Principal
La prévention

Athérome après retrait

L'athérome est considéré comme une lésion bénigne des tissus mous qui se forme à la suite d'un blocage de la glande sébacée. Le développement de cette pathologie, en règle générale, est précédé d'un traumatisme mécanique ou de mutations génétiques. L'athérome est diagnostiqué sur la base d'un examen visuel et d'une analyse histologique. La principale méthode de traitement est considérée comme une opération chirurgicale, dans laquelle tous les tissus pathologiques et une capsule kystique doivent être excisés. L'athérome après le retrait ne peut survenir qu'en cas d'isolement défectueux des tissus mutés.

Opération pour enlever l'athérome

Il existe plusieurs options pour une intervention radicale. Ainsi, vous pouvez supprimer l'athérome par les méthodes suivantes:

Chirurgie classique

Dans un premier temps, le patient subit un test allergologique et une anesthésie locale est réalisée par une méthode d'infiltration. Le chirurgien coupe la peau avec un scalpel. Après ouverture de l'athérome, un grattage complet des tissus modifiés est effectué. La durée de la chirurgie, en moyenne, est d'environ une heure.

Le principal inconvénient de cette technique est la suture après l'athérome et la possibilité de récidive tumorale..

La technologie laser pour l'élimination des néoplasmes bénins est très populaire car elle fournit un résultat esthétique favorable à la chirurgie. Dans ce cas, le chirurgien, après anesthésie traditionnelle et incision cutanée au laser, excise le tissu de l'athérome. Cela permet l'élimination la plus qualitative de toutes les cellules pathologiques, ce qui est un excellent moyen prophylactique de récidive. Une cicatrice après un athérome enlevé par une méthode laser ne se forme pas.

Cette technique est indiquée pour les patients de tous âges. Le prélèvement de tissus athéromiques dans l'enfance à l'aide de la technologie des ondes radio se termine par une restauration complète de la couverture épidermique en quelques jours. Dans ce cas, l'athérome après la chirurgie ne se développe pas à nouveau et ne forme pas de cicatrices ni de cicatrices. La durée moyenne de la manipulation, en tenant compte de l'anesthésie, ne dépasse pas une demi-heure. Une contre-indication à cette intervention est la présence d'un stimulateur cardiaque et d'une prothèse métallique de la cavité buccale chez le patient..

Soins postopératoires de la surface de la plaie

La plaie après l'athérome est suturée. Le chirurgien enlève les points de suture, en règle générale, le 7-10ème jour. En période postopératoire, la zone d'intervention chirurgicale est quotidiennement traitée avec une solution antiseptique faible. Pour cela, vous pouvez utiliser "Betadine". Il n'est pas non plus recommandé au patient d'humidifier la surface de la plaie avec de l'eau pendant les premiers jours..

Les pansements après le retrait de l'athérome sont effectués lorsque le foyer pathologique est situé dans la zone de friction constante des vêtements. Dans la région de la tête et du cou, la surface de la plaie n'est pas bandée. Les médecins soulignent que le soin de la surface de la plaie après la chirurgie est absolument identique au traitement postopératoire de la plaie après thérapie au laser et aux ondes radio..

Complications possibles après l'ablation de l'athérome

Les complications postopératoires après l'ablation de l'athérome sont des cas assez rares. Au cours de toute opération chirurgicale, il existe une possibilité de dommages aux vaisseaux sanguins, ce qui entraîne des saignements. L'élimination de cette complication consiste à suturer le vaisseau endommagé et à appliquer localement des coagulants sanguins. Dans certains cas, la zone de la plaie est remplie de sang ou de contenu séreux. L'élimination de cette complication est obtenue par l'installation d'un tube de drainage.

La suture après le retrait de l'athérome peut également devenir enflammée en raison de la fixation de la flore bactérienne. Dans ce cas, le patient note des rougeurs, des démangeaisons de la peau et une augmentation de la température corporelle à des niveaux subfébriles. L'inflammation de la surface de la plaie est traitée de manière conservatrice à l'aide de l'utilisation locale et systémique d'antibiotiques. La poursuite de la progression de l'inflammation bactérienne nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Après chaque intervention radicale, il existe un risque de développer une tumeur secondaire, appelée rechute de la maladie. La re-formation d'un néoplasme bénin est considérée comme une conséquence d'une excision incomplète des tissus mutés.

La cicatrice après l'athérome peut également devenir enflammée et, dans certains cas, même du phlegmon des tissus mous se forme. L'inflammation purulente renversée de la couche sous-cutanée est considérée comme une formidable complication de l'intervention chirurgicale. La phlegmonothérapie est réalisée exclusivement en milieu hospitalier.

Prévention des complications postopératoires après ablation de l'athérome

Malgré la croissance bénigne de l'athérome, il existe un risque de suppuration de la cavité kystique. Dans de tels cas, la chirurgie est effectuée en urgence. Après l'excision chirurgicale d'une tumeur infectée, les patients développent très souvent des cicatrices et des complications tardives sous la forme d'une inflammation de la surface de la plaie.

En outre, selon les statistiques, un petit nombre de lésions d'athérome sont sujettes à une transformation maligne..

Les médecins recommandent de traiter l'athérome dans les premiers stades. Les patients qui ont trouvé une tumeur bénigne doivent immédiatement consulter un médecin spécialisé et ne pas s'automédiquer.

Étant donné que l'athérome après ablation est capable de se reformer, le traitement de cette lésion ne doit être effectué que par un spécialiste hautement qualifié dans un hôpital chirurgical. Seule une intervention radicale à part entière avec un curetage soigneux des tissus mutés peut protéger le patient de la rechute.

Élimination de l'athérome

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

L'ablation de l'athérome est considérée comme une procédure simple qui est effectuée en ambulatoire..

L'athérome est un néoplasme bénin ou, plus précisément, un kyste de la glande sébacée qui se forme pour diverses raisons. Le néoplasme peut être localisé dans presque toutes les zones du corps à l'exception des paumes et des pieds. L'athérome est caractérisé par une propriété spécifique - il est impossible de s'en débarrasser sans intervention chirurgicale, un traitement conservateur ou non traditionnel ne donne pas de résultats et ne contribue qu'à la récurrence du blocage de la glande sébacée.

En fonction de la localisation du kyste, l'opération est réalisée de différentes manières, en règle générale, peu traumatique et presque indolore.

Indications pour l'énucléation (élimination) de l'athérome:

  • Défaut esthétique grave.
  • Inflammation du kyste.
  • Kystes de suppuration.
  • Inconfort physique causé par un grand athérome (kyste sous le bras, l'aine, le cou, derrière l'oreille).
  • Localisation de l'athérome dans la zone de localisation des gros vaisseaux sanguins et du risque de leur compression.
  • Abcès, phlegmon, causé par un athérome suppuratif.

Est-ce que ça fait mal d'enlever l'athérome?

La procédure d'énucléation d'un kyste sébacé est pratiquement indolore. Est-ce douloureux de retirer un athérome - cette question inquiète beaucoup, mais ceux qui se sont déjà débarrassés d'un phoque désagréable peuvent partager leur expérience et dire que tout va vite et est moins traumatisant.

Dans 90% des cas, l'extraction est réalisée sous anesthésie locale. L'anesthésie générale est très rarement utilisée, principalement pour les jeunes enfants qui doivent être opérés pour des raisons de santé. Dans tous les autres cas, l'anesthésie générale est irrationnelle et ne correspond pas au volume de l'intervention..

L'anesthésique est injecté directement dans la peau, à la profondeur du tissu jusque dans la base du kyste. L'effet de l'anesthésie dure jusqu'à une demi-heure, période pendant laquelle le chirurgien parvient à effectuer une énucléation totale du kyste. Si l'athérome est important, une dose supplémentaire d'anesthésique est administrée au patient afin que le patient ne ressent pas d'inconfort.

Avant l'anesthésie, il est possible de tester une réaction en termes de tolérabilité du médicament. Pour l'anesthésie locale, la lidocaïne, la novocaïne sont utilisées, moins souvent la bupivacaïne ou la marcaïne (anesthésique prolongé). Les anesthésiques visent à bloquer temporairement le développement et la transmission d'une impulsion nerveuse douloureuse, presque tous les médicaments ont des contre-indications spécifiques:

  • Grossesse, allaitement.
  • Tumeurs malignes.
  • Méningite.
  • Avec prudence dans les maladies du sang.
  • Anémie.
  • Ascite.
  • Hypotension prononcée.

Est-ce douloureux de retirer l'athérome? Le plus souvent, la procédure se déroule avec un inconfort minimal, mais tout dépend de la complexité de l'opération. Un kyste purulent sera plus difficile à éliminer, respectivement, sa neutralisation peut être accompagnée de sensations douloureuses de gravité modérée. Un simple petit athérome est éliminé très rapidement, presque imperceptiblement, surtout si la technologie laser ou ondes radio est utilisée.

Élimination de l'athérome chez les enfants

Un kyste sébacé chez les bébés peut être congénital, mais le plus souvent, il est diagnostiqué comme un néoplasme de rétention entre 5 et 16-17 ans. Les causes de l'athérome de l'enfance sont associées soit à l'hérédité (type de peau et métabolisme), soit à des changements liés à l'âge, y compris des changements hormonaux (puberté). Un kyste cause rarement de l'inconfort à un enfant; c'est plutôt un facteur cosmétique et irritant. Le médecin décide d'enlever ou d'observer l'athérome, tout dépend de l'état du néoplasme, de l'âge du bébé et du risque éventuel associé à la localisation de la formation.

L'élimination de l'athérome chez les enfants n'est pas effectuée dans de tels cas:

  • L'athérome ne dépasse pas 1-1,5 centimètres.
  • Le néoplasme est situé sur l'épaule, le dos ou la poitrine et n'interfère pas du tout avec la vie de l'enfant.
  • L'athérome ne s'enflamme pas, n'augmente pas en taille.
  • Le kyste sébacé ne serre pas les gros vaisseaux sanguins voisins pendant sa croissance.
  • L'athérome n'a pas de ganglions lymphatiques à proximité.
  • Un simple petit kyste n'est enlevé que lorsque l'enfant atteint l'âge de 3-4 ans, peut-être plus tard - 7-10 ans.

L'élimination de l'athérome chez les enfants est obligatoire pour les indications suivantes:

  • Le kyste est situé sur le visage, l'aine, l'aisselle.
  • L'athérome prend rapidement des proportions gigantesques.
  • L'athérome devient enflammé et suppurant, il présente donc un risque de développer un abcès et même du phlegmon.
  • Le néoplasme interfère avec le développement et la fonction des organes importants du corps à proximité (kyste dans le nez, au-dessus du sourcil, près de l'œil, de l'oreille, de l'aine).
  • Le kyste comprime les vaisseaux sanguins et provoque une inflammation des ganglions lymphatiques régionaux.

