Principal
Angiome

L'athérome peut aller au cancer

Athérome, un kyste de la glande sébacée - une formation semblable à une tumeur résultant d'un blocage du conduit de la glande sébacée.

L'athérome peut apparaître sur n'importe quelle partie du corps où les cheveux poussent, mais la localisation prédominante est le cuir chevelu, le visage (en particulier sous la bouche), le dos, le cou, la région génitale.

Une formation densément élastique superficiellement située avec des contours clairs, mobile.
La peau sur la formation ne se plie pas.

Avec suppuration de l'athérome, des douleurs, des rougeurs, des gonflements, des douleurs, de la fièvre, des fluctuations apparaissent. Avec la suppuration, l'athérome peut percer de lui-même - du pus avec un contenu semblable à de la graisse est libéré.

Athéromes secondaires - kystes de rétention de la glande sébacée; surviennent plus souvent chez les personnes souffrant de séborrhée grasse, d'hyperhidrose, d'acné sphérique, pustuleuse, flegmique.

En règle générale, ces athéromes sont denses, douloureux, de couleur bleuâtre, allant d'un pois à une noisette (dans de rares cas, c'est la taille d'une prune de taille moyenne), localisés plus dans les joues, le cou, dans le pli de l'oreille, sur la poitrine, le dos, aux ailes du nez.
En commençant par une petite formation sphérique, un athérome peut s'ouvrir et se transformer en ulcère.

Parfois, il est enfermé dans une capsule de connexion dense et reste sous la forme d'une tumeur sphérique dure et indolore..
Dans de rares cas, l'athérome peut se transformer en néoplasme malin..

Maladies oncologiques

Tél.: 8-800-555-0328 appels gratuits en Russie.

Tél.: +7 (495) 509-63-74
Tél.: +7 (495) 506-66-52

Section générale

Extraits de champignons médicinaux

Vidéo sur YOU TUBE:

Extrait de champignon brésilien Agaricus.

Champignon Trameta multicolore.

Divers champignons médicinaux

Une information important

Pratique oncologique:

Li Qingze, 49 ans, cancer du poumon non à petites cellules avec métastases aux poumons et au foie:
«... Lorsque je suis allé à l'hôpital pour une étude de suivi, il a montré une diminution d'une grosse tumeur dans le poumon de 2,1 à 1 cm, les petites tumeurs dans le poumon et les métastases hépatiques ont disparu, les ganglions lymphatiques ont rétréci à 1,5 cm et d'autres parties du corps étaient propres. Après cette recherche, mon mari et moi étions heureux - c'est bien que notre médecin m'ait prescrit des champignons médicinaux, je leur en suis très reconnaissant. "

Wasser Solomon Pavlovich, biologiste de renommée mondiale, auteur de 400 articles, 12 brevets sur la mycologie, a introduit 226 nouveaux noms de champignons dans la mycologie, dont 42 nouveaux pour la science, fondateur et rédacteur en chef de la revue "International Journal of Medicinal Mushrooms", depuis 1994 - Chef du Centre international des plantes à spores et des champignons, Institut de l'évolution, Université de Haïfa, Israël.

«… Une grande quantité d'informations prouvées expérimentalement et cliniquement démontre l'effet positif des polysaccharides de champignons utilisés aux fins suivantes: (1) prévention de la formation de tumeurs lors de l'utilisation de médicaments à base de champignons; (2) activité antitumorale directe contre diverses tumeurs; (3) renforcement de l'effet antitumoral associé à la chimiothérapie; (4) prévenir l'effet des métastases tumorales. "

Docteur en médecine Ivan Yakopovich:
un célèbre médecin croate qui pratique l'utilisation d'extraits de champignons médicinaux dans son travail:
«… Je crois qu'il y a trois éléments principaux pour le maintien de la santé humaine:
Le premier est l'utilisation de champignons médicinaux comme médicament naturel;
Le second est l'utilisation de l'expérience millénaire de la médecine traditionnelle chinoise et japonaise et d'autres peuples d'Extrême-Orient, pour qui les champignons médicinaux sont d'une importance exceptionnelle, puisque la pratique médicale traditionnelle a testé diverses préparations à base de champignons sur un grand nombre de patients depuis l'Antiquité..
Et le troisième est l'utilisation de préparations de champignons médicinaux modernes basées sur les dernières recherches scientifiques. En conséquence, la production d'extraits de champignons à partir de champignons médicinaux ne cesse de croître dans le monde entier. "

Li Qiang, 42 ans, cancer primaire du foie, Guangzhou:
«... j'ai un bon état d'esprit, je dors, j'ai repris des forces, et après 2 mois de traitement aux champignons, j'ai fait un deuxième examen (TDM), qui a montré que la tumeur était miraculeusement réduite de 16x10x10 cm à 6x3x3 cm. Ce résultat a rendu ma famille très heureuse, et mon âme est pleine d'une confiance illimitée dans les champignons et, surtout, d'espoir.Ensuite, j'ai pris des champignons jusqu'au 30 janvier 2007, lorsque l'examen de contrôle a montré une nouvelle diminution - 5x2x2 cm! Désormais, une grosse masse tumorale ne menace plus ma vie! Ma famille est heureuse, mais le plus gros choc a été pour un groupe de mes médecins - des experts qui ont dit que c'était un miracle! "

Professeur Akira Namba, Université pharmaceutique de Kobe, Japon:
«… Les bêta-glucanes des champignons médicinaux augmentent l'activité des cellules NK afin qu'elles puissent tuer les tumeurs, ainsi qu'activer d'autres cellules du système immunitaire afin que le corps puisse lutter contre le cancer. L'efficacité de la chimiothérapie double - de 45 à 78%! "

Athérome: quel est le danger de l'éducation et comment le traiter?

L'athérome est une formation kystique qui affecte la glande sébacée. C'est une cavité avec un secret moelleux à l'intérieur. Dans son apparence, il ressemble à un tubercule sous-cutané, arrondi et élastique, qui se déplace facilement par rapport aux formations sous-jacentes et augmente progressivement de taille (il peut atteindre 7,5 à 9 cm de diamètre). Dans les cercles médicaux, cette affection est également appelée «kyste trichodermique» ou «épidermoïde». En cas de lésion multiple du tégument, un diagnostic d'athéromatose de la peau est posé. Les premiers symptômes de la maladie se retrouvent chez les patients âgés de 22 à 35 ans, mais le développement d'un kyste est souvent observé chez les personnes âgées. Le mécanisme de développement d'une formation pathologique consiste en une violation de l'écoulement de la sécrétion sébacée de la glande au cours de son fonctionnement continu. Parmi les principaux facteurs qui influencent cette influence sont: Influences externes Les patients qui sont plus souvent exposés aux rayons ultraviolets, aux engelures, aux brûlures et aux radiations ont un plus grand risque de développer une épidermoïde. On sait également que l'athérome survient plus souvent sur les parties ouvertes de la tête et du tronc. Lésions cutanées mécaniques Dans le processus d'épithélialisation ou de cicatrisation cicatricielle de la peau affectée, le canal de la glande sébacée est obstrué. L'athérome se forme souvent à l'endroit où il y a eu une coupure, une blessure, une abrasion ou une égratignure cicatrisées, ainsi que dans les zones où l'épilation est effectuée. Surproduction et augmentation de la densité de la sécrétion sébacée Exposée à des facteurs hormonaux (menstruations) et psychogènes (stress, stress émotionnel), la densité de sébum augmente, ce qui conduit à la formation de bouchons. Dans le contexte de l'acné, de l'hyperhidrose et de la séborrhée, une épidermoïde se produit souvent. Anomalies dans le développement des glandes sébacées Avec blocage congénital des canaux (en particulier chez les prématurés), le premier athérome peut apparaître plusieurs jours après la naissance.

Une caractéristique de ces kystes est la possibilité de leur apparition dans n'importe quelle zone où il peut y avoir des glandes sébacées. Les endroits «préférés» sont: le cuir chevelu, les avant-bras, les zones axillaires, l'aine et le périnée, le visage, le dos. Extérieurement, une formation kystique ressemble à une petite boule sous-cutanée. À la palpation, la consistance du kyste est molle, il peut y avoir un ramollissement du centre dû à la présence de contenu liquide. Un examen attentif peut révéler un canal excréteur bloqué. Si vous tirez sur la peau, la formation se déplace facilement avec elle: ce symptôme permet un diagnostic différentiel avec d'autres maux. La taille moyenne de l'épidermoïde ne dépasse pas 1 à 3 cm, mais dans certains cas, il existe également de grandes formations (9 à 10 cm). La croissance d'un kyste ne s'accompagne pas de douleurs ou de démangeaisons, sauf s'il est soumis à un traumatisme régulier (lors du port de vêtements ou de bijoux). Les formations kystiques du cuir chevelu peuvent être à la fois uniques et multiples. Sur le site du kyste trichodermique, les cheveux deviennent plus fins ou tombent. Parmi toutes les complications de la maladie, l'infection secondaire et la suppuration sont considérées comme les plus dangereuses. Les symptômes comprennent l'apparition de sensibilité dans le domaine de l'éducation, un gonflement, une rougeur. L'intoxication générale se développe progressivement avec une augmentation de la température corporelle, de la fièvre et une faiblesse.

La principale méthode de traitement pour une telle éducation est la chirurgie. Cependant, avant cela, il est nécessaire de préparer la peau à l'aide de pommades antibactériennes et anti-inflammatoires. L'élimination de l'athérome sans signes d'inflammation implique une exfoliation avec une capsule par une petite incision à la surface de la peau. Cela peut être fait à la fois avec un laser et une méthode par ondes radio. Avec la suppuration du kyste, le foyer pathologique est ouvert et drainé, après quoi la plaie est lavée avec des solutions antiseptiques. Après normalisation de l'état du patient, l'ablation finale de l'athérome est effectuée. Une petite cicatrice reste sur le site du défaut, qui est presque invisible à l'œil nu.

L'athérome

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers de telles études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

L'athérome, l'athérome est un néoplasme bénin qui se développe à la suite du blocage des glandules sébacées - les glandes sébacées de la peau. L'athérome est souvent appelé wen, et dans le lexique médical, il a un synonyme - stéatome (de stear - graisse). L'athérome peut être trouvé chez les enfants et même les nouveau-nés, mais le plus souvent, il est diagnostiqué comme un kyste de rétention de la glande sébacée chez les patients adultes.

Code CIM-10

L'athérome est un kyste bénin du tissu sous-cutané, le néoplasme appartient à la catégorie des tumeurs épithéliales et, par structure histologique, est subdivisé en kystes épidermoïdes, dermoïdes, steacistomes et tumeurs trichilemmales. Tous les types d'athérome ne diffèrent pratiquement pas par les signes cliniques et sont inclus dans la classification internationale des maladies de la dernière révision (CIM-10) en tant que maladies des phanères cutanées.

