Principal
Angiome

Basaliome de la peau du nez: causes du développement de la pathologie, symptômes, traitement, rechute

Le basaliome est considéré comme le cancer de la peau le plus courant. Cette pathologie peut se manifester dans différentes parties de l'épiderme. Le plus souvent, il affecte la peau du visage, d'autres zones ouvertes du derme. Le carcinome basocellulaire de la peau nasale est considéré comme l'un des types les plus courants de carcinome basocellulaire. Considérons plus en détail les principaux signes de l'oncologie, sa classification, nous décrirons les principales méthodes de traitement du basaliome sur la peau du nez.

Qu'est-ce que le basaliome de la peau du nez

Le basaliome de la peau du nez est une lésion tumorale du derme. Une telle oncologie n'est pas considérée comme rare. Ses médecins le réparent dans la plupart de la population mondiale. Le plus souvent, l'oncologie de la peau du nez ou d'une autre zone ouverte se manifeste chez les Européens. Cela est dû à la peau claire, à la couleur des cheveux clairs. Les personnes à la peau claire sont privées d'une protection naturelle qui protège leur peau des effets agressifs des rayons du soleil.

Le groupe à risque est représenté par les catégories de personnes suivantes:

  • personnes âgées (50 ans et plus);
  • les personnes souffrant de psoriasis, de sclérodermie, de dermatite allergique, d'eczéma, de lupus érythémateux;
  • personnes avec des points de suture, des cicatrices laissées après des procédures cosmétiques précédentes de rajeunissement.

Le stade précoce de l'oncologie est caractérisé par un pronostic favorable. Le basaliome de la peau du nez est facile à traiter s'il est commencé à temps et correctement. La pathologie progresse assez lentement. Dans de rares cas, des métastases tumorales sont observées à l'intérieur des tissus adjacents.

Le basaliome de la peau du nez est caractérisé par une lésion de la couche supérieure et intermédiaire de l'épiderme. Dans cette zone, il y a une dégénérescence des cellules basales, des follicules pileux. Le carcinome basocellulaire se développe sous l'influence des rayons X, des rayons ultraviolets et de l'exposition à des carcinogènes. Cette pathologie est caractérisée par une croissance agressive, des métastases actives.

Les raisons du développement de la pathologie

Les médecins notent que, quels que soient les facteurs de provocation, la raison du développement de l'oncologie épidermique est un dysfonctionnement du système immunitaire. Diverses raisons provoquent de telles conditions..

Un basaliome sur le nez peut survenir sous l'influence des facteurs suivants:

  • exposition à de fortes doses de rayonnement;
  • brûlures thermiques;
  • coup de soleil, ou plutôt exposition excessive aux rayons ouverts du soleil;
  • effet à long terme sur l'épiderme de l'arsenic, divers produits raffinés.

Classification des basaliomes

Le carcinome basocellulaire du nez a sa propre classification, en tenant compte de la zone de la lésion. L'oncologie peut affecter des zones:

  • dos;
  • surface latérale;
  • ailes;
  • pointe;
  • plis nasogéniens.

Les plus dangereuses sont les lésions de la peau du dos, du bout du nez du fait que l'épiderme de ces zones est très fin.

Cela augmente considérablement la probabilité que l'oncologie pénètre dans le tissu cartilagineux. une telle défaite compliquera grandement l'opération à venir.

L'apparition d'un carcinome basocellulaire près de l'œil (sur la surface latérale du nez) est également dangereuse. Une telle localisation menace la propagation du cancer aux zones périorbitaires de l'épiderme..

La classification suivante des lésions cutanées basocellulaires est considérée comme généralement acceptée:

  1. Basaliome superficiel de la peau. Cette forme de la maladie est représentée par une petite tache de couleur rose. Desquamation peuvent survenir. La tache a des contours nets, la forme est ronde, ovale. De petits nœuds se forment à la frontière de l'oncologie. Ces bulles fusionnent, ressemblant à la forme d'un rouleau. Le centre de la zone touchée est sombre. Le basaliome de la peau du nez se développe assez lentement, mais sa taille peut être impressionnante.
  2. Apparence tumorale (nodulaire). Au départ, un nœud est visible sur le derme, il grossit, devient rond. La couleur de cette formation est rose. Au-dessus du nœud brille, une échelle apparaît dessus. Des ulcères peuvent apparaître au centre de la lésion. Compte tenu de la taille de l'oncologie, les experts divisent ce type de pathologie en de telles formes (grand, petit nodulaire).
  3. Aspect pigmenté. Le nom s'explique par la présence d'une couleur caractéristique, qui est violette, bleuâtre, brune. Les médecins notent sa similitude avec le mélanome. La principale différence est considérée comme une consistance plus dense..
  4. Apparence ulcéreuse. Le type d'oncologie spécifié est formé après l'ulcération du nodule ou en tant que forme indépendante de cancer. Sur la peau du nez, des foyers en forme d'entonnoir apparaissent, le long de leur cercle se trouve un grand infiltrat, caractérisé par des limites indistinctes. La plaie pénètre parfois assez profondément, affectant les tissus inférieurs. Les spécialistes considèrent ce type d'oncologie comme rare.
  5. Sclérose du cancer. Il est rarement diagnostiqué. La pathologie est représentée par une lésion de couleur jaune-blanche. Pas de frontières claires avec une peau saine.
  6. Type cicatriciel. Cette forme est plus courante. Il est présenté par un foyer de couleur cramoisi limité à partir d'un derme sain. Au centre de la tumeur il y a une couverture séreuse, sur elle des écailles. Elle est comme une plaque psoriasique.

Symptômes de la pathologie du nez

Les types d'oncologie suivants se manifestent le plus souvent sur le nez:

Les médecins expliquent cela par les caractéristiques anatomiques de la peau..

Chaque forme de carcinome basocellulaire de la peau nasale a ses propres caractéristiques. Il existe également des différences en fonction de la négligence, du stade de développement de l'oncologie. Au stade initial de la forme nodulaire, une petite plaque peut être vue. Ensuite, sur un seul nœud, de nombreux vaisseaux dilatés apparaissent. La taille d'une telle formation peut atteindre plusieurs centimètres. Des ulcères apparaissent à la surface des nœuds.

Le basaliome ulcéreux de la peau dans la zone nasale est dangereux par des saignements fréquents, pénétration dans les couches profondes du derme. Il est assez simple de le reconnaître à l'apparence de la plaie..

Diagnostique

L'apparition d'une masse dans la zone du nez peut ne pas exciter initialement le patient. Mais sa croissance nécessite une visite chez le médecin. Le spécialiste procède d'abord à un examen externe, il examine les muqueuses, le derme, les ganglions lymphatiques.

En cas de suspicion de développement d'un carcinome basocellulaire nasal, un examen cytologique et histologique sera nécessaire. Pour le diagnostic, les assistants de laboratoire prélèvent des frottis, des empreintes, des grattages à la surface de la tumeur. Le frottis d'empreinte vous permet de déterminer la composition cellulaire.

Traitement

Le médecin choisit les tactiques de traitement individuellement. Ce faisant, il prend en compte de nombreux facteurs (profondeur, taille de l'oncologie). L'objectif principal du traitement est l'élimination de l'oncologie, la prévention des rechutes. Le traitement du basaliome de la peau de la région nasale peut être effectué par les méthodes suivantes:

  • excision chirurgicale;
  • thérapie au laser;
  • cryodestruction;
  • traitement photodynamique.

Les médecins accordent un rôle particulier à la nutrition pendant la période de traitement oncologique.

Méthodes opérationnelles

La chirurgie est l'une des méthodes radicales de traitement du carcinome basocellulaire de la peau du nez. Mais il existe des contre-indications à cette méthode de traitement (intolérance aux médicaments anesthésiques, processus infectieux, état général).