Avant de retirer un kyste d'un bébé, le médecin effectuera certainement un diagnostic différentiel et s'assurera que la tumeur est un athérome et non une autre maladie de peau d'apparence similaire. L'enfant peut se voir attribuer les tests et études suivants:

  1. Échographie du néoplasme et des environs.
  2. Test sanguin (CBC).
  3. radiographie.
  4. Tomodensitométrie ou IRM si indiqué (athérome de la tête, de l'aine, du cou).

Si le médecin décide de retirer le kyste, l'opération est réalisée sous anesthésie générale pour les enfants de moins de 7 ans, les enfants âgés de 7 à 8 ans et plus sont opérés sous anesthésie locale. Le plus souvent, la procédure ne prend pas beaucoup de temps; pour les enfants, les technologies médicales les plus douces sont utilisées - élimination au laser de l'athérome ou vaporisation d'un kyste à l'aide d'une méthode par ondes radio. Le laser fonctionne bien si l'athérome est très petit et ne montre aucun signe d'inflammation. L'énucléation de l'athérome au scalpel a également lieu en chirurgie pédiatrique, cette méthode est bien adaptée au traitement d'un gros kyste ou, dans le cas d'un processus inflammatoire, à la suppuration. L'athérome est ouvert, les conditions sont créées pour la sortie du contenu purulent (drainage), des anti-inflammatoires locaux sont utilisés (pommades, solutions, sprays). Après l'évacuation de tout le contenu du kyste et la disparition des symptômes d'inflammation, l'athérome est complètement exfolié, avec la capsule, afin de ne pas laisser une seule chance de rechute et de ne pas soumettre l'enfant à une autre opération répétée. Les enfants supportent beaucoup mieux la période de rééducation que les adultes, car ils ont des propriétés réparatrices plus développées du corps. En règle générale, après 2-3 mois, peut-être plus tôt, les cicatrices se dissolvent complètement et deviennent presque invisibles.

Ablation laser de l'athérome

Pour éliminer complètement le kyste de la glande sébacée, il est complètement exfolié, sinon une rechute et une nouvelle opération sont inévitables. La méthode la plus radicale est l'élimination de l'athérome avec un scalpel, au cours de laquelle le sommet de la formation est ouvert, des incisions de la peau sont pratiquées et toutes les parties constitutives du kyste sont disponibles pour l'énucléation. L'ablation au laser de l'athérome est une méthode plus douce, elle est considérée comme moins traumatique et ne laisse pratiquement pas de cicatrice postopératoire. Cependant, cette technologie est utilisée pour traiter les petites néoplasmes qui ne présentent pas de signes d'inflammation. Avantages de l'élimination au laser des kystes sébacés:

  • Effet cosmétique prononcé, pratiquement sans points de suture ni cicatrices.
  • Convient pour éliminer l'athérome du visage, du cuir chevelu.
  • Une courte période en termes de procédure - pas plus de 20-25 minutes.
  • Absolument aucune douleur, l'opération est réalisée sous anesthésie locale.
  • Coagulation simultanée des tissus, des vaisseaux sanguins, à la suite de laquelle la procédure devient anémique.
  • Effet antiseptique élevé.
  • Précision. La procédure est réalisée dans des tissus sains avec une conservation maximale.

L'ablation au laser de l'athérome et d'autres néoplasmes similaires dans les symptômes appartient à la catégorie des «chirurgies mineures» ou des «opérations d'un jour». Le sens de la manipulation réside dans l'action dirigée du scalpel laser sur le kyste, au cours de laquelle la cavité de l'athérome est détruite et les détritus (contenu) sont évaporés. Ainsi, le besoin de curetage disparaît au même titre que d'éventuelles rechutes lors de l'opération avec un simple scalpel. Après avoir retiré le contenu du kyste, la plaie est traitée avec des préparations spéciales (antiseptiques), des pommades aux propriétés régénérantes et résorbantes lui sont appliquées.

Élimination des ondes radio de l'athérome

Parmi les dernières réalisations de la science médicale, il convient de noter la méthode des ondes radio, qui est utilisée avec succès dans l'élimination de divers néoplasmes, à la fois bénins et malins..

L'élimination de l'athérome par ondes radio est une procédure simple et indolore, au cours de laquelle l'appareil Surgitron est utilisé, ou comme on l'appelle souvent le «couteau à ondes radio». La technologie est basée sur la capacité de l'électricité à se transformer en ondes qui, à l'aide de l'appareil, sont «collectées» en un faisceau spécifique et dirigées vers le site du néoplasme. Ce type de «couteau» est utilisé pour disséquer les tissus mous, qu'il serait plus correct de décrire comme étalement plutôt que disséquant. Le mécanisme d'une telle onde «sauteuse» est basé sur la chaleur dégagée par le corps humain. L'élimination des ondes radio de l'athérome présente de nombreux avantages, parmi lesquels les suivants:

  • Absolument aucune douleur.
  • Préservation de l'intégrité des tissus et pas besoin de sutures.
  • Pas de cicatrices après la chirurgie.
  • L'opération est pratiquement exsangue.
  • L'utilisation d'un couteau radio permet la coagulation parallèle des tissus et des vaisseaux sanguins.
  • La procédure est traite très rapidement - 15-20 minutes.
  • La méthode des ondes radio présente tous les avantages de la technologie laser, mais elle est plus rapide et donc plus abordable en termes de coût de la procédure..
  • Le processus de guérison du site de «propagation» tissulaire dure 14 à 20 jours.

L'utilisation d'un couteau radio est efficace, mais il a ses propres contre-indications, notamment les maladies et affections suivantes:

  • Antécédents d'épilepsie.
  • Maladies oncologiques.
  • Diabète.
  • Maladies infectieuses.
  • Glaucome.
  • La présence d'un stimulateur cardiaque.
  • Toute maladie au stade aigu du développement.
  • Implants dentaires en métal.

Ablation laser de l'athérome

La technique laser pour éliminer l'athérome est considérée comme l'un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces. Cependant, cette technologie ne peut être utilisée que dans le traitement des petits kystes des glandes sébacées, les gros athéromes sont excisés avec un scalpel.

L'élimination de l'athérome au laser est l'utilisation d'un laser à l'erbium ou au dioxyde de carbone. Le plus souvent, les cosmétologues et les dermatologues utilisent un laser CO2, appelé ainsi en fonction du type de milieu qui génère le flux de faisceau (dioxyde de carbone concentré). Cette méthode a été utilisée pour la première fois au siècle dernier, en 1964, et est toujours considérée comme fiable et efficace dans le traitement des problèmes dermatologiques et cosmétologiques..

Comment est l'élimination au laser de l'athérome?

  1. La zone du kyste est traitée avec un antiseptique.
  2. Un anesthésique est injecté dans l'apex de l'athérome (par injection, moins souvent en externe).
  3. La cavité du kyste est ouverte à l'aide d'un scalpel laser, il n'y a pratiquement pas d'incision, mais d'une manière ou d'une autre, les tissus doivent être écartés.
  4. Le contenu du kyste est littéralement vaporisé sous l'influence du dioxyde de carbone dirigé sans qu'il soit nécessaire de retirer la capsule.
  5. En parallèle, une coagulation vasculaire se produit, donc la méthode au laser est considérée comme exsangue.
  6. Le site de l'ouverture de l'athérome est traité avec un antiseptique sans suture.
  7. Un bandage stérile est appliqué sur la zone d'opération, qui doit être conservé pendant 2-3 jours.
  8. La technologie laser est bonne en ce que lors de l'élimination de l'athérome dans le cuir chevelu, la zone de manipulation n'est pas rasée, ainsi, le patient se débarrasse de la caractéristique désagréable qui est standard pour une opération normale avec un scalpel.

L'ablation d'un kyste de la glande sébacée avec un scalpel laser est non seulement un excellent effet cosmétique, mais aussi l'absence de douleur, de cicatrices et de rechute.

Électrocoagulation de l'athérome

L'électrocoagulation est une méthode basée sur l'utilisation de courants électriques de différentes magnitudes (courant continu ou alternatif). En règle générale, de cette manière, un néoplasme de rétention qui ne présente pas de signes d'inflammation ou de suppuration est neutralisé. Comment se déroule l'électrocoagulation de l'athérome? •

  • Une anesthésie par infiltration locale est réalisée.
  • À l'aide d'une électrode spéciale, similaire à un scalpel chirurgical, l'apex du néoplasme est disséqué (la peau est coupée).
  • Ensuite, l'unité électrochirurgicale coupe la capsule d'athérome.
  • Le chirurgien presse doucement le contenu du kyste sur un tissu stérile.
  • Une pince à épiler et un outil de grattage sont insérés dans le trou résultant et la cavité est complètement nettoyée (exfoliée), ainsi la capsule elle-même est retirée.
  • La cavité est traitée avec un antiseptique.
  • La plaie opératoire est suturée avec une suture cosmétique.
  • Un bandage stérile, une serviette est appliquée sur la couture.

Il convient de noter que l'électrocoagulation de l'athérome est actuellement utilisée extrêmement rarement, car la plupart des salles de manipulation dans les établissements médicaux sont équipées de dispositifs laser, de plus, l'utilisation de courant électrique, bien qu'indolore, donne assez souvent des rechutes.

Opération pour l'athérome

Comment est l'opération standard pour l'athérome?

Après l'examen initial et la palpation, le médecin détermine la méthode d'élimination du kyste sébacé. Si le patient se voit prescrire une méthode traditionnelle - élimination de l'athérome avec un scalpel, il convient de se familiariser avec les règles de préparation de la procédure:

  • Le jour de l'intervention chirurgicale prévue, il est préférable de ne rien manger ni boire. La veille, vous devez suivre un régime modéré.
  • Avant l'opération, le médecin doit tester la tolérance de l'anesthésique..
  • La zone d'énucléation du kyste est traitée avec un antiseptique. Si l'athérome est localisé dans le cuir chevelu, le lieu de l'opération est rasé.
  • L'anesthésie de la zone d'opération est réalisée par injection de novocaïne ou de lidocaïne.
  • Le médecin fait une incision sur le dessus du kyste..
  • L'athérome peut être exfolié de plusieurs manières - sans formation de lumière ou avec une exfoliation complète de la capsule après avoir expulsé les détritus (pour un meilleur effet cosmétique). Une incision lors du retrait d'un néoplasme est inévitable, mais la dissection maximale de la peau ne dépasse pas 4-5 millimètres.
  • Le tissu de l'athérome doit être envoyé au laboratoire pour examen histologique. Ainsi, le diagnostic d'athérome est confirmé et la possibilité de kyste maligne est exclue..
  • Après l'exfoliation de l'athérome, l'incision est suturée avec de petits points cosmétiques en utilisant des matériaux spéciaux qui ont la capacité de se dissoudre d'eux-mêmes.
  • Les sutures, en règle générale, ne peuvent pas être retirées, car le matériau de suture est capable de se dissoudre dans les 5-7 jours (catgut, glycolide-lactide, polysorb).
  • Dans la zone de dissection tissulaire, une petite cicatrice reste, mais dans un délai de 1,5 à 3 mois, elle disparaît, les tissus du dos et de la poitrine guérissent particulièrement bien. Les cicatrices sur le visage et la tête se dissolvent plus lentement.