Dans la CIM, l'athérome est défini comme suit:

  • Classe L00-L99, classe XII - maladies de la peau et du tissu sous-cutané.
  • Bloquer les maladies L60-L75 des phanères cutanées.

Kystes folliculaires de la peau et du tissu sous-cutané

Stéacistome, y compris le stéacistome multiple

Autres kystes folliculaires de la peau et du tissu sous-cutané

Kyste folliculaire de la peau et du tissu sous-cutané SAI (sans précision)

En général, le groupe nosologique de néoplasmes L72.1 comprend de telles maladies des glandes sébacées, qui sont du même type selon les signes cliniques et les méthodes de traitement:

  • L'athérome.
  • Kyste sébacé.
  • L'athéromatose.
  • Stéatome.

Code CIM-10

Les raisons

L'étiologie, les causes de l'athérome sont dues à une altération de la perméabilité du conduit de la glande sébacée. À leur tour, les glandes sébacées sont une unité structurelle vraiment unique du corps humain. Les glandes sébacées sont situées littéralement dans tout le corps, elles sécrètent une substance lipidique conçue pour hydrater et protéger la peau et les cheveux. Glandulae sébacées (glandes sébacées), contrairement à leurs «homologues» - les glandes sudoripares sont situées beaucoup plus près des couches supérieures de la peau - elles sont situées dans la zone de la couche papillaire et réticulaire, dans la partie excrétrice, elles sont reliées aux zones dans lesquelles se forment les athéromes:

  • Le conduit est ouvert à la surface de la peau - conduit auditif externe, paupières, lèvres, pénis, anus, prépuce, mamelons.
  • Un conduit qui s'ouvre dans les follicules pileux (pratiquement sur tout le corps).

L'emplacement prédominant de Glandulae sebacea est le visage, suivi du cou, du dos, du cuir chevelu, de la poitrine, du pubis, de l'abdomen, suivi des épaules, des avant-bras et du bas des jambes.

Les glandes sébacées sont capables de produire jusqu'à 20 grammes de sécrétion lipidique par jour, si les canaux sont obstrués par des cellules sébocytaires, de la kératine, trop de sécrétion de graisse est sécrétée, la glande déborde et le soi-disant "tissu adipeux" se forme - croissance de la tumeur kystique.

Les causes de l'athérome sont établies par sa localisation et les caractéristiques du contenu de la capsule kystique. Actuellement, les types d'athérome suivants sont bien étudiés et rapidement déterminés:

  • Kystes folliculaires de rétention, généralement appelés néoplasmes secondaires qui se forment à la suite du blocage du canal glandulae sébacée (glande sébacée). Les athéromes secondaires sont le plus souvent localisés sur le visage, le cou, le dos et peuvent être une complication typique de l'acné, de l'acné.
  • Les épidermoïdes sont des néoplasmes bénins d'étiologie congénitale, souvent héréditaires. Ces kystes se forment directement à partir de l'épiderme. Les athéromes héréditaires congénitaux sont souvent définis comme multiples et sont principalement localisés dans les zones où se trouvent des follicules pileux - tête, aine (pubis, scrotum).

Les causes de l'athérome sont également dues à de tels facteurs:

  • .Troubles métaboliques et, en relation avec cela, une modification de la consistance de la sécrétion des glandes sébacées.
  • Dommages au follicule pileux (souvent inflammation) et écoulement retardé des sécrétions, blocage du bulbe.
  • Inflammation de la couche supérieure de la peau et lésions des glandes sébacées.
  • Anomalies congénitales dans la structure des glandes sébacées.
  • Acné, points noirs et traumatismes cutanés lors de l'auto-élimination.
  • Hyperhidrose.
  • Dysfonctionnements hormonaux.
  • Utilisation illettrée de cosmétiques, de préparations, y compris de cosmétiques décoratifs.
  • Violation des règles d'hygiène personnelle.
  • Maladies génétiques rares.

Symptômes

Comme la plupart des néoplasmes des glandes sébacées, l'athérome ne se manifeste pas par des signes cliniques prononcés, le seul signal, un indicateur visuel est son augmentation et la détection d'une structure atypique et dense «wen» sur le corps. La localisation préférée du kyste de rétention est les parties velues du corps - le cuir chevelu, la partie inférieure du visage, la région de l'oreille, le cou et le dos, la région de l'aine.

Les symptômes suivants de l'athérome sont distingués:

  • Formation à la surface de la peau.
  • Structure étroitement élastique.
  • Contours clairs du kyste.
  • Mobilité de la capsule sous-cutanée.
  • Au milieu, au centre de l'athérome, il peut y avoir un canal excréteur visible.
  • Avec inflammation de l'athérome, suppuration - hyperémie de la peau dans les limites de la formation, sensations douloureuses à la palpation, léger gonflement, une percée du contenu purulent vers l'extérieur est possible.

Si vous imaginez le blocage de la glande sébacée sous la forme d'un diagramme structurel, vous obtenez la liste suivante:

  • La peau réelle (couches supérieures).
  • Tissu sous-cutané.
  • Cavité d'athérome avec détritus (teneur en éléments lipidiques, parties kératinisées de l'épiderme, cristaux de graisse et de cholestérol).
  • Capsule de kyste.
  • Ouverture du conduit sébacé.

Dans la pratique médicale, les athéromes secondaires les plus courants sont les kystes de rétention des glandes sébacées. Ces néoplasmes sont typiques des personnes ayant un type de peau spécifique (peau grasse, poreuse), souffrant d'hyperhidrose, de séborrhée. En outre, l'athérome se développe souvent chez ceux dont la peau est couverte d'acné, d'acné.Dans de tels cas, le kyste est très dense, plutôt douloureux et atteint de grandes tailles (jusqu'à 3-4 centimètres).

Ainsi, les symptômes de l'athérome sont des signes purement visuels qui sont déterminés assez rapidement, un diagnostic primaire plus précis est effectué par un dermatologue ou un cosmétologue par examen et palpation.

À quoi ressemble l'athérome?

Les signes externes de l'athérome sont ses manifestations cliniques, dans lesquelles ces néoplasmes sont, en principe, extrêmement pauvres. L'athérome ne se manifeste pas par une douleur, une gêne, le seul inconvénient est un défaut esthétique, qui est visible lorsqu'un gros kyste s'est développé. En outre, l'athérome peut causer des inconvénients s'il se forme dans la zone avec laquelle tout vêtement entre régulièrement en contact, par exemple, l'athérome sur la tête peut devenir enflammé lorsque vous portez une coiffe..

L'athérome est un kyste ressemblant à une tumeur qui ressemble à un wen commun dépassant au-dessus de la peau sous la forme d'une masse indolore. La peau sur le kyste ne change pas, elle a une couleur et une structure normales. L'athérome enflammé est plus prononcé au sens clinique, il fait souvent mal, il peut s'infecter. La peau sur le kyste est hyperémique, la palpation du néoplasme révèle une fluctuation distincte.

L'athérome a toujours un contour assez clair, en son milieu, vous pouvez voir le centre du canal excréteur, qui est considéré comme un signe différentiel qui vous permet de distinguer un kyste des lipomes, des fibromes et des hémangiomes qui sont similaires en symptomatologie.

Les tailles de l'athérome varient de petite (de 1 centimètre) à grande (la taille d'une noix). Un kyste qui se développe pendant une longue période est sujet à une irritation constante, peut s'infecter et se transformer en abcès sous-cutané avec douleur et augmentation de la température corporelle. Assez souvent, un athérome purulent s'ouvre tout seul, dans de tels cas, un secret inflammatoire d'une consistance épaisse avec une odeur caractéristique d'un processus purulent s'écoule.

Quelle est la différence entre l'athérome et le lipome?

Le diagnostic différentiel de l'athérome est très important, car ce kyste est très similaire en apparence à un lipome; également, en termes de symptômes, il peut être confondu avec un fibrome ou un hygrome. Quelle est la différence entre l'athérome et le lipome - la maladie la plus courante du tissu sous-cutané?

  1. L'athérome dans ses manifestations cliniques externes est vraiment similaire à un lipome, mais il se forme dans le conduit d'une glande sébacée bloquée. De plus, l'athérome n'est pas une véritable formation de tumeur, car dans sa structure, il appartient à des kystes typiques. L'étiologie des kystes athéromateux est bien comprise - c'est la fermeture du canal excréteur avec une sécrétion épaisse et grasse, qui s'accumule progressivement dans la capsule du kyste. L'athérome est capable d'inflammation et de suppuration, sa principale caractéristique distinctive est un point de sortie clairement visible de la glande sébacée vers l'extérieur, sur la peau. Le kyste de rétention a une consistance très caractéristique, dense, élastique, la formation est mobile et partiellement adhérée à la peau. Zones de localisation préférées de l'athérome - tout le cuir chevelu, en particulier la tête, l'aine, les aisselles.
  2. Le lipome est un exemple classique du soi-disant «wen», qui se forme sous la peau dans le tissu adipeux. L'étiologie des lipomes n'est pas encore spécifiée, on pense qu'ils résultent de troubles métaboliques et les médecins ne nient pas non plus l'influence d'un facteur héréditaire. La consistance du lipome est beaucoup plus douce, plus plastique que l'athérome; le lipome peut se former sur n'importe quelle partie du corps, indépendamment de la présence de poils dessus. La localisation préférée des lipomes est les cuisses, les épaules, moins souvent la tête, la zone abdominale. Les graisses ne sont pas déplacées à la palpation et ne sont pas soudées à la peau, elles se développent très lentement, sur de nombreuses années, pratiquement sans déranger une personne. Un trait caractéristique d'un lipome est sa capacité à se développer dans les couches profondes du derme, jusqu'aux muscles et au périoste. La graisse est éliminée de la même manière que l'athérome, chirurgicalement.

En résumé, on peut noter qu'un lipome est une tumeur solide bénigne sans cavité, un athérome est un kyste bénin avec une capsule et un contenu (détritus). Il est assez difficile de le découvrir par vous-même, il est beaucoup plus sage de confier cette tâche à un spécialiste - un chirurgien, un dermatologue, un cosmétologue, qui possède à la fois les connaissances et l'expérience nécessaires pour résoudre de tels problèmes de diagnostic..

