Principal
Cirrhose

Ascite en oncologie

Dans certaines maladies, le liquide des vaisseaux commence à transpirer dans l'espace péricellulaire. L'ascite de la cavité abdominale en oncologie indique la progression de la maladie ou la présence de complications. Elle s'accompagne d'une augmentation du diamètre de l'abdomen, de son pâturage, de l'apparition de vergetures ou de varicosités sur la peau. Il peut n'y avoir aucune sensation douloureuse. Le traitement consiste à drainer la cavité abdominale en plaçant un tube spécial relié à un récipient pour libérer l'exsudat.

Le pronostic est favorable si les symptômes sont détectés en temps opportun et le traitement est commencé immédiatement. Mais si le médecin et le patient lui-même les ignorent, les complications peuvent être fatales..

Causes d'occurrence

L'ascite en oncologie apparaît à la suite de l'effet combiné de ces facteurs:

  • Cancer des ovaires. Les néoplasmes malins des glandes reproductrices féminines s'accompagnent d'un épanchement intra-abdominal dans la moitié des cas.
  • Carcinomatose intestinale. En raison de l'adhérence directe des intestins au péritoine, ce dernier commence à produire de l'exsudat.
  • L'apparition d'une stagnation dans les limites des canaux lymphatique et veineux. Ils s'accompagnent d'une augmentation de la pression hydrostatique dans ces vaisseaux..
  • Formations dans les glandes mammaires. Le cancer du sein s'accompagne également d'une augmentation du volume abdominal.
  • Carcinomes de l'estomac, du foie et du pancréas. Tous ces organes appartiennent au tractus gastro-intestinal et leurs pathologies contribuent à la production excessive de liquide entrant dans la cavité abdominale.
  • Lymphome intra-abdominal. C'est une tumeur maligne des ganglions lymphatiques et des vaisseaux sanguins..
Retour à la table des matières

Symptômes cliniques

L'ascite maligne dans le cancer s'accompagne des symptômes caractéristiques suivants:

  • Dyspnée. Le volume de l'abdomen augmente, le liquide «soutient» le diaphragme par le bas, ne permettant pas aux poumons de se dilater complètement.
  • Toux. Elle est provoquée par la congestion des vaisseaux et des tissus pulmonaires. La pneumonie secondaire peut se chevaucher.
  • Agrandissement de l'abdomen. Son diamètre peut doubler et même tripler.
  • Insuffisance cardiaque. Manifesté par une tachycardie et une arythmie, dans lesquelles le cœur semble palpiter dans la poitrine.
  • Jaunissement de la peau. Apparaît en raison d'une augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang en raison d'une altération de l'activité hépatique.
  • Veines d'araignée et petite éruption cutanée ponctuée. Apparaissent avec des dysfonctionnements du système de coagulation sanguine.
  • Gonflement des membres inférieurs. Ils apparaissent en raison d'une diminution de la pression artérielle oncotique. Ce symptôme se produit lorsque la concentration de protéines plasmatiques diminue..
  • Dyspepsie. Les phénomènes dyspeptiques consistent en une sensation de satiété dans l'épigastre, des éructations d'air ou des aliments mangés.
Retour à la table des matières

Diagnostic des complications

Afin de poser un diagnostic, le patient subit de telles méthodes d'examen objectives, de laboratoire et instrumentales:

  • Percussion. En tapotant sur la paroi abdominale antérieure, un son caractéristique se fait entendre. On dirait qu'ils ont battu le tambour.
  • Palpation. Un écoulement de liquide dans la cavité abdominale est palpable. Il s'agit d'un exsudat ascitique..
  • Analyse sanguine générale. Il montre une forte diminution de la concentration en protéines. Lorsqu'une infection bactérienne est attachée, une leucocytose peut survenir. Une accélération de la sédimentation érythrocytaire est souvent observée.
  • Biochimie du sang. Avec lui, il y a une augmentation de toutes les enzymes hépatiques, une augmentation de la bilirubine directe et indirecte.
  • Examen échographique des organes abdominaux. Sur le moniteur, le médecin remarquera une énorme zone hyperéchogène. C'est le liquide, l'exsudat.
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée. Ces méthodes instrumentales de haute précision permettent d'identifier la localisation du néoplasme malin primaire et le degré de sa métastase..
Retour à la table des matières

Traitement de l'épanchement d'ascite

En présence de tels symptômes cliniques, il est nécessaire d'établir un foyer principal. Lorsqu'un néoplasme malin est détecté, ils commencent à le traiter. Pour cela, des médicaments chimiothérapeutiques sont utilisés, présentés par des cytostatiques et des médicaments ciblés. L'irradiation du cancer et des métastases est également recommandée. Dans les cas graves, la chirurgie est réalisée avec un retrait partiel ou complet de l'organe affecté. Toutes les mesures décrites font partie intégrante de la thérapie complexe de l'ascite. Sans eux, l'élimination du liquide de la cavité abdominale n'aura aucun sens, car son volume sera renouvelé en raison de la poursuite de l'exsudation. Des drains sont placés dans l'abdomen pour réduire l'épanchement. Grâce à eux, l'exsudat est transporté dans un récipient..

Pourquoi le liquide dans l'estomac est-il dangereux??

Le péritoine est formé de deux feuilles adjacentes l'une à l'autre - pariétale et viscérale. Les deux produisent une certaine quantité de liquide, qui peut s'accumuler et perturber l'activité des organes voisins..

L'ascite dans le cancer lui-même est dangereuse en ce qu'elle peut être accompagnée d'une suppuration - péritonite. Il s'agit d'une inflammation généralisée de tous les organes de la cavité abdominale avec une augmentation de la température à la fièvre et une décompensation rapide de l'état du patient. En outre, la présence d'un épanchement ascitique s'accompagne souvent d'une cirrhose du foie. Il s'agit d'une lésion grave des hépatocytes, dans laquelle se produisent leur nécrose et leur perte complète de fonction..

Recommandations préventives et pronostic

Avec de telles complications de néoplasmes malins, les personnes ne vivent pas longtemps si elles sont détectées tardivement et non traitées. Si le diagnostic est posé à temps et que le schéma posologique correct est prescrit, le pronostic s'améliore. Afin de prévenir la formation maligne et ses complications, il faut recommander au patient une alimentation correcte, une activité physique modérée et le rejet des mauvaises habitudes. Il est nécessaire d'exclure du régime tous les aliments contenant des composants synthétiques. Ceux-ci comprennent les colorants, les stabilisants et les conservateurs. Tout stress psychologique doit également être minimisé..

Ascite en oncologie

L'ascite en oncologie est une accumulation pathologique de liquide dans le péritoine, qui se développe comme une complication de tumeurs cancéreuses dans le tractus gastro-intestinal, les poumons, le foie, la glande mammaire ou les ovaires. Cette maladie commence à se développer aux stades 3 et 4 du cancer. L'ascite peut être fatale.

Étiologie

L'ascite en oncologie se développe en raison de la destruction des ganglions lymphatiques. Autrement dit, dans une certaine zone, le drainage lymphatique est perturbé. De plus, lors d'une maladie, les cellules cancéreuses se propagent dans tout l'organe, ce qui aggrave l'état du patient..