L'opération de l'athérome est réalisée à tout moment de l'année, on pense que les petits kystes sous-cutanés sont éliminés plus facilement et sans conséquences. L'athérome enflammé et purulent nécessite une préparation plus minutieuse et un traitement préliminaire des symptômes pathologiques.Par conséquent, lors de l'ouverture de l'abcès, une incision est pratiquée, elle est également nécessaire une deuxième fois - pendant l'opération. La conséquence d'un tel traumatisme tissulaire est une cicatrice qui non seulement guérit et se dissout pendant longtemps, mais est également perceptible à la fois pour le patient lui-même et pour son entourage..

Conséquences de l'élimination de l'athérome

L'opération d'énucléation d'un kyste sébacé est une intervention chirurgicale simple. Les conséquences de l'ablation de l'athérome sont les sutures postopératoires habituelles si le néoplasme a été enlevé avec un scalpel. Si une méthode au laser ou à ondes radio a été utilisée, les sutures dans de tels cas ne sont pas appliquées, par conséquent, il ne devrait en principe pas y avoir de défauts cosmétiques sur la peau..

Les conséquences de l'élimination de l'athérome sous forme de complications sont très rares, ce qui est le plus souvent associé à des soins cutanés inappropriés et au non-respect des recommandations médicales. Ce qui peut inquiéter le patient après la chirurgie?

  • Augmentation locale de la température cutanée en réaction à l'invasion du scalpel.
  • Très rarement - une augmentation générale de la température corporelle. Cela se produit si le patient a été opéré pour un athérome lors d'une exacerbation de la maladie sous-jacente. De tels cas sont difficiles à imaginer, car avant la manipulation, le médecin examine non seulement le patient, mais effectue également des examens préliminaires qui excluent de telles conséquences.
  • Petit gonflement dans la zone d'élimination du kyste.
  • L'accumulation de liquide tissulaire dans le tissu sous-cutané lors du retrait de l'athérome géant. Dans de tels cas, un bandage compressif spécial ou l'introduction d'un tube de drainage est indiqué..
  • Infection secondaire de la suture postopératoire due au non-respect des règles de base d'hygiène personnelle.

Les conséquences après le retrait de l'athérome sont dans la plupart des cas des procédures simples associées soit à des pansements, soit à l'application de pommades résorbables sur la cicatrice. Dans les 2-3 mois, parfois même plus tôt, la cicatrice disparaît et se dissout complètement, et l'utilisation de nouvelles méthodes de haute technologie (laser, couteau radio) exclut complètement toute complication négative après le retrait de l'athérome.

Athérome après retrait

La procédure d'ablation du kyste de la glande sébacée appartient à la catégorie «opération d'un jour», c'est-à-dire que toutes les manipulations ont lieu en ambulatoire et ne nécessitent pas de soins postopératoires spécifiques.

L'athérome après le retrait est les actions suivantes du personnel médical:

  • La suture est possible à l'aide d'un scalpel chirurgical. La méthode laser, comme la méthode des ondes radio, n'implique pas une dissection grossière de la peau, par conséquent, aucune suture n'est appliquée.
  • Pansements en cas de sutures. Cela se produit avec l'énucléation d'athéromes géants, qui se développent le plus souvent dans le cuir chevelu.
  • Traitement aseptique de la cicatrice en cas de signes d'inflammation. De telles situations peuvent être lors de la suppression d'un grand athérome ou lors de l'énucléation d'un kyste purulent.
  • Les points de suture sont retirés 5 à 7 jours après la procédure, tout dépend du volume de l'opération et de la taille du kyste.
  • Le processus de guérison des sutures postopératoires prend environ deux semaines. Pendant cette période, vous devez suivre les recommandations du médecin pour prendre soin de la zone de l'opération. Des médicaments externes aux propriétés anti-inflammatoires, de résorption et de guérison peuvent être prescrits.

Athérome après retrait. Règles d'entretien:

  • Ne mouillez pas la zone d'élimination du kyste pendant deux jours.
  • La surface de la plaie doit être traitée quotidiennement avec un antiseptique prescrit par un médecin..
  • Pendant une semaine, un bandage doit être porté sur le site de l'athérome enlevé pour éviter le risque d'infection. Si le kyste était situé dans le cuir chevelu, un couvre-chef propre doit être porté.

L'effet cosmétique après la manipulation n'est pas tant associé à la méthode chirurgicale qu'à la taille de l'athérome, à l'utilisation de l'algorithme correct et à l'expérience du médecin. Aussi, le taux de cicatrisation et de résorption de la cicatrice postopératoire est directement lié aux caractéristiques de la peau du patient et à son état de santé en général..

Complications après le retrait de l'athérome

Quelles complications peuvent-il y avoir après l'énucléation d'un kyste sébacé?

  • Léger gonflement dans la zone d'opération, surtout si l'athérome était grand, plus de 3 à 5 centimètres. Lorsque de tels kystes sont enlevés, les incisions tissulaires sont inévitables, respectivement, une violation de leur intégrité entraîne une inflammation et un gonflement locaux ultérieurs.
  • Augmentation de la température de la peau dans la zone d'opération, jusqu'à 37-38 degrés. Cela se produit lorsque le kyste est situé dans la région de l'aine, dans les aisselles, sur le cuir chevelu.
  • Petit hématome. De telles ecchymoses sont possibles lors de l'énucléation avec un scalpel, le plus souvent au visage. En règle générale, ils essaient d'opérer sur cette zone avec une méthode au laser ou à ondes radio, mais l'athérome purulent nécessite une méthode de traitement traditionnelle, dans laquelle l'accès à la cavité néoplasique est maximal. En conséquence, les hématomes dans la zone de dissection cutanée sont presque inévitables, mais disparaissent rapidement. En outre, de petites hémorragies peuvent survenir lors de l'élimination d'un néoplasme dans le contour des yeux, car dans cette zone, les vaisseaux sont très fragiles et sont situés très près de la peau.
  • L'hyperémie, une rougeur de la peau dans la zone de la procédure n'est pas considérée comme une complication, cependant, si elle ne disparaît pas dans les 5 à 7 jours, vous devez consulter un médecin et exclure le risque d'infection secondaire.
  • Cicatrisation lente de la cicatrice postopératoire. De tels cas se produisent si une infection pénètre dans la plaie ou s'il y a une violation de la circulation sanguine dans la zone d'opération..
  • Rechute, formation d'un nouvel athérome. Cela est possible si le kyste a été partiellement retiré. En règle générale, le traitement de l'athérome est son énucléation radicale, mais un néoplasme enflammé ou purulent est très difficile à éliminer en raison du fait que sous l'influence de l'infection, les tissus «fondent» et l'athérome perd ses contours nets. Dans de tels cas, un traitement répété de l'inflammation est indiqué et, une fois les symptômes atténués, une autre opération est effectuée..

L'élimination de l'athérome s'accompagne rarement de complications et le processus de régénération tissulaire se déroule rapidement - en 2-3 mois. Cela est dû à l'évolution bénigne de la maladie, qui ne dégénère jamais en un processus malin. Néanmoins, l'athérome doit être retiré le plus tôt possible, empêchant sa croissance, son inflammation ou sa suppuration, à laquelle il est sujet, ce n'est qu'ainsi qu'il est possible d'éviter des conséquences désagréables après la chirurgie, ainsi qu'un défaut esthétique visible sous la forme d'une cicatrice.

Où retirer l'athérome?

L'athérome est diagnostiqué par un dermatologue ou un cosmétologue. En outre, il peut être identifié et différencié des autres, similaires dans les symptômes de néoplasmes de la peau et du tissu sous-cutané, par un chirurgien. Où retirer l'athérome? De nombreux patients se posent cette question après avoir entendu le diagnostic. Étant donné que les kystes de la glande sébacée ne peuvent être traités que par des méthodes chirurgicales, il n'est possible de s'en débarrasser que dans un établissement médical spécialisé. L'opération est effectuée, en règle générale, en ambulatoire, moins souvent en milieu hospitalier et implique les options suivantes pour choisir les lieux de la procédure:

  • Polyclinique, salle de manipulation dans le service de chirurgie.
  • Polyclinique dermatologique, hôpital, salle de manipulation.
  • Un centre de cosmétologie disposant d'une licence appropriée pour effectuer de telles procédures.

Où vous ne pouvez pas supprimer l'athérome:

  • Dans les salons de coiffure, même si de telles institutions proposent un service similaire. L'opération doit être réalisée par un médecin et non par un spécialiste de l'esthétique, du maquillage ou du visage.
  • À la maison. Le contenu du kyste peut être évincé, mais une telle auto-activité est lourde d'un processus inflammatoire, d'une suppuration de l'athérome et de conséquences sous forme de phlegmon.

L'endroit où retirer l'athérome peut être décidé après la consultation initiale avec le médecin local ou, en option, vous devez immédiatement contacter une clinique spécialisée - le centre de cosmétologie, de dermatologie. Le kyste de la glande sébacée n'est pas une tumeur maligne et ne nécessite donc pas de traitement à long terme ni de conditions d'hospitalisation. Cependant, il doit être retiré le plus tôt possible et uniquement avec des méthodes chirurgicales..

Coût d'élimination de l'athérome

Très probablement, l'élimination de l'athérome sera payée. La question du prix dépend de nombreux facteurs:

  • Emplacement du patient. Dans différentes villes, le prix de l'élimination de l'athérome peut différer les uns des autres..
  • La taille de l'athérome. Un petit kyste est éliminé très rapidement, par conséquent, le coût de la procédure sera faible. Un grand athérome nécessite une préparation plus minutieuse, plus de temps, le coût de l'opération augmentera.
  • La zone du néoplasme. La chose la plus difficile en termes d'accès et de proximité des gros vaisseaux sanguins, des ganglions lymphatiques, du kyste est enlevé dans le visage, le bas du cou, l'aine et la région axillaire.
  • L'état d'athérome. Un kyste présentant des signes d'inflammation, un athérome purulent est d'abord exposé à la dissection, au drainage et au traitement. Son énucléation est plus difficile, respectivement, le coût de l'élimination de l'athérome sera élevé.
  • L'âge et la santé du patient. Les enfants jusqu'à 5-7 ans subissent une anesthésie générale. En outre, diverses comorbidités peuvent compliquer la procédure de retrait.
  • Niveau, type, catégorie d'institution médicale. La plupart des procédures sont offertes gratuitement par les hôpitaux publics. Il est possible de payer certains médicaments ou tests spécifiques. Les centres médicaux commerciaux sont a priori payés, le prix de l'énucléation d'un kyste de la glande sébacée dépend du niveau de l'institution, de la complexité de l'opération et des qualifications, de la catégorie du médecin.