Récidive de l'athérome

Lors de l'opération, l'athérome est excisé totalement, c'est-à-dire complètement. La récidive de l'athérome n'est possible que si elle est incomplètement retirée, lorsque le tissu kystique reste dans le canal de la glande sébacée, une capsule se forme à nouveau, qui est ensuite remplie de sécrétion sébacée, épithéliale et obture le canal excréteur. L'athérome doit être complètement excisé, parfois avec des tissus voisins infiltrés en cas de suppuration et de fusion de la capsule. La raison qui peut provoquer une récidive d'athérome peut également être associée non pas aux particules restantes de la capsule, mais directement au canal excréteur, lorsqu'un nouveau kyste se forme très près, à côté de la cicatrice postopératoire. De plus, la récidive d'un kyste est assez souvent une erreur diagnostique, lorsqu'un kyste dermoïde ou un lipome est pris pour un athérome, ces types de néoplasmes sont également traités chirurgicalement, mais la technique de l'opération peut être spécifique, différente de l'excision de l'athérome.

Selon les statistiques, la récidive de l'athérome est d'environ 15%, dont plus de 10% sont les conséquences de l'ouverture d'un kyste abcès, lorsque la capsule, la cavité est exfoliée, elle est extrêmement difficile en raison de son remplissage avec un contenu purulent. Ces kystes doivent être désinfectés, traités avec une inflammation et éliminés après 2-3 semaines. Élimine efficacement l'athérome dans la période dite «froide», lorsque le kyste vient de commencer à se former ou ne présente pas de signes d'inflammation, de suppuration.

Il convient de noter que la récidive de l'athérome peut être associée à la raison même de la formation du kyste - l'hyperhidrose, une prédisposition héréditaire à l'obstruction des glandes sébacées. Dans de tels cas, les athéromes se forment non pas sur le site de l'opération, mais à proximité, dans les canaux excréteurs voisins de la glande, en particulier de tels processus sont caractéristiques du cuir chevelu, de la zone de l'aine.

Athérome répété

L'athérome peut vraiment se reproduire, cela se produit dans de tels cas:

  • Ablation incomplète du kyste (exfoliation de mauvaise qualité, excision).
  • Piquage d'un abcès en cas de suppuration de l'athérome, mais pas d'élimination de tous les composants du kyste.
  • L'utilisation de méthodes inefficaces de traitement conservateur.
  • L'automédication par le patient, lorsqu'un athérome purulent s'ouvre de lui-même, disparaît et réapparaît.

De nombreux médecins pensent que l'athérome répété est soit une erreur du chirurgien, soit la nécessité d'un traitement complexe, qui comprend l'observation et les recommandations d'un dermatologue, d'un immunologiste et d'autres spécialistes, en fonction de l'étiologie identifiée de l'athérome. Cela est dû au fait que la fonction du chirurgien est d'ouvrir un abcès ou d'exciser un kyste, et le traitement et la prévention, c'est-à-dire résoudre le problème afin qu'un athérome répété ne se forme pas à nouveau, est le travail d'un dermatologue, d'un immunologiste et d'autres spécialistes..

En outre, dans la pratique chirurgicale, il existe une opinion selon laquelle un athérome répété peut se développer s'ils tentent de l'éliminer pendant l'inflammation.Il n'est donc pas recommandé d'éliminer l'athérome au stade de la suppuration - le risque d'excision de mauvaise qualité et de récidive du kyste est très élevé. Un abcès, un abcès est généralement ouvert, drainé, l'inflammation est traitée et seulement après cela, la capsule est expulsée. Si l'opération est effectuée avec soin et que l'athérome est totalement excisé, la rechute est presque impossible, car il n'y a tout simplement nulle part ailleurs pour reprendre le processus.

Athérome multiple

Les athéromes multiples sont appelés athéromatose. L'athéomatose est en fait un processus athéroscléreux avec formation d'une plaque dentritique typique dans un canal excréteur étroit, tout comme dans l'athérosclérose classique et le blocage vasculaire avec des plaques de cholestérol.

L'athéromatose ou les athéromes multiples sont le plus souvent détectés dans les zones vulnérables du corps - dans l'aisselle, dans la région de l'aine - sur les organes génitaux, dans le périnée, sur le scrotum et le pénis. De plus, les petits athéromes sont caractéristiques du cuir chevelu, où les kystes se forment initialement sous forme d'éruptions cutanées, augmentant progressivement et atteignant de grandes tailles (jusqu'à 3-5 centimètres de diamètre).

  • Dommages à la racine des cheveux (follicule) par des facteurs mécaniques.
  • Augmentation de la transpiration et blocage du canal excréteur par les produits de désintégration du liquide sécrétoire des glandes sudoripares.
  • Épilation incorrecte.
  • Manque d'hygiène.
  • Surchauffe ou hypothermie.
  • Troubles endocriniens et hormonaux.
  • Puberté ou ménopause.
  • Exposition à des substances chimiques et synthétiques (antisudorifiques, cosmétiques).
  • Violation du régime alimentaire, carence en vitamines.
  • Maladies de la peau.
  • Allergie.
  • Facteur héréditaire (syndrome de Gardner).

Les athéromes multiples doivent être différenciés des symptômes similaires de maladies de la peau et des tissus sous-cutanés - lipomes, papillomes, bélugas, comédons, fibromatose. Contrairement aux athéromes simples, l'athéromatose peut être traitée sans chirurgie, parfois des procédures de nettoyage assez régulières, des bains et un traitement antiseptique local. Les kystes sous-cutanés multiples qui provoquent une gêne ou représentent un défaut esthétique sont éliminés à l'aide d'un laser ou d'une électrocoagulation.

L'athérome est-il dangereux?

La plupart des néoplasmes du tissu sous-cutané sont considérés comme bénins, de sorte que la question de savoir si l'athérome est dangereux peut être résolue sans équivoque - non, l'athérome ne présente aucun danger. Toutes les informations sur des cas apparemment rares d'athérome malin doivent être classées comme des idées fausses ou des diagnostics incorrects. La seule complication possible du blocage de la glande sébacée est un processus purulent, lorsque le kyste se forme pendant une longue période et n'est pas traité. Il convient également de noter que l'athérome n'est pas capable de se dissoudre seul, le plus souvent il est éliminé et les méthodes dites folkloriques ne peuvent que ralentir l'augmentation du kyste, mais pas complètement le neutraliser. Les tentatives indépendantes pour évincer, couper un wen est une activité dangereuse qui peut entraîner des complications très graves, allant jusqu'à la septicémie, mais une telle méthode est peu susceptible d'être utilisée par une personne raisonnable qui se soucie de sa santé.

Il existe également un risque de diagnostic erroné, surtout si le néoplasme est localisé dans la région du crâne, dans cette partie un hémangiome ou une hernie des méninges peut être confondu avec un athérome - des formations fondamentalement différentes, tant en étiologie qu'en histologie. C'est pour cette raison que toute tumeur, même la plus sûre, indolore et de petite taille, doit être confiée à un spécialiste qui peut effectuer un diagnostic différentiel et prescrire un traitement adéquat et efficace. Ce n'est qu'alors que l'anxiété concernant le danger d'athérome peut être complètement éliminée, ainsi que le risque de suppuration ou d'inflammation de ce néoplasme..

Effets

Quel est le danger de l'athérome et quelles peuvent être les conséquences d'un kyste sous-cutané formé?

Les conséquences suivantes de l'athérome sont distinguées:

  • Risque d'inflammation et de suppuration.
  • Risque de transformation en gros abcès ou phlegmon.
  • Le risque de récidive en cas d'ouverture spontanée ou d'opération de mauvaise qualité pour enlever le kyste.
  • Cicatrices postopératoires, qui peuvent être dans le cas de l'ablation d'un grand athérome purulent.
  • Inflammation sur le site de la cicatrice après la chirurgie.
  • Mauvais diagnostic et risque de complications au cours de la maladie.

Il est à noter que les conséquences de l'athérome ne sont pas aussi alarmantes qu'elles le paraissent à première vue. Les faits suivants peuvent servir d'argument pour cela:

  • L'athérome est considéré comme une maladie rare - seulement 7 à 10% des personnes sur la planète souffrent de ce type de néoplasme.
  • Malgré le fait que l'athérome ne se manifeste pas cliniquement, il est toujours visible à l'œil nu, par conséquent, il est le plus souvent diagnostiqué en temps opportun.
  • L'athérome est traité avec succès en ambulatoire. L'opération appartient à la catégorie de la chirurgie mineure et ne nécessite pas de traitement hospitalier.
  • L'athérome n'est pas une tumeur, c'est un kyste bénin qui ne devient jamais malin.

Complications

L'athérome, en règle générale, se développe sans douleur et ne présente pas de symptômes cliniques spécifiques. Les complications de l'athérome sont l'inflammation et la suppuration, ainsi que leurs conséquences sous forme d'abcès.

Les complications après l'ablation de l'athérome ne peuvent pas être qualifiées de conséquences postopératoires classiques, car l'excision du kyste de rétention est réalisée sous anesthésie locale, assez rapidement, généralement en ambulatoire. De telles opérations sont classées comme des chirurgies mineures et ne sont pas difficiles pour un chirurgien expérimenté..

Cependant, pour l'objectivité et la prévention des risques possibles, vous devez décrire les conséquences, complications et conditions possibles après le retrait de l'athérome:

  • L'accumulation de liquide tissulaire dans la cavité après le retrait du kyste et le risque d'infection secondaire de la plaie. Pour éviter ce phénomène, un drainage et un bandage compressif sont indiqués..
  • Une légère augmentation de la température corporelle si une opération est effectuée pour enlever un grand athérome ou un athérome enflammé et purulent.
  • Puffiness dans la zone d'excision de l'athérome.
  • Pendant un certain temps après l'excision du kyste, des points de suture cosmétiques et des cicatrices mineures restent sur le site de l'opération. En règle générale, le tissu cicatriciel disparaît après six mois. Les grands athéromes purulents ne peuvent pas être enlevés sans de grandes incisions, de sorte que des cicatrices rugueuses visibles peuvent rester après elles. Mais il s'agit d'une complication moins grave que la récidive possible du kyste en cas de chirurgie superficielle de mauvaise qualité.

En général, les complications de l'athérome sont rares, l'essentiel est de diagnostiquer un kyste sous-cutané à temps, lorsqu'il n'est pas encore enflammé et ne contient pas d'exsudat purulent. Détection opportune de l'athérome, un traitement chirurgical adéquat garantit une guérison à presque 100% et aucun effet secondaire, complications.

