Principal
La prévention

Cytologie cervicale

Selon les statistiques, le cancer du col de l'utérus est l'une des premières places parmi les pathologies oncologiques malignes chez les patients. Prévalence: 20 femmes sur 100 000. La tranche d'âge la plus à risque est entre 35 et 60 ans, chez les filles de moins de 20 ans - la maladie est extrêmement rare. Un frottis d'oncocytologie permettra de diagnostiquer cette maladie à un stade précoce.

En règle générale, avec le cancer du col de l'utérus local, plus de 80% des femmes vivent plus de 5 ans, et en présence de métastases, ce chiffre ne dépasse pas 13%. Il est important d'effectuer un contrôle annuel et d'effectuer en temps opportun une analyse pour l'oncocytologie. Un dépistage rapide, la détection des conditions précancéreuses et cancéreuses, ainsi que des tactiques de traitement adéquates aideront à éviter l'invalidité, l'invalidité et la mort.

Un frottis pour l'oncocytologie - ce que c'est et ce que cela montre?

Le diagnostic oncocytologique est l'examen d'un frottis au microscope par un médecin pour diagnostiquer la présence ou l'absence de changements pathologiques dans les cellules de l'épithélium muqueux. Un frottis d'oncocytologie du col de l'utérus est prescrit à toutes les filles qui ont atteint l'âge de 18 ans, au moins une fois par an.

À quoi sert un frottis en oncocytologie??

Une procédure pour évaluer l'état de la membrane muqueuse du col de l'utérus, identifier le processus inflammatoire, ainsi que pour la détection en temps opportun de la formation de cellules précancéreuses ou tumorales.

Si, selon les diagnostics de laboratoire, la présence d'un agent infectieux de nature virale, bactérienne ou protozoaire a été établie, un frottis d'oncocytologie est important pour déterminer la réponse du corps à leur présence. De plus, cette méthode vous permet de détecter des signes de prolifération, de métaplasie ou d'autres modifications du tissu épithélial..

De plus, un frottis pour le cancer du col de l'utérus vous permet également d'établir des facteurs qui contribuent à la modification du tissu épithélial, parmi lesquels:

  • microflore pathogène;
  • exacerbation du processus inflammatoire;
  • réactions pathologiques de l'organisme aux médicaments hormonaux et autres;
  • développement de la dysplasie.

Une liste aussi large d'indicateurs pouvant être établis avec ce type de diagnostic permet de le référer à l'un des plus importants pour identifier les conditions pathologiques visibles des muqueuses du col de l'utérus, et dans un examen de dépistage complet.

Variétés

Actuellement, il existe 3 variétés principales:

  • le diagnostic cytologique avec coloration de Leishman est le type le plus courant, qui est le plus souvent utilisé dans les cliniques prénatales d'État;
  • Test Rar (frottis Pap) - est largement utilisé dans les laboratoires privés et à l'étranger. On pense que le niveau de fiabilité de ce type de diagnostic est significativement plus élevé que le précédent. Le mécanisme d'analyse diffère par le degré de complexité de la coloration du frottis;
  • la cytologie liquide est l'une des techniques de diagnostic les plus modernes, un équipement pour lequel il existe dans des laboratoires individuels. Prend une position de leader en termes de contenu et de fiabilité de l'information. Avec ce type de frottis pour l'oncocytologie, le biomatériau est introduit dans un milieu liquide spécial pour la recherche. Ensuite, les cellules sont nettoyées et concentrées, formant un revêtement fin et uniforme. L'épithélium muqueux ainsi préparé ne subit pas de dessèchement lors du transport au laboratoire pour la microscopie, ce qui augmente considérablement la précision des données obtenues.

Analyse pour l'oncocytologie du col de l'utérus

La procédure de prélèvement d'un frottis pour l'oncocytologie est totalement indolore et ne provoque pas d'inconfort. Il s'agit d'une procédure standard lors de la visite d'un gynécologue. L'algorithme de prélèvement d'un frottis pour l'oncocytologie comprend les étapes suivantes:

  • l'introduction d'un spéculum gynécologique dans le vagin;
  • échantillonnage du biomatériau (frottis; grattage) avec une spatule spéciale ou une cytobrosse;
  • collecte supplémentaire d'échantillons de cellules du canal cervical avec un coton-tige.

Le biomatériau prélevé est réparti uniformément en une fine couche sur la lame. Ensuite, le médicament est coloré selon Leishman ou Papanicolaou, après quoi il est examiné en détail au microscope. Dans le cas de la mise en œuvre de la technique de cytologie liquide, la lame est d'abord placée dans un liquide spécial.