Quel est le coût de l'ensemble de la procédure d'élimination de l'athérome dans une cosmétologie privée, un centre médical?

  1. Rendez-vous initial, consultation et examen du patient.
  2. Examen échographique dans la projection de l'athérome.
  3. Cito-tests pour RW, hépatite, VIH, sucre.
  4. Test de tolérance anesthésique.
  5. Retrait lui-même:
    1. Anesthésie (généralement locale).
    2. Enlèvement du kyste sébacé - le coût dépend de la taille (jusqu'à 1 cm, jusqu'à 2 cm, plus de 2,5 cm).
    3. Le choix de la méthode d'élimination - en utilisant un scalpel, une technologie laser ou radio, l'électrocoagulation.
    4. Suture.
  6. Services postopératoires - pansements, il est possible de prescrire des médicaments externes, de retirer les points de suture (si la procédure est effectuée avec un scalpel).
  7. Conseil postopératoire qui dépend des résultats de l'histologie.

En règle générale, l'athérome est retiré dans les 30 à 40 minutes, selon un mode planifié, que les médecins appellent à juste titre «chirurgie d'un jour».

Avis sur l'élimination de l'athérome

Habituellement, la neutralisation du kyste sébacé est bien tolérée par les patients. Les avis sur l'élimination de l'athérome peuvent être différents, du positif à la présentation des allégations. L'insatisfaction peut être associée à de telles situations:

  • Cicatrice après la procédure. En effet, malgré le fait que l'opération soit moins traumatisante, dans tous les cas elle s'accompagne d'une dissection de la peau. Sinon, il est impossible de retirer le kyste, même la méthode des ondes radio annoncée implique une petite incision. En conséquence, plus il y a d'athérome, plus la cicatrice postopératoire sera grande. En règle générale, le matériau de suture se dissout rapidement, dans un délai de 1,5 à 2 mois, tout dépend de la localisation du néoplasme, de sa taille et de son état (kyste simple ou purulent). En ce sens, plus l'ablation chirurgicale est effectuée tôt, jusqu'à ce que l'athérome ait augmenté, moins il y a de risque d'avoir une grande cicatrice visible..
  • Inflammation de la suture postopératoire. Cela n'est possible que si le patient ne suit pas certaines règles de soin de la couture. Vous devez vous rendre dans un établissement médical pour les pansements, s'ils sont prescrits, une visite de suivi chez le médecin est également nécessaire, même si la suture est résolue et ne fait pas mal.
  • Récidive de l'athérome. Cela se produit en cas d'élimination incomplète du kyste, lorsque l'accès à celui-ci est difficile en raison de la suppuration.

Sinon, les avis sur l'élimination de l'athérome sont généralement positifs et peuvent servir de bon argument en faveur de la prise de contact rapide avec un spécialiste pour résoudre le problème de néoplasme..

Moyens efficaces pour traiter et éliminer l'athérome cutané

L'apparition d'un gonflement arrondi sur le corps, qui au fil du temps augmente sa taille, est un signe alarmant. Cette maladie s'appelle l'athérome. Selon la classification internationale des maladies, l'athérome est un type de kyste folliculaire de la peau.

L'apparition sur le corps d'un gonflement arrondi, qui au fil du temps augmente sa taille - un signe alarmant.

Dans ce matériel, nous examinerons comment traiter l'athérome, pourquoi il apparaît, par quels symptômes il peut être reconnu, nous découvrirons comment se débarrasser complètement de l'athérome afin qu'il ne réapparaisse plus au même endroit. Nous déterminerons également dans quels cas son retrait est nécessaire, ainsi que s'il existe des moyens de traiter l'athérome sans chirurgie. Une attention particulière sera accordée aux mesures visant à empêcher son apparition..

Symptômes

Avec cette maladie, il peut y avoir des plaintes dans l'histoire d'une formation sous-cutanée qui, lorsqu'elle est pressée, se déplace facilement. Il n'y a pas de douleur au stade initial de la maladie. Si l'athérome fait mal, cela indique la progression de la maladie. Le kyste cutané dans la cavité est rempli de masses cornées et de produits des glandes sébacées.

Si la tumeur fait mal, cela indique la progression de la maladie..

Si le patient ne reçoit pas de traitement approprié, le kyste cutané progresse et des sensations douloureuses sévères apparaissent. La douleur signale que l'athérome est enflammé. Dans ce cas, un abcès se forme dans la cavité du kyste (accumulation de pus dans les tissus avec leur fusion).

L'athérome purulent est une raison pour une visite précoce chez un médecin afin de l'enlever.

Les causes courantes d'inflammation sont:

  • violation de l'hygiène personnelle;
  • utilisation excessive de cosmétiques et de déodorants;
  • la présence de maladies infectieuses concomitantes;
  • traumatisme régulier du kyste avec un peigne, des vêtements, etc..

L'inflammation de l'athérome est dans certains cas associée à l'automédication, il faut donc se rappeler que le traitement conservateur, et plus encore, l'ablation du kyste ne doit être effectuée que par un médecin.

Causes d'occurrence

L'athérome de la peau apparaît en raison du blocage des canaux de la glande sébacée. La sécrétion accumulée de la glande sébacée se transforme en kyste. Dans la partie centrale du kyste, vous pouvez voir un canal excréteur pathologiquement élargi de la glande sébacée.

La graisse sur la peau apparaît en raison du blocage des canaux des glandes sébacées.

À son tour, la perturbation du fonctionnement normal des canaux de la glande sébacée peut être causée par les raisons suivantes:

  • respect insuffisant des règles d'hygiène personnelle;
  • maladies génétiques (par exemple, fibrose kystique);
  • pathologies hormonales.

Classification et localisation

Cette formation cutanée est considérée comme une tumeur bénigne, elle peut apparaître chez une personne sur n'importe quelle partie du corps, mais principalement un kyste cutané est situé dans des endroits où se trouvent des glandes sébacées:

  • sur le visage;
  • sur le cou et le dos;
  • sur le cuir chevelu;
  • sur les organes génitaux des hommes et des femmes;
  • sur la poitrine, les épaules, les avant-bras et l'abdomen.
Cela ressemble à une tumeur sur le cuir chevelu.

Moins fréquemment, un kyste peut apparaître sur les oreilles, les bras et les jambes..

En science, l'athérome est classé dans les types suivants:

Cette classification est dépourvue de signification pratique, car d'un point de vue clinique, tous ces types apparaissent et procèdent de la même manière. Les médecins en exercice, en fonction de la cause de cette maladie, en distinguent les types comme le kyste sébacé congénital et acquis.

Traitement

Comprendre ce qu'une tumeur est dangereuse nécessite la décision d'un médecin de l'enlever. Le kyste ne présente pas de danger immédiat pour la vie humaine. Cependant, si un processus inflammatoire commence à l'intérieur du kyste, sa conséquence est une détérioration de l'état général d'une personne: une augmentation de la température, une augmentation pathologique des ganglions lymphatiques. L'introduction possible d'une infection purulente sous la surface de la peau menace d'intoxication générale du sang.

Il est possible d'établir que dans un cas particulier un athérome purulent s'est formé, selon un certain nombre de signes:

  • l'apparition de douleur en appuyant sur le kyste;
  • état de santé général insatisfaisant du patient, léthargie;
  • fièvre;
  • rougeur, gonflement au site de la formation.

Le traitement de l'athérome purulent est une tâche assez difficile, qui est généralement résolue de manière planifiée, mais parfois, pour des raisons de santé, l'ablation urgente du kyste est nécessaire. Son retrait prévu se déroule en deux étapes:

  1. Soulagement progressif de l'inflammation.
  2. Élimination directe du kyste.

La règle principale pour le patient dans le traitement de cette maladie est de consulter un médecin sans délai. De nombreux patients ne considèrent pas l'athérome comme un problème grave et reportent la recherche d'une aide médicale jusqu'au moment où la formation apporte déjà une douleur tangible ou si le wen est situé dans des endroits toujours en vue des autres..

Une telle attitude envers cette maladie est erronée, car l'élimination de l'athérome est la plus facile à réaliser aux premiers stades du développement de la maladie. Le développement d'un processus purulent-inflammatoire dans le kyste conduit au fait qu'il augmente en taille. Dans ce cas, sa suppression devient problématique..

Principes généraux de traitement

La médecine donne une réponse affirmative à la question de savoir s'il est nécessaire de retirer l'athérome. Si le patient ne reçoit pas de traitement adéquat (c'est-à-dire si la formation pathologique n'est pas supprimée), il y a une tendance négative de son état. Les cas de disparition spontanée de l'athérome sont inconnus de la médecine. On pense qu'elle-même ne peut se dissoudre dans aucun cas, et si l'ablation du kyste est retardée, cela ne peut entraîner que diverses complications.

Il est possible de se remettre complètement de cette formation uniquement en l'éliminant de différentes manières. Cependant, il ne sera pas possible d'éliminer (éliminer complètement) le kyste sans consulter un médecin. Si certaines maladies de la peau (par exemple, un bouton) en raison de leur petite taille, se prêtent en principe à une telle auto-médication, l'athérome est trop grand. Par conséquent, les tentatives de le faire sortir aboutissent rarement..

Dans certains cas, l'auto-extrusion de l'athérome conduit au fait qu'une grande quantité d'une masse de consistance pâteuse à l'odeur désagréable sort à la surface. Cependant, cela ne signifie pas qu'un remède est venu, car seule l'élimination d'une formation pathologique par un médecin peut éliminer la cause fondamentale de la maladie.

Avec l'auto-extrusion d'une formation pathologique, il est impossible d'obtenir le retrait de la capsule d'athérome.

Si vous percez simplement la capsule, par exemple avec une aiguille, et retirez la masse de la capsule par le trou résultant, le canal de la glande sébacée restera obstrué. Cela conduira à une rechute de la maladie, c'est-à-dire au remplissage de la cavité avec la formation d'un kyste.

La littérature décrit des cas dans lesquels l'athérome a éclaté (ouvert) par lui-même. Dans une telle situation, il n'y a pas lieu de paniquer, car en soi, le fait que le kyste soit ouvert ne présente pas un grand danger. Il suffit d'avoir peur de la pénétration éventuelle d'une infection.

Les mesures suivantes doivent être prises:

  1. Dès que l'athérome est ouvert, vous devez presser soigneusement la masse dans la cavité.
  2. Coupez un morceau de bandage stérile et retirez le liquide résultant.
  3. Traitez la plaie avec un antiseptique.
  4. Appliquez toute pommade qui a un effet cicatrisant.
  5. Appliquer un pansement stérile sur le dessus ou coller un pansement.

Ces mesures ne doivent être prises que dans un cas: si l'athérome a percé sans intervention du patient. Il est formellement déconseillé d'ouvrir sans autorisation une formation pathologique en aucune circonstance..

