Principal
Myome

Marqueurs tumoraux pour les fibromes utérins

Temps de lecture: min.

Tests pour les fibromes utérins.

Le myome de l'utérus est un état pathologique du corps féminin associé à une division cellulaire pathologique. Actuellement, la prévalence et l'incidence de cette pathologie sont assez élevées. De plus, comme le montrent les statistiques, les fibromes utérins sont de plus en plus fréquents chez les femmes en âge de procréer plus jeunes. En plus des fibromes utérins, les maladies oncologiques rajeunissent également.

Quels tests sont effectués pour les fibromes utérins?

Afin de déterminer la pathologie existante et les tactiques de prise en charge ultérieure du patient, un test sanguin est déterminé pour le myome utérin pour les marqueurs tumoraux.

Nom du servicePrix
Stock! Consultation initiale avec un reproductologue et échographie0 frotter.
Consultation répétée avec un reproductologue1 900 frotter.
Consultation primaire avec un reproductologue, Ph.D. Osina E.A..10 000 RUB.
Hystéroscopie22 550 rbl.
Expert gynécologique en échographie3 080 RUB.
Laparoscopie thérapeutique et diagnostique (1 catégorie de complexité)65 500 roubles.
Laparoscopie thérapeutique et diagnostique (2 catégories de complexité)82 200 frotter.
Programme de santé des femmes après 40 ans31 770 RUB.

Indicateurs de CA-125 avec fibromes utérins

Le CA-125 est un marqueur tumoral spécifique, qui est caractéristique pour le diagnostic de la pathologie oncologique ovarienne à un stade précoce. Tout d'abord, c'est une glycoprotéine de haut poids moléculaire qui est un antigène d'un type spécifique d'épithélium, que l'on trouve normalement dans le corps de toute personne. Il est situé dans l'endomètre et la cavité utérine inchangés, mais ne pénètre normalement pas dans le plasma sanguin. En quantité minime, il se trouve sur la plèvre et le péritoine, ainsi que sur les bronches et les organes du système digestif. La quantité de ce marqueur chez une femme varie en fonction de la phase du cycle menstruel..

L'importance du résultat de l'analyse de soe avec des fibromes utérins est trop grande, et il est donc recommandé de suivre certaines règles avant de le réaliser:

  • le prélèvement sanguin est effectué à partir d'une veine et uniquement à jeun;
  • l'analyse doit être effectuée au plus tard 3-4 jours du cycle menstruel.

Ce point est très important, car la quantité de marqueur augmente dans la deuxième phase;

  • il vaut la peine de renoncer aux mauvaises habitudes quelques jours avant l'analyse;
  • en cas de prise de médicaments, un médecin et un assistant de laboratoire doivent en être avertis;
  • il est recommandé d'éviter les surmenages émotionnels.
  • CA-125 avec fibromes utérins: normal

    Dans le corps féminin sans présence d'aucune pathologie, le marqueur tumoral est contenu en petites quantités, à savoir 10-15 UI / ml. Le CA-125 est légèrement élevé dans les fibromes utérins, lorsque les ganglions du myome sont petits. Avec ce processus, l'indicateur normal, qui ne pose pas de problème, ne dépasse pas 40-45 UI / ml..

    CA-125 avec myome utérin: augmentation

    Une augmentation de la concentration d'une protéine spécifique n'implique pas toujours la présence d'un processus malin. Par exemple, le niveau de CA-125 est augmenté dans certains processus inflammatoires du système reproducteur. Une élévation plus élevée du taux de protéines dans le plasma sanguin peut indiquer la présence de néoplasmes bénins. En particulier, une augmentation du taux de CA-125 est notée avec un grand myome utérin. À un niveau allant jusqu'à 100-110 UI / ml, ils parlent d'un seuil critique pour la transformation d'un néoplasme bénin en néoplasme malin.

    Quelle méthode pour diagnostiquer les fibromes utérins

    Pour un diagnostic fiable des fibromes utérins, un certain nombre d'études en laboratoire et instrumentales sont nécessaires. Un examen approfondi du patient aide à identifier la tumeur utérine à un stade précoce, à y trouver des signes de malignité possible et à choisir la méthode de traitement la plus optimale..

    Pour aider au diagnostic des fibromes

    Il n'est pas rare qu'une tumeur de l'épaisseur du myomètre soit découverte par hasard lors d'un examen par un gynécologue ou par échographie. Ceci est typique pour les petits nœuds myomateux (jusqu'à 4-6 cm). Cependant, le plus souvent, le médecin prescrit un diagnostic de fibromes chez les patients présentant les plaintes suivantes:

    • Douleur dans l'abdomen, le bas du dos, la région coccygienne et anale de nature tirante et terne.
    • Saignement du tractus génital, quel que soit le cycle menstruel, ainsi que pendant la ménopause.
    • Périodes abondantes prolongées, accompagnées de sensations douloureuses.
    • Inconfort lors de la miction ou des selles, sensation d'oppression dans l'intestin ou la vessie.
    • Augmentation du volume abdominal non associée à l'obésité.
    • Infertilité.

    Ces symptômes peuvent être le résultat de la prolifération du nœud myomateux, serrant les organes adjacents et perturbant la contractilité du myomètre. De plus, plus le néoplasme bénin est gros, plus ses symptômes caractéristiques sont prononcés..

    Il est également possible de suspecter le développement de fibromes chez les femmes qui présentent au moins l'un des facteurs de risque suivants:

    • Obésité.
    • Histoire de l'avortement et du travail difficile.
    • Absence de grossesse et d'accouchement avant l'âge de 30 ans.
    • Maladies inflammatoires chroniques du système génito-urinaire.
    • Début tardif de la ménarche.
    • Maladies du système endocrinien.
    • Tumeurs ovariennes.
    • Utilisation incontrôlée de contraceptifs hormonaux.
    • L'hérédité pesée.

    Important! Il est recommandé aux patients du groupe à risque de consulter un gynécologue au moins une fois tous les 6 mois et de subir une échographie de l'utérus et des appendices une fois par an pour diagnostiquer une tumeur.

    Comment détecter une maladie

    Pendant longtemps, les fibromes peuvent se développer de manière asymptomatique, ce qui complique son diagnostic. Mais soupçonner la présence d'une pathologie utérine est possible pour un certain nombre de signes, dont certains peuvent être détectés indépendamment.

    S autodiagnostic

    Il est possible de détecter par vous-même un myome avec une grosse tumeur et l'apparition de symptômes caractéristiques. Les signes suivants peuvent indiquer la présence de fibromes:

    • Règles abondantes avec caillots pendant plus de 7 jours.
    • Spotting spotting pendant la période intermenstruelle.
    • Douleur dans la région iliaque, aine, lombaire, sacrée.
    • Constipation et difficulté à uriner.
    • Une augmentation de la taille de l'abdomen avec une alimentation normale.

    Si ces symptômes apparaissent, vous devez absolument contacter un gynécologue pour le diagnostic de la pathologie et son traitement.

    Visite gynécologue

    Avec un examen vaginal à deux mains chez les patientes atteintes de fibromes, le gynécologue peut palper un corps utérin élargi avec une formation semblable à une tumeur. Lors de l'examen du vagin et du col de l'utérus à l'aide d'un spéculum gynécologique, seuls les mimes qui poussent dans la région du cou ou de l'isthme peuvent être détectés. Le médecin prélève des écouvillons de l'urètre, du vagin et du canal cervical pour la microflore (pour diagnostiquer le processus inflammatoire) et la cytologie (détermination de la composition cellulaire et détection des cellules atypiques).