Les médecins considèrent l'opération comme le moyen le plus efficace de lutter contre l'oncologie cutanée. Son inconvénient doit être appelé une longue période de rééducation, des cicatrices après excision de la zone touchée de l'épiderme. Les experts recommandent d'effectuer l'excision de l'oncologie dans une peau saine. Du bord de la formation, vous devez reculer de 1 à 2 cm Pour éviter les rechutes, un examen histologique du derme est effectué.

Laser, radiothérapie

Le basaliome du nez, qui ne peut pas être traité chirurgicalement en raison de la présence de ces contre-indications, peut être éliminé à l'aide de méthodes modernes. La thérapie au laser est considérée comme très efficace parmi eux. Il enlève rapidement la tumeur, il n'y a pratiquement pas de cicatrices et après cela, le patient doit subir une période de rééducation plus courte.

L'opération est réalisée dans des conditions stériles; le chirurgien ne touche pas la plaie avec ses mains. La rechute après cette méthode thérapeutique n'est pratiquement pas observée. Le traitement laser le plus efficace pour les petites tumeurs.

Il existe des contre-indications au laser:

  • maladie cardiovasculaire;
  • pathologie cutanée;
  • maladies infectieuses.

La radiothérapie est également très efficace. Les patients le tolèrent différemment. La radiothérapie est utilisée chez les patients âgés, ainsi que dans les cas où la tumeur est volumineuse, elle s'est propagée sous la peau.

Diverses complications peuvent se développer après une exposition aux rayonnements. Cette procédure est dangereuse avec des dommages aux tissus entourant l'oncologie. Les médecins distinguent des effets de la radiothérapie:

  • rougeur;
  • amincissement du derme, manifestation du réseau vasculaire;
  • œdème;
  • cloques avec exsudat, qui, après rupture, menacent d'infecter les plaies;
  • démangeaison;
  • cataracte;
  • ray java;
  • mucite.

La conséquence la plus dangereuse de la radiothérapie est le risque de carcinome épidermoïde..

Traitement photodynamique

Le basaliome du nez, qui ne dérange pas le patient pendant une longue période, peut être retiré avec un équipement spécial. Ainsi, dans 92% des cas, la tumeur peut être retirée par une méthode photodynamique. Cette méthode a une contre-indication, qui est une sensibilité accrue à la lumière..

Cette méthode permet d'éliminer les formations de différentes tailles. Sous l'influence de la photodynamique, la tumeur et les vaisseaux qui l'alimentent sont détruits. Ainsi, il est possible d'éliminer des basaliomes uniques et multiples de la peau du nez. Les blessures au derme sain pendant la procédure sont minimes.

Cryodestruction

Les experts considèrent la cryodestruction comme une méthode très efficace pour éliminer le carcinome basocellulaire de la peau du nez. Cette procédure n'est pas totalement indolore et assez coûteuse. Mais ses avantages sont plus importants, car la procédure est sûre et très efficace..

La formation est éliminée sous anesthésie locale. L'opération prend plusieurs minutes. Après son achèvement, la période de rééducation n'est pratiquement pas nécessaire. Plusieurs jours suffisent pour la récupération. Cette méthode de thérapie est utilisée pour la localisation du carcinome basocellulaire dans la région du visage et de la tête. Son utilisation ne laisse pas de cicatrices sur la peau. La cryodestruction est réalisée à l'aide d'azote liquide.

Remèdes populaires

Dans le traitement du carcinome basocellulaire de la peau du nez, des remèdes populaires peuvent également être utilisés. Ce n'est que dans ce cas que le contrôle strict d'un spécialiste est nécessaire. Les remèdes suivants de la part des personnes aideront à faire face à l'oncologie cutanée:

  • pommade à base de plantes (chélidoine + bardane);
  • bouillon, jus de chélidoine fraîchement pressé;
  • compresse de carottes;
  • aloès (feuilles fraîches);
  • moustache dorée (on utilise du jus de plante).

La nutrition est également importante pour le carcinome basocellulaire de la peau. Le corps doit recevoir toutes les vitamines, minéraux qui aident à augmenter l'immunité, à accélérer la guérison des zones blessées.

Rechute de la maladie

Le basaliome du nez se reproduit dans 25%. Ce n'est pas aussi fréquent que les lésions du cuir chevelu et du visage (80% des cas). Le danger réside dans la radiothérapie répétée, qui affecte négativement les structures du centre du visage.

Les rechutes apparaissent plus souvent dans les 2 premières années suivant le traitement. Les signes locaux incluent l'apparition d'une bosse transparente sur le derme. Et les signes courants d'une rechute du carcinome basocellulaire sont:

Le traitement peut être effectué de la même manière que la tumeur primitive.

Complications, pronostic

Sachant ce qu'est le basaliome cutané, à quel point cette maladie est dangereuse, elle doit être traitée immédiatement après la détection. La thérapie peut être réalisée complexe ou utiliser uniquement un retrait opératoire. La probabilité qu'une rechute de la maladie soit possible est plutôt faible.

La principale complication des basaliomes peut être une infection infectieuse.

Cela peut provoquer une inflammation sévère, un traumatisme des gros vaisseaux. Le tissu osseux est également détruit, ce qui s'accompagne d'un long processus de rééducation..

Le pronostic est généralement bon si le carcinome basocellulaire affecte la peau du nez. La voyelle doit commencer le traitement en temps opportun et empêcher la propagation du basaliome aux tissus plus profonds. Des rechutes de la maladie sont certainement possibles..

Une période de rééducation plus difficile est nécessaire pour les patients dont le tissu cartilagineux a également été affecté. Les experts notent que les opérations les plus difficiles pour éliminer le carcinome basocellulaire sur la peau du nez sont celles qui se caractérisent par une forte croissance, des dommages sur de vastes zones de la peau..

Basaliome de la peau du nez et du visage: symptômes et traitement

Les maladies oncologiques sont de plus en plus fréquentes chaque année. Vous pouvez souvent entendre parler d'une pathologie telle que le carcinome basocellulaire de la peau. Examinons de plus près ce problème et voyons également comment s'en débarrasser..

Qu'est-ce que le basaliome

Cette maladie est un cancer de la peau cellulaire. Le plus souvent, la pathologie est située sur le visage, ainsi que sur le cuir chevelu. Très souvent, un néoplasme peut être confondu avec une ébullition ou un bouton, de sorte qu'une personne présentant une telle lésion peut ne pas consulter immédiatement un médecin. Mais la maladie comporte de nombreux dangers.

Le basaliome de la peau se développe progressivement en présence de facteurs contribuant à son apparence. Le néoplasme ressemble à un petit nodule, qui peut être de différentes tailles. La pathologie peut être très dangereuse, car elle peut détruire les tissus osseux et cartilagineux..

Qui a ce problème le plus souvent?

Le basaliome de la peau du visage se développe le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 50 ans. De plus, la pathologie de presque une personne sur deux après 65 ans est frappante. Naturellement, dans des conditions favorables à la maladie, elle progresse rapidement.

Il convient également de noter que la pathologie est le plus souvent retrouvée chez les habitants des régions du sud. Souvent, un néoplasme peut être détecté par ceux qui vivent dans les villages ou travaillent dans le jardin pendant une longue période. Le fait est que ces personnes sont constamment exposées aux rayons du soleil. Et tous ceux qui ont la peau très claire doivent faire attention. Quant aux hommes et aux femmes, la maladie peut survenir aussi souvent..

Les causes de l'apparition de la pathologie

1. Prédisposition génétique.

2. Troubles du système immunitaire.

3. Exposition excessive au soleil, aux radiations, aux produits chimiques.

4. Mauvaise écologie.

Le cancer de la peau, le basaliome, peut être localisé dans différentes zones: sur le dos, la poitrine, les épaules. Cependant, le plus souvent, il est situé sur le visage (joues, menton, nez).

Types de tumeurs et leurs symptômes

Il faut dire que la quantité et la qualité des signes dépendent du type de pathologie dont vous souffrez. Dans les premiers stades, vous remarquerez peut-être un petit nodule rougeâtre perçu comme un bouton. Progressivement, la taille du néoplasme augmente, alors que vous ne ressentez aucune douleur.