La pathologie peut provoquer non seulement une accumulation excessive de liquide dans la cavité, mais également une augmentation de la pression intra-abdominale, en raison de laquelle le diaphragme se déplace vers la poitrine.

Dans de rares cas, la maladie se développe dans la période postopératoire. Parfois, une complication dans la cavité abdominale se forme en raison d'un cours de chimiothérapie, au cours duquel le corps devient intoxiqué.

En plus de ces sources de formation de la maladie, les médecins en attribuent plusieurs autres aux facteurs étiologiques:

  • placement serré des plis abdominaux les uns aux autres;
  • un grand nombre de vaisseaux sanguins et lymphatiques;
  • pénétration de cellules atypiques pendant la chirurgie;
  • invasion de la tumeur en dehors du péritoine.

Classification

L'ascite en oncologie a trois stades de développement:

  • transitoire - pas plus de 400 ml de liquide ne se sont formés dans le péritoine;
  • modéré - environ 5 litres de substance aqueuse;
  • tendu - environ 20 litres de liquide accumulés dans le péritoine.

Symptômes

Dans les premiers stades, l'ascite abdominale en oncologie se manifeste sous la forme d'un petit abdomen, qui s'étale si le patient ment, et s'il est debout, il pend. Dans les derniers stades de l'ascite, l'abdomen augmente considérablement, quelle que soit la position du corps, il ressemble à un dôme. En même temps, la peau s'étire et commence à briller.

En plus des manifestations externes, la pathologie présente des symptômes généraux:

  • malaise;
  • respiration difficile;
  • dyspnée;
  • rapide plus riche;
  • douleur sévère;
  • sensation d'un abdomen élargi;
  • la nausée;
  • brûlures d'estomac.

Diagnostique

En fonction de l'emplacement de la tumeur, l'oncologue peut prédire quelles complications il y aura.

Tout d'abord, un examen physique détaillé est effectué avec palpation de l'abdomen et clarification de l'histoire générale. Les études instrumentales sont nécessairement attribuées:

Le médecin prescrit un traitement après réception de tous les résultats du test..

Traitement

Le traitement de l'ascite en oncologie est complexe et dépend du stade de développement du processus oncologique. La pharmacothérapie comprend la prise de ces médicaments:

  • les diurétiques;
  • anti-inflammatoire;
  • diurétiques.

Quant à l'intervention opérable, la laparocentèse est utilisée. Il s'agit d'une méthode de traitement radicale, au cours de laquelle l'excès de liquide est extrait du péritoine en perforant les parois de l'organe. Après l'opération, le patient reçoit une injection de plasma ou d'une solution d'albumine, ce qui compensera la perte de protéines. À la fois, le médecin ne peut pas pomper plus de 5 litres, il pratique donc souvent l'installation d'un cathéter pour éliminer davantage le liquide..

La laparocentèse ne peut pas être réalisée en présence de tels processus pathologiques:

  • maladie adhésive des organes abdominaux;
  • flatulences sévères;
  • période de récupération après la chirurgie.

En ce qui concerne la chimiothérapie pour l'ascite, dans certains cas, un tel traitement peut aider à faire face à la maladie. Étant donné que la maladie de la cavité abdominale se développe à partir du processus oncologique, le médecin peut référer le patient à une chimiothérapie répétée. Cette méthode ne peut être utilisée que si le patient n'a pas de contre-indications.

Le régime alimentaire est un élément important du succès du traitement de l'ascite dans le cancer. Dans le menu du patient, il est nécessaire de réduire le nombre de plats avec du sel de table et de minimiser l'utilisation de tout liquide.

Dans l'alimentation du patient, vous pouvez ajouter progressivement des produits contenant du potassium:

  • épinard;
  • carotte;
  • pomme de terre au four;
  • pois frais;
  • Abricots secs;
  • raisins secs;
  • pamplemousse;
  • asperges;
  • gruau d'avoine.

Le régime alimentaire du patient doit être combiné afin de ne pas aggraver la maladie sous-jacente.

Prévoir

L'ascite dans le cancer de l'estomac peut être mortelle. En général, le pronostic d'une telle maladie ne sera pas favorable. Un patient peut avoir une pleurésie, c'est-à-dire que le liquide s'accumule non seulement dans le péritoine, mais également dans les poumons.

Combien de temps ils vivent avec une telle complication est assez difficile à dire, car tout dépend du stade de développement de la maladie, de l'histoire générale et des indicateurs cliniques du patient. Selon les statistiques, seulement 50% des patients survivent avec l'hydropisie de l'abdomen dans les 2 ans, mais avec un traitement rapide.

Traitement de l'ascite (hydropisie) en oncologie. Traitement des ascites pour le cancer. Nouveaux traitements pour l'ascite.

Test d'ascite - le mouvement du fluide lorsque la position du patient change. L'emplacement préféré pour la paracentèse est dans le quadrant inférieur gauche. La zone médiane n'est pas considérée comme sûre en raison de l'artère épigastrique dans cette région.

L'ascite maligne est une maladie en phase terminale dans une variété de cancers et est associée à un mauvais pronostic.

Une ascite à développement rapide, c'est-à-dire l'accumulation de liquide dans l'abdomen (d'où le deuxième nom de la maladie - hydropisie), peut être un signe de cancer du péritoine, du foie ou des ovaires. Dans le même temps, les ganglions lymphatiques affectés par le cancer cessent de retirer la lymphe de l'espace rétropéritonéal, provoquant non seulement un remplissage de l'abdomen avec du liquide, mais également une augmentation significative de la pression dans celui-ci.

Chez les patients présentant une ascite légère, en particulier avec une paroi abdominale flasque, l'abdomen est aplati en position couchée en raison de la saillie dans les régions latérales (ventre de grenouille), et en position debout, il y a une augmentation du volume et un affaissement du bas de l'abdomen en raison du mouvement de liquide dans la cavité abdominale. Avec une grande ascite prononcée, l'abdomen, quelle que soit la position du corps, a une forme en dôme, sa peau devient lisse, brillante, amincie et sèche, le nombril est lissé voire fait saillie.

Une ascite sévère aggrave considérablement la santé, entraîne une gêne abdominale, un essoufflement, une sensation de satiété précoce et la formation d'une hernie ombilicale. La grande ascite soutient fortement le diaphragme, ce qui rend la respiration difficile, exerce une pression sur la vessie et rend la digestion difficile en comprimant l'estomac et en rendant difficile le mouvement des matières fécales. La situation est compliquée par le fait que l'abdomen est la jonction du système lymphatique des membres inférieurs avec le système lymphatique des organes abdominaux, et si l'écoulement lymphatique de l'abdomen est perturbé, un œdème des membres inférieurs peut survenir. Et avec une ascite prolongée, l'ascite peut provoquer une pleurésie supplémentaire..