    Le médecin interroge la patiente en détail sur les plaintes, les maladies antérieures et les opérations sur les organes génitaux, les grossesses et l'accouchement, la nature du cycle menstruel, ainsi que sur les proches de la patiente souffrant de maladies similaires dans la famille.

    Après avoir recueilli l'anamnèse et l'examen, le gynécologue prescrit un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales à une femme pour diagnostiquer de manière fiable les fibromes.

    Des analyses de sang

    L'anémie est une conséquence de la perte de sang chronique, qui survient souvent avec les fibromes utérins. Afin de confirmer cette condition, un test sanguin général est prescrit. Avec l'anémie, il y a une diminution du taux d'hémoglobine et / ou de globules rouges. De plus, un test sanguin pour le fer est prescrit, dans lequel, avec l'anémie, une faible teneur en ferritine et une augmentation de la capacité totale de liaison du fer sont trouvées.

    Pour exclure une tumeur maligne de l'utérus, une analyse des marqueurs tumoraux est nécessaire. Leur augmentation peut indiquer une maladie oncologique..

    En cas de saignement prolongé, un coagulogramme est effectué - diagnostic de l'état du système de coagulation sanguine. Il vous permet de déterminer les maladies du sang existantes qui aggravent l'évolution des fibromes.

    Une étude du statut hormonal est également nécessaire. La croissance des fibromes dépend directement de la concentration d'hormones ovariennes. Pour identifier les déséquilibres hormonaux dans un test sanguin, la teneur en œstrogène, estradiol, testostérone, progestérone, prolactine et thyroxine est déterminée.

    L'examen échographique de l'utérus et des appendices est la principale méthode de diagnostic primaire des fibromes utérins. En outre, à l'aide des ultrasons, un contrôle dynamique de la croissance des fibromes et la détermination de l'efficacité du traitement sont effectués.

    Avec le diagnostic par ultrasons, il est possible de déterminer la localisation exacte d'un néoplasme bénin, sa structure et les pathologies associées (adénomyose, tumeurs ovariennes, tumeurs malignes). La cartographie Doppler couleur, réalisée lors de l'échographie, vous permet d'évaluer le flux sanguin dans les tissus pathologiques et d'identifier le sarcome utérin (le débit sanguin dans les ganglions malins est plus élevé que dans les ganglions myomateux).

    À l'aide de l'imagerie par résonance magnétique, vous pouvez déterminer la structure du nœud et les caractéristiques de son approvisionnement en sang. Pour les fibromes, le diagnostic IRM est effectué dans les cas où l'échographie ne donne pas une image claire de la maladie.

    Hystéroscopie H

    Cette méthode de diagnostic consiste en un examen des parois et de la cavité de l'utérus à l'aide d'un endoscope inséré dans le vagin. Au cours de l'hystéroscopie, des ganglions myomateux situés dans la couche sous-muqueuse peuvent être détectés, ainsi que des fibromes interstitiels avec un composant sous-muqueux.

    De plus, lors de l'examen endoscopique de la cavité utérine, il est possible d'évaluer l'état de son épithélium et de détecter des pathologies concomitantes. Au cours de l'étude, une biopsie des tissus pathologiques est effectuée et il est également possible de retirer de petits nœuds sur la jambe.

    Aparoscopie

    L'introduction d'instruments endoscopiques dans la cavité abdominale est considérée comme une manipulation thérapeutique et diagnostique. La laparoscopie vous permet de déterminer avec précision la localisation de la tumeur et de procéder à son retrait avec la préservation de l'utérus (myomectomie) ou avec l'organe (hystérectomie). Contrairement aux opérations avec un large accès chirurgical, ce diagnostic est effectué par de petites ponctions sur la paroi abdominale antérieure, ce qui réduit son traumatisme et accélère la période de rééducation.

    Méthodes supplémentaires

    Les méthodes supplémentaires, mais facultatives, de diagnostic des fibromes comprennent:

    • Colposcopie - examen du vagin et du col de l'utérus sous grossissement à l'aide d'un colposcope. Permet de détecter les zones d'épithélium atypique et les processus inflammatoires.
    • Curetage diagnostique séparé- Retrait de la couche supérieure de l'endomètre à l'aide d'une curette. Il est effectué à des fins d'examen histologique de l'épithélium utérin avec sa prolifération accrue (hyperplasie), ce qui peut indiquer des processus malins.
    • Culdocentèse - ponction du fornix postérieur du vagin. Si du liquide dans le petit bassin est détecté lors de l'échographie, une cultocentèse est prescrite. Le contenu obtenu lors de la manipulation est envoyé pour recherche. Le liquide est souvent de nature inflammatoire et des cellules tumorales peuvent également y être trouvées..

    Meilleure méthode

    L'examen échographique est considéré comme le «gold standard» pour le diagnostic des fibromes. Elle est réalisée par voie abdominale et / ou transvaginale. À l'échographie, l'emplacement et la structure de la formation pathologique, son apport sanguin et l'état de l'utérus et des appendices sont déterminés.

    Mais parfois, l'échographie peut être non informative. Les petits nœuds myomateux peuvent être confondus avec un œuf fécondé dans la cavité utérine, et les petites tumeurs sur la paroi arrière de l'organe ne sont pas toujours visibles.

    Si une tumeur est suspectée d'être maligne, l'échographie doit être associée à des méthodes de diagnostic telles que la culdocentèse, l'IRM, l'hystéroscopie.

    Que faire si le diagnostic a été confirmé

    Si le diagnostic de fibromes est positif, ne paniquez pas. Une tumeur de l'utérus ne nécessite pas toujours une intervention chirurgicale. Avec la détection rapide des petits ganglions (jusqu'à 12 semaines de grossesse), l'hormonothérapie est possible. Les hormones réduisent la taille du nœud et éliminent tous ses symptômes, permettant au patient de vivre pleinement.

    En plus du traitement chirurgical ou médicamenteux, les patients avec un diagnostic confirmé de fibromes utérins doivent:

    • Suivez les principes d'une bonne nutrition et d'un mode de vie sain.
    • Arrêtez de fumer et d'alcool.
    • Essayez de minimiser les situations stressantes et le surmenage.
    • Évitez de visiter les bains et saunas, le solarium, les procédures qui ont un effet chauffant sur le bas de l'abdomen (thérapie à la paraffine, irradiation UV, massage, UHF).

    Pour détecter les fibromes à un stade précoce, même avant l'apparition des premiers symptômes, chaque femme doit subir un examen par un gynécologue au moins une fois par an et un diagnostic par échographie des organes pelviens.

    S'il y a des signes de fibromes, vous devez consulter d'urgence un médecin pour minimiser les conséquences de la maladie et fournir un traitement efficace.

    Analyses et examens pour le diagnostic des fibromes utérins

    ≡ Accueil → Maladies tumorales de l'utérus → Myome →

    Le myome de l'utérus est une tumeur bénigne hormono-sensible du myomètre. Pour confirmer le diagnostic, des examens de laboratoire et instrumentaux sont effectués, parmi lesquels un test sanguin pour les hormones mérite une attention particulière. Des tests simples peuvent détecter certaines anomalies de la santé reproductive, évaluer l'état général d'une femme, identifier une pathologie concomitante et déterminer les autres tactiques de prise en charge des patients.

    Il est important de comprendre que dans le diagnostic des fibromes utérins, le profil hormonal ne joue pas un rôle de premier plan. Les tests hormonaux ne sont pas prescrits à toutes les femmes et uniquement s'ils sont indiqués. La portée de l'étude et son calendrier sont déterminés par le médecin après examen et fourniture d'un diagnostic préliminaire basé sur l'échographie et d'autres méthodes instrumentales.

    Indications d'examen

    Les fibromes utérins confirmés par les résultats échographiques nécessitent des recherches en laboratoire. Indications pour cela:

    Les fibromes sont de petite taille avec des menstruations régulières et l'absence de problèmes de santé reproductive ne nécessite pas d'examen supplémentaire, cependant, s'il y a un besoin, un spécialiste est en mesure de prescrire des analyses de sang et une étude spéciale pour arrêter les complications.

    Impact de la maladie sur la période post-partum

    Cette maladie comporte un certain risque de complications diverses dans la période post-partum. En raison de son influence, une femme peut éprouver diverses complications précoces et tardives. Cependant, il y a une chance de tomber enceinte et d'accoucher sans complications, même avec une telle maladie, tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme..

    Les complications précoces comprennent:

    • Saignement;
    • Induration du placenta.

    Les derniers incluent:

    • Distension de l'utérus;
    • Maladies infectieuses.

    Les symptômes de complications sont très courants et comprennent:

    • Sensations douloureuses;
    • Saignement.

    Examens standards

    En plus des frottis vaginaux obligatoires pour le niveau de pureté et d'oncocytologie, le spécialiste ordonne au patient de faire un test sanguin général. À l'aide de cette enquête, il est possible de détecter:

    • La présence d'anémie dans le corps (une diminution du nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine, qui assurent le transport de l'oxygène vers les organes et les tissus).
    • Signes du processus inflammatoire par le nombre de leucocytes et ESR.
    • Risque de saignement abondant (par les plaquettes et la détermination de la période de saignement).
    • Avec le myome utérin, tous ces indicateurs sont capables de changer. Le spécialiste fera attention à ce fait et déterminera la thérapie pour éviter la détérioration du bien-être du patient.

    Quelles recherches faut-il faire? En cas de suspicion de présence d'un néoplasme dans l'utérus, le médecin vous référera à de tels types de recherche:

      Inspection visuelle. Avant de procéder à toutes les procédures de recherche, le médecin effectuera un simple examen visuel sur la chaise gynécologique..

  • Un frottis vaginal est effectué pour toute maladie dans le domaine gynécologique. Il a une signification indirecte, visant à établir la présence de processus infectieux supplémentaires. Le coût d'une telle étude est d'environ 1 500 roubles dans la région de Moscou..
  • Un test sanguin général aide à établir la présence d'une anémie, caractéristique de la formation de fibromes, ainsi que d'une inflammation. C'est fait assez rapidement - 1-2 jours.
  • Un test sanguin biochimique peut être prescrit au patient rarement et uniquement en cas de violations excessives. Ceux-ci incluent les grosses tumeurs enflammées. Le prix est d'environ 2500 roubles à Moscou.
  • Dans certains cas, un coagulogramme est effectué - une étude de coagulation. Il est nécessaire en cas de saignement abondant. Il est effectué rapidement et coûte environ 600 roubles.
  • Des tests sanguins pour les hormones sont toujours effectués. Il est nécessaire de déterminer les œstrogènes, l'estradiol, la progestérone, la prolactine, la thyratoxine, la testostérone. La durée d'obtention des résultats dure jusqu'à 5 jours. L'analyse est coûteuse et le prix peut dépendre du nombre d'indicateurs à prendre.
  • L'examen histologique est effectué avec des fibromes. À l'aide de la laparoscopie, le tissu tumoral est prélevé pour examen. Le résultat peut être prêt en 1-2 jours. Le prix est assez élevé.
  • L'échographie est une étude obligatoire. Lorsqu'une patiente avec un diagnostic similaire s'applique, elle sera immédiatement envoyée pour une échographie. Le coût n'est pas cher, le résultat est fourni immédiatement.
  • Colposcopie - examen de la cavité utérine pour la présence de nœuds à l'aide d'un dispositif colposcope spécial.
  • Dimensions

    La taille de la tumeur coïncide toujours avec l'âge gestationnel obstétrical d'une femme, par conséquent, la pathologie est déterminée en centimètres, millimètres et semaines.

    Par sa taille, le néoplasme myomateux est divisé en 3 types:

    • petit (terme 4-6 semaines, noeud pas plus de 2 cm);
    • moyen (de 2 à 6 cm, correspond à une période de gestation de 10 à 12 semaines);
    • grand (plus de 6 cm de diamètre, terme obstétrique - 12-16 semaines).

    Les premiers symptômes de la pathologie commencent à apparaître lorsque la tumeur atteint une taille de plus de 4 cm et a plus de 10 semaines. Les grosses tumeurs, d'environ 14 semaines ou plus, peuvent provoquer des adhérences aux organes et tissus voisins.

    Examen aux rayons X

    Les néoplasmes bénins de l'utérus ne sont malheureusement pas considérés comme une maladie rare. Par exemple, les fibromes se retrouvent chez de nombreuses femmes de plus de 30 ans. De telles formations apparaissent à partir des structures des tissus musculaires. Le succès du traitement dépend en grande partie des tests diagnostiques opportuns.

    Les procédures aux rayons X comprennent des examens antiographiques et hystérographiques.

    L'hystérographie est une procédure de diagnostic lorsqu'un composant de contraste médicamenteux spécial est introduit dans la cavité utérine, puis l'utérus est examiné à l'aide d'une radiographie.

    L'angiographie implique l'introduction d'un agent de contraste dans les vaisseaux du corps utérin. Cela permet de retrouver la présence de nœuds intramusculaires, leur structure et leur nature.

    Pourquoi la pathologie est-elle dangereuse?

    Le myome est un néoplasme nodulaire bénin, dont le risque de dégénérescence en une tumeur cancéreuse maligne est minime.

    Dans certains cas, pendant la ménopause, les ganglions diminuent de taille ou disparaissent complètement - cela est dû à un déséquilibre hormonal. Mais cela ne se produit pas toujours et pas pour toutes les femmes - cela ne vaut toujours pas la peine d'être frivole en pathologie.

    «Il se dissoudra par lui-même» peut ne pas arriver, d'ailleurs, à tout moment, soudainement, la nutrition du néoplasme est perturbée, entraînant des conséquences assez graves. Dans une telle situation, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer non seulement la tumeur, mais également l'utérus lui-même..

    Cependant, vous ne devez pas non plus vous précipiter dans l'opération - la présence de fibromes en soi n'est pas une indication d'une intervention chirurgicale..

    Tout dépend de l'état de la patiente, de son âge et de son état reproductif. Et, bien sûr, de la tumeur elle-même - sa taille, son emplacement et les symptômes de la pathologie. Tant qu'il existe une possibilité de freiner la croissance tumorale avec des médicaments, il doit être utilisé..