Opérations de suppression

Pour vous débarrasser complètement de l'athérome, vous devez non seulement l'ouvrir, mais également le retirer complètement avec la capsule. Les indications pour un fonctionnement immédiat sont les suivantes:

  • plaintes concernant un défaut esthétique causé par l'apparition d'un kyste dans un endroit bien en vue;
  • risque accru de blessure au kyste en raison des particularités de son emplacement;
  • perturbation du fonctionnement normal des organes adjacents.

Il est possible de séparer les parois du kyste des tissus environnants et de les retirer uniquement avec l'ablation chirurgicale de l'athérome. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. L'utilisation de l'anesthésie générale est considérée comme excessive pour une telle opération..

À l'endroit où se trouvait le kyste, un défaut tissulaire se forme. Le pronostic pour le patient est favorable: à l'avenir, un nouveau kyste ne se forme pas, car la cause de son apparition est éliminée - blocage du canal de la glande sébacée.

Pour vous débarrasser complètement de la pathologie, vous devez la retirer avec la capsule.

Si pour une raison quelconque (trouver un kyste dans un endroit discret, visite intempestive chez un médecin, etc.) le kyste a atteint une taille importante, il doit tout de même être enlevé. Dans une telle situation, la suture est indispensable..

L'opération pour enlever le kyste n'est pas indiquée si une inflammation de l'athérome est diagnostiquée. Dans une situation similaire, un traitement anti-inflammatoire est recommandé avant la chirurgie pour éliminer une formation douloureuse. Si cette étape du traitement est omise, il y aura un risque élevé de rechute de la maladie. Seul le médecin traitant peut dire comment soulager l'inflammation de l'athérome. L'automédication dans de tels cas est inacceptable..

Si l'inflammation est associée à la formation de pus, l'ouverture de l'athérome avec libération de pus est montrée. Ensuite, vous devez laisser un trou pour la sortie de pus et prendre des mesures pour traiter l'inflammation. Ce n'est qu'après cela qu'il est recommandé d'éliminer l'athérome.

Le traitement de l'athérome sans chirurgie est impossible, la seule question est de savoir quelle méthode d'intervention sera utilisée pour l'éliminer. La décision sur la façon d'éliminer l'athérome dans un cas particulier est prise en consultation avec le médecin traitant. Dans tous les cas, avec un traitement approprié sous la surveillance d'un médecin, l'athérome n'apparaît plus au même endroit après le retrait..

Après élimination de la formation pathologique, il est nécessaire de poursuivre l'observation par le médecin traitant. Vous devrez vous rendre chez lui pour des pansements après avoir retiré l'athérome. Cependant, le pansement n'est pas appliqué si la masse est située sur le visage ou le cou. Cela est dû au fait que dans ce cas, le risque de blessure régulière au point vulnérable après l'opération n'est pas trop élevé. Si l'élimination de la formation a été effectuée dans un endroit où la peau est constamment en contact avec les vêtements, des pansements sont nécessaires. Les points de suture (s'ils étaient superposés) sont généralement retirés 7 jours après l'opération.

Suppression laser

L'élimination de l'athérome avec un laser est généralement effectuée lorsqu'il est situé dans des endroits visibles de l'environnement (par exemple, sur le visage). Le spécialiste effectuant l'opération agit sur la peau du patient à l'aide d'un émetteur laser. L'avantage de supprimer la formation par cette méthode est qu'il est possible d'éviter l'apparition de défauts cosmétiques évidents (cicatrices, etc.) sur la peau..

L'élimination au laser est généralement effectuée lorsqu'elle est située dans des endroits visibles de la zone environnante (par exemple, sur le visage).

Cependant, cet effet ne peut être obtenu que si le traitement est commencé à temps. Cette méthode de traitement est indiquée lorsqu'il est nécessaire d'éliminer des kystes dans des zones de la peau toujours en vue des autres..

Le coût minimum d'une opération pour enlever un kyste avec un laser est d'environ 6000 roubles.

Si le kyste est suffisamment grand (dépasse 10 mm), l'athérome est d'abord excisé avec un laser, puis la zone elle-même est traitée sur laquelle l'opération est effectuée.

Suppression des ondes radio

Cette méthode d'élimination des lésions cutanées, comme la précédente, est douce. Il permet d'apporter un effet sélectif sur l'éducation pathologique, tout en préservant les tissus adjacents. Comme le traitement au laser, l'élimination d'une formation pathologique à l'aide d'ondes radio donne au patient une chance d'éviter l'apparition de défauts cosmétiques évidents sur le visage et d'autres zones importantes..

Dans ce cas, l'opération est exsangue. Contrairement à la méthode traditionnelle d'ablation chirurgicale de l'athérome, utilisant des ondes radio, son retrait est effectué sans suture.

Le coût minimum d'élimination de l'athérome par la méthode des ondes radio est d'environ 2000 roubles.

Complications de la maladie

Dans les cas graves, le kyste se purifie. La suppuration de l'athérome en pratique dermatologique est assez courante. Si, dans de telles circonstances, l'athérome n'est pas retiré rapidement, il existe un risque de propagation du pus à l'intérieur du corps, d'abord dans les tissus mous, puis à travers les organes internes..

Avec une évolution sévère de la maladie, le kyste se purifie.

La tumeur après une intervention chirurgicale pour l'enlever peut entraîner des complications désagréables. Un excès de liquide tissulaire augmente le risque d'infection. Pour prévenir l'infection, il est nécessaire d'exclure l'accumulation d'un excès de liquide à l'endroit où se trouvait la formation pathologique. Pour cela, vous pouvez utiliser un bandage compressif..

S'il y a un soupçon qu'une infection a été introduite dans la plaie après l'opération, il est nécessaire de prendre immédiatement rendez-vous avec un médecin avec ce problème. Un signe alarmant est une augmentation de la température corporelle à 38 degrés et plus.

La prévention

Pour éviter l'apparition d'un kyste sébacé, il est conseillé d'utiliser les mesures préventives suivantes:

  • minimiser la quantité de gras trans dans l'alimentation;
  • un traitement hygiénique régulier du corps (prendre une douche, etc.);
  • traitement rapide des maladies de la peau, lutte contre les pellicules;
  • prendre des mesures pour exclure une transpiration accrue;
  • minimiser l'utilisation de produits d'hygiène qui provoquent le blocage des pores de la peau;
  • prendre des mesures pour normaliser la peau grasse.

Élimination de l'athérome: indications et contre-indications, méthodes d'élimination, critiques

Qu'est-ce que l'athérome?

L'athérome est un néoplasme arrondi qui a des limites claires. La couleur de la peau dans la zone de la masse ne change pas, mais elle acquiert parfois une teinte jaunâtre. En appuyant sur le kyste, une mobilité est observée, mais elle ne change pas sa localisation. Le patient ne ressent pas de douleur, elles n'apparaissent que dans des cas exceptionnels. La taille du wen peut être à la fois petite, inférieure à 5 millimètres et grande, atteignant plus de 5 centimètres.

Malgré le fait que l'athérome soit une tumeur bénigne, le danger de son apparition existe toujours. Cela est dû au fait que de telles bosses deviennent parfois enflammées, entraînant une suppuration. En cas de pourriture, le wen change de couleur en bordeaux, la peau qui l'entoure gonfle, la température d'une personne monte à 38 degrés. Parfois, pendant la suppuration, la masse s'ouvre d'elle-même, du pus en sort, des contenus qui ressemblent à du fromage cottage et ont une odeur désagréable.

Athérome, ses types et ses causes

L'athérome est une formation bénigne ressemblant à une tumeur qui se forme au site d'un blocage de la glande sébacée. L'athérome est généralement appelé kyste cutané. Sans traitement, l'éducation peut devenir enflammée et suppurée, ce qui entraîne un certain nombre de complications graves.

Les kystes sous-cutanés peuvent survenir partout où les glandes sébacées s'accumulent. Le plus souvent, les athéromes sont diagnostiqués sur le visage, près des oreilles, sur le cuir chevelu et à l'arrière du cou, dans la région thoracique, interscapulaire, axillaire, ainsi que dans l'aine.

  • formation primaire, congénitale - intra-utérine, constituée de cellules épithéliales;
  • secondaire, acquis - se développe sur le site du blocage de la glande sébacée, ce qui interfère avec la sortie de sébum.

La cause des kystes sous la peau peut être des troubles métaboliques, une transpiration accrue, un déséquilibre hormonal, l'utilisation de produits cosmétiques de mauvaise qualité ou inappropriés, une desquamation excessive de la peau..

Causes de l'athérome:

  • utiliser des produits cosmétiques qui obstruent les pores;
  • la peau grasse;
  • Troubles endocriniens;
  • des perturbations du métabolisme, qui provoquent un épaississement de la sécrétion de la glande sébacée;
  • manque d'hygiène.

Les kystes surviennent souvent chez les patients atteints de maladies dermatologiques associées à une hyperfonction des formations glandulaires, à une altération de la desquamation de l'épithélium et à un épaississement de la peau. L'athérome formé dans la zone du follicule pileux est le plus souvent le résultat d'un traumatisme. Il est possible d'endommager le follicule et de bloquer l'écoulement lors de l'épilation du follicule pileux..

Symptômes

Dans les premiers stades de développement, la bosse est petite et en forme de boule. Il augmente progressivement de taille, mais parfois il est petit pendant de nombreuses années. Au cours du diagnostic, l'athérome peut être distingué des autres néoplasmes en raison de la présence en son centre d'un point noir, qui est un conduit bouché des glandes sébacées.


Un athérome en croissance ne donne pas de symptômes de douleur, mais lorsqu'il atteint une certaine taille, il sera remarqué par une personne et vous inquiétera..

Symptômes et diagnostic de l'athérome

L'athérome n'a pas de tableau clinique prononcé (comme de nombreuses autres formations dans les glandes sébacées). Le seul signe de développement d'un kyste peut être l'apparition d'une bosse durcie sous la peau..

Symptômes de l'athérome:

  • l'apparition de néoplasmes dans les couches de la peau;
  • clarté des contours;
  • structure dense et élastique;
  • mobilité des kystes;
  • la présence d'un point au centre de l'éducation (canal excréteur).

Article utile: Qu'est-ce que le syndrome de Madelung
Symptômes d'inflammation:

  • C'est une douleur sourde;
  • douleur aiguë à la palpation;
  • hyperémie de la peau;
  • gonflement;
  • la libération de pus du kyste (rare).

Souvent, des kystes secondaires (de rétention) sont diagnostiqués, c'est-à-dire un blocage des glandes sébacées. Les personnes à risque sont les personnes ayant une peau grasse et poreuse accrue, la présence d'acné et d'acné, les patients souffrant de séborrhée (augmentation de la sécrétion de sébum) et d'hyperhidrose (transpiration excessive). Avec un grand nombre d'acné et d'acné, les athéromes peuvent atteindre jusqu'à 3-4 cm, le plus souvent ils sont denses et douloureux.