Faire un frottis pour l'oncocytologie

Dans de rares cas, la prise d'un frottis pour l'oncocytologie s'accompagne de saignements non abondants ultérieurs, d'une durée maximale de 2 jours. De telles manifestations sont une variante de la norme et ne nécessitent pas de visite chez un médecin..

Important: les processus inflammatoires des organes génitaux internes sont une limitation pour ce type d'analyse.

Ce fait est dû à la possibilité d'obtenir des résultats déformés et peu fiables, ce qui entraînera un diagnostic incorrect et la nomination d'un traitement incorrect. Par conséquent, la cause du processus inflammatoire dans le corps est d'abord diagnostiquée, suivie de son soulagement. Ce n'est qu'après cela qu'il est permis d'examiner cytologiquement le col de l'utérus.

Combien de frottis sont préparés pour l'oncocytologie

La durée de préparation du cytogramme varie de 3 jours à 2 semaines, sans compter le jour de prise du biomatériau, en fonction de la charge de travail du laboratoire. Dans les cliniques privées, les résultats sont généralement publiés dans un délai de 3 à 4 jours ouvrables. Les résultats prêts de la cytologie liquide sont émis pendant 10 à 14 jours.

Frottis d'oncocytologie - décodage et indicateurs normaux

L'analyse de l'épithélium muqueux situé sur le col de l'utérus est extrêmement informative pour le praticien. Cependant, souvent, le gynécologue ne délivre pas de relevé de notes complet à chaque patient individuellement..

À la suite de l'interprétation des résultats d'une étude cytologique, on distingue 5 classes de l'état du tissu épithélial sur le col de l'utérus:

  • Grade 1 - un état normal sans inclusion de cellules avec des pathologies. Absence de processus inflammatoires et oncologiques;
  • Classe 2 - données douteuses, dans lesquelles des modifications uniques de sections individuelles de l'épithélium ont été révélées. Cela peut indiquer la manifestation d'une maladie infectieuse ou d'un processus inflammatoire d'étiologie différente. Si un frottis pour l'oncocytologie a montré un processus inflammatoire, le patient se voit attribuer des manipulations diagnostiques supplémentaires (biopsie, colposcopie). Après 3 mois, le col de l'utérus est réexaminé pour la cytologie. Ensuite, le diagnostic final est fait;
  • Grade 3 - dysplasie ou hyperplasie dans certaines zones du tissu épithélial. Le patient doit en outre subir des diagnostics microbiologiques et histologiques. Après un frottis de contrôle pour la cytologie, un diagnostic est posé 3 mois plus tard;
  • Grade 4 - des cellules tumorales avec une structure d'ADN anormale ont été trouvées. Une femme est envoyée pour un diagnostic complet dans un centre oncologique, selon les résultats desquels la tactique de traitement d'un état précancéreux est déterminée;
  • Grade 5 - le nombre de cellules tumorales dépasse considérablement le nombre de cellules normales. Dans ce cas, le diagnostic est posé - cancer des organes génitaux internes.

Cellules normales et cancéreuses de l'épithélium muqueux

Indices de frottis pour l'oncocytologie, qui sont indiqués dans les résultats publiés:

  • le niveau de propreté des organes génitaux internes: 1 et 2 - microflore normale, 3 et 4 - la présence de micro-organismes parasites qui provoquent une inflammation et doivent être éliminés;
  • C - prélèvement d'un frottis dans le canal cervical, U - le canal urétral, V - le vagin;
  • la concentration de cellules du tissu épithélial chez une femme en bonne santé ne dépasse pas 10 unités;
  • numération leucocytaire;
  • le fait que vous ayez des MST qui nécessitent un traitement immédiat;
  • détection de mucus, dont une petite quantité est normale chez tous les patients examinés;
  • le niveau de contenu de tous les types d'épithélium (cylindrique, plat et glandulaire) avec des cellules pathologiquement altérées, ce qui peut indiquer un état précancéreux. Chacune des cellules anormales se voit attribuer une abréviation spécifique, indiquant le degré de changement et le montant.

Les valeurs normales typiques des patients sains sont présentées dans le tableau.

IndicateursValeurs normales
VDEU
Les leucocytes0-100-300-5
Épithélium squameux5-10
Gonocoques---
Trichomonas---
Cellules clés---
Levure---
MicrofloreLe nombre prédominant de bâtonnets Gram-positifs Dederlein--
VaseMontant modéréMontant modéré-

Quand il est possible d'obtenir des résultats erronés?