Au fur et à mesure que la tumeur se développe, une fine croûte grise apparaît en son centre. S'il est éliminé, une petite fosse reste sur la peau. Il redevient rapidement croustillant. Naturellement, avec le temps, les nodules deviennent plus gros et peuvent fusionner en une seule formation..

En ce qui concerne les variétés de pathologie, les types suivants doivent être distingués:

1. Carcinome basocellulaire superficiel du visage. Il a une forme ovale ou ronde et a une teinte rose..

2. Ulcéreuse. Il survient à la suite de lésions cutanées érosives ou peut apparaître seul. La zone touchée ressemble à un ulcère avec des bords durs élevés..

3. Tumeur. Ce sont de petits nodules qui peuvent s'élever au-dessus de la surface de la peau. Leur surface est généralement lisse.

4. Pigmenté. La lésion dans ce cas a une teinte brillante..

5. Carcinome basocellulaire de type sclérodermie du visage. Il a la forme d'une plaque blanche.

Il existe également une classification de la maladie en fonction du degré de développement. Autrement dit, plusieurs étapes peuvent être distinguées:

- Première. Petite formation de 2 cm ou moins.

- Seconde. La tumeur mesure plus de 2 cm et peut s'enraciner sur toute l'épaisseur de la peau.

- Troisième. Les tailles peuvent être différentes, cependant, dans ce cas, la formation peut déjà affecter tous les tissus mous..

- Quatrième. Ici, la tumeur s'est déjà propagée au cartilage et aux os..

Fonctions de diagnostic

Si vous avez trouvé une telle éducation, essayez de ne pas hésiter à consulter le médecin. Pour commencer, il procédera à un examen externe de la tumeur. De plus, il est également nécessaire d'examiner toutes les muqueuses visibles, la peau. Le spécialiste examinera également tous les ganglions lymphatiques. Le basaliome de la peau du nez ou d'autres zones est examiné à la loupe.

En plus d'un examen externe, vous devrez également passer des tests. Par exemple, un examen histologique d'un néoplasme est nécessaire. Pour cela, un grattage et une empreinte sont réalisés. Naturellement, un morceau du matériel prélevé doit être envoyé pour une biopsie. De plus, le spécialiste doit effectuer un examen échographique de la tumeur. Cette méthode de diagnostic permet de déterminer à quelle profondeur les racines du néoplasme se sont propagées, ainsi que la quantité de tissu qui devra être retirée à la suite de la chirurgie..

Caractéristiques du traitement alternatif

Il est à noter que le carcinome basocellulaire de la peau du nez ne doit être traité que sous la surveillance d'un spécialiste expérimenté. Cependant, il existe de nombreuses recettes populaires qui vous aideront à éliminer cette pathologie désagréable et dangereuse. Naturellement, vous devriez consulter votre oncologue. Ainsi, parmi les moyens les plus efficaces sont les suivants:

1. Pommade de chélidoine et de bardane. Pour le faire cuire, vous devez prendre un quart de verre de matières premières, verser de la graisse de porc chaude dessus et laisser au four pendant deux heures. Dans ce cas, le feu doit être faible pour que ce mélange ne bout pas, mais languit. Ensuite, le produit doit être filtré, versé dans un bocal en verre et laissé à température ambiante pendant plusieurs jours. Frottez la zone de peau endommagée trois fois par jour..

2. Jus frais ou bouillon de chélidoine. Dans le premier cas, vous devez utiliser un liquide orange. Pour préparer le bouillon, vous devez infuser les feuilles de la plante finement hachées (1 cuillère à café par verre d'eau bouillante). Il est nécessaire de prendre la substance 3 fois par jour (un tiers de verre). Veuillez noter que vous devrez préparer une telle décoction quotidiennement, car elle perd rapidement ses propriétés cicatrisantes..

3. Pour éliminer les néoplasmes, vous pouvez utiliser une moustache dorée. Pour ce faire, un coton-tige imbibé de jus de plante est appliqué sur la zone touchée..

Opération

Le basaliome de la peau, dont le traitement doit être effectué de manière globale, peut être éliminé à l'aide de méthodes radicales. Par exemple, la chirurgie. Naturellement, tout dépend ici du degré de négligence de la pathologie et des dommages aux tissus mous et durs. Il existe également des contre-indications à la chirurgie: un processus infectieux puissant, une intolérance aux médicaments utilisés pour l'anesthésie, ainsi qu'un mauvais état général du corps.

Il est à noter que l'intervention chirurgicale est de loin la plus efficace. Cependant, il présente un certain inconvénient: une longue période de récupération, ainsi qu'un mauvais effet esthétique (présence de cicatrices). Je dois dire qu'il n'est pas souhaitable d'effectuer une telle opération sur le visage..

L'excision de la tumeur doit être effectuée dans la peau saine, en reculant de son bord de 1 à 2 cm.En outre, un examen histologique de la peau est effectué pour exclure davantage la propagation de la pathologie.

Caractéristiques du laser et de la radiothérapie

Le basaliome de la peau du nez, qui dans la plupart des cas ne peut pas être traité avec un scalpel, peut être éliminé à l'aide de méthodes plus modernes. Par exemple, la thérapie au laser a fait ses preuves, ce qui vous permet de vous débarrasser rapidement et efficacement d'un néoplasme, sans laisser de cicatrices sur la peau, et la période de récupération est sensiblement réduite..

Il convient de noter que la procédure est réalisée dans des conditions stériles, sans toucher les mains du chirurgien. Et la probabilité de récidive après une telle opération est extrêmement faible. Cependant, une telle élimination sera plus efficace si la tumeur est petite. Il faut également noter que ce traitement n'est pas indiqué pour tout le monde. Par exemple, le laser ne peut pas être utilisé si le patient a d'autres pathologies cutanées, maladies chroniques, cardiovasculaires, infectieuses.

Quant à la radiothérapie, elle est également assez efficace, mais tout le monde ne peut pas la tolérer bien. Par exemple, la peau peut mal réagir aux radiations. De plus, cette méthode peut provoquer de nombreuses complications..

Traitement photodynamique

Le basaliome de la peau, dont les symptômes ne se font pas sentir pendant longtemps, peut être éliminé à l'aide de dispositifs spéciaux. Par exemple, de manière photodynamique, qui guérit la maladie dans 92% des cas. Cependant, cette méthode ne doit pas être utilisée si le patient a une sensibilité accrue à la lumière..

Des tumeurs de différentes tailles peuvent être éliminées de cette manière, à la fois simples et multiples. La photodynamique tue non seulement la tumeur elle-même, mais endommage également les vaisseaux sanguins qui l'alimentent et favorisent sa croissance. Dans ce cas, les zones saines des tissus peuvent être légèrement endommagées..

La cryodestruction comme l'une des méthodes de traitement les plus efficaces

La congélation n'est pas très bon marché, mais un très bon moyen d'éliminer les néoplasmes. Cette procédure ne peut pas être qualifiée de totalement indolore, mais elle est assez efficace et sûre..

La procédure doit être réalisée sous anesthésie locale. Cependant, toute l'opération dure quelques minutes et ne nécessite pratiquement pas de période de rééducation (à l'exception de quelques jours). Vous pouvez utiliser cette méthode si vous avez un carcinome basocellulaire du cuir chevelu ou du visage. Autrement dit, sur les zones ouvertes du corps, pratiquement aucune cicatrice ou cicatrice ne sera visible.

Pour la procédure, un appareil spécial et de l'azote liquide sont utilisés. Cette opération est payante, mais elle se fait rapidement. Il est conseillé de choisir uniquement un bon spécialiste.

Complications, pronostic et prévention de la maladie

Si vous avez un carcinome basocellulaire du visage, les remèdes populaires, ainsi que d'autres traitements, peuvent bien fonctionner. Cependant, il est préférable d'essayer d'éviter les facteurs qui peuvent provoquer le développement d'une pathologie. Par exemple, vous ne devriez pas passer trop de temps en plein soleil, essayez de ne pas entrer en contact avec des substances chimiques ou radioactives. Essayez de ne pas tergiverser en traitant les lésions cutanées.

