100

La structure de toutes les protéines est de 2 types, en fonction de la localisation des acides aminés qui composent cette substance: spirale (hélices α) et pliée (feuillets β).

Les premiers sont un fil qui s'enroule étroitement autour de la longue tige de la molécule, tandis que les seconds ressemblent à des couches pliées.

En fonction des combinaisons dans lesquelles le marqueur tumoral S 100 est détecté dans les études moléculaires, un spécialiste peut suggérer un type de lésion.

La combinaison de protéines neurospécifiques est de 3 types:

  1. Les ββ prédominants - Les schwannomes étaient affectés par les cellules du système nerveux périphérique et les cellules gliales, qui représentent la moitié du volume du système nerveux central.
  2. Αβ - mélanocytes fréquents, les éléments pigmentaires de la peau sont détruits.
  3. Rare αα - un processus pathologique a frappé les structures cellulaires qui composent les muscles striés, le cœur, les reins et le foie.

Ce sont ces combinaisons qui sont notées dans les résultats de l'analyse, mais ces indicateurs ne suffisent pas à poser un diagnostic précis. Ils ne donnent au spécialiste qu'une référence pour des recherches de clarification supplémentaires..

Indications pour la recherche

L'étude des échantillons de plasma sanguin et de liquide céphalo-rachidien pour le marqueur S 100 est réalisée afin d'identifier le processus pathologique, de déterminer son pronostic et de surveiller l'efficacité du traitement prescrit..

Habituellement, des diagnostics pour déterminer la teneur quantitative d'une protéine donnée sont prescrits dans les cas suivants:

  • en neurologie - en cas de suspicion de maladie d'Alzheimer ou de naissance d'un nourrisson asphyxié;
  • en oncologie - pour le diagnostic présomptif du mélanome malin, pour déterminer le début et l'étendue du processus de métastase et le développement de la récidive de la maladie, ainsi que pour évaluer le succès du traitement;
  • en traumatologie - comme méthode auxiliaire d'examen en TBI;
  • en rhumatologie - pour identifier un certain nombre de pathologies auto-immunes, par exemple la maladie de Graves, la dermatite atopique;
  • en cardiologie - avec insuffisance cardiovasculaire et ischémie.

Quelles maladies provoquent des changements dans les indicateurs des marqueurs tumoraux?

Tout d'abord, le marqueur tumoral S 100 montre un mélanome. Une étude diagnostique pour ce type de protéine est prescrite à toutes les étapes du traitement de la pathologie cutanée maligne et vous permet de suivre la résistance du néoplasme à la thérapie et les changements qui se produisent au cours de celle-ci. Le marqueur tumoral S 100 peut également indiquer que le patient a des lésions cérébrales..

Il y a un changement du niveau de la biomolécule dans les pathologies suivantes:

  • accident vasculaire cérébral, une forme aiguë d'hypertension, accompagnée d'hémorragies étendues dans les tissus cérébraux mous;
  • Lésions du SNC et pathologies métaboliques;
  • encéphalopathie qui se développe avec des lésions du parenchyme hépatique;
  • l'arrêt du fonctionnement du cerveau, survenu après un arrêt cardiaque et des mesures de rééducation à long terme pour restaurer son travail;
  • le passage des troubles bipolaires au stade d'exacerbation.

Il existe parfois une légère augmentation (jusqu'à 0,4 μg / l) de ce marqueur tumoral dans les pathologies du système génito-urinaire, du tube digestif et des poumons. Si un patient a une lésion bactérienne sévère des systèmes organiques répertoriés, les indicateurs de ce marqueur tumoral seront considérablement augmentés.

Il est conseillé de prescrire cette analyse aux patients nécessitant un diagnostic différentiel de lésions du système nerveux de nature organique sans destruction de la moelle épinière. Une telle étude dans cette catégorie de patients montre le degré de lésion des tissus nerveux..

Préparation et analyse du S 100

Une étude diagnostique du marqueur tumoral S 100 est le plus souvent un test sanguin prélevé dans une veine, et seulement dans certains cas, du liquide céphalo-rachidien, qui est prélevé par ponction.

Pour que les résultats de la recherche soient corrects, une préparation préliminaire du patient est nécessaire, qui consiste en ce qui suit:

  • 2 jours avant la procédure, les graisses et les aliments doivent être complètement exclus du régime;
  • le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 8 heures avant le don de sang;
  • le matin, avant l'étude, il n'est catégoriquement pas recommandé d'utiliser du thé ou du café fort;
  • à la veille du prélèvement sanguin, il est inacceptable de surmenage, par conséquent, toute activité physique doit être exclue;
  • une demi-heure avant la procédure, vous devez arrêter de fumer.

Un test sanguin est reporté si une personne a une maladie respiratoire. Chez les femmes, les prélèvements sanguins ne sont pas effectués pendant les règles. Dans les deux cas, une étude diagnostique est prescrite une semaine après la disparition des signes d'infections virales respiratoires aiguës ou la fin des règles..