Cette situation est possible:

  • chez les jeunes filles de moins de 20 ans, dans le contexte de changements hormonaux globaux qui affectent et modifient l'épithélium muqueux;
  • prendre du matériel pour la recherche a été effectué pendant la menstruation. Dans ce cas, le produit fini est représenté par le nombre dominant d'endomètre et de sang;
  • contamination du produit fini (sperme, médicaments, suppositoires ou crème, ainsi que lubrifiant pour ultrasons);
  • si le patient a subi un examen vaginal bimanuel, à la suite duquel du talc est resté sur le col de l'utérus des gants;
  • en cas de non-respect des normes et règles d'échantillonnage des biomatériaux;
  • en cas de préparation incorrecte et de coloration du produit fini.

Quand et à quelle fréquence faire un frottis pour l'oncocytologie?

À partir de 18 ans, chaque fille doit subir ce type de diagnostic une fois par an. La fréquence de l'analyse augmente pour les femmes à risque:

  • l'âge dépasse 35 ans;
  • abus de tabac, de drogues psychotropes et d'alcool;
  • utilisation à long terme de contraceptifs oraux;
  • les filles qui ont eu des relations sexuelles très tôt;
  • changement fréquent de partenaire;
  • séropositivité au VIH et au VPH;
  • MST;
  • quand une érosion ou une endométriose est détectée;
  • maladies inflammatoires souvent récurrentes des organes pelviens;
  • herpès génital souvent récurrent ou infection à cytomégalovirus;
  • identification des épisodes oncologiques dans le pedigree;
  • si le cycle menstruel échoue.

Oncocytologie pour les femmes enceintes

Pendant la grossesse, la fréquence de l'analyse peut augmenter jusqu'à trois fois. Ce fait est dû à la nécessité d'une détection précoce des processus pathologiques pouvant menacer la mère et l'enfant..

Important: l'intervention n'est effectuée que si la grossesse est normale et que la patiente est en pleine santé..

Si des conditions pathologiques sont détectées, l'étude est reportée jusqu'à la guérison complète.

Avec la mise en œuvre correcte de la technique d'échantillonnage des biomatériaux, la procédure ne nuit pas à la femme, est indolore et n'affecte pas le déroulement de la grossesse.

Oncocytologie pour les femmes âgées

C'est une erreur de croire que pendant la période postménopausique, les femmes ont un risque réduit de développer des maladies gynécologiques. L'oncologie affecte les personnes à tout âge. De plus, dans le contexte de maladies concomitantes, le risque de pathologies des organes génitaux internes augmente. C'est pourquoi il est recommandé aux femmes de plus de 55 ans de faire cette analyse au moins deux fois par an..

La procédure de collecte de matériel pour la recherche et l'algorithme de conduite de la recherche lui-même sont similaires à ceux des jeunes filles. Cela ne cause aucune gêne ni douleur aux patients âgés. Un diagnostic rapide de toute condition pathologique permettra de commencer le traitement le plus tôt possible, d'obtenir les résultats les plus favorables, jusqu'à un rétablissement complet.

Résumer

En résumé, les points importants suivants doivent être soulignés:

  • il est recommandé que l'étude soit réalisée au moins 5 jours après le début du cycle menstruel, ainsi qu'au plus tard 5 jours avant le début prévu;
  • avant de prendre un frottis, il est nécessaire d'arrêter les rapports sexuels pendant au moins 1 jour, et des lubrifiants, tampons, procédures de douche vaginale, utilisation de suppositoires médicinaux et de préparations spermicides - 2 jours;
  • s'il y a un processus infectieux aigu dans le corps, il est d'abord nécessaire de l'arrêter, puis de faire une analyse de contrôle au moins 2 mois plus tard;
  • les résultats faussement négatifs et l'affectation erronée du matériel étudié à la classe 1 sont autorisés, c'est pourquoi il est important de procéder à un examen de contrôle annuel.

Spécialiste diplômée, elle a obtenu en 2014 un diplôme en microbiologie de la Federal State Budgetary Educational Institution of Higher Education Orenburg State University. Diplômé de l'étude de troisième cycle à l'Université agraire d'État d'Orenbourg.

En 2015. à l'Institut de Symbiose Cellulaire et Intracellulaire de la Branche de l'Oural de l'Académie des Sciences de Russie a réussi un programme de formation avancée dans le cadre du programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse du meilleur travail scientifique dans la nomination "Sciences biologiques" 2017.

Analyse pour la cytologie en gynécologie. Qu'est-ce que cela signifie, quelles maladies cela montre. Quelle est la différence avec un frottis sur un marqueur tumoral, combien est fait. Décodage

L'analyse cytologique (du grec "cytos" - une cellule) est une étude du nombre, de la structure et de la forme des cellules et du composant intercellulaire obtenu à partir d'un organisme vivant sous un microscope optique. Il vous permet d'identifier les changements pathologiques dans les premiers stades et de clarifier leur localisation assez rapidement, contrairement à d'autres méthodes instrumentales.