La plupart des patients ne peuvent que visuellement et à la palpation déterminer les symptômes d'un kyste. Si vous soupçonnez un athérome, vous devriez consulter un médecin, car l'éducation continuera à se développer. Si vous commencez vous-même le mauvais traitement, vous pouvez aggraver l'évolution de la maladie..

Un dermatologue est impliqué dans le traitement de telles formations; un chirurgien peut ouvrir un athérome. Seuls ces spécialistes peuvent déterminer avec précision la nature du néoplasme et prescrire un traitement adéquat..

Diagnostic de l'athérome:

La base du diagnostic des kystes sous-cutanés est un examen médical. Après avoir évalué l'emplacement et l'apparence de la formation, le médecin peut poser un diagnostic préliminaire. Pour clarifier la structure, une biopsie est prescrite.

Le but principal du diagnostic sera la différenciation d'un kyste d'un lipome (wen) et d'un cancer. Pour cela, des analyses morphologiques et histologiques sont effectuées, qui permettent d'exclure le caractère malin de la maladie..

Procédures de diagnostic

Aux premiers stades de développement, l'athérome est difficile à diagnostiquer. Cela est dû au fait que l'apparence d'un wen est asymptomatique. Le patient ne se rend dans un établissement médical qu'après que la masse est devenue volumineuse. Au début du diagnostic, le médecin effectue un examen visuel de l'athérome et de la peau saine adjacente. La bosse est également palpable. Il est important de distinguer le wen des autres tumeurs. La principale différence est un point noir à la surface de l'athérome.

Après un examen visuel, le patient devra faire un examen échographique de la formation, qui montre une image de la bosse. Parfois, un tomogramme calculé est également utilisé. La dernière étape du diagnostic est l'examen histologique. Avec l'aide de celui-ci, la nature de la tumeur est établie - maligne ou bénigne. Après avoir reçu les résultats, le médecin prescrit le traitement requis pour l'athérome, qui est effectué par chirurgie ou par des techniques matérielles.

Dans quels cas devez-vous vous débarrasser de ce néoplasme

Si l'athérome ne dérange pas les patients et ne provoque aucune sensation, il n'est pas nécessaire de l'enlever. Vous devez contacter le chirurgien si:

  • il y a un processus inflammatoire;
  • la suppuration de l'éducation se produit en raison de l'ajout d'une infection bactérienne secondaire;
  • des signes d'abcès ou de phlegmon sont apparus;
  • le patient ressent un inconfort sévère dû à un athérome, qui a atteint une taille visuellement perceptible, en particulier dans la région de l'aine, derrière l'oreille, dans l'aisselle, sur le cou;
  • des troubles circulatoires surviennent en raison de la compression des vaisseaux par le kyste;
  • le gonflement est un défaut esthétique perceptible.

Si l'athérome est enlevé chirurgicalement, le patient n'a même pas besoin d'hospitalisation. La manipulation se réfère à un faible traumatisme et presque indolore, qui sont effectuées en ambulatoire sous anesthésie locale.

Élimination de l'athérome

Étant donné que le traitement conservateur et les méthodes de médecine traditionnelle sont inefficaces et ne vous permettent pas de vous débarrasser du wen, son retrait est obligatoire. La chirurgie et des méthodes moins radicales pour se débarrasser de l'éducation sont utilisées. Les médecins conviennent que la thérapie au laser est le moyen le plus sûr.

Opération pour enlever l'athérome

Un moyen efficace d'éliminer le wen, car lors de l'intervention chirurgicale, le médecin se débarrasse de l'athérome avec la capsule. Cela réduit le risque de rechute. Pendant l'opération, les médecins pratiquent une incision sur la bosse et appuient sur le néoplasme des 2 côtés. Cela vous permet de vous débarrasser à la fois du wen et de la capsule. Une solution antiseptique est introduite dans la dépression formée, ce qui empêche l'infection. Le médecin suture ensuite la plaie. L'échantillon d'athérome obtenu est envoyé pour un examen histologique, qui détermine la nature maligne ou bénigne de la masse. Comme il est douloureux de retirer l'athérome, le patient reçoit une anesthésie locale ou générale avant l'opération. Son choix dépend de la taille de l'enseignement et de la préférence du patient. Après la chirurgie, des cicatrices et des cicatrices se forment sur la peau. L'intervention chirurgicale présente un autre inconvénient - une longue période de rééducation..

Dans le cas d'une bosse enflammée, un drainage est installé lors de la manipulation pour drainer le pus. Retirez-le après 2 semaines.

Thérapie au laser

En cours de manipulation, un faisceau laser est appliqué sur l'athérome, ce qui permet aux tissus affectés de s'évaporer. Avec l'aide de la thérapie au laser, il est possible de ne se débarrasser que de petites bosses, ne dépassant pas 5 centimètres. Le patient ne ressent pas de douleur pendant la procédure, par conséquent, l'excision au laser de l'athérome est effectuée même pour les enfants. Aucune cicatrice ni cicatrice ne reste sur la peau.

Retrait par appareil "Surgitron"

Pour éliminer l'athérome, un appareil spécial "Surgitron" est utilisé, qui agit sur la masse avec des ondes radio. Comme le wen est retiré avec la capsule, le risque de récidive est minime. Avec l'aide de l'élimination des ondes radio des néoplasmes, vous pouvez vous débarrasser non seulement d'une petite bosse, mais aussi d'une grosse. Après la manipulation, le médecin ne suture pas la plaie.Par conséquent, des cicatrices et des cicatrices sur le site de la formation retirée se produisent dans des cas exceptionnels. De plus, après le retrait de "Surgitron", la période de récupération est plutôt courte et il n'y a généralement pas de complications..

Qu'est-ce que l'athérome

L'athérome est un kyste épithélial des glandes sébacées. Bien qu'il s'agisse d'un néoplasme bénin sur la peau, il cause beaucoup de problèmes à ses propriétaires. Les principales raisons de l'apparition de l'athérome sont le manque d'hygiène et les troubles métaboliques. La maladie ne met pas la vie en danger, mais elle semble inesthétique, ressemblant à un sac rempli de pus. La masse épaisse et jaunâtre remplissant la capsule de ce néoplasme a une odeur désagréable. C'est une protéine appelée kératine produite par les parois du kyste..

Souvent, au centre même du néoplasme épidermique, il y a un conduit à partir duquel une masse blanche caillée avec une odeur désagréable est libérée. C'est en soi une raison sérieuse de l'opération..

Période de récupération

Médicaments pour le traitement

Si la bosse était enlevée chirurgicalement, la plaie était suturée. Ces points sont retirés principalement le 10ème jour après l'opération. Pendant la période de rééducation, il est important pour le patient de prendre des antibiotiques et de se faire panser. La plaie est traitée avec une solution antiseptique. À ces fins, le médicament «Betadine» est souvent utilisé. Après la chirurgie, la peau endommagée est soignée de la même manière qu'après le retrait au laser ou aux ondes radio. Il est important que le patient suive toutes les instructions du médecin afin d'éviter l'infection de la plaie.


La récupération après le retrait de l'athérome peut avoir lieu avec l'octroi d'un congé de maladie.

Congé de maladie

Toute intervention ambulatoire implique la délivrance d'un congé de maladie au patient. L'ablation de l'athérome ne fait pas exception si elle est réalisée à l'aide d'une intervention chirurgicale. De telles mesures sont dues au fait qu'après l'opération, il est important pour le patient d'aller se panser et de suivre un traitement conservateur jusqu'à ce que la plaie soit complètement guérie et que les points de suture ne soient pas retirés. La durée du congé maladie est déterminée en fonction de la situation.

Traitements efficaces

L'ablation chirurgicale de l'athérome est réalisée en ambulatoire dans une polyclinique, dans des cliniques privées. Méthodes modernes d'excision des kystes:

  • exposition à un faisceau laser;
  • élimination des ondes radio;
  • électrocoagulation;
  • technique d'élimination classique.

Le choix de l'intervention chirurgicale dépend de la localisation de l'athérome, de sa taille, du développement ou de l'absence d'inflammation, de la suppuration et de l'équipement de la clinique où l'ablation sera effectuée. Pour les petits athéromes situés sur le visage, une exposition au laser ou aux ondes radio est indiquée.

Suppression laser

De nombreuses cliniques qui éliminent les néoplasmes cutanés sont équipées d'appareils laser. Malgré le fait que cette méthode est coûteuse, elle est choisie comme efficace et moins traumatisante. La préparation préopératoire n'est pas nécessaire et l'opération elle-même ne prend pas plus d'une demi-heure.

L'élimination au laser de l'athérome ne laisse aucune cicatrice, est moins traumatisante, avec un risque d'infection minimal, car l'équipement n'entre pas en contact avec la peau.

La capacité de travailler après une telle procédure n'est pas altérée.

Si le sceau est sur le cuir chevelu, le rasage n'est pas nécessaire. Après traitement avec un antiseptique, le laser fait une incision dans la peau. Le contenu de l'athérome est enlevé et les parois de la cavité sont cautérisées avec une poutre. Les bords de la plaie coagulent sous l'influence d'un rayonnement puissant et ne saignent pas. L'incision est tirée ensemble, traitée et un bandage stérile est appliqué.

Suppression des ondes radio

L'élimination de l'athérome par la méthode des ondes radio est similaire à la précédente. Seulement ici, ils utilisent un appareil capable d'émettre des ondes radio dirigées à haute fréquence qui ont un effet cautérisant.

Lorsque le kyste sébacé est excisé par la méthode des ondes radio, la peau, les vaisseaux sanguins et les tissus adjacents sont simultanément chauffés sous l'influence des radiations. Cela garantit l'absence de sang de la procédure et réduit considérablement la probabilité que des microbes pénètrent dans la plaie..

La durée de l'opération ne dépasse pas 20 minutes. Cette méthode peut être utilisée pour les petites tumeurs (jusqu'à 1 cm). La plaie guérit rapidement et ne laisse aucune cicatrice. Mais il existe des contre-indications à la thérapie par ondes radio - des structures métalliques cousues dans le corps (implants, plaques de titane, vis, prothèses) et un stimulateur cardiaque.

Élimination de l'athérome par courant électrique

L'électrocoagulation est rarement utilisée dans le traitement des kystes sébacés. Cela est dû au fait que le composant liquide de l'athérome, étant un bon conducteur, attire une charge électrique vers lui-même et rend presque impossible la coagulation (cautériser) les tissus environnants, ne permet pas de retirer complètement la capsule.

L'électrocoagulation peut être utilisée sur des zones ouvertes du corps présentant de petits athéromes. Sous l'influence d'un faible courant électrique, l'apex de la tumeur est ouvert, après quoi le contenu et la capsule sont retirés mécaniquement.

La technique classique d'excision de l'athérome

Pour les grosses tumeurs, le traitement le plus efficace est la chirurgie classique. Avant l'opération, il est nécessaire de passer des tests: exclure la syphilis, l'hépatite parentérale, le VIH. La veille, il faut suivre un régime qui exclut la suralimentation, l'utilisation d'aliments gras, épicés, frits, fumés, marinés et sucrés. Il est strictement interdit de consommer des boissons alcoolisées et de la nicotine. Ne pas manger ni boire le jour de la chirurgie.