Quant aux complications, il peut s'agir d'une infection infectieuse entraînant une inflammation sévère, des lésions des gros vaisseaux, une destruction du tissu osseux, ce qui nécessite alors une longue période de rééducation.

Quant aux prévisions, elles sont dans la plupart des cas favorables. Naturellement, les patients peuvent rechuter. Cependant, gardez à l'esprit que si le néoplasme est déjà volumineux ou s'est développé dans des tissus mous et durs, l'opération pour l'éliminer sera difficile. De plus, vous devrez ensuite restaurer le cartilage et la peau. Autrement dit, des chirurgies plastiques supplémentaires devront être effectuées et elles ne sont pas si bon marché..

Dans tous les cas, une visite opportune chez un médecin préservera non seulement votre santé, mais vous évitera également une rééducation à long terme. être en bonne santé!

Les causes de la maladie basaliome

Traitement basaliome du nez

L'oncologue-chirurgien détermine les tactiques de traitement anticancéreux individuellement pour chaque patient, en fonction de la taille et de la profondeur de la lésion. La tâche principale d'une telle thérapie est l'élimination complète du néoplasme malin et la prévention des rechutes..

Au stade initial, l'oncologie de la sphère basale de l'épiderme subit une excision chirurgicale. Pour éviter la re-formation d'une tumeur dans le nez, pendant la chirurgie, une partie des tissus sains voisins est également retirée. Une telle opération se déroule principalement en ambulatoire sous anesthésie par infiltration..

La localisation du processus pathologique dans la région nasale permet l'utilisation de la radiothérapie. L'essence de la méthode radiologique de thérapie est d'influencer à distance la tumeur avec des rayons X très actifs, qui provoquent la mort des cellules cancéreuses. Le principal inconvénient de ce type de traitement est la nécessité de jusqu'à 25 séances de gamma thérapie..

En plus de la chirurgie, les médecins prescrivent une chimiothérapie. L'effet complexe des agents cytostatiques provoque la destruction de la paroi cellulaire des tissus mutés.

Prévention du carcinome basocellulaire de la peau du nez

Pour éviter la formation d'un néoplasme malin des couches épidermiques de la peau, il est recommandé:

  1. Limitez l'exposition aux rayons ultraviolets directs.
  2. Ne sois pas au soleil à midi.
  3. Portez des chapeaux et de la crème solaire en été.

Pronostic et survie

Le diagnostic précoce et le traitement complet du carcinome basocellulaire du nez au premier stade garantissent une issue favorable de la maladie avec un taux de survie postopératoire de 85 à 95%.

En cas d'établissement d'une lésion cancéreuse aux stades avancés, un résultat positif du traitement est observé dans 60% des cas cliniques..

La tendance positive dans le traitement du cancer est basée sur de rares métastases de basaliome.

Les symptômes de la maladie

Les manifestations cliniques de la pathologie dépendent du stade auquel se trouve la maladie..

# 5 signes d'un stade précoce

Voici 5 signes du stade initial de développement:

  1. Sur la photo, le carcinome basocellulaire du stade initial ressemble à un petit nodule à la surface de la peau du nez.
  2. La formation a une teinte rougeâtre ou rose, sa couleur diffère considérablement de la peau environnante.
  3. Lors du sondage de la peau, un infiltrat dense est déterminé, qui n'est pas soudé aux tissus environnants.
  4. Lors de la palpation de la tumeur, le patient ne ressent pas de douleur ou d'inconfort.
  5. Après un certain temps, de petites croûtes rouges se forment à la surface du basaliome, autour desquelles des réseaux vasculaires sont visibles.

A ce stade, très rarement, les patients assument une genèse tumorale de l'éducation. Les symptômes du carcinome basocellulaire sur le nez sont très non spécifiques, de sorte que les patients le confondent avec d'autres maladies de la peau.

Il convient de suspecter un néoplasme avec une présence prolongée de lésions cutanées. Toutes les tumeurs suspectes doivent être examinées pour écarter une pathologie grave.

Signes d'un stade tardif (terminal) du basaliome

À la place des croûtes présentes au premier stade, des ulcères étendus se forment plus tard. Ils peuvent saigner abondamment si la couche superficielle de la formation est endommagée.

Le saignement s'accompagne d'une douleur intense. Au fil du temps, la taille de la tumeur augmente considérablement, de nouveaux composants nodulaires apparaissent dans ses tissus, situés à la périphérie de la formation.

En plus des symptômes locaux, le patient a des difficultés à respirer par le nez. Cela est dû au fait que les cellules tumorales se développent à travers la peau et se propagent dans les voies nasales..

Dans certains cas, une violation complète de la perméabilité des voies respiratoires supérieures dans le contexte d'une tumeur est possible. Par conséquent, il vaut la peine d'être examiné par un médecin ORL en cas de suspicion de néoplasme..

Le carcinome basocellulaire n'a généralement pas tendance à métastaser vers des organes distants, cependant, dans certains cas, le tissu tumoral peut se propager à d'autres organes..

Ainsi, avec une longue évolution de la maladie, des métastases peuvent apparaître dans le cerveau, la rétine et d'autres systèmes..

Une forme spécifique de la maladie est le carcinome basocellulaire plat. Au stade initial, la formation ressemble à une petite tache rouge qui s'élève légèrement au-dessus de la surface de la peau. Ensuite, il augmente de taille et capture rapidement des zones assez grandes de la peau du nez..

Caractéristiques de la clinique (symptômes) avec une lésion du nez

Le basaliome sur le nez a une évolution spécifique associée aux caractéristiques anatomiques de la peau dans cette zone.

Le bout du nez et ses ailes sont recouverts d'une peau fine, composée de l'épiderme et d'une très fine couche de tissu sous-cutané.

L'absence d'une grande couche de graisse conduit au fait que les tumeurs nasales se développent rapidement dans la peau et pénètrent dans le tissu cartilagineux.

De tels néoplasmes sont difficiles à répondre au traitement chirurgical, leur ablation est généralement associée à une déformation complète du nez et à une distorsion de l'apparence du patient.

Par conséquent, il est très important de prévenir la progression du carcinome basocellulaire et d'éliminer la tumeur aux premiers stades de son développement..

Les causes de la maladie basaliome

Le matériau à partir duquel ces néoplasmes pathologiques apparaissent au fil du temps sont des maladies de la peau, des grains de beauté et des taches de rousseur..

Les causes du carcinome basocellulaire sont divisées en deux catégories - obligatoires et relatives. Les causes obligatoires d'une affection cutanée précancéreuse comprennent:

  • xérodermie pigmentée;
  • La maladie de Bowen;
  • La maladie de Paget;
  • érythroplasie de Keira.

La xéroderma pigmentosa est une maladie cutanée héréditaire dans laquelle l'exposition aux rayons ultraviolets sur la peau provoque des changements irréversibles dans toutes les couches de l'épithélium. La raison du développement de cette maladie dangereuse est l'absence dans le corps humain d'une enzyme qui détruit la mélanine, qui est produite naturellement pendant le bronzage. Ainsi, plus une personne est de plus en plus souvent au soleil, plus le processus pathologique se produit rapidement dans son corps - la croissance rapide des cellules en mutation. Extérieurement, cette maladie se manifeste par une inflammation et une apparence panachée de la peau, caractéristique des premier et deuxième stades du xéroderme pigmenté. Au dernier stade, une atrophie et une transformation tumorale maligne de zones cutanées individuelles sont notées.

Maladie de Bowen. Une telle maladie précancéreuse, qui se développe également chez les femmes et les hommes, conduit souvent au développement d'un carcinome basocellulaire cutané. La maladie de Bowen affecte principalement les parties exposées du corps. La cause de cette maladie est des dommages prolongés à la peau par les rayons ultraviolets, des produits chimiques agressifs, ainsi que l'évolution de l'infection par le virus du papillome humain dans le corps humain..