L'analyse cytologique est l'une des méthodes de diagnostic les plus courantes en gynécologie et obstétrique..

Analyse cytologique: qu'est-ce que c'est en gynécologie

Dans la clinique de santé des femmes, divers liquides (écoulement vaginal et menstruel, urine) et (plus souvent) les couches superficielles de cellules prélevées dans différentes parties du système reproducteur sont soumis à un examen cytologique.

Par exemple:

  • vulve;
  • vagin;
  • le col de l'utérus et le canal cervical (canal interne du col de l'utérus);
  • la cavité interne de l'utérus;
  • trompes de Fallope;
  • les ovaires.

Pour la cytologie des coupes externes (jusqu'à l'utérus), des couches de cellules décollées libres sont nécessaires, donc cette étude se réfère à des méthodes assez indolores, rapides (de plusieurs minutes pendant la chirurgie à plusieurs jours lors d'un examen de routine) et de masse recommandées pour un examen de routine annuel des femmes à partir de 18 ans ( sous réserve de l'apparition d'une activité sexuelle) ou de 30 à 65 ans.

Les représentants des groupes à risque en oncologie sont examinés 2 fois par an; patients cancéreux sous traitement et patients endocrinologiques - plus souvent, selon les indications.

Pour étudier la composition cellulaire des organes plus profonds, des mesures supplémentaires sont nécessaires:

  • endoscopie (utérus);
  • ponction d'organe;
  • écouvillons et empreintes de laparoscopie, d'incisions ouvertes ou d'interventions chirurgicales.

Un frottis pour la cytologie comprend l'étude des couches superficielles (épithélium) et moyenne (mésothélium) des organes, ainsi que d'autres composants inclus, et est utilisé pour résoudre plusieurs problèmes.

Elles sont:

  1. Évaluation du statut hormonal: étude de la fonction des ovaires et d'autres glandes; identification d'une production diminuée ou augmentée de certaines hormones; rechercher les causes des irrégularités menstruelles ou de l'infertilité; identification des groupes à risque pour l'oncologie par le degré de perturbation de l'activité œstrogénique.
  2. Évaluation de l'efficacité de l'hormonothérapie.
  3. Rechercher des cellules atypiques (non typiques de la norme ou de cette phase du cycle) afin de: diagnostiquer l'inflammation; détection des infections (y compris les formes oncogènes du cytomégalovirus et du papillomavirus); détecter les conditions précancéreuses et cancéreuses.

L'analyse cytologique en gynécologie permet d'identifier les cellules anormales telles que le cytomégalovirus.

  • Évaluation de l'évolution de la grossesse: détection de la dysbiose; détection de l'inflammation; diagnostic des troubles hormonaux; identification des dommages à la vessie fœtale; diagnostic d'hypoxie fœtale; diagnostic d'interruption, de grossesse post-terme et de mort fœtale intra-utérine.
  • Suivi de l'efficacité du traitement anticancéreux (par le degré de dommage aux cellules malignes).
  • Contrôler la dynamique de la cicatrisation des plaies.
  • Lors d'opérations pour évaluer la nature de la pathologie, la présence de cellules tumorales autour de la zone éloignée et d'autres tâches urgentes.
  • Une analyse pour la cytologie en gynécologie est l'une des études les plus informatives (par exemple, lors de l'établissement d'une activité hormonale, la cytologie entre en compétition avec un test sanguin), cependant, le degré de sa fiabilité dépend directement des qualifications du médecin qui prend le matériel, du respect exact des règles de coloration et de préparation des échantillons et sur le bon choix de l'emplacement de la clôture.

    Par conséquent, la méthode nécessite une répétition systématique et, si des écarts sont constatés, des compléments avec un examen complet.

    Variétés de tests cytologiques

    L'analyse cytologique est connue en gynécologie depuis le début du XXe siècle, lorsque le médecin grec Georgios Papanikolaou l'a utilisée pour la première fois pour le diagnostic précoce du cancer du col de l'utérus. Plusieurs nouvelles méthodes ont maintenant été développées montrant une confiance améliorée..

    La procédure de réalisation des manipulations lors de la collecte du matériel reste commune pour tous ces types, les différences concernent les méthodes de préparation, de traitement et d'analyse de l'échantillon prélevé.