Inflammation de l'athérome

L'athérome diffère des autres néoplasmes cutanés bénins en ce qu'il s'agit d'un kyste classique, avec une cavité, une capsule, un contenu et une caractéristique - une petite sortie visible, le plus souvent obturée par des sécrétions lipidiques et graisseuses. C'est cette propriété qui peut provoquer une inflammation de l'athérome, car les agents pathogènes peuvent pénétrer dans les couches cutanées par la sortie du conduit de la glande sébacée. De plus, l'infection peut être déclenchée par un traumatisme, un facteur mécanique, lorsque le kyste folliculaire de rétention est situé dans la zone dite du col ou du «pantalon» (cou, épaules, aine).

L'athérome est également spécifique de ses suppurations fréquentes, qui peuvent être considérées comme une conséquence du processus inflammatoire. Un kyste purulent se manifeste par tous les symptômes caractéristiques caractéristiques d'un abcès - hyperémie cutanée dans la zone d'athérome, gonflement, augmentation locale de la température. Très souvent, un kyste de rétention purulent disparaît tout seul, tandis qu'un exsudat de consistance grasse, avec une odeur désagréable, s'écoule à travers le passage ouvert. L'infection peut se développer dans les tissus voisins et se propager assez largement, dans de tels cas, nous parlons de phlegmon comme une complication de l'athérome.

L'inflammation de l'athérome nécessite un traitement conservateur, une suppuration - ouverture et drainage d'urgence, après la disparition des symptômes de l'inflammation, le kyste est totalement excisé avec la capsule et le contenu. Dans les cas où le processus inflammatoire est aigu, avec une augmentation de la température corporelle et des symptômes d'intoxication, le plan thérapeutique comprend la nomination d'antibiotiques à large spectre, à la fois sous forme externe et sous forme injectable ou en comprimés.

Athérome malin

La question de savoir si l'athérome est sujet à la malignité en médecine est considérée comme déraisonnable et n'est autorisée que par les lèvres des patients, mais pas par les collègues médecins. L'athérome malin est un non-sens ou le non-professionnalisme d'un médecin qui prend à tort pour un kyste de rétention de la glande sébacée un autre, similaire en symptomatologie, mais maladie plus grave.

L'athérome est un kyste bénin du tissu sous-cutané qui se forme exclusivement dans les canaux des glandes sébacées. Ces kystes sont le résultat d'une accumulation progressive de sécrétions lipidiques, de graisse et d'obstruction du canal excréteur de la glande. L'athérome n'est pas une tumeur et, comme tout autre kyste, peut être traité avec succès par excision totale.

Un kyste athéomateux peut être congénital (vrai) et secondaire, rétentionnel, mais ces deux types ne sont pas capables de se transformer en processus oncologique et de provoquer un cancer. Les seules complications possibles de l'athérome peuvent être considérées comme une inflammation, une suppuration, rarement un kyste à la suite d'une infection secondaire se transforme en un abcès étendu.

Malgré le fait que l'athérome malin soit un concept erroné, ces kystes doivent être diagnostiqués et retirés en temps opportun, à la fois en mode planifié et éventuellement en urgence, en cas d'inflammation active ou de suppuration de l'athérome..

Diagnostique

Le diagnostic de l'athérome est l'examen initial, lorsque les kystes sont déterminés visuellement, puis il est palpé pour déterminer la densité et la mobilité. Il est également important d'identifier la présence d'un canal excréteur, qui est le principal signe différentiel dans le diagnostic des néoplasmes du tissu sous-cutané et de la peau. S'il y a une indication urgente pour l'ablation du kyste, pendant la procédure, le contenu de la capsule, son tissu est prélevé pour un examen histologique.

La différenciation de l'athérome est importante, car les kystes de la glande sébacée sont très similaires dans les manifestations cliniques à l'hygroma, au fibrome, à l'hygroma, à l'hémangiome, au lipome, cela est particulièrement vrai pour les tumeurs du cuir chevelu, de l'aine et de l'aisselle, c'est-à-dire les endroits où toute formation est considérée comme potentiellement dangereux en raison de la possibilité de malignité. En outre, il existe des néoplasmes similaires dans les signes visuels, par exemple, la gomme syphilitique, qui se forme dans la zone du front, sur les jambes. Dans la région génitale, en plus de l'athérome, une bartholinite peut se former; en termes de symptômes, la lymphadénite au stade initial peut être similaire à un kyste des glandes sébacées. L'examen histologique aide à différencier le néoplasme du tissu sous-cutané, les glandes sébacées, ce qui donne des résultats spécifiques qui aident à clarifier la nature de la maladie et la nécessité d'un traitement supplémentaire.

En règle générale, le diagnostic de l'athérome n'est pas difficile pour un chirurgien ou un dermatologue expérimenté, et le risque minimal possible de différenciation incorrecte dans tous les cas est éliminé par la seule méthode de traitement fiable - l'ablation chirurgicale du néoplasme.

Qui contacter?

Traitement

L'athérome n'est pas capable de se dissoudre par lui-même, par conséquent, le seul moyen fiable de l'éliminer est de l'enlever chirurgicalement. Le traitement de l'athérome est effectué par excision sous anesthésie locale de la manière suivante:

  • Dissection de la peau dans la zone de l'athérome, ouverture de l'incision et exfoliation du kyste par pression.
  • Dissection dans la zone la plus saillante du kyste, en pressant le contenu, en saisissant la capsule d'athérome avec des pinces, en la retirant et en grattant la cavité.
  • Les grands athéromes sont retirés par une double incision cutanée (incisions en bordure), puis exfoliation et suture du kyste.

Quel autre traitement pourrait-il être? Les petits athéromes peuvent être facilement éliminés à l'aide de la technologie laser ou des ondes radio. L'élimination standard au scalpel est efficace en cas de suppuration du kyste, lorsque l'opération est réalisée en urgence. Dans tous les cas, le traitement de l'athérome se réfère à une chirurgie mineure, il est assez indolore, si des sutures cosmétiques sont appliquées, elles sont retirées ou résolues 10 à 12 jours après la procédure.

Que faire avec l'athérome?

Si un diagnostic a déjà été posé - l'athérome, le médecin décide quoi en faire. La seule méthode de traitement inconditionnelle et fiable est l'élimination de l'athérome par toute méthode disponible et adaptée à l'état du patient..

Si l'athérome est défini comme petit, en formation, d'une manière ou d'une autre, il est recommandé d'opérer. L'ablation chirurgicale des kystes de rétention sous-cutanée des glandes sébacées est possible à tout stade du développement du néoplasme. Le traitement avec des méthodes alternatives ne peut que ralentir légèrement l'augmentation de la graisse, mais ne peut pas s'en débarrasser complètement et pour toujours. De plus, il existe un risque d'inflammation et de suppuration, cela est dû à la différence diagnostique entre l'athérome et le lipome et d'autres tumeurs bénignes des structures cutanées. Dans l'athérome, il y a toujours une soi-disant sortie - l'ouverture du canal de la glande sébacée, qui peut être obstruée. Si des bactéries y pénètrent, une inflammation et une suppuration sont possibles, ce sont précisément ces raisons qui sont décisives pour la nomination de l'ablation chirurgicale la plus rapide du kyste. De plus, l'athérome n'est pas capable de se résoudre seul en raison de sa structure spécifique et de la présence d'un secret caractéristique, qui consiste en des cellules épidermiques kératinisées, de la graisse et des cristaux de cholestérol. Par conséquent, si un diagnostic est posé - l'athérome, la question - que faire a une réponse - à supprimer et dès que possible. Les opérations sont effectuées à la fois en utilisant des méthodes traditionnelles - excision du kyste avec un scalpel sous anesthésie locale, et par laser, méthode par ondes radio, ces technologies impliquent une extraction absolument sûre de la capsule et du contenu de l'athérome. Les rechutes lors de l'utilisation de ces technologies sont minimisées, la garantie de résultat est de 99,9%.

Conspirations d'athérome

Faites immédiatement une réservation et acceptez - l'athérome n'est pas traité avec des complots. Il est possible que les personnalités suggérées croient volontiers en de telles méthodes et supposent qu'elles utilisent également diverses méthodes occultes pour traiter diverses maladies. Dans le cas du wen, ces méthodes ne présentent en principe pas de danger grave, les complots d'athérome ne peuvent pas endommager exactement de la même manière que pour guérir un kyste des glandes sébacées.

Cependant, l'état négligé du néoplasme, son inflammation et sa suppuration éventuelle nécessitent un traitement normal et adéquat, et non des textes exotiques. Dans un sens psychologique, l'athérome est plus un inconfort esthétique qu'une menace pour la santé, cependant, son traitement du point de vue du bon sens est, avant tout, un appel opportun à un dermatologue ou à un cosmétologue, et non aux femmes qui parlent de maladies..

Afin de ne pas être infondé, comme preuve, nous donnons l'un des exemples du texte et une liste d'actions suggérées dans le traitement de l'athérome à l'aide de complots:

  • Vous devez prendre un fil bleu, de préférence en coton ou en laine.
  • Le fil est tenu en face du wen, en y attachant progressivement neuf nœuds.
  • En faisant des nœuds, lisez le texte: «Shish blue - kysh. Enlevez le corps, faites le nœud. Tu brûles dans le feu, ne tombe pas malade sur ton corps ".
  • Le fil doit être brûlé immédiatement.
  • Vous devez faire des nœuds et lire l'intrigue dans les trois jours sur la lune décroissante.

La question se pose immédiatement de l'efficacité de la couleur bleue du fil, de son fonctionnement sans toucher la peau. Bien sûr, il existe d'autres intrigues et rituels plus longs et complexes, mais il est peu probable qu'ils aient un effet vraiment efficace sur la graisse et d'autres formations de tissu sous-cutané..

Convenez que lier avec un fil, attacher des objets en argent ou dérouler un œuf de poule, des complots d'athérome, des branches brûlées, saupoudrer les kystes de cendres et d'autres méthodes dites folkloriques ne sont pas seulement des méthodes archaïques et dépassées, mais aussi une ignorance pure et simple à notre époque éclairée des nouvelles et modernes technologies médicales efficaces.

Découvrez ce qu'est l'athérome

L'athérome apparaît principalement chez les jeunes. Dans ce cas, le sexe n'a pas d'importance. Ce néoplasme ne présente pas de danger pour le patient, cependant, il entraîne des inconvénients dans la vie publique..

Contenu

L'athérome est un défaut esthétique qui doit être éliminé avant qu'il ne grossisse et ne s'enflamme.

Qu'est-ce que l'athérome

L'athérome est une maladie de la peau dans laquelle il y a un blocage de la glande sébacée. À cet égard, une coquille de capsule au contenu caillé apparaît sous l'épiderme. Cette formation est communément appelée un wen.

L'athérome est un néoplasme bénin composé de sébum et de particules de peau et de cheveux morts. Il est facile de détecter ce défaut: ses formes arrondies aux contours nets dépassent clairement sous la peau. Selon l'emplacement, le kyste peut atteindre la taille d'un œuf de poule.