L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie locale par infiltration avec Novocaine ou Lidocaïne (le choix dépend de la tolérance du patient). Une anesthésie générale est administrée pour les athéromes multiples, le diabète sucré. La technique de l'opération consiste à effectuer plusieurs étapes.

  1. Rasage des cheveux sur le site d'incision.
  2. Traitement du champ opératoire avec des solutions antiseptiques.
  3. Injection d'athérome et de la zone environnante avec un anesthésique.
  4. Faire une incision cutanée cruciforme.
  5. Ouverture de la capsule et exfoliation du contenu.
  6. Lavage de la cavité du kyste.
  7. Retrait soigneux de la capsule.
  8. Installation d'un drain en caoutchouc.
  9. Fermeture de la plaie avec une suture cosmétique.
  10. Appliquer un bandage de pommade.

Les pansements sont effectués quotidiennement, la nature et le volume du contenu circulant dans le drain sont contrôlés. Guérit le site d'incision dans les 10 jours, laissant une petite cicatrice derrière. Avec de grandes tailles d'athérome, des complications peuvent se développer: suppuration, rechute.

Avec l'athérome enflammé, il est nécessaire d'ouvrir la cavité purulente. L'opération comprend les mêmes étapes, à l'exception du retrait de la capsule. Après l'élimination de l'inflammation et la guérison, une opération planifiée est effectuée avec le retrait de la capsule.

Récidive de l'athérome

La rechute de l'athérome est principalement observée dans les cas où la capsule du cône n'est pas complètement découpée lors de l'intervention chirurgicale. Comme il reste dans la peau, le wen repousse au même endroit, atteignant parfois des tailles encore plus grandes qu'auparavant. La réapparition de néoplasmes est également observée avec l'automédication. Les gens décident d'auto-presser l'athérome, ce qui, dans la plupart des cas, conduit soit à une infection de la plaie et au processus inflammatoire ultérieur, soit à une élimination incomplète de la capsule.


La méthode optimale pour éliminer l'athérome est sélectionnée en fonction de la taille et de l'emplacement du néoplasme.

Soins post-retrait et complications possibles

On pense qu'il n'y a pas de période postopératoire après l'ablation au laser de l'athérome. Mais cela ne signifie pas que la plaie n'a pas besoin d'être soignée. Il faut faire attention pour éviter les complications.

Une croûte se forme sur la plaie. Plus tard, quand il tombe, il ne reste aucune cicatrice. La tâche du patient est de maintenir l'intégrité de cette croûte le plus longtemps possible afin d'éviter l'infection de la plaie. Pour ce faire, il doit suivre ces recommandations:

  • ne mouillez pas la plaie pendant 3-4 jours;
  • s'habiller régulièrement avec des bandages stériles, du plâtre et d'autres pansements;
  • se laver soigneusement les mains avant de s'habiller;
  • refuser pendant toute la durée de la cicatrisation de la plaie de visiter un sauna, un bain, un solarium;
  • n'utilisez que des médicaments suggérés par le médecin pour traiter la plaie.

Des complications après ablation au laser d'un kyste trichodermique sont possibles dans le cas de:

  1. Si vous avez une infection pendant la suture. Dans ce cas, les coutures deviennent enflammées, des démangeaisons et une rougeur de la peau se produisent sur le site de l'athérome. La température peut atteindre 37,5 ° C et plus. Il est nécessaire de traiter cette affection avec des antibiotiques sous forme de pommades et de manière systémique.
  2. Habituellement, lorsqu'une tumeur est retirée avec un laser, le saignement ne se produit pas, car les vaisseaux sont scellés. Mais si le drainage n'est pas correctement installé et qu'un écoulement sanglant et séreux s'est accumulé dans la plaie, cela peut entraîner une inflammation secondaire. La complication peut être éliminée en installant un drainage.

Quelle méthode est la meilleure?

Il est impossible de dire exactement lequel des moyens de se débarrasser de l'athérome est le meilleur. Ceci est déterminé par le médecin traitant, en fonction de la localisation du néoplasme et de sa taille. Par exemple, il est préférable d'éliminer les gros wen dans les endroits difficiles en utilisant la méthode des ondes radio. Les formations enflammées sont éliminées exclusivement à l'aide d'une intervention chirurgicale. Les médecins conviennent seulement que se débarrasser d'un wen est mieux fait dans les premiers stades. Par conséquent, si une bosse est trouvée sur le corps, il est important de ne pas s'automédiquer et de ne pas utiliser de recettes de médecine traditionnelle, mais de contacter immédiatement un établissement médical. Cela vous permettra de vous débarrasser du wen de la manière la plus sûre et la plus indolore et d'éliminer le risque de sa réapparition..

Variétés de traitement au laser

Au total, il existe trois méthodes différentes d'élimination au laser de l'athérome:

  1. La photocoagulation est le processus d'évaporation de l'accumulation de tissu par un laser haute fréquence. Lors de l'utilisation de cette technique, aucun point de suture n'est appliqué et, après le retrait, une croûte reste sur la peau, qui disparaît en 12 à 14 jours. Mais cette technique n'est applicable que pour les tumeurs ne dépassant pas 5 mm.
  2. L'excision au laser est une opération combinée qui implique un laser et un scalpel. Tout d'abord, une incision est pratiquée à la frontière entre la capsule du kyste et les tissus sains. La membrane du kyste est étirée avec des pincettes et le laser évapore les tissus situés à la frontière avec le néoplasme. La capsule elle-même est retirée. Le drainage est placé pendant 2-3 jours, puis plusieurs points de suture sont effectués. La taille de l'athérome peut être de 5 à 20 mm.
  3. L'évaporation au laser est effectuée si la tumeur mesure plus de 20 mm. La particularité de cette méthode est que la capsule est d'abord ouverte, tout son contenu est retiré, puis la coque de la capsule elle-même est évaporée par le laser. Dans ce cas, un drainage est également placé, des sutures sont appliquées. Le drainage est retiré après 2-3 jours et les sutures sont retirées 15-18 jours après l'intervention.

Laquelle des méthodes convient à un cas particulier, le chirurgien décide lui-même.

Préparation de la procédure

Une fois que le patient a été diagnostiqué avec un athérome, on lui montre une opération pour l'enlever. La préparation préliminaire de la procédure comprend la livraison de la liste nécessaire des tests généraux et un examen échographique de la zone dans laquelle se trouve le kyste. Cela permettra au spécialiste de voir le tableau complet et de déterminer la difficulté de l'opération à venir. L'objectif principal de l'action du laser sur la glande sébacée encapsulée est d'éliminer complètement le liquide à l'intérieur et de détruire la membrane du kyste. Dans le cas où même un petit fragment de la coquille reste à l'intérieur, il y a une forte probabilité de rechute de la maladie.

3 jours avant la date de l'opération, il est conseillé au patient d'arrêter complètement de boire et de fumer. En outre, il existe des restrictions sur la prise de certains médicaments - les médicaments qui fluidifient le sang sont interdits. S'il est impossible d'abandonner complètement les médicaments de ce groupe, le patient doit en informer le spécialiste qui effectuera l'ablation au laser de l'athérome.

Contre-indications

Des précautions doivent être prises pour éliminer l'athérome et les autres formations bénignes chez les personnes pour lesquelles les anesthésiques locaux sont contre-indiqués. Par exemple:

  • les femmes enceintes et allaitantes;
  • les patients avec un cancer suspecté;
  • les personnes souffrant de maladies du sang;
  • hypotenseur.

Les analgésiques ne sont pas recommandés pour les patients souffrant d'insuffisance hépatique chronique, d'ascite, de méningite.

Est-il possible de guérir l'athérome à la maison?

Il convient de noter tout de suite qu'il est impossible de se débarrasser des kystes d'athérome à la maison. Ces kystes ne sont pas sensibles à l'auto-résorption. Toutes ces recettes et remèdes populaires de «grand-mère», qui abondent dans l'espace Internet, ne sont pas capables d'éliminer le kyste graisseux. Les méthodes traditionnelles ne font que ralentir la croissance kystique, mais ne parviennent pas à neutraliser complètement la tumeur.

Extruder ou couper un kyste à la maison n'est pas sûr. L'extrusion ou la suppression du contenu du kyste n'apportera qu'une amélioration temporaire. La pression dans le kyste diminuera, il deviendra plus petit, mais bientôt il se remplira à nouveau et continuera de croître.

Le traitement à domicile n'est possible qu'avec des processus inflammatoires aigus de néoplasmes, dans lesquels aucune intervention chirurgicale n'est effectuée. Des préparations antibiotiques à usage externe sont prescrites, sous forme d'injections et de comprimés (médicaments à large spectre).

Le traitement de l'athérome sans chirurgie est impossible. Il est impossible de procéder à une ouverture urgente du kyste et de son drainage à domicile, avec des processus suppuratifs, ou d'extraire la gélule par vous-même. En outre, des néoplasmes complètement différents situés sur la tête peuvent être pris pour un athérome - hémangiome ou hernie des méninges. Et même alors, personne n'ose faire un pronostic favorable après une intervention indépendante.

Afin de ne pas commettre de telles erreurs, même l'éducation la plus inoffensive et la plus indolore devrait être examinée par un spécialiste. Seul le diagnostic différentiel et la nomination d'un traitement efficace, et non des procédures douteuses effectuées à domicile, aideront à se débarrasser de la pathologie.

Méthode des ondes radio

Pour effectuer cette procédure, vous aurez besoin d'un appareil spécial "Surgitron", qui convertit le courant en un flux d'électricité ciblé. Le couteau à ondes radio ouvre le néoplasme, écartant ses tissus et sans causer de dommages importants. Les avantages de la méthode des ondes radio pour éliminer l'athérome comprennent la courte durée de la procédure, la guérison rapide du site du kyste.

Contrairement à la destruction laser, les ondes radio ont un certain nombre de contre-indications. Avec l'aide de "Surgitron", il est impossible de retirer un kyste de la glande sébacée en présence d'implants dentaires ou d'une valve cardiaque artificielle. En outre, ce type de traitement n'est pas recommandé pour les patients atteints de diabète sucré, d'épilepsie, ayant des antécédents de maladies oncologiques et infectieuses-inflammatoires..

Retrait avec un scalpel chirurgical

Le patient doit se préparer soigneusement à l'opération. Quelques heures avant la manipulation, vous ne pouvez ni manger ni boire. Avant l'ablation chirurgicale de l'athérome, le médecin doit s'assurer que le corps du patient tolère les analgésiques. Si le test réussit, démarrez l'intervention.

