Principal
Cirrhose

Angiomyolipome rénal: signes, traitement et pronostic

L'angiomyolipome provient des tissus mésenchymateux - muscles, graisse, vaisseaux sanguins, il a donc une structure complexe et à plusieurs composants. L'angiomyolipome du rein représente jusqu'à 3% des tumeurs d'organes. La formation d'un angiomyolipome dans d'autres organes est possible: foie, pancréas, utérus et trompes de Fallope, gros intestin, région rétropéritonéale, cerveau, etc. En principe, l'angiomyolipome peut apparaître dans absolument n'importe quel organe du corps humain, car son substrat (vaisseaux, cellules musculaires lisses) se trouvent dans presque tous les tissus. Les angiomyolipomes extrarénaux sont si rares qu'environ quatre douzaines de cas de telles tumeurs sont décrits dans la littérature..

L'angiomyolipome peut être associé à une pathologie génétique - la sclérose tubéreuse, qui se manifeste par des lésions du système nerveux, de la peau et la formation de tumeurs bénignes dans divers organes. Un tel angiomyolipome survient dans un cinquième des cas de la maladie, la part des angiomyolipomes détectés épisodiquement représente jusqu'à 80% des tumeurs.

Sans rapport avec l'hérédité, l'angiomyolipome est généralement solitaire, trouvé chez les personnes d'âge jeune et mature - environ 40 à 50 ans. Chez les patients, les femmes sont significativement prédominantes, quatre fois plus que les hommes, ce qui est associé à la dépendance hormonale de la tumeur à la progestérone produite par les ovaires.

L'angiomyolipome du rein droit représente jusqu'à 80% de toutes les tumeurs de cette structure. Pourquoi cela se produit n'est pas encore clair, car le rein gauche peut également porter un néoplasme d'origine mésenchymateuse et les symptômes ne différeront en aucun cas de la localisation du côté droit..

Les questions concernant l'origine des angiomyolipomes n'ont pas encore été résolues. On pense que leur source est constituée de cellules épithéliales situées autour des vaisseaux, qui ont conservé la capacité de se reproduire activement. Il est tout à fait possible que tous les composants tumoraux proviennent de cellules du même type, comme en témoignent les études immunohistochimiques et moléculaires de génétique des dernières années..

On suppose que le statut hormonal a un effet sur la croissance tumorale. Ceci est confirmé par la fréquence élevée des tumeurs chez la femme, son développement après la puberté et la détection des récepteurs de l'hormone féminine progestérone sur les membranes des cellules néoplasiques.

Les manifestations de la tumeur varient selon qu'elle est associée à une sclérose tubéreuse génétiquement déterminée ou qu'elle est apparue indépendamment. Dans ce dernier cas, il existe une évolution latente et une détection accidentelle de la pathologie par échographie ou TDM.

Qu'est-ce que l'angiomyolipome rénal

Dans environ 75% de tous les cas cliniques, un angiolipome rénal unilatéral est diagnostiqué, c'est-à-dire qu'un organe est atteint. Les dimensions d'un néoplasme bénin vont de 1 mm à (dans de très rares cas) 20 cm Une caractéristique est l'apparition sporadique d'une tumeur, c'est-à-dire que les cas de maladie sont isolés.

L'angiomyolipome, consistant en une altération des vaisseaux sanguins, de la graisse et du tissu musculaire, est quatre fois plus susceptible d'être diagnostiqué chez la femme que chez l'homme. Les angiomyolipomes, qui se développent en présence d'autres néoplasmes tumoraux dans le corps, ne font pas exception..

Parfois, une croissance invasive se produit, c'est-à-dire que les cellules tumorales pénètrent dans les barrières tissulaires (à travers la veine cave rénale ou inférieure, les ganglions lymphatiques). Ce phénomène est considéré comme malin, potentiellement mortel.


Lors de la détection d'un angiolipome du rein, le patient doit suivre strictement les recommandations médicales. Toute action thérapeutique non coordonnée avec un spécialiste entraînera des complications et aggravera la condition.

L'angiomyolipome grossit rapidement, mais les vaisseaux qui l'alimentent et se développent plus lentement des tumeurs peuvent se rompre. En conséquence, le saignement s'ouvre. Cette condition est très dangereuse..

Classification radiographique de l'angiomyolipome

L'angiomyolipome est une tumeur composée de cellules épithélioïdes périvasculaires (PEComas) qui sont situées près des vaisseaux sanguins et ressemblent à des cellules épithéliales dans la structure. Ce groupe comprend également la lymphangioléiomyomatose des poumons et la tumeur pulmonaire «sucre» à cellules claires.

Angiomyolipome triphasé

Tumeur mésenchymateuse bénigne constituée de nombres variables de vaisseaux sanguins qui composent le muscle lisse et le tissu adipeux mature. Elle survient sporadiquement vers l'âge de 50 ans et est très fréquente chez les femmes. L'angiomyolipome triphasé peut être divisé en fonction des signes radiologiques en «classique» et «faible en gras».

Angiomyolipome classique

Une caractéristique distinctive de l'angiomyolipome classique est la présence d'un grand nombre de cellules graisseuses. À l'échographie, cette forme de tumeur se manifeste par des modifications hyperéchogènes du parenchyme rénal, mais l'utilisation d'une seule méthode de diagnostic n'est pas toujours correcte. Le carcinome rénal (CCR) provoque également des changements hyperéchogènes.Par conséquent, pour le diagnostic final de l'angiomyolipome classique, les spécialistes utilisent la tomodensitométrie ou l'IRM pour déterminer la quantité de graisse accumulée dans la formation..
La plupart des angiomyolipomes de ce type ne se développent pas et restent asymptomatiques tout au long de leur vie. Une petite partie pousse très lentement, généralement à un taux de 5% ou 19 mm par an. Pour les petites tumeurs asymptomatiques (moins de 4 cm), le patient doit être examiné tous les 12 mois. Si la tumeur est petite mais inconfortable, les médecins peuvent envisager une néphrectomie partielle et un suivi du patient..

Angiomyolipome faible en gras

Certains angiomyolipomes triphasiques contiennent trop peu de cellules graisseuses et ne peuvent pas être détectés par tomodensitométrie sans contraste. Pour la première fois, le terme «angiomyolipome avec une teneur minimale en graisse» a été introduit en 1997 pour décrire des néoplasmes qui n'apparaissaient pas à la tomodensitométrie et se composaient exclusivement de tissu musculaire lisse. Actuellement, certains experts appliquent les termes suivants à ce type d'angiomyolipome: "angiomyolipome sans graisse visible sur la tomodensitométrie sans contraste", "angiomyolipome avec une teneur minimale en graisse" et "angiomyolipome avec une faible quantité de lipides".

Formes de pathologie

La base pour déterminer les formes d'angiomyolipomes est le facteur étiologique. Autrement dit, la maladie est classée en raison de son apparition. L'angiomyolipome du rein gauche et du rein droit a les types suivants:

  1. Sporadique. Il apparaît soudainement, par lui-même. Forme courante, diagnostiquée dans 78 à 80% des cas. L'angiomyolipome sporadique des deux reins n'est presque jamais détecté. Déterminé par hasard lors de l'examen pour une autre raison. La nature du cours est asymptomatique et la tumeur elle-même est petite.
  2. Héréditaire. La principale cause est considérée comme la sclérose tubéreuse d'une personne, également appelée maladie de Bourneville-Pringle. Elle se caractérise par la formation de nombreuses tumeurs dans divers organes internes et sur la peau.
  3. Pas clair. Il est rarement détecté et comprend d'autres types d'angiolipomes. Cela comprend de multiples néoplasmes sporadiques, avec pénétration active des cellules tumorales à travers les barrières tissulaires (croissance invasive).

Il existe une classification qui sépare les angiomyolipomes en fonction du contenu de différents types de cellules. Si des tissus adipeux, musculaires, épithéliaux et vasculaires sont présents, l'angiomyolipome est considéré comme typique; s'il n'y a pas de tissu adipeux dans le matériau, la tumeur est atypique.

Comment diagnostique-t-on l'angiomyolipome??

Si un angiomyolipome rénal est suspecté, le médecin examinera le patient, étudiera les antécédents médicaux, prescrira un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales.

  1. Examen échographique (échographie) - reconnaît les phoques, évalue le fonctionnement des reins et du système urinaire.
  2. IRM ou CT - révèle le tissu adipeux de la tumeur, les moindres changements et perturbations dans le travail du système urinaire.
  3. Analyse en laboratoire de l'urine et du sang.
  4. Angiographie échographique - reconnaît les vaisseaux sanguins rénaux.
  5. Diagnostic par rayons X - évalue l'état des uretères, détermine les changements pathologiques dans la structure et la fonction des reins.
  6. Biopsie - vous permet de déterminer la nature de la tumeur, de reconnaître sa malignité.

Les résultats de la recherche permettent au médecin d'obtenir une image complète de la maladie, de déterminer la localisation et la taille des néoplasmes, de poser le bon diagnostic et de prescrire le traitement nécessaire.

Raisons de l'apparition d'une tumeur

La raison exacte pour laquelle un angiomyolipome du rein droit ou du rein gauche se développe n'est pas déterminée.


Le néoplasme est plus souvent détecté chez les femmes. Cela est dû à la présence dans le corps d'une grande quantité de l'hormone œstrogène, sous l'influence de laquelle l'angiomyolipome se développe plus activement.