À l'intérieur de l'athérome, il y a une cavité dans laquelle un secret commence à s'accumuler, qui n'est pas sorti par les glandes sébacées obstruées. Le kyste lui-même ne peut pas se dissoudre; son élimination chirurgicale est nécessaire.

Sur ce sujet

Tout sur l'élimination de l'athérome

  • Irina Nasredinovna Nachoeva
  • 19 août 2018.

Ce néoplasme apparaît dans les endroits où les glandes sébacées sont en plus grand nombre. Le plus souvent, les wen apparaissent dans des zones proéminentes de la peau, ce qui entraîne le développement de complexes chez le patient.

  • dans la région frontale;
  • dans la région pubienne, axillaire;
  • sur le cuir chevelu avec des cheveux;
  • sur la zone interscapulaire;
  • sur les organes génitaux;
  • sur les fesses;
  • dans la zone du visage, des oreilles, du cou.

En raison de l'athérome, le patient ne développe pas de syndrome douloureux, car les nerfs ne sont pas comprimés et les tissus ne se développent pas dans les organes voisins. Il vaut la peine d'avoir peur d'introduire une infection dans la tumeur, car cela entraîne la survenue d'un processus inflammatoire.

Classification

Les athéromes sont classés en fonction de la structure histologique et de la nature du contenu. Les types suivants sont distingués:

  • dermoïde;
  • steacitome;
  • kyste sébacé;
  • l'athéromatose.

Pour le patient, cette classification n'a pas de sens, même les médecins ne l'utilisent pas, car les variétés présentent des symptômes similaires. Il est utilisé dans le domaine scientifique.

L'histoire du patient a une classification différente. Il est basé sur les propriétés de la formation de l'athérome et sa localisation. Distinguer les tumeurs congénitales et acquises.

Les premiers sont petits. Ils apparaissent dans la région pubienne, le scrotum et sur la partie de la tête qui est cachée sous la racine des cheveux.

Sur ce sujet

Comment se passe l'élimination de l'athérome sur le visage

  • Inna Viktorovna Zhikhoreva
  • 28 juillet 2018.

L'athérome congénital ne dépasse pas 5 millimètres de diamètre. Leur apparition est causée par des défauts génétiques dans la structure des glandes sébacées, ce qui conduit à une violation de l'écoulement de sébum produit par la peau.

Les athéromes acquis ou secondaires apparaissent en raison du blocage de la lumière des glandes sébacées, ce qui conduit à leur expansion. Ces tumeurs se développent rapidement, atteignant 10 cm.

Causes d'occurrence

La plus grande tendance à développer un athérome est observée chez les personnes ayant une peau à problèmes. Les facteurs affectant l'apparition des kystes, dans la plupart des cas, sont l'acné, la séborrhée.

Entre autres raisons du développement de cette maladie sont observées:

  • pénétration de poils dans la peau avec épilation infructueuse;
  • utilisation excessive de déodorants;
  • environnement pollué;
  • non-respect des règles d'hygiène personnelle;
  • traumatisme et dissection des tissus épithéliaux;
  • augmentation de la température ambiante;
  • produits cosmétiques de qualité inférieure.
Sur ce sujet

Tout ce que vous devez savoir sur l'athérome du cuir chevelu

  • Inna Viktorovna Zhikhoreva
  • 28 juillet 2018.

Ces facteurs sont dus à des influences externes. Mais il existe un certain nombre de raisons physiologiques pour lesquelles l'athérome se développe. Ils deviennent:

  • déséquilibre hormonal causé par des taux élevés de testostérone dans le sang;
  • prédisposition héréditaire à l'apparition de tumeurs;
  • troubles du système endocrinien humain;
  • fibrose kystique;
  • abus de restauration rapide;
  • violation des processus métaboliques;
  • transpiration;
  • blessures résultant d'une compression incorrecte de l'acné, de la suture;
  • ménopause, qui provoque des troubles hormonaux.

Personnes en surpoids dans le principal groupe à risque. Si le patient est obèse, cela signifie une sécrétion excessive de sécrétions cutanées et de sueur. Des kystes sébacés se forment en raison de l'impossibilité d'éliminer rapidement ces excès.

Si la régularité des procédures d'hygiène n'est pas respectée, la peau est mal nettoyée, ce qui entraîne un blocage des pores de la peau. N'oubliez pas la bonne approche pour nettoyer le visage et le corps. Il est nécessaire d'acheter des produits qui ont un effet gommant pour un soin de la peau approprié.

Les symptômes de la maladie

Il n'y a pas de signes prononcés du stade précoce de développement de l'athérome. Le kyste ne cause aucun inconfort physique, étant seulement un défaut visuel. Cela ne démange pas, lorsque vous cliquez sur la formation d'un syndrome douloureux, cela n'apparaît pas, ils se tournent donc vers un médecin uniquement si l'athérome commence à augmenter de taille.

La tumeur est identifiée par palpation. Lorsqu'il est pressé, le kyste se déplace sur le côté. Cette formation est caractérisée par une structure dense, lisse, non liée à la zone de l'épiderme sous laquelle elle se trouve. Il y a un temps plus long au centre de l'éducation.

La localisation de l'athérome entraîne parfois des inconvénients. Par exemple, s'il est situé sur la paupière. Étant donné que son contenu est parfois libéré à l'extérieur, puis pénétrer dans l'œil entraîne une déficience visuelle. Il est recommandé de consulter immédiatement un médecin si l'athérome augmente de taille ou interfère avec le fonctionnement normal d'une personne.

Athérome ou cancer? 5 différences de diagnostic

Athérome ou cancer? 5 différences de diagnostic

Une bosse sur la peau ou, plutôt, une bosse, un wen apparaît souvent sans raison apparente ou d'autres symptômes. Cette formation est appelée athérome (kyste épidermique). L'athérome de la peau est une tumeur bénigne qui survient en raison du blocage du canal de la glande sébacée. Cette maladie fait souvent peur aux patients: peut-elle évoluer en cancer? Comment le distinguer d'une tumeur maligne? Consultations dermatologiques.

Athérome: causes d'apparition

Le plus souvent, les athéromes apparaissent en raison d'un manque d'hygiène de base. D'autres raisons de l'apparition de l'athérome comprennent:

Parfois, l'athérome apparaît lorsque le follicule pileux est endommagé, lorsque le follicule est bloqué pour une raison quelconque lors de l'épilation. Dans le même temps, la glande sébacée continue de sécréter de la graisse et un kyste se forme sous la peau. Une autre raison de l'apparition de l'athérome est une rupture ou une blessure de la glande sébacée. En cas de blessure, la communication de la glande sébacée avec la surface de la peau peut s'arrêter, tandis que la partie intacte restante de la glande sébacée peut continuer à produire du sébum. La décharge s'accumule dans la capsule de la glande et au fil du temps, un athérome se forme.

L'athérome se forme en raison de la formation d'une cavité fermée dans l'épaisseur du derme, constituée de l'épiderme ou de l'épithélium des follicules. La cavité est remplie de masses cornées et de production de glandes sébacées. Les kystes épidermiques sont plus susceptibles de se former à un âge moyen et jeune. Habituellement, la formation est solitaire, mais parfois la formation de plusieurs kystes est observée. La taille de la formation est de 0,5 à 5 cm, parfois plus. Ces nœuds communiquent avec la surface de la peau par des pores remplis de kératine. Avec un niveau accru d'accumulation de kératine, qui est produit par la membrane, le kyste augmente en taille. Ce type de formation kystique est localisé sur le visage, le cou, la poitrine, le haut du dos ou sur le scrotum. Dans de rares cas, plusieurs kystes se forment, dans lesquels la paroi kystique se forme à partir d'un épithélium squameux stratifié avec une couche granulaire bien formée.

La plus grande difficulté est le diagnostic différentiel de l'athérome et du lipome: à l'extérieur, les formations sont très similaires et, dans certains cas, il est possible d'établir leur apparence uniquement à l'aide d'une ponction. Les cas où l'athérome devient malin sont assez rares, cependant, afin d'éviter le risque, après le retrait du kyste, il est nécessaire de procéder à son examen histologique.

Athérome ou cancer? Comment distinguer l'athérome du liposarcome et du fibrosarcome de cinq façons

Les tumeurs malignes de nature grasse sont appelées liposarcomes et fibrosarcomes. Voici 5 différences diagnostiques entre l'athérome et le cancer.

Localisation. Les athéromes apparaissent souvent sur le visage, le dos, le cou, l'aine et d'autres parties velues du corps. Les liposarcomes sont principalement localisés profondément dans les tissus de l'articulation du genou, de la hanche ou de l'épaule. Le fibrosarcome est caractérisé par l'apparition dans l'épaisseur des muscles de la cuisse, de la ceinture scapulaire ou du cou.

Forme et taille. L'athérome est une formation arrondie aux contours nets. Son diamètre peut varier de 0,5 à 20 cm Les liposarcomes se manifestent par des infiltrats tumoraux assez importants (jusqu'à 25 cm), souvent de forme irrégulière. Les fibrosarcomes, selon le type, peuvent apparaître sous la forme d'une bosse dense et bien définie sous la peau ou d'un tubercule aux limites floues.

Densité et mobilité. L'athérome est une formation mobile élastique qui peut être à la fois douce et dense. Le liposarcome a souvent une structure lobulaire; la tumeur est molle et plastique, mobilité limitée. Fibrosarcome - solide, grumeleux, mobile.

LIRE AUSSI: CYSTES, GRANDIT ET grumeaux SUR VOTRE PEAU

Douleur. L'athérome est généralement indolore. Des sensations désagréables ne peuvent apparaître qu'après infection et suppuration. Le liposarcome à la palpation ne provoque pas non plus de sensations douloureuses. Compactage du fibrosarcome, dans la plupart des cas, douloureux, la seule exception est le sarcome infantile.

  • Peau sur infiltration. Avec l'athérome, la peau au-dessus de l'infiltrat ne change pas. Lorsqu'il est infecté, il devient rouge, gonfle, peut s'infecter ou se percer tout seul. Avec le liposarcome, les changements de la peau ne se produisent pas. Avec le fibrosarcome, la peau peut devenir brune ou bleuâtre.
  • Important: aucune des caractéristiques énumérées ne justifie l'auto-diagnostic. Le diagnostic ne se fait pas sans examen tissulaire, consultation avec un dermatologue et un oncologue, radiographie, biopsie, échographie.

    QUELLE EST LA DIFFÉRENCE DE L'ATHÉROME ET DU LIPOME?