    Par exemple:

    1. Le test de Papanicolaou (test PAP ou PAP) est la méthode la plus largement utilisée et économiquement assez peu coûteuse, comprenant la fixation à l'alcool et la coloration étape par étape de l'échantillon. La fixation selon Papanicolaou aide à prévenir la déformation cellulaire et l'utilisation de différents colorants aide à distinguer leurs types. L'introduction du test PAP dans le dépistage systématique a permis de réduire de 80% l'augmentation de l'incidence du cancer du col de l'utérus (sous réserve d'un examen régulier). La fiabilité de la méthode de détection de la dysplasie et du cancer est d'environ 60%.
    2. La coloration Romanovsky (modification de Leishman) est une variante du test PAP développé en Russie. La méthode nécessite de hautes qualifications et l'expérience d'un morphologue.
    3. La cytologie liquide est une méthode de recherche plus moderne et plus fiable qui ne nécessite pas de procédure de coloration complexe en plusieurs étapes et minimise le travail manuel. Par conséquent, avec la cytologie liquide, la probabilité de détérioration de l'échantillon pendant la préparation est minimisée. Le procédé comprend le maintien dans un milieu liquide stabilisant et la centrifugation ultérieure; la coloration avec une cytoanalyse liquide nécessite l'utilisation de colorants spéciaux. La sensibilité de l'option d'analyse liquide atteint 95%. La méthode permet également de déterminer l'un des marqueurs de la présence du papillomavirus et de mener des recherches sur l'ADN. L'échantillon liquide est principalement utilisé pour le diagnostic de cellules atypiques en oncologie, car le retrait de nombreux composants de l'échantillon lors de la centrifugation réduit la valeur de la méthode pour étudier d'autres maladies..
    4. Cytologie rapide - utilisée pour une évaluation urgente en l'absence des composants de fixation et de coloration nécessaires. Le frottis est appliqué sur une lame de verre sèche, séché et examiné immédiatement. La méthode a une erreur élevée.

    L'étude d'un échantillon préparé est traditionnellement effectuée par un cytologue visuellement, à l'aide d'un microscope puissant, mais ces dernières années, une analyse matérielle est également apparue..

    Différences entre les analyses cytologiques et histologiques

    Parfois, les diagnostiqueurs doivent étudier non pas des cellules individuelles, mais leur disposition mutuelle et la nature de l'espace intercellulaire. Dans ce cas, le patient est référé pour l'histologie (du grec «histos» - tissu) - une clôture et un examen plus approfondi d'un petit morceau de tissu (groupe de cellules structurellement et fonctionnellement lié).

    Caractéristiques de l'examen histologique:

    • fait référence aux méthodes de biopsie;
    • nécessite une préparation plus complexe;
    • effectuée dans un hôpital;
    • réalisée sous anesthésie;
    • diffère par une technique de visée plus laborieuse lors de la prise;
    • nécessite un traitement complexe du matériau sélectionné;
    • apprentissage du matériel requis.

    Le prélèvement de tissus n'est pas indiqué en présence de très petites lésions détectées.

    L'histologie est couramment utilisée pour diagnostiquer le papillomavirus (HPV) ainsi que le niveau et le stade du cancer.

    Différences entre l'examen cytologique et l'analyse des marqueurs tumoraux

    Marqueurs tumoraux - molécules de protéines spécifiques qui peuvent être produites à la fois par des cellules altérées et saines du corps en présence de troubles.

    Par exemple:

    • processus inflammatoire;
    • formations bénignes;
    • en fumant;
    • lors de la prise de médicaments;
    • pendant la grossesse, les menstruations et autres changements physiologiques;
    • dépend de l'âge.

    Par conséquent, le test des marqueurs n'est pas non plus fiable à 100%. L'analyse nécessite une étude du sang veineux, de l'urine et d'autres liquides.

    Les objectifs de l'étude sont similaires à l'analyse pour la cytologie:

    • détecter la présence d'une tumeur et déterminer sa nature (oncologique ou bénigne);
    • évaluation de l'efficacité du traitement anticancéreux;
    • recherche de métastases et de rechutes.

    L'analyse des marqueurs tumoraux est utilisée pour les femmes à risque de cancer du système reproducteur, du système digestif et d'autres organes et n'est pas utilisée pour un examen préventif. Parfois, la méthode est utilisée pour clarifier les résultats d'un test cytologique..

    De nombreux marqueurs tumoraux révèlent différentes maladies, ce test nécessite donc un examen complet.

    L'avantage du test de gynécologie est la capacité à déterminer les changements dans les organes au-dessus du col de l'utérus (ovaires, utérus, trompes de Fallope). Le test des marqueurs tumoraux nécessite une préparation plus minutieuse du patient en raison de la grande sensibilité des objets d'étude aux fluctuations physiologiques..