L'ascite tumorale est caractérisée par la présence de cellules cancéreuses, de leucocytes, d'enzymes et de protéines dans l'épanchement malin (liquide dans l'abdomen) du péritoine, par rapport à l'ascite induite par la cirrhose. L'ascite est souvent une conséquence du développement de métastases hépatiques, le plus souvent diagnostiquées lors du diagnostic d'ascite, par ordre décroissant du nombre de cas - cancer de l'ovaire, cancer du sein, cancer de l'estomac, cancer de l'intestin, cancer à localisation primaire inconnue, cancer de l'œsophage, cancer du pancréas, etc. - et la carcinomatose du péritoine provoquée par eux (propagation des cellules cancéreuses et des conglomérats entiers le long du péritoine). Selon les statistiques, 54% des patients traités par ascite avaient déjà un cancer. Parmi eux, le plus fréquent était le cancer de l'ovaire, puis les métastases hépatiques et le cancer du tractus gastro-intestinal en général. Le taux de survie médian (espérance de vie) après le diagnostic d'ascite était de 5,7 mois, lorsqu'il était traité avec des méthodes et des moyens de médecine officielle.

L'ascite peut survenir lorsque la pression dans la veine porte augmente (à partir des mots «porte du foie»), qui s'écoule dans le foie, transportant du sang veineux saturé de toxines et de cellules cancéreuses provenant de toute la cavité abdominale d'organes non appariés (estomac, pancréas, rate, intestins ). L'ascite survient si un foie malade ne peut pas suivre le flux sanguin.

L'ascite peut être une conséquence de la cirrhose du foie, de l'insuffisance rénale et cardiaque, de la tuberculose, de la pancréatite et de la péritonite. L'accumulation de liquide se produit avec une violation du drainage lymphatique de la cavité abdominale, une augmentation de la perméabilité capillaire aux protéines, la quantité de production lymphatique par le foie, des modifications de l'équilibre eau-électrolyte et des modifications de la pression plasmatique.

Avec une diminution ou un arrêt complet de la sortie de liquide (plasma) du péritoine et son afflux supplémentaire dans la cavité abdominale à partir de capillaires perméables (l'afflux de liquide avec ascite peut augmenter de 15 fois), la taille de l'ascite augmente jusqu'à sa taille maximale, serrant la vessie et les intestins, le diaphragme et l'estomac. L'augmentation de la pression abdominale s'accompagne de douleurs, d'essoufflement, de nausées, de perte d'appétit et de mobilité réduite. Progressivement, l'ascite peut être complétée par une pleurésie (liquide dans la région pleurale) et une péricardite épanchée (liquide dans la poche cardiaque).

Les marqueurs tumoraux CEA, CA 19-9, CA 15-3, CA-125 et alpha-foetoprotéine peuvent être utiles pour le diagnostic primaire du cancer et de l'ascite, bien qu'ils ne soient pas suffisamment indicatifs.

Traitement des ascites cancéreuses par la médecine officielle.

1. Les diurétiques (diurétiques) des ascites (lasix, diacarbe) sont utilisés dans la grande majorité des cas, et depuis longtemps, même s'ils n'aident pas! En cas de carcinose péritonéale ou chez les patients présentant des épanchements de chylose (couleur laiteuse avec une teneur en graisse), l'utilisation de diurétiques ne donne aucun résultat visible. Les patients présentant des métastases hépatiques ont parfois un résultat positif pendant une courte période, par conséquent les diurétiques sont plus souvent prescrits pour les métastases hépatiques.

IMPORTANT: les diurétiques ne sont pas efficaces après trois jours d'utilisation. Vous devez prendre au moins une courte pause de 2 à 3 jours. Si vous décidez de prendre des diurétiques pendant une longue période, lisez les instructions du médicament concernant ses effets secondaires!).

N'oubliez pas que les diurétiques au fil du temps n'aident pas seulement contre l'ascite, mais même l'intensifient.

  1. Laparocentèse avec ascite. C'est le soi-disant «traitement» de l'ascite le plus courant en médecine traditionnelle et il est plus reconnu comme un soulagement. L'élimination du liquide en perforant la paroi abdominale permet de pomper jusqu'à 14 litres de liquide à la fois. Avec la perte d'une grande quantité de liquide, une faiblesse sévère se produit, la pression artérielle est considérablement réduite, bien que l'état s'améliore considérablement, généralement pendant 2-3 jours, mais pas pour longtemps. Après 3-7 jours, le liquide est recruté et recrutera par la suite de plus en plus vite. De plus, avec l'élimination complète du liquide d'ascite (qui est pratiqué partout dans notre pays - il est pompé pendant que le liquide coule!), Des adhérences apparaissent, empêchant souvent les procédures de laparocentèse ultérieures. Avec des procédures répétées, des dommages aux vaisseaux sanguins et aux organes internes peuvent survenir, avec le développement de complications infectieuses. Pour éviter cela, des cathéters péritonéaux sont parfois placés, qui ont tendance à se boucher et à entraîner des complications allant jusqu'à la septicémie et la péritonite. IMPORTANT: après chaque retrait du liquide, il doit être remplacé par de grandes quantités de solutions de plasma ou d'albumine (ce qui est très coûteux et prend du temps), sinon de nombreux œdèmes et une insuffisance rénale se produisent, ainsi qu'un remplissage instantané d'ascite. - Je vais juste dire: si vous voulez que le patient vive moins, pompez plusieurs fois de l'ascite pour lui... Le fait est que vous ne pourrez jamais couvrir la carence en protéine (albumine) que vous pompez avec de l'ascite, puisque la protéine étrangère introduite par le compte-gouttes est très mal absorbée, provoque beaucoup de stress sur le foie, qui ne fonctionne généralement pas bien. La digestion du patient cancéreux lui-même laisse beaucoup à désirer - il y a une très faible assimilation même d'une quantité minimale de protéines, ce qui n'est parfois même pas suffisant pour couvrir les coûts quotidiens de la restauration des muscles et des muqueuses, et pas seulement pour compenser les pertes associées au pompage du liquide d'ascite. Pratiquement 7-8 procédures de laparocentèse (pompage d'ascite) suffisent au patient pour ne pas survivre... Quant aux médecins, il est important pour eux de réaliser rapidement certaines actions "thérapeutiques" afin de décharger rapidement le patient, avec un dossier, - est libéré dans un état satisfaisant... Et qu'arrivera-t-il au patient dans 7 à 10 jours, le médecin n'est plus intéressé.
  2. La chimiothérapie systémique est la plus efficace pour l'ascite causée par le cancer du côlon, la chimiothérapie pour le cancer de l'ovaire et du sein n'est pas très efficace et pas efficace pour le cancer de l'estomac. Le taux de récidive après la première ligne de chimiothérapie (taxanes et platine) pour le cancer de l'ovaire est en moyenne de 75 à 80%. La deuxième ligne de chimiothérapie (gemzar, doxorubicine topotécan, etc.) est généralement de nature palliative (soulagement) et a une faible efficacité. On pense que la chimiothérapie et éventuellement la survie des patients atteints d'ascite maligne pourraient être améliorées avec une chimiothérapie combinée puissante.
  3. Autres méthodes de traitement, telles que la chimiothérapie intrapéritonéale des ascites (conduit à la fibrose et aux adhérences massives), la chirurgie de pontage péritonéal pour les ascites (faible efficacité), la thérapie biologique des ascites (difficulté, faible efficacité, effets secondaires), la chimiothérapie hyperthermique (nombreuses contre-indications, faible efficacité pour stade avancé du cancer), - peu répandu.
  4. L'utilisation de verospiron (spironolactone), un médicament antihormonal qui réduit la production de l'hormone aldostérone, une hormone surrénalienne qui augmente le gonflement des tissus et l'accumulation de sodium en eux. Le traitement est effectué sous le contrôle de la teneur en potassium dans le sang. trop de potassium (hyperkaliémie) peut entraîner un arrêt cardiaque ou de graves problèmes rénaux. C'est l'option la plus réaliste pour contrôler l'ascite par la médecine officielle, mais loin d'être efficace, elle aide un très petit nombre de patients (10-15%). La plupart des patients ne remarquent tout simplement pas la différence - qu'ils prennent du veroshpiron ou non, mais le prennent, car il a été nommé par des médecins. Les diurétiques et le veroshpiron sont plus souvent utilisés au tout début du traitement, puis ils sont annulés en raison d'une faible efficacité.