    Il est assez difficile de cacher les excroissances qui se trouvent directement sous la peau. Ce sont des joints désagréables qui provoquent un inconfort physique et esthétique important. Nous appelions ces néoplasmes sous-cutanés graisseux, mais en fait, il existe deux types de ces maladies et ils présentent un certain nombre de différences: l'athérome et le lipome..

    Laissez-les se ressembler beaucoup, mais vous devez encore trouver comment les distinguer les uns des autres. C'est à cette question que notre article est consacré..

    L'athérome

    Il s'agit d'un néoplasme bénin qui apparaît dans les zones à transpiration accrue. Il se forme dans la couche supérieure de l'épiderme, on l'appelle aussi kyste sous-cutané. À la suite de la transpiration, la glande sébacée se bouche et un sceau apparaît autour d'elle.

    Le plus souvent, ces phoques sont localisés sur le cou, le visage, le dos, mais peuvent apparaître sur toute autre partie du corps. Elastiques au toucher, ils peuvent avoir une taille de 5 mm à plusieurs cm Une autre caractéristique de cette formation est l'indolore sous contrainte mécanique, à l'exception des spécimens enflammés. Au site de localisation, une légère inflammation peut survenir et une rougeur de la peau est observée. Dans ce cas, le néoplasme provoque un grand inconfort..

    Il est important de savoir! Ces néoplasmes sont souvent appelés wen, mais c'est une erreur. La graisse n'est qu'un lipome, car c'est ce néoplasme qui consiste entièrement en tissu adipeux.

    Lipome

    Il s'agit d'un néoplasme bénin qui peut être localisé dans tout le corps, même dans les organes internes. Les exceptions sont les mains et les pieds. Le plus souvent, une telle tumeur est localisée sur le dos, le cou et les bras. Il se compose de tissu adipeux et possède une capsule. Doux au toucher, rond ou ovale. La taille peut varier de quelques mm à 10 cm.

    Cette masse se développe très lentement et est la tumeur la plus courante qui se développe sous la peau. Le plus souvent dans la pratique médicale, il existe des cas de néoplasmes sous-cutanés de ce type. Dans de rares cas, des lipomes se trouvent dans les organes internes. Un néoplasme peut commencer à se développer après une blessure..

    En règle générale, le wen survient chez les personnes âgées. De telles formations sont très rares chez les enfants. La plupart de ces tumeurs ne nécessitent pas de traitement. Les médecins n'ont recours à la chirurgie que lorsque le néoplasme commence à causer de graves inconvénients, à bloquer la circulation sanguine ou à causer de la douleur.

    Similitudes

    Pour faire la distinction entre wen et athérome, il est nécessaire de mentionner leurs similitudes..

    • La graisse et l'athérome sont des tumeurs bénignes;
    • l'apparence est similaire;
    • les deux formations au stade initial de développement ne causent pas d'inconfort.
    • les raisons de l'apparition sont également similaires: prédisposition génétique, troubles métaboliques, exposition au stress, surcharge physique et mentale, mauvaise écologie, mauvaise alimentation;
    • ces tumeurs peuvent être enlevées par chirurgie.

    Il est important de savoir! N'essayez pas de différencier vous-même la tumeur. Même un oncologue expérimenté n'est pas toujours en mesure de le faire. Lorsque les premiers symptômes sont détectés, vous devez consulter un médecin pour des mesures de diagnostic. N'oubliez pas que ces tumeurs peuvent être très facilement confondues avec des néoplasmes malins..

    Différences

    • Il existe une différence dans les raisons du développement des deux tumeurs. Le lipome apparaît sous la glande sébacée en raison de son blocage sous la peau, il est caractérisé par l'accumulation de tissu adipeux. L'athérome est caractérisé par l'accumulation de tissu dans la capsule de la glande sébacée;
    • le wen ne s'enflamme jamais et ne pourrit pas. Pour l'athérome, ces conditions sont caractéristiques;
    • l'athérome est élastique et dense au toucher, et le lipome a une consistance molle;
    • en appuyant sur l'athérome, on a le sentiment qu'il est directement lié à la peau. Avec un effet mécanique sur le wen, le néoplasme se mélangera sur le côté;
    • l'athérome se caractérise par une croissance assez rapide par rapport à un wen;
    • dans de rares cas, mais néanmoins, un lipome peut être détecté sur les organes internes (les poumons, les reins, le foie et le cerveau souffrent plus souvent que d'autres). Pour l'athérome, ce n'est généralement pas typique;

    Il est possible de ne pas soumettre le corps à une intervention chirurgicale si le lipome ne se manifeste pas de manière agressive, ne se développe pas et ne cause pas d'inconvénients. L'athérome doit toujours être retiré, car tôt ou tard, ce néoplasme commencera sa croissance active, après quoi il deviendra enflammé et causera un inconfort important à son porteur. En cas de lipome sur les organes internes, il doit être retiré..

    Bien que l'athérome extérieur et le wen soient très similaires à un certain stade de développement, ils présentent un grand nombre de différences, vous ne pouvez donc pas les traiter comme quelque chose du même type et appliquer les mêmes méthodes de traitement.

    N'essayez pas de vous soigner dans les deux cas, car cela peut aggraver la situation. Rappelez-vous que même les médecins expérimentés ne peuvent pas déterminer la maladie sans mesures diagnostiques sérieuses (tomodensitométrie et échographie), et l'automédication est ici une véritable imprudence, car ces néoplasmes peuvent être très facilement confondus avec des tumeurs malignes..

    Liopoma ou athérome: différences caractéristiques

    Le lipome, l'athérome, l'hygrome et le dermatofibrome sont des formations sous-cutanées bénignes. Les bosses ne sont pas sujettes à la dégénérescence en cancer. Les deux types de maladies provoquent un défaut esthétique, un inconfort apparaît dans les derniers stades de développement. Déterminer - athérome ou lipome, c'est impossible sans l'utilisation de diagnostics instrumentaux.

    Mécanisme d'apparence

    La différence entre l'athérome et le lipome réside dans l'emplacement, les symptômes, les cellules qui forment la formation, l'apparence, les signes caractéristiques à l'échographie ou à l'IRM. En présence de complications, la maladie ne se prête qu'à une méthode chirurgicale de traitement. Avec un degré léger de la maladie, un traitement médicamenteux est utilisé.

    Pour confirmer le diagnostic, un examen différentiel est nécessaire, dont la mise en œuvre n'est possible que sur la base d'un établissement médical.

    L'athérome

    Tumeur bénigne de la glande sébacée de la peau.

    Facteurs provoquant le développement et déterminant la différence entre les formations:

    • transpiration excessive;
    • violation du processus de desquamation de la peau;
    • Déséquilibre hormonal;
    • une augmentation de la viscosité du secret;
    • non-respect des règles d'hygiène;
    • conditions environnementales défavorables;
    • l'utilisation de médicaments qui rétrécissent les canaux de la glande sébacée.

    Apparence: forme arrondie, lisse, mobile. A des limites claires. La différence entre les maladies est la présence d'un trou dans le conduit de la glande.

    La condition n'est pas dangereuse pour la vie humaine, mais le développement d'une infection bactérienne peut provoquer un abcès, accompagné de douleur, de fièvre, d'hyperémie de la peau autour de la zone touchée. Les phoques sébacés sont capables de s'ouvrir spontanément, ce qui entraîne une décharge de pus, de sébum.

    La différence réside dans le contenu de la tumeur - un mélange de sébum et de fragments d'épiderme. Les tailles peuvent atteindre 40 à 50 mm de diamètre.

    À un stade avancé de la maladie, la chirurgie est utilisée. Des méthodes peu invasives de pelage du sceau sont utilisées. Après le retrait, le risque de développer un processus inflammatoire est minime. Les cicatrices ne se forment pas.

    Lipome

    Une masse bénigne située dans la couche sous-cutanée ou sur les organes internes. La structure du lipome est douce, il n'y a pas de douleur à la palpation. La différence entre l'athérome et le wen est la compression causée par l'augmentation.

    La cause de l'apparition de lipomes est associée à une prédisposition héréditaire et à une violation du métabolisme lipidique. L'histologie révèle des cellules graisseuses inchangées.

    Facteurs contribuant à l'apparition du processus pathologique:

    • les maladies endocriniennes;
    • Déséquilibre hormonal;
    • alcoolisme;
    • caractéristiques de l'immunité.

    L'observation dynamique est indiquée pour les petites tailles. Avec une augmentation de la tumeur, des signes de compression des organes voisins, l'ablation chirurgicale d'un wen avec une capsule est indiquée.

    Quelle est la différence entre le lipome et l'athérome

    Le trait unificateur des maladies: la nature bénigne de la formation et la croissance insignifiante. La différence entre l'athérome et le lipome est déterminée par la localisation, la forme, la composition et d'autres paramètres..

    SigneL'athéromeLipome
    LocalisationCouche cutanéeTissu sous-cutané, organes internes
    DimensionsAtteint 4-5 cmPeut atteindre deux kilogrammes
    CompositionLe sébum, éléments de l'épithéliumTissu adipeux inchangé
    Adhésion à la peauEmplacement: profondément dans la peauEst absent
    La formeSphériqueDivers, jusqu'à diffus et étiré entre les fibres musculaires.
    CouleurGris sale, chair.Marron jaunâtre.
    La capacité d'ouvrir spontanémentPeut-être avec le développement d'un processus inflammatoire. Le pus est libéré, un mélange de sébum et de cellules épidermiquesLorsqu'il est localisé sur les organes internes, il est impossible
    Risque de malignitéEst absentFaible probabilité de dégénérescence en liposarcome
    CompressionEst absentPour les tailles supérieures à 4-5 cm.
    Application de techniques mini-invasivesProcédure laser, destruction des ondes radioPeut-être avec localisation sous-cutanée. La bosse formée sur les organes internes n'est éliminée que par la méthode de la chirurgie à large bande
    Formulaire de traitementAmbulatoireHôpital
    ComplicationsDéveloppement d'un abcèsCompression, nécrose tissulaire, altération de la conduction nerveuse. Changement dans le travail du système corporel.

    Est-il possible d'identifier les maisons par leur apparence

    Avec une petite taille du lipome, il n'y a aucun symptôme. Les formations sur les organes internes ne présentent pas de signes caractéristiques ni de différence dramatique par rapport aux autres tumeurs. Le tableau clinique est similaire au processus inflammatoire de différents systèmes humains..

    Les athéromes peuvent ressembler à des fibromes. La différence des pathologies réside dans la nature des tissus, des manifestations.

    La conclusion sur les cellules du compactage, la nature de l'origine peut être faite grâce à l'examen histologique d'échantillons de tissus issus de la biopsie diagnostique ou après résection.