Si l'athérome de la tête est enlevé, la partie poilue est rasée, après quoi la peau est traitée avec un antiseptique. Plusieurs injections d'anesthésique sont effectuées autour du kyste. Dès que le patient ressent un engourdissement, la partie supérieure du kyste est coupée. Le décorticage de l'athérome sans ouvrir la capsule est autorisé. Si la formation retirée était petite, la taille de la cicatrice postopératoire sera de plusieurs millimètres. Après retrait, la capsule kystique et son contenu sont envoyés au laboratoire pour un examen histologique afin de confirmer la qualité bénigne du néoplasme.

Il est à noter

L'apparition d'une hyperthermie locale, un gonflement, une rougeur, une douleur à la pression, une forte augmentation de la taille de l'athérome et parfois une augmentation générale de la température corporelle indiquent l'ajout d'une infection bactérienne. Cette condition est une indication pour la prescription d'antibiotiques et la chirurgie..
En règle générale, la principale cause d'athérome est l'augmentation de l'activité sécrétoire des glandes épidermiques. De plus, la consistance de la sécrétion sébacée elle-même change souvent, une augmentation de sa viscosité entraîne le blocage des conduits..

Les facteurs provoquant la survenue de l'athérome sont:

  • non-respect des règles d'hygiène et de soin de la peau du visage et du corps;
  • l'utilisation de produits cosmétiques de mauvaise qualité, surtout s'ils restent longtemps sur la peau;
  • changements des niveaux hormonaux, qui provoquent une sécrétion excessive;
  • application d'antisudorifiques secs, à bille et en aérosol.

Dans l'ensemble, les athéromes ne constituent pas une menace pour la vie humaine. Cependant, les médecins recommandent de se débarrasser des lésions le plus rapidement possible afin d'éviter une inflammation secondaire ou un abcès, d'autant plus que les méthodes modernes d'élimination permettent de le faire sans douleur et rapidement..

Mais les indications strictes pour la procédure sont:

  • inconfort esthétique;
  • caractéristiques de localisation, lorsque l'athérome est constamment exposé à des blessures et à des frottements mécaniques par les vêtements, en marchant, etc. (par exemple, si la bosse est dans la région lombaire, sur le scrotum chez l'homme et autour des lèvres chez la femme, dans les aisselles, etc.);
  • lorsque l'athérome serre les vaisseaux sanguins et lymphatiques voisins, en particulier à cet égard, les formations dans le cou sont dangereuses;
  • le risque de perturbation du travail des organes voisins lorsque la formation est localisée près du nez, des oreilles, etc.
  • risque d'infection bactérienne ou suppuration fréquemment récurrente.

Lors du choix de la méthode appropriée par laquelle l'élimination de l'athérome sera effectuée (par exemple, à l'aide d'un laser ou d'une chirurgie), les contre-indications possibles doivent également être prises en compte..

Ceux-ci inclus:

  • âge des enfants jusqu'à 3-4 ans;
  • grossesse et période d'allaitement;
  • troubles sévères de la coagulation sanguine ou prise d'anticoagulants;
  • maladies graves du système nerveux central, accompagnées de convulsions;
  • néoplasmes oncologiques;
  • violation de l'intégrité de la peau dans la zone de localisation de l'athérome;
  • Diabète;
  • la présence d'implants électroniques;
  • infections aiguës ou exacerbation de pathologies chroniques.

Traitement dans l'enfance

Le plus souvent, un défaut esthétique notable incite un chirurgien à consulter un chirurgien pour enlever l'athérome sur le visage des parents. Cependant, dans certains cas, la nécessité d'une élimination urgente d'un kyste de la glande sébacée chez un enfant peut être causée par:

  • une augmentation rapide de la taille du kyste;
  • l'emplacement de la formation dans l'aisselle ou l'aine, ce qui entraîne un inconfort grave;
  • le développement d'un processus inflammatoire, accompagné d'une suppuration, la formation d'un abcès ou d'un phlegmon;
  • violation de la circulation sanguine ou du fonctionnement d'organes importants, près desquels se trouve l'athérome;
  • serrant un vaisseau sanguin ou un ganglion lymphatique adjacent.

Si la lésion mesure moins de 1 cm, elle n'est pas retirée. Les médecins ne conseillent pas d'éliminer les kystes asymptomatiques des glandes sébacées chez les enfants de moins de sept ans, en particulier les athéromes localisés sur la poitrine, les épaules, le dos et n'affectent en aucun cas les fonctions vitales.

Avis des patients

De nombreuses personnes atteintes d'athérome sont intéressées par une seule question: est-ce douloureux de l'enlever? Si vous pensez que ceux qui ont déjà eu à faire face à ce problème, la manipulation est vraiment indolore et s'accompagne extrêmement rarement de complications. Selon les critiques, l'élimination de l'athérome se déroule sans conséquences négatives. Dans le même temps, tous les patients notent que la plaie démange trop pendant la période de guérison et que les démangeaisons, comme vous le savez, peuvent aggraver la situation. Se gratter le corps entraîne souvent une infection bactérienne, une inflammation et un ralentissement du processus de régénération..

Les grands athéromes chez les bébés sont parfois retirés sous anesthésie générale. Les adultes, quelle que soit la taille de la formation, reçoivent une anesthésie locale et, si nécessaire, une injection supplémentaire est administrée. Les médicaments utilisés comme anesthésiques sont:

Leur mécanisme d'action est de bloquer l'impulsion de douleur qui ne passe pas par le système nerveux au cerveau..

Les critiques négatives sur la procédure d'élimination d'une tumeur bénigne sont principalement laissées par des patients qui ont dû faire face à une rechute de la maladie. Un nouveau kyste de la glande sébacée peut se développer après un traitement infructueux de l'athérome enflammé en raison de l'incapacité d'évaluer objectivement l'état des tissus dans le contexte de la suppuration.

Symptômes

Un kyste épidermique sur le dos peut être reconnu par ce qui suit:

  • un joint grumeleux sur le dos entre les omoplates, le long de la colonne vertébrale ou dans la région lombaire;
  • la peau sur la tumeur n'est pas endommagée, sa teinte ne diffère pas de la peau environnante (sauf si le kyste est enflammé);
  • l'éducation a la taille d'un «pois» et atteint parfois la taille d'un «œuf de poule»;
  • pour l'athérome, une augmentation de volume est caractéristique;
  • la formation a une forme arrondie, douce au toucher, inactive;


Forme ronde, douce au toucher, inactive.

  • aucune douleur ne survient à la palpation;
  • les démangeaisons et autres signes similaires ne sont pas présents;
  • un point noir est observé au centre de la formation - il s'agit d'un conduit bloqué;
  • dans certains cas, on note l'ouverture spontanée du kyste, la suppuration et l'élimination du contenu à l'extérieur;
  • l'exsudat accumulé lors de la compression de la tumeur est capable de se démarquer sous la forme d'une masse de caillé blanc avec un arôme caractéristique;
  • avec l'inflammation de l'athérome et sa suppuration, le secret devient jaunâtre ou brun avec des inclusions sanguines;
  • un kyste ouvert est capable de purger et de se transformer en ulcère.
  • Suppression laser

    Cette méthode d'élimination de l'athérome est considérée comme la plus douce. Le patient oublie assez rapidement les conséquences de l'opération, car après la chirurgie au laser, il n'y a pas de cicatrices. Le plus souvent, l'élimination au laser de l'athérome est utilisée en présence de petites formations. Les avantages de ce type de destruction comprennent les caractéristiques suivantes:

    • l'ensemble de la procédure ne prend pas plus d'une demi-heure;
    • aucune douleur et risque de saignement dû à la coagulation des vaisseaux sanguins;
    • l'intégrité des tissus sains adjacents;
    • chirurgie avec un haut niveau d'antiseptiques et d'hygiène.

    De plus, le laser peut être utilisé pour éliminer des masses sur le visage et la tête. L'essence de cette méthode est d'utiliser un laser à l'erbium ou au dioxyde de carbone au lieu d'un scalpel traditionnel. Le laser a été utilisé pour la première fois pour éliminer les kystes cutanés et sous-cutanés il y a plus de 50 ans.

    Pendant la procédure, le faisceau laser détruit la cavité kystique et, en raison de la formation de températures élevées au point de contact avec la surface de l'athérome, son contenu s'évapore. Après destruction par le laser, les rechutes sont exclues, la récupération est assez rapide si la plaie est correctement traitée avec des agents antimicrobiens et des pansements régénérants sont immédiatement appliqués.

    Électrocoagulation avec athérome

    Cette méthode est similaire à la précédente. La procédure a lieu dans une salle d'opération et ne dure pas plus de 20 à 30 minutes. À l'aide d'un couteau électrique, le spécialiste ouvre soigneusement le kyste, serre son contenu vers l'extérieur, puis exfolie la capsule elle-même. Avant cela, le patient reçoit une anesthésie. Après le retrait de l'athérome, un agent antimicrobien est injecté dans la plaie et suturé.

    Pour une récupération complète des tissus après une telle manipulation, 2-3 semaines sont nécessaires. Les experts estiment que cette méthode est nettement inférieure en termes d'efficacité de la chirurgie au laser, du moins en ce qu'elle conduit souvent à la réapparition de l'athérome sur le site d'ablation du précédent.

    Caractéristiques de la procédure d'élimination au laser

    L'excision au laser d'un néoplasme est une méthode qui a gagné l'approbation des médecins et des patients. La technologie de la procédure vous permet d'obtenir le résultat souhaité rapidement, efficacement et avec un minimum de lésions tissulaires. Donc. Le patient n'a pas besoin de formation spéciale et la période de rééducation prend beaucoup moins de temps.

    1. Syndrome de Madelung
    2. Inflammation de l'athérome
    3. Papillome de l'urètre

    En comparaison avec la méthode chirurgicale traditionnelle de chirurgie, l'ablation au laser est plus humaine. Il n'y a pratiquement pas de sensations douloureuses. La perte de sang diminue également.

    L'élimination au laser de l'athérome comprend les étapes suivantes:

    1. Recevoir un patient dans un cabinet spécialisé. Le plus souvent, l'opération est effectuée le jour où le patient visite le médecin..
    2. Introduction de l'anesthésie locale dans l'éducation. Le médicament anesthésique vous permet d'éliminer complètement la sensibilité pendant la procédure.
    3. Le spécialiste personnalisera l'appareil. L'amplitude et la force d'impact optimales sont sélectionnées.
    4. La zone de l'athérome est désinfectée.
    5. L'élimination de l'éducation a lieu. À l'aide d'un laser, la croissance des tissus est excisée sur l'apparence des tissus sains. Grâce à la propriété cautérisante, il est possible de réduire considérablement le processus de coupe.
    6. La plaie où il y avait une excroissance est traitée avec un antiseptique. Un bandage stérile y est appliqué afin de ne pas réduire la pénétration de saleté.

    Cette méthode élimine la formation d'œdème après la procédure. Après la guérison, il ne reste pratiquement aucune trace. De plus, le risque de formation récurrente de telles tumeurs après une excision au laser est considérablement réduit..