Avec l'ascite, le système lymphatique humain, qui a une grande capacité de récupération et de restructuration, tente d'éliminer l'excès de lymphe par les ganglions lymphatiques sains d'autres organes internes. Il y a un flux lymphatique inverse, pathologique, rétrograde, entraînant une inflammation, tandis que les cellules cancéreuses des ganglions lymphatiques affectés se propagent aux organes sains, les affectant par des métastases. Par exemple, lorsque l'ascite se produit, elle peut rapidement pénétrer dans le foie, le pancréas, l'estomac ou d'autres organes..

Le traitement de l'ascite pour le cancer ne consiste pas seulement à prendre une sorte de décoction de racines ou d'herbes, c'est tout un ensemble de méthodes pour influencer l'ascite. Avec l'ascite oncologique, les médecins donnent une durée de vie très courte, surtout lorsqu'ils font à plusieurs reprises la laparocentèse du patient, et le patient fond littéralement sous nos yeux... puis il est renvoyé chez lui dans un état «satisfaisant» pour un traitement symptomatique.

Étant donné que l'ascite est une manifestation supplémentaire du cancer de l'ovaire, du cancer de l'estomac, du cancer du côlon, du cancer du foie et des métastases, ce qui a entraîné une maladie supplémentaire.

Lors du traitement de l'ascite, les lotions externes ne suffisent pas (bien que cela soit souvent nécessaire), il est nécessaire de traiter et de contrôler le fonctionnement du système lymphatique, du système immunitaire (qui doit drainer l'excès de liquide), de soutenir le foie (il s'agit généralement d'une pression dans la veine porte, de métastases dans le foie ou à la porte du foie ), un régime eau-sel (on ne peut pas boire beaucoup, tout va à l'estomac, une alimentation rigide), plus la nourriture surcharge le foie, ce qui signifie qu'elle augmente l'ascite, comprime les intestins, urinaire et soutient les poumons, rendant impossible une respiration productive...... la quantité de protéines totales, et en particulier d'albumine, diminue rapidement pendant le jeûne et alors il n'est pas possible de la restaurer, ni par régime ni par goutte... Si l'un de ces facteurs n'est pas pris en compte, le traitement n'est pas efficace. Et la question principale demeure - les cellules cancéreuses qui flottent dans l'abdomen, et qui prennent progressivement racine... Il n'y a pas d'herbes uniques qui aident à l'ascite.

En examinant en détail les processus qui se produisent dans le corps d'un patient atteint de cancer, je vais essayer d'expliquer à quel point le traitement rapide de l'ascite est important au cours des deux premières semaines après son apparition et à quel point le traitement de l'ascite avancée peut être difficile. Il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement d'une tumeur cancéreuse et de ses métastases possibles avec un complexe d'herbes et de poisons à base de plantes, par exemple, de petites doses de teinture de jalon toxique ou de teinture de pruche. Si la dose de poisons est élevée pour votre foie, vous n'augmenterez que l'ascite. Comme mentionné ci-dessus, la veine porte transporte une grande quantité de sang veineux vers le foie, avec des toxines, des cellules cancéreuses, du dioxyde de carbone, des produits de désintégration - surchargeant le foie. De fortes doses, comme la teinture de pruche (poison hépatique), auront des effets toxiques supplémentaires sur un foie congestionné. Il faut se rappeler que lors de la digestion des protéines, si nécessaire pour le traitement des ascites, de nombreux produits toxiques se forment, notamment l'ammoniac, qui doit être neutralisé dans le foie en urée.

Avec un foie malade, lorsqu'il est impossible de donner des poisons puissants, l'extrait de ferula asafoetida (à ne pas confondre avec ferula Dzhungarskaya - omnik) aide beaucoup, ce qui a un effet anti-ascitique, réduit l'hypoxie dans la cavité abdominale et renforce l'effet des médicaments anti-inflammatoires et des herbes. On sait que même dans un temps relativement court, l'existence d'ascite (environ un mois),

Mais sans «aides», les poisons à base de plantes ne provoqueront qu'un œdème interne, et plus tard externe, une ascite croissante. En plus de cela, des herbes sont ajoutées qui non seulement régulent le métabolisme eau-sel, mais ont également un effet anti-ascitique, diurétique, anti-inflammatoire, anticancéreux, laxatif, anticoagulant, régénérant du foie. En effet, parfois le traitement de l'ascite dépend du foie, et les poisons végétaux ne font que le détruire..

Les charges suivantes ont un effet anti-ascitique:

  • Un fort effet anti-ascitique est possédé par l'utilisation externe d'un baume anti-ascitique, qui comprend les herbes suivantes: extraits de racines alcooliques - atractylodes lancéolées, velours, Amur maakia, sophora jaunissant, dimorphant, platycodon, cendre, smilax, pivoine lactique, clématite de myrtille, myrtille clématite, ferula assafoetida, diosarée japonaise, renouée, astragale membraneuse, fossés de plantain, badan, graine lunaire dahurienne, partie aérienne des herbes - euonymus, thuya occidental, gui, pruche, chèvrefeuille haut, digitale pourpre, pissenlit, théière, kurilik oie, arizema à trois feuilles, levkoin jaune, vers de bois bicolore, ainsi que propolis, musc, etc. - 37 composants au total. L'utilisation externe d'herbes est le moyen principal et le plus efficace (par rapport à l'apport interne) qui permet non seulement de démarrer rapidement le système lymphatique pour réduire la quantité de liquide d'ascite, mais aussi de réduire l'inflammation, la fibrose et la croissance de la tumeur d'ascite elle-même. Le rapport entre la quantité de liquide d'ascite et le nombre de cellules cancéreuses de la tumeur d'ascite (y compris dans le liquide d'ascite lui-même) sont très peu liés les uns aux autres. Le baume est appliqué sur tout l'abdomen avec la capture des deux côtes inférieures et forcément de la zone sus-pubienne pendant une durée de 2-3 heures à 7 heures. Afin de ne pas brûler la peau de l'abdomen, il faut d'abord la lubrifier avec de la graisse d'ours ou d'oie, ou dans les cas extrêmes de l'huile végétale, de préférence de l'huile d'olive ou de lin.
  • On mélange à parts égales l'herbe du prince de Sibérie, le paille jaune, le sabot-fourche européen, l'ajonc de teinture et les bourgeons de bouleau. 2 cuillères à soupe. cuillères de ce mélange, versez 0,5 litre d'eau bouillante, insister dans un bain-marie pendant 30 minutes, filtrer, prendre 2 à 3 gorgées au chaud toutes les 1,5 à 2 heures.
  • Autre collection: on reprend à parts égales les racines du calamus, de l'angélique, de l'acier-gomme et du sabre. 2 cuillères à soupe. Les cuillères de cette collection versent 0,5 litre d'eau froide, faites bouillir à feu doux pendant 15 minutes, filtrez. Prendre 1/3 tasse 3 à 5 fois par jour avant les repas.
  • Le traitement par des méthodes alternatives consiste à:
  1. Traitement du cancer (maladie primaire) et des métastases dans le péritoine et le foie en sélectionnant un complexe d'herbes, y compris des poisons à base de plantes. Il est utilisé pour la teinture d'ascite de pruche à petites doses (un fort effet toxique sur le foie), plus un complexe de guides à base de plantes à action anti-ascite. Avec de nombreuses petites métastases, la teinture est une étape importante du poison.
  2. Correction de la numération formule sanguine avec des herbes, réduction de la cachexie et restauration des taux d'albumine, réduction de la perméabilité vasculaire, réduction de la pression dans la cavité abdominale.
  3. Utilisation externe de teintures et décoctions sur l'abdomen et la tumeur de l'ascite. L'ascite ne donne pas naissance à une tumeur, mais aux tissus adjacents et même éloignés de celle-ci.
  4. Exercices de respiration thérapeutique en position allongée, pour activer les voies lymphatiques de réserve.

À l'extérieur, sur l'abdomen et les ganglions lymphatiques hypertrophiés avec ascite, vous pouvez appliquer des pansements avec une infusion de raifort sur de l'eau (1: 1). Je vous conseille de boire la même infusion 1 cuillère à café 3 fois par jour avant les repas. Le cours dure 10 jours. Sur la zone de l'organe malade, par exemple, l'ovaire, l'estomac ou le ganglion lymphatique inguinal, vous pouvez appliquer du saindoux frais la nuit, légèrement saupoudré d'huile de camphre. Pour la nuit sur l'abdomen, je vous conseillerai de faire des vinaigrettes salées (90 g de sel pour 1 litre d'eau bouillie). Mais ce ne sont que des mesures temporaires qui n'ont pas d'effet marqué sur le traitement de l'ascite..

Utilisation externe d'herbes pour l'ascite oncologique.

L'application externe d'herbes sur la région abdominale est la principale méthode de traitement de l'ascite, en combinaison avec une petite quantité d'herbes à l'intérieur, autant que la quantité d'ascite le permet.

Exercices de respiration pour traiter les ascites.

Pour améliorer la circulation de la lymphe dans la cavité abdominale, simultanément à la consommation d'herbes anticancéreuses, vous devez faire divers exercices de respiration, produisant un massage des organes internes avec le diaphragme, réduisant la stagnation du sang et de la lymphe dans la cavité abdominale.

Vous devez savoir qu'une grande quantité de liquide péritonéal est absorbée par les vaisseaux lymphatiques du diaphragme dans le système lymphatique du médiastin, puis dans le sang veineux humain, fournissant une aide significative pour réduire l'ascite. Par conséquent, le travail actif des poumons pendant les exercices de respiration, la mobilité du diaphragme créent une pression intra-thoracique négative, ce qui contribue à l'aspiration du liquide ascitique de la cavité abdominale pendant l'expiration et à la poussée de ce liquide plus loin le long du système lymphatique pendant l'inhalation. L'utilisation de pansements externes avec des extraits de certaines herbes augmentera la capacité péritonéale du péritoine diaphragmatique pour l'ascite.

LORSQUE VOUS LEVEZ LES MAINS ET L'ÉTENDRE L'AIRPHRAGM, IL EST NÉCESSAIRE D'EXHALER, PAS D'INHALER!

Dans certains cas avancés, la minéralisation du diaphragme se produit pendant la carcinomatose, tandis que la lymphe cesse pratiquement de passer par les voies lymphatiques du diaphragme. Dans ce cas, il est nécessaire de rétablir l'équilibre minéral dans le corps, de prendre des herbes internes et externes qui réduisent la calcification du péritoine.

AVEC ASCITES, MIEUX MENTRER QUE S'ASSISER OU MARCHER! Cela est dû non seulement à un état plus confortable du patient, moins de pression sur la vessie, les intestins et le diaphragme, mais aussi à la quantité de production de l'hormone aldostérone (une hormone des glandes surrénales qui provoque un gonflement des tissus, une accumulation de sodium dans celles-ci), qui est produite en position couchée 2 fois moins. que assis ou debout. Pour réduire la stagnation de la dystrophie sanguine et musculaire, qui se produit inévitablement chez les patients alités, il est nécessaire de faire des exercices de respiration couchée réguliers et des exercices physiques accessibles périodiquement simples..

Non recommandé pour les ascites.

Les résultats positifs dans le traitement de l'ascite - cette maladie insidieuse - ne devraient que vous confirmer l'exactitude du traitement choisi. Cela ne devrait jamais être arrêté. En conclusion, je voudrais mettre en garde contre l'utilisation irréfléchie de médicaments qui augmentent l'ascite. Par exemple, si vous avez une toux sévère et décidez de boire de la réglisse, sachez que cela peut entraîner un gonflement..

De fortes doses de jus de betterave frais provoquent un vasospasme avec une forte augmentation consécutive de l'œdème, et l'utilisation prolongée d'immortelle peut provoquer une congestion du foie, augmentant l'ascite. Je vous conseille de faire attention à l'utilisation du fruit du chardon-Marie, comme moyen d'augmenter considérablement la production de plaquettes, qui stimulent la croissance du cancer, en particulier avec une ascite prolongée, bien que le fruit du chardon-Marie soit un très bon moyen de maintenir le foie. Utiliser uniquement dans les complexes d'herbes contenant de la vitamine K. Il s'agit de menthe poivrée, de highlander, d'ortie, de soie de maïs, de bourse de berger. Rappelez-vous, une augmentation et même des plaquettes dans la "plage normale" supérieure stimulent fortement la croissance du cancer! Soyez en bonne santé et attentif à votre santé.

Vous ne pouvez pas mourir de faim d'ascite, car cela ne réduira que temporairement l'ascite en raison du déchargement du foie, mais rétablira ensuite une digestion normale et le niveau d'albumine dans le sérum ne fonctionnera pas.

Nutrition pour l'ascite.

La nutrition joue un rôle important à cet égard. Je recommande de renoncer à tout ce qui est salé, en n'utilisant que des algues lavées, qui régule la fonction intestinale, améliore la numération globulaire et réduit l'ascite. Et si vos jambes sont également enflées, assurez-vous d'inclure des algues dans votre alimentation. La nutrition d'un tel patient doit être nutritive, suffisamment riche en calories, sans flatulences prononcées..

Manger des figues entraîne également une diminution des poches, un affaiblissement des intestins et une reconstitution de la composition en micro-éléments du corps. N'oubliez pas les fruits de papaye, les pousses de blé, le seigle, le jus de chou frais. Pour réduire les flatulences en prenant du jus de chou, utilisez des graines de fenouil, de l'eau d'aneth, de la ferula asafoetida (à ne pas confondre avec l'omnik - ferula djungar). Ces aliments améliorent l'absorption des protéines, ce qui est très important. En effet, avec l'ascite, une diminution du taux de protéines - albumine est souvent observée, ce qui aggrave encore la maladie.

L'ascite est une maladie défavorable, il faut donc tout mettre en œuvre pour la réduire rapidement et disparaître complètement. Ne croyez pas ceux qui disent qu'il est facile de guérir l'ascite cancéreuse, ce n'est pas vrai. C'est très difficile et encore plus difficile si l'ascite est négligée ou a été pompée à plusieurs reprises. Il n'y a pas de remède unique ou «d'herbe unique» pour guérir rapidement l'ascite! Dans le traitement de l'ascite, tous les moyens sont nécessaires - une bonne nutrition, la prise d'herbes à l'intérieur à des doses minimales (il est tout simplement impossible de boire beaucoup), l'application externe d'herbes sur toute la zone d'ascite.

L'article sera publié dans son intégralité dans quelques jours..

Combien de personnes vivent avec une ascite cancéreuse

Le cancer est une maladie dangereuse qui entraîne le développement d'un certain nombre de complications. L'un d'eux est l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Cette condition est appelée ascite en médecine..

Contenu

Ce que c'est

L'ascite (hydropisie) en médecine est une condition dans laquelle une certaine quantité de liquide s'accumule dans la cavité abdominale. Cette condition est dangereuse pour la santé du patient..

La maladie est classée comme secondaire, car elle se développe dans le contexte de pathologies déjà existantes. Le plus souvent, c'est un cancer. L'ascite, en particulier dans les cas graves, s'accompagne d'un déplacement des organes internes. Le muscle cardiaque, le rectum, le diaphragme et les vaisseaux sanguins changent de position.

Une hernie inguinale, diaphragmatique et ombilicale se développe chez les patients dans le contexte d'un grand volume d'accumulation de liquide.

L'ascite est observée lors de la formation d'une tumeur maligne qui affecte le pancréas, le foie, le rectum, l'estomac, les glandes mammaires, le gros intestin. Dans le même temps, la gravité de la maladie secondaire ne dépend pas du primaire et de la présence de lésions métastatiques.

Sur ce sujet

Fèces pour le cancer de l'estomac

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 6 décembre 2019.

Chez les patients, en plus des symptômes de lésion maligne, il y a une augmentation de la pression intra-abdominale, qui s'accompagne de signes prononcés. De tels changements provoquent une insuffisance respiratoire et cardiaque..

Le cancer en lui-même n'est pas une cause de décès, mais la mort des patients survient dans le contexte de complications. Le principal est l'hydropisie..

Étapes

L'ascite, quelle que soit la cause de son apparition, est divisée en trois étapes:

  1. Transitoire. Un degré léger, qui se manifeste par de légers ballonnements. Le volume d'exsudat ne dépasse pas 400 ml.
  2. Modérer. La quantité de liquide augmente, mais pas plus de 5 litres. On note l'apparition de signes de la maladie. Le manque de thérapie entraîne le développement de complications. Le traitement est effectué avec des diurétiques.
  3. Tendu. Le volume d'exsudat atteint 20 litres. Une ascite résistante (stable) est établie. Le traitement n'est pas effectué avec des médicaments, car ils ne sont pas efficaces. Une condition grave est établie, il y a une violation du travail du cœur, du système respiratoire.

Ils sont utilisés pour poser un diagnostic plus précis et chez les patients atteints de cancer diagnostiqué.

Image clinique

La présence de liquide dans le péritoine s'accompagne de symptômes sévères qui apparaissent en fonction de la localisation du foyer principal.

La principale manifestation de la maladie est une augmentation du volume de l'abdomen. Cela est dû au fait que le liquide commence à s'accumuler dans la cavité abdominale. Déjà de 2 degrés, il s'affaisse en position debout. Quand une personne se couche, son ventre ressemble à une grenouille. Manifesté par un renflement dans les régions latérales.

Dans les premiers stades, la gravité, des sensations douloureuses apparaissent et une sensation de plénitude apparaît. En outre, les patients se plaignent d'éructations et de flatulences constantes..

Ascite abdominale en oncologie ovarienne

L'une des complications du cancer est l'ascite - l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. L'exsudat libéré est du plasma sanguin filtré qui, pour un certain nombre de raisons, est libéré dans la cavité abdominale. À l'hôpital Yusupov, toutes les conditions ont été créées pour le traitement des patients souffrant de maladies oncologiques:

  • les patients se trouvent dans des salles confortables équipées de systèmes de ventilation et de climatisation;
  • le personnel médical est attentif aux souhaits des patients atteints de cancer et de leurs proches;
  • les patients reçoivent des aliments diététiques et des produits d'hygiène personnelle;
  • pour le diagnostic des maladies oncologiques, les médecins utilisent des équipements de fabricants leaders en Europe, au Japon et aux États-Unis et appliquent des méthodes de recherche en laboratoire innovantes;
  • les oncologues utilisent des schémas thérapeutiques modernes avec des médicaments sûrs enregistrés en Fédération de Russie.

La clinique d'oncologie emploie des candidats et des docteurs en sciences médicales. Tous les cas graves de maladies oncologiques sont discutés lors d'une réunion du conseil d'experts avec leur participation. Les médecins élaborent collectivement des tactiques pour traiter un patient.

Raisons de la formation d'ascite chez les patients cancéreux

L'ascite tumorale se développe avec les maladies suivantes de la cavité abdominale:

  • cancer de l'ovaire et de l'endomètre;
  • néoplasmes malins des poumons;
  • tumeurs du tractus gastro-intestinal et du pancréas;
  • cancer du sein.

Lorsque les cellules tumorales se déposent sur le péritoine, il existe un obstacle mécanique à la sortie de la lymphe. Si la tumeur se développe à la porte du foie, l'écoulement du sang veineux est perturbé et la pression hydrostatique dans l'organe augmente. Le liquide s'accumule dans la cavité abdominale et une ascite se développe. Lymphome abdominal accompagné d'ascite chyleuse (accumulation de lymphe riche en cellules graisseuses).

Ascite abdominale en oncologie ovarienne

Le cancer de l'ovaire est une tumeur maligne des appendices utérins. La maladie a 4 stades de développement. Aux troisième et quatrième stades du cancer de l'ovaire, une ascite maligne se développe. Dans le cancer de l'ovaire, l'apparition d'ascite est associée à une violation du processus d'exsudat et d'absorption d'exsudat. Si tous les systèmes du corps fonctionnent normalement, il y a une petite quantité d'exsudat dans la cavité péritonéale, qui y circule. Il empêche le collage des organes internes. Lors du péristaltisme intestinal, il n'y a pas de friction entre les anses intestinales. L'exsudat est absorbé au même endroit où il est produit. Un corps sain contrôle indépendamment ce processus.

Avec le cancer de l'ovaire, le fonctionnement des feuilles de la cavité abdominale est perturbé. Les fonctions barrière, résorptive et sécrétoire du péritoine en souffrent. En conséquence, l'exsudat peut être produit en trop grande quantité ou le processus de sa réabsorption est considérablement altéré. Le résultat de ce processus pathologique est l'accumulation d'une grande quantité de liquide dans la cavité abdominale..

Avec la progression du cancer de l'ovaire, les cellules cancéreuses se déposent sur les feuilles du péritoine recouvrant la cavité abdominale et les organes internes. La fonction de résorption du péritoine est altérée. Les vaisseaux lymphatiques se révèlent bloqués par des métastases d'une tumeur maligne. Le drainage lymphatique est altéré, ce qui conduit au développement d'ascite.

Plusieurs autres facteurs influencent l'apparition de l'ascite dans le cancer de l'ovaire:

  • propagation rapide des cellules atypiques aux tissus adjacents en raison de la proximité des plis abdominaux;
  • un grand nombre de vaisseaux sanguins et lymphatiques dans la cavité abdominale;
  • cellules cancéreuses pénétrant dans le péritoine lors d'opérations abdominales;
  • métastase du cancer de l'ovaire aux parois de la cavité abdominale;
  • intoxication cancéreuse au quatrième stade du développement du processus malin.

L'ascite se développe également après la chimiothérapie. Si le système veineux est affecté par le processus pathologique, l'ascite dans le cancer de l'ovaire est difficile et rapide. La carcinose péritonéale est une complication du cancer de l'ovaire, qui se caractérise par de multiples métastases d'une tumeur maligne dans différentes parties du péritoine. L'ascite est un signe caractéristique de la carcinomatose. Les métastases du cancer de l'ovaire peuvent également se former dans le lobe droit du foie.

Symptômes d'ascite dans le cancer de l'ovaire

La formation d'ascite dans ce néoplasme malin des ovaires se produit progressivement, sur 1 à 4 mois. Le premier signe que les patients remarquent est le ballonnement. Son volume augmente à mesure que le processus pathologique progresse. Un symptôme de «tablier suspendu» apparaît - l'abdomen acquiert une forme ronde avec une partie inférieure fortement saillante. Il devient convexe sur les côtés et plat dans le nombril (un symptôme de «ventre de grenouille»).

Avec une augmentation constante de la quantité de liquide, la paroi avant de l'abdomen devient tendue. La peau est tirée dessus. Cela donne l'impression d'une peau très fine et lissée, des stries (vergetures) apparaissent. Le nombril tourne vers l'extérieur.

En fonction du volume d'exsudat accumulé dans la cavité abdominale, 3 stades d'ascite sont distingués dans le cancer de l'ovaire. Si la quantité de liquide ne dépasse pas 400 ml, seuls des ballonnements et des symptômes de la maladie sous-jacente sont observés. Avec une ascite modérée, la quantité de liquide dans la cavité abdominale ne dépasse pas 5 litres. En plus des ballonnements, le patient présente les symptômes suivants:

  • essoufflement;
  • brûlures d'estomac;
  • violation des selles;
  • vomissement;
  • syndrome de l'estomac comprimé;
  • flatulence (accumulation de gaz dans les intestins).

Les patients développent des douleurs abdominales. Avec une évolution prolongée de la maladie, une péritonite, une insuffisance cardiaque et respiratoire se développe.

Une ascite tendue (résistante) se développe lorsque la quantité d'exsudat dépasse 20 litres. Par le courant de la lymphe, les cellules atypiques des ovaires migrent vers le pancréas, le foie et l'estomac. Il y a une saillie de la paroi abdominale antérieure. Les vaisseaux veineux dilatés («la tête de la méduse») y sont clairement visibles. Lorsque le liquide pénètre dans la cavité pleurale, un hydrothorax peut se développer.

Dans le cancer de l'ovaire de stade 3, l'ascite est transitoire ou modérée. Au 4ème stade du développement de la maladie, une forme tendue d'ascite peut également se joindre. Le liquide qui s'accumule exerce une pression significative sur l'ovaire affecté, ce qui conduit à la rupture de l'organe et au développement de symptômes d '«abdomen aigu».

Si une ascite dans le cancer de l'ovaire s'est formée, il y a un gonflement du bas de l'abdomen, de la région des organes génitaux externes et des membres inférieurs. Certains patients peuvent ressentir des douleurs du côté droit de l'abdomen (symptôme d'une fausse appendicite). Les patients s'intéressent à la durée de vie avec un cancer de l'ovaire de stade 3-4 avec ascite. Si une ascite abdominale se développe en oncologie, le pronostic est pessimiste.

Diagnostic des ascites

Afin d'identifier ou de confirmer l'ascite dans le cancer de l'ovaire, les médecins utilisent les méthodes de diagnostic suivantes:

  • examen visuel et palpation de l'abdomen;
  • examen gynécologique,
  • méthodes de recherche instrumentale.

À l'examen, une augmentation du volume de l'abdomen est révélée. La fluctuation (présence de liquide) est déterminée par palpation. Avec la percussion de la région abdominale, un son sourd est déterminé sur toute la surface de la paroi abdominale. Lorsque le patient est tourné sur le côté, il se déplace vers le bas.

Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

  • échographie transvaginale (détection de néoplasmes dans les ovaires, prévalence du processus pathologique dans les organes voisins, présence d'exsudat);
  • tomodensitométrie des organes pelviens, de la poitrine et de la cavité abdominale;
  • laparoscopie et examen cytologique du liquide obtenu;
  • fluoroscopie des organes thoraciques (vous permet d'identifier la position haute du diaphragme, de détecter le liquide dans la cavité pleurale).

Si du liquide apparaît dans la cavité abdominale en oncologie, le pronostic n'est pas très encourageant. Étant donné que l'ascite apparaît à 3-4 stades du cancer de l'ovaire, lorsque les premiers soupçons de survenue de ce processus pathologique apparaissent, une femme doit immédiatement consulter un gynécologue. Cela peut être la clé du succès du traitement du cancer de l'ovaire et d'un pronostic favorable pour la guérison..

Traitement des patients atteints d'ascite en oncologie

Lors du choix d'une méthode de traitement des patients atteints d'ascite développée dans le cancer, ils s'appuient sur les résultats, les médecins sont guidés par les résultats des études diagnostiques. Les oncologues prennent en compte la quantité d'exsudat pathologique, l'âge du patient, la présence de métastases et l'âge du patient. Le processus de traitement est prescrit dans les deux premières semaines suivant le diagnostic.

Les principales méthodes de traitement des patients cancéreux atteints d'ascite comprennent:

  • thérapie conservatrice (la quantité de liquide dans la cavité abdominale est essayée d'être réduite à l'aide de diurétiques);
  • installation de drainage pour l'élimination rapide du liquide accumulé;
  • chirurgie à part entière des ovaires;
  • chimiothérapie intracavitaire (administration de médicaments directement dans la cavité abdominale).

Pour le traitement d'entretien, des diurétiques sont prescrits. Lors de l'utilisation de diurétiques pour normaliser le métabolisme hydroélectrolytique, des préparations de potassium sont nécessairement prescrites. Il est possible de pomper du liquide de la cavité abdominale en oncologie en utilisant une opération mini-invasive de laparocentèse. La réalisation d'une laparocentèse avec mise en place d'un drainage facilite grandement l'état du patient. Jusqu'à 10 litres d'exsudat sont éliminés en une seule procédure.

