Principal
La prévention

Chimiothérapie du cancer: types, caractéristiques et traitement

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La chimiothérapie est considérée comme l'une des méthodes de traitement complexe des maladies malignes. Cette technique consiste à prendre des médicaments spéciaux qui inhibent la croissance des néoplasmes et contribuent à la destruction des cellules malignes. La chimiothérapie du sein peut être utilisée comme principale méthode de traitement, ou avant et après la chirurgie.

Indications de la chimiothérapie mammaire

La chimiothérapie est généralement administrée avant ou immédiatement après la chirurgie..

La chimiothérapie ne doit pas être utilisée pour les tumeurs malignes non invasives (par exemple, carcinome canalaire aux premiers stades de développement, dont une caractéristique est l'accumulation de cellules histologiquement altérées sans effet d'envahir les tissus voisins), dans les cas où il n'y a pas de métastases. Dans de telles situations, il est plus conseillé d'utiliser un traitement hormonal..

Souvent, les experts préfèrent utiliser la chimiothérapie pendant la période préménopausique pour le diagnostic du cancer du sein invasif. Cela est dû au fait que dans cette situation, la maladie a une évolution beaucoup plus grave et que la chimiothérapie aidera à obtenir le résultat le plus positif..

Le traitement par chimiothérapie est indiqué principalement dans tous les cas lorsque la propagation d'une pathologie maligne au système lymphatique est observée. De plus, la nomination d'un tel traitement ne dépend pas de la taille du foyer malin primaire ou de la capacité fonctionnelle des appendices.

La chimiothérapie est souvent recommandée pour les femmes en période préménopausique avec une tumeur invasive, avec une masse de 1 cm ou plus, même avec des ganglions lymphatiques non atteints.

Qui contacter?

Noms des médicaments de chimiothérapie mammaire

La chimiothérapie est administrée par étapes pour permettre au corps de se reposer et de récupérer. L'utilisation de certains médicaments chimiothérapeutiques dépend de nombreux facteurs:

  • le stade et la taille de la formation, son agressivité, la présence de métastases dans les ganglions lymphatiques;
  • l'âge et les caractéristiques physiologiques du patient;
  • période de la fonction menstruelle (reproduction, ménopause);
  • la réaction du corps à la chimiothérapie.

Les médicaments chimiothérapeutiques sont répartis dans les catégories suivantes:

  • agents alkylants - perturbent la structure de l'ADN d'une cellule maligne, ce qui rend impossible sa division ultérieure. Ces médicaments comprennent la chlorméthine, le melphalan, le cyclophosphamide, la lomustine, le busulfan, le fluorobenzotep, la dipine, etc.
  • les antimétabolites sont des cytostatiques, inhibant les processus nécessaires au développement des cellules pathologiques. Ils déclenchent la réaction de nécrose de la cellule cancéreuse, qui contribue à la nécrose progressive complète de l'ensemble de la tumeur. Médicaments de ce groupe: clofarabine, 5-fluorouracile, azacytidine, méthotrexate, etc.
  • antibiotiques anticancéreux - un groupe spécial d'antibiotiques qui sont utilisés exclusivement à des fins anticancéreuses. Les médicaments les plus courants sont les anthracyclines, la bléomycine, l'actinomycine et la mitomycine;
  • les taxanes - médicaments antitumoraux à base de plantes, appartiennent aux alcaloïdes de l'if. Parmi les taxanes, le paclitaxel et le docétaxel sont les plus connus..

Un cours de chimiothérapie peut être effectué en utilisant un ou plusieurs médicaments, en les combinant les uns avec les autres, ou en les prescrivant séquentiellement. Le plus souvent, les spécialistes utilisent des schémas thérapeutiques complexes utilisant un complexe de médicaments anticancéreux.

Dosage des médicaments pour la chimiothérapie mammaire

Le plus souvent, la chimiothérapie est administrée par perfusion intraveineuse. Les dosages et les schémas d'administration des médicaments au corps sont déterminés individuellement, ce qui dépend en grande partie du diagnostic spécifique, du stade oncologique, de l'état général du patient, ainsi que de sa réaction à l'administration de médicaments.

Le dosage doit être strictement conforme aux méthodes et règles internationalement acceptées.

Par exemple, les antibiotiques anticancéreux sont prescrits comme suit:

  • rubomycine - in / in à 0,0008 g par 1 kg de poids du patient pendant 5 jours, après quoi une pause hebdomadaire est prise. S'il n'y a pas de complications, un deuxième cours est effectué de 3 à 5 jours, l'introduction est effectuée tous les deux jours. Parfois, selon les indications, la posologie est augmentée, mais pas plus de 0,025 g pour 1 kg;
  • adriamycine - injectée par voie intraveineuse à raison de 0,03 g / m², trois jours de suite, suivie d'une pause d'un mois. Un autre schéma peut être utilisé: 0,06 g / m² une fois par mois. Le médicament est administré très soigneusement et lentement en raison du risque de développer une nécrose au site d'injection;
  • bruneomycine - injectée par voie intraveineuse tous les 2-3 jours, 0,003-0,004 g du médicament est généralement utilisé au cours du traitement.

Les médicaments antimétaboliques sont utilisés selon les schémas suivants:

  • méthotrexate - pris par voie orale, 1 à 3 comprimés par jour, par voie intramusculaire ou intraveineuse, 0,005 g;
  • fluorouracile - utilisé sous forme de compte-gouttes d'une proportion de 0,5 à 1 g pour 500 ml de solution de glucose à 5% pendant 3 heures. En injection intraveineuse à une dose de 0,015 g / kg tous les jours pendant 3 jours, puis la moitié de la dose toutes les 48 heures. Le cours peut être répété après 1-1,5 mois.

Les agents alkylants sont prescrits selon le schéma suivant:

  • Cyclophosphamide - sous forme d'injections i / v ou i / m à une dose de 3 mg / kg de solution à 2% chaque jour. Pour l'ensemble du traitement, 4 à 14 g de médicament sont généralement utilisés;
  • dipin - utilisé à la fois en / en et en / m, toutes les 24 ou 48 heures. Une dose unique va de 0,005 g à 0,015 g. La durée moyenne du traitement nécessite l'utilisation de 0,2 g du médicament.

Les schémas et protocoles de traitement peuvent également être coordonnés par le médecin au cours du traitement, en fonction du bien-être du patient, de la tolérance au traitement et de l'efficacité du médicament prescrit..

Chimiothérapie pour le cancer du sein

Certains types de tumeurs du sein peuvent être guéris par la chimiothérapie seule. Mais pour la grande majorité des cas, cette approche est inacceptable, donc une chimiothérapie est prescrite afin de contrôler et de freiner la croissance tumorale, tout en atténuant simultanément les symptômes. Pourquoi la chimiothérapie seule ne suffit pas?

Le fait est que souvent les cellules malignes «s'habituent» à certains médicaments ou n'y réagissent pas au départ.

Par exemple, imaginez une situation où seulement 98% des cellules malignes sont sensibles à un médicament prescrit. Cela signifie que la chimiothérapie éliminera 98% des cancers. Cependant, les 2% restants des cellules survivantes, qui n'ont pas été affectées par le médicament, continueront à se développer..

L'un des moyens de résoudre ce problème est l'utilisation de deux ou trois médicaments différents en même temps, ce qui peut affecter la cellule cancéreuse de différentes manières. Avec cette approche, les chances de détruire complètement le néoplasme sont plus élevées..

Il existe une autre option qui vous permet de détruire toutes les cellules tumorales, si possible, est d'augmenter la dose de médicaments anticancéreux. Cependant, cette manière de sortir de la situation présente également un inconvénient majeur: les cellules saines souffrent également de doses élevées, ce qui est loin d'être le meilleur effet sur le corps..

Compte tenu de ce qui précède, on peut conclure que la chimiothérapie du cancer du sein doit être associée ou associée à une chirurgie ou à une radiothérapie. De plus, si la chimiothérapie est utilisée en préparation d'une intervention chirurgicale, elle est appelée néoadjuvante. Si un traitement par chimiothérapie est utilisé après la chirurgie, on parle de chimiothérapie adjuvante.

Chimiothérapie adjuvante pour le cancer du sein

La chimiothérapie après une chirurgie mammaire peut être prescrite quelque temps plus tard, par exemple après 3-4 semaines. Le temps après la chirurgie est donné au corps pour récupérer et se débarrasser des substances toxiques accumulées.

Les médicaments de chimiothérapie aideront à détruire les cellules malignes restantes, empêchant ainsi le possible re-développement de la maladie. Même si l'opération a été extrêmement réussie et que le médecin a enlevé toutes les zones suspectes de tissu, des cellules cancéreuses peuvent être présentes dans le flux sanguin et lymphatique, où elles ne peuvent être affectées que par l'effet de la chimiothérapie..

La chimiothérapie après ablation mammaire implique souvent un médicament anthracycline (épirubicine ou doxorubicine). Si le médecin admet la probabilité de re-développement d'une tumeur cancéreuse, Taxotere est ajouté au schéma thérapeutique.

Entre chaque cure thérapeutique, le corps doit disposer d'une à trois semaines pour récupérer. Après le repos, le cours est répété, si nécessaire, en tenant compte du schéma thérapeutique établi par le médecin. De tels intervalles de récupération peuvent réduire les effets secondaires de la chimiothérapie même avec des doses importantes de chimiothérapie.

Chimiothérapie rouge pour le cancer du sein

La chimiothérapie «rouge» est le nom commun du traitement par anthracyclines (épirubicine, doxorubicine). Les solutions de ces fonds se distinguent par une couleur rouge prononcée..

Si nous suivons cette logique, alors le traitement avec la mitoxantrone devrait être appelé «bleu», le traitement avec le cyclophosphamide ou le fluorouracile - «jaune» et le traitement avec le taxol - la chimiothérapie «blanche».

L'utilisation de médicaments de chimiothérapie «rouges» est reconnue comme la plus toxique de toutes les options de chimiothérapie lorsqu'elle est associée à l'utilisation de médicaments. Ce problème n'a pas encore été complètement étudié, mais il a été remarqué que chaque médicament «rouge», lorsqu'il est utilisé seul, n'a pas de toxicité excessive, et l'utilisation combinée d'agents chimiothérapeutiques «rouges» peut affecter un grand nombre d'effets secondaires.

Pour les raisons ci-dessus, les experts recommandent d'organiser des cours de chimiothérapie en alternance avec des médicaments «rouges» et, par exemple, «jaunes» afin d'améliorer l'effet polyvalent sur les cellules cancéreuses et de réduire la charge sur le corps du patient.

Effets secondaires de la chimiothérapie mammaire

La gravité des effets secondaires peut dépendre de la sensibilité du corps aux médicaments. Quels sont les effets secondaires:

  • perte d'appétit, symptômes dyspeptiques, lésions de la membrane muqueuse du tube digestif et du foie;
  • dans l'affaiblissement des follicules pileux, calvitie partielle ou totale (la pousse des cheveux est rétablie plusieurs mois après la fin de la chimiothérapie);
  • dans l'hyperthermie causée par l'intoxication du corps;
  • dans le développement de maladies inflammatoires vasculaires au site d'injection, ainsi que de thrombose, nécrose et gonflement des veines;
  • en cas de dysfonctionnement du système hématopoïétique, en particulier, une diminution du nombre de plaquettes et de leucocytes.

Pendant la période de chimiothérapie, le patient peut se sentir fatigué, c'est pourquoi les médecins conseillent fortement de se reposer beaucoup et de passer temporairement à un mode de vie économe. Si vous devez aller au travail pendant le traitement, vous devez prendre de courtes pauses pour récupérer..

La plupart des agents chimiothérapeutiques quittent le corps par les voies urinaires. Pour cette raison, les reins sont soumis à un stress important. Afin de réduire la charge sur eux, ainsi que d'éliminer les substances toxiques qui s'accumulent du corps, vous devez boire une grande quantité d'eau propre, au moins deux litres.

Afin de réduire la gravité des effets secondaires, plusieurs règles doivent être suivies:

  • vous devriez aller à la procédure de chimiothérapie après avoir pris une petite collation. La suralimentation et la faim sont nuisibles;
  • essayez de ne pas manger d'aliments gras lourds;
  • si des nausées surviennent périodiquement, ne commencez pas une grève de la faim, réduisez simplement la quantité de nourriture que vous mangez;
  • si la nausée persiste, parlez-en à votre médecin, il vous prescrira des médicaments spéciaux qui soulageront le symptôme.

Pendant la chimiothérapie, les patients peuvent ressentir un changement de goût et d'odeur. Ces symptômes devraient disparaître d'eux-mêmes quelques mois après la fin du traitement..

La chimiothérapie du sein ne peut être pleinement efficace que si la patiente prend elle-même soin de son corps: mangez bien, vivez activement et ne perdez pas une attitude positive. Ce n'est que dans ce cas que les mesures de rééducation apporteront l'effet souhaité et la maladie sera vaincue..

Nous analysons les méthodes de traitement de l'oncologie: la chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement antitumoral qui détruit les cellules cancéreuses en injectant des produits chimiques spéciaux dans le corps humain ou la tumeur. Les médicaments eux-mêmes affectent directement non seulement les tissus tumoraux, mais également ceux partiellement sains. C'est pourquoi ce traitement a tant d'effets secondaires..

Qu'est-ce que la chimiothérapie pour l'oncologie?

  1. Fondamentalement, cette thérapie est un effet supplémentaire sur la tumeur afin de la réduire avant la chirurgie et de détruire les restes de cellules cancéreuses.
  2. C'est le principal type de traitement de la leucémie (cancer du sang), de l'hémoblastose, du carcinome chorionique, du rhabdomyosarcome.
  3. Fournir des cours pour prévenir les métastases, ainsi que la radiothérapie et d'autres traitements.
  4. À 4 stades, il réduit la croissance tumorale. Prolonge légèrement la vie d'un patient atteint de cancer, détruisant partiellement les métastases du cancer.

Quand la chimiothérapie est-elle prescrite? Le plus souvent utilisé après et avant la chirurgie. Les cellules cancéreuses ont une structure et une apparence différentes des cellules saines. Dans le même temps, on injecte exactement ces médicaments qui tuent ou modifient les cellules cancéreuses..

Par exemple: un patient a une grosse tumeur de stade II avec des métastases partielles aux ganglions lymphatiques voisins. Avant l'opération, le médecin suit un cours pour détruire certaines des cellules cancéreuses, réduire la taille de la tumeur et réduire le taux de croissance de la formation. L'ennemi est plus facile et plus facile à combattre lorsqu'il est affaibli.

Après cela, le chirurgien enlève la tumeur et les tissus affectés à proximité, ainsi que les ganglions lymphatiques. Mais l'ennemi pouvait s'asseoir quelque part, et puis il y avait plusieurs cellules cancéreuses qui ont la capacité de division et d'immortalité sans fin. La tâche est de tuer les partisans restants. C'est ce que font les produits chimiques..

REMARQUE! L'efficacité de la chimiothérapie est prouvée depuis longtemps et sauve chaque année un grand nombre de patients cancéreux de la mort. Donc, vous ne devriez pas abandonner, si vous craignez les effets secondaires - ils passent rapidement.

Contre-indications à la chimiothérapie:

  1. Métastases cérébrales et hépatiques.
  2. Intoxication forte.
  3. Cachexie - forte perte de poids, corps affaibli.
  4. Augmentation de la bilirubine.

Variétés

REMARQUE! Les produits chimiques ciblent les cellules cancéreuses. Mais parfois, les cellules elles-mêmes sont déguisées en cellules saines et les réactifs chimiques deviennent alors inefficaces. Dans ce cas, les oncologues prescrivent d'autres médicaments..

Couleur du médicamentDrogues
Chimiothérapie rougeRéactifs très puissants qui affectent le système immunitaire. Ils comprennent: idarubicine doxorubicine, épirubicine.
Chimiothérapie blancheTakosel, Taxol.
Chimiothérapie jauneFluorouracile, cyclophosphamide, méthotrexate.
Chimiothérapie bleueMitomycine, mitoxantrone.
  1. Adjuvant. Aide à détruire les foyers restants de petits tissus cancéreux après la chirurgie.
  2. Néoadjuvant. Traitement préopératoire - administré avant la chirurgie pour réduire l'enflure et réduire le risque de métastases.
  3. Palliatif. Il est prescrit dans les dernières étapes pour améliorer l'état du patient, réduire l'intoxication, la douleur, les symptômes généraux dans le contexte des métastases. Retient la croissance tumorale, la réduit en taille.
  4. Induction. La chimiothérapie thérapeutique est utilisée contre les néoplasmes tumoraux tek, qui sont très sensibles à la chimie. réactifs de ce type. Parfois, il est prescrit à la place de la chirurgie. Souvent utilisé au dernier stade des soins palliatifs pour améliorer le bien-être du patient.
  5. Ciblé. La chimie vise à détruire et à modifier l'ADN des cellules cancéreuses. Plus tard, ils commencent à vieillir et à mourir. Il n'est prescrit qu'après des recherches et des expériences sur le tissu cancéreux du patient.
  6. À haute dose. Les lymphomes non hodgkiniens à cellules du manteau sont généralement traités. Déterminé par un taux d'imposition élevé avec un grand nombre d'effets secondaires.
  7. Épargnant. Moins d'effets secondaires et moins de résultats de traitement.
  8. Hyperthermique. La méthode la moins toxique vise l'exposition à des médicaments et à des températures de 41 degrés Celsius. Il est réalisé avec de grandes formations tumorales.
  9. Platine. Les médicaments eux-mêmes, le cisplatine, le phénanthriplatine sont fabriqués à partir d'un métal coûteux et sont capables de détruire le cancer dans les cas où d'autres substances ne peuvent pas faire face. Traite souvent le cancer des testicules, de la vessie, des ovaires, des poumons.

REMARQUE! Le schéma de chimiothérapie est choisi exclusivement par l'oncologue et dépend du stade, de la localisation, de l'agressivité, ainsi que de la structure des cellules cancéreuses et de leur sensibilité à l'un ou l'autre médicament.

Formation

  1. À ce moment, des vacances sont émises si le patient travaille.
  2. Pas d'activité physique et d'éducation physique.
  3. Éviter complètement l'alcool et les cigarettes.
  4. Suivez un traitement avec des médicaments conventionnels, si nécessaire.
  5. Nutrition adéquat.
  6. Nettoyer le corps des toxines et des médicaments restants.
  7. Le médecin prescrit des médicaments pour protéger le tractus gastro-intestinal, la moelle osseuse, le cerveau, le foie, la rate. En général, il existe une protection complète contre l'influence des réactifs sur tous les organes à l'avenir..
  8. Avoir un esprit combatif pour vaincre le cancer!

Comment faire?

Où exactement le liquide lui-même sera-t-il injecté? Cela dépend de la maladie elle-même, de sa localisation, ainsi que de la classe et du type de médicament. Le plus souvent, elle se fait par injection classique ou par induction. L'introduction du médicament se fait par voie intraveineuse à l'aide de compte-gouttes. Avec le complexe, des comprimés sont également prescrits.

  1. Dans la cavité abdominale
  2. Directement dans la tumeur.
  3. Dans le liquide céphalorachidien.
  4. Dans l'artère menant à la tumeur.
  5. Intramusculaire.
  6. Par voie sous-cutanée - pour la tumeur maligne de l'adénocarcinome Basaliome.
  7. Oralement.

L'oncologue sélectionne spécialement un ou plusieurs médicaments qui influenceront et détruiront au maximum les cellules cancéreuses. La tâche elle-même est de porter un coup dur au cancer, mais d'en réduire les conséquences pour les tissus et organes voisins.

Durée de la chimiothérapie

Habituellement, un cours de plusieurs injections est prescrit. Le médecin peut vous prescrire une pilule quotidienne. Mais souvent, la procédure elle-même est effectuée une fois par mois. Dans les cas plus agressifs, peut-être plus souvent (une fois toutes les deux semaines).

Combien de cours de chimiothérapie sont nécessaires? Tout dépend du comportement de l'ennemi et de sa force dans son corps. Peut-être qu'après la première procédure, le médecin prescrira un autre médicament, car celui-ci ne sera pas efficace contre ce type de cancer. Après chaque perfusion, des recherches seront effectuées, des tests seront effectués afin d'examiner le résultat - et d'autres tactiques de traitement en dépendront..

Combien de jours dure en moyenne un cours de chimiothérapie? Le nombre d'injections dans un cours varie de 3 à 8 et prend jusqu'à 6 mois. Après chaque cure, en particulier après des médicaments lourds, le corps a la possibilité de récupérer. Il existe également des médicaments qui doivent être pris quotidiennement sous forme de comprimés..

La durée de la procédure elle-même peut être assez longue - cela est dû au fait qu'il ne faut pas brûler les artères internes avec des cytostatiques chimiques. Après, le patient doit être sous la stricte surveillance des médecins de l'hôpital. Le volume du médicament dépend de la zone endommagée par les cellules cancéreuses à l'intérieur de l'organe.

Quels tests sont effectués après la chimiothérapie?

L'IRM, l'échographie, la tomodensitométrie doivent être reliées à des études complémentaires. Pour que les médecins puissent voir clairement le comportement d'une croissance cancéreuse, s'il y a décomposition et réduction. Si ce médicament n'aide pas, le médecin prescrit le traitement suivant avec un réactif différent.

POINTE! Après chaque intervention, il est impératif d'avertir votre médecin de tous les aspects négatifs, du malaise, de la douleur, etc..

Chimiothérapie pour tous les organes

OrganeComment utiliser
Cancer de l'intestinHabituellement, il est effectué avant de retirer une partie de l'intestin avec la tumeur afin de détruire les foyers restants dans les ganglions lymphatiques. Réduit le risque de rechute de 50%.
Cancer des poumonsIl est utilisé avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur. Injecté dans le sang et la lymphe du système pulmonaire.
Cancer des testiculesLes médicaments sont injectés à la fois dans la tumeur elle-même et dans la cavité abdominale.
Cancer du col utérinUtilisé après l'ablation de l'utérus d'une femme atteinte d'un cancer de stade 1, 2.
Cancer des ovairesUn complexe de médicaments est injecté dans l'abdomen. Parfois utilisé après le retrait des ovaires.
Cancer de la prostateInjecté dans la prostate elle-même ou dans la tumeur, si elle est déjà volumineuse. Chez les patients âgés, la formation elle-même peut être congelée, pour une destruction complète.
Leucémie (sang blanc)C'est le traitement principal. Les enfants tolèrent plus facilement la procédure elle-même. Lors de la transplantation de moelle osseuse, l'ancien cerveau malade est complètement détruit avec des réactifs chimiques, puis la transplantation a lieu.
Cancer gastro-intestinalUtilisé à la fois après et avant l'ablation de la tumeur avec une partie de l'estomac. Le système digestif est cousu avec des tissus sains.
Cancer mammaireDirectement injecté dans la tumeur pour la rétrécir avant son retrait.

Effets secondaires

  • Nausées, envie de vomir.
  • La diarrhée
  • Constipation
  • Refus de manger
  • Anémie
  • L'immunité s'aggrave
  • Perte de cheveux et d'ongles.
  • Dysfonctionnement digestif.

À première vue, les effets secondaires sont très effrayants, mais en fait, le médecin donne un complexe de médicaments qui suppriment certains des effets. Et les ongles et les cheveux repoussent très rapidement. Si la réaction du corps et les effets secondaires sont trop forts, le médecin peut réduire la posologie..

Complication

  1. Pneumonie.
  2. Lésions infectieuses anorectales.
  3. Typhlite.

Toutes ces terribles maladies sont mortelles, mais avec un diagnostic et un traitement rapides, le pourcentage de patients cancéreux est beaucoup plus faible. Les pathologies elles-mêmes surviennent dans le contexte d'une faible immunité, c'est pourquoi pendant un certain temps après le traitement, le patient reçoit un service stérile.

Un autre danger est la désintégration de la tumeur elle-même. De plus, les produits de désintégration sont toxiques pour le corps humain. C'est pourquoi, après la première procédure, le patient lui-même est sous la surveillance intensive de médecins et sous un appareil spécial, de sorte que les complications et les conséquences ne s'ajoutent pas..

Conseils

  1. Suivez les instructions claires de votre professionnel de la santé. Administration correcte et opportune des médicaments. Si vous oubliez de prendre quelque chose, informez votre médecin.
  2. Ne refusez pas le traitement de chimiothérapie si votre médecin vous le demande. Seule cette méthode est capable d'achever les dernières cellules cancéreuses, qui peuvent alors se développer et se transformer en une nouvelle tumeur..
  3. Manger un régime avant et après le traitement.

Régime alimentaire et nutrition après chimiothérapie

Le plus important maintenant est de donner à votre corps tous les minéraux, oligo-éléments, vitamines pour restaurer et régénérer les cellules.

  • Fruits et légumes.
  • Baies.
  • Un poisson.
  • Viande.
  • Poulet et oeufs.
  • Porridge et pain.
  • Produits laitiers.

Chimiothérapie pour le cancer du sein: types de médicaments, schémas thérapeutiques et examens

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. La chimiothérapie du cancer du sein est une méthode de traitement complexe du cancer, basée sur l'utilisation de médicaments. Il vise à réduire le niveau de développement actif des cellules cancéreuses et à réduire leur taille. La méthode chimiothérapeutique est applicable en tant que type de thérapie indépendante, et est également utilisée avant la chirurgie et pendant la période postopératoire..

Objectifs de la chimiothérapie

Le traitement du cancer du sein est un processus complexe et long. La chimiothérapie n'est qu'une étape d'un ensemble de procédures, qui se caractérise par l'utilisation de médicaments cytostatiques. La chimie est prescrite à différents stades du développement de la maladie, respectivement, poursuivant des objectifs différents. Ils peuvent être conditionnellement divisés comme suit:

  • Destruction du cancer.
  • Réduire les symptômes, faciliter la vie du patient.
  • Réduction du néoplasme.
  • Prévention du développement de métastases et de la récidive de la maladie.

Selon les statistiques, lors de l'utilisation de la chimiothérapie dans la lutte contre le cancer du sein, le taux de mortalité diminue de 15% et les rechutes diminuent d'environ 24%..

Types de médicaments utilisés

La chimiothérapie est basée sur l'utilisation de médicaments cytostatiques, qui visent à détruire les cellules cancéreuses. Selon les protocoles de traitement du monde, différents types de thérapie sont utilisés, chaque schéma a certains effets secondaires.

Le cancer du sein est sensible à de nombreux médicaments. Ils sont répartis dans les catégories suivantes:

  1. Des cytostatiques alkylants qui détruisent les protéines d'ADN et contrôlent les cellules tumorales en les détruisant. Ces médicaments sont les plus populaires parmi les médicaments anticancéreux..
  2. Les antimétabolites, qui pénètrent dans la structure de la cellule cancéreuse, modifient les processus de son activité, la cellule meurt. Ceux-ci comprennent le 5-fluorouracile (5-FU), la gemcitabine.
  3. Les anthracyclines - antibiotiques contre le développement de la tumeur, ont un mécanisme polyvalent. Les propriétés des anthracyclines sont similaires dans leur action aux antibiotiques conventionnels..
  4. Les taxanes sont une catégorie de médicaments chimiothérapeutiques qui arrêtent le développement de cellules malignes. Ceux-ci incluent Abraxan.

Rouge HT

La chimiothérapie rouge est la forme de traitement la plus agressive (toxique). Il est appelé «rouge» en raison de la couleur des composants du médicament. La composition du médicament comprend: épirubicine, idarubicine, doxorubicine. Ces constituants sont rouges et très toxiques. La chimie rouge est prescrite aux stades avancés du cancer dans les formes sévères et agressives de la maladie.

En raison du niveau élevé de toxicité des médicaments, des pauses sont prises entre les procédures pour restaurer le corps, ainsi que pour le libérer des substances toxiques accumulées. Une chimiothérapie rouge est prescrite:

  • Pour prévenir le processus de métastase.
  • Comment se préparer à la chirurgie.
  • Pour la prophylaxie en rémission.

Pendant le traitement, les patients doivent exclure l'hypothermie, les conditions stressantes. Mener un mode de vie sain, fournir une nutrition adéquate, la malnutrition (famine) peut aggraver l'état du patient.

Chimiothérapie adjuvante

La chimiothérapie adjuvante est utile après la chirurgie. Cette méthode est prescrite pour tuer toutes les cellules anormales qui pourraient être restées. Cela est particulièrement vrai aux stades où le processus de métastase a déjà commencé. Une telle chimie est effectuée pour empêcher la rechute de la maladie. La durée des procédures est attribuée sur la base des indicateurs individuels du patient, peut atteindre un intervalle de 4-6 mois.

Chimiothérapie néoadjuvante

Dans la plupart des cas, le cancer du sein est détecté à un stade ultérieur de développement, ce qui nécessite un traitement préopératoire. Une chimiothérapie néoadjuvante est administrée avant la chirurgie. Ce type de traitement est nécessaire pour réduire la formation de tumeurs afin de délimiter la frontière entre les tissus sains et malades; arrêter la division cellulaire pour minimiser le néoplasme.

En réduisant la taille de la tumeur, l'opération devient moins traumatisante. La période de récupération est beaucoup plus rapide.

Pourquoi la chimiothérapie est-elle prescrite avant la chirurgie

La chimiothérapie du cancer du sein avant la chirurgie est prescrite afin de contrôler le développement de la maladie. Sous l'influence de médicaments, les cellules ralentissent leur croissance, la taille de la tumeur diminue et les métastases sont détruites. Les grosses tumeurs qui exercent une pression sur les organes adjacents, provoquant une douleur intense, sont réduites en taille, améliorant ainsi la qualité de vie du patient.

Sous l'influence de ces processus, la localisation de la tumeur diminue, les métastases dans les ganglions lymphatiques disparaissent partiellement ou complètement, le gonflement de la peau diminue, des conclusions peuvent être tirées sur la sélection correcte des médicaments. Grâce à cela, l'opération elle-même se déroule avec le moins de dommages pour la santé du patient..

Le principal problème qui réduit les performances est la résistance de certaines cellules cancéreuses aux principes actifs des médicaments. Le résultat devrait être de cent pour cent, car même 1% des cellules atypiques survivantes conduit au développement ultérieur du cancer. Par conséquent, les médicaments sont combinés, la posologie et les schémas thérapeutiques sont modifiés. L'essentiel est de ne pas causer de dommages irréparables aux cellules saines..

Comment est la procédure

Les médecins prescrivent une chimiothérapie après un examen complet du patient, qui comprend des tests de diagnostic utilisant des appareils d'IRM, de tomodensitométrie ou à ultrasons, des tests de laboratoire et des études histologiques. En fonction des procédures de diagnostic effectuées, ainsi que des caractéristiques individuelles, de l'âge et des maladies chroniques, le processus de traitement est déterminé.

Dans 30 à 60% des cas de détection du cancer du sein, il s'agit d'un cancer hormono-dépendant. Les facteurs suivants influencent également la définition d'un schéma thérapeutique:

  • Type et emplacement de la tumeur.
  • L'objectif poursuivi (guérison complète, réduction de taille, exclusion de la probabilité de rechute, etc.).
  • Sensibilité à des médicaments spécifiques.

Les procédures sont effectuées dans un hôpital, en ambulatoire ou à domicile. Cela dépend de la méthode d'administration des médicaments, de la présence ou de l'absence de procédures auxiliaires, de l'état général du patient. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse, certains suggèrent une administration orale. Les injections sous-cutanées et intramusculaires sont rarement effectuées en raison de la possibilité de nécrose tissulaire au site de ponction. La chimiothérapie à l'huile est souvent utilisée lorsqu'une dose élevée d'une préparation d'huile toxique est injectée dans l'artère qui alimente la tumeur. L'avantage de cette méthode est l'absence de dommages au corps dans son ensemble..

La préparation aux procédures de chimiothérapie implique une prise en charge médicamenteuse du corps, le respect de certaines règles de vie. Si toutes les recommandations sont suivies, les perspectives de rétablissement sont beaucoup plus élevées. La thérapie se déroule en plusieurs cycles avec une pause obligatoire pour permettre aux cellules saines de se renouveler afin de réduire le risque d'effets secondaires. Un régime AU comprenant de la doxorubicine et du cyclophosphamide est souvent utilisé dans le cancer du sein pour prévenir les nausées et les vomissements. Cependant, la méthode et la durée du traitement sont déterminées individuellement, il peut s'agir d'un ou plusieurs médicaments..

Comment survivre à la chimie

Les patients ont besoin d'une thérapie de soutien et de changements de mode de vie pour survivre à la chimiothérapie et ne pas s'effondrer physiquement. Pour faciliter le déroulement des séances de traitement et une récupération rapide, le patient doit maintenir une activité physique. La sagesse conventionnelle selon laquelle le patient doit adhérer au repos au lit est fondamentalement fausse. Les médecins recommandent de bouger davantage, en particulier de marcher, pour aider à réduire la fatigue.

Une bonne nutrition, l'utilisation de produits naturels sont indispensables au traitement. Les médecins suggèrent seulement de limiter la quantité de portions et d'exclure les aliments qui irritent le tractus gastro-intestinal - épicés, salés, épicés. Manger est extrêmement important, car les patients atteints de cancer ont souvent une perte d'appétit. Un sommeil sain et complet facilite également la prise en charge des traitements. Pendant la période de traitement, le système immunitaire est affaibli, vous devez donc éviter des maladies telles que les ARVI, les ARI, la grippe. Pour réduire les effets toxiques, des médicaments supplémentaires sont prescrits, notamment des antibiotiques, des médicaments contre les nausées et les vomissements. Vous ne pouvez pas prendre de vitamines pendant le traitement, car la réponse du corps à une combinaison de médicaments n'est pas entièrement comprise.

Et, bien sûr, l'état psychologique du patient est extrêmement important. Le traitement de chimiothérapie est mieux vu comme un obstacle à cette étape de la vie qui doit être surmonté. Les émotions positives et l'accent mis sur un rétablissement rapide facilitent la gestion des difficultés du traitement. Dans 90% des cas, les néoplasmes malins détectés à un stade précoce du développement de la maladie sont traitables.

Symptômes après le décès

Après avoir terminé un cours de chimie sous l'influence de médicaments agressifs, les cellules du système circulatoire et les organes du tube digestif souffrent. Les follicules pileux sont détruits, les ongles, la peau et les muqueuses en souffrent. Par conséquent, les symptômes suivants apparaissent:

  • Les cheveux tombent - de la perte partielle à la calvitie complète. La croissance est rétablie après la fin de la chimiothérapie.
  • Le tissu osseux s'affaiblit. L'ostéoporose en conséquence.
  • Le tractus gastro-intestinal réagit - cas fréquents de nausées, de diarrhée, de vomissements.
  • L'état de santé s'aggrave, la fatigue augmente.
  • La fonction du système immunitaire diminue. Forte probabilité de maladies infectieuses.
  • La fonction de reproduction est altérée (partiellement ou complètement).

Pendant le traitement, les patientes peuvent avoir de la fièvre, perdre souvent l'appétit, des perturbations du système endocrinien se produisent, le cycle menstruel et la fonction ovarienne sont perturbés. Par conséquent, avant de commencer la chimiothérapie, le médecin évalue les risques liés aux effets négatifs des médicaments et à l'éventuel effet positif..

Conséquences et complications

La chimiothérapie est un traitement non chirurgical en oncologie. La thérapie peut avoir des conséquences désagréables, telles que:

  • les troubles mentaux;
  • infertilité;
  • invalidité;
  • impuissance sexuelle;
  • détérioration des défenses immunitaires de l'organisme;
  • dysfonctionnement des glandes mammaires;
  • affaiblissement du corps - physique et moral.

L'effet toxique sur le corps entraîne une diminution des leucocytes dans le sang, ce qui augmente le risque de complications infectieuses de nature fongique et virale. Avec une diminution du taux de plaquettes, des saignements de nez, des saignements gastro-intestinaux, etc. peuvent survenir. Il existe un certain nombre de contre-indications à l'utilisation de la chimiothérapie:

  • grossesse - premier trimestre;
  • intervention chirurgicale au cours des six derniers mois;
  • perturbation des reins, du foie;
  • maladie cardiaque chronique;
  • une diminution du taux de leucocytes;
  • âge avancé.

L'objectif principal est de fournir un effet destructeur maximal sur les cellules cancéreuses et un minimum de dommages aux tissus et cellules non infectés. Le médecin prend en compte le résultat positif potentiel et les effets secondaires possibles.

Période de rééducation

La période de rééducation prend un temps indéfini. La durée dépend des médicaments pris, de la posologie, de la tolérance et de l'état de santé général. La réadaptation comprend un ensemble de recommandations:

  • Régime.
  • Activité physique optimale.
  • Soutien émotionnel et psychologique.
  • Moyens et moyens d'aider à réduire les situations stressantes (méditation, exercices de respiration).

Pendant la période de récupération, la tâche principale est le retour le plus rapide possible du patient au mode de vie habituel et au niveau de performance. Des contrôles réguliers après les procédures de chimiothérapie sont obligatoires.

Commentaires

Le cancer du sein a été un coup dur pour moi. Un tas d'analyses différentes, une peur constante à cause de l'inconnu et de ne pas comprendre quoi faire. Jusqu'à présent, le premier cours de chimie a été prescrit. Maintenant, ils mettent des compte-gouttes. Pendant cette période, le soutien des proches et la compréhension des médecins se sont avérés très importants. J'espère aller bien.

Au prochain prof. examen au travail a trouvé une formation suspecte, envoyée pour des diagnostics supplémentaires. À ma grande surprise et ma frustration, une tumeur maligne a été découverte. Je suis en cours de troisième traitement, au début je me sentais normal, mais au cours de la deuxième semaine, des nausées et des vomissements ont commencé. Il s'est avéré qu'il y a beaucoup de femmes avec un tel diagnostic et elles essaient toutes de se remonter le moral..

Chimie blanche pour le cancer du sein

Chimiothérapie du cancer du sein avant et après la chirurgie

La chimiothérapie du cancer du sein est un moyen efficace de tuer ou d'arrêter la prolifération des cellules malignes. La thérapie est prescrite en combinaison avec d'autres méthodes de lutte contre le cancer ou en tant que moyen indépendant. La monothérapie avec des médicaments chimiques est utilisée pour les formes de cancer inopérables, ainsi que pour les contre-indications aux radiations.

Quand une chimiothérapie est-elle nécessaire

Malgré la forte toxicité des agents chimiothérapeutiques, cette technique reste l'une des plus courantes dans le traitement du cancer du sein. Les avantages de la chimiothérapie comprennent:

  • Cibler les cellules cancéreuses. Ils ont un taux élevé de polyifération (division), ils meurent donc plus vite que les sains..
  • Les toxines sont sélectionnées de manière à agir plus rapidement sur les cellules atypiques aux propriétés altérées.
  • Les tissus sains sont restaurés après la chimiothérapie - les conséquences négatives disparaissent.
  • Les préparations chimiques peuvent réduire la taille de la tumeur et le degré de pression qu'elle exerce sur les tissus environnants, ce qui facilite l'état du patient.
  • Détruit les métastases dans tout le corps, car il se propage dans tout le corps par les vaisseaux sanguins.
  • Dans les cas graves, cela donne une chance de guérison.

Les aspects négatifs de la chimiothérapie sont un complexe de symptômes caractéristiques de l'intoxication du corps, ainsi qu'une diminution de l'immunité due à l'effet sur la moelle osseuse rouge, où sont produits les globules blancs. Par conséquent, après et pendant la chimiothérapie, les patients sont particulièrement sensibles aux maladies infectieuses et doivent porter un masque pour réduire le risque de contracter la grippe commune..

Le taux de division des cellules saines est généralement inférieur à celui des cellules cancéreuses, de sorte que ces dernières sont plus vulnérables aux poisons hautement toxiques, qui sont des médicaments de chimiothérapie.

Il existe deux groupes principaux de médicaments selon la manière dont ils agissent sur les cellules cancéreuses. Ce sont des agents cytotoxiques et cytostatiques. Les premiers détruisent, les seconds inhibent la division des cellules malignes.

Pour la thérapie, un schéma est utilisé qui comprend de 2 à 4 médicaments différents.

Types de chimiothérapie, son but et son action

Le type de chimiothérapie le plus avancé est ciblé. Son essence réside dans l'action ciblée sur les cellules cibles, tandis que les cellules saines sont peu endommagées. Les médicaments contiennent des anticorps contre les récepteurs HER2, ils n'agissent donc que sur un seul type de cellule. La thérapie ciblée a déjà été testée et a fait ses preuves, les généticiens continuent donc de se développer dans cette direction.

En plus de la chimiothérapie ciblée, il existe d'autres types de chimiothérapie:

  • Chimiothérapie adjuvante. Il est effectué après l'ablation chirurgicale de la tumeur et la radiothérapie. S'il existe des métastases distantes que la radiothérapie ne peut éliminer, les médicaments chimiques les détruisent n'importe où dans le corps. Le but est d'éviter la récidive de la maladie.
  • Thérapie néoadjuvante. Elle est réalisée avant la chirurgie. Il est possible de réduire la tumeur de cette manière et de détruire une ou plusieurs métastases. Avec une forme de cancer inopérable, la chimie néoadjuvante peut transformer le cancer en une forme opérable et permettre d'éliminer la plupart des néoplasmes malins par chirurgie.
  • La chimiothérapie palliative est donnée pour le cancer avancé. Avec son aide, ils soulagent la condition d'une personne et prolongent la vie..

Le schéma et le nombre de cours sont sélectionnés individuellement, en fonction de l'affiliation histologique de la tumeur, du stade du processus oncologique, ainsi que de l'âge du patient..

Indications des médicaments

Les produits chimiques se distinguent par leur couleur - rouge, jaune, bleu et blanc. Les médicaments les plus toxiques et les plus puissants sont rouges. Ceux-ci comprennent la doxorubicine, le cytoxane et l'épirubicine. Le schéma est utilisé pour les stades 2 et 3 du cancer, si le processus oncologique a affecté les ganglions lymphatiques. Les examens de la chimiothérapie pour le cancer du sein de stade 2 avec des médicaments rouges sont pour la plupart négatifs: il y a des nausées, des vomissements, une perte de cheveux, un manque d'appétit et une anémie. Une thérapie de soutien du système immunitaire est souhaitable. Par exemple, avec le médicament Nevlast ou Neopogen, qui sont injectés par voie sous-cutanée tout au long du cours.

La chimie jaune est moins toxique. Parmi les médicaments utilisés sont le fluorouracile, le méthotrexate, le cyclophosphamide. Le bleu est encore plus faible, adapté aux schémas thérapeutiques complexes ainsi qu'aux effets radiologiques et hormonaux. La chimie blanche pour le cancer du sein est appliquée après la chirurgie pendant la période de récupération et augmente les chances de tuer complètement les cellules cancéreuses.

Au premier stade du cancer, une chimiothérapie est prescrite après l'ablation chirurgicale de la tumeur. Si la tumeur n'est pas sensible aux hormones ou au facteur de croissance épidermique.

La chimiothérapie pour le cancer du sein de stade 2 après ou avant la chirurgie est effectuée sur décision du médecin. Les indications sont:

  • plusieurs nœuds dans le sein;
  • risque élevé de récidive du cancer;
  • tumeurs indépendantes des hormones;
  • l'âge de la femme jusqu'à 35 ans;
  • présence de métastases à forte agressivité du cancer.

Plusieurs médicaments sont utilisés pour 4-6 cours.

Au stade 3 de l'oncologie, la chimiothérapie est indiquée pour tous les patients. Le nombre de cures dépend de la réaction de la tumeur au traitement néoadjuvant avant la chirurgie, ainsi que de l'état du patient au moment du traitement.

Au stade 4, la chimiothérapie est un moyen de prolonger la vie d'une personne, car elle ne peut pas être utilisée pour arrêter la multiplication de cellules dans d'autres organes. Il est possible de réduire la posologie des médicaments en raison de la mauvaise santé des patients au dernier stade de l'oncologie.

Contre-indications de la chimiothérapie

La chimiothérapie n'est pas administrée dans les cas suivants:

  • Avec une diminution du nombre de plaquettes dans le sang. Le médecin est guidé par les analyses, si nécessaire, un report est prévu. La thrombocytopénie est éliminée par transfusion sanguine.
  • Infection dans le corps. Avec l'introduction de la chimie, les cellules du système immunitaire, nécessaires pour combattre les agents infectieux, sont principalement affectées. La chimiothérapie dans le contexte d'un processus inflammatoire peut entraîner une intoxication sanguine et la mort du patient.
  • Premier trimestre de grossesse. L'utilisation de médicaments toxiques entraîne des malformations congénitales du fœtus ou la naissance d'un enfant mort. Même l'utilisation de drogues douces ne garantit pas à 100% que l'enfant restera en bonne santé..
  • Insuffisance rénale et hépatique. Les produits chimiques sont excrétés par les reins et le foie, sinon ils provoquent un empoisonnement grave et une défaillance de plusieurs organes, ce qui entraîne la mort plus rapidement que le cancer.
  • Si le patient a été récemment opéré. Attendez que la blessure guérisse. Avec une diminution de l'immunité, ce processus peut être retardé ou entraîner une intoxication sanguine.
  • Avec un épuisement sévère - un état de cachexie.

Dans la vieillesse, le traitement avec des produits chimiques est beaucoup plus difficile. Par conséquent, le médecin est obligé d'abandonner complètement le traitement ou de choisir des médicaments plus doux..

Chimiothérapie pour le cancer du sein

Lors de la prescription d'un cours de chimiothérapie, les facteurs suivants sont pris en compte:

  • La taille du foyer de la tumeur et le degré d'invasivité.
  • Le degré de différenciation du cancer. Affiliation histologique des cellules.
  • Présence de métastases dans les ganglions lymphatiques et dans des parties éloignées du corps.
  • Sensibilité tumorale aux médicaments hormonaux. La chimiothérapie n'est peut-être pas le principal moyen d'atteindre une fin.
  • Croissance cellulaire et taux de polyifération.
  • Âge du patient et degré de fonction ovarienne.

Avant de commencer le traitement, un diagnostic de l'état du système cardiovasculaire, ainsi que des reins et du foie, est effectué. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse, de sorte qu'une femme est placée avec un cathéter, qui n'est pas retiré pendant tout le cours. Le traitement peut être effectué à l'hôpital ou en ambulatoire, selon ce que vous ressentez.

Chimie avant la chirurgie

Un traitement néoadjuvant préopératoire est prescrit pour l'oncologie métastatique et une grosse tumeur. La préparation à la chimiothérapie pour le cancer du sein commence immédiatement après le diagnostic d'un cancer du sein trois fois négatif. Dans cette forme d'oncologie, la tumeur ne répond à aucune méthode de traitement traditionnelle, car les cellules n'ont pas de récepteurs pour les hormones et les facteurs de croissance. Un traitement est nécessaire de toute urgence, car les cellules atypiques du cancer du sein triple négatif se divisent à un rythme élevé et métastasent rapidement.

Les formes agressives de tumeurs du sein comprennent le carcinome intraductal mal différencié et le carcinome basocellulaire..

Ces tumeurs, dépourvues de récepteurs pour les médicaments hormonaux, sont très sensibles aux médicaments cytostatiques qui affectent l'ADN d'une cellule atypique et arrêtent le processus de division. Selon les statistiques, un taux de survie à trois ans a été atteint chez 63% des femmes sans récidive tumorale. Jusqu'à présent, les scientifiques ne peuvent pas comprendre pourquoi, avec une sensibilité élevée à la chimie, le taux de survie globale des patients est plus faible..

Nutrition des patients avant et après le traitement

Avant la chimiothérapie, les aliments qui chargent le foie et le pancréas - les aliments salés, fumés, gras - sont exclus de l'alimentation. Pour préparer le corps à l'intoxication, vous devez consommer plus de légumes frais, de fruits, de produits laitiers fermentés, de fibres sous forme de céréales.

Il est nécessaire d'éliminer la déshydratation, sinon le cours sera plus difficile à tolérer. Il est recommandé de boire au moins 2 litres d'eau par jour, sans le compter dans les premiers plats.

Pendant la chimiothérapie, l'appétit diminue généralement et la femme perd beaucoup de poids. Les nausées et les vomissements empêchent de manger normalement, cependant, la nourriture doit être prise en petites portions, mais souvent. Il soutient le système immunitaire, ce qui est très important pour une récupération ultérieure..

Après la chimie, le régime doit contenir une grande quantité de vitamines, de nutriments concentrés et de minéraux. Le but d'un régime riche en calories est de restaurer le poids corporel perdu et d'aider les cellules immunitaires et autres cellules sanguines à commencer à faire leur travail..

Complications et effets secondaires

Des médicaments toxiques puissants entraînent inévitablement la perturbation de nombreux systèmes et organes. Dans ce cas, des complications peuvent survenir:

  • Dans le travail du cœur et des vaisseaux sanguins. Les parois des capillaires deviennent plus minces, conduisant à des saignements de nez fréquents, similaires à l'anémie.
  • Surtout, la moelle osseuse rouge en souffre, dont les cellules ont également la capacité de se diviser rapidement, ce qui signifie qu'elles subissent les effets négatifs de la chimie..
  • Calvitie. Cela est dû au fait que les cellules des follicules pileux ont également un degré élevé de polyifération, elles meurent donc avec les cellules malignes. Ce processus est temporaire, les cheveux repoussent par la suite.
  • Le saignement des gencives est associé à une détérioration de la composition du sang et à la mort des plaquettes. À la fin du cours, les gencives reviennent progressivement à la normale.
  • Troubles digestifs dus à des effets toxiques sur les tissus hépatiques, le pancréas et la paroi intestinale.
  • Diminution de la fonction ovarienne, ce qui conduit à l'absence de menstruation, diminution de la libido.
  • Diminution de la fonction thyroïdienne.
  • Jaunissement possible de la sclérotique et de la peau en raison d'une intoxication hépatique.
  • L'augmentation de la charge toxique affecte négativement les reins et la vessie.

Le tabagisme complique le cours de la chimiothérapie et de la récupération. Les comorbidités typiques des patients âgés compliquent également le traitement et la sortie de la chimiothérapie.

Les conséquences à long terme de la chimiothérapie pour le cancer du sein peuvent être la destruction du tissu osseux - l'ostéoporose. L'affaiblissement de l'activité cardiaque jusqu'à une crise cardiaque n'apparaît pas immédiatement et il est plus caractéristique des femmes plus âgées après 60 ans. Les patients en âge de procréer reçoivent souvent un diagnostic d'infertilité en raison de la chimiothérapie.

Des processus malins dans la moelle osseuse rouge sont possibles en raison d'une altération persistante de la fonction hématopoïétique sous l'influence de produits chimiques.

Des troubles mentaux sont également possibles - dépression, peurs, tentatives de suicide.

Chimiothérapie pour le cancer du sein

Une tumeur maligne du sein est une maladie courante, environ un million de nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués dans le monde chaque année, en Russie il y a plus de 50000 cas. Le cancer du sein touche dans la plupart des cas les femmes, très rarement les hommes. Les femmes âgées souffrent plus souvent de cette maladie, mais de plus en plus souvent, elle est diagnostiquée chez de jeunes patients..

Différentes méthodes sont utilisées pour le traitement du cancer du sein: chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, intrarabim, thérapie ciblée, hormonothérapie et immunothérapie. La chimiothérapie du cancer du sein repose sur l'utilisation de médicaments qui ralentissent le développement des cellules cancéreuses et détruisent la tumeur. Avec des mesures thérapeutiques correctement sélectionnées, il y a une amélioration du pronostic de la maladie et de l'état de la femme.

L'hôpital Yusupov utilise des médicaments et des méthodes innovantes de traitement des maladies oncologiques, y compris le cancer du sein. L'hôpital assure le diagnostic, le traitement et la réadaptation des patients atteints de cancer. Les spécialistes de la clinique adoptent une approche responsable du traitement de chaque patient, parlent des conséquences possibles de la chimiothérapie.

Cancer mammaire

Le développement du cancer du sein est influencé par divers facteurs, y compris la prédisposition héréditaire et les conditions environnementales. La raison du développement du cancer du sein est les mauvaises habitudes, l'obésité, le diabète sucré, l'hypertension, diverses maladies des organes génitaux, les maladies du système endocrinien, l'utilisation prolongée d'hormones exogènes.

Le cancer du sein à un stade précoce de développement est asymptomatique, une petite tumeur ne fait pas mal, ne pose pas de problème. Le cancer du sein est caractérisé par des métastases aux ganglions lymphatiques, la première affectant les ganglions lymphatiques axillaires. La tumeur est formée à partir de l'épithélium des lobules du parenchyme ou des canaux, le plus souvent la forme nodulaire du cancer est diagnostiquée.

On trouve les types suivants de cancer du sein diffus:

  • Cancer de type mammite. La forme à écoulement rapide de la maladie, caractérisée par un œdème et des douleurs, une forte augmentation de la taille de la glande.
  • Forme infiltrante œdémateuse. C'est rare, la mortalité des patients est deux fois plus élevée que dans les formes de cancer non œdémateuses.
  • Cancer de l'érysipèle. Il est caractérisé par une rougeur de la glande mammaire, la rougeur peut se propager à la peau la plus proche.
  • Forme blindée de cancer. La peau du sein prend un aspect bosselé, s'épaissit. Le cancer est une forme sévère de la maladie.

Formes atypiques de cancer du sein:

  • Le cancer de Paget. L'évolution de cette forme de la maladie est considérée comme la plus favorable. Une tumeur cancéreuse se développe dans la région du mamelon et de l'aréole, se propage profondément dans la glande, est rare.
  • Cancer bilatéral. Le cancer primaire multiple, caractérisé par des lésions bilatérales des glandes mammaires, est difficile à traiter.
  • Cancer extra-utérin. C'est la forme de cancer la plus difficile à diagnostiquer et à traiter, et elle est rare.
  • Cancer multicentrique. Ce terme est utilisé pour décrire le cancer du sein avec deux ganglions tumoraux ou plus.

Quel est le but de la chimiothérapie pour le cancer du sein?

Types de chimiothérapie

Pour le cancer du sein, les types de chimiothérapie suivants sont pratiqués:

  • Chimiothérapie rouge. Le type de traitement le plus toxique et a le plus fort effet sur les cellules cancéreuses. Elle se caractérise par un grand nombre d'effets secondaires et est difficile à tolérer. Le nom de la chimiothérapie correspond à la couleur des médicaments utilisés.
  • Chimiothérapie blanche. Le plus souvent prescrit pendant la période de récupération, un effet secondaire de la chimiothérapie blanche est une modification de la formule sanguine.

La chimiothérapie peut être:

  • Adjuvant. Il est effectué après l'opération, empêche le développement d'une nouvelle tumeur maligne, les métastases. La chimiothérapie adjuvante pour détruire les métastases cachées est réalisée selon le schéma AS, qui repose sur l'utilisation de paclitaxel et de cyclophosphamide.
  • Non-adjuvant. Il est prescrit avant la chirurgie, prévient les métastases tumorales, réduit sa taille.
  • Ciblé. Il est réalisé après une série d'études, se caractérise par un effet sur les cellules malignes, affecte le petit système vasculaire de la tumeur.
  • Hyperthermique. Ce type de chimiothérapie est indiqué pour les grosses tumeurs, l'effet sur la tumeur a lieu à des températures élevées.
  • Induction. Prescrit aux patients présentant des contre-indications à la chirurgie, avec la sensibilité de la tumeur maligne aux médicaments.
  • Platine. La thérapie au platine est souvent efficace et s'adapte bien à la tumeur après l'échec du traitement avec d'autres médicaments de chimiothérapie. Les médicaments pour ce type de chimiothérapie contiennent du platine.
  • Épargnant. Les chimiothérapies épargnées ont des effets secondaires minimes; ce type de traitement est considéré comme inefficace.
  • Palliatif. Il est prescrit aux patients de mauvais pronostic, contribue à améliorer la qualité et la durée de vie, et à soulager la douleur.

Formation

Nutrition

Comment vous aider pendant la chimiothérapie

Le diagnostic «cancer» devient un choc sévère pour le patient. Dans la plupart des cas, peu de temps après le diagnostic, le patient atteint de cancer commence à souffrir de dépression. Le traitement du cancer est coûteux et le traitement lui-même conduit à une aggravation de l'état général et à une aggravation de la dépression. À ce moment, le patient a besoin du soutien de ses proches, d'émotions positives. Un grand rôle dans la restauration de l'état psycho-émotionnel est donné aux loisirs du patient.

Ils vous aideront à vous distraire, à oublier les problèmes pendant un moment. À l'hôpital Yusupov, des psychologues et des psychothérapeutes professionnels fournissent une assistance aux patients avant et après le traitement du cancer. L'hôpital a mis au point un certain nombre de mesures qui aident à survivre à la période difficile d'un traitement de chimiothérapie, à se sentir nécessaire et à être optimiste quant au problème..

Un équipement moderne, une vaste expérience des spécialistes de l'hôpital Yusupov et la coopération avec de grands centres scientifiques permettent aux oncologues de traiter efficacement les tumeurs malignes et de minimiser les effets de la chimiothérapie dans le cancer du sein. Vous pouvez prendre rendez-vous avec un oncologue en appelant l'hôpital.

Chimiothérapie pour le cancer du sein: types de médicaments, schémas thérapeutiques et examens

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. La chimiothérapie du cancer du sein est une méthode de traitement complexe du cancer, basée sur l'utilisation de médicaments. Il vise à réduire le niveau de développement actif des cellules cancéreuses et à réduire leur taille. La méthode chimiothérapeutique est applicable en tant que type de thérapie indépendante, et est également utilisée avant la chirurgie et pendant la période postopératoire..

Objectifs de la chimiothérapie

Le traitement du cancer du sein est un processus complexe et long. La chimiothérapie n'est qu'une étape d'un ensemble de procédures, qui se caractérise par l'utilisation de médicaments cytostatiques. La chimie est prescrite à différents stades du développement de la maladie, respectivement, poursuivant des objectifs différents. Ils peuvent être conditionnellement divisés comme suit:

  • Destruction du cancer.
  • Réduire les symptômes, faciliter la vie du patient.
  • Réduction du néoplasme.
  • Prévention du développement de métastases et de la récidive de la maladie.

Selon les statistiques, lors de l'utilisation de la chimiothérapie dans la lutte contre le cancer du sein, le taux de mortalité diminue de 15% et les rechutes diminuent d'environ 24%..

Types de médicaments utilisés

La chimiothérapie est basée sur l'utilisation de médicaments cytostatiques, qui visent à détruire les cellules cancéreuses. Selon les protocoles de traitement du monde, différents types de thérapie sont utilisés, chaque schéma a certains effets secondaires.

Le cancer du sein est sensible à de nombreux médicaments. Ils sont répartis dans les catégories suivantes:

  1. Des cytostatiques alkylants qui détruisent les protéines d'ADN et contrôlent les cellules tumorales en les détruisant. Ces médicaments sont les plus populaires parmi les médicaments anticancéreux..
  2. Les antimétabolites, qui pénètrent dans la structure de la cellule cancéreuse, modifient les processus de son activité, la cellule meurt. Ceux-ci comprennent le 5-fluorouracile (5-FU), la gemcitabine.
  3. Les anthracyclines - antibiotiques contre le développement de la tumeur, ont un mécanisme polyvalent. Les propriétés des anthracyclines sont similaires dans leur action aux antibiotiques conventionnels..
  4. Les taxanes sont une catégorie de médicaments chimiothérapeutiques qui arrêtent le développement de cellules malignes. Ceux-ci incluent Abraxan.

Rouge HT

La chimiothérapie rouge est la forme de traitement la plus agressive (toxique). Il est appelé «rouge» en raison de la couleur des composants du médicament. La composition du médicament comprend: épirubicine, idarubicine, doxorubicine. Ces constituants sont rouges et très toxiques. La chimie rouge est prescrite aux stades avancés du cancer dans les formes sévères et agressives de la maladie.

En raison du niveau élevé de toxicité des médicaments, des pauses sont prises entre les procédures pour restaurer le corps, ainsi que pour le libérer des substances toxiques accumulées. Une chimiothérapie rouge est prescrite:

  • Pour prévenir le processus de métastase.
  • Comment se préparer à la chirurgie.
  • Pour la prophylaxie en rémission.

Pendant le traitement, les patients doivent exclure l'hypothermie, les conditions stressantes. Mener un mode de vie sain, fournir une nutrition adéquate, la malnutrition (famine) peut aggraver l'état du patient.

Chimiothérapie adjuvante

La chimiothérapie adjuvante est utile après la chirurgie. Cette méthode est prescrite pour tuer toutes les cellules anormales qui pourraient être restées. Cela est particulièrement vrai aux stades où le processus de métastase a déjà commencé. Une telle chimie est effectuée pour empêcher la rechute de la maladie. La durée des procédures est attribuée sur la base des indicateurs individuels du patient, peut atteindre un intervalle de 4-6 mois.

Chimiothérapie néoadjuvante

Dans la plupart des cas, le cancer du sein est détecté à un stade ultérieur de développement, ce qui nécessite un traitement préopératoire. Une chimiothérapie néoadjuvante est administrée avant la chirurgie. Ce type de traitement est nécessaire pour réduire la formation de tumeurs afin de délimiter la frontière entre les tissus sains et malades; arrêter la division cellulaire pour minimiser le néoplasme.

En réduisant la taille de la tumeur, l'opération devient moins traumatisante. La période de récupération est beaucoup plus rapide.

Pourquoi la chimiothérapie est-elle prescrite avant la chirurgie

La chimiothérapie du cancer du sein avant la chirurgie est prescrite afin de contrôler le développement de la maladie. Sous l'influence de médicaments, les cellules ralentissent leur croissance, la taille de la tumeur diminue et les métastases sont détruites. Les grosses tumeurs qui exercent une pression sur les organes adjacents, provoquant une douleur intense, sont réduites en taille, améliorant ainsi la qualité de vie du patient.

Sous l'influence de ces processus, la localisation de la tumeur diminue, les métastases dans les ganglions lymphatiques disparaissent partiellement ou complètement, le gonflement de la peau diminue, des conclusions peuvent être tirées sur la sélection correcte des médicaments. Grâce à cela, l'opération elle-même se déroule avec le moins de dommages pour la santé du patient..

Le principal problème qui réduit les performances est la résistance de certaines cellules cancéreuses aux principes actifs des médicaments. Le résultat devrait être de cent pour cent, car même 1% des cellules atypiques survivantes conduit au développement ultérieur du cancer. Par conséquent, les médicaments sont combinés, la posologie et les schémas thérapeutiques sont modifiés. L'essentiel est de ne pas causer de dommages irréparables aux cellules saines..

Comment est la procédure

Les médecins prescrivent une chimiothérapie après un examen complet du patient, qui comprend des tests de diagnostic utilisant des appareils d'IRM, de tomodensitométrie ou à ultrasons, des tests de laboratoire et des études histologiques. En fonction des procédures de diagnostic effectuées, ainsi que des caractéristiques individuelles, de l'âge et des maladies chroniques, le processus de traitement est déterminé.

Dans 30 à 60% des cas de détection du cancer du sein, il s'agit d'un cancer hormono-dépendant. Les facteurs suivants influencent également la définition d'un schéma thérapeutique:

  • Type et emplacement de la tumeur.
  • L'objectif poursuivi (guérison complète, réduction de taille, exclusion de la probabilité de rechute, etc.).
  • Sensibilité à des médicaments spécifiques.

Les procédures sont effectuées dans un hôpital, en ambulatoire ou à domicile. Cela dépend de la méthode d'administration des médicaments, de la présence ou de l'absence de procédures auxiliaires, de l'état général du patient. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse, certains suggèrent une administration orale. Les injections sous-cutanées et intramusculaires sont rarement effectuées en raison de la possibilité de nécrose tissulaire au site de ponction. La chimiothérapie à l'huile est souvent utilisée lorsqu'une dose élevée d'une préparation d'huile toxique est injectée dans l'artère qui alimente la tumeur. L'avantage de cette méthode est l'absence de dommages au corps dans son ensemble..

La préparation aux procédures de chimiothérapie implique une prise en charge médicamenteuse du corps, le respect de certaines règles de vie. Si toutes les recommandations sont suivies, les perspectives de rétablissement sont beaucoup plus élevées. La thérapie se déroule en plusieurs cycles avec une pause obligatoire pour permettre aux cellules saines de se renouveler afin de réduire le risque d'effets secondaires. Un régime AU comprenant de la doxorubicine et du cyclophosphamide est souvent utilisé dans le cancer du sein pour prévenir les nausées et les vomissements. Cependant, la méthode et la durée du traitement sont déterminées individuellement, il peut s'agir d'un ou plusieurs médicaments..

Comment survivre à la chimie

Les patients ont besoin d'une thérapie de soutien et de changements de mode de vie pour survivre à la chimiothérapie et ne pas s'effondrer physiquement. Pour faciliter le déroulement des séances de traitement et une récupération rapide, le patient doit maintenir une activité physique. La sagesse conventionnelle selon laquelle le patient doit adhérer au repos au lit est fondamentalement fausse. Les médecins recommandent de bouger davantage, en particulier de marcher, pour aider à réduire la fatigue.

Une bonne nutrition, l'utilisation de produits naturels sont indispensables au traitement. Les médecins suggèrent seulement de limiter la quantité de portions et d'exclure les aliments qui irritent le tractus gastro-intestinal - épicés, salés, épicés. Manger est extrêmement important, car les patients atteints de cancer ont souvent une perte d'appétit. Un sommeil sain et complet facilite également la prise en charge des traitements. Pendant la période de traitement, le système immunitaire est affaibli, vous devez donc éviter des maladies telles que les ARVI, les ARI, la grippe. Pour réduire les effets toxiques, des médicaments supplémentaires sont prescrits, notamment des antibiotiques, des médicaments contre les nausées et les vomissements. Vous ne pouvez pas prendre de vitamines pendant le traitement, car la réponse du corps à une combinaison de médicaments n'est pas entièrement comprise.

Et, bien sûr, l'état psychologique du patient est extrêmement important. Le traitement de chimiothérapie est mieux vu comme un obstacle à cette étape de la vie qui doit être surmonté. Les émotions positives et l'accent mis sur un rétablissement rapide facilitent la gestion des difficultés du traitement. Dans 90% des cas, les néoplasmes malins détectés à un stade précoce du développement de la maladie sont traitables.

Symptômes après le décès

Après avoir terminé un cours de chimie sous l'influence de médicaments agressifs, les cellules du système circulatoire et les organes du tube digestif souffrent. Les follicules pileux sont détruits, les ongles, la peau et les muqueuses en souffrent. Par conséquent, les symptômes suivants apparaissent:

  • Les cheveux tombent - de la perte partielle à la calvitie complète. La croissance est rétablie après la fin de la chimiothérapie.
  • Le tissu osseux s'affaiblit. L'ostéoporose en conséquence.
  • Le tractus gastro-intestinal réagit - cas fréquents de nausées, de diarrhée, de vomissements.
  • L'état de santé s'aggrave, la fatigue augmente.
  • La fonction du système immunitaire diminue. Forte probabilité de maladies infectieuses.
  • La fonction de reproduction est altérée (partiellement ou complètement).

Pendant le traitement, les patientes peuvent avoir de la fièvre, perdre souvent l'appétit, des perturbations du système endocrinien se produisent, le cycle menstruel et la fonction ovarienne sont perturbés. Par conséquent, avant de commencer la chimiothérapie, le médecin évalue les risques liés aux effets négatifs des médicaments et à l'éventuel effet positif..

Conséquences et complications

La chimiothérapie est un traitement non chirurgical en oncologie. La thérapie peut avoir des conséquences désagréables, telles que:

  • les troubles mentaux;
  • infertilité;
  • invalidité;
  • impuissance sexuelle;
  • détérioration des défenses immunitaires de l'organisme;
  • dysfonctionnement des glandes mammaires;
  • affaiblissement du corps - physique et moral.

L'effet toxique sur le corps entraîne une diminution des leucocytes dans le sang, ce qui augmente le risque de complications infectieuses de nature fongique et virale. Avec une diminution du taux de plaquettes, des saignements de nez, des saignements gastro-intestinaux, etc. peuvent survenir. Il existe un certain nombre de contre-indications à l'utilisation de la chimiothérapie:

  • grossesse - premier trimestre;
  • intervention chirurgicale au cours des six derniers mois;
  • perturbation des reins, du foie;
  • maladie cardiaque chronique;
  • une diminution du taux de leucocytes;
  • âge avancé.

L'objectif principal est de fournir un effet destructeur maximal sur les cellules cancéreuses et un minimum de dommages aux tissus et cellules non infectés. Le médecin prend en compte le résultat positif potentiel et les effets secondaires possibles.

Période de rééducation

La période de rééducation prend un temps indéfini. La durée dépend des médicaments pris, de la posologie, de la tolérance et de l'état de santé général. La réadaptation comprend un ensemble de recommandations:

  • Régime.
  • Activité physique optimale.
  • Soutien émotionnel et psychologique.
  • Moyens et moyens d'aider à réduire les situations stressantes (méditation, exercices de respiration).

Pendant la période de récupération, la tâche principale est le retour le plus rapide possible du patient au mode de vie habituel et au niveau de performance. Des contrôles réguliers après les procédures de chimiothérapie sont obligatoires.

Commentaires

Le cancer du sein a été un coup dur pour moi. Un tas d'analyses différentes, une peur constante à cause de l'inconnu et de ne pas comprendre quoi faire. Jusqu'à présent, le premier cours de chimie a été prescrit. Maintenant, ils mettent des compte-gouttes. Pendant cette période, le soutien des proches et la compréhension des médecins se sont avérés très importants. J'espère aller bien.

Au prochain prof. examen au travail a trouvé une formation suspecte, envoyée pour des diagnostics supplémentaires. À ma grande surprise et ma frustration, une tumeur maligne a été découverte. Je suis en cours de troisième traitement, au début je me sentais normal, mais au cours de la deuxième semaine, des nausées et des vomissements ont commencé. Il s'est avéré qu'il y a beaucoup de femmes avec un tel diagnostic et elles essaient toutes de se remonter le moral..

Chimie blanche pour le cancer du sein

Chimiothérapie pour le cancer du sein

La forme nodulaire du cancer survient le plus souvent, la tumeur est locale, sous la forme d'un nœud. Au toucher - une tumeur dense, arrondie, bosselée et indolore aux limites indistinctes. La mobilité est généralement limitée en raison du gonflement des tissus voisins. Lorsqu'il est situé sous le mamelon et de petite taille, les premiers symptômes sont une déformation du mamelon - rétraction ou déviation du mamelon sur le côté. À l'échographie, le cancer du sein est caractérisé par un excès de la hauteur du néoplasme malin sur la largeur, ainsi que des bords inégaux et une structure interne hétérogène. Au cours de la mammographie, une tumeur est visualisée avec des bordures indistinctes, des bords radiants. La forme œdémateuse est caractérisée par une hyperémie cutanée et un épaississement diffus du tissu mammaire. Une échographie détermine l'épaississement de la peau. L'examen aux rayons X visualise le nœud tumoral, les microcalcifications.

Types de cancer du sein

Un type de tumeur semblable à une mammite. La glande mammaire grossit en raison d'une tumeur à progression rapide sans contours clairs. Sur la peau, au niveau du néoplasme, des taches roses sont observées. Les phoques sans signes de ramollissement sont déterminés dans les profondeurs de la poitrine. Les leucocytes ne sont pas augmentés. Pas de décharge purulente du mamelon

Le cancer de Paget. La forme la plus favorable de cancer du sein. Il se manifeste par des lésions tissulaires autour du mamelon.

Cancer caché. Le premier symptôme est une hypertrophie des ganglions lymphatiques (métastases). Dans la glande mammaire, la tumeur n'est pas cliniquement déterminée.

Le cancer du sein est diagnostiqué de la manière suivante:

Ultrason. La sensibilité de l'échographie dans le diagnostic de l'oncologie mammaire est de 98% et la spécificité de 60%. Avantages: possibilité d'utilisation chez les jeunes femmes (aucun effet néfaste sur le corps);

la mammographie est la principale et principale méthode de diagnostic sans erreur du cancer du sein;

biopsie par aspiration à l'aiguille fine - méthode d'obtention de tissu pour la recherche;

Chimiothérapie pour le cancer du sein triple négatif

Types de chimiothérapie pour le cancer du sein

Dans la pratique oncologique, la chimiothérapie est classiquement divisée par couleur..

Les couleurs indiquées correspondent à la couleur du médicament utilisé:

la chimiothérapie blanche pour le cancer du sein implique l'utilisation de Taxol. Il est souvent prescrit pendant la période de récupération, tandis qu'un effet secondaire est une modification de l'image sanguine;

La chimiothérapie AS implique l'utilisation de deux médicaments: le cyclophosphamide et l'adriaminacine. Le cyclophosphamide est injecté dans une veine dans une solution isotonique ou une solution de glucose une fois tous les 21 jours. Doxorubicine - une fois tous les 21 jours. Les effets secondaires comprennent la perte de cheveux, les nausées, les vomissements, la neutropénie..

Le coût du traitement ciblé du cancer du sein est assez élevé. Cela est dû au prix élevé des médicaments et au coût des tests de génétique moléculaire complexes, qui permettent de sélectionner individuellement un schéma thérapeutique. Des protocoles médicaux de chimiothérapie du cancer du sein sont établis pour chaque patiente par le médecin traitant et d'autres spécialistes du domaine de l'oncologie..

Comment résoudre et survivre à la chimiothérapie pour le cancer du sein

En raison du long séjour à l'hôpital, de la nécessité d'acheter des médicaments coûteux pour la chimiothérapie, des difficultés matérielles, la dépression survient souvent chez les patients. Une humeur dépressive n'est pas une émotion agréable, mais même une personne malade peut surmonter la dépression en s'accordant sur des résultats optimistes. Tout le monde a besoin de soutien, surtout pendant une période difficile. Il existe un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour vous aider à survivre à la chimiothérapie du cancer du sein. Les psychothérapeutes de l'hôpital Yusupov recommandent de reporter les questions importantes au moment où l'état de santé est satisfaisant: il n'y a rien de plus important que la santé. Il est parfois utile de parler à d'autres patientes atteintes d'un cancer du sein. L'essentiel est que la conversation soit confortable..

En appelant au téléphone l'hôpital Yusupov, le médecin coordinateur prendra rendez-vous avec un oncologue spécialisé dans le traitement des maladies du sein. L'hôpital utilise des méthodes modernes de diagnostic et de traitement du cancer du sein.

Nos spécialistes

Prix ​​des services *

Après avoir rendu visite à un mammologue, ma sœur, Irina Antipova, a été référée à un oncologue avec un diagnostic présomptif de cancer du sein. Nous avons beaucoup entendu parler de l'oncologue Mustafayeva Milana Khanlarovna, c'est pourquoi. Lire la critique

Merci pour votre requête!

Nos administrateurs vous contacteront dans les plus brefs délais

Caractéristiques de la chimiothérapie pour le cancer du sein

Le traitement de chimiothérapie est utilisé pour diverses pathologies cancéreuses, en particulier pour le cancer du sein. Un tel traitement est utilisé comme méthode auxiliaire avant et après la chirurgie..

En conséquence, des effets locaux et systémiques sont exercés sur les structures cellulaires malignes, ce qui permet de prévenir les métastases et les rechutes après un traitement chirurgical du cancer du sein..

Avec le cancer du sein, les types de chimiothérapie suivants sont utilisés:

Quels groupes de médicaments sont utilisés?

Les médicaments utilisés pour la chimiothérapie du cancer du sein sont divisés en plusieurs groupes thérapeutiques:

La signification de la chimie «rouge»

La chimiothérapie rouge fait référence au traitement avec des médicaments ayant le plus grand effet toxique..

Il s'agit de la chimiothérapie la plus puissante de toutes les chimiothérapies existantes, mais elle présente également la plus grande gravité des effets indésirables..

Pourquoi rouge? Selon la couleur des médicaments utilisés, ce sont des anthracyclines, qui ont une teinte rouge vif, par exemple, l'épirubicine. Il existe d'autres types de chimiothérapie moins toxiques comme le bleu (cyclophosphamide), le jaune (fluorouracile) et le blanc (taxol).

Pour maximiser l'effet thérapeutique, les experts recommandent d'alterner les types de chimiothérapie, par exemple, d'abord rouge puis jaune.

Ceci est nécessaire pour minimiser la charge sur le corps du patient et pour les effets polyvalents des médicaments toxiques sur les cellules malignes. De plus, une telle alternance élimine la dépendance et l'adaptation des cellules cancéreuses aux médicaments..

Il y a quelques années, la mortalité par cancer du sein atteignait 25%, et aujourd'hui ses taux sont tombés à 3%. Par conséquent, l'utilisation de la chimiothérapie rouge dans le traitement du cancer du sein est une priorité.

Comment est la chimiothérapie pour le cancer du sein?

Pendant le cours de chimiothérapie, la femme vit la même vie sans perdre sa capacité à travailler.

Bien que les médecins recommandent d'administrer des médicaments le vendredi, de sorte qu'en cas de réactions indésirables, le patient ait le temps de récupérer et de s'allonger.

Effets

Le traitement de chimiothérapie ne passe pas sans laisser de trace pour les patients.

Il consiste en l'administration systémique de substances toxiques et toxiques, donc il provoque de nombreuses conséquences et réactions secondaires.

Les effets indésirables sont particulièrement prononcés chez les patients qui reçoivent une chimiothérapie en plusieurs cycles et à des doses élevées.

Mais le cancer du sein a tendance à réapparaître et la chimiothérapie aide à prévenir la formation de la tumeur à nouveau. Par conséquent, même avec des effets indésirables prononcés, le cours de chimiothérapie est mené jusqu'au bout.

Parmi les effets indésirables les plus courants, le patient est appelé:

Repas avant et après

Étant donné que la chimiothérapie affecte non seulement le cancer du sein, mais également le corps dans son ensemble, les femmes doivent suivre des principes diététiques spéciaux.

Le corps est dans un état appauvri et affaibli, il a besoin d'énergie et de vitalité supplémentaire, dont la réception fournit une alimentation correctement définie et équilibrée. Ses principes:

Un régime alimentaire accru est nécessaire car le traitement de chimiothérapie peut entraîner une déshydratation.

L'eau minérale non gazeuse, les boissons lactées, le thé vert, les jus sont adaptés à la consommation. Si le patient a un gonflement accru, le liquide, au contraire, devra être limité.

Vous devez manger un peu, souvent et de préférence à l'heure. Les produits tels que l'alcool, les boissons gazeuses, le thé ou le café fort, les légumes marinés ou cultivés en serre, les plats de foie, les viandes fumées, les aliments épicés et frits sont strictement interdits..

Revues de traitement

Les patients laissent beaucoup d'avis sur la chimiothérapie.

Lorsque le cancer du sein a été découvert, il était déjà passé au stade 3. Par conséquent, le sein a été immédiatement retiré. Il y a des métastases à distance, elle a donc reçu plusieurs traitements de chimiothérapie. Ce qui n'a pas été vomi violemment, toute nourriture était dégoûtante, les ongles et les cheveux, ainsi que les cils et les sourcils, sont sortis, ont perdu du poids de 72 à 45 kilogrammes. Mais maintenant tout est fini, après la dernière chimiothérapie, 2 ans se sont écoulés. Le corps se rétablit, les cheveux et autres végétaux ont repoussé. Tous les six mois, je subis un examen de prophylaxie.

Certains types de cancer du sein ne peuvent être traités que par chimiothérapie, bien que dans la plupart des cas, les médicaments anticancéreux soulagent les symptômes et inhibent la croissance et la propagation de la tumeur..

Vidéo sur la chimiothérapie pour le cancer du sein métastatique:

Chimiothérapie pour le cancer du sein

La forme nodulaire du cancer survient le plus souvent, la tumeur est locale, sous la forme d'un nœud. Au toucher - une tumeur dense, arrondie, bosselée et indolore aux limites indistinctes. La mobilité est généralement limitée en raison du gonflement des tissus voisins. Lorsqu'il est situé sous le mamelon et de petite taille, les premiers symptômes sont une déformation du mamelon - rétraction ou déviation du mamelon sur le côté. À l'échographie, le cancer du sein est caractérisé par un excès de la hauteur du néoplasme malin sur la largeur, ainsi que des bords inégaux et une structure interne hétérogène. Au cours de la mammographie, une tumeur est visualisée avec des bordures indistinctes, des bords radiants. La forme œdémateuse est caractérisée par une hyperémie cutanée et un épaississement diffus du tissu mammaire. Une échographie détermine l'épaississement de la peau. L'examen aux rayons X visualise le nœud tumoral, les microcalcifications.

Types de cancer du sein

Un type de tumeur semblable à une mammite. La glande mammaire grossit en raison d'une tumeur à progression rapide sans contours clairs. Sur la peau, au niveau du néoplasme, des taches roses sont observées. Les phoques sans signes de ramollissement sont déterminés dans les profondeurs de la poitrine. Les leucocytes ne sont pas augmentés. Pas de décharge purulente du mamelon

Le cancer de Paget. La forme la plus favorable de cancer du sein. Il se manifeste par des lésions tissulaires autour du mamelon.

Cancer caché. Le premier symptôme est une hypertrophie des ganglions lymphatiques (métastases). Dans la glande mammaire, la tumeur n'est pas cliniquement déterminée.

Le cancer du sein est diagnostiqué de la manière suivante:

Ultrason. La sensibilité de l'échographie dans le diagnostic de l'oncologie mammaire est de 98% et la spécificité de 60%. Avantages: possibilité d'utilisation chez les jeunes femmes (aucun effet néfaste sur le corps);

la mammographie est la principale et principale méthode de diagnostic sans erreur du cancer du sein;

biopsie par aspiration à l'aiguille fine - méthode d'obtention de tissu pour la recherche;

Chimiothérapie pour le cancer du sein triple négatif

Types de chimiothérapie pour le cancer du sein

Dans la pratique oncologique, la chimiothérapie est classiquement divisée par couleur..

Les couleurs indiquées correspondent à la couleur du médicament utilisé:

la chimiothérapie blanche pour le cancer du sein implique l'utilisation de Taxol. Il est souvent prescrit pendant la période de récupération, tandis qu'un effet secondaire est une modification de l'image sanguine;

La chimiothérapie AS implique l'utilisation de deux médicaments: le cyclophosphamide et l'adriaminacine. Le cyclophosphamide est injecté dans une veine dans une solution isotonique ou une solution de glucose une fois tous les 21 jours. Doxorubicine - une fois tous les 21 jours. Les effets secondaires comprennent la perte de cheveux, les nausées, les vomissements, la neutropénie..

Le coût du traitement ciblé du cancer du sein est assez élevé. Cela est dû au prix élevé des médicaments et au coût des tests de génétique moléculaire complexes, qui permettent de sélectionner individuellement un schéma thérapeutique. Des protocoles médicaux de chimiothérapie du cancer du sein sont établis pour chaque patiente par le médecin traitant et d'autres spécialistes du domaine de l'oncologie..

Comment résoudre et survivre à la chimiothérapie pour le cancer du sein

En raison du long séjour à l'hôpital, de la nécessité d'acheter des médicaments coûteux pour la chimiothérapie, des difficultés matérielles, la dépression survient souvent chez les patients. Une humeur dépressive n'est pas une émotion agréable, mais même une personne malade peut surmonter la dépression en s'accordant sur des résultats optimistes. Tout le monde a besoin de soutien, surtout pendant une période difficile. Il existe un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour vous aider à survivre à la chimiothérapie du cancer du sein. Les psychothérapeutes de l'hôpital Yusupov recommandent de reporter les questions importantes au moment où l'état de santé est satisfaisant: il n'y a rien de plus important que la santé. Il est parfois utile de parler à d'autres patientes atteintes d'un cancer du sein. L'essentiel est que la conversation soit confortable..

En appelant au téléphone l'hôpital Yusupov, le médecin coordinateur prendra rendez-vous avec un oncologue spécialisé dans le traitement des maladies du sein. L'hôpital utilise des méthodes modernes de diagnostic et de traitement du cancer du sein.

Nos spécialistes

Prix ​​des services *

À côté de nous, dans la rue Nagornaya, il y a un merveilleux hôpital Yusupov. J'ai dû à plusieurs reprises demander l'aide du docteur Solomatin Yuri Viktorovich. La dernière fois, c'est b. Lire la critique

Merci pour votre requête!

Nos administrateurs vous contacteront dans les plus brefs délais

Article Précédent

Cirrhose du foie