Si un patient qui donne du sang pour la protéine S100 prend des médicaments, il doit en informer le médecin traitant. Concerne cet avertissement et diverses procédures médicales.

Décoder les résultats: indicateurs de la norme et des écarts

Les patients auxquels une telle analyse est assignée sont toujours intéressés par le décodage du marqueur tumoral S 100, quels indicateurs correspondront à la norme et lesquels montreront le développement de la pathologie. Dans un corps sain, cette protéine spécifique est contenue en petites quantités.Par conséquent, les experts, lors du décodage des indicateurs, sont guidés par les critères suivants:

  • la norme du marqueur tumoral S 100 dans le liquide céphalo-rachidien ne dépasse pas 5 et dans le sang 0,105 μg / l;
  • si cette protéine a des valeurs normales dans le sang, mais est élevée dans le liquide céphalo-rachidien, les patients reçoivent un diagnostic présomptif d'hémorragie sous-arachnoïdienne;
  • une augmentation significative des indicateurs de la teneur en biomolécules dans le plasma lors d'une analyse intermédiaire au cours de l'évolution thérapeutique (supérieure à 0,3 μg / l) indique l'absence de résultat thérapeutique et la progression de la pathologie;
  • un marqueur tumoral S 100 augmenté à 1,5 μg / l et plus après une réanimation pendant une asystole (arrêt de l'activité cardiaque) est la preuve directe d'un pronostic défavorable - le cerveau d'une personne réanimée ne pourra pas fonctionner normalement.

Concentration de marqueur dans le mélanome

Le marqueur tumoral S 100 pour les lésions cutanées cancéreuses a un niveau de concentration différent.

La teneur en cette protéine dans le plasma sanguin dépend directement du stade de développement de la maladie:

  • l'état précancéreux de l'épithélium et le stade I du processus malin ne s'accompagnent pas de changements quantitatifs du marqueur tumoral;
  • le stade I de la maladie est indiqué par une augmentation de 1,3% de la quantité de biomolécule dans le plasma sanguin;
  • au stade I I I, la teneur en cette protéine augmente de 8,7%;
  • IV, la dernière étape, montre une quantité très élevée d'une substance spécifique - le niveau d'un marqueur tumoral dans le sérum sanguin augmente de 73,9%.

Une augmentation de la quantité de protéines de 12% peut indiquer la présence d'un processus de métastases régionales, et une augmentation de la quantité de protéines de 43 à 47% indiquera des métastases à distance..

En aucun cas, il ne faut décrypter les résultats d'une étude diagnostique et faire un terrible diagnostic pour soi-même, car.

les indicateurs donnés ne sont pas précis à 100% et n'indiquent pas toujours la progression du processus malin dans l'épiderme.

Pour confirmer le diagnostic présumé, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics de clarification supplémentaires..

Concentration du marqueur en violation du travail d'autres systèmes corporels

En plus du mélanome, des lésions malignes des mélanocytes, des cellules de la couche épithéliale ou des pathologies neurologiques, les lésions de certains organes internes affectent également les modifications des paramètres des marqueurs tumoraux..

Le plus souvent, une augmentation de la concentration de S-100 est associée à:

  • avec une activité fonctionnelle altérée du système urinaire (encéphalopathie hépatique);
  • certaines affections du tractus gastro-intestinal;
  • processus infectieux et inflammatoires se développant activement dans tous les systèmes corporels;
  • la présence de kystes ou de tumeurs bénignes.

Lors du décodage des résultats de l'analyse du marqueur tumoral S 100, il est nécessaire de se rappeler que son augmentation est possible non seulement avec le développement de processus pathologiques dans le corps, mais également après un effort physique actif. Un autre facteur de l'augmentation du sérum sanguin de cette substance spécifique est l'âge - plus une personne est âgée, plus ce type de biomolécule est contenu dans son corps..

Raisons de l'augmentation ou de la diminution du onomarker S 100

Les fluctuations du contenu quantitatif d'une substance spécifique donnée peuvent être à la hausse ou à la baisse.

Le marqueur tumoral S 100 augmente activement pour 2 raisons principales:

  • destruction massive des cellules qui composent la structure des tissus nerveux;
  • la progression du processus malin dans la peau.

Un tel lien entre l'épithélium et le système nerveux est expliqué tout simplement - le développement de ces tissus dans la période embryonnaire commence dans une pousse ectodermique.

Parmi les raisons de la diminution de ce marqueur tumoral, il convient de noter l'efficacité de l'évolution thérapeutique et l'insuffisance cardiaque sévère, dans laquelle il y a une diminution de l'une des variétés de cette biomolécule - le marqueur S-100A1.

Test sanguin pour le marqueur tumoral S100 - qui montre la norme, les valeurs du mélanome

Le mélanome (cancer de la peau) est l'une des formes de cancer les plus agressives. Le diagnostic de mélanome est confirmé après dermoscopie et examen histologique de la peau. La détermination du marqueur tumoral S100 dans le sang joue également un rôle très important dans le diagnostic du mélanome..