La chimiothérapie intra-abdominale supprime la croissance des cellules malignes directement dans le foyer de la lésion, aide à réduire le volume de liquide accumulé et à améliorer les processus de réabsorption de l'exsudat. Les traitements complémentaires comprennent:

  • thérapie par perfusion (lorsqu'une grande quantité d'exsudat est éliminée, le taux d'albumine dans le sérum sanguin diminue fortement);
  • l'immunothérapie;
  • radiothérapie.

Le régime alimentaire pour l'ascite en oncologie peut améliorer l'état des patients. Un régime correctement sélectionné aide à réduire les niveaux de liquide dans la cavité abdominale. Pour réduire la quantité d'exsudat, il est recommandé de limiter la consommation d'alcool et de manger le moins de sel possible.

Appelez l'hôpital Yusupov, où les spécialistes du centre de contact répondront à toutes vos questions. La clinique fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Ascite abdominale en oncologie

Il existe plusieurs formes de complications dans le cancer. Le plus dangereux d'entre eux est considéré comme l'ascite abdominale. Ce processus pathologique est caractérisé par la libération de liquide accumulé dans la partie abdominale. Avec la pathologie développée, vous devez immédiatement prendre toutes les mesures de traitement nécessaires.

Raisons de la formation d'ascite abdominale

Les tumeurs malignes perturbent le mouvement normal des fluides dans le corps. Les cellules pack pénètrent dans la cavité abdominale par l'organe affecté situé à proximité. Cet organe interne peut être les ovaires, les intestins, l'estomac, le pancréas et les glandes mammaires..

Le système lymphatique est gravement perturbé et une carcinomatose se produit, ce qui indique une forme secondaire de migration des cellules pathogènes et une accumulation de liquide dans le péritoine. Cette condition indique l'irréversibilité d'un tel processus et nécessite une thérapie de soulagement symptomatique et de soutien..

L'une des causes graves de l'ascite peut être un cours de chimiothérapie, ce qui entraîne une intoxication du corps et une perturbation de tout le travail des systèmes circulatoires et des ganglions lymphatiques.

Dans le contexte de processus oncologiques dans le corps, une complication sous forme d'ascite abdominale peut également se développer. La liste suivante de maladies peut entraîner des conséquences désagréables:

  • cirrhose du foie;
  • problèmes du système cardiovasculaire, troubles du rythme cardiaque, pics de pression;
  • ajustement trop serré des pétales du péritoine;
  • chirurgie infructueuse, à la suite de laquelle certaines des cellules cancéreuses pénètrent dans le péritoine;
  • accumulation d'un grand nombre de vaisseaux sanguins dans la cavité abdominale.

Il convient de noter que cette maladie se développe souvent chez les personnes atteintes de cancer des ovaires, de l'utérus, des lésions pancréatiques et des tumeurs de l'épiploon..

Symptômes, signes et manifestations

Le premier stade de la maladie est ignoré par les patients, car il ne présente aucun signe ni symptôme évident. Ce n'est qu'au fur et à mesure que le processus pathologique se développe que l'on peut commencer à ressentir l'inconfort correspondant à la pathologie.

Tout d'abord, les métastases au péritoine se caractérisent par une augmentation significative de la taille abdominale. De plus, le patient commence à ressentir clairement les symptômes suivants:

  • ballonnements, lourdeur en dessous;
  • brûlures d'estomac qui s'intensifient constamment;
  • éructations;
  • sensations douloureuses, allant jusqu'à des douleurs de piqûre dans l'abdomen;
  • la nausée;
  • essoufflement à tout moment de la journée, même au repos complet;
  • en décubitus dorsal, le patient manque constamment d'air et respire fréquemment.

Ces symptômes se produisent dans le contexte du déplacement des organes en raison de l'accumulation et de l'augmentation de la quantité de liquide. Révélez l'ascite de la cavité abdominale, qui s'est produite dans le contexte du cancer, dans les derniers stades, lorsque les symptômes compliquent sensiblement la vie d'une personne. Il est assez difficile d'identifier les signes de dommages aux cellules péritonéales à un stade précoce..

L'ascite chez les femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire présente également un certain nombre de symptômes spécifiques. Les menstruations deviennent rares au début, puis disparaissent complètement..

De ce fait, le ventre se développe très lentement, ce qui inhibe le diagnostic d'une vraie maladie. Très souvent, les femmes confondent la pathologie avec un début et une grossesse en développement.Par conséquent, la détection tardive de la maladie entraîne souvent la mort..

Traitement de l'ascite abdominale

La maladie n'est détectée que par des examens réguliers du patient. Si une ascite abdominale est suspectée, le médecin prescrit un certain nombre de procédures de diagnostic:

  • Échographie du péritoine;
  • radiographie et tomographie;
  • laparocentèse (collecte de matériel de l'organe affecté pour la recherche).

La méthodologie de traitement de la maladie se résume à ce qui suit:

  1. Soulagement des symptômes du patient.
  2. Prolongation de la vie.

Après avoir identifié le stade caractéristique de l'ascite abdominale, le traitement est commencé. Avec une exacerbation du processus pathologique, le patient subit la procédure de laparocentèse, qui fait référence à une méthode chirurgicale de traitement. Un maximum de 5 litres de liquide peut être pompé au cours d'une procédure. Par conséquent, si le patient a un excès de ce liquide, il lui est prescrit un cours répété de laparocentèse.

Le danger de la laparocentèse est qu'une infection peut être introduite dans la ponction, ce qui entraînera une péritonite. Par conséquent, la procédure est effectuée dans des conditions stationnaires..

Dans les premiers stades, des diurétiques sont prescrits au patient, qui éliminent l'excès d'eau du corps. Ces médicaments peuvent être une mono-préparation (Diacarb), ou des complexes de fonds (Furosémide et Veroshpiron). Pour maintenir l'équilibre hydrique et électrolytique, les patients se voient prescrire un médicament supplémentaire contenant du potassium (Panangin).

Le chardon-Marie, le thym, l'origan, la sauge, la mélisse, l'agripaume, le millepertuis aident à augmenter la miction. Il est également important de suivre un régime sans sel avec un minimum d'eau potable. Les aliments gras, épicés et sucrés doivent être exclus. Ne consommez pas de boissons gazeuses.

Problèmes de traitement de l'ascite en oncologie

L'oncologie de la cavité abdominale dans les derniers stades provoque une exacerbation de l'ascite. Les problèmes du traitement de l'ascite abdominale à différents stades sont que, quelle que soit l'approche de la pathologie, une personne n'a aucune chance de vivre longtemps.

Le pronostic moyen du cancer de l'abdomen n'est pas supérieur à 50%. Lorsque des métastases surviennent, une personne peut vivre environ deux ans, sous réserve d'une intervention médicale.

Le pronostic de survie est décevant, mais avec un diagnostic précoce et la sélection d'un traitement efficace, une personne augmente les chances d'un résultat favorable.

Lorsqu'un diagnostic aussi terrible que l'ascite abdominale apparaît, un traitement doit être immédiatement prescrit pour augmenter l'espérance de vie du patient cancéreux et réduire sa douleur pendant un tel traitement. Malheureusement, quelle que soit l'approche de la maladie, le taux de survie des patients à 5 ans est de 50%. L'espérance de vie moyenne des personnes atteintes de métastases multiples, d'insuffisance rénale et cardiaque est de 1 à 2 ans.