    Différences par rapport à l'analyse microbiologique (frottis sur la flore)

    Un frottis du vagin, du canal cervical, de l'urètre et du rectum pour la microflore (micro-organismes pathogènes, symbiotiques et opportunistes) est effectué au moyen de manipulations similaires à un frottis pour la cytologie, et est inclus dans un examen gynécologique de routine, qui est recommandé pour chaque femme tous les six mois.

    Habituellement, les deux types de frottis sont prélevés en même temps. Pour l'analyse microbiologique, une inoculation sur un milieu de culture peut être nécessaire. La microscopie de la bactérioflore est réalisée en utilisant une autre méthode de coloration (selon Gram).

    Les indications

    L'analyse cytologique en gynécologie fait partie de l'examen de dépistage de la population féminine adulte dans de nombreux pays du monde. Un test cytologique de routine est obligatoire pour toutes les femmes de plus de 18 ans (cet âge diminue avec une activité sexuelle plus précoce) et de moins de 65 ans.

    À un âge plus avancé (en raison d'une diminution des taux d'œstrogènes et d'une diminution de la fiabilité du résultat), un frottis est prescrit à la discrétion du gynécologue. Le groupe de discussion comprend des femmes de plus de 30 ans.

    Pour les femmes en âge de dépistage, en l'absence de résultats de test positifs (c'est-à-dire en l'absence de pathologies détectées, stade 1 du cytogramme) dans les 2 ans, la période prévue est reportée tous les 2 ans, avec un résultat négatif dans les 3 tests - pendant 3 ans.

    Les indications d'un examen cytologique non programmé peuvent être:

    • planifier une grossesse;
    • avant d'installer le dispositif intra-utérin;
    • changement fréquent de partenaires sexuels;
    • l'utilisation de contraceptifs hormonaux et d'autres médicaments hormonaux sexuels;
    • règles irrégulières ou aménorrhée (pas de menstruation);
    • infertilité;
    • écoulement vaginal abondant ou inhabituel;
    • démangeaisons, brûlures et autres inconforts dans la région génitale;
    • herpès génital et condylomes;
    • la présence de patients cancéreux parmi les ancêtres et les proches;
    • la présence de facteurs provoquants (tabagisme, consommation fréquente d'alcool, vivant dans des zones écologiquement défavorables, début précoce de l'activité sexuelle, immunité affaiblie, présence d'autres maladies virales, antécédents de cancers de la région génitale);
    • accouchements fréquents (à partir de 2) et avortement;
    • antécédents de radiation, y compris la thérapie par ondes radio;
    • obésité;
    • érosion cervicale;
    • Diabète.

    Tolérance de test

    L'examen cytologique de dépistage est effectué sur des cellules pas plus loin que la partie externe du canal cervical et fait référence à des méthodes non invasives.

    Prendre librement des cellules exfoliantes du vagin ne cause pas d'inconfort, le patient éprouve des sensations désagréables lors du prélèvement de matériau de la surface du col de l'utérus et de son canal, mais cette procédure est de courte durée et n'inclut pas non plus la pénétration dans les couches profondes.

    Pour réduire l'inconfort, le gynécologue peut préchauffer les instruments dans de l'eau chaude. Cette étude est à juste titre considérée comme une procédure médicale insignifiante et ne devrait pas être préoccupante..

    Les femmes qui doivent souvent faire un frottis pour la cytologie (par exemple, les patients cancéreux) s'habituent très rapidement à ces manipulations, ce qui devrait constituer une excellente preuve pour les femmes qui évitent cette étude en raison de la peur de la douleur ou d'éventuelles complications..

    Préparation préliminaire

    La fiabilité des résultats d'un examen cytologique dépend en grande partie de la bonne préparation et du moment bien choisi pour consulter le gynécologue.

    Un frottis ne doit pas être effectué dans les conditions suivantes:

    • la présence d'une affection inflammatoire identifiée (générale ou locale);
    • pendant la période de menstruation, une semaine après sa fin et le même montant avant le début;
    • pendant la grossesse - selon les indications;
    • moins de 2 jours après l'examen gynécologique précédent ou la colposcopie;
    • moins de 2 jours après le dernier rapport sexuel, la douche vaginale ou l'utilisation de tout moyen vaginal (médicaments, lubrifiants, gels à ultrasons et similaires);
    • plus tôt que quelques heures après être allé aux toilettes;
    • moins d'une semaine après l'arrêt des antibiotiques.

    Comment le matériel est-il analysé?