Les protéines S100 sont des protéines de liaison au calcium produites principalement par les cellules de la peau et des tissus nerveux. Au total, environ vingt-cinq types de protéines S100 sont connus. Dans le corps humain, ces protéines jouent un rôle important: elles sont nécessaires à la croissance et à la différenciation normales des cellules, à la contraction des myofibrilles et à la fourniture d'autres fonctions tout aussi importantes..

Il est également connu que les protéines S100 régulent le cycle cellulaire et peuvent donc participer au processus de développement du néoplasme. Les protéines S100 sont normalement synthétisées dans le corps de chaque personne.

Mais avec un processus malin, les cellules de la peau commencent à produire de manière intensive cette substance..

Par conséquent, une augmentation du taux du marqueur tumoral S100 dans le sang peut indiquer la présence d'une tumeur cutanée maligne..

De plus, les protéines S100 détectées dans le sang et le liquide céphalo-rachidien sont des marqueurs de lésions du système nerveux, car dans de nombreuses maladies non oncologiques du cerveau et de la moelle épinière, une augmentation de la production de protéines par les cellules nerveuses - on note des astrocytes.

Tumor Marker S100 - ce qu'il montre?

Le mélanome représente environ 1% de tous les néoplasmes malins de la peau. Le mélanome est la forme la plus dangereuse de cancer de la peau.

Bien sûr, la détection de la maladie à un stade précoce vous permet d'obtenir une rémission et d'empêcher la poursuite de la progression du processus oncologique..

Compte tenu de ce fait, les scientifiques travaillent d'arrache-pied pour créer une méthode de diagnostic qui pourrait identifier le mélanome à un stade précoce. De tels espoirs ont été épinglés sur un test sanguin pour le marqueur tumoral S100, mais il s'est avéré que tout n'est pas si simple.

Les scientifiques sont arrivés à la conclusion que la détermination du marqueur tumoral S100 n'est pas très informative aux stades initiaux du mélanome, car dans la plupart des cas, le niveau du marqueur tumoral n'augmente pas dans cette phase de la maladie. Pour cette raison, un test sanguin pour le marqueur tumoral S100 n'est jamais utilisé comme diagnostic primaire (dépistage) du cancer de la peau..

Cependant, au cours de la recherche scientifique, il a été constaté qu'une augmentation du marqueur tumoral S100 est directement proportionnelle à la prévalence du processus malin et au stade de la maladie..

Ainsi, au premier ou au deuxième stade du mélanome, une augmentation du marqueur tumoral S100 n'est observée que dans 2% des cas, dans le troisième - dans 9% des cas, et dans le quatrième - déjà dans 70 à 80% des cas..

Le mélanome est dangereux car il est très souvent compliqué par des métastases et des rechutes. Pour contrôler l'évolution de la maladie et la qualité du traitement, la détection précoce des métastases et des rechutes, une analyse du marqueur tumoral S100 est prescrite. L'étude du marqueur tumoral vous permet de déterminer le pronostic de la maladie, car son augmentation indique une évolution assez agressive de la maladie.

Marqueur tumoral S100 - interprétation de la signification, norme

Pour déterminer le marqueur tumoral, le sang est prélevé dans une veine dans un établissement de diagnostic médical. Taux de marqueur tumoral S100 - jusqu'à 0,105 μg / l.

Si le taux de protéines est indétectable ou se situe dans la plage normale, cela indique probablement que la personne n'a pas de cancer de la peau.

Cependant, un tel résultat n'est pas une garantie absolue de l'absence de néoplasme malin, car dans les premiers stades du mélanome, le niveau du marqueur tumoral n'augmente tout simplement pas..

Et pour écarter toute suspicion de cancer de la peau, toute une série d'autres études sont en cours..

Si le marqueur tumoral S100 est élevé, cela peut parler en faveur du mélanome. Il est également très important de comparer les niveaux de marqueurs tumoraux pendant le traitement du mélanome..

Ainsi, si, après le traitement, le niveau du marqueur tumoral S100 reste élevé, il s'agit d'un signe pronostique défavorable, ce qui indique une forte probabilité de rechute de la maladie..

Et vice versa, si après le traitement le niveau du marqueur tumoral S100 a diminué de manière significative, cela indique que le traitement a été efficace..

Quelles autres maladies affectent les résultats?

Le niveau élevé du marqueur tumoral S100 n'est pas toujours une conséquence du cancer de la peau. Ainsi, une augmentation du marqueur tumoral peut être provoquée par des maladies non oncologiques du système nerveux. Une augmentation de cette protéine est notée dans les accidents vasculaires cérébraux, les hémorragies intracérébrales, les lésions cérébrales traumatiques, la maladie d'Alzheimer.

Il est caractéristique que la concentration de la protéine S100 soit directement corrélée à la gravité de l'accident vasculaire cérébral ou de l'hémorragie intracérébrale. Et un niveau élevé de marqueur tumoral dans ces maladies est le signe d'une évolution défavorable..

Compte tenu de ces nuances, le diagnostic de «mélanome» ne se fait pas uniquement sur la base des résultats de l'analyse du marqueur tumoral S100. Seule l'étude du niveau de marqueur tumoral en conjonction avec un examen histologique d'un échantillon de peau permettra de déterminer le bon diagnostic.