    Caractéristiques du diagnostic de l'athérome et du wen

    Pour déterminer l'athérome, un examen médical suffit. La principale différence est la présence d'un gonflement de l'orifice de la glande sébacée. Pour confirmer la nature de la formation, une analyse histologique du sceau retiré est effectuée. Peut-être la nomination d'une échographie, d'une IRM pour confirmer les hypothèses de l'oncologue ou du chirurgien.

    Lorsqu'un wen est localisé sur les organes internes, un examen complet est nécessaire avec la participation de médecins de différentes spécialisations.

    1. En cas de maladie rénale, une consultation avec un urologue, un néphrologue est prescrite.
    2. Pour une tumeur au sein - un gynécologue, mammologue.
    3. Lorsqu'il est formé dans le foie - un gastro-entérologue.
    4. Avec compactage de la colonne vertébrale - un neuropathologiste, neurochirurgien.

    Les diagnostics excluent les conditions de genèse inflammatoire. La liste obligatoire des activités comprend l'échographie, l'IRM.

    La différence entre l'athérome et le wen est significative. L'automédication entraîne des conséquences - infection secondaire, nécrose d'organe avec lipomatose étendue.

    Élimination du lipome, élimination de l'athérome, quelle est la différence entre le lipome et l'athérome et doivent-ils être supprimés?

    Le lipome et l'athérome cutané sont deux types courants de néoplasmes bénins. Ils nécessitent une attention extrêmement particulière pour eux-mêmes, car dans certains cas (bien que, heureusement, pas souvent) ils peuvent dégénérer en tumeurs malignes. L'apparition de l'athérome peut ne pas éveiller les soupçons - au début, cela ne cause généralement pas beaucoup d'inconvénients. Cependant, même si la tumeur n'est pas douloureuse, vous devriez toujours consulter un médecin. Souvent, un wen (lipome) sur le cou ou le cuir chevelu augmente progressivement de taille, dans ce cas, vous devez consulter un médecin de toute urgence - le néoplasme devra être examiné pour déterminer s'il existe un risque de développer un cancer.

    Le lipome et l'athérome sont souvent similaires extérieurement, et les patients ne les distinguent souvent pas les uns des autres, les définissant sous le nom général «wen». Essayons de comprendre quelle est la différence entre un lipome et un athérome, ainsi que ce qu'il faut faire si vous avez l'une de ces formations.

    Lipome

    C'est une masse bénigne de tissu adipeux. En fait, il s'agit d'une accumulation locale de tissu adipeux sous la peau. Le lipome appartient aux tumeurs bénignes, bien que dans de rares cas, un liposarcome puisse se développer sous son masque - une formation maligne.

    Les lipomes se manifestent sous la forme de formations sous-cutanées souples-élastiques, mobiles, indolores, pouvant augmenter lentement en taille. La peau sur les lipomes n'est pas modifiée et se déplace facilement sur eux. Les petits lipomes ne sont pas du tout visibles, ils ne peuvent être détectés que par palpation. Les lipomes plus gros se présentent sous la forme de "bosses" arrondies ou ovales. Les tailles des lipomes sont très variables - de 1 à 2 cm à 20 cm ou plus. Les lipomes ne deviennent jamais enflammés ou suppurés.

    L'athérome

    L'origine de l'athérome est fondamentalement différente de celle des lipomes. L'athérome se développe à partir des glandes sébacées de la peau. Pour diverses raisons, le conduit de la glande se bouche, le secret s'accumule dans la glande, qui commence progressivement à grossir. L'athérome est défini comme une petite formation (de 0,5 à 2 à 3 cm), qui s'élève toujours légèrement au-dessus de la peau et y adhère toujours (c'est-à-dire que la peau sur l'athérome ne bouge pas), peut se développer lentement. L'athérome a toujours une capsule, contient des masses athéromateuses qui ressemblent à du bacon écrasé.

    Car l'athérome est relié à l'environnement externe par un conduit, il y a toujours un risque qu'il soit infecté par le conduit et une suppuration se produira. Dans cette situation, dans la zone de l'athérome auparavant «calme», une douleur modérée apparaît, la formation augmente rapidement (en quelques jours) de taille, des rougeurs apparaissent autour d'elle et la température corporelle peut augmenter. La suppuration de l'athérome nécessite une intervention chirurgicale urgente.

    Symptômes

    Déterminer le problème dans les deux cas n'est généralement pas difficile..

    mobiles et indolores, les tailles peuvent aller de quelques millimètres à 10-15 cm;

    au toucher - pâteux ou dense;

    non soudé à la peau - la peau se déplace facilement sur la formation;

    ne devient jamais enflammé - c.-à-d. sur le lipome, il n'y a pas de rougeur de la peau, de gonflement.

    Le plus souvent, les lipomes sont situés sur les membres, la tête et le tronc, presque jamais sur le visage.

    Symptômes de l'athérome:

    Éducation sous la forme d'un tubercule, indolore, mobile, soudé à la peau, vous pouvez souvent voir l'ouverture du canal excréteur de la glande. Le plus souvent, la «bosse» se situe sur les zones du corps où il y a des poils: sur le visage, le cuir chevelu, les organes génitaux, les jambes, le dos, et se trouve sur le visage. En cas d'apparition d'un athérome purulent, la formation augmente en taille en quelques jours, la peau de la zone touchée peut devenir rouge et devenir douloureuse, et la température peut également augmenter.

    Traitement

    Maintenant que nous avons compris la différence entre le lipome et l'athérome, passons à la question suivante: est-il nécessaire de supprimer le lipome ou de supprimer l'athérome? Pour commencer, le traitement conservateur du lipome, ainsi que le traitement de l'athérome, n'est absolument pas prometteur. De plus, l'effet agressif sur ces formations par divers moyens «folkloriques» peut provoquer une suppuration de l'athérome, ainsi qu'une tumeur maligne (malignité) du lipome.

    Les approches tactiques du traitement du lipome sont les suivantes: si le lipome est petit (2-3 cm), ne se développe pas et ne cause aucun inconvénient (ne frotte pas contre les vêtements, n'est pas un défaut cosmétique, etc.), il ne peut pas être retiré. En cas de croissance (et surtout rapide), il vaut mieux opter pour une opération. Si le lipome se développe, il devra encore tôt ou tard être retiré, mais il est préférable de le faire tant qu'il est petit afin d'éviter les grandes incisions et le traumatisme de l'intervention. Tout lipome retiré doit être référé pour un examen histologique (microscopique).

    Quant à l'athérome, il est recommandé de l'enlever dans tous les cas, car la pratique montre que tôt ou tard ils s'infectent, et lors d'une intervention chirurgicale sur fond d'inflammation, il n'est pas toujours possible de retirer complètement la capsule d'athérome, qui est lourde de rechute (réapparition de l'éducation). De plus, lors de la suppuration, la plaie n'est presque jamais suturée, elle guérit par intention secondaire, ce qui conduit souvent à la formation d'une cicatrice rugueuse. Si, après l'ablation de l'athérome, il s'avère que la formation n'a pas de capsule et ne contient pas de masses athéromateuses, elle doit être envoyée pour un examen histologique pour exclure le dermatosarcome, qui ressemble parfois à un athérome..

    Pour résumer tout ce qui précède, nous pouvons dire:

    1. Le lipome et l'athérome sont des formations bénignes de nature différente - un lipome consiste simplement en un tissu adipeux altéré et un athérome - d'une glande sébacée avec une capsule remplie de sécrétion - des masses athéromateuses de type graisse.
    2. Conservateur, incl. les remèdes populaires, le traitement du lipome, ainsi que le traitement de l'athérome sont absolument inefficaces et souvent nocifs.
    3. Un petit lipome (2-3 cm) ne peut pas être opéré, mais observé. En cas de croissance, ainsi qu'en cas d'inconfort, une intervention chirurgicale pour enlever le lipome est indiquée.
    4. L'élimination de l'athérome est toujours souhaitable, car ils ont tendance à grossir et à s'infecter.
    5. Si vous trouvez une masse sous-cutanée en vous-même, vous devez consulter un médecin, car sous le masque d'un lipome ou d'un athérome, d'autres formations peuvent se développer - dermatosarcomes, liposarcomes, hygromes, lymphadénites, etc..

    Docteur Elshansky I.V. depuis de nombreuses années, est engagé dans le diagnostic et le traitement chirurgical des excroissances bénignes de la peau et des tissus sous-cutanés.

    Élimination du lipome, élimination de l'athérome - coût des services

    Un serviceCoût, frotter)
    Consultation avec un chirurgien (Ph.D.) lors du premier rendez-vous1500
    Élimination du lipome, élimination de l'athéromeà partir de 2500 *
    Élimination du lipome ou de l'athérome par la méthode des ondes radioà partir de 2900 *

    * - le prix dépend de la taille et du lieu de l'enseignement

    Lors de la suppression de plusieurs entités, il est possible de proposer une remise.

    L'opération est le plus souvent réalisée le jour du traitement.

    Adresse de la clinique: Moscou, Milyutinsky per., 15.

    Les directions détaillées peuvent être trouvées ici.

    Pour prendre rendez-vous avec le Dr Elshansky Igor Vitalievich, vous devez appeler

    Prenez rendez-vous de 9h00 à 20h00 tous les jours. Les heures de réception peuvent être trouvées ici.

    Moscou, Milyutinsky par.

    Vous avez posé une question sur l'athérome - je réponds

    Bonjour. Comme vous l'avez déjà compris à partir du titre, le sujet de l'article d'aujourd'hui est l'athérome. Son traitement, son diagnostic, sa différence avec les autres néoplasmes de la peau et du tissu sous-cutané. Mais la conversation sur l'athérome sera sous une forme inhabituelle.

    Nous parlerons de cette tumeur bénigne - l'athérome - sous forme de "question - réponse".

    Imaginez, vous venez chez le médecin et demandez quel genre de bosse est sur votre tête? Le médecin dit que c'est un athérome. Eh bien, en cours de route, vous commencez à poser des questions, de quel type d'athérome s'agit-il, d'où vient-il, que faire avec, etc. etc.

    Question: Qu'est-ce que l'athérome et d'où vient-il?

    L'athérome est une excroissance cutanée bénigne (kyste). Cela se produit lorsque le canal de la glande sébacée est bloqué (voir photo).

    Traduit du grec athera - gruel, oma - tumeur.

    L'athérome peut se développer sur presque n'importe quelle partie de la peau, tant chez les femmes que chez les hommes. Se produit plus souvent là où il y a de nombreuses glandes sébacées. Et c'est le visage (parotide, derrière l'oreille, le menton, le contour des yeux), le cuir chevelu, le dos, le périnée, les organes génitaux, les zones axillaires.