Le principal symptôme de la maladie est des taches aux contours inégaux. Au fil du temps, ils se transforment en une plaque à croissance lente..

Maladie de Paget. Cette maladie est le cancer du sein. Il se développe principalement après l'âge de 50 ans, tout en touchant également les patients, femmes et hommes. L'incidence maximale chez les femmes est à 62 ans, chez les hommes - à 69 ans.

Érythroplasie de Keira. Il s'agit d'une maladie inflammatoire du gland et du prépuce du pénis, qui provoque souvent le développement d'un carcinome basocellulaire de cette localisation. Cette pathologie est particulièrement sensible aux hommes âgés de 40 à 70 ans..

Les maladies précancéreuses relatives qui provoquent le développement d'un carcinome basocellulaire comprennent:

  • kératoacanthome;
  • ulcères trophiques;
  • la kératose solaire;
  • acanthome séborrhéique;
  • ulcères radiologiques;
  • cicatrices chéloïdes;
  • corne cutanée;
  • gencives et granulomes syphilitiques;
  • abcès froid dans la tuberculose.

Les experts appellent ces facteurs prédisposants qui augmentent le risque de développer un cancer de la peau:

  • insolation accrue;
  • rayonnement ionisant;
  • contact à long terme et régulier avec diverses substances nocives et toxiques (arsenic, hydrocarbure);
  • traumatisme constant de la peau.

Qu'est-ce que le basaliome de la peau du nez et comment s'en débarrasser

La peau est la défense du corps contre les influences environnementales agressives, il est donc si important de surveiller non seulement son état général, mais aussi l'apparition de taches, d'ulcères ou simplement de croûtes. Malgré l'apparente innocuité, tout cela peut être une manifestation du cancer..

Carcinome basocellulaire

Le basaliome est une tumeur maligne de la peau également appelée carcinome basocellulaire, carcinoïde cutané, ulcère corrosif ou cancer de la peau blanche.

Le basaliome de la peau du nez est dangereux car s'il n'est pas guéri au stade initial, il se développe rapidement dans l'os ou les tissus autour de l'œil

Son incidence atteint 75%, la pathologie est donc un cancer épithélial de la peau courant.

Une augmentation de la fréquence des carcinomes basocellulaires est observée dans les pays aux climats chauds et aux niveaux élevés de rayonnement ultraviolet

Parfois, le carcinome basocellulaire est appelé une tumeur semi-maligne, car il ne se propage pratiquement pas, se développe très lentement et ne métastase pas.

Comment ne pas manquer le cancer de la peau - vidéo

Facteurs provoquant le développement du basaliome

Les facteurs suivants contribuent à l'apparition d'un carcinome basocellulaire:

  • rayonnement ultraviolet;
  • rayonnement ionisant;
  • suppression de l'immunité locale;
  • blessure mécanique chronique;
  • exposition à des composés chimiques tels que la suie, l'arsenic contenu dans le charbon, la poussière de charbon, les produits de transformation du kérosène et d'autres substances.

Maladies à risque

Dans de nombreux cas, avant le développement de la maladie sous-jacente, le patient est diagnostiqué avec des modifications de la peau du nez - précancer facultatif et obligatoire.

Le précancer obligatoire est une pathologie qui, si elle n'est pas traitée, conduit au développement d'un cancer:

  1. Xérodermie pigmentée. La maladie a une cause génétique, est très rare et se caractérise par une hypersensibilité aux rayons ultraviolets. Les premiers signes apparaissent dans l'enfance et sont des éruptions cutanées avec des taches de rousseur sur le visage après un coup de soleil, qui craquent, s'ulcèrent. Des excroissances sous forme de verrues peuvent également s'y former..
  2. Maladie de Bowen. La pathologie se développe chez l'adulte et affecte les zones fermées du corps. Les éruptions cutanées sont des plaques couvertes de croûtes et d'écailles. Après avoir retiré ce dernier, une surface lisse ou verruqueuse est visualisée. La maladie dure des années et conduit invariablement au cancer.
  3. Maladie extramammaire de Paget. Ce n'est pas un type de cancer du sein. C'est un foyer suintant pathologique de rougeur avec desquamation. Localisation typique - zones de la peau de l'aine et de la région axillaire. La maladie progresse lentement et conduit toujours au développement du processus oncologique.

Le précancer facultatif est une maladie qui doit être surveillée et contrôlée en raison de la possibilité d'une renaissance. Allouer:

  1. Corne cutanée. Plus souvent observé dans la vieillesse sur la peau du nez, de la tête. Une caractéristique est la zone d'hyperkératose, conduisant à la formation de masses cornées. Hyperkératose - formation accrue d'écailles kératinisées sur la peau.
  2. Kératose actinique. Une maladie qui survient en raison d'une exposition prolongée au soleil. Il se manifeste sur les zones ouvertes de la peau, principalement sur les mains et le visage. De petites écailles dures se forment sur la peau, qui ne se séparent pas.
  3. Des cicatrices. Au XIXe siècle, on savait que le cancer de la peau pouvait se développer sur fond de cicatrices sujettes à des lésions permanentes..
  4. Keratoacanthoma. Il se manifeste comme une formation nodulaire d'un diamètre allant jusqu'à 1,5 cm avec une dépression au centre, qui est remplie de masses cornées.

Classification du carcinome basocellulaire de la peau du nez

En fonction des manifestations cliniques du basaliome, il se produit:

  1. Nodulaire (tumeur). C'est un nodule serré à croissance lente qui peut s'ulcérer.
  2. Superficiel. Il se caractérise par la formation d'une plaque rouge foncé, augmentant progressivement de diamètre (jusqu'à 3 cm).
  3. Ulcéreuse. Il est représenté par une ulcération profonde de forme irrégulière avec des bords inégaux. Ne cause pas d'inconfort ni de douleur.
  4. Sclérosant (cicatriciel-atrophique, sclérodermique, type «morphée»). Diffère en présence d'une cicatrice au centre et de bords surélevés en forme de rouleau.
  5. Infiltrant. Manifesté par une croissance profondément dans la peau, parfois précédée d'une forme ulcéreuse.
  6. Pigmenté. Contient du pigment.

En fonction des caractéristiques histologiques, on distingue les formes suivantes de carcinome basocellulaire du nez:

  • superficiel;
  • nodal;
  • micro-nœud;
  • infiltrant;
  • fibroépithélial;
  • avec différenciation des appendices;
  • carcinome épidermoïde basal avec kératinisation.

En fonction de l'emplacement du basaliome, il affecte les parties suivantes du nez:

  • arrière;
  • aile;
  • pointe.

Manifestations cliniques

Le basaliome superficiel de la peau du nez commence par une tache rose qui s'écaille. Ensuite, les contours du spot deviennent clairs et un rouleau se forme autour du surélevé au-dessus du niveau de la peau. La lésion peut être unique ou il y a plusieurs zones touchées. Le cancer superficiel est:

  • pagétoïde - manifestations cutanées, comme dans le cancer du mamelon;
  • auto-cicatrisation, au centre de laquelle des cicatrices se produisent.

La forme pigmentaire tire son nom de la présence dans les cellules tumorales d'un pigment qui colore le foyer d'une couleur bleu foncé, marron foncé ou violet, et donc cette forme ressemble à un mélanome.

La forme nodulaire commence par un seul nodule qui se développe et devient de couleur grisâtre avec de petits vaisseaux dilatés visibles à l'œil nu. La surface de la tumeur peut être recouverte d'écailles, s'ulcérer, puis se développer avec des croûtes denses.

La forme ulcéreuse est caractérisée par la formation d'un ulcère profond en forme d'entonnoir.

La forme fibroépithéliale est également appelée tumeur Pincus et est appelée carcinome basocellulaire, mais son évolution est plus favorable, car elle ne subit pas d'ulcération et ne s'infiltre pas dans les tissus adjacents.