Marqueur tumoral S100 dans le cancer de la peau: détails du diagnostic

Contrairement à d'autres marqueurs du cancer, le S100 n'est pas un antigène unique, mais le nom d'une famille de protéines de liaison au calcium étroitement liées. Les protéines les plus connues sont S100A (1-18), S100B, S100P, S100Z, la répétine, etc..

S100 est le plus grand sous-groupe de protéines de liaison au calcium, qui comprend également la troponine, un marqueur bien connu des lésions du muscle cardiaque.

Les protéines S100 se trouvent non seulement dans les tissus nerveux, adipeux, cartilagineux et kéranocytes (cellules de la peau), mais participent également à un certain nombre de processus: l'organisation des membranes cellulaires, leur protection contre les dommages, la phosphorylation et la différenciation cellulaire. Certaines des protéines de la famille affectent le métabolisme et la croissance des cellules d'une manière similaire aux cytokines (cellules immunitaires activées).

Une tumeur maligne des mélanocytes produit activement la protéine S100B. Grâce à cette propriété du mélanome, il est possible de suivre l'évolution du taux de croissance de la néoplasie par la dynamique de la concentration du marqueur tumoral. D'autres dimères de la protéine S100 sont utilisés pour diagnostiquer les dommages au cerveau et aux organes internes..

Malgré le fait que l'antigène protéique S100 soit également produit dans les cellules mélanocytaires, les statistiques montrent que le diagnostic de mélanome dans les premiers stades à l'aide de ce marqueur est inefficace.

Dans les premiers stades de cette maladie maligne, la concentration d'antigène augmente considérablement chez pas plus de 20% des patients. Au 4ème stade du mélanome, une augmentation du taux de protéine S100 est détectée par 30 à 90% des patients.

Par rapport à une analyse à faible sensibilité pour un marqueur tumoral, les méthodes de diagnostic matériel et visuel sont beaucoup moins susceptibles de faire des erreurs..

Cependant, en même temps, l'antigène protéique est assez informatif pendant le traitement et pendant la rémission. Le suivi de sa concentration chez les patients en période postopératoire et post-chimiothérapeutique vise non seulement le diagnostic de récidive, mais également le suivi des foyers tumoraux secondaires.

Indications pour l'étude

Le niveau de protéine marqueur tumoral dans le sang est en corrélation d'une certaine manière avec le stade du processus cancéreux, ainsi qu'avec la prévalence et le nombre de métastases..

Pas moins largement qu'en oncologie, le marqueur S100 est également utilisé pour déterminer le degré de lésion du tissu nerveux. Avec les maladies et les syndromes qui provoquent la mort massive des cellules nerveuses, il est possible non seulement d'évaluer l'état du patient, mais aussi de donner un pronostic de traitement.

En tant que méthode de diagnostic primaire et supplémentaire, l'analyse de la concentration de protéines S100 est utilisée pour les accidents vasculaires cérébraux, les traumatismes cranio-cérébraux, les hémorragies, la neurodégénérescence, les maladies à prions (en particulier la maladie de Creutfeldt-Jakob). Comme une autre protéine du même groupe - la troponine - elle est utilisée comme marqueur qui indique le volume de tissu couvert par le processus pathologique.

Ainsi, les indications pour mener des recherches peuvent être:

  • surveiller l'efficacité de la chimiothérapie pour le cancer de la peau et suivre la récidive et les foyers secondaires de la maladie après un traitement chirurgical;
  • la différenciation des tumeurs malignes dans le tissu cartilagineux du cancer ostéogène, du mélanome de la maladie de Paget et des tumeurs des glandes mammaires de l'adénose sclérosante;
  • prédiction et évaluation de l'état du patient avec saignement intracérébral, traumatisme crânien et accident vasculaire cérébral;
  • certaines pathologies neurologiques (maladie d'Alzheimer, hypoxie à la naissance des nouveau-nés).

Rarement que dans le cas du mélanome, la protéine S100 est utilisée pour fixer la récidive d'autres tumeurs (du système génito-urinaire, du sein, etc.). Avec une forte probabilité de détection répétée du cancer, il est préférable d'utiliser des marqueurs tumoraux spécifiques et très sensibles.

Le dosage de la concentration de protéine S100 est également réalisé dans l'infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque et la maladie coronarienne. Tout d'abord, cela est dû au fait qu'une circulation sanguine altérée dans le muscle cardiaque peut provoquer un accident vasculaire cérébral, par conséquent, les patients avec un diagnostic de «crise cardiaque» doivent surveiller l'état du tissu nerveux.

Les experts ne recommandent pas de prescrire la protéine S100 comme marqueur tumoral pour le dépistage prophylactique annuel.

Pourquoi ces tests sont-ils nécessaires et qu'est-ce que le S-100 - un marqueur tumoral?

Il faut dire tout de suite qu'en clinique, l'étude de composés appelés marqueurs tumoraux est auxiliaire.