    Les raisons de l'apparition de l'athérome ne sont pas entièrement connues, mais les principales sont une augmentation des traumatismes cutanés, des troubles hormonaux, une augmentation de la transpiration, à la suite de laquelle le conduit excréteur de la glande sébacée est obstrué par l'épithélium, la "saleté", etc. Et dans des conditions aseptiques, lorsqu'il n'y a pas de sortie de graisse, elle (le contenu sébacé) commence à s'accumuler lentement dans la glande sébacée elle-même, qui augmente progressivement en taille.

    Si le kyste n'est pas infecté, il n'y a pratiquement pas de douleur dans l'athérome. L'homme cherche un médecin avec un problème purement esthétique.

    Question: À quoi ressemble un athérome, avec quelles formations il peut être confondu?

    Réponse: L'athérome se présente sous la forme d'une formation ronde, mobile, douce ou étroitement élastique avec des contours nets dépassant au-dessus de la peau, indolore. La peau sur l'athérome n'est pas modifiée, ne se plie pas en pli.

    Les tailles d'athérome varient de quelques millimètres à simplement gigantesques, parfois jusqu'à 10-20 cm de diamètre (il peut y en avoir plus).

    Et ce n'est pas un athérome. C'est déjà un gros lipome.

    Il est nécessaire de différencier l'athérome avec un lipome, un fibrome, une hypertrophie des ganglions lymphatiques et parfois d'autres formations. Par conséquent, il est parfois nécessaire de consulter à la fois un dermatologue et un oncologue..

    Une échographie de la formation, un examen histologique de la tumeur elle-même ou en ponctuer peut aider au diagnostic.

    L'athérome enlevé est toujours arrondi, de couleur gris blanchâtre, toujours dans la capsule. La coupure à l'intérieur de la capsule contient des masses blanchâtres ressemblant à du caillé et ressemblant à de la graisse.

    Mais cette "économie" ne s'ouvre. De plus, la coupe sera grande.

    Question: Les athéromes peuvent-ils s'infecter? Quel traitement est alors effectué?

    Réponse: Oui, les athéromes sont très souvent infectés et suppurés. Cela se manifeste par l'apparition de douleurs dans la formation, des rougeurs et un épaississement de la peau au-dessus, la température corporelle augmente. Parfois, dans une telle situation, l'athérome peut lui-même percer avec la libération de masses de fromage liquides, du pus à l'odeur très désagréable. Après l'ouverture de l'abcès, la personne malade va mieux et, s'il s'auto-traite, le processus aigu s'arrête et une amélioration se produit.

    Mais le patient ne se débarrasse pas de l'athérome, ce ne sont que des sensations subjectives. Après un certain temps, l'athérome recommencera à se développer.

    Lorsque l'abcès lui-même ne s'ouvre pas, il est impératif de consulter un chirurgien. Lui seul pourra évaluer la situation et adopter les bonnes tactiques pour traiter l'athérome: 1) soit il enlèvera l'athérome entièrement avec une capsule, soit 2) il n'ouvrira que l'abcès et ensuite il faudra traiter une plaie purulente.

    Question: Quelles sont les principales méthodes de traitement de l'athérome?

    Réponse: Si vous avez vraiment un athérome, son traitement n'est que opératoire. Aucun remède populaire ne peut le «dissoudre».

    Le plus souvent, le traitement chirurgical est effectué sous anesthésie locale. Bien que, selon la taille et l'emplacement de l'athérome, une anesthésie générale (anesthésie) puisse également être utilisée.

    Les principales méthodes de traitement chirurgical:

    - excision de l'athérome avec un scalpel avec suture;

    - laser (à l'aide d'un laser, le tissu modifié est évaporé);

    - méthode par ondes radio (à peu près identique à un laser, seulement vous n'avez pas besoin d'épiler les poils sur le site de la chirurgie).

    Élimination correcte de l'athérome - avec la capsule

    En principe, toutes les méthodes sont bonnes, mais il ne faut pas oublier ce qui suit. Il est nécessaire de retirer l'athérome à l'avance, alors qu'il est petit et non enflammé. Ce n'est que dans ce cas qu'il est possible d'éviter les complications dans la période postopératoire et d'obtenir un effet cosmétique maximal..

    Si l'opération est effectuée comme prévu, elle ne dure pas longtemps. En fonction de la taille de l'athérome et de sa localisation, le traitement peut être effectué à la fois en ambulatoire et à l'hôpital. Après l'opération, l'athérome lui-même est envoyé pour un examen histologique..

    Question: Et il arrive que l'athérome dégénère en cancer?

    Réponse: Dans ma pratique, je n'ai pas observé cela. Bien que le développement d'une telle option ne puisse être exclu.

    Et c'est l'athérome derrière l'oreille

    Question: Je serre très souvent de petites formations avec un contenu gras sur mon visage (dos, tête). C'est correct?

    Réponse: Non, pas juste. Premièrement, par cette méthode, vous ne vous débarrasserez pas de la maladie et, deuxièmement, lorsque l'infection se joindra, vous obtiendrez une suppuration de l'athérome avec le développement d'un abcès, du phlegmon. En général, il est strictement interdit de presser quoi que ce soit sur le visage. Je sais que beaucoup de femmes aiment faire ça..

    Question: Y a-t-il plusieurs athéromes?

    Réponse: Oui, il y en a. Leur traitement n'est également qu'opérationnel. Bien qu'il y ait des cas où les athéromes réapparaissent, mais déjà dans d'autres endroits.

    Dans ce cas, le diagnostic doit être vérifié au microscope. S'il s'agit d'un athérome, le traitement est rapide. Si nous parlons de kystes dermoïdes, alors le traitement est différent (par exemple, cure thermale avec boue, physiothérapie, changement de régime, etc., consultez un dermatologue).

    L'athérome a été ouvert. Si tu pouvais imaginer quelle odeur.

    Question: J'ai eu l'athérome enlevé de manière opératoire, mais six mois plus tard, il a recommencé à pousser au même endroit. Quelle est la raison?

    Réponse: La raison est très probable que pendant l'opération, un morceau de la capsule d'athérome est resté dans la plaie, à partir de laquelle le kyste a recommencé à se développer plus tard.

    Dans de tels cas, il est nécessaire de répéter l'opération - excision de l'athérome avec les tissus environnants. C'est une excision, pas une exfoliation de l'athérome.

    Question: Racontez-nous un cas intéressant de votre pratique.

    J'essaierai. Il y a 5 à 7 ans, une femme sur une civière a été amenée à l'hôpital en ambulance. La grand-mère a 96 ans. À côté d'elle se trouve la petite-fille qui pleure, qui, d'une main, une sorte de tissu, couvre les cheveux ensanglantés de la grand-mère sur sa tête.

    Je demande ce qui s'est passé? Selon la petite-fille, une "bosse" se développe sur la tête depuis très longtemps, et assez grande. Il y a environ 2-3 mois, un examen ambulatoire a été effectué. La radiographie du crâne a révélé un défaut dans les os de la voûte crânienne juste en face de la formation, la connexion de la tumeur avec le cerveau n'est pas exclue.

    La grand-mère est tout à fait adéquate, rien ne l'inquiète particulièrement, à part l'éducation sur sa tête. Eh bien, qui à cet âge décidera d'une opération majeure, surtout si elle est liée au cerveau?

    Les proches ont décidé de ce qui allait se passer et ont décidé de tout laisser tel quel.

    Alors, revenons au début. Il y a quelques jours, ma grand-mère a développé une plaie sur la tumeur d'environ 1,5 cm de diamètre. Lors du peignage des cheveux, la croûte s'est envolée et des saignements sévères de la plaie se sont ouverts.

    Au moment de mon examen: le patient est pâle, conscient. La pression artérielle est très basse. Hémoglobine 60 g / l (la norme est de 130-150 g / l). Dans la région pariétale de la tête, une formation ronde en forme de tumeur de 20 x 15 x 10 cm est déterminée, au centre de la formation une plaie ronde, d'environ 2 x 2 cm, "pénètre" profondément dans la tumeur et du sang de couleur sombre est modérément libéré à travers la plaie.

    Que faire? J'appelle le réanimateur, il commence la thérapie par perfusion et je décide de procéder à l'opération (avec le consentement de la patiente et de ses proches).

    Je décide de réviser la tumeur et, si possible, de l'enlever, sinon la grand-mère mourra simplement du saignement en cours. Mais le patient a 96 ans.

    Il a commencé un traitement chirurgical sous anesthésie locale. Le lien entre la tumeur et le cerveau était des plus effrayants. Mais lentement, petit à petit, j'ai excisé toute l'éducation (Dieu merci!) Et n'ai trouvé aucun défaut dans les os du crâne.

    Il a laissé la blessure et, imaginez, grand-mère est rentrée chez elle 12 jours plus tard, bien vivante. Plus tard vint la conclusion histologique: l'athérome. C'est comme ça que ça se passe.

    2-3 mois après l'opération, j'ai vu la petite-fille de ce patient. Grand-mère demande à enlever la bosse sur sa tête, mais à un autre endroit et veut que je le fasse...! Je n'ai rien dit...

    La santé à tous. prenez soin de vous.

    Conseil

    Si vous avez une formation ressemblant à une tumeur qui vous embarrasse sur votre peau, il n'est pas nécessaire d'attendre quelque chose. Contactez les médecins à temps, sinon il peut être difficile de faire quelque chose plus tard, si quelque chose peut être fait du tout.

    Et n'oubliez pas les commentaires, posez vos questions. Mais d'abord je vous conseille de lire les pages "A propos du site" et "Contacts".

    La santé pour nous tous.

    Sincèrement A.S. Podlipaev

    Les recommandations sont données à titre informatif uniquement et sont préliminaires et informatives..

    Sur la base des recommandations reçues, veuillez consulter votre médecin, notamment pour identifier d'éventuelles contre-indications! La réception des médicaments recommandés est possible UNIQUEMENT DANS LES CONDITIONS DE LEUR BONNE TOLÉRANCE DU PATIENT, EN CONSIDÉRATION DE LEURS EFFETS SECONDAIRES ET CONTRE-INDICATIONS!

    Abonnez-vous et soyez les premiers informés du nouvel article du site. + Cadeau

    remercier!

    Vous avez rejoint avec succès notre liste d'abonnés! Accédez à votre boîte de réception, ouvrez un e-mail de ma part et confirmez votre abonnement. Fermer cadeau!

    Article Précédent

    Test sanguin pour le lymphome

    AdresseMétroTéléphone