Facteurs indiquant une grande malignité de la tumeur - tableau

IndiceFaible risqueRisque élevé
emplacement:
peau du torse, des bras, des jambes

cuir chevelu, cou, front, joues

le reste de la région du visage, l'aine, les mains, les pieds

Moins de 20 mm

Supérieur ou égal à 10 mm

Supérieur ou égal à 6 mm

CircuitBien définiMal définiÉtape du processusTumeur primaireTumeur récurrenteForme histologiqueNodal, superficielAutres formesZone de radiothérapie-+Différenciation cellulaire+-

Pour choisir les bonnes tactiques de traitement, il est nécessaire de déterminer l'étape du processus.

Stades de basaliome - tableau

ÉtapeTumeurMétastases ganglionnaires régionalesMétastases à distance
0In situ, c'est-à-dire un cancer intraépithélial, dont les cellules existent déjà, mais qui n'a pas encore commencé à infecter les tissus voisins.ne pasne pas
1Jusqu'à 20 mm dans la plus grande dimensionne pasne pas
2Plus de 20 mm dans la plus grande dimensionne pasne pas
3Invasion tumorale des tissus sous-jacents, tels que les os, l'orbite, les musclesne pasne pas
Jusqu'à 20 mmUne seule métastase jusqu'à 30 mm de taille dans un ganglion lymphatique unilatéralne pas
Plus de 20 mmUne seule métastase jusqu'à 30 mm de taille dans un ganglion lymphatique unilatéralne pas
Croissance invasiveUne seule métastase jusqu'à 30 mm de taille dans un ganglion lymphatique unilatéralne pas
4Jusqu'à 20 mmMétastases jusqu'à 60 mm de taille dans les ganglions lymphatiques unilatéraux ou situés de l'autre côténe pas
Plus de 20 mmMétastases jusqu'à 60 mm de taille dans les ganglions lymphatiques unilatéraux ou situés de l'autre côténe pas
Croissance invasiveMétastases jusqu'à 60 mm de taille dans les ganglions lymphatiques unilatéraux ou situés de l'autre côténe pas
N'importe quelle tailleLa taille des métastases est supérieure à 60 mmne pas
Invasion des os du squelette ou invasion périneurale *Tous les ganglions lymphatiquesne pas
N'importe quelle tailleTous les ganglions lymphatiquesil y a

Remarque: l'invasion périneurale est une sorte d'interaction pathologique entre les cellules nerveuses et tumorales..

Diagnostic de carcinome basocellulaire

Une condition importante pour le traitement est une visite précoce chez un médecin, et pour cela, un auto-examen est nécessaire. Un tel événement n'est pas difficile, par exemple, après des procédures d'hygiène.

Lors de la détection de changements dans la peau du nez, y compris des taches roses ou de vieillesse récemment formées, des plaques, des ulcères, pour lesquels, à première vue, il n'y a aucune raison, il est recommandé de contacter un oncodermatologue.

De plus, avant de prescrire un traitement, il est nécessaire d'effectuer:

  1. Examen cytologique. Le matériel est obtenu par prélèvement de frottis, empreintes de tumeurs, grattages ou biopsie par ponction. Le test diagnostique détecte les cellules atypiques caractéristiques du basaliome.
  2. Examen histologique. Destiné à obtenir un morceau de tissu tumoral.
  1. Incisionnel. Elle est réalisée pour le diagnostic de grosses tumeurs ou pour un défaut ulcéreux du nez. Une zone en forme de coin de la tumeur est excisée avec un scalpel et le tissu sain est nécessairement capturé.
  2. Excisionnel ou total. L'élimination complète de la tumeur dans le tissu sain visible est effectuée, puis la pièce est envoyée pour un examen histologique. Cependant, une telle biopsie peut être réalisée si la lésion de la peau nasale ne dépasse pas 0,5 cm, en raison de la possibilité optimale de former une suture cosmétique..

Autres méthodes de diagnostic:

  • dermatoscopie - une méthode d'examen visuel d'un foyer pathologique à l'aide d'un microscope spécial.
  • SIAscopy, ou analyse intradermique spectrophotométrique, est une méthode non invasive qui vous permet de déterminer la forme et la taille de la formation.
  • numérisation à l'aide d'ultrasons à haute fréquence, ce qui vous permet de voir les couches de la peau.
  • biomicroscopie de contact fluorescente de la peau - une méthode de diagnostic précoce du carcinome basocellulaire, basée sur la capacité des cellules tumorales à devenir fluorescentes après l'accumulation d'une substance spéciale - un photosensibilisateur.

Diagnostic différentiel

Il est nécessaire de distinguer le carcinome basocellulaire de la peau du nez des autres maladies en fonction de son type:

  • superficiel - du lichen plan, de la kératose séborrhéique et de la maladie de Bowen;
  • sclérosant - du psoriasis, de la sclérodermie, du lichen scléreux;
  • pigmenté - du mélanome.

Mesures thérapeutiques: radiothérapie, radiothérapie, etc..

Après la détection du carcinome basocellulaire, l'oncodermatologue détermine le traitement optimal. Allouer:

  1. Méthode chirurgicale. C'est la méthode la plus efficace et la plus efficace de traitement du cancer basocellulaire. L'opération est réalisée sous grossissement (à l'aide d'un microscope spécial), vous pouvez donc contrôler la qualité de la procédure. C'est un aspect important du traitement du carcinome basocellulaire de la peau du nez, car il devient possible de réaliser la plastie d'un défaut postopératoire. Lors du diagnostic de métastases dans les ganglions lymphatiques, ils sont excisés. De plus, les chirurgiens réséquent souvent la tumeur avec un laser, c'est-à-dire une lumière à faisceau étroit de haute intensité. La chirurgie micrographique de Mohs est une méthode d'élimination couche par couche d'une tumeur sous le contrôle d'un microscope. A le moindre degré de traumatisme tissulaire.
  2. Radiothérapie. Il est utilisé à la fois en monothérapie et dans une approche intégrée:
    • pour le traitement des stades 1 à 2, la thérapie électronique, la radiothérapie de contact ou la radiothérapie à focale courte sont utilisées;
    • pour le traitement des étapes 3 à 4, une thérapie électronique, une télégammothérapie et une thérapie combinée sont effectuées.
  3. Chimiothérapie. Il est nécessaire en cas de tumeur volumineuse et d'impossibilité de son ablation chirurgicale (pour des raisons médicales).
  4. Immunothérapie. Il est effectué pour activer l'immunité locale. Les cellules du système immunitaire doivent cibler les cellules tumorales atypiques.
  5. Cryodestruction - destruction d'une tumeur sous l'influence de l'azote liquide. La procédure est réalisée en ambulatoire, rarement utilisée.
  6. La thérapie photodynamique. Lorsqu'elle est exposée au rayonnement laser, la tumeur est détruite.
  7. Traitement local. L'électrophorèse est réalisée sur la zone tumorale avec des cytostatiques (par exemple, Miltex).

Basaliome - photo avant et après le traitement

Remèdes populaires

Il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle pour le traitement des tumeurs cutanées malignes, mais avant de les utiliser, vous devriez consulter un médecin.

  1. Chélidoine. Un agent bien connu pour le traitement des néoplasmes cutanés. Il est souvent recommandé d'utiliser du jus de fruits frais, mais il est très toxique et entre des mains imprudentes, il brûle une peau saine. L'infusion de la plante est préparée très simplement: 1 cuillère à café de feuilles hachées est versée avec un verre d'eau bouillante. Après cela, le mélange est recouvert d'un couvercle et laissé 2 heures dans un endroit chaud. Boire un tiers de verre 3 fois par jour. Il est catégoriquement impossible de préparer l'infusion plusieurs jours à l'avance, la meilleure option est une boisson fraîche quotidienne.
  2. Jus de bardane. Il est utilisé par voie topique, c'est-à-dire qu'il est appliqué directement sur la tumeur. Un tel traitement peut être particulièrement efficace pour le cancer superficiel. Pour préparer une pommade à partir d'une plante, vous devez prendre 100 grammes de racines broyées et faire bouillir dans beaucoup d'eau. Ensuite, ils sont refroidis, moulus et 100 g d'huile d'olive sont ajoutés. Le mélange résultant est bouilli à feu doux. Après épaississement, la pommade est refroidie et appliquée sur la peau du nez. Conserver au réfrigérateur.
  3. Sel. C'est un traitement efficace du carcinome basocellulaire de la peau du nez. Il est nécessaire de préparer une solution aqueuse à 8% de sel (80 g de sel sont agités dans 920 g d'eau). La gaze est humidifiée dans la solution et appliquée sur la tumeur une fois avant le coucher. Décoller le matin.
  4. Banane plantain. Les feuilles de plantain pures sont finement coupées, enveloppées dans 1 couche de gaze stérile et appliquées sur le basaliome pendant 30 minutes. La procédure est effectuée quotidiennement pendant 3 semaines.

Complications après traitement et pronostic

Certaines conséquences sont acceptables après le traitement chirurgical du basaliome, notamment:

  • saignement;
  • infection de la plaie;
  • nécrose des bords de la plaie (nécessite leur excision);
  • dermatite de contact.

Si une tumeur est détectée à un stade précoce, la guérison peut atteindre 100%; aux stades 3-4, le taux de survie à cinq ans est de 25%.

Actions préventives

Les principales mesures visant à prévenir le développement d'un carcinome basocellulaire de la peau du nez:

  1. Protéger la peau d'une exposition prolongée aux UV.
  2. Prévention de l'hyperkératose chez le sujet âgé par l'application d'une crème nourrissante et hydratante pour peau sèche.
  3. Traitement chirurgical des maladies inflammatoires chroniques de la peau à long terme telles que les fistules, les ulcères.
  4. Prévention des blessures par cicatrice.
  5. Respect des mesures de sécurité lors du travail avec des substances dangereuses;
  6. Accès en temps opportun à un médecin pour le traitement des précancéreux.

Une attention particulière à la peau et le respect des règles élémentaires de protection aideront à éviter une maladie aussi dangereuse que le carcinome basocellulaire de la peau du nez. Mais même si cela se produit, l'orientation rapide vers un spécialiste joue un rôle clé..

Basaliome du nez (cancer) - si vous avez peur?

Basaliome du nez (cancer) - si vous avez peur?

Le basaliome du nez est un néoplasme malin qui se développe à partir des cellules de la peau. Dans la CIM-10, la maladie porte le code C44.3.

Les caractéristiques spécifiques de la tumeur sont une croissance lente et l'absence de métastases. Malgré le développement prolongé de la maladie, lors de la détection d'un basaliome, il est impératif d'effectuer un traitement spécifique afin d'éviter de graves complications.

# 5 faits sur le basaliome

Qu'est-ce que le carcinome basocellulaire de la peau? Il convient de souligner les faits suivants sur cette pathologie:

  1. La maladie survient le plus souvent chez les patients âgés. Cela est dû au fait qu'avec l'âge, l'immunité d'une personne s'affaiblit, de sorte qu'elle ne peut pas détruire activement les cellules tumorales.
  2. Les statistiques montrent que le carcinome basocellulaire est plus fréquent dans les régions du sud de la Russie. Ce modèle est dû à l'effet plus fort de la lumière du soleil sur la peau. L'irradiation ultraviolette affecte les cellules, provoquant des mutations. Avec une exposition prolongée dans un contexte d'insolation, le développement d'une tumeur est possible.
  3. Le groupe à risque sont les patients dont les activités sont liées au domaine de l'agriculture, ou travaillent souvent dans leur propre datcha, car ils sont constamment au soleil.
  4. La prévalence du carcinome basocellulaire a considérablement augmenté ces dernières années.
  5. La maladie est généralement diagnostiquée à un stade ultérieur, car les patients ne font généralement pas attention aux symptômes cutanés. Dans la plupart des cas, les gens les confondent avec des furoncles ou d'autres inflammations purulentes..

Basaliome du nez (causes)

La cause exacte contribuant à l'apparition d'un néoplasme malin n'a pas encore été établie. Les experts suggèrent que le développement du basiliome est facilité par:

  • la présence de telles maladies chez les parents (prédisposition héréditaire);
  • exposition prolongée au soleil;
  • peau et cheveux clairs (les tissus non pigmentés sont moins résistants aux influences extérieures);
  • travailler avec des substances nocives de type cancérigène - pesticides, amines, arsenic;
  • recevoir de fortes doses de rayonnement (y compris des radiations professionnelles de radiologues);
  • violation de l'activité du système immunitaire dans le contexte d'une infection par le VIH, l'hépatite et d'autres infections chroniques.

Chez certains patients, un carcinome basocellulaire peut survenir dans un contexte de bien-être externe, même en l'absence des raisons énumérées. Les caractéristiques individuelles de l'organisme, l'activité de ses mécanismes de défense sont d'une grande importance dans le développement de la maladie..

Les symptômes de la maladie

Les manifestations cliniques de la pathologie dépendent du stade auquel se trouve la maladie..

# 5 signes d'un stade précoce

Voici 5 signes du stade initial de développement:

  1. Sur la photo, le carcinome basocellulaire du stade initial ressemble à un petit nodule à la surface de la peau du nez.
  2. La formation a une teinte rougeâtre ou rose, sa couleur diffère considérablement de la peau environnante.
  3. Lors du sondage de la peau, un infiltrat dense est déterminé, qui n'est pas soudé aux tissus environnants.
  4. Lors de la palpation de la tumeur, le patient ne ressent pas de douleur ou d'inconfort.
  5. Après un certain temps, de petites croûtes rouges se forment à la surface du basaliome, autour desquelles des réseaux vasculaires sont visibles.

A ce stade, très rarement, les patients assument une genèse tumorale de l'éducation. Les symptômes du carcinome basocellulaire sur le nez sont très non spécifiques, de sorte que les patients le confondent avec d'autres maladies de la peau.

Il convient de suspecter un néoplasme avec une présence prolongée de lésions cutanées. Toutes les tumeurs suspectes doivent être examinées pour écarter une pathologie grave.

Signes d'un stade tardif (terminal) du basaliome

À la place des croûtes présentes au premier stade, des ulcères étendus se forment plus tard. Ils peuvent saigner abondamment si la couche superficielle de la formation est endommagée.

Le saignement s'accompagne d'une douleur intense. Au fil du temps, la taille de la tumeur augmente considérablement, de nouveaux composants nodulaires apparaissent dans ses tissus, situés à la périphérie de la formation.

En plus des symptômes locaux, le patient a des difficultés à respirer par le nez. Cela est dû au fait que les cellules tumorales se développent à travers la peau et se propagent dans les voies nasales..

Dans certains cas, une violation complète de la perméabilité des voies respiratoires supérieures dans le contexte d'une tumeur est possible. Par conséquent, il vaut la peine d'être examiné par un médecin ORL en cas de suspicion de néoplasme..

Le carcinome basocellulaire n'a généralement pas tendance à métastaser vers des organes distants, cependant, dans certains cas, le tissu tumoral peut se propager à d'autres organes..

Ainsi, avec une longue évolution de la maladie, des métastases peuvent apparaître dans le cerveau, la rétine et d'autres systèmes..

Une forme spécifique de la maladie est le carcinome basocellulaire plat. Au stade initial, la formation ressemble à une petite tache rouge qui s'élève légèrement au-dessus de la surface de la peau. Ensuite, il augmente de taille et capture rapidement des zones assez grandes de la peau du nez..

Caractéristiques de la clinique (symptômes) avec une lésion du nez

Le basaliome sur le nez a une évolution spécifique associée aux caractéristiques anatomiques de la peau dans cette zone.

Le bout du nez et ses ailes sont recouverts d'une peau fine, composée de l'épiderme, du derme et d'une très fine couche de tissu sous-cutané.

L'absence d'une grande couche de graisse conduit au fait que les tumeurs nasales se développent rapidement dans la peau et pénètrent dans le tissu cartilagineux.

Ces néoplasmes sont difficiles à traiter chirurgicalement; leur élimination est généralement associée à une déformation complète du nez et à une distorsion de l'apparence du patient. Par conséquent, il est très important de prévenir la progression du carcinome basocellulaire et d'éliminer la tumeur aux premiers stades de son développement..

TOP-3 méthodes pour diagnostiquer la maladie

Si vous pensez que vous développez un carcinome basocellulaire, assurez-vous d'aller chez le médecin. À l'avenir, des diagnostics seront effectués:

  • Prendre l'anamnèse. Avant l'examen, le spécialiste interroge le patient sur son état et son mode de vie afin d'identifier d'éventuels facteurs de risque. Le médecin doit dire en détail quand la maladie est survenue, dans quelles conditions, s'il y a eu des cas similaires chez des parents proches. Il faut répondre honnêtement aux questions du médecin, c'est le seul moyen de créer une image complète de l'état du patient.
  • Dermatoscopie. Après un interrogatoire, le spécialiste examine la peau du patient. Il étudie le néoplasme en détail, note les signes spécifiques caractéristiques du carcinome basocellulaire de la peau du nez. L'examen permet de poser un diagnostic préalable au patient, qui sera ensuite confirmé en laboratoire.
  • Examen histologique. L'étalon-or pour diagnostiquer une maladie est d'établir la composition cellulaire d'un échantillon de tissu prélevé sur une tumeur. Pour obtenir un fragment, une biopsie est effectuée - une procédure totalement indolore pour prélever du matériel. Après cela, la biopsie est envoyée au laboratoire, où des spécialistes l'examinent pour détecter la présence de cellules tumorales atypiques. Leur détection permet d'établir un diagnostic final..

# 3 méthodes de traitement de la maladie

Les principaux traitements du cancer de la peau sont:

  1. Intervention chirurgicale.
  2. Radiothérapie.
  3. Chimiothérapie.

Habituellement, ces techniques sont utilisées en combinaison pour assurer une élimination complète des cellules tumorales..

Pour chaque patient, le volume de traitement est sélectionné individuellement en fonction des données sur son état et le stade de développement de la maladie.

Intervention chirurgicale

La chirurgie d'élimination du carcinome basocellulaire est le moyen le plus efficace d'éliminer un néoplasme.

Il implique l'excision du tissu tumoral de la peau, du tissu adipeux et du tissu cartilagineux sous-jacent.

Au cours de l'intervention chirurgicale, non seulement les formations pathologiques sont éliminées, mais également de petites zones de peau saine. Ceci est nécessaire pour assurer une excision complète de la tumeur - l'élimination de toutes les cellules atypiques.

L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire ou en hospitalisation.

En présence de gros défauts cutanés, le patient peut avoir besoin d'une chirurgie de plastie nasale, qui peut être réalisée en plusieurs étapes. Les techniques chirurgicales modernes vous permettent de restaurer complètement l'apparence du patient et d'éliminer les déformations prononcées des organes.

Radiothérapie

La radiothérapie est une action sur la peau avec un appareil radiologique spécial qui détruit les cellules tumorales.

L'irradiation affecte uniquement les cellules qui se multiplient activement, elle est donc efficace contre les éléments atypiques qui composent le néoplasme.

La radiothérapie est rarement utilisée comme traitement isolé. Le plus souvent, il est utilisé après une intervention chirurgicale pour éviter la récidive de la maladie..

Cette méthode élimine les éléments tumoraux résiduels qui ne peuvent pas être enlevés chirurgicalement. Mais après exposition, une personne a besoin d'un traitement supplémentaire..

Chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement complémentaire utilisé pour empêcher la récidive de la tumeur.

La chimiothérapie détruit les fragments restants de la tumeur. Il est effectué en conjonction avec l'irradiation ou après.

Pour le traitement du carcinome basocellulaire, des médicaments cytostatiques spéciaux sont utilisés pour inhiber la multiplication des cellules dans le corps. Le traitement est effectué sur une longue durée, qui est répétée s'il y a des signes de récidive de la tumeur.

Le traitement du carcinome basocellulaire avec des remèdes populaires est totalement inefficace. Toutes les méthodes de médecine traditionnelle ne peuvent pas arrêter la multiplication des cellules tumorales, par conséquent, lorsqu'elles sont utilisées, la maladie continuera à progresser.

Pour éviter les métastases tumorales et le développement d'autres complications, vous devez respecter les recommandations du médecin et ne pas vous soigner vous-même.

Question Réponse

Il est vrai qu'un laser peut être utilisé dans la lutte contre le basaliome?

J'ai entendu parler de la cryodestruction des basaliomes formés. Quelle est cette méthode?

Le basaliome n'apparaît que sur le nez ou sur d'autres parties du corps?

Prévoir

Le basaliome de la peau du nez a un pronostic relativement favorable pour le patient, ce qui est confirmé par les avis sur les forums.

Cela est dû à la croissance relativement lente et au développement rare des métastases..

Avec une détection précoce de la pathologie et un traitement approprié, la probabilité d'un résultat favorable est de 85%. Avec un diagnostic tardif, le pourcentage de cas positifs diminue à 60%.

La période de détection de la maladie et la rapidité du traitement dépendent de l'issue de la pathologie.

Une visite précoce chez le médecin évite non seulement les complications de santé, mais également les modifications de l'apparence du patient, qui surviennent assez souvent avec une tumeur évolutive à long terme.

Prévention des maladies (8 règles)

Pour prévenir la maladie, vous devez suivre un certain nombre de recommandations de spécialistes:

  • éviter tout contact cutané avec la lumière directe du soleil;
  • utiliser des cosmétiques avec des facteurs de protection SPF qui neutralisent les effets des rayons ultraviolets nocifs;
  • essayez de ne pas sortir pendant les périodes où le soleil brille le plus (12 à 14 heures par jour);
  • utiliser un équipement de protection - chapeaux, lunettes de soleil;
  • pendant le bronzage, utilisez des crèmes spéciales, en particulier lorsque vous vous rendez au solarium;
  • manger correctement, surveiller un apport adéquat en vitamine D dans le corps;
  • consultez un dermatologue régulièrement, en particulier à l'âge adulte et à la vieillesse;
  • lors de la détection de formations suspectes sur la peau, il est impératif de consulter un médecin et de subir un examen.

Si le patient a déjà eu un basaliome retiré, il est alors nécessaire de suivre particulièrement attentivement les règles énumérées..

Une exposition excessive au soleil peut provoquer une rechute de la maladie, c'est pourquoi un équipement de protection doit être utilisé régulièrement. Cela réduira le risque de re-développement du néoplasme..

Opinion d'expert

Irina Dorofeeva

cosmétologue pratiquant

La plupart des gens ont peur de l'expression «tumeur maligne». C'est aussi le basaliome. Mais le fait est que cette maladie a un pronostic réconfortant, l'essentiel est de demander de l'aide en temps opportun. Si vous pensez avoir un tel néoplasme, consultez le médecin. L'identification précoce du problème conduit à un traitement positif et rapide. Le carcinome basocellulaire lui-même provoque rarement l'apparition de métastases..

Michelle Place

chirurgien plastique

Le traitement d'un tel cancer aux premiers stades se termine positivement (environ 95% des patients se débarrassent complètement de la pathologie). Si vous ignorez la maladie, la croissance tumorale et la destruction des tissus sains se produiront. En fin de compte, le cartilage, les os et même les yeux seront affectés. Une personne peut faire face à des saignements abondants des vaisseaux qui ont touché le néoplasme, une infection qui entraîne la mort.

Ainsi, le carcinome basocellulaire nasal est un cancer grave qui nécessite un traitement spécial. Si vous soupçonnez la présence d'un néoplasme, consultez un médecin et subissez un examen pour assurer un diagnostic rapide d'une pathologie dangereuse.