Facteurs contribuant au développement de la pathologie:

  • maladie rénale aiguë et chronique;
  • prédisposition génétique;
  • tumeurs dans d'autres organes internes.

Une attention particulière est portée aux femmes enceintes. C'est la période de gestation que les experts définissent comme le principal aspect provoquant. Cela est dû à la production active d'hormones spécifiques dans le corps (œstrogène et progestérone), ainsi qu'à un changement constant des niveaux hormonaux.

Angiomyolipome. Léiomyome. Myélolipome. Tumeur fibreuse solitaire. Lymphangiome.

- une tumeur bénigne du foie constituée de tissu adipeux, de tissu musculaire lisse et de vaisseaux sanguins. Chez un certain nombre de patients, elle est associée à une sclérose subéreuse. Souvent, il affecte le lobe droit du foie et peut atteindre de grandes tailles jusqu'à 20 cm de diamètre ou plus). Il ressemble à un nœud clairement défini de consistance douce ou dense de couleur jaune ou brunâtre. Au microscope, une tumeur est représentée par une combinaison dans différentes proportions de trois composants: tissu adipeux mature, vaisseaux à parois épaisses, souvent hyalinisées, et tissu musculaire issu de cellules musculaires lisses fusiformes ou épithélioïdes. Ces derniers forment parfois des structures trabéculaires qui imitent le carcinome hépatocellulaire, ou comprennent de grandes cellules avec de gros noyaux hyperchromiques et des nucléoles distincts. Le cytoplasme de ces cellules se condense autour du noyau, laissant la périphérie optiquement transparente. Certains d'entre eux contiennent des granules de pigment brun qui sont colorés par la méthode Fontana comme la mélanine. Certaines cellules musculaires lisses ont un cytoplasme mousseux abondant en raison de l'accumulation de graisse. Les cellules cancéreuses expriment l'actine des cellules musculaires lisses (cc-SMA), la protéine S-100 et les marqueurs de mélanome HMB-45 et mélan-A (MART-1). Des foyers d'hématopoïèse extramédullaire sont souvent trouvés. Les parois des artères sont épaissies en raison de l'hyperplasie des membranes musculaires et élastiques, leurs lumières sont fortement rétrécies ou oblitérées. Les cellules de la paroi vasculaire expriment l'actine des cellules musculaires lisses alpha (a-SMA). Gonflement; l'ol est différencié du léiomyome, du lipome, du myélolipome, du carcinome hépatocellulaire, des métastases du mélanome.

Léiomyome

- une tumeur bénigne du muscle lisse du foie très rare. Peut atteindre de grandes tailles. Il ressemble à un nœud dense, clairement délimité dans la coupe, rose, fibreux. Au microscope, la tumeur est constituée de faisceaux de cellules fusiformes monomorphes avec des noyaux allongés exprimant l'actine des muscles lisses. La tumeur doit être différenciée de l'angiomyolipome, du léiomyosarcome, y compris des néoplasmes métastatiques et fibreux.

Myélolipome

- une tumeur bénigne du foie, constituée de tissu adipeux et hématopoïétique. Il est très rare et a l'apparence d'un nœud jaune doux et clairement délimité non encapsulé dans la section. Au microscope, une tumeur associe des tissus adipeux et hématopoïétiques, représentés par des cellules de germes érythroïdes et myéloïdes. Différencier l'angiomyolipome et les tumeurs hématopoïétiques extramédullaires.

Tumeur fibreuse solitaire

Tumeur fibreuse solitaire

(synonyme: mésothéliome fibreux, fibrome, fibromatose) est une tumeur bénigne du foie d'origine mésenchymateuse. Il est rare, atteint une grande taille, parfois il est situé sur une jambe et ressemble à un nœud en sueur avec des limites claires. Sur la coupe, le tissu du nœud est fibreux, blanc grisâtre ou jaunâtre.Sous le microscope, dans certaines zones du néoplasme, des faisceaux de cellules en forme de fuseau monomorphes se croisant dans différentes directions sont situés, dans d'autres - des faisceaux de fibres de collagène épaisses. Les cellules fusiformes expriment la vimentine et le CD34. Parfois, la tumeur subit une transformation maligne, en faveur de laquelle se manifeste principalement par la structure cellulaire, l'atypie et le polymorphisme des cellules, la présence de figures mitotiques et de foyers de nécrose.
Diagnostic différentiel
réalisée avec léiomyome, hémacgiome sclérosé, pseudotumeur inflammatoire et hémangiopéricytome.

Mésothéliome bénin

, la neuropathie xanthomateuse, le myxome, le neurilemmome, le chondrome du foie et les dommages aux organes dans la neurofibromatose multiple sont extrêmement rares et présentés par des observations casuistiques.

Symptômes typiques

Selon qu'il existe une cause génétique de la tumeur, l'angiolipome rénal se manifeste de différentes manières. La lésion droite ou gauche présente des signes cliniques identiques.

Si une forme isolée (sporadique) se développe, les signes sont les suivants:

  • à la palpation, un sceau dans la cavité abdominale est ressenti;
  • sang dans l'urine;
  • tirant la douleur sur le côté.

Comme dans la plupart des cas avec les néoplasmes, l'angiomyolipome de petite taille est asymptomatique pendant une certaine période. Peu à peu, sa taille augmente et exerce une pression sur les organes internes voisins. Une personne commence à ressentir de la douleur dans le bas du dos à cause du rein affecté.

En atteignant une taille de 4 cm (il s'agit d'un grand angiomyolipome), des troubles du fonctionnement du rein malade et des modifications de son parenchyme se produisent. Cela provoque:

  • perte de poids;
  • syndrome de la douleur;
  • indicateurs d'hypertension artérielle;
  • faiblesse et fatigue.

Peu à peu, la gravité des symptômes augmente, ce qui est dû à une augmentation de la tumeur. Le syndrome de la douleur peut affecter le bas du dos et le côté. En raison d'une augmentation de la pression artérielle, qui est souvent perçue comme une hypertension ou une ostéochondrose, le diagnostic devient plus difficile. Souvent, les patients vont chez le médecin lorsqu'ils développent une hématurie (du sang apparaît dans l'urine).

Une fois que le néoplasme atteint plus de 4 cm, il existe une possibilité de saignement. Le sang peut être versé à la fois dans le néoplasme lui-même et dans le tissu adjacent.

La rupture tumorale et les saignements montrent toujours des signes cliniques d'un «abdomen aigu»:

  • douleur sévère;
  • nausée et vomissements;
  • choc hémorragique.

S'il y a une croissance invasive (germination dans les organes voisins), ils parlent alors d'une évolution maligne de la maladie. Dans ce cas, l'angiomyolipome exerce une pression accrue sur les organes voisins..


Si la tumeur est autorisée à se rompre, la pression artérielle du patient commence à chuter rapidement, le rein cesse d'exécuter sa fonction de filtration, les fonctions hépatique, cérébrale et cardiaque sont perturbées..

L'angiomyolipome rénal de grande taille est particulièrement dangereux, même s'il est bénin. Sa présence augmente considérablement la probabilité de complications pouvant entraîner la mort..

Complications possibles

Avec la croissance de l'angiomyolipome à une grande taille ou un problème identifié tardivement, les complications suivantes peuvent survenir:

  1. Une tumeur envahie peut entraîner une hémorragie rétropéritonéale, dont les symptômes courants sont une importante perte de sang, des nausées, des vomissements, des maux de dos, une chute soudaine de la pression artérielle et une augmentation du rythme cardiaque. Cette complication potentiellement mortelle est une urgence médicale..
  2. Une compression prolongée des tissus mous du rein sous l'influence de la tumeur peut entraîner une insuffisance rénale..
  3. L'insuffisance rénale chronique en présence d'une tumeur bilatérale entraîne un trouble du métabolisme hydrique, électrolytique et azoté du rein.
  4. L'infection postopératoire au site de la plaie est également une complication potentielle..

Méthodes de diagnostic

Le pronostic favorable après le traitement dépend du moment de la détection de la tumeur et de sa taille. Méthodes de diagnostic de base:

  • Échographie du rein avec angiomyolipome (échographie) - il est nécessaire de déterminer la taille de la formation et de confirmer sa présence dans le rein.
  • Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique pour une étude détaillée de la structure et une détermination précise de l'emplacement de la formation focale du parenchyme rénal.
  • Analyse du sang, de l'urine (générale et biochimique) pour évaluer l'état du système urinaire.
  • Angiographie échographique (obtention d'images échographiques des vaisseaux sanguins).
  • Biopsie (pendant la procédure, le tissu tumoral est obtenu, puis envoyé pour examen au microscope).

Pendant la grossesse

La période de naissance d'un enfant augmente le risque de développer un néoplasme. Cela est dû à des changements hormonaux. Pendant la grossesse, l'angiomyolipome se développe rapidement et provoque des sensations douloureuses désagréables dans la région lombaire. Parfois, il se propage également à la cavité abdominale..

La méthode de traitement dépend des caractéristiques de la tumeur. Si sa taille augmente lentement et ne cause pas d'inconvénients, le médecin choisit l'observation. Il n'y a aucun danger pour l'enfant dans ce cas..

Cependant, les grosses capsules qui appuient sur les organes internes doivent être retirées chirurgicalement. L'opération est prescrite lorsque l'angiomyolipome constitue une menace non seulement pour le fœtus, mais également pour la femme enceinte. Dans la plupart des cas, avec ce type de formation kystique, l'accouchement naturel est abandonné. Ils peuvent provoquer une rupture des membranes, par conséquent, une césarienne est prescrite.