    Quel est le danger des fibromes,

    Examen hormonal

    Lors de la réalisation d'un traitement conservateur et dans le but de traiter l'infertilité dans le contexte du leiome, le spécialiste déterminera les tests suivants pour l'accouchement:

    • FSH (hormone folliculo-stimulante).
    • LH (hormone lutéinisante).
    • TSH.
    • Estradiol.
    • Prolactine.
    • Thyroxine.
    • Progestérone.

    Les pathologies hormonales détectées au cours de l'étude sont considérées comme des indicateurs pour la consultation d'un endocrinologue et la mise en place d'un traitement approprié.

    Traitements populaires

    L'efficacité de la thérapie néoplasique n'a été prouvée que lorsque trois méthodes sont utilisées:

    • intervention chirurgicale;
    • embolisation des artères utérines;
    • traitement médicamenteux avec des médicaments contenant des hormones.

    Le myome de l'utérus est une maladie qui répond bien au traitement et ne représente souvent pas une menace particulière pour la santé de la femme. Mais ce n'est pas le cas dans tous les cas. En aucun cas, la maladie ne doit "suivre son propre cours".

    Une observation régulière par un médecin spécialiste et le traitement prescrit aideront à contrôler l'évolution de la maladie et à prévenir la croissance des néoplasmes.

    Analyses en préparation à la chirurgie

    Deux semaines avant la chirurgie, des tests doivent être effectués:

    • Analyse générale du sang et de l'urine.
    • Écouvillons vaginaux pour processus infectieux.
    • Coagulogramme et test sanguin biochimique.
    • Tests d'infections génitales (SIDA, VIH, syphilis, hépatite).
    • Détermination du groupe sanguin (si nécessaire).
    • Culture du vagin.
    • Oncocytologie des cellules du canal cervical.

    De plus, une évaluation cardiaque peut être nécessaire à l'aide d'un électrocardiogramme. Avec les résultats de l'étude, il est nécessaire de contacter un thérapeute. L'objectif principal d'une étude médicale complète avant un traitement chirurgical est de détecter le danger de la chirurgie et d'arrêter ces complications.

    Quelles complications peuvent être?

    Les complications après colposcopie sont très rares. Ils sont généralement associés au fait que le médecin a fait son travail de mauvaise foi, à la suite de quoi une infection a été introduite dans l'utérus. Cela peut arriver parce que le médecin a travaillé avec des mains sales, utilisé des instruments impurs..

    Il est considéré comme normal si, dans la semaine suivant la procédure, une femme présente des taches ou des écoulements sanglants du vagin et que le bas-ventre fait mal. Les complications après colposcopie sont de deux types - saignements et maladies infectieuses. Ils sont accompagnés des symptômes suivants:

    • le saignement est très abondant et le tampon se remplit en 2-3 heures;
    • la décharge a une odeur piquante et très désagréable;
    • la température corporelle augmente, des tremblements apparaissent;
    • il y a des douleurs sévères dans le bas de l'abdomen qui ne disparaissent pas pendant une longue période.

    Si une femme présente les symptômes ci-dessus immédiatement ou quelques jours après la colposcopie, elle doit appeler une ambulance.

    Marqueurs tumoraux

    Le myome utérin appartient à une tumeur de nature bénigne, cependant, afin d'exclure le risque de néoplasme malin, des tests de marqueurs tumoraux doivent être effectués:

    1. CEA (antigène embryonnaire du cancer).
    2. CA-125 (détection du danger d'oncopathologie des organes génitaux féminins).
    3. CA-15-3 (détection du risque de cancer du sein).

    La détermination des taux accrus de marqueurs tumoraux n'est pas une phrase pour une femme. Mais cela est considéré comme une condition pronostique importante, ce qui indique un risque accru de trouble malin. La détermination des marqueurs tumoraux transformés en pathologie dans le myome utérin peut être un indicateur direct de la thérapie chirurgicale.

    Options de diagnostic pour l'oncopathologie

    Avec le moindre soupçon de pathologie cancéreuse avec fibromes, le spécialiste réalisera les études suivantes:

    • Coloscopie avec biopsie du col utérin;
    • Aspirez de la cavité utérine;
    • Curetage séparé de l'endomètre et du canal cervical;
    • Hystéroscopie avec biopsie de l'endomètre.

    Le choix de la méthode des études diagnostiques dépend du type de changement au cours de l'examen. Il est important de mettre en œuvre de manière approfondie et précise les recommandations d'un spécialiste, de passer tous les tests et de subir une préparation complète avant le traitement chirurgical.

    Une tumeur détectée par échographie est considérée comme l'indication principale de la recherche, qui comprend des tests sanguins généraux, la détermination des marqueurs tumoraux et des examens afin d'exclure le cancer. Les femmes présentant des pathologies dans l'activité du système endocrinien et l'infertilité devraient subir des tests hormonaux. Le choix d'une méthode de thérapie dépend des résultats du diagnostic.

    Autres cancers

    Si le test sanguin révèle une augmentation du taux de CA 125, la croissance de cellules cancéreuses dans d'autres organes du corps de la femme est possible. Le cancer peut attaquer les organes suivants:

    1. estomac;
    2. pancréas;
    3. poumons;
    4. glande mammaire;
    5. foie;
    6. les lymphomes se produisent dans les ganglions lymphatiques du thymus, de la rate, des amygdales, sur les plaques lymphatiques de l'intestin grêle.

    Le marqueur tumoral CA 125 est étudié pour ces lésions en combinaison avec d'autres marqueurs et méthodes de diagnostic, car sa valeur quantitative n'est pas indicative dans ces maladies. L'étude de l'antigène glucidique est également incluse pendant le traitement pour contrôler l'évolution de sa quantité dans le sang du patient au fil du temps. Les tests sont prescrits par le médecin traitant.

    Que faire avec les fibromes?


    Si les examens ont confirmé les diagnostics présomptifs de fibromes utérins, vous devez alors commencer immédiatement à traiter la maladie. Pour ce faire, vous devez prendre rendez-vous avec un gynécologue. Les petits nœuds peuvent être traités avec une méthode conservatrice, en utilisant des agents hormonaux. Les gros nœuds sont traités de manière radicale par retrait pendant la chirurgie.

    La méthode la plus sûre et la plus simple

    Les principales méthodes de diagnostic sont l'échographie et toutes les autres méthodes sont complémentaires. C'est simple, informatif et sûr. Il peut être utilisé à la fois au stade du diagnostic et pendant la chirurgie, car le résultat de l'échographie n'est presque jamais discutable.

    Et grâce à l'avènement de l'échographie Doppler, cette méthode de diagnostic est devenue encore plus sensible..

    Conséquences et complications des fibromes

    La complication la plus importante et la plus grave des fibromes utérins est la formation d'une tumeur maligne. Les médecins pensent que le danger d'une telle transition d'une tumeur à un stade malin n'est pas élevé, mais il y en a un, et un patient présentant un trouble similaire doit être régulièrement examiné par un gynécologue, surveiller la taille de la tumeur, car sa croissance rapide est considérée comme le principal signe de transformation maligne.

    Une autre complication moins dangereuse des fibromes, qui ne menacera pas la vie d'une femme, est la formation d'une anémie sur fond de saignements sévères, ainsi que d'infertilité. Récemment, le nombre de femmes qui doivent retirer complètement l'utérus en raison de fibromes a augmenté. Cela peut être très stressant pour une femme et nuire gravement à sa qualité de vie..

    Une autre complication est la nécrose du nœud, la torsion du nœud sous-séreux sur le pédicule. De tels signes nécessitent une laparotomie urgente.

    Si une telle opération ne peut être évitée, la femme doit se calmer et se ressaisir, après avoir pris la bonne décision. L'utérus est l'organe nécessaire uniquement pour porter un bébé. Si vous ne prévoyez plus d'avoir d'enfants, vous pouvez retirer l'utérus en toute tranquillité. Après tout, si vous ne le faites pas, la tumeur a une chance de se développer en un.

    Le myome de l'utérus est une tumeur bénigne hormono-sensible du myomètre. Pour confirmer le diagnostic, des examens de laboratoire et instrumentaux sont effectués, parmi lesquels un test sanguin pour les hormones mérite une attention particulière. Des tests simples peuvent détecter certaines anomalies de la santé reproductive, évaluer l'état général d'une femme, identifier une pathologie concomitante et déterminer les autres tactiques de prise en charge des patients.

    Il est important de comprendre que dans le diagnostic des fibromes utérins, le profil hormonal ne joue pas un rôle de premier plan. Les tests hormonaux ne sont pas prescrits à toutes les femmes et uniquement s'ils sont indiqués. La portée de l'étude et son calendrier sont déterminés par le médecin après examen et fourniture d'un diagnostic préliminaire basé sur l'échographie et d'autres méthodes instrumentales.

    Traitement chirurgical des fibromes

    Les patients atteints de fibromes utérins subissent des opérations radicales et conservatrices. Il existe des indications et des contre-indications pour chacune de ces méthodes. L'ablation complète de l'utérus est motivée par la forte incidence de maladies utérines concomitantes:

    • processus hyperplasiques de l'endomètre,
    • changements pathologiques dans le col de l'utérus,
    • processus malins dans l'endomètre,
    • la survenue d'une croissance sarcomateuse dans le nœud myomateux.

    Ces changements surviennent plus souvent chez les femmes âgées. Les opérations peuvent être effectuées:

    • par voie abdominale ou vaginale,
    • par laparoscopie
    • laparotomiquement.

    Cela dépend d'un certain nombre de facteurs:

    • taille de la tumeur,
    • la nécessité d'une révision de la cavité abdominale,
    • obésité sévère de la paroi abdominale antérieure,
    • la nécessité d'effectuer une intervention supplémentaire sur les ovaires, les trompes de Fallope, etc..

    La question de l'ablation des ovaires pendant l'opération est décidée individuellement dans chaque cas. Avec la myomectomie conservatrice chez les jeunes femmes, s'il y a des changements kystiques dans les ovaires, leur résection en forme de coin est indiquée, si la tumeur ovarienne concomitante est enlevée, la tumeur est enlevée. Chez les femmes ménopausées, s'il y a des changements pathologiques dans les ovaires, ils doivent être retirés.

    Lors de la chirurgie plastique conservatrice de l'utérus, les trompes de Fallope doivent être préservées. Si nécessaire, une chirurgie plastique est également pratiquée sur la trompe de Fallope pour restaurer sa perméabilité en même temps qu'une myomectomie conservatrice.

    En cas d'amputation supravaginale de l'utérus ou de son extirpation, la question de la sortie ou du retrait des trompes de Fallope est tranchée individuellement dans chaque cas. Si les fibromes utérins sont accompagnés d'un processus inflammatoire dans le petit bassin, les trompes de Fallope doivent être retirées, car elles peuvent être une source d'infection dans la période postopératoire. Pour les mêmes raisons, il est nécessaire de retirer les trompes de Fallope avec des changements nécrotiques et une fusion purulente de fibromes utérins. S'il existe un myome utérin non compliqué, mais que les trompes de Fallope sont étirées sur les ganglions tumoraux, elles ne doivent pas non plus être préservées. Les trompes de Fallope sont également retirées en présence de modifications inflammatoires, car le pyosalpinx peut survenir en période postopératoire et une relaparotomie sera donc nécessaire à l'avenir. Dans tous les autres cas, les trompes de Fallope doivent être préservées, car leur ablation perturbe dans une certaine mesure l'innervation et l'apport sanguin des ovaires et conduit à une extinction plus rapide de leur fonction.

    Élimination d'urgence et planifiée des fibromes

    Les opérations pour les fibromes utérins sont effectuées sur une base d'urgence et planifiée. Les indications d'urgence surviennent en cas de saignement associé à un danger pour la vie du patient, de torsion des jambes du nœud myome, de nécrose ou de suppuration du nœud myome. Dans tous ces cas, une intervention chirurgicale urgente est indiquée. La contre-indication à la chirurgie n'est que l'état agonal du patient.

    Volume d'opération

    Indications: qui a besoin d'un test sanguin pour les hormones

    L'évaluation du profil hormonal n'est pas incluse dans la liste standard des examens des fibromes utérins, et il y a des explications à cela:

    • Un fibrome est une tumeur bénigne qui survient à la suite de changements cellulaires, et ce processus n'affecte généralement pas le niveau global d'hormones dans le corps d'une femme;
    • La détermination des hormones ne permet pas de confirmer le diagnostic, mais aide au diagnostic différentiel de la pathologie gynécologique;
    • Bien que les fibromes soient des tumeurs sensibles aux hormones, il n'y a pas de données sur la façon dont des hormones spécifiques affectent sa croissance. Les résultats obtenus ne permettent pas de prédire le développement ultérieur du nœud ni d'évaluer la probabilité de complications;
    • Les fibromes utérins sont détectés chez les femmes ayant des taux d'hormones normaux et un cycle menstruel stable, par conséquent, il ne sera pas possible de relier ces indicateurs aux particularités du développement de la tumeur;
    • Le niveau d'hormones affecte indirectement le choix des tactiques de traitement et n'est important que lors de l'évaluation de la pathologie concomitante. Le choix du traitement est effectué en tenant compte d'autres données: taille, localisation et nombre de ganglions, âge de la femme et son état reproductif.

    Manifestations symptomatiques

    La gravité de la manifestation des signes de pathologie dépend toujours de l'emplacement de la tumeur, de la taille et du nombre de néoplasmes nodaux..

    En règle générale, les fibromes sont identifiés par les symptômes suivants:

    • saignements abondants pendant la menstruation, avec de gros caillots et assez longtemps dans le temps;
    • une sensation constante de lourdeur dans le bas de l'abdomen, une sensation de tiraillement;
    • crampes douloureuses pendant la menstruation associées à la croissance rapide d'un néoplasme;
    • en raison de la croissance du néoplasme, la fonctionnalité de certains organes voisins est perturbée - des problèmes proviennent du tractus gastro-intestinal (constipation fréquente) et du système génito-urinaire (violation de la miction naturelle).

    Souvent, la maladie est asymptomatique, la femme n'est même pas consciente du développement de la tumeur.

    Les symptômes de la pathologie ne commencent à apparaître que lorsque le néoplasme atteint une taille impressionnante.

    Le signe principal des fibromes est une augmentation du volume abdominal, non associée à une augmentation du poids corporel et à une infertilité prolongée..

    Examen préliminaire: ce qui doit être fait pour poser un diagnostic précis

    L'évaluation du profil hormonal n'est pas la première analyse qu'un médecin prescrira à un patient atteint de fibromes. Pour commencer, le médecin proposera de subir des examens standard pour identifier une tumeur, déterminer sa localisation et sa taille, calculer le nombre de ganglions myomateux et évaluer l'état général du système reproducteur.

    Schéma diagnostique des fibromes suspects:

    • Examen gynécologique. Avec un examen bimanuel, le médecin remarquera une augmentation de la taille de l'utérus, l'apparition d'un ou de plusieurs nœuds;
    • L'échographie est la méthode la plus informative pour diagnostiquer les fibromes utérins. Permet de déterminer la localisation des nœuds en fonction de la classification, d'évaluer leur nombre et leur taille, de constater des complications dans le temps;
    • L'échographie Doppler est réalisée simultanément à l'échographie. Sert à évaluer le flux sanguin dans les vaisseaux alimentant les fibromes. Permet dans les premiers stades d'identifier la nécrose du ganglion, de suspecter la dégénérescence d'un myome relativement inoffensif en une tumeur maligne dangereuse - sarcome utérin;
    • L'hystéroscopie est une procédure endoscopique invasive dans laquelle un médecin examine l'intérieur de l'utérus. Il vous permet d'identifier les ganglions sous-muqueux, ainsi que la pathologie concomitante: hyperplasie de l'endomètre, adénomyose, polypes;
    • Examen histologique - effectué après la fin de l'hystéroscopie;
    • Un curetage diagnostique séparé de la cavité utérine (nettoyage) est utilisé comme méthode pour arrêter le saignement tout en obtenant du matériel pour l'histologie;
    • Laparoscopie diagnostique - réalisée en termes de diagnostic différentiel, ainsi que pour identifier les ganglions sous-séreux;
    • CT ou IRM pour une évaluation topographique précise de la tumeur.

    Les méthodes de diagnostic des fibromes utérins suspects reposent sur une étude détaillée des manifestations cliniques de la pathologie.

    Le profil complet de l'examen est montré en présence de symptômes évidents de fibromes - douleurs pelviennes, saignements utérins. À des fins prophylactiques, seule une échographie est réalisée chez les femmes à haut risque.

    Les examens de laboratoire sont également d'une grande importance dans le diagnostic des fibromes utérins:

    Analyse sanguine générale

    • En cas de saignements abondants ou d'irrégularités menstruelles (ménométrorragie), il existe des signes d'anémie: diminution de l'hémoglobine et des érythrocytes;
    • Avec nécrose et malnutrition du nœud - la croissance de l'ESR et des leucocytes en signe de réaction inflammatoire.

    Des numérations globulaires complètes sont utilisées pour identifier les complications et évaluer l'état général d'une femme.

    L'analyse générale de l'urine est une méthode de routine pour évaluer les performances des organes urogénitaux. L'OAM est particulièrement important pour les gros fibromes qui exercent une pression sur la vessie. Une mauvaise analyse d'urine peut indiquer le développement de complications et nécessite un diagnostic plus ciblé.

    Un diagnostic clinique détaillé n'est posé qu'après que tous les examens ont été effectués et que des résultats fiables ont été obtenus.

    Comment la grossesse et l'accouchement affectent-ils les phoques

    Pendant la grossesse, le corps active la production d'œstrogènes et de progestérone, qui ont un effet très significatif sur les fibromes et augmentent le risque de complications. Une augmentation de la quantité de progestérone entraîne le développement de phoques. Une femme peut tomber enceinte avec une petite taille de phoques sans trop d'effort, les experts notent qu'il y a une assez grande chance de donner naissance à un enfant sans complications.
    De nombreux experts conviennent que la tumeur grossit légèrement en portant un enfant. Une augmentation des phoques se produit du premier à 6 mois et de 6 à 9 leur taille diminue.

    Être enceinte au stade initial de la maladie n'est pas difficile. Mais une femme, en portant un enfant, peut éprouver un phénomène plutôt dangereux - la dégénérescence fibrome.

    Ce phénomène représente une destruction active de la structure interne du joint. Cependant, il n'y a rien de bon dans ce phénomène, car en fait, il se produit une sorte de mort des tissus vivants..

    Ce processus peut commencer à la fois pendant la grossesse et après l'accouchement. Le plus souvent, le tissu meurt complètement en 1 à 2 semaines. Ce n'est qu'après son achèvement, un spécialiste, en tenant compte de l'état du corps, peut prescrire le traitement nécessaire. En règle générale, il est de nature médicale, cependant, si la vie d'une femme de plus de 37 ans est en danger, une opération peut être nécessaire..

    Cependant, pendant la grossesse, la tumeur peut se dissoudre naturellement sans complications. Mais c'est un événement plutôt rare..

    Dans la période suivant l'accouchement, la tumeur peut être soumise à divers changements. Elle peut grandir, changer de position ou simplement ne pas se montrer.

    En résumé, nous pouvons dire qu'il n'est pas si facile de confondre fibromes et grossesse. Cette maladie est assez insidieuse et peut durer longtemps sans symptômes. Il n'est pas difficile de devenir enceinte avec cette maladie. Un spécialiste compétent prescrira certainement des tests supplémentaires pour confirmer le diagnostic, ce qui aidera à déterminer la maladie aussi précisément que possible. L'effet des fibromes sur la grossesse est assez spécifique, il peut devenir l'un des problèmes de la conception et du développement du fœtus. Cependant, si de petits phoques ont été diagnostiqués pendant la grossesse, ils peuvent se dissoudre..

    Profil hormonal: la présence de quelles hormones est évaluée lors de l'analyse

    La conception de l'enquête comprend:

    • Hormone folliculo-stimulante (FSH);
    • L'hormone lutéinisante (LH);
    • Estradiol;
    • Progestérone;
    • Les hormones thyroïdiennes (TSH, T4);
    • Hormone anti-Müllérienne (AMH);
    • Prolactine;
    • Testostérone.

    Avec le myome utérin, plusieurs types d'examens hormonaux sont inclus dans le calendrier des tests, y compris pour l'estradiol et la progestérone, qui sont responsables de la croissance tumorale.

    La portée de l'examen peut être étendue en fonction des indications. La question de savoir quelles hormones doivent être prises pour les fibromes est décidée en concertation avec le médecin traitant.

    Les changements des taux d'hormones ne sont généralement pas directement associés aux fibromes et indiquent la présence d'une pathologie concomitante. L'évaluation du profil hormonal de l'infertilité en présence d'une tumeur est d'une grande importance. Si le nœud ne déforme pas la cavité utérine, la raison n'est pas dedans, et un test sanguin pour les hormones aide à poser un diagnostic précis et à prescrire le bon traitement.

    Règles relatives au don de sang:

    1. La FSH, la LH et la progestérone sont prises le 5 à 7 jour du cycle menstruel;
    2. La progestérone doit être vérifiée les jours 20 à 22 du cycle menstruel (ou à tout autre moment si l'ovulation survient beaucoup plus tard que 12 à 14 jours);
    3. Un test isolé pour les hormones thyroïdiennes, la testostérone, la prolactine et l'AMH peut être effectué n'importe quel jour du cycle;
    4. Pendant la ménopause, le test est effectué n'importe quel jour convenable;
    5. Le sang pour la recherche est prélevé dans une veine;
    6. L'analyse est effectuée le matin à jeun. Vous pouvez boire de l'eau ordinaire;
    7. 48 heures avant le don de sang, vous devez arrêter de prendre des médicaments hormonaux qui peuvent affecter les résultats de l'étude (en consultation avec votre médecin);
    8. À la veille du test, le stress physique et mental est exclu;
    9. Ne pas fumer le jour de l'étude.

    La livraison correcte d'un test sanguin pour les hormones vous permet d'identifier une pathologie concomitante avec un myome utérin. Des résultats erronés sont possibles si la femme a donné du sang le mauvais jour du cycle ou n'a pas suivi les recommandations des autres médecins pour se préparer à l'examen.

    Contre-indications à la procédure

    Et bien que la colposcopie soit sans danger pour le corps humain, il existe des contre-indications concernant son utilisation. Il n'est pas recommandé d'effectuer la procédure 6 à 8 semaines après la naissance du bébé. De plus, la colposcopie n'est pas réalisée après un traitement chirurgical du col de l'utérus, car il est toujours très sensible. Il n'est pas permis de le réaliser pendant le cycle menstruel. La procédure est également contre-indiquée pour les femmes présentant une intolérance individuelle aux substances utilisées pendant la procédure..

    Décoder les résultats

    L'évaluation des données obtenues doit être effectuée par un médecin. Par commodité, la feuille de résultats indique généralement le taux pour un âge et un jour spécifiques du cycle. Différents laboratoires utilisent différentes méthodes de comptage, le médecin doit donc être guidé par les valeurs de référence données.

    Les principaux indicateurs du profil hormonal sont présentés dans le tableau:

    HormonePhase folliculairePhase ovulatoirePhase lutéaleMénopause
    FSH1,37 à 9,9 mUI / ml6,17 à 17 mUI / ml1,09 à 9 mUI / ml19 à 100 mUI / ml
    LH1,6 à 15 mUI / ml21,9 à 56 mUI / ml0,6 à 16 mUI / ml14 à 52 mUI / ml
    Estradiol69 à 1270 pmol / l130 à 1655 pmol / l90 à 860 pmol / lMoins de 73 pmol / l
    Progestérone0,3 à 2,2 nmol / l0,5 à 9,4 nmol / l7 à 56 nmol / lMoins de 0,6 nmol / L
    Hormone anti-Müllérienne1 à 12 ng / ml1 à 12 ng / ml1 à 12 ng / mlMoins de 0,16 ng / ml
    Prolactine109 à 557 mU / ml109 à 557 mU / ml109 à 557 mU / ml109 à 557 mU / ml
    Testostérone0,52 à 1,72 nmol / l0,52 à 1,72 nmol / l0,52 à 1,72 nmol / l0,52 à 1,72 nmol / l
    TSH0,4 à 4,0 mU / ml0,4 à 4,0 mU / ml0,4 à 4,0 mU / ml0,4 à 4,0 mU / ml

    Ces valeurs sont pertinentes pour les femmes non enceintes de plus de 18 ans. D'autres données sont utilisées pour évaluer le profil hormonal chez les adolescentes et les femmes enceintes..

    Si une pathologie est détectée, la formulation du diagnostic reflétera nécessairement les changements constatés, ainsi que leur cause (si elle peut être détectée).

    Pourquoi la maladie apparaît-elle?

    Le myome est formé sous la forme de nœuds de forme ronde simple, qui ressemblent à une boule entrelacée de façon chaotique de tissu contractable du muscle lisse qui n'a pas de strie transversale. Les nœuds peuvent mesurer jusqu'à plusieurs centimètres et peuvent, dans des cas exceptionnels, atteindre plusieurs kilogrammes.

    La principale cause des fibromes est des changements dans le fond hormonal dus à: un retard du cycle menstruel, un écoulement abondant pendant la menstruation, un avortement, une interruption artificielle de la grossesse, des processus inflammatoires dans les organes urogénitaux chez la femme.

    En outre, la cause de la formation de fibromes peut être le surpoids, l'affaiblissement de l'activité musculaire du corps en raison d'un mode de vie sédentaire, un état de tension corporelle accrue en tant que réaction protectrice à divers facteurs indésirables..

    HCG et fibromes utérins: existe-t-il une relation?

    La gonadotrophine chorionique humaine (hCG) est une hormone spécifique détectée pendant la grossesse. En dehors de la gestation, son augmentation indique le développement de tumeurs malignes, y compris la sphère reproductive. Il a été remarqué qu'avec des fibromes normaux, le niveau de hCG n'augmente presque jamais. La croissance de l'hormone est notée aux premiers stades de la dégénérescence d'une tumeur en sarcome - un néoplasme malin qui menace la vie d'une femme. Vous pouvez en savoir plus sur la transformation des fibromes en cancer ici.

    Le résultat d'un test sanguin pour la gonadotrophine chorionique humaine (hCG) peut indiquer des processus malins dans la tumeur.

    Une augmentation de la concentration d'hCG n'est pas encore un motif de panique. Parfois, les analyses sont erronées, les pannes d'équipement et d'autres facteurs ne sont pas exclus. La croissance de l'hCG n'est qu'un signal pour un examen ciblé. L'échographie d'experts et l'échographie Doppler aideront à comprendre le problème et à identifier les signes de dégénérescence maligne du myome. Si ces méthodes ne permettent pas de diagnostiquer, le médecin peut suggérer une solution radicale - élimination des fibromes suivie d'un examen histologique urgent des tissus tumoraux.

    Une augmentation des taux d'hCG est un signe certain de grossesse. Les femmes en âge de procréer doivent subir une échographie transvaginale afin d'exclure ou de confirmer le diagnostic.

    Le taux d'hCG dans le sang peut atteindre 10 UI / ml. Vous pouvez également détecter une augmentation de l'hormone en utilisant un test de pharmacie régulier. Un tel test ne montrera pas le niveau d'hCG, mais déterminera sa présence dans l'urine (résultat positif ou négatif).

    Comment se déroule la procédure?

    Le processus d'examen vaginal prend 10 à 15 minutes. Pour la procédure, un miroir gynécologique spécial est également utilisé, comme pour tout autre examen du vagin par un médecin. Avec son aide, les parois du vagin sont écartées, ce qui permet à l'utérus d'être disponible pour examen. La procédure est effectuée à l'aide d'un microscope composé de deux jumelles.

    Le colposcope agrandit la surface de l'utérus 16 fois. L'appareil est également équipé de filtres colorés, grâce auxquels le médecin peut facilement identifier les vaisseaux sanguins affectés à la surface de l'utérus. Après avoir examiné le vagin, un test PAP est effectué, dans lequel un frottis de la surface du vagin et de l'utérus est examiné.

    Pour obtenir plus d'informations lors de l'examen, le médecin effectue des tests de diagnostic supplémentaires. Le col de l'utérus est traité avec une solution d'acide acétique à 5%. Cela vous permet d'identifier rapidement les zones les plus sensibles du tissu vaginal. Sous l'influence de solutions acides, les zones saines ne changent pas de couleur, mais les zones touchées deviennent rouges, donc elles ressortent bien.

    Marqueurs tumoraux pour les fibromes

    Diagnostiquer une tumeur bénigne du myomètre aidera à identifier certains indicateurs spécifiques:

    IndiceNormeRaisons de l'augmentation
    Antigène cancer-embryonnaire (CEA)Moins de 20 ng / mlCancer des ovaires; Métastases du cancer de l'ovaire dans l'utérus; Pathologie somatique (pas plus de 10 ng / ml)
    CA-125Moins de 35 U / mlCancer des ovaires; Cancer de l'endomètre; Cancer des trompes de Fallope; Cancer du sein; Cancer de l'intestin; Endométrite, endométriose et kystes ovariens - une légère augmentation
    CA 15-3Moins de 25 U / mlCancer du sein

    Les marqueurs tumoraux sont des substances spécifiques dont la concentration augmente avec la croissance des tumeurs cancéreuses. Certains marqueurs sont présents dans le sang et chez les personnes en bonne santé, mais en très petites quantités. Une augmentation modérée des marqueurs tumoraux est observée dans les maladies inflammatoires des organes internes, les tumeurs bénignes. Avec les fibromes, il peut y avoir une légère augmentation de ces indicateurs, cependant, chez la plupart des femmes, les analyses restent dans la plage normale..

    La détermination des marqueurs tumoraux n'aide pas trop à diagnostiquer les fibromes, elle n'est donc pas utilisée dans la pratique de routine. L'évaluation de ces indicateurs est logique si un sarcome est suspecté - une tumeur maligne de l'utérus. Souvent, les métastases du cancer de l'ovaire peuvent être confondues avec des fibromes. Dans toutes ces situations, la détermination du niveau de marqueurs tumoraux permet de poser un diagnostic précis ou d'identifier une pathologie concomitante..

    Une augmentation significative des marqueurs tumoraux indique une tumeur maligne. La consultation d'un oncologue est requise.

    La concentration de marqueurs tumoraux augmentant précisément dans les tumeurs malignes, l'identification de ces marqueurs dans les fibromes peut devenir une indication d'un traitement chirurgical urgent..

    Résultats du traitement et Ca 125

    Les statistiques du niveau de ca 125 sont d'une grande importance lors de l'observation de l'efficacité du traitement, lorsque le risque de re-développement d'un néoplasme est prédit au même endroit qu'après son élimination ou un processus alternatif, lors de la destruction des cellules et des tissus.

    En outre, la dynamique du niveau de glycoprotéine de haut poids moléculaire est importante lorsque le processus de formation d'un foyer secondaire distant du processus de perturbation se produit à la suite de la relocalisation des cellules tumorales du foyer principal de la maladie à travers les tissus épithéliaux du corps. Le mouvement des métastases est effectué à travers les vaisseaux sanguins, les capillaires lymphatiques, à l'intérieur du péritoine, la cavité thoracique.

    Surtout dans le contrôle du traitement non chirurgical de l'endométriose - une maladie dans laquelle la membrane muqueuse interne du corps de l'utérus se développe en dehors de l'endomètre.

    Tactiques post-examen

    Si le médecin a prescrit un test sanguin d'hormones à un patient atteint de fibromes utérins, il soupçonne une pathologie concomitante. Le profil hormonal ne fait pas partie de la norme d'examen de routine. Il ne sert à rien de mener de tels tests au cas où ou pour la prévention. De telles tactiques ne peuvent être justifiées qu'en cas d'infertilité sur fond de fibromes, lorsque la tumeur elle-même n'atteint pas de grandes tailles et n'interfère pas avec la conception d'un enfant. Dans ce cas, le médecin recherche d'autres causes du problème et l'évaluation du statut hormonal est une autre étape vers une grossesse et un accouchement réussis..

    Tactiques post-examen:

    • Si le niveau d'hormones est normal, le médecin sélectionne le traitement optimal pour les fibromes, en tenant compte de la taille du nœud et de son emplacement;
    • Si des changements sont trouvés dans le test sanguin, ils sont corrigés (pertinent pour les femmes souffrant d'irrégularités menstruelles et d'infertilité);
    • Avec une augmentation du niveau d'hCG, une échographie est effectuée pour exclure une grossesse;
    • Si des changements sont détectés dans l'analyse générale du sang ou de l'urine, un traitement symptomatique et l'élimination des complications survenues sont indiqués;
    • Avec la croissance des marqueurs tumoraux, un examen ciblé est indiqué pour exclure le sarcome utérin ou rechercher des tumeurs malignes d'une autre localisation.

    Après le traitement chirurgical, un programme de rééducation individuelle est développé, comprenant l'utilisation de médicaments hormonaux. Pendant le traitement, la numération globulaire et le niveau de leurs propres hormones sont surveillés. Si des écarts significatifs sont détectés, le schéma thérapeutique est revu.

    Indications pour le diagnostic des fibromes

    Il n'est pas rare qu'une tumeur de l'épaisseur du myomètre soit découverte par hasard lors d'un examen par un gynécologue ou par échographie. Ceci est typique pour les petits nœuds myomateux (jusqu'à 4-6 cm). Cependant, le plus souvent, le médecin prescrit un diagnostic de fibromes chez les patients présentant les plaintes suivantes:

    • Douleur dans l'abdomen, le bas du dos, la région coccygienne et anale de nature tirante et terne.
    • Saignement du tractus génital, quel que soit le cycle menstruel, ainsi que pendant la ménopause.
    • Périodes abondantes prolongées, accompagnées de sensations douloureuses.
    • Inconfort lors de la miction ou des selles, sensation d'oppression dans l'intestin ou la vessie.
    • Augmentation du volume abdominal non associée à l'obésité.
    • Infertilité.

    Ces symptômes peuvent être le résultat de la prolifération du nœud myomateux, serrant les organes adjacents et perturbant la contractilité du myomètre. De plus, plus le néoplasme bénin est gros, plus ses symptômes caractéristiques sont prononcés..

    Il est également possible de suspecter le développement de fibromes chez les femmes qui présentent au moins l'un des facteurs de risque suivants:

    • Obésité.
    • Histoire de l'avortement et du travail difficile.
    • Absence de grossesse et d'accouchement avant l'âge de 30 ans.
    • Maladies inflammatoires chroniques du système génito-urinaire.
    • Début tardif de la ménarche.
    • Maladies du système endocrinien.
    • Tumeurs ovariennes.
    • Utilisation incontrôlée de contraceptifs hormonaux.
    • L'hérédité pesée.

    Important! Il est recommandé aux patients du groupe à risque de consulter un gynécologue au moins une fois tous les 6 mois et de subir une échographie de l'utérus et des appendices une fois par an pour diagnostiquer une tumeur.

    Certificat médical

    Le néoplasme est considéré comme bénin. Il se développe à partir du tissu musculaire. Les particules de l'utérus commencent à se diviser spontanément, formant une tumeur. La raison exacte de la prolifération active des cellules est inconnue, mais le début de ce processus est associé à une augmentation du niveau d'œstrogène dans le corps féminin..

    Les ganglions denses qui se forment dans l'utérus peuvent être situés dans la paroi de l'organe, aller au-delà dans la région péritonéale, se développer à l'intérieur de l'utérus ou dans son col de l'utérus.

    La pathologie est plus souvent diagnostiquée chez les femmes âgées de 25 à 50 ans. Le myome n'est pas un cancer, mais il peut entraîner un certain nombre de problèmes.