Aucun médecin oncologue, gynécologue ou neurochirurgien n'effectuera une recherche diagnostique pour déterminer un résultat positif.

Dans le cas où de tels indicateurs d'un test sanguin, en tant que marqueurs tumoraux, permettent de suspecter la présence d'un processus oncologique ou inflammatoire (ce qui est également possible), la recherche diagnostique ne fait que commencer.

Par conséquent, il est nécessaire d'avertir les patients les plus impressionnables: aucune analyse de ce type ne peut témoigner d'un diagnostic à 100% d'un néoplasme malin..

Une confirmation est nécessaire avec des techniques d'imagerie, des tests supplémentaires et une biopsie.

C'est une biopsie suivie d'un examen histologique qui est à la base du diagnostic, fiable à 100%.

Ce composé, appelé marqueur tumoral C-100, ou, plus correctement, S-100, fait partie de toute une famille de différentes petites molécules protéiques qui se lient au calcium plasmatique.

En outre, cette famille comprend des protéines répandues chez l'homme - les troponines, ainsi que la protéine calmoduline, qui joue un rôle important dans le travail de diverses enzymes de la mobilité musculaire et de la phosphodiestérase..

Ainsi, la calmoduline seule est capable de travailler avec plus de 40 cibles dans lesquelles elle se lie au calcium.

Ce nom était technique, car il indiquait la solubilité de ces protéines dans un certain composé chimique - dans une solution saturée à 100% de sulfate d'ammonium, et le mot «solubilité» se traduit par «solubilité». C'est là que la première lettre est prise..

Il s'est avéré que ces protéines ont tellement de fonctions qu'elles peuvent agir comme certaines cytokines dans les maladies. Il a été montré que les protéines de ce groupe sont capables de s'accumuler à une concentration diagnostique dans diverses formes de néoplasmes malins, et une production accrue de ces protéines est particulièrement caractéristique de la tumeur cutanée la plus maligne - pour le mélanome..

Test sanguin pour le marqueur tumoral S-100 du mélanome cutané

Le matériel est publié à titre informatif uniquement et ne constitue pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de consulter un hématologue de votre hôpital!

Le marqueur tumoral S-100 est déterminé dans des conditions associées à une lésion cérébrale traumatique, la maladie d'Alzheimer, un saignement sous-arachnoïdien, un accident vasculaire cérébral et d'autres troubles neurologiques. Le niveau de protéine S-100 indique un mélanome cutané malin, d'autres maladies néoplasiques et des inflammations.

La protéine spécifique de la glie astrocytaire S-100 est capable de se lier au calcium et a un poids moléculaire de 21 000 Da. Il est complètement soluble dans le sulfate d'ammonium. La protéine se compose de deux sous-unités - a et p. Des concentrations élevées de S-100 (Pβ) contiennent des cellules gliales et de Schwann (lemmocytes), S-100 (de) - cellules gliales, S-100 (aa) - muscles striés, reins et foie.

Les reins métabolisent la protéine s100, un marqueur tumoral. Sa demi-vie biologique dure 2 heures. Les cellules astrogliales se trouvent principalement dans les tissus cérébraux. Leur réseau tridimensionnel constitue un cadre de support pour les neutrons. Pour diagnostiquer les lésions tissulaires cérébrales, les formes protéiques sont déterminées: marqueur tumoral S-100 (pp) et marqueur tumoral C 100 (sur).

Ils sont utilisés comme marqueurs des lésions tissulaires cérébrales dues à une altération de la circulation sanguine vers le cerveau. En cas d'hémorragies cérébrales, la concentration la plus élevée dans le sérum sanguin et le LCR S-100 est déterminée au cours du premier jour. Avec AVC ischémique - le troisième jour.

La concentration en protéine S-100 dépend de l'étendue des lésions cérébrales et de la gravité du trouble neurologique.

Que montre le test de protéine S-100??

Le S100 en tant que marqueur tumoral du mélanome décrypte les indicateurs de l'efficacité du traitement de la formation d'oncone, des métastases et prédit la récidive bien avant sa manifestation.

Dans un examen complet des lésions cérébrales potentielles, y compris les traumatismes et les accidents vasculaires cérébraux, le test peut prédire la santé générale et les conséquences neurologiques.

Le taux du marqueur tumoral S-100:

    0,105-0,2 μg / l ou moins - dans le sérum sanguin;

Les procédures de test peuvent être obtenues par différentes méthodes, donc les résultats des tests ne peuvent pas être comparés - l'interprétation peut être incorrecte. Lors de la surveillance en série, les résultats sont comparés, confirmés par des mesures de S100 simultanément par deux méthodes..

Le déchiffrement des résultats du marqueur tumoral C-100 montre que 95% des personnes en bonne santé sans pathologies auront des valeurs de référence http://MoyaKrov.ru/analizy/onkomarkery/rasshifrovka-s-100-na-melanomu/

Marqueur tumoral S100 pour le mélanome - vaut-il la peine d'être pris?

Qu'est-ce que le S-100?

La S-100 est une protéine, ou plutôt toute une famille de protéines impliquées dans une grande variété de processus dans l'organisme. Ce sont leurs cellules que le mélanome peut libérer dans le sang. Et c'est leur niveau qui peut être mesuré, sur la base duquel émettre des hypothèses sur le diagnostic de «mélanome».

Malheureusement, le niveau de cette protéine peut être augmenté non seulement dans le mélanome, mais également dans d'autres tumeurs - dans les cancers du sein, de l'ovaire, de l'estomac, de la prostate et de certains autres cancers..

Autre caractéristique à connaître: le taux de S-100 peut augmenter avec la polyarthrite rhumatoïde, l'hémorragie sous-arachnoïdienne, l'ischémie myocardique aiguë, le psoriasis, etc..

Quelle est la valeur du S-100 dans le diagnostic du mélanome?

Il existe au moins deux études montrant que la valeur diagnostique du S-100 dans le diagnostic du mélanome précoce est très faible..

Je vais vous dire franchement - non.

Dans le mélanome de stade I-II, le taux de S-100 est augmenté chez 1,3% des patients, au stade III - chez 8,7%, et seulement au stade IV, cette protéine augmente chez 73% des patients. En d'autres termes, même au stade IV, le mélanome S-100 peut ne pas montrer qu'une personne est atteinte de cette maladie..

Tous les auteurs notent que le niveau S-100 en tant que test diagnostique n'a pas la précision nécessaire pour diagnostiquer les stades précoces du mélanome..

Qu'est-ce que LDH?

La LDH (lactate déshydrogénase) est une enzyme, c'est-à-dire une substance spéciale qui participe au cycle de conversion du glucose en molécules énergétiques d'ATP.

Le niveau de cette substance dans le sang est le plus souvent augmenté dans une situation où le corps a déjà des métastases régionales ou distantes de mélanome.

Actuellement, je n'ai pas pu trouver d'études qui indiquent que cette enzyme peut être utilisée pour diagnostiquer cette tumeur à un stade précoce..

Qu'est-ce que le SCCA (antigène du carcinome épidermoïde)?

L'antigène SCC est une protéine spécifique qui peut être sécrétée par le carcinome épidermoïde des muqueuses et de la peau. Malheureusement, avec sa valeur diagnostique, absolument le même problème que celui du S-100.

Selon des études, le niveau d'antigène SCC n'augmente que chez 44% des patients atteints de carcinome épidermoïde de la peau ou des muqueuses.

En outre, une augmentation des valeurs de CSC peut également concerner le psoriasis, l'eczéma, la dermatite atopique, l'insuffisance rénale, la tuberculose, la sarcoïdose, ainsi que le cancer de l'œsophage, du poumon, du canal anal et de la vulve..

Ces faits suggèrent que le CSC ne peut pas et ne doit pas être utilisé pour diagnostiquer une tumeur primaire dans le cancer de la peau à cellules squameuses..

Quelle est la vraie application pratique de S-100, LDH et SCCA maintenant?

Ces 3 marqueurs peuvent être utilisés à trois fins:

  1. Contrôle de la progression de la maladie - développement de métastases et de rechutes.
  2. Surveillance de la réponse au traitement. (Dans les situations 1 et 2, il est important de connaître les niveaux de S-100 et de LDH qui étaient avant le traitement.)
  3. En tant que facteurs pronostiques distincts. De plus, dans le cas du mélanome, c'est plus vrai pour la LDH que pour le S-100.

Pour le SCC dans le carcinome épidermoïde de la peau et des muqueuses, cette affirmation, pour le dire légèrement, n'a pas été prouvée..

Quel test est le plus précis pour diagnostiquer le mélanome et le cancer de la peau??

Le test de diagnostic le plus précis pour un mélanome et un cancer de la peau suspectés est une biopsie excisionnelle (élimination complète) de toute la formation avec capture de 1 à 3 mm de peau saine et examen histologique ultérieur.

Dans certains cas, il est possible de retirer un fragment (biopsie incisionnelle) d'une formation suspecte avec la capture de la partie la plus épaisse, également avec histologie.

Veuillez noter - ce n'est pas mon avis. C'est l'avis des principales associations oncologiques NCCN et ESMO.

Il n'y a pas un mot sur un examen cytologique des raclures, des ponctions de grains de beauté ou de la dermoscopie dans leurs recommandations pratiques - ce sont des tests préliminaires auxiliaires.

Pourquoi il est impossible de prendre des marqueurs «juste pour la prévention»?

Parce que le résultat de ces tests, s'il est prescrit de manière déraisonnable, peut très souvent être peu fiable. Il existe 2 options:

  • Faux résultat positif - le test dit qu'il y a un cancer, mais en fait ce n'est pas le cas. La personne commence à être examinée convulsivement, rien ne se trouve nulle part et une véritable névrose se développe.
  • Faux négatif - le test dit qu'il n'y a pas de cancer, mais c'est le cas. Ici, c'est encore pire: au lieu d'examens adéquats, la personne se calme et fait pousser la tumeur jusqu'aux stades ultérieurs, lorsque le traitement est déjà inefficace.

Que faire si vous avez réussi les marqueurs tumoraux S-100, SCC et qu'ils sont positifs?

Malheureusement, vous devrez être examiné suffisamment en profondeur, sinon vous ne pourrez probablement pas vous détendre..

Un examen complet de la peau entière par un dermatologue oncologue avec dermatoscopie de tous les grains de beauté sur le corps, des analyses cliniques et biochimiques du sang, de l'urine, une échographie de la cavité abdominale et de tous les groupes de ganglions lymphatiques, du petit bassin, une radiographie pulmonaire est nécessaire.

Si des marqueurs tumoraux positifs sont trouvés, un diagnostic complet sera nécessaire.

Dois-je prendre des marqueurs tumoraux après avoir retiré un grain de beauté sans histologie?

Non, c'est inutile, car même en présence de mélanome aux stades I - III, ils ne sont pas informatifs.

Résumé, ou brièvement sur l'essentiel

Les marqueurs tumoraux sont inutiles dans le diagnostic primaire du mélanome et du cancer de la peau.

De plus, je déconseille fortement de les prendre comme seule méthode d'examen, car avec un résultat faux positif, une névrose peut se développer. Les marqueurs tumoraux S-100, LDH et SCCA sont actuellement très peu utilisés en dermato-oncologie.

Marqueur tumoral S-100: valeurs normales et raisons de l'augmentation

Très souvent, lors de l'examen clinique, et en particulier lors de l'examen de patients plus âgés, les marqueurs tumoraux dans le test sanguin sont d'une grande importance. Actuellement, il existe plus d'une douzaine de ces composés qui peuvent aider les spécialistes à diagnostiquer les néoplasmes malins de divers organes: sein, ovaire, prostate, tumeur du tissu cérébral..

L'un de ces métabolites à haute valeur diagnostique est la protéine S-100, un marqueur tumoral des maladies du cerveau, ainsi que la tumeur cutanée la plus maligne - le mélanome..

Pourquoi ces tests sont-ils nécessaires et qu'est-ce que le S-100 - un marqueur tumoral?

Il faut dire tout de suite qu'en clinique, l'étude de composés appelés marqueurs tumoraux est auxiliaire.

Aucun médecin oncologue, gynécologue ou neurochirurgien n'effectuera une recherche diagnostique pour déterminer un résultat positif.

Dans le cas où de tels indicateurs d'un test sanguin, en tant que marqueurs tumoraux, permettent de suspecter la présence d'un processus oncologique ou inflammatoire (ce qui est également possible), la recherche diagnostique ne fait que commencer.

Par conséquent, il est nécessaire d'avertir les patients les plus impressionnables: aucune analyse de ce type ne peut témoigner d'un diagnostic à 100% d'un néoplasme malin..

Une confirmation est nécessaire avec des techniques d'imagerie, des tests supplémentaires et une biopsie.

C'est une biopsie suivie d'un examen histologique qui est à la base du diagnostic, fiable à 100%.

Ce composé, appelé marqueur tumoral C-100, ou, plus correctement, S-100, fait partie de toute une famille de différentes petites molécules protéiques qui se lient au calcium plasmatique.

En outre, cette famille comprend des protéines répandues chez l'homme - les troponines, ainsi que la protéine calmoduline, qui joue un rôle important dans le travail de diverses enzymes de la mobilité musculaire et de la phosphodiestérase..

Ainsi, la calmoduline seule est capable de travailler avec plus de 40 cibles dans lesquelles elle se lie au calcium.

Ce nom était technique, car il indiquait la solubilité de ces protéines dans un certain composé chimique - dans une solution saturée à 100% de sulfate d'ammonium, et le mot «solubilité» se traduit par «solubilité». C'est là que la première lettre est prise..

Il s'est avéré que ces protéines ont tellement de fonctions qu'elles peuvent agir comme certaines cytokines dans les maladies. Il a été montré que les protéines de ce groupe sont capables de s'accumuler à une concentration diagnostique dans diverses formes de néoplasmes malins, et une production accrue de ces protéines est particulièrement caractéristique de la tumeur cutanée la plus maligne - pour le mélanome..

Mais ce composé peut généralement être considéré comme un marqueur de lésions cérébrales dans une variété de processus pathologiques, de la lésion cérébrale traumatique à la maladie d'Alzheimer progressive. Une augmentation de ce métabolite est également caractéristique des lésions cérébrales métastatiques secondaires, et même de certaines affections inflammatoires chroniques..

La totalité de la protéine S-100 est principalement produite par une masse gliale auxiliaire de cellules du système nerveux central appelée astroglie..

En plus du tissu glial, ces protéines sont produites par le mélanome, qui de par sa localisation n'est pas lié au système nerveux central..

Le laboratoire étudie le dosage quantitatif de certaines protéines de ce groupe, à savoir l'identification des dimères S-100 A1B et S-100 BB.

Comment se préparer à l'étude et quand cette analyse est présentée?

Le test S-100, ainsi que le don de sang pour d'autres «métabolites du cancer», ne sont absolument pas un fardeau pour le patient. Pour ce faire, il vous suffit de venir l'estomac vide, après être resté debout au moins 4 heures après le dernier repas, et de donner du sang.

Cela se fait généralement le matin..

Il n'y a pas d'exigences ou de restrictions particulières, mais vous devez toujours garder à l'esprit les recommandations générales, par exemple, conseiller d'éviter de boire de l'alcool ou d'augmenter le stress nerveux et physique..

Une étude du marqueur tumoral S-100 est prescrite dans les cas suivants:

  • si le patient est diagnostiqué avec un mélanome malin, confirmé histologiquement. Cette étude est nécessaire pour la détection précoce de la récidive tumorale, ou pour l'apparition de métastases;
  • dans le cas où le patient n'a pas de diagnostic de mélanome, alors ce marqueur peut être un indicateur de l'évaluation globale de la gravité de l'état du patient, et également être un facteur dans le pronostic des conséquences neurologiques persistantes pour diverses lésions du système nerveux et du cerveau, à la fois de genèse traumatique et à la suite d'un accident vasculaire cérébral.

Ce que montrent les résultats de la recherche?

La valeur dans le sérum sanguin est inférieure à 0, 105 μg / l pour le marqueur tumoral S-100 - la norme. Cette valeur concerne près de 96% des adultes en bonne santé chez lesquels aucune pathologie neurologique ou oncologique n'a été identifiée..

Le déchiffrement des données obtenues n'est important que pour augmenter la concentration du marqueur tumoral S-100.

Les résultats de l'étude ne définissent pas de limite basse, mais indiquent seulement quel niveau de ce métabolite dans le sang sera considéré comme significatif sur le plan diagnostique par rapport au risque de cancer..

Une augmentation de la concentration de cette substance est observée dans les maladies et conditions suivantes.

Mélanome

La concentration du marqueur est associée au stade de la maladie: plus le mélanome est fréquent, et plus le stade de la lésion progresse, plus le niveau de sécrétion de S-100 est élevé.

Dans ce cas, les groupes de patients présentant une sécrétion accrue sont répartis comme suit:

  • début de tumeur sans signes de maladie ou «fausse augmentation» - 5%;
  • au stade de la formation de métastases dans les ganglions lymphatiques voisins - 10%;
  • avec des métastases à distance dans la peau ou les ganglions lymphatiques - 45%;
  • avec des métastases à distance dans les poumons, les os - dans 40 pour cent des cas d'augmentation.

Si nous comparons des personnes en bonne santé, le seuil est dépassé chez près de 5% des patients, et cela n'est associé à aucun processus malin.

Par conséquent, si le patient a une augmentation de la concentration, un examen répété, des diagnostics supplémentaires et une interprétation des résultats, ainsi que des études d'imagerie supplémentaires, par exemple, une IRM ou une TEP, une tomographie par émission de positons pour rechercher des métastases actives.

Pathologie neurologique

Le plus souvent, une augmentation du niveau du marqueur tumoral S-100 se produit dans les maladies et lésions suivantes du système nerveux central:

  • maladie cérébrale traumatique: ecchymoses, lésion axonale diffuse (DAP) ou hémorragie sous-arachnoïdienne spontanée, y compris avec un vasospasme développé;
  • AVC hémorragique ischémique et particulièrement étendu sous forme d'hémorragie intracérébrale.

En cas d'accident vasculaire cérébral, la concentration de cette protéine augmente en quelques heures (6-8) et persiste également pendant 3 jours. Plus l'AVC est grave et plus le pronostic est mauvais, plus la concentration de S-100 est élevée. Ainsi, une augmentation du niveau au-dessus de 0,3 μg / l indique une possible issue défavorable..

  • les maladies dystrophiques et dégénératives du système nerveux central, par exemple la maladie d'Alzheimer et la chorée de Huntington;
  • lésions cérébrales métaboliques causées par une maladie grave à long terme, par exemple, coma diabétique ou cétoacidotique, crise thyrotoxique et autres conditions.

Habituellement, le niveau de ce métabolite monte initialement dans le LCR cérébrospinal, puis pénètre dans la barrière hémato-encéphalique et devient un indicateur déterminé du test sanguin. C'est pourquoi, lors de l'évaluation des raisons de son augmentation, il est impératif de prendre en compte l'état du patient et de son système nerveux..

En conclusion, il faut dire que la gamme de valeur diagnostique de cette analyse est très large. Il peut parler de la présence d'une tumeur et d'un accident vasculaire cérébral grave, en tant que trouble métabolique du cerveau, ainsi que de complications neurologiques graves après un arrêt cardiaque prolongé et une réanimation..

Chez les patients en bonne santé, il peut simplement être augmenté, et en particulier avec un entraînement physique intense..

Il peut être élevé chez les patients atteints de lupus érythémateux disséminé, de lésions hépatiques chroniques et même de trouble bipolaire, anciennement appelé trouble maniaco-dépressif..

Par conséquent, des méthodes de diagnostic de confirmation seront toujours nécessaires, en tenant compte de la situation clinique spécifique..