    Un frottis cytologique est prélevé lors d'un examen gynécologique de routine, qui ne prend pas plus de 15 minutes et ne nécessite aucune autre préparation particulière de la part du patient. Après avoir réglé le dilatateur et introduit les miroirs, le spécialiste effectue un grattage de la paroi vaginale, de la surface externe du col de l'utérus et du canal avec une spatule ou une brosse, place le frottis sur une lame et l'envoie à l'assistant de laboratoire.

    Combien de temps attendre une réponse?

    Dans des conditions d'urgence (par exemple, lors d'une intervention chirurgicale), le résultat de la cytologie est fourni au chirurgien en quelques minutes, avant la fin de l'opération. Attendre une réponse lors d'un examen de dépistage de routine dans une clinique prénatale prend jusqu'à 2 semaines, car dans ce cas, le temps de préparation du résultat dépend de la charge de travail de l'établissement et ne nécessite pas d'urgence.

    Dans les cliniques privées, la réponse peut être donnée dans un délai de 1 à 3 jours, cependant, il ne faut pas oublier que le résultat le plus précis d'une étude cytologique peut être obtenu si toutes les étapes de la préparation des échantillons sont observées, ce qui prend environ 7 jours en dehors du mode cito («urgent»).

    Décoder les résultats

    L'analyse cytologique en gynécologie se termine par l'émission de résultats sous forme de cytogramme.

    Le cytogramme contient des informations sur l'une des 5 étapes du développement de la maladie selon le système Bethesda à partir de 2014:

    1. Aucun écart. Résultat d'échantillon négatif.
    2. Petits changements dans la morphologie cellulaire; les cellules anormales sont absentes. En règle générale, cette étape indique la présence d'une inflammation, pour laquelle des mesures d'examen supplémentaires seront nécessaires..
    3. Certaines cellules contiennent des déformations des noyaux, ce qui indique leur tendance à l'atypicité. Le stade est typique de la dysplasie et de l'érosion cervicale, nécessite un examen histologique pour exclure les conditions précancéreuses.
    4. La présence de cellules présentant des déformations malignes: un noyau élargi; cytoplasme altéré; la structure des chromosomes est modifiée. Cette étape indique un niveau précancéreux de dysplasie.
    5. La présence de cellules avec des changements malins en grand nombre.

    En plus des cellules épithéliales, le cytogramme décrit d'autres composants du frottis:

    • le degré de pureté microbiologique du vagin (la norme est de 1 et 2 degrés; 3 et 4 degrés indiquent une inflammation infectieuse);
    • le nombre de leucocytes (globules blancs qui apparaissent dans un frottis avec différents types d'inflammation; normalement - jusqu'à 10 morceaux dans un frottis à la surface du col de l'utérus, jusqu'à 30 - à partir de l'urètre);
    • la présence de mucus (la norme est une quantité modérée);
    • la présence de bactéries et de champignons (les micro-organismes doivent être absents);
    • contenu des cellules épithéliales squameuses (pas plus de 10 pièces).

    Violations détectées par cytogramme

    L'analyse pour la cytologie en gynécologie est une méthode informative qui vous permet de diagnostiquer de nombreux troubles au stade initial. En plus des différents degrés de progression des processus malins, le cytogramme aide à détecter un large éventail d'autres pathologies.

    Maladies infectieuses:

    • bactérienne (chlamydia - disparaît le plus souvent sans symptômes; gonorrhée; trichomonase - accompagnée d'écoulement verdâtre, de démangeaisons et d'inconfort);
    • viral (infection par le papillomavirus humain et herpès génital); peut être accompagné de verrues génitales (verrues); pour établir le degré de danger oncologique de la forme détectée du virus, d'autres études seront nécessaires;
    • fongique (généralement du genre Candida); la prolifération de levure est généralement accompagnée d'inflammation, de démangeaisons, de brûlures, d'écoulement blanchâtre spécifique.

    Les formations bénignes et les dysplasies (déformations cellulaires) sont dangereuses avec possibilité de dégénérescence en cancer:

    • polypes - prolifération cellulaire;
    • leucoplasie (hyperkératose) - déformation de l'épithélium (muqueuse) du cou;
    • érythroplasie - atrophie des cellules de la couche supérieure, peut être observée avec un faible taux d'œstrogène;
    • dysplasie - changements dans la structure des cellules épithéliales du col de l'utérus (se réfère à des conditions précancéreuses).

    Inflammation de nature non infectieuse (par exemple, causée par un diabète sucré décompensé).

    L'état du fond hormonal et ses écarts:

    • haute valeur d'oestrogène - un facteur de risque oncologique pour les maladies des organes génitaux et des glandes mammaires;
    • diminution des quantités d'œstrogènes - une cause possible d'infertilité et d'instabilité du cycle menstruel;
    • augmentation des valeurs des androgènes - hormones sexuelles mâles;
    • écarts dans la teneur en prolactine;
    • incohérence de l'activité hormonale avec la phase du cycle.