Angiomyolipome rénal et grossesse

Après la conception, le corps de la femme enceinte subit des transformations importantes. Ils s'appliquent au fonctionnement de tous les systèmes. Les glandes endocrines commencent à produire activement les hormones féminines œstrogènes et progestérone. Sous leur influence, l'angiomyolipome rénal commence à augmenter beaucoup plus rapidement..


Avant de planifier une grossesse, la fille doit subir un examen médical et se débarrasser de toutes les maladies identifiées..

Souvent, une tumeur est diagnostiquée au moment même où la future mère vient pour un dépistage échographique programmé. Bien que le néoplasme soit hormono-dépendant, il se développe de manière intensive, il ne présente pas de menace de perturbation de la grossesse ou de développement intra-utérin inapproprié du fœtus.

La forme et la structure de l'angiolipome

Cette formation est une tumeur unilatérale isolée située dans la moelle de l'organe, ainsi que dans la couche sous-corticale. Dans le contexte, la pathologie est jaunâtre en raison de la teneur élevée en cellules graisseuses (lipocytes), également en raison d'hémorragies dans le parenchyme rénal. Cette tumeur est isolée par une membrane. Une tumeur se forme localement de manière invasive, les cellules et tissus sains ne sont pas affectés.

Visuellement, la tumeur a une couleur similaire à la peau, s'élevant comme un tubercule au-dessus de sa surface, les bords sont indistincts. Une personne peut être diagnostiquée simultanément avec plusieurs angiolipomes dans différentes parties du corps..

Une tumeur peut-elle se transformer en cancer

L'angiomyolipome est-il dangereux pour la vie? Chaque patient est intéressé. Le néoplasme n'a pas la capacité de devenir malin (processus par lequel les cellules bénignes deviennent malignes). Les complications de la maladie peuvent être évitées par l'ablation complète de la tumeur..

Étant donné que l'angiomyolipome rénal est plus souvent détecté chez les femmes, il est recommandé qu'elles subissent des examens réguliers. Un pronostic positif si l'angiomyolipome est détecté dans une petite taille. Lorsque le néoplasme dépasse 4 cm, le traitement devient plus difficile. Mais l'angiomyolipome n'est pas considéré comme une tumeur maligne mortelle..

L'angiomyolipome est-il dangereux pour la vie humaine??

La rupture de l'angiomyolipome met la vie en danger. Un angiomyolipome fortement élargi peut également provoquer une rupture du parenchyme rénal. En conséquence, le néoplasme peut passer de la forme bénigne à la forme maligne. Cela peut entraîner des problèmes de fonctionnement du foie..

En cas d'hémorragie interne, le patient doit être hospitalisé immédiatement. Des saignements intra-abdominaux abondants peuvent être mortels.

Traitement de l'angiomyolipome rénal

Le médecin détermine comment traiter l'angiomyolipome rénal, en fonction de la taille de la tumeur, de la gravité des signes cliniques de la maladie.

Tactiques d'observation

S'il est déterminé qu'il n'y a aucun signe de croissance invasive, une observation est recommandée. Pour les néoplasmes dont le diamètre ne dépasse pas 4-5 cm, le contrôle le plus approprié est le contrôle dynamique, qui permet d'évaluer la nature de la croissance.


Il n'y a pas lieu de paniquer si on vous propose un traitement d'observation. Souvent, c'est cette approche thérapeutique qui permet de prescrire une opération en temps opportun si la tumeur commence à se développer rapidement..

Le traitement médical et chirurgical de l'angiomyolipome du rein gauche ou droit n'est pas effectué si la tumeur se développe de moins de 1 cm par an. L'assistance médicale consiste en des examens réguliers programmés et en suivant les recommandations du médecin.

Ablation chirurgicale

L'intervention chirurgicale est indiquée en cas de:

  • croissance rapide du néoplasme;
  • détecter les saignements dans l'espace rétropéritonéal ou les reins;
  • forte pression sur la région du calice-bassin;
  • syndrome douloureux sévère;
  • hypertension persistante.

Les experts se sont donné pour tâche de préserver le fonctionnement le plus complet possible de l'organe.Par conséquent, l'ablation du rein n'est indiquée que dans une situation extrême. Souvent, une résection partielle (partielle) ou une angioembolisation supersélective (une technique peu traumatique pour arrêter le saignement après l'ablation de l'angiomyolipome) est prescrite. Le choix du type d'intervention dépend des caractéristiques du cas clinique..

Thérapie médicamenteuse

L'angiome rénal est une formation tumorale assez grave. Dans des cas exceptionnels, une thérapie ciblée est pratiquée (prise de médicaments qui affectent délibérément l'angiomyolipome). Cette méthode est utilisée si la tumeur est apparue dans le contexte de la sclérose tubéreuse, en cas de lésions bilatérales des organes.


Le traitement médicamenteux entraîne une diminution du diamètre du néoplasme, ce qui permet ensuite un traitement chirurgical.

Les médicaments suivants sont prescrits:

La même chose est indiquée pour les néoplasmes volumineux et s'il y en a plusieurs, car cela ne permet pas un traitement chirurgical réussi.

Aliments diététiques

Lors de la détection d'un angiomyolipome rénal, comme pour d'autres maladies tumorales, il est recommandé de saturer le régime en antioxydants. Ces substances ralentissent la croissance des néoplasmes et les empêchent de devenir malignes..

Le risque de cancer augmente de 36% si une personne atteinte d'angiomyolipome est en surpoids.

Vous devriez consommer des cerises, des abricots, des carottes, des myrtilles, des légumineuses et du chou tous les jours. La fibre doit être ajoutée aux céréales. Vous devez manger moins d'aliments qui vous aident à prendre du poids. Évitez de manger de grandes quantités de sel, de potassium, de phosphore et de protéines animales.

Remèdes populaires

De nombreux patients se tournent vers la médecine traditionnelle. L'utilisation de tactiques à domicile est une méthode de soutien. En cas de lésions rénales et autres organes internes, il convient tout d'abord de prendre les médicaments prescrits par le médecin et de suivre ses recommandations. En accord avec le médecin, ils boivent des remèdes maison simples:

  • Jus de bardane, préparé avant consommation. Les deux premiers jours, il est bu 2 fois par jour, une cuillère à café, les deux jours suivants trois fois dans le même volume, puis une cuillère à soupe 3 fois par jour. Le cours du traitement est d'un mois.
  • La coque de 12 noix est moulue, versée dans 0,5 litre de vodka, attendez 2 semaines et buvez une cuillère à café pendant un mois avant de manger.

Symptômes

La formation et le développement de cette tumeur bénigne se produisent progressivement, sans aucun signe caractéristique. Par rapport aux éléments musculaires de la tumeur, les vaisseaux sanguins présents n'ont pas tendance à proliférer, par conséquent, à mesure que la taille de cette structure augmente, ils se rompent et se déforment.

Ce processus s'accompagne toujours de saignements d'intensité variable. La croissance rapide d'une tumeur bénigne dans la région rénale est mise en évidence par les signes cliniques suivants:

  • Pâleur de la peau;
  • Vertiges intenses, diminution des performances, manque de force, évanouissements;
  • Une forte augmentation ou diminution des indicateurs de pression artérielle;
  • L'apparition de fragments de sang dans l'urine;
  • Douleur constante dans la colonne lombaire.

Ces signes indiquent le développement de ces complications qui surviennent dans le contexte de la croissance rapide de l'angiomyolipome. Une personne présentant les symptômes énumérés doit être immédiatement emmenée dans un établissement médical pour un examen et une assistance qualifiée. Le degré de danger d'angiomyolipome pour le corps humain dépend directement du diamètre du néoplasme.

Lorsque la tumeur atteint une taille importante, elle viole l'intégrité du tissu rénal, jusqu'à la rupture de l'organe. Cette condition est lourde de saignements massifs et de mort..

Prévoir

L'angiome rénal ne peut être guéri que par chirurgie si la tumeur est complètement retirée. Si le néoplasme est détecté à un stade précoce, lorsqu'il est petit et qu'il n'y a pas de vaisseaux sanguins dilatés, le pronostic est favorable.

En cas de saignement, le pronostic dépend de la quantité de sang déversée. Le patient doit être transporté rapidement aux urgences, où il recevra une assistance. Le pronostic s'aggrave en l'absence de diagnostic et de traitement opportuns.


Il n'y a généralement pas de rechute après la chirurgie.

Prévisions, conséquences et prévention

Avec une petite taille d'angiomyolipome, qui n'augmente pas pendant de nombreuses années, le pronostic est favorable. Cependant, pour réduire le risque de conséquences dangereuses, il est important de retirer la tumeur. La conséquence la plus dangereuse est la transition d'un processus bénin vers un processus malin. Une autre complication peut être la rupture du néoplasme..

Il n'y a pas de règles de prévention spécifiques qui empêchent la formation d'angiomyolipome. Cependant, afin de réduire le risque de développer la maladie, il est important d'éliminer en temps opportun les pathologies rénales, y compris les pathologies infectieuses et inflammatoires. Il est nécessaire de mener une vie saine, de bien manger et d'abandonner les mauvaises habitudes.

Aux tout premiers appels alarmants du système urinaire, tels que l'apparition de sang dans les urines et les maux de dos, vous devez immédiatement contacter un urologue ou un néphrologue..

Est-ce dangereux pour la vie du patient?

Le principal danger de cette maladie pour la vie est la rupture d'un angiomyolipome. La rupture est causée par la différence de développement des vaisseaux sanguins et du tissu tumoral. Dans de rares cas, la rupture survient au stade initial du développement. L'hémorragie interne commence et une hospitalisation urgente est nécessaire. Si la tumeur grossit considérablement, elle peut provoquer une rupture du parenchyme rénal. Au cours des 10 dernières années d'étude de la maladie, il a été établi que ce phénomène est capable de changer et de devenir une tumeur maligne. Dans ce cas, le danger de mort est comparable à n'importe quelle oncologie. Si le traitement n'est pas commencé à temps, la pathologie peut provoquer un dysfonctionnement hépatique..

Régime et régime

Si un angiomyolipome rénal est diagnostiqué, un régime spécial doit être strictement observé, ce qui inhibe le processus de développement du néoplasme et empêche une exacerbation de la maladie. Dans ce cas, il est nécessaire de minimiser la consommation de sel. Les règles nutritionnelles de l'angiomyolipome sont réduites à un rejet complet des boissons alcoolisées et du café, en mangeant de petits repas 6 fois par jour, en consommant au moins 1,5 litre de liquide par jour. Il est permis de manger des produits laitiers faibles en gras, des bouillons de légumes, des soupes maigres / bortsch, de la viande faible en gras, des céréales, des pâtes, des œufs, des légumes, des escalopes à la vapeur. Le thé est autorisé faible. Pour les bonbons, les fruits secs, les pommes au four, le miel, la confiture sont autorisés.

En présence d'angiomyolipome, vous devez refuser de tels produits:

  • bouillons (viande, poisson);
  • viande / poisson gras;
  • aliments fumés et salés;
  • les légumineuses;
  • épices, herbes, marinades, sauces;
  • raifort, ail, oignon, radis;
  • persil, épinards, oseille.

Tumeurs bénignes du foie

Classification des tumeurs bénignes du foie et des voies biliaires intrahépatiques (Selon Hamilton, 2000) Tumeurs épithéliales:

  • adénome hépatocellulaire;
  • hyperplasie nodulaire focale;
  • adénome des voies biliaires intrahépatiques;
  • cystadénome des voies biliaires intrahépatiques;
  • papillomatose des voies biliaires intrahépatiques.
  • hémangiome;
  • hémangioendothéléome infantile;
  • angiomyolipome;
  • lymphangiome et lymphangiomatose.

Tumeurs de structure mixte:

  • tumeur fibreuse solitaire;
  • tératome bénin.
  • hamartome mésenchymateux;
  • transformation nodale;
  • pseudotumeur inflammatoire.

Les tumeurs hépatiques bénignes les plus courantes sont l'hémangiome, l'adénome hépatocellulaire et l'hyperplasie nodulaire focale. D'autres formes de tumeurs sont extrêmement rares..

Traitement avec des remèdes populaires

On pense que l'utilisation de remèdes populaires pour l'angiomyolipome rénal est inefficace et peut provoquer de graves complications, et passer du temps à l'automédication aggrave encore la situation. Il existe un certain nombre de techniques qui peuvent être utilisées en parallèle avec un traitement conservateur, mais vous devez d'abord consulter votre médecin..

Ces remèdes populaires sont utilisés comme:

  • décoction ou infusion alcoolique de coquilles de noix;
  • décoction de fleurs de calendula, infusion d'absinthe;
  • pollen;
  • décoction de pommes de pin au miel.

La survenue d'un angiomyolipome rénal ne peut être prédite. Grâce à des examens médicaux de routine, il est possible de diagnostiquer la pathologie au stade initial de développement, d'empêcher sa progression et de l'éliminer rapidement. Le refus de la thérapie nécessaire ou du traitement avec des remèdes populaires sans ordonnance d'un médecin entraîne de graves complications et la mort.

Médecine mondiale

L'angiomyolipome est classé comme néoplasme bénin rare; sa part dans l'incidence totale du cancer ne dépasse pas 0,2%. Le plus souvent, la pathologie est trouvée chez les femmes, ce qui est associé à la dépendance hormonale des cellules tumorales, et l'organe le plus touché est les reins.

L'angiomyolipome provient des tissus mésenchymateux - muscles, graisse, vaisseaux sanguins, il a donc une structure complexe et à plusieurs composants. L'angiomyolipome du rein représente jusqu'à 3% des tumeurs d'organes. La formation d'un angiomyolipome dans d'autres organes est possible: foie, pancréas, utérus et trompes de Fallope, gros intestin, région rétropéritonéale, cerveau, etc. En principe, l'angiomyolipome peut apparaître dans absolument n'importe quel organe du corps humain, car son substrat (vaisseaux, cellules musculaires lisses) se trouvent dans presque tous les tissus. Les angiomyolipomes extrarénaux sont si rares qu'environ quatre douzaines de cas de telles tumeurs sont décrits dans la littérature..

L'angiomyolipome peut être associé à une pathologie génétique - la sclérose tubéreuse, qui se manifeste par des lésions du système nerveux, de la peau et la formation de tumeurs bénignes dans divers organes. Un tel angiomyolipome survient dans un cinquième des cas de la maladie, la part des angiomyolipomes détectés épisodiquement représente jusqu'à 80% des tumeurs.

Sans rapport avec l'hérédité, l'angiomyolipome est généralement solitaire, trouvé chez les personnes d'âge jeune et mature - environ 40 à 50 ans. Chez les patients, les femmes sont significativement prédominantes, quatre fois plus que les hommes, ce qui est associé à la dépendance hormonale de la tumeur à la progestérone produite par les ovaires.

L'angiomyolipome du rein droit représente jusqu'à 80% de toutes les tumeurs de cette structure. Pourquoi cela se produit n'est pas encore clair, car le rein gauche peut également porter un néoplasme d'origine mésenchymateuse et les symptômes ne différeront en aucun cas de la localisation du côté droit..

Les questions concernant l'origine des angiomyolipomes n'ont pas encore été résolues. On pense que leur source est constituée de cellules épithéliales situées autour des vaisseaux, qui ont conservé la capacité de se reproduire activement. Il est tout à fait possible que tous les composants tumoraux proviennent de cellules du même type, comme en témoignent les études immunohistochimiques et moléculaires de génétique des dernières années..

On suppose que le statut hormonal a un effet sur la croissance tumorale. Ceci est confirmé par la fréquence élevée des tumeurs chez la femme, son développement après la puberté et la détection des récepteurs de l'hormone féminine progestérone sur les membranes des cellules néoplasiques.

Les manifestations de la tumeur varient selon qu'elle est associée à une sclérose tubéreuse génétiquement déterminée ou qu'elle est apparue indépendamment. Dans ce dernier cas, il existe une évolution latente et une détection accidentelle de la pathologie par échographie ou TDM.

Causes et structure de l'angiomyolipome

L'angiomyolipome, dont les causes ne sont toujours pas connues avec précision, se développe souvent en présence d'une pathologie rénale concomitante et de modifications des taux hormonaux. Sous une forme isolée, non associée à des anomalies génétiques, le rôle des conditions défavorables externes est supposé:

  • Maladies chroniques du parenchyme rénal;
  • Tendance à former d'autres néoplasmes mésenchymateux;
  • Malformations rénales;
  • Déséquilibre hormonal.

On remarque que pendant la grossesse, l'angiomyolipome déjà existant commence à se développer rapidement et activement. Cela est compréhensible, car le niveau de progestérone pendant la gestation augmente considérablement..

L'angiomyolipome héréditaire est causé par des mutations des gènes TSC1 et TSC2 localisées sur les chromosomes responsables de la croissance et de la reproduction cellulaires.

L'apparence d'un angiomyolipome est déterminée par le composant tissulaire qui y est le plus important. Il peut ressembler à un carcinome rénal dû à des lésions jaunâtres constituées de lipocytes, et également à des hémorragies survenant dans le parenchyme tumoral. Sur la coupe, l'angiomyolipome est de couleur rose jaunâtre, a une bordure claire avec le parenchyme du rein, mais n'a pas sa propre capsule, contrairement à de nombreuses autres néoplasies bénignes.

L'angiomyolipome se forme à la fois dans le cortex et dans la moelle du rein. Dans un tiers des cas, il est multiple, mais limité à un rein, bien qu'une localisation bilatérale du néoplasme se produise également. Chez 25% des patients, il est possible de remarquer la germination de la tumeur de la capsule rénale, ce qui n'est pas entièrement caractéristique d'un processus bénin.

Parfois, l'angiomyolipome se développe non seulement dans la capsule, mais peut également pénétrer dans les tissus entourant l'organe, les vaisseaux veineux à l'intérieur et à l'extérieur du rein. Une croissance et une pénétration multiples dans les vaisseaux peuvent être considérées comme des signes de malignité de la maladie..

Les angiomyolipomes malins peuvent métastaser vers les ganglions lymphatiques voisins, les métastases à distance vers le parenchyme pulmonaire et hépatique sont extrêmement rares.

L'angiomyolipome atteint souvent de grandes tailles et a le caractère d'un processus invasif, la couleur peut être grise, brune, blanche, des zones d'hémorragie et de nécrose sont visibles dans le tissu néoplasique.

tableau histologique de l'angiomyolipome

Au microscope, la tumeur est représentée par trois groupes principaux de cellules d'origine du tissu conjonctif - muscle lisse (myocytes), adipeux (lipocytes) et vasculaire endothélial, qui peuvent avoir un rapport quantitatif égal ou un groupe prévaut sur l'autre.

Les cellules épithélioïdes ressemblant à l'épithélium sont regroupées principalement autour des vaisseaux. Les éléments tumoraux se multiplient activement, formant des couches et des grappes autour du composant vasculaire. La présence de foyers de nécrose, l'introduction d'une tumeur dans l'espace périrénal, la division active de ses cellules déterminent la malignité et un mauvais pronostic de la maladie.

Un angiomyolipome typique contient tous les groupes de cellules énumérés. Parfois, les lipocytes ne s'y trouvent pas, puis ils parlent d'une forme atypique de tumeur, qui peut être confondue avec un néoplasme mésenchymateux malin. La qualité bénigne de l'angiomyolipome atypique est confirmée par une biopsie par aspiration.

Manifestations d'angiomyolipome

La symptomatologie de la maladie dépend du fait que la tumeur est associée à des mutations génétiques, tandis que l'angiomyolipome du rein gauche se manifeste de la même manière que la tumeur du côté droit.

Avec une forme sporadique isolée de la maladie, les principaux signes seront:

  1. Douleur dans le côté de l'abdomen;
  2. Une formation palpable ressemblant à une tumeur dans la cavité abdominale;
  3. Sang dans l'urine.

L'angiolipome peut être asymptomatique pendant une longue période et, lorsqu'il atteint une grande taille (plus de 4 cm), perturbe la fonction rénale et s'accompagne de modifications secondaires de son propre parenchyme, les patients commencent à se plaindre:

  • Douleurs abdominales et perte de poids;
  • Augmentation de la pression artérielle;
  • Faiblesse et fatigue.

Souvent, les symptômes augmentent progressivement à mesure que la taille du néoplasme augmente. Dans le contexte d'une certaine perte de poids, des douleurs sourdes tenaces dans l'abdomen, le bas du dos, les côtés commencent à déranger, le patient remarque l'instabilité de la pression, qui de plus en plus souvent «saute» à des nombres élevés. Ces symptômes peuvent être attribués pendant longtemps à d'autres maladies - hypertension, ostéochondrose, etc., mais l'apparition de sang dans l'urine est toujours alarmante et les patients présentant ce symptôme peuvent se rendre chez le médecin pour un examen.

Plus l'angiomyolipome est gros, plus les symptômes deviennent prononcés, le risque de complications augmente. Lorsque la tumeur acquiert une taille significative - jusqu'à 4 centimètres ou plus, des hémorragies se produisent à la fois dans celle-ci et dans les tissus environnants du rein. En cas de croissance invasive maligne, une compression des organes adjacents est observée, des ruptures tumorales avec saignement massif et une nécrose de son parenchyme sont possibles.

Un angiomyolipome de grande taille, même si sa structure est absolument bénigne, comporte un risque élevé de complications potentiellement mortelles. La rupture possible de l'angiomyolipome et les saignements sont accompagnés d'une clinique de «l'abdomen aigu» - douleur intense, anxiété, nausées et vomissements, ainsi qu'une image de choc hémorragique avec perte de sang sévère.

En cas de choc, la pression artérielle commence à diminuer progressivement, le patient devient léthargique, perd connaissance, les reins arrêtent de filtrer l'urine, la fonction du cœur, du foie et du cerveau est altérée. La rupture tumorale est lourde de péritonite, nécessitant un traitement chirurgical urgent.

Diagnostic et traitement de l'angiomyolipome

Il est impossible de diagnostiquer un angiomyolipome même en présence d'une grande clinique sans examen supplémentaire. Sur la base des plaintes et d'un examen initial, le médecin suppose une croissance tumorale et, si le patient est stable, les oriente vers:

  1. Procédure d'échographie;
  2. CT, MSCT;
  3. Angiographie des vaisseaux rénaux;
  4. IRM;
  5. Ponction ou biopsie par aspiration.

L'échographie est l'un des moyens les plus simples et les plus abordables de suspecter la présence d'un angiomyolipome. Son rôle est important dans le dépistage des pathologies asymptomatiques.

La MCST est réalisée avec un contraste, vous permet d'obtenir des images du rein avec une tumeur dans différentes projections et est considérée comme l'un des moyens les plus précis de diagnostiquer l'angiomyolipome.

L'IRM, contrairement à la MSCT, n'est pas accompagnée d'irradiation aux rayons X, mais elle est également très informative. L'inconvénient de la méthode est son coût élevé et sa disponibilité pas dans toutes les cliniques.

L'angiographie et la biopsie par ponction sont réalisées avant l'opération prévue. L'examen vasculaire permet de déterminer l'étendue de l'invasion tumorale des tissus environnants et la biopsie par ponction - la structure microscopique du néoplasme et son potentiel malin.

Traitement

La tactique de traitement de l'angiomyolipome dépend de la taille de la tumeur et de ses symptômes. S'il n'atteint pas 4 cm, il est détecté par hasard et ne cause aucun souci chez le patient, alors l'observation dynamique avec contrôle annuel par ultrasons ou scanner est possible.

Certaines cliniques proposent un traitement ciblé de l'angiomyolipome, qui peut aider à réduire le volume des tissus tumoraux et le risque de complications. Avec des tumeurs de grande taille, les médicaments ciblés facilitent la chirurgie ultérieure et peuvent réduire le néoplasme à une taille telle qu'au lieu de la chirurgie, il sera possible de pratiquer une ablation par radiofréquence, une cryodestruction ou une résection par laparoscopie au lieu d'une chirurgie rénale ouverte traumatique..

Le traitement ciblé en général des angiomyolipomes est au stade des essais cliniques; une toxicité des médicaments a été constatée, ce qui limite l'introduction généralisée de cette méthode de traitement.

embolisation des vaisseaux tumoraux

Des tentatives assez fructueuses sont faites pour emboliser sélectivement les vaisseaux tumoraux, ce qui non seulement préserve le parenchyme actif du rein, mais aide également à éviter la chirurgie et les saignements de la tumeur..

Pendant l'embolisation, un cathéter est inséré dans le système vasculaire de la tumeur, leur délivrant de l'alcool éthylique ou une substance inerte, provoquant une adhérence ou une obstruction du vaisseau. La procédure est douloureuse et nécessite donc la nomination d'analgésiques. Une telle opération est considérée comme difficile et n'est donc effectuée que dans des cliniques spécialisées par des angioschirurgiens expérimentés..

Les complications potentielles comprennent le syndrome post-embolisation associé à la déconstruction du tissu tumoral et à la pénétration de produits de désintégration dans la circulation systémique. Il se manifeste par de la fièvre, des nausées et des vomissements et des douleurs abdominales pouvant durer jusqu'à une semaine..

Pour les néoplasmes volumineux, le traitement chirurgical est indiqué avec l'ablation d'une partie ou de la totalité du rein avec la tumeur - résection ou néphrectomie totale. Les résultats sont meilleurs lors de l'utilisation de systèmes chirurgicaux robotiques qui maximisent la préservation du rein et éliminent la tumeur de manière peu invasive.

La néphrectomie est un dernier recours. Pendant l'opération, le rein entier est retiré avec un accès ouvert à l'espace rétropéritonéal. Après la chirurgie, l'hypertension secondaire est courante, nécessitant une correction médicale. Avec une augmentation de l'insuffisance rénale après une intervention chirurgicale ou dans le contexte de multiples angiomyolipomes, une hémodialyse est réalisée.

Si le patient a une rupture tumorale ou un saignement, une chirurgie d'urgence est nécessaire avec ligature vasculaire, élimination du tissu tumoral et élimination des conséquences de la péritonite. Dans ce cas, il est également nécessaire de traiter la maladie au moyen d'une perfusion, d'une désintoxication, d'agents antibactériens.

Le pronostic de l'angiomyolipome est souvent favorable. Si la tumeur est détectée à temps, n'a pas atteint des proportions gigantesques et n'a pas causé de complications, des techniques mini-invasives peuvent sauver le patient de la pathologie. En cas de lésion importante du tissu rénal, d'augmentation de la défaillance d'organe, d'invasion de néoplasie dans les tissus environnants et de métastases, le pronostic est sérieux.

Vidéo: médecin sur l'angiomyolipome rénal

Discussion et questions à l'auteur:

L'auteur tente de répondre à toutes les questions adéquates des lecteurs dans le cadre de sa compétence au sein de la ressource OncoLib.ru.

Maladie du foie

Raisons de l'apparition

Les experts peuvent discuter de la pathogenèse de la maladie à l'infini. À ce jour, le mécanisme de développement de cette tumeur reste inexploré, on ne sait donc pas si les lésions rénales sont une forme acquise ou une malformation congénitale..

L'angiomyolipome rénal est un cancer?

Le système urinaire souffre souvent de croissances bénignes et malignes. Le type de maladie le plus courant est l'angiomyolipome. La taille de la tumeur peut varier de 1 à 20 mm. Les femmes sont plus sensibles à la maladie (se produit 4 fois plus souvent que chez les hommes). Dans 75% des cas, un rein est atteint.

L'angiomyolipome n'est pas cancéreux, mais bénin. La probabilité de son développement en un processus malin est minime. Un traitement instauré en temps opportun garantit une élimination rapide de la tumeur et des complications associées.

Les premiers signes d'une tumeur

Il est presque impossible de reconnaître indépendamment la présence d'un néoplasme. Il est difficile de ressentir les premiers signes. La gravité du tableau clinique est minime et des symptômes non spécifiques sont observés. Une personne peut ressentir un léger inconfort dans la cavité abdominale, la région lombaire, une faiblesse, elle s'inquiète des impuretés sanglantes mineures dans l'urine. Lorsque vous sentez le dos à l'emplacement des reins, une compaction est notée et la peau commence à pâlir. Les pics de tension artérielle sont extrêmement rares.

Symptômes matures

La plupart des formations ne sont pas accompagnées de symptômes sévères. 80% des patients n'en ont pas du tout. Si la tumeur ne dépasse pas 5 cm, il n'y a pas de manifestations cliniques. Avec une augmentation du diamètre, une douleur apparaît dans la région lombaire, une augmentation de la pression et une hématurie. Lors de la rupture de la tumeur, les symptômes sont prononcés, un choc hémorragique et des signes d '«abdomen aigu».

Ce qui est inclus dans le diagnostic?

Pour poser un diagnostic correct, une personne doit absolument subir un examen. Les procédures de diagnostic standard sont:

  • Ultrason;
  • MSCT (tomodensitométrie multi-coupes);
  • IRM;
  • Examen angiographique;
  • Biopsie par ponction.

L'échographie est informative pour les petites formations. Il est extrêmement rare, souvent remplacé par MSCT. Il s'agit d'une méthode de recherche plus précise, grâce à laquelle une image de haute qualité est obtenue..

L'angiographie joue un rôle important avant la chirurgie. La technique vous permet de déterminer le volume de l'intervention chirurgicale, d'examiner les vaisseaux alimentant la tumeur.

La biopsie par ponction vous permet d'examiner un morceau de tissu prélevé sur un organe affecté à la recherche de cellules cancéreuses. Cette procédure détermine la structure histologique de la formation..

Traitement de l'angiomyolipome rénal

À ce jour, il existe plusieurs des types de traitement les plus populaires:

  1. chirurgical;
  2. observation dynamique;
  3. médicinal.

L'ablation chirurgicale est indiquée lorsque la tumeur se développe rapidement. L'opération est réalisée en cas de risque élevé de rupture de la formation avec le développement ultérieur d'un saignement rétropéritonéal.

Si l'angiomyolipome est petit, un suivi dynamique de son développement est effectué.

La pharmacothérapie est symptomatique. Il est souvent utilisé pour réduire les symptômes cliniques de la maladie. Il n'y a pas de stratégie de traitement exacte. Le schéma thérapeutique est développé individuellement pour chaque cas individuel..

Est-il possible de guérir l'angiomyolipome rénal avec des méthodes alternatives?

L'utilisation de la médecine traditionnelle pour des formations de tout type est inacceptable. L'automédication conduit dans la plupart des cas à une aggravation de la situation. Des tentatives indépendantes pour arrêter la progression de la maladie, au contraire, accélèrent le processus de son développement. Des méthodes de traitement inappropriées peuvent être fatales.

Avec le développement d'un tel tableau clinique, il est recommandé de consulter un spécialiste expérimenté pour les mesures diagnostiques et la prescription du schéma thérapeutique optimal.

Prévoir

Une masse rénale bénigne est retirée sans aucun problème. La tumeur est située dans la capsule conjonctive, il ne faut donc pas beaucoup d'efforts pour la retirer. Après son élimination, la personne retrouve son mode de vie habituel. L'ablation chirurgicale de la pathologie se termine par un pronostic favorable. Dans de nombreux cas, une récupération complète est observée avec un risque minimal de récidive.

L'angiomyolipome rénal peut-il se transformer en cancer??

De nombreuses tumeurs bénignes ont tendance à devenir malignes, mais ce néoplasme ne subit pas de malignité. Une telle éducation ne se transforme pratiquement pas en une structure maligne, grâce à laquelle il est possible de protéger complètement la vie d'une personne en supprimant complètement la tumeur.

En raison du fait que la maladie est plus souvent observée chez les femmes, il est conseillé aux patients de subir systématiquement un examen rénal. La détection précoce de la maladie augmente la probabilité d'un résultat positif.

L'angiomyolipome du rein n'est pas un cancer mortel. Un schéma thérapeutique correctement sélectionné accélère le processus de guérison complète sans l'apparition de complications graves.

Qu'est-ce que l'angiomyolipome rénal gauche?

Une maladie caractérisée par la formation d'une tumeur dans le rein est appelée angiomyolipome. Des dommages au côté gauche de l'organe apparié sont souvent trouvés. L'éducation comprend les tissus adipeux et musculaires, les vaisseaux altérés. C'est la présence de tissu adipeux qui distingue l'angiomyolipome des tumeurs malignes..

Selon les statistiques, la pathologie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. L'angiomyolipome du rein gauche est diagnostiqué chez 80% du sexe faible, le sexe fort ne représente que 20% de tous les cas. La croissance active de la tumeur chez le beau sexe est associée à des changements hormonaux dans le corps, qui sont observés pendant la grossesse. Des poussées hormonales similaires se produisent chez les femmes de plus de 45 ans (ménopause).

L'angiomyolipome des reins est une affection insuffisamment étudiée. Les conclusions sur les causes du développement, les symptômes spécifiques, la transition de l'éducation vers une tumeur maligne sont faites sur la base de l'observation des patients. La pathologie est dangereuse avec un cours calme, seulement après l'apparition de cellules malignes, le patient peut paniquer. L'angiomyolipome du rein gauche a un tableau clinique léger, ce qui complique le diagnostic.

Que signifie une bilirubine élevée dans l'urine et comment ramener les lectures à la normale? Nous avons une réponse!

Découvrez si les reins peuvent faire mal pendant la grossesse et comment se débarrasser de la douleur dans cet article.

Raisons de développement

L'étiologie de l'apparition d'une éducation bénigne n'est pas entièrement comprise..

Les médecins identifient plusieurs principaux facteurs négatifs qui provoquent la formation d'un angiomyolipome dans le rein gauche:

  • pendant la grossesse. La tumeur est considérée comme hormono-dépendante, pendant la période de portage d'un enfant, la quantité d'œstrogène et de progestérone dans le sang du patient augmente fortement, ce qui est un déclencheur;
  • prédisposition génétique. La pathologie peut se former dans le contexte du syndrome de Bourneville-Prinle, la maladie est héréditaire;
  • le patient a d'autres tumeurs, par exemple un angiofibrome;
  • autres maladies concomitantes (insuffisance rénale, diabète sucré, infections récentes des voies génito-urinaires).

La combinaison de facteurs négatifs conduit à une dégénérescence cellulaire, à la formation d'un angiomyolipome du rein gauche.

Signes et symptômes

La plupart des angiomyolipomes sont asymptomatiques. Des symptômes désagréables commencent à apparaître si la taille de la tumeur dépasse 4 cm. Avec la croissance de la formation, le risque de rupture augmente, car la tumeur nécessite de plus en plus d'oxygène, de sang pour la vie. Les vaisseaux peuvent se rompre accidentellement dans le contexte du fait que le tissu musculaire se développe rapidement et que les vaisseaux ne suivent pas ce processus.

L'angiomyolipome se manifeste par les symptômes négatifs suivants:

  • de nombreux patients se plaignent de douleurs tiraillantes dans la région lombaire inférieure;
  • il y a une forte augmentation de la pression artérielle, ce qui est typique de toutes les pathologies associées aux reins;
  • étourdissements, pouvant évoluer en évanouissement, faiblesse générale constante;
  • l'angiomyolipome du rein gauche s'accompagne souvent d'une pâleur de la peau, d'une perte d'appétit;
  • hématurie (présence d'impuretés sanglantes dans l'urine du patient).

Sur une note! Selon les statistiques, environ 80% des cas d'angiomyolipome rénal ne sont pas accompagnés de symptômes désagréables, seuls 20% des patients ressentent une gêne (la plupart d'entre eux ont une tumeur de plus de 5 centimètres).

Classification

Les médecins distinguent plusieurs formes d'angiomyolipome du côté gauche de l'organe apparié:

  • espèces héréditaires. Il se forme dans le contexte d'une prédisposition génétique, deux reins sont affectés à la fois, souvent plusieurs foyers de croissance de tissu pathologique sont diagnostiqués;
  • sporadique (acquis). Un type courant, retrouvé dans 80% des cas. Les femmes avec ce diagnostic sont souvent des femmes, un seul rein est touché..

Il existe une autre classification de l'éducation:

  • forme typique. La masse comprend du tissu adipeux et est considérée comme complètement bénigne;
  • forme atypique. Elle se caractérise par l'absence de tissu adipeux, ce qui indique une évolution maligne de la pathologie. L'examen histologique permet de clarifier la nature de la tumeur..

Diagnostique

En plus de la palpation, le médecin, afin de clarifier le diagnostic, nécessite un certain nombre de procédures de diagnostic:

  • Échographie des reins. La recherche est utilisée pour diagnostiquer des formations ne dépassant pas 7 cm, avec une telle analyse, il est impossible de distinguer l'hétérogénéité tissulaire, leur nature est impossible;
  • diagnostics informatiques. Vous permet de visualiser l'image, donne une image plus complète par rapport à l'échographie. L'étude permet de déterminer la taille de la formation, le degré de sa croissance dans d'autres organes;
  • IRM. Permet de considérer l'angiomyolipome dans tous les plans;
  • biopsie. Vous permet de donner une image convaincante de la pathologie, d'identifier les cellules malignes (le cas échéant);
  • angiographie. Le patient reçoit une injection d'un agent de contraste, ce qui permet d'évaluer la connexion de l'angiomyolipome avec d'autres organes et tumeurs du corps.

Traitements efficaces

La thérapie d'aniomyolipome est choisie individuellement. Medi prend en compte l'emplacement de la formation, sa taille, l'état du patient, la présence d'affections et de complications concomitantes. Les néoplasmes jusqu'à 4 cm ne peuvent pas être enlevés, ils ne se développent souvent pas et ne provoquent pas non plus de complications. Une approche attentiste est choisie comme traitement, la maladie est contrôlée deux fois par an..

Sur une note! Les médicaments sont utilisés pour soulager les symptômes désagréables. Il n'existe aucun médicament spécifique pour le traitement de l'aniomyolipome du rein gauche. Pour améliorer l'état du patient, utilisez des remèdes populaires, un régime spécial. Dans les cas avancés, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Remèdes et recettes populaires

Les médicaments naturels empêchent la tumeur de se développer, soulagent les symptômes désagréables, ont un effet positif sur l'état du patient.

  • utilisez du jus de bardane. Pressez le produit avant de l'utiliser. Les deux premiers jours de traitement, utilisez le jus deux fois par jour pour une cuillère à soupe, le troisième jour - trois cuillères à soupe. Au cours de la semaine suivante, prenez une cuillère à soupe du médicament une demi-heure avant un repas;
  • combiner des fleurs de calendula, des baies et des branches de viorne dans des proportions égales. Versez le produit obtenu (250 grammes) avec un litre d'eau bouillante, faites bouillir à feu doux pendant environ cinq minutes. Buvez ce remède tout au long de la journée. Préparez un nouveau médicament quotidiennement;
  • prendre 10 pommes de pin, verser 1,5 litre d'eau bouillante, cuire 40 minutes. Une fois le bouillon infusé et refroidi, ajoutez-y une cuillère à soupe de miel, prenez un verre par jour. La durée du traitement dure jusqu'à quatre mois.

Les remèdes populaires aideront à faire face aux petits néoplasmes qui se développent lentement et ne donnent pas de complications. Toute médecine traditionnelle utilisée doit être discutée avec le médecin..

Intervention opératoire

Si la tumeur dépasse 5 cm de taille, des symptômes désagréables empêchent le patient de mener une vie normale, une opération est indiquée. Le médecin choisit le type de traitement en fonction de l'état du patient et de la taille de la tumeur.

Il existe plusieurs types d'intervention chirurgicale:

  • embolisation rénale supersélective. Permet de préserver l'orgue, ses performances. L'opération consiste à introduire des médicaments spéciaux dans les vaisseaux alimentant la tumeur. Après la procédure, environ 90% des patients remarquent une amélioration de leur état;
  • l'énucléation est la séparation des tissus pathologiques des tissus sains. Les tissus autour de l'organe endommagé sont divisés en couches, puis la formation est éliminée. L'organe apparié reste intact, remplit ses fonctions comme d'habitude;
  • résection. La procédure consiste à retirer une partie du rein malade avec la tumeur. La fonctionnalité d'un rein malade sera considérablement réduite ou complètement absente. L'opération n'est effectuée que si le deuxième rein est en bon état et peut remplir les fonctions prévues;
  • cryoablation. La tumeur est exposée à de basses températures (jusqu'à -40 degrés Celsius). Dans ce contexte, la tumeur meurt;
  • néphrectomie. C'est la méthode la plus radicale dans laquelle un organe complètement malade est enlevé. La néphrectomie n'est utilisée que dans les cas extrêmes, lorsqu'il existe un risque ou que la formation a déjà dégénéré en une tumeur maligne, menace la santé et la vie du patient.

Découvrez les causes de la haute teneur en protéines dans l'urine d'un enfant et les méthodes de correction des indicateurs.

Comment enlever les pierres de corail des reins? Les méthodes de traitement des dépôts sont décrites dans cet article..

Allez sur http://vseopochkah.com/bolezni/drugie/glomerulonefrit-u-detej.html et lisez sur les causes de la glomérulonéphrite aiguë chez les enfants et sur les options de traitement pour la pathologie.

Pourquoi l'éducation est dangereuse

L'angiomyolipome a tendance à se développer. Une maladie négligée peut entraîner diverses complications. Si la tumeur grossit, elle est susceptible d'éclater. Dans le contexte de cette situation, le patient présente une hémorragie interne sévère, le manque de soins médicaux entraîne la mort..

L'éducation est considérée comme bénigne et sujette à un traitement, mais avec une évolution défavorable des circonstances, l'angiomyolipome peut dégénérer en une tumeur maligne. La croissance intensive de l'éducation conduit à une compression du foie, de l'appendice, provoquant l'apparition de caillots sanguins. L'angiomyolipome peut exercer une pression sur les organes voisins, entraînant la mort des tissus. Un tel phénomène est dangereux avec une insuffisance rénale, une mort supplémentaire du patient..

Traitez la formation pathologique en temps opportun afin d'éviter des complications graves. Sautez la thérapie à domicile, suivez les instructions de votre médecin.

Cette maladie survient 3 à 4 fois plus souvent chez les femmes âgées de 36 à 65 ans, cela est dû à la concentration accrue d'œstrogènes et de progestérone.

Il existe de tels types d'angiomyolipome:

  • Isolé ou sporadique - cela se produit dans 90% des cas. Affecte généralement un rein.
  • Congénitale - se produit dans le contexte de la sclérose tuberculeuse d'origine héréditaire (maladie de Bourneville-Prine).

Les raisons

L'angiomyolipome peut résulter de diverses raisons, y compris la tendance à être héréditaire. L'angiomyolipome survient souvent lorsque:

  • lésions de nature à la fois aiguë et chronique;
  • la présence de phénomènes similaires dans d'autres organes;
  • grossesse (un processus tumoral se forme à la suite d'une augmentation de la concentration d'hormones dans le corps de la femme enceinte).

Symptômes

L'angiomyolipome peut être détecté complètement par accident avec une échographie, qui a été réalisée pour une autre raison. Les symptômes qui font suspecter un tel néoplasme sont les suivants: douleur prolongée dans le bas du dos et la cavité abdominale de caractère douloureux et tiraillant, sauts importants et fréquents de la pression artérielle, gonflement palpable dans le bas du dos, parfois ils peuvent être douloureux. Ainsi que la peau pâle, des étourdissements et une faiblesse, qui s'est presque évanouie, et du sang dans les urines. Lorsqu'une telle clinique apparaît, il est impératif de contacter un thérapeute ou un urologue. Une grosse tumeur peut provoquer une rupture brutale de l'organe parenchymateux et des saignements intra-abdominaux importants. Si l'angiomyolipome envahit les ganglions lymphatiques voisins ou une veine rénale, plusieurs métastases peuvent se former.

Diagnostique

Le médecin, en plus d'une analyse générale du sang et de l'urine, peut prescrire des méthodes de diagnostic instrumentales. Par exemple:

  • échographie - vous permet de détecter les structures hyperéchogènes;
  • imagerie par résonance magnétique - vous permet d'obtenir une image dans différents plans;
  • examen angiographique - est effectué pour la différenciation avec d'autres formations;
  • tomodensitométrie multispirale - aide à détecter les zones de faible densité dans les endroits où la graisse est présente (le type de diagnostic le plus précis et le plus objectif de cette pathologie);
  • urographie excrétrice - réalisée pour évaluer l'état fonctionnel et morphologique des structures néphrales.
  • biopsie du tissu rénal et cytologie et histologie supplémentaires - réalisées en cas de suspicion de malignité.

Traitement

Les urologues choisissent les méthodes de traitement de l'angiomyolipome, en tenant compte de la taille des ganglions tumoraux, de leur nombre et de leur localisation.

Avec de petits néoplasmes à croissance lente (jusqu'à 4 cm), qui ne donnent pas de complications, des mesures thérapeutiques actives ne sont pas effectuées.

Dans ce cas, des tactiques d'observation sont présentées. Des études de contrôle sont effectuées une fois par an. Pour les néoplasmes à croissance rapide de 5 cm ou plus, des tactiques chirurgicales sont indiquées. Le plus souvent, une opération chirurgicale de préservation d'organe est réalisée (une résection est réalisée) - dans le cas du fonctionnement normal du deuxième organe, embolisation - un médicament est injecté dans l'artère alimentant la tumeur sous contrôle radiographique avec un dispositif spécial, ce qui contribue à son blocage. Cette procédure peut remplacer complètement une intervention chirurgicale ou la simplifier..

La chirurgie à économie d'huile est utilisée pour de multiples lésions focales des deux reins afin de préserver leur fonction. L'énucléation est une intervention dans laquelle les zones endommagées sont séparées des tissus sains puis retirées. Une autre méthode de ce type est appelée "décorticage". La cryoablation est une méthode moderne peu invasive utilisée pour traiter les apparences mineures. Son avantage réside dans la possibilité d'une intervention minimale dans le corps et la répétition de la procédure, une courte période postopératoire et de rares complications. Avec cette pathologie, on ne peut pas recourir à divers remèdes populaires. Un tel traitement est inefficace et peut conduire à des résultats très désastreux. La perte de temps dans cette situation menace de complications irréversibles.

Ce que c'est?

Angiomes dans le foie - une collection de petites tumeurs bénignes, consistant en un réseau dense de vaisseaux sanguins ou lymphatiques. Les lésions du tissu hépatique peuvent entraîner de graves complications.

Dans les premiers stades, l'angiome ne se manifeste pas. À mesure que la taille augmente, l'état de santé du patient s'aggrave, des douleurs apparaissent dans la projection de l'organe affecté, une faiblesse et une lourdeur dans l'estomac.

Il existe plusieurs types d'angiomes, selon l'emplacement et la structure. Le foie est plus souvent atteint d'hémangiomes vasculaires ou de lymphoangiomes. Les tumeurs apparaissent plus souvent:

Les excroissances vasculaires hépatiques sont plus souvent diagnostiquées chez les enfants et les retraités.

  • chez les personnes âgées - la maladie ne se manifeste pas, elle est diagnostiquée par hasard, par exemple lors de l'opération;
  • chez les jeunes enfants - une anomalie congénitale qui se développe pendant une longue période ou ne change pas de taille.

Dans la plupart des cas, les angiomes sont superficiels et se présentent sous la forme de grains de beauté et de taches de naissance d'une teinte rouge prononcée. S'il y a soudainement de nombreuses taches de ce type, un angiome hépatique est suspecté, entraînant une cirrhose.

Les raisons

À ce stade du développement de la médecine, les causes des angiomes ne sont pas entièrement comprises. Les tumeurs hépatiques peuvent être congénitales ou acquises. Des néoplasmes apparaissent chez un nouveau-né sur 3, mais ils disparaissent ensuite d'eux-mêmes.

Chez 90% des patients, les angiomes sont de nature génétique. Le facteur étiologique est la formation d'anastomoses des artères et des veines, lorsque, avec une augmentation du volume des vaisseaux, elles sont introduites dans les tissus les plus proches avec des lésions ultérieures. Mais les métastases ne se forment pas lorsque l'angiome se développe..

Les angiomes dans le foie peuvent se former à la suite d'une blessure, due à d'autres maladies du foie ou d'organes adjacents.

Il existe des cas connus de formation d'angiomes acquis dus à:

  • blessures postopératoires traumatiques;
  • blessures aux tissus mous de l'abdomen lors des chocs;
  • maladies systémiques telles que la cirrhose.

Types et symptômes

L'angiome hépatique peut être de deux types:

  1. Hémangiomes, qui sont constitués de vaisseaux sanguins. Subdivisé en sous-espèces: simple et capillaire. Ces tumeurs sont appelées pathologies congénitales. Extérieurement, ils se distinguent par une riche couleur cerise..
  2. Lymphangiomes contenant des vaisseaux lymphatiques. Ils sont rares et se subdivisent en caverneux, ramifiés, étoilés, simples. L'angiome caverneux se forme plus souvent dans le foie..

Les angiomes de tout type peuvent ne pas être ressentis pendant longtemps. Au fur et à mesure de sa progression et de sa croissance, les symptômes suivants apparaissent:

  • détérioration de la santé;
  • la faiblesse;
  • une sensation de lourdeur dans la zone épigastrique;
  • douleur dans l'abdomen à droite;
  • la nausée.

Hémangiomes

Ce type d'angiome est constitué de vaisseaux sanguins, souvent de type capillaire. Les tumeurs sont caractérisées par une consistance dense et homogène avec une structure à mailles fines. Dans le contexte d'un grand nombre de cellules bénignes mutées, la structure de la formation répète les caractéristiques des tissus des parois vasculaires. Plusieurs capillaires rapprochés sont affectés simultanément.

Un type d'hémangiome plus dangereux est une tumeur caverneuse. Il a une structure douce et pâteuse avec une surface lisse ou rugueuse. À l'intérieur, il y a de nombreuses cavités remplies de plasma ou de substance liquide intracellulaire. Pousse généralement à une grande taille, se rompt souvent avec des saignements dans la cavité abdominale.

Les symptômes des hémangiomes dans le foie sont variés. Leur gravité dépend de la taille, de l'emplacement, du degré de lésion du parenchyme et des complications développées. Panneaux:

  • douleur qui survient lors de la violation;
  • gonflement;
  • jaunissement de la sclérotique oculaire;
  • attaques de douleur aiguës dans l'espace intercostal droit;
  • assombrissement des matières fécales ou urine rouge, ce qui indique une rupture et le début d'un saignement massif;
  • intoxication constante;
  • vomissements fréquents;
  • manifestations anémiques sur fond d'hémorragie.

Lymphangiomes

Les tumeurs constituées de vaisseaux lymphatiques sont moins fréquentes. Leur structure contient des grappes de nodules et de protubérances douces au toucher. La tumeur se forme et est asymptomatique. Les premières manifestations se produisent avec une augmentation significative du lymphangiome, lorsqu'il commence à comprimer le tissu hépatique sain et à perturber le fonctionnement normal de l'organe. La détection précoce d'une tumeur n'est possible que grâce à l'utilisation de diagnostics spécifiques.

Une complication dangereuse du lymphangiome est l'inflammation avec infection et suppuration. La tumeur s'épaissit, augmente de taille, devient douloureuse. Le patient commence à avoir de la fièvre, il s'affaiblit, des symptômes d'intoxication apparaissent. Le tableau clinique est particulièrement prononcé chez les enfants..

Diagnostique

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer les angiomes du foie:

  1. L'échographie est une méthode abordable et sûre pour détecter les tumeurs de taille moyenne et grande - plus de 3 cm.
  2. La tomodensitométrie et l'IRM sont des méthodes relativement sûres, elles peuvent détecter des tumeurs jusqu'à 3 cm de taille.
  3. Angiographie - la méthode est utilisée en combinaison avec la tomodensitométrie pour évaluer la fonctionnalité des vaisseaux sanguins.
  4. La biopsie par ponction est une technique peu invasive pour déterminer la structure d'un échantillon de biopsie prélevé sur un angiome. Dangereux avec saignement.
  5. CT d'émission avec érythrocytes marqués - une méthode basée sur une longue rétention de sang au cours de la formation.

Traitement de l'angiome du foie

Les tumeurs jusqu'à 3 cm, qui ne poussent pas, ne nécessitent pas de traitement, il suffit de respecter un certain régime alimentaire et de subir un diagnostic (1-2 roubles / an). Le reste des angiomes sont traités selon des schémas spécifiques, sélectionnés individuellement.

  • prévention de la croissance;
  • élimination du foyer pathologique;
  • restauration de la fonction normale du réseau vasculaire.

Voici les principales méthodes de traitement.

Régime

Principes de la thérapie diététique pour les angiomes du foie:

  1. Nutrition fractionnée - jusqu'à 6 roubles / jour.
  2. Petites portions - 350 ml.
  3. La base du menu est des protéines légères complètes. La norme des glucides va jusqu'à 450 g / jour. Taux de graisse - jusqu'à 90 g / jour.
  4. Augmentez la teneur en fibres en enrichissant le menu avec des fruits et légumes frais. Ceci est nécessaire pour renforcer l'effet cholérétique..

Thérapie hormonale

Avec un angiome progressif, les médecins recommandent un traitement hormonal.

  • tumeurs à croissance rapide;
  • lésions hépatiques étendues;
  • localisation dangereuse;
  • dommages à plusieurs zones du foie.

Pour le traitement, un corticostéroïde est prescrit - "Prednisolone", dont les effets:

  • réduction de l'angiome;
  • arrêt de la croissance;
  • aplanissement.

Après quelques mois, un traitement répété est indiqué..

Sclérothérapie et embolisation

L'essence de la technique est l'introduction d'une injection d'une solution d'alcool (généralement 75%) dans des angiomes jusqu'à 5 cm. L'alcool a un effet aseptique, provoquant une inflammation de la tumeur de l'intérieur et son exsanguination. Plusieurs procédures de sclérothérapie ou d'embolisation sont nécessaires. Le remplacement des tumeurs dévastées se produit avec du tissu conjonctif. Les méthodes sont applicables aux angiomes cutanés causés par d'autres pathologies hépatiques, par exemple la cirrhose.

Opération

L'ablation chirurgicale est indiquée:

  • avec des angiomes de plus de 5 cm;
  • à la litière profonde;
  • en l'absence d'efficacité d'autres méthodes de traitement.

Remèdes populaires

Les décoctions à base de plantes et les baumes naturels favorisent la résorption des excroissances sur les vaisseaux du foie.

Il est possible d'utiliser des recettes folkloriques uniquement après accord avec un médecin. Remèdes populaires:

  1. Collection d'herbes. Le mélange est préparé à partir de plantain (60 g), tussilage (45 g), 30 g chacun de calendula, millepertuis, chélidoine, patte de chat, tiges de cerisier, 15 g chacun de tanaisie, achillée millefeuille, racine noire. 1 cuillère à soupe. l. collecte, versez 2 verres d'eau, portez à ébullition sur le feu. Boire 4 roubles / jour. 20 minutes avant les repas, cours 21 jours.
  2. Baume aux herbes. Il est préparé à partir de 100 g de millefeuille, de boutons de pin, d'églantier, de chaga (200 g), d'absinthe (5 g) dans 3 litres d'eau. La boisson est brassée pendant 60 minutes à ébullition basse, infusée pendant une journée. Le bouillon est mélangé avec 200 ml de jus d'aloès, 0,5 l de miel, 250 ml de brandy, infusés pendant 4 heures. Boire 1 cuillère à soupe. l. trois fois par jour avant les repas.