    Examens supplémentaires pouvant être attribués lorsque 2 à 5 stades sont détectés dans le cytogramme:

    • Ultrason;
    • IRM;
    • CT;
    • radiographie;
    • histologie;
    • analyse bactériologique et culture bactériologique;
    • endoscopie de l'utérus (hystéroscopie);
    • colposcopie étendue;
    • PCR (pour établir le type et la forme du virus);
    • ELISA (dosage immuno-enzymatique du sang);
    • test sanguin pour les marqueurs tumoraux et les infections TORCH;
    • test sanguin pour les hormones.

    Tableau 1:

    PhénomènesPanneauxDuréeFréquence d'occurrence
    Norme
    • douleur modérée dans le bas de l'abdomen;
    • écoulement sanglant et sanglant peu abondant.
    1-2 jours après la procédureSouvent
    Dangereux
    • douleur intense dans le bas de l'abdomen;
    • saignements abondants a commencé trop tard ou trop longtemps;
    • augmentation de la température corporelle et frissons.
    Plus de 3 joursRarement

    Tableau 2:

    Les raisonsPossible
    effets
    Actions
    • sensibilité accrue;
    • fort tonus musculaire du col de l'utérus;
    • dommages microscopiques aux capillaires du col de l'utérus.
    Passer
    par toi-même
    • douche chaude;
    • produits d'hygiène personnelle.
    • irritation en réponse à des manipulations en présence d'inflammation, d'érosion, de gonflement et d'autres modifications d'organes.
    • actions non qualifiées du médecin (principalement pénétration à longue distance de l'instrument dans le canal cervical);
    • adhérences et sténose dans le col de l'utérus;
    • perte de sang;
    • la propagation d'un processus malin (si le cancer est endommagé).
    Demander une attention médicale urgente

    Coût d'analyse

    L'examen cytologique en Russie est inclus dans le programme d'assurance maladie gratuit. Les services privés proposent d'effectuer un test dans les 1000 roubles. (données 2018), avec possibilité d'échantillonnage à domicile.

    Où puis-je obtenir un frottis de cytologie?

    L'analyse cytologique en gynécologie est l'un des types d'examen de masse de la population féminine en Russie.

    Selon le programme d'assurance maladie obligatoire, un frottis cytologique est effectué à la clinique prénatale du lieu de résidence.

    Presque toutes les cliniques privées en Russie offrent des services similaires. Les grandes institutions ont leurs propres laboratoires pour la recherche d'échantillons, les plus petites envoient des échantillons aux centres intermédiaires.

    Complications possibles après la prise d'un frottis

    La procédure standard pour prélever du matériel cytologique des zones à l'arrière du canal cervical peut être limitée à un inconfort mineur dans la région cervicale, qui disparaît après 1-2 jours. Cependant, il y a parfois d'autres manifestations..

    Complications normales et dangereuses après examen cytologique

    Pour éviter les complications après avoir pris du matériel pour la cytoanalyse, vous devez respecter plusieurs règles simples:

    • pendant 1 à 2 jours, limitez-vous à une douche lorsque vous prenez des procédures d'eau;
    • s'abstenir de toute activité sexuelle, de la douche vaginale, de l'utilisation d'un tampon et d'autres médicaments intravaginaux pendant au moins 1 semaine.

    Caractéristiques de l'examen cytologique chez la femme enceinte

    Dans le cours normal de la grossesse, un frottis cytologique est effectué 3 fois - lors de l'inscription, à la 30e et à la 36e semaine. L'objectif principal de l'étude est dans ce cas la détection des infections dangereuses pour le fœtus, ainsi que l'identification des cellules atypiques, qui, compte tenu de la prédisposition, apparaissent pour la première fois pendant la grossesse..

    Les contre-indications à la manipulation sont l'augmentation du tonus utérin et la menace d'interruption de grossesse.

    La vie d'une femme active moderne comprend de nombreux facteurs qui peuvent nuire à sa santé.Par conséquent, pour le diagnostic rapide des pathologies possibles, il est extrêmement nécessaire d'être régulièrement examiné par des spécialistes. L'analyse pour la cytologie en gynécologie est l'une des méthodes les plus abordables, simples et efficaces pour la détection précoce des troubles.

    Auteur de l'article: lyubov_a

    Conception de l'article: Oleg Lozinsky

    Vidéo sur l'analyse pour la cytologie

    Qu'est-ce qu'un test cytologique et comment le faire: