Principal
Cirrhose

Symptômes de la mort imminente

La fin de la vie est cette étape de l'existence humaine à laquelle chacun devra inévitablement faire face. Il est incroyablement difficile de voir un être cher quitter progressivement ce monde. Cette triste expérience s'accompagne souvent de reproches intenses et de sentiments de perte. De nombreuses personnes craignent que les médecins et autres professionnels de la santé ne connaissent pas parfaitement les étapes clés du processus de la mort et ne savent pas à quoi s'attendre. Dans cet article, nous nous concentrerons sur deux signes courants de mort imminente: la pigmentation du marbre et le souffle bouillonnant. Nous décrirons également brièvement les autres étapes de la mort et donnerons des recommandations sur la façon de se préparer au décès d'un être cher..

Détermination du persillage et du bouillonnement
Des marbrures ou des marbrures sont associées à l'apparition de taches de différentes couleurs sur le corps. Le terme médical pour ce symptôme cutané est la dyschromie ou l'asphyxie réticulaire (livingo reticularis). Cette condition résulte généralement d'une ischémie cutanée ou d'une diminution du flux sanguin à la surface de la peau. Le persillage indique généralement (mais pas toujours) que la vie d'une personne touche à sa fin.

Une respiration bouillonnante, également connue sous le nom de «râles de la mort», est un gargouillis qui s'échappe de la gorge d'une personne mourante lorsqu'elle inspire et expire. Cela se produit en raison de l'accumulation de mucosités dans les voies respiratoires et de la perte du réflexe de toux.

Marbrure et bouillonnement à différents stades de la mort
La pigmentation du marbre et le gargouillis dans les poumons surviennent généralement entre une semaine et un mois avant la mort, bien qu'il y ait eu des cas où ces deux symptômes se sont résolus sans mort. Les premiers signes de persillage sont des changements soudains de la température corporelle, à la suite desquels la peau devient pâle et fraîche ou chaude et humide, et des taches de couleur - des taches - se forment sur les bras et les jambes. Le bouillonnement se manifeste par un essoufflement dû à l'accumulation de mucosités à l'arrière de la gorge.

Symptômes de persillage et de bouillonnement
La pigmentation marbrée se produit généralement d'abord sur les jambes et les pieds. Puis, suite à l'extinction de l'activité cardiaque et à la détérioration de la circulation générale, elle se propage aux membres supérieurs. La source du souffle bouillonnant est l'arrière de la gorge et les poumons.

  • Changements soudains de la température corporelle.
  • Certains troubles sanguins qui causent des imperfections.
  • Prendre des médicaments anticoagulants.
  • Âge avancé.
  • Exposition excessive au soleil.
  • Faible numération plaquettaire.
  • Certaines conditions médicales - telles que le lupus, la polyarthrite rhumatoïde.

Les râles mortels sont généralement causés par l'accumulation de salive dans le pharynx et le contenu bronchique dans les poumons. Les expectorations cessent de se séparer en raison d'un réflexe de déglutition altéré au cours de la mort ou à la suite de lésions cérébrales.

  • Les paumes, les pieds et les mains du patient deviennent froids.
  • Une baisse imprévisible de la pression artérielle, une fréquence cardiaque irrégulière qui accélère, ralentit et s'affaiblit, comme si le cœur battait avec force.
  • Les doigts, les lobes d'oreille et les lits d'ongles deviennent bleuâtres ou gris.
  • Étant donné que le corps n'a pas besoin de beaucoup d'énergie dans les derniers stades de la vie, le système digestif ralentit, l'appétit et le besoin de nourriture sont réduits..
  • En raison de la diminution de la quantité de nourriture et de boisson consommée, le corps est déshydraté, ce qui rend les patients encore plus fatigués et somnolents. Moins de sensibilité à la douleur et à l'inconfort sont des signes normaux du processus de mort.
  • Sur le point de mourir, le patient peut avoir de la fièvre.
  • Les expectorations s'épaississent et s'accumulent dans la gorge et les poumons.
  • La respiration devient bruyante, bouillonnante; ces sons désagréables apparaissent et disparaissent. Ils ne causent généralement pas beaucoup d'inconfort au patient..
  • Il y a d'autres changements dans la fréquence, la profondeur et le rythme de la respiration: des retards de 5 à 30 secondes, alternant des périodes de respiration lente et superficielle avec.
  • Lorsque les reins et les intestins cessent de fonctionner, le patient produit moins d'urine. Il peut être plus sombre et plus piquant..
  • Le péristaltisme intestinal ralentit, ce qui peut entraîner une gêne ou une constipation, un manque de selles pendant 3-4 jours.
  • Le patient peut avoir les yeux troubles.
  • La pratique montre que le patient entend tout ce qui lui est dit, même lorsqu'il ne peut pas répondre.
  • L'anxiété et l'irritabilité résultent généralement d'un manque d'oxygène dans le cerveau ou d'une douleur physique.
  • Des périodes de désorientation et de confusion peuvent être causées par une perturbation des routines quotidiennes, une maladie ou simplement la vieillesse.
  • Le patient peut également connaître des périodes de clarté de conscience, lorsqu'il comprend tout et reconnaît tout le monde - cela dépend de ses qualités et conditions individuelles..
  • Ces moments d'éveil sont souvent entrecoupés d'une extrême fatigue..

Les traitements de la pigmentation marbrée ne sont pas toujours efficaces. En voici quelques uns:

  • Médicaments externes - rétinoïdes, trétinoïne et tazarotène.
  • Intervention chirurgicale (dans certains cas).
  • Peelings chimiques de différentes forces: profond (peeling au phénol), moyen (peeling avec 30% d'acide trichloroacétique) et superficiel (peeling avec acide alpha hydroxylique et acide salicylique). Il convient de noter que pour les personnes à la peau plus foncée, un peeling profond est contre-indiqué, car il peut entraîner des cicatrices visibles et une décoloration de la peau..
  • Dans le traitement de la marbrure, le photorajeunissement est utilisé - une procédure de guérison de la peau à l'aide d'un laser, c'est-à-dire d'une lumière pulsée intense. Les médecins préviennent que dans la plupart des cas, tout traitement sera inutile sans s'attaquer à la cause profonde de la maladie..

Selon de nombreux professionnels de la santé, les meilleurs moyens de lutter contre le bouillonnement sont:

  • Soulagement par des moyens physiques - changer la position du corps et nettoyer les voies respiratoires supérieures avec un aspirateur mécanique (bien que dans certaines situations, l'aspiration soit contre-indiquée).
  • Libérer la cavité buccale de l'excès de salive et de mucosités (essuyage).
  • L'utilisation de médicaments, en particulier d'anticholinergiques (blocage des impulsions du nerf parasympathique ou contractions musculaires involontaires dans les poumons et d'autres parties du corps). Il convient de noter que ces médicaments peuvent provoquer des effets secondaires chez les personnes de plus de 65 ans - anxiété, sécheresse de la bouche, confusion, hallucinations et autres manifestations. Lors de leur prise, il est important que le patient soit toujours sous surveillance..
  • Soyez clair et sans ambiguïté lorsque vous parlez à des proches.
  • Assurez-vous qu'ils comprennent la situation.
  • Répondez aux questions qu'ils pourraient poser.
  • N'oubliez pas que les membres de la famille se sentent souvent en insécurité et ont peur d'exprimer leurs préoccupations à haute voix..
  • Essayez de construire une relation de compréhension mutuelle et de confiance - c'est une condition préalable à une communication de haute qualité.
  • Aidez les membres de la famille à prendre soin d'un être cher mourant (par exemple, donnez-leur des aliments légers comme du yogourt ou frottez un glaçon sur leurs lèvres pour rester hydraté et sécher leur bouche). Une personne malade ne devrait jamais être obligée de manger ou de boire - en raison du fait que son système digestif est en panne, elle peut ne pas avoir d'appétit.
  • Expliquez aux membres de la famille que l'ouïe et la perception sont les derniers sentiments qui s'estompent. Soutenez-les et apprenez-leur à communiquer avec un être cher qui partira bientôt.
  • Concentrez-vous sur les désirs et l'humeur de la personne malade. S'il ne se sent pas bien, parlez-en à votre médecin. Recherchez dans le discours de la personne des signes indiquant qu'elle est prête à parler de la fin de sa vie. Il peut se plaindre d'un manque de force, de la fatigue due à la maladie et souhaiter que tout se termine le plus tôt possible. Écoutez attentivement et posez des questions de suivi pour vous assurer de bien faire les choses.
  • Assurez-vous de répondre aux regrets et aux remords exprimés. Discutez des problèmes passés avec lui, essayez de le réconcilier avec tout le monde et ne ressentez pas de ressentiment. Quelle que soit la réaction d'un être cher à ces tentatives, vous saurez que vous avez fait tout votre possible pour faire du passé une chose du passé..
  • Rappelez à votre proche qu'il vous est cher. Dites «je t'aime» plus souvent, et lorsque vous partez pour affaires, dites au revoir sans montrer de regret ni d'irritation. Essayez d'inspirer votre être cher pour qu'il se souvienne d'eux après la mort..
  • Lorsque les mots ne sont plus nécessaires ou impossibles, les touches douces prennent une importance énorme. En touchant la main d'un être cher, vous dites que vous êtes ici, à côté, dans le moment le plus difficile de la transition.

Les hospices sont des établissements qui fournissent des soins palliatifs aux patients en phase terminale. Leur philosophie est de soulager la douleur et les autres symptômes et d'offrir un soutien émotionnel et spirituel à la personne mourante. Quand est-il approprié de parler d'un transfert dans un hospice? Si le malade a atteint un état tel que la médecine est impuissante à l'aider, les soins palliatifs sont souvent la seule option. Les membres de la famille peuvent exprimer des craintes que leur proche souffre à l'hôpital, bien que l'objectif principal des travailleurs des soins palliatifs soit précisément la mort la plus paisible du patient. Ces institutions offrent également à leurs pupilles la possibilité de s'entretenir avec un psychologue ou un prêtre..

Le pronostic est une hypothèse scientifiquement fondée sur l'évolution et l'issue de la maladie ou, en d'autres termes, sur la probabilité d'un rétablissement complet. Beaucoup pensent que les médecins savent combien de temps il reste au patient à vivre, mais ils cachent cette information. En réalité, personne ne peut dire avec certitude quand une personne malade mourra..

Au lieu de bombarder le médecin de questions telles que "Combien pensez-vous qu'il lui reste?" ou «Quelle est la probabilité qu'il meure dans les six mois?», il vaut mieux vérifier avec lui le pronostic typique de survie, c'est-à-dire durée de vie la plus courte et la plus longue possible avec cette maladie. Un médecin doit tenir compte de nombreux facteurs pour prédire quand mourir. Il s'agit du diagnostic du patient et de la probabilité de progression de la maladie. Si une personne est très malade et que le médecin dit qu'elle pourrait mourir dans l'année, vous pouvez vous préparer au fait que la santé d'un être cher se détériorera et faire en sorte qu'il vive aussi pleinement et confortablement que possible dans les derniers jours..

Certains professionnels de la santé peuvent inspirer l'espoir en rendant compte du rare rétablissement de leurs patients. Cependant, ils ne mentionnent pas que la probabilité d'une mort rapide d'une autre maladie grave chez ces personnes est beaucoup plus élevée. Ces faux espoirs confondent les patients gravement malades et leurs proches, les font se sentir humiliés et confus. Les patients et leurs familles ont le droit de recevoir les informations les plus précises sur la maladie. Dans le même temps, il est important d'indiquer clairement que vous préférez entendre des prévisions réalistes plutôt qu'optimistes..

Les personnes qui voient la mort imminente se sentent souvent anxieuses ou désespérées. L'aide et le soutien sont particulièrement importants pour eux pendant cette période difficile pour maintenir la santé mentale et émotionnelle..

Habituellement, une personne traverse cinq étapes de deuil (déni, colère, négociation, dépression, acceptation), bien qu'elles ne se produisent pas nécessairement dans cet ordre. Le déni est généralement une réaction de courte durée à de fortes peurs: perte de contrôle, incertitude quant à l'avenir, douleur, souffrance insupportable. À ce stade, le patient s'éloigne de ses proches et se replie sur lui-même. Pour clarifier la situation et comprendre que vous pouvez toujours l'influencer, vous pouvez en parler à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé..

La colère peut se manifester par une expérience d'injustice de ce qui se passe: "Pourquoi moi?" La négociation est une manifestation d'un désir de négocier avec la mort ou de retarder son apparition. Lorsque les gens se rendent compte que ce n'est pas possible, ils peuvent développer une dépression. L'acceptation - une volonté d'accepter l'inévitable - survient souvent après que le patient a parlé à sa famille, à ses amis et aux soignants.

Ses proches sont dans une situation similaire. Eux aussi passent par cinq étapes de deuil, bien que ces expériences puissent se produire chez différentes personnes à différentes étapes du processus de la mort. Très souvent, lorsque le fait de la mort imminente d'un être cher devient plus évident, ils éprouvent de l'anxiété, du regret et de la peur. Un soutien externe aidera à atténuer cette condition - conseils d'un psychothérapeute, d'un médecin, de représentants de la famille ou d'une église.

Il est également important de continuer à parler à un être cher mourant - en lui posant des questions sur sa santé et ses désirs. Il peut être difficile de comprendre ce à quoi un être cher pense au seuil de la mort et ce qu'il doit mettre en ordre. Mais le fait même que vous posiez ces questions le soulage, car il a peut-être peur d'entamer lui-même cette conversation..

Soyez simplement avec le patient, tenez-lui la main, écoutez - c'est un moyen efficace de l'aider à accepter l'inévitabilité de partir et à se préparer.

Bien qu'il ne soit pas toujours possible de prévenir l'apparition de pigmentation marbrée et de bouillonnement d'haleine chez une personne mourante, il existe des moyens d'atténuer ces conditions:

  • Tournez la salle toutes les 2-3 heures et essuyez sa bouche pour qu'il ne s'étouffe pas avec sa propre salive et ses mucosités.
  • Surveillez les signes de déshydratation et buvez rapidement. S'il n'est plus capable d'avaler tout seul, vous devrez peut-être lui mettre une intraveineuse..
  • Pour rendre le patient plus confortable pour s'asseoir ou s'allonger, placez des oreillers moelleux sous ses jambes et ses bras..
  • Si votre proche a trop chaud, ventilez-le ou ouvrez une fenêtre pour ventiler la pièce..
  • S'il a froid, couvrez-le d'une couverture.
  • Rappelez-vous que l'objectif des soins palliatifs, nécessaires pour maintenir le confort et la qualité de vie de la personne mourante, est de soulager la douleur, l'exercice et le stress émotionnel qui accompagnent le processus de la mort..

Dernières pensées
La pigmentation marbrée et le souffle bouillonnant sont deux des symptômes les plus courants de la mort imminente d'une personne. Comprendre ce que ces signes indiquent et comment ils se manifestent est nécessaire pour élaborer d'autres plans. Il est également important de maintenir la communication avec les médecins et les membres de la famille. Les professionnels de la santé peuvent offrir des conseils sur la façon de calmer et de réconforter le patient avec des mots d'amour et de douceur. Les dernières étapes du processus de mort sont des moments difficiles pour tout le monde. En obtenant des informations précieuses sur ces jours importants, vous pouvez mieux vous y préparer..

Vous cherchez une infirmière? Annoncez la recherche d'un soignant et plus de 1000 soignants le verront.

Signes d'une mort humaine imminente

Les patients alités, les personnes après un accident vasculaire cérébral, une blessure ou un cancer, ressentent le plus souvent une douleur intense. Pour bloquer ces sensations mourantes, le médecin traitant prescrit des analgésiques très efficaces. De nombreux analgésiques ne sont disponibles que sur ordonnance (comme la morphine). Afin d'éviter l'émergence d'une dépendance à ces fonds, il est nécessaire de surveiller en permanence l'état du patient et de modifier la posologie ou d'arrêter de prendre le médicament lorsqu'une amélioration apparaît..

Une personne mourante qui a bonne conscience a un grand besoin de communication

Il est important de traiter les demandes du patient avec compréhension, même si elles semblent ridicules.

problèmes de soins Combien de temps un patient alité peut-il vivre? Aucun médecin ne donnera une réponse exacte à cette question. Un parent ou un soignant qui s'occupe d'un patient alité doit être avec lui 24 heures sur 24. Pour de meilleurs soins et un soulagement de la souffrance du patient, vous devez utiliser des moyens spéciaux - lits, matelas, couches. Pour distraire le patient, vous pouvez mettre une télévision, une radio ou un ordinateur portable à côté de son lit, et vous devriez également avoir un animal de compagnie (chat, poisson).

Le plus souvent, les proches, ayant appris que leur parent a besoin de soins constants, le refusent. Ces patients alités se retrouvent dans des maisons de retraite et des hôpitaux, où tous les problèmes de soins retombent sur les épaules des travailleurs de ces institutions. Une telle attitude envers une personne mourante conduit non seulement à son apathie, à son agressivité et à son isolement, mais exacerbe également sa santé. Dans les établissements médicaux et les pensions, il existe certaines normes de soins, par exemple, une certaine quantité de produits jetables (couches, couches) est allouée à chaque patient, et les patients alités sont pratiquement privés de communication.

Lorsque vous vous occupez d'un parent allongé, il est important de choisir une méthode efficace pour soulager la souffrance, de lui fournir tout ce dont il a besoin et de se soucier constamment de son bien-être. C'est le seul moyen de réduire sa souffrance mentale et physique, ainsi que de se préparer à sa mort inévitable.

On ne peut pas tout décider pour une personne, il est important de lui demander son avis sur ce qui se passe, de lui donner le choix dans certaines actions. Dans certains cas, lorsqu'il ne reste que quelques jours à vivre, vous pouvez annuler un certain nombre de médicaments lourds qui causent des désagréments au patient alité (antibiotiques, diurétiques, complexes vitaminiques complexes, laxatifs et agents hormonaux). Il est nécessaire de ne laisser que les médicaments et les tranquillisants qui soulagent la douleur, préviennent l'apparition de convulsions et de vomissements..

Comment une personne se sent-elle à la mort?

Le plus souvent, les gens ne se préoccupent même pas de la façon dont le corps se manifeste avant la mort, mais de ce que ressent la personne âgée, se rendant compte qu'elle est sur le point de mourir. Karlis Osis, psychologue des années 1960, a mené une étude mondiale sur ce sujet. Il a été aidé par les médecins et le personnel médical des unités de soins pour les mourants. Il y a eu 35 540 décès signalés. Sur la base de leurs observations, des conclusions ont été tirées qui n'ont toujours pas perdu de leur pertinence..

90% des mourants ne ressentent aucune peur avant de mourir.

Il s'est avéré que les mourants n'avaient pas peur. Il y avait de l'inconfort, de l'indifférence et de la douleur. Chaque 20e personne était ravie. Selon d'autres études, plus une personne est âgée, moins elle a peur de mourir. Par exemple, une enquête sociale auprès de personnes âgées a montré que seuls 10% des répondants admettaient avoir peur de la mort..

Phases de la mort

Il y a plusieurs phases de l'état d'une personne qui surviennent avant sa mort. Les signes de la première étape («phase pré-active») peuvent commencer 2 semaines avant le terrible événement. Pendant cette période, le patient commence à consommer moins de nourriture et de liquide que d'habitude, il y a des pauses dans la respiration, la cicatrisation des plaies s'aggrave et un gonflement apparaît. En outre, le patient peut réclamer une mort imminente et signaler qu'il a vu des morts.

Ceci est suivi des phases suivantes:

  • mort clinique (les signes d'activité vitale disparaissent, cependant, des processus métaboliques se produisent toujours dans les cellules);
  • mort biologique (arrêt presque complet des processus physiologiques dans le corps);
  • mort définitive (phase finale).

Signes de décès par accident vasculaire cérébral

Le risque de mourir d'une attaque précédente est élevé. Certains patients meurent sans reprendre conscience. Pour diagnostiquer la mort, vous devez connaître les principaux signes de décès chez un patient alité après un AVC.

  • Le sommeil augmente, le patient peut entendre différentes voix, sons.
  • Des taches bleues se forment, initialement sur les membres inférieurs.
  • Le patient peut ressentir de la lourdeur et de graves maux de tête.
  • Perte de coordination et d'orientation dans l'espace, la conscience peut être considérablement confuse.
  • L'intensité de l'œdème augmente en raison d'une mauvaise fonction rénale, l'urine peut devenir rouge.
  • Froid déraisonnable dans les membres lorsque le sang cesse de couler.

Ces signes annoncent la mort imminente imminente. Les facteurs du début de la mort apparaissent dans un quart d'heure. Parmi eux:

  1. une personne cesse de répondre aux stimuli externes: effets mécaniques sur les joues, ammoniaque;
  2. manque de réponse de la pupille à la lumière;
  3. il est impossible de sentir le pouls;
  4. la respiration n'est pas fixe;
  5. la cornée devient trouble.

Signes d'une issue mortelle après une journée:

  1. Séchage de la peau et des muqueuses.
  2. Des taches cadavériques apparaissent sur le corps, une rigor mortis se produit.
  3. Diminution de la température à 20-25 degrés.

Dans la plupart des cas, la mort de cette pathologie atteint une personne la nuit, beaucoup moins souvent pendant la journée. De nombreux patients alités meurent sans reprendre conscience. Mais il est possible de réduire le risque d'un résultat négatif. L'essentiel est de respecter les mesures préventives et de rechercher rapidement des soins médicaux d'urgence..

La mort par accident vasculaire cérébral est un véritable fléau des temps modernes. À l'heure actuelle, ces crises sont les troisièmes plus mortelles. Dans le même temps, un accident vasculaire cérébral survient souvent si rapidement que les êtres chers ne peuvent que se demander ce qu'une personne ressent lorsqu'elle meurt d'un accident vasculaire cérébral? Pour minimiser le risque de développer une pathologie, vous devez surveiller votre santé et mener une vie saine..

Comment reconnaître les signes d'une mort imminente

Les signes de décès d'un patient couché sont divisés en initiaux et en investigation. En même temps, certains sont la cause d'autres.

Changement de routine quotidienne

Le régime quotidien d'un patient alité immobile se compose de sommeil et d'éveil. Le principal signe que la mort est proche est qu'une personne est constamment plongée dans un sommeil superficiel, comme si elle somnolait. Avec un tel séjour, une personne ressent moins de douleur physique, mais son état psycho-émotionnel change sérieusement. L'expression des sentiments se fait rare, le patient se replie constamment sur lui-même et se tait.

Gonflement et décoloration de la peau

Le prochain signe fiable que la mort est bientôt inévitable est le gonflement des membres et l'apparition de diverses taches sur la peau. Avant la mort, ces signes apparaissent dans le corps d'un patient mourant en raison d'une perturbation du fonctionnement du système circulatoire et des processus métaboliques. Des taches se produisent en raison d'une distribution inégale du sang et des liquides dans les vaisseaux.

Problèmes sensoriels

Les personnes âgées ont souvent des problèmes de vision, d'audition et de sensations tactiles. Chez les patients alités, toutes les maladies sont exacerbées dans le contexte d'une douleur intense constante, de lésions des organes et du système nerveux, à la suite de troubles circulatoires.

Les signes de mort chez un patient au lit se manifestent non seulement par des changements psycho-émotionnels, mais aussi l'image externe d'une personne changera certainement. Il est souvent possible d'observer une déformation des pupilles, appelée «œil de chat». Ce phénomène est associé à une forte baisse de la pression oculaire..

Perte d'appétit

En raison du fait qu'une personne ne bouge pratiquement pas et passe la majeure partie de la journée dans un rêve, un signe secondaire de mort imminente apparaît - le besoin de nourriture diminue considérablement, le réflexe de déglutition disparaît. Dans ce cas, afin de nourrir le patient, une seringue ou une sonde, du glucose est utilisé et un traitement de vitamines est prescrit. En raison du fait que le patient alité ne mange ni ne boit, l'état général du corps s'aggrave, des problèmes de respiration, du système digestif et de "aller aux toilettes" apparaissent.

Violation de la thermorégulation

Si le patient a un changement de couleur des membres, l'apparition de cyanose et de taches veineuses, une issue mortelle est inévitable. Le corps dépense tout son approvisionnement en énergie pour maintenir le fonctionnement des principaux organes, réduit le cercle de circulation sanguine, ce qui, à son tour, conduit à l'apparition de parésie et de paralysie.

Faiblesse générale

Dans les derniers jours de sa vie, un patient alité ne mange pas, éprouve une faiblesse sévère, il ne peut pas bouger de manière autonome et même se lever pour soulager son besoin naturel. Son poids corporel est fortement réduit. Dans la plupart des cas, les processus de selle et de défécation peuvent se produire arbitrairement.

Altération de la conscience et problèmes de mémoire

Si le patient développe:

  • problèmes de mémoire;
  • un changement brusque d'humeur;
  • attaques d'agression;
  • dépression - cela signifie des dommages et la mort des parties du cerveau responsables de la pensée. Une personne ne réagit pas aux personnes qui l'entourent et aux événements qui se produisent, effectue des actions inappropriées.

Prédagonie

La prédagonie est une manifestation de la réaction défensive du corps sous la forme d'une stupeur ou d'un coma. En conséquence, le métabolisme diminue, des problèmes respiratoires apparaissent, une nécrose des tissus et des organes commence.

Agonie

L'agonie est un état de mort imminente du corps, une amélioration temporaire de l'état physique et psycho-émotionnel du patient, causée par la destruction de tous les processus de la vie dans le corps. Un patient couché avant la mort peut remarquer:

  • amélioration de l'audition et de la vision;
  • normalisation des processus respiratoires et du rythme cardiaque;
  • conscience claire;
  • réduction de la douleur.

Cette activation peut être observée pendant une heure entière. L'agonie présage le plus souvent une mort clinique, signifie que le corps ne reçoit plus d'oxygène, mais l'activité cérébrale n'a pas encore été altérée.

Pourquoi mourir d'un cancer

Le cancer se produit en plusieurs étapes et chaque étape est caractérisée par des symptômes plus graves et des dommages corporels causés par la tumeur. En fait, tout le monde ne meurt pas du cancer, et tout dépend du stade auquel la tumeur se trouve. Et ici, tout est clair - plus elle a été trouvée et diagnostiquée tôt, plus il y a de chances de guérison..

Mais il y a beaucoup plus de facteurs, et même un cancer au stade 1 ou même 2 ne donne pas toujours 100% de chances de guérison. Depuis le cancer a de nombreuses propriétés. Par exemple, il existe un concept tel que l'agressivité des tissus malins - alors que plus cet indicateur est élevé, plus la tumeur elle-même se développe rapidement et plus les stades du cancer commencent rapidement..

Le taux de mortalité augmente à chaque stade de développement du cancer. Le plus grand pourcentage est à 4 étapes - mais pourquoi? À ce stade, la tumeur cancéreuse est déjà de taille énorme et affecte les tissus, les ganglions lymphatiques et les organes les plus proches, et les métastases se propagent aux coins éloignés du corps: en conséquence, presque tous les tissus du corps sont affectés.

Dans ce cas, la tumeur se développe plus vite et plus agressive. La seule chose que les médecins peuvent faire est de ralentir le taux de croissance et de réduire la souffrance du patient lui-même. Habituellement, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées, puis les cellules cancéreuses deviennent moins agressives.

La mort avec n'importe quel type de cancer ne survient pas toujours rapidement et il arrive que le patient souffre pendant longtemps, c'est pourquoi il est nécessaire de réduire au maximum la souffrance du patient. La médecine ne peut pas encore combattre le cancer avancé du dernier degré, donc plus le diagnostic est posé tôt, mieux c'est.

Les signes de la mort imminente d'un patient cancéreux que sont-ils

Les professionnels de la santé savent que même avec des traitements apparemment efficaces qui ne sont pas suivis de traitements fréquents, le patient meurt. Même les médicaments anticancéreux innovants qui sont fabriqués et fabriqués dans des pays dotés d'une médecine avancée deviennent inutiles pour résister à une maladie brutale.

La détérioration de l'état, ainsi que la mort imminente possible d'une personne gravement malade, peuvent être retracées par les facteurs suivants (le plus souvent, ils sont observés en combinaison):

  • perte d'appétit;
  • fatigue;
  • apathie incroyable (morale et physique);
  • dépressions nerveuses;
  • difficulté à respirer;
  • fortes fluctuations de poids;
  • assurer votre propre isolement;
  • Difficulté à uriner
  • violation de l'activité vasculaire;
  • congélation rapide.

Chacun d'eux est discuté séparément. La priorité est donnée aux difficultés d'alimentation. Refus ou perte d'habitudes extrêmement inattendue. Maintenant, il aime le poisson, et un jour plus tard, il s'en détourne complètement.

Cela s'explique par le fait que le besoin de nourriture est perdu et que de moins en moins d'énergie est dépensée, qu'une personne en bonne santé a l'habitude d'obtenir de la nourriture. La viande est retirée de l'alimentation. Le fait est qu'il est difficile pour un organisme affaibli par une maladie grave de le digérer. Pour cette raison, de nombreux médecins se tournent vers les céréales et augmentent l'utilisation d'une quantité accrue de liquide: jus, bouillons, compotes. Au moment où le patient ne peut plus avaler indépendamment ce qu'il y a dans sa bouche, ses proches peuvent malheureusement se préparer à la pire fin.

Fatigue, faiblesse et pannes
peuvent être ajoutés et collectés en un seul aspect, car leur formation est simultanée, ce qui est tout à fait naturel. Causé par rien de plus que l'épuisement. Le reste se développe sur cette base. Il est difficile pour le patient de se déplacer même sur de courtes distances. L'étape déterminante dans le développement de ce qui précède est un trouble du système nerveux central. Il y a perte d'espace lorsque le mourant oublie plus d'une fois les gens et le lieu où il se trouvait.

La personne mourante abandonne et décide qu'il n'y a ni raison ni force pour faire face. À partir de là, un neurologue et un psychologue sont connectés, dont le travail vise à motiver et à combattre davantage la maladie. Si vous ne prenez pas ces mesures, le patient gravement malade se rendra certainement..

Si nous parlons de problèmes respiratoires, vous devez étudier le syndrome de Cheyne-Stokes. Ainsi, ils indiquent qu'ils signifient des inhalations et des expirations intermittentes et peu profondes, qui s'approfondissent puis reviennent à leur caractère d'origine. Ce cycle se répète plus d'une fois. Ensuite, cela se complique en développant une respiration sifflante et acquiert un aspect permanent.

Les changements de poids sont assez caractéristiques et logiques simplement en raison des difficultés qui surviennent. Par conséquent, ils s'arrêtent rarement à ce stade. Les efforts de ceux qui les entourent sont louables, pour fournir à boire à leur installation. Mais il faut comprendre que tous les signes de décès d'un patient cancéreux sont liés.

Plus l'inévitable dénouement est proche, plus le malade cherche à rester seul avec lui-même
et dormez autant que possible. Cela peut sembler normal. Cela est dû à des raisons psychologiques et physiques. Il ne veut pas que sa famille le voie faible. Il n'y a aucun désir de provoquer la pitié ou le ressentiment chez quelqu'un à propos de la nécessité de prendre soin de.

L'urine prend une étrange couleur rouge ou brun foncé. Cela est dû au fait que pratiquement aucun liquide ne pénètre dans le corps et que les reins, qui servent de filtre, ralentissent leur fonctionnement..

Problèmes vasculaires
se traduit par un œdème régulier et des taches bleues, communément appelées veineuses. La peau pâlit, ce qui entraîne une légère exposition de veines et même de petits capillaires. Un gonflement apparaît en raison du fait que le corps perd sa filtration naturelle..

Le dernier messager est une diminution de la température corporelle.
. Le sang commence à se précipiter vers le cœur et les organes vitaux pour ajouter de la vie. Quand les pieds et les doigts deviennent froids en une seconde - la fin est proche.

Quel type de trouble circulatoire est le plus susceptible d'être mortel?

L'AVC peut être hémorragique et ischémique. Bien que l'ischémie survienne dans 80% des cas, la mortalité en période aiguë est plus élevée dans les AVC hémorragiques. De plus, le taux de mortalité dépend du type d'AVC. Ainsi, les patients atteints d'hémorragie intracérébrale meurent plus souvent que d'hémorragie sous-arachnoïdienne.

Parfois, un AVC est mortel, à la fois dans la période aiguë et pendant la période de récupération

Lors d'un AVC ischémique, le décès est plus souvent enregistré si un trouble circulatoire de type athérothrombotique, cardioembolique ou hémodynamique survient dans le cerveau. Un AVC lacunaire ou microocclusif entraîne rarement la mort du patient.

Un pourcentage élevé de mauvais résultats survient après des AVC majeurs ou récurrents. Une condition incompatible avec la vie se produit lorsque les centres de régulation de la respiration et du travail du cœur sont endommagés. Cela se produit si les cellules du tronc cérébral ou du cervelet meurent. La mort survient à la suite de:

  • arrêt cardiaque;
  • arrêt respiratoire.

Symptômes avant la mort

C'est pourquoi les tactiques de traitement appropriées, choisies au dernier stade de la maladie, aideront à réduire la douleur et la maladie du patient, ainsi qu'à prolonger considérablement la vie. Bien sûr, chaque oncologie a ses propres signes et symptômes, mais il y a aussi des signes généraux qui commencent immédiatement au quatrième stade, lorsque presque tout le corps est affecté par des tumeurs malignes. Comment les patients atteints de cancer se sentent avant de mourir?

  1. Fatigue constante.
    Cela est dû au fait que la tumeur elle-même consomme une énorme quantité d'énergie et de nutriments pour sa croissance, et plus elle est grosse, pire c'est. Ajoutez ici des métastases à d'autres organes et vous comprendrez à quel point c'est difficile pour les patients à la dernière étape. La condition s'aggrave généralement après la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. À la toute fin, les patients cancéreux dormiront beaucoup. Le plus important est de ne pas les déranger et de leur donner du repos. Par la suite, un sommeil profond peut se transformer en coma..
  2. Diminution de l'appétit.
    Le patient ne mange pas, car une intoxication générale se produit lorsque la tumeur produit une grande quantité de déchets dans le sang.
  3. Toux et essoufflement.
    Souvent, les métastases de tout cancer d'organe endommagent les poumons, ce qui provoque un gonflement du haut du corps et une toux. Après un certain temps, il devient difficile pour le patient de respirer - cela signifie que le cancer s'est fermement installé dans le poumon.
  4. Désorientation.
    À ce moment, il peut y avoir une perte de mémoire, une personne cesse de reconnaître ses amis et ses proches. Cela se produit en raison de troubles métaboliques avec les tissus cérébraux. De plus, il y a une forte intoxication. Des hallucinations peuvent survenir.
  5. Membres bleus.
    Lorsque la force du patient devient faible et que le corps essaie de rester à flot avec le dernier de ses forces, le sang commence principalement à couler vers les organes vitaux: cœur, reins, foie, cerveau, etc. À ce stade, les membres deviennent froids et prennent une teinte bleuâtre et pâle. C'est l'un des signes avant-coureurs de la mort les plus importants..
  6. Taches de corps.
    Avant la mort, des taches apparaissent sur les jambes et les bras associées à une mauvaise circulation. Ce moment accompagne l'approche de la mort. Après la mort, les taches deviennent cyanosées.
  7. Faiblesse musculaire.
    Ensuite, le patient ne peut pas bouger et marcher normalement, certains peuvent encore se déplacer légèrement mais lentement vers les toilettes. Mais la plupart d'entre eux mentent et partent seuls.
  8. État de coma.
    Cela peut survenir soudainement, alors le patient aura besoin d'une infirmière qui l'aidera, se lavera et fera tout ce que le patient ne peut pas faire dans cet état.

Processus de mort
et principales étapes

  1. Prédagonie.
    Trouble du système nerveux central. Le patient lui-même ne ressent aucune émotion. La peau des jambes et des bras devient bleue et le visage devient terreux. La pression chute fortement.
  2. Agonie.
    En raison du fait que la tumeur s'est déjà répandue partout, la famine en oxygène s'installe, le rythme cardiaque ralentit. Après un certain temps, la respiration s'arrête et le processus de circulation sanguine ralentit considérablement.
  3. Mort clinique. Toutes les fonctions sont suspendues, à la fois le cœur et la respiration.
  4. Mort biologique.
    Le principal signe de mort biologique est la mort cérébrale.

Bien sûr, certaines maladies oncologiques peuvent avoir des signes caractéristiques, mais nous vous avons parlé exactement du tableau général de la mort par cancer.

Des questions

- Si je remarque chez un proche quelques déviations de comportement, mais qu'elle ne l'admet pas et ne veut pas être traitée?

- En droit médical, il existe une loi fédérale "sur les soins psychiatriques et les garanties des droits des citoyens dans ses dispositions". Je crois que toutes les personnes qui soignent des patients atteints de démence, dans le cadre d'une situation sociale et médico-légale difficile, doivent lire et connaître cette loi. Surtout sur la supervision par un psychiatre: comment inviter un psychiatre, dans quels cas un psychiatre peut envoyer involontairement un patient à l'hôpital, et quand refuser, etc..

Mais en pratique, si nous voyons une démence, nous essayons de commencer à la traiter le plus tôt possible. Comme il faut beaucoup de temps pour obtenir l'autorisation du tribunal pour examen et que la maladie progresse, les proches deviennent fous. Il convient de rappeler ici que les médicaments psychotropes ne doivent pas être laissés entre les mains des patients atteints de démence. Nous avons besoin d'un contrôle strict. Ils oublient de les accepter, ou ils oublient qu'ils ont accepté, et ils acceptent davantage. Ou ils ne le prennent pas exprès. Pourquoi?

Une évaluation approximative des idées douloureuses chez les personnes âgées peut être faite:

  1. Idées de dommages qui se forment dans le contexte d'une altération de la mémoire. Autrement dit, une personne âgée, déjà prise par une anxiété paranoïaque, prend ses documents, son argent et les cache, puis ne se souvient plus où il les a mis. Qui l'a volé? Soit parents ou voisins.
  2. Empoisonner les idées. Ce problème peut être résolu en commençant un traitement avec des médicaments en solution. Puis, lorsqu'une personne perd cette idée, elle accepte de se droguer volontairement pour mémoire
  3. Allégations sexuelles inappropriées. J'ai essayé d'en parler un peu à la Conférence. Un sujet très complexe. Nous sommes habitués au fait que les aidants peuvent abuser sexuellement d'aidants sans défense. Mais c'est aussi l'inverse: privé de critiques et de «freins», le tuteur commet des actions dépravées vis-à-vis des mineurs, etc. Cela se produit beaucoup plus souvent que beaucoup ne le pensent..

- Qu'est-ce qui peut être associé à un refus complet de manger et de boire aux stades avancés de la démence?

- Tout d'abord, vous devez rechercher et traiter la dépression.

Évaluation des raisons de refuser de manger à un âge avancé:

  1. Dépression (pas d'appétit)
  2. Idées d'empoisonnement (changements de goût, ajout de poison);
  3. Maladies somatiques concomitantes avec intoxication.

- Y a-t-il des recommandations pour le soignant si vous vous sentez constamment fatigué?

  1. Si vous avez un remplaçant, la meilleure façon de se fatiguer est de jeûner pendant un certain temps. Un remplaçant peut être trouvé si vous définissez un tel objectif.
  2. Si vous ne pouvez pas partir et vous reposer, nous traitons le «burnout» avec des médicaments.

Il faut garder à l'esprit que s'occuper d'une personne âgée est un travail physique et moral difficile, qui, pour nous, parents, n'est pas rémunéré. Pourquoi l'épuisement professionnel est-il si pertinent? Si vous étiez payé pour prendre soin de vous, vous ne vous épuiseriez pas si vite. Des soins correctement rémunérés sont la prévention de l'épuisement professionnel.

Mais il est encore plus difficile de se reconstruire à l'intérieur, d'admettre que l'être cher est malade, de prendre le contrôle de la situation en mains propres et, malgré la fatigue et les ennuis, d'essayer de profiter de cette vie. Parce qu'il n'y en aura pas d'autre.

Agonie avant les signes de mort

Signes de l'agonie de la mort

Une personne est née et, tout naturellement, un jour, elle doit mettre fin à ses jours. Par conséquent, la mort est un phénomène naturel qu'il ne faut pas craindre. Cependant, il n'est pas du tout accepté de parler de mort en société, car c'est un sujet assez difficile et douloureux. Jamais auparavant la transition vers une autre vie n'avait été aussi souvent discutée.

La mort d'une personne entraîne beaucoup d'émotions tristes et négatives, il est difficile pour les gens d'accepter le fait que leur frère, grand-père, mère ou même simplement un collègue au travail vient de marcher, sourit, vous êtes allé boire du thé avec elle, puis un moment vient - et la personne était partie. C'est la conscience de ce fait qui résonne douloureusement dans le cœur..

Cependant, les médecins peuvent parler calmement de la mort. Ce n'est que pendant la pratique qu'ils doivent voir suffisamment de morts pour que cela devienne complètement commun pour eux. En médecine, il existe une branche spéciale de la science qui étudie les processus de la mort, et elle s'appelle la thanatologie..

Il existe deux types de décès - physiologiques et pathologiques. Le premier d'entre eux survient à la suite de l'usure du corps humain, et une telle mort est complètement naturelle, d'une autre manière, elle est appelée par les gens la mort de la vieillesse. Un autre type de décès - pathologique - est le processus de mort physique du corps à la suite d'actions violentes ou de diverses maladies.

On pense que chaque personne a son propre chemin défini, qui se termine tôt ou tard. Et ce moment de transition s'appelle la période terminale, d'une autre manière - le processus de la mort.

Une personne passe avant de mourir dans plusieurs états:

  • État pré-agonal: caractérisé par un ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque, un ralentissement de la pression et une diminution des réflexes.
  • Pause - le corps semble geler, et donc tous les processus vitaux ralentissent - il n'y a pas de conscience, de respiration, de pouls.
  • Agonie - activité non coordonnée de fonctions importantes du corps - conscience confuse, spasmes et convulsions peuvent apparaître.
  • La mort clinique est la cessation de l'activité vitale du corps, mais elle peut encore être rétablie.
  • La mort biologique est un processus irréversible à la suite duquel une personne meurt.

Regardons de plus près le stade de l'agonie.

L'état d'agonie dure en moyenne de quelques minutes à plusieurs dizaines d'heures. Très souvent, ce processus n'est pas particulièrement retardé lorsqu'il s'agit de mort subite, mais dans certains cas - par exemple, le cancer - le patient souffre incroyablement et son état d'agonie peut même durer plusieurs heures. Sa conscience est confusion, il revient à lui-même, puis retombe dans un état inconscient.

Le fait qu'il s'inquiète de quelque chose - douleur, anxiété, difficulté à uriner ou sécheresse de la bouche - le patient ne le signale généralement qu'avec un regard et des expressions faciales, qui sont plus compris par les proches que par le personnel médical. La respiration d'une personne dans cet état est généralement également difficile, le pouls et la pression sont trop faibles.

L'agonie commence par une longue respiration ou plusieurs respirations courtes et rapides. Après cela, les muscles du corps humain commencent à être fortement excités - à la fois ceux qui sont responsables de l'inhalation et ceux qui sont responsables de l'expiration. Cela arrête la ventilation des poumons. Déjà plus tard, la respiration ralentit.

D'un point de vue scientifique, il s'agit d'un processus à la suite duquel les principales parties du système nerveux sont désactivées et leurs fonctions sont transférées à la moelle épinière. En termes simples, l'agonie est le stade où le corps humain tente toujours de lutter contre la mort, faisant le dernier bond en avant, mais en fait, il est inefficace et ne donne pas le résultat souhaité. En raison de problèmes respiratoires, le corps est rapidement saturé de produits métaboliques sous-oxydés.

À un moment donné, il peut même sembler qu'une personne recommence à vivre - la respiration est rétablie en elle, les veines et les artères deviennent tout à fait perceptibles, une impulsion est ressentie, même pour un instant, la conscience revient à la personne et ses pupilles réagissent à la lumière.

Comment comprendre qu'une personne est en état d'agonie?

Tout d'abord, la respiration du patient est perturbée. En raison d'un manque brutal d'oxygène dans le corps, toutes les fonctions vitales sont perturbées. Les réflexes deviennent ternes, le seuil de sensibilité à la douleur diminue, une personne réagit mal aux stimuli externes.

Fait intéressant, même après l'arrêt du cœur d'une personne, le corps peut toujours effectuer des mouvements respiratoires de lui-même, et cela peut durer jusqu'à dix minutes. Les pupilles d'une personne s'ouvrent en grand, le patient jette sa tête en arrière et essaie de prendre l'inspiration et l'expiration la plus profonde possible. Cela se produit inconsciemment, car, comme indiqué ci-dessus, les poumons du patient gonflent, par conséquent, en fait, il ne peut plus respirer pleinement.

C'est à ce stade qu'une personne perd 70 à 80 grammes de poids corporel - cela se produit en raison de changements au niveau cellulaire, mais il est habituel de l'appeler le poids de l'âme. Une fois les réflexes respiratoires et cardiaques réduits, le stade de la mort clinique commence.

Lorsqu'ils s'occupent d'un patient alité, en particulier lorsqu'il s'agit d'une maladie chronique grave, les proches doivent être préparés à sa mort. Et même si personne ne donnera une prévision précise de la durée de vie d'un patient alité, la combinaison de plusieurs signes peut prédire sa mort imminente et, si possible, s'y préparer..

Signes de mort imminente

Le plus souvent, des signes de mort imminente d'un patient au lit peuvent être observés sur plusieurs jours (dans certains cas, des semaines). Le comportement d'une personne, ses habitudes quotidiennes changent, des signes physiologiques apparaissent. Étant donné que l'attention d'un patient couché est longtemps concentrée sur les sensations internes, il est très sensible à tous les changements qui se produisent. En ce moment, de nombreux patients commencent de plus en plus à parler à leur famille de la mort imminente, résumant les résultats de leur vie. La réaction à ce stade est très individuelle, mais, en règle générale, une personne est déprimée et a vraiment besoin du soutien et de l'attention de sa famille. Une nouvelle manifestation de signes de mort imminente permet à la famille d'accepter la pensée d'une perte imminente et, si possible, de soulager les derniers jours de la personne mourante..

Signes courants de mort imminente chez les patients alités

Tous les signes de mort imminente chez les patients alités sont associés à une défaillance progressive des organes internes et à la mort des cellules cérébrales et sont donc caractéristiques de la plupart des personnes.

Un typeSigne Fatigue et somnolence Trouble respiratoire Manque d'appétit Décoloration de l'urine Taches veineuses Pieds et mains froids Gonflement Changements de température corporelle Refus des sens Perte d'orientation, confusion Isolement Sautes d'humeur

Fatigue et somnolence

L'un des premiers signes de la mort imminente d'un patient au lit est un changement des habitudes, du sommeil et de l'état de veille. Le corps essaie d'économiser de l'énergie, en conséquence, la personne est dans un état de sommeil constant. Dans les derniers jours avant le décès, un patient alité peut dormir 20 heures par jour. Une grande faiblesse ne vous permet pas de vous réveiller complètement. Les troubles du sommeil surviennent plusieurs jours avant le décès.

Signes psychologiques

Tout cela affecte son état émotionnel. Les proches ressentent son détachement, son isolement. Souvent, le patient alité à ce stade refuse de communiquer, se détourne des gens. Il est important que les proches comprennent que ce comportement est une conséquence de la maladie et non une manifestation d'une attitude négative à leur égard. Plus tard, quelques jours avant sa mort, le déclin est remplacé par une excitation excessive. Le patient couché se souvient du passé, décrivant les moindres détails des événements anciens. Les scientifiques ont identifié trois étapes pour changer la conscience d'une personne mourante:

  • déni, lutte;
  • des souvenirs. Mourir de pensées dans son passé, analyse, est loin de la réalité;
  • transcendance. D'une autre manière - la conscience cosmique. À ce stade, une personne accepte sa mort, en voit le sens. Les hallucinations commencent souvent à ce stade..

La mort des cellules cérébrales entraîne des hallucinations: souvent, les patients alités mourants disent que quelqu'un les appelle ou commencent soudainement à parler à des personnes qui ne sont pas dans la pièce. Le plus souvent, les visions sont associées à l'au-delà, au concept du paradis-enfer.

Remarque. Dans les années 60. Des scientifiques californiens ont mené une étude qui a montré que la nature des hallucinations de la personne mourante n'a rien à voir avec l'éducation, la religion ou le niveau d'intelligence..

Peu importe à quel point c'est difficile pour la famille en ce moment, il ne faut pas contredire et essayer de réfuter l'illusion de la personne mourante. Pour lui, tout ce qu'il entend et voit est la réalité. Dans le même temps, une confusion de conscience est observée: il peut ne pas se souvenir des événements récents, ne pas reconnaître les membres de sa famille, ne pas naviguer dans le temps. Il faudra de la patience et de la compréhension de la part de la famille. Il est préférable de commencer la communication avec votre nom. La violation de la perception de la réalité peut être observée un mois avant le décès. Le délire commence 3-4 jours avant la mort.

Refus de manger et de boire

Dans le même temps, il y a un refus de manger. En raison du manque de mouvement et du sommeil prolongé, l'appétit du patient diminue, le réflexe de déglutition peut disparaître. Le corps n'a plus besoin de beaucoup d'énergie, le métabolisme ralentit. Le refus de manger et d'eau est un indicateur certain que la mort viendra très bientôt. Les médecins ne recommandent pas d'essayer de forcer le gavage. Mais vous pouvez humidifier vos lèvres avec de l'eau, cela atténuera un peu la condition. Le symptôme suivant se manifeste en partie à la suite du refus de l'eau..

Insuffisance rénale et signes de décès associés

En raison du manque d'eau qui pénètre dans le corps, la quantité d'urine excrétée devient beaucoup moins importante, sa couleur change. L'urine devient rouge foncé, parfois brune. La couleur change sous l'influence de toxines qui empoisonnent le corps. Tout cela indique que les dysfonctionnements rénaux commencent. Un arrêt complet de la miction est un symptôme de l'échec des reins. A partir de maintenant, le décompte est déjà en cours.

Pendant cette période, le patient alité n'est plus trop faible et le processus de miction ne peut pas être contrôlé. Les problèmes intestinaux sont ajoutés. L'insuffisance rénale entraîne un gonflement sévère des mains et des pieds. Le liquide qui n'est plus excrété par les reins s'accumule dans le corps.

Symptômes associés à une circulation sanguine altérée

Avec le début de la phase terminale, la pression artérielle chez un patient alité diminue, la circulation sanguine devient centralisée. Il s'agit du mécanisme de défense de l'organisme qui, dans une situation critique, redistribue le flux sanguin pour protéger les organes vitaux: cœur, poumons, cerveau. La périphérie est insuffisamment approvisionnée en sang, ce qui entraîne les signes de décès suivants chez les patients alités:

  • pieds et mains froids,
  • le patient se plaint de froid,
  • des taches errantes apparaissent (principalement sur les pieds).

Des taches veineuses commencent à apparaître peu de temps avant la mort sur les pieds et les chevilles. Ils sont souvent confondus avec des taches cadavériques, mais ils ont des origines différentes. Des taches veineuses chez une personne mourante apparaissent en raison d'un flux sanguin lent. Après la mort, ils deviennent bleus.

Violation de la thermorégulation

Les neurones du cerveau meurent progressivement, l'un des premiers à souffrir est le service chargé de la thermorégulation. Un patient couché avant la mort est couvert de transpiration, puis commence à geler. La température monte à critique (39-40 °), puis à baisser fortement. Lorsque la température augmente, il est recommandé d'essuyer le corps de la personne mourante avec une serviette humide; Cela aidera non seulement à faire baisser la fièvre, mais également à soulager la douleur, le cas échéant. Avant la mort, la température commence à diminuer progressivement.

Trouble respiratoire

La faiblesse générale affecte également la respiration. Le ralentissement de tous les processus conduit au fait que la demande en oxygène est considérablement réduite. La respiration devient rare et superficielle. Dans certains cas, des difficultés respiratoires sont notées par intermittence. Le plus souvent, elle est associée à la peur ressentie par la personne mourante. En ce moment, il a besoin du soutien de sa famille, de la compréhension qu'il n'est pas seul. C'est généralement suffisant pour uniformiser la respiration..

Au cours des dernières heures, une respiration sifflante, des bulles dans la poitrine peuvent apparaître. Cela est dû à la stagnation du liquide dans les bronches. Une personne est si faible qu'elle ne peut plus s'éclaircir la gorge toute seule. Et bien que cela ne lui cause aucune gêne (à ce stade, les réactions du corps sont déjà très atténuées), vous pouvez le tourner de son côté pour que le flegme sorte.

La respiration de Cheyne-Stokes peut également être observée. Il s'agit d'un phénomène lorsque la respiration passe par vagues de peu fréquente et peu profonde à profonde et fréquente. Après avoir atteint le sommet pendant 5 à 7 respirations, une baisse commence, puis tout se répète.

Les proches doivent constamment mouiller ou lubrifier les lèvres de la personne mourante. La respiration buccale provoque une sécheresse sévère et peut ajouter un inconfort supplémentaire.

Refus des sens

Une diminution de la pression artérielle conduit au fait qu'une personne n'entend pratiquement rien avant la mort. En plus de rares moments d'illumination, il entend des sonneries constantes, des acouphènes.

Les yeux sont également touchés. Le manque d'humidité et un apport sanguin normal entraînent une réaction douloureuse à la lumière. Souvent, les patients affaiblis ne peuvent pas ouvrir ou fermer les yeux. La nuit, vous remarquerez peut-être que le patient dort les yeux ouverts. Les yeux peuvent couler de faiblesse tout en restant ouverts..

Malgré le fait que cela soit très difficile pour les parents, il est nécessaire d'humidifier la cornée avec des gouttes.

Quelques heures avant la mort, une personne perd le contact. Il ne ressent pas le toucher, ne répond pas au son.

Intéressant! Les scientifiques ont prouvé un lien direct entre la perte d'odeur et la mort imminente. Selon les statistiques, une personne âgée qui a cessé de distinguer les odeurs meurt dans les cinq ans..

D'autres signes

En plus de ce qui précède, les infirmières des hospices identifient plusieurs autres signes indiquant une mort imminente..

Signes avant la mort (patient alité mourant):

  • la ligne du sourire descend;
  • la personne se plaint de nausées;
  • le "masque mortuaire" apparaît. Le nez s'affine, les yeux et les tempes tombent, les oreilles sont légèrement tournées;
  • vol (carphologie). Avant la mort, il apparaît avec des mouvements de main agités, rappelant la collecte de miettes.

Tous les symptômes énumérés ci-dessus n'apparaissent pas toujours, mais un complexe de plusieurs est un signe certain d'une mort précoce. Les signes de décès chez les patients alités à partir de la vieillesse ne diffèrent pas de ceux décrits ci-dessus. Certaines maladies, en plus des maladies générales, provoquent des symptômes spécifiques de la mort d'un patient au lit..

Décès d'un patient alité avec un AVC

Le pourcentage le plus élevé de décès par accident vasculaire cérébral au cours de l'évolution hémorragique de la maladie. Après un AVC, le patient est alité pendant 2-3 semaines. 80% de ces cas sont mortels. Lors d'un AVC hémorragique, l'apport sanguin dans le tronc cérébral est tout d'abord perturbé et des signes spécifiques de décès d'un patient au lit apparaissent..

Patient allongé après un AVC (signes avant la mort):

  • "Homme verrouillé". Le patient perd complètement la capacité de bouger (ne peut qu'abaisser et lever les paupières), tandis que la conscience reste claire;
  • crampes, muscles des bras et des jambes en cas d'hypertension;
  • mouvements asynchrones des globes oculaires associés à des lésions du cervelet;
  • la respiration devient forte, avec de longues pauses.

Ces signes de décès chez un patient alité après un AVC rapportent des processus irréversibles dans le corps et une mort prématurée..

Important! Les scientifiques ont constaté que le taux de survie des femmes après un AVC est de 10% inférieur à celui des hommes. Cependant, l'AVC est la troisième cause de décès la plus fréquente chez les femmes.

Décès d'un patient alité avec oncologie

Avec l'oncologie, les choses sont un peu plus compliquées. La façon dont une personne atteinte de cancer meurt dépend du type de tumeur. La localisation des métastases provoque différents symptômes et sensations de la personne mourante. Cependant, il existe des signes généraux:

  • le syndrome douloureux s'intensifie;
  • parfois une gangrène des jambes se développe;
  • une paralysie des membres inférieurs peut également survenir;
  • anémie sévère;
  • perte de poids.

La mort par cancer est toujours douloureuse. Les analgésiques conventionnels à ce stade n'aident plus, l'amélioration de la condition ne se produit qu'après la prise de médicaments. Une personne malade a besoin de paix et de soutien familial.

La mort, ses étapes et ses signes

La mort d'un patient alité se compose de plusieurs étapes, chacune ayant ses propres caractéristiques.

étatÉtapeLa descriptionTerminalPreagonalUn mécanisme protecteur pour réduire la souffrance. Des processus de destruction irréparables se produisent dans le corpsAgonalLa dernière tentative du corps pour prolonger la vie. Toutes les forces sont rejetées dans une courte rafale d'activitéDécès cliniqueArrêt du travail du cœur et des poumons. 6 à 10 minutesMort biologiqueUn arrêt irréversible de tous les processus de la vie dans le corps. 3 à 15 minutesMort définitive *Perturbation des connexions neuronales dans le cerveau. Mort de la personnalité

* - le terme de «mort définitive» est adopté dans le cadre de la théorie, qui tente de cadrer la destruction de la personnalité dans les étapes de la mort. Conformément au concept, la destruction des connexions neuronales dans le cerveau se produit quelques minutes après la mort du biologique. C'est avec la destruction des liens que survient la mort d'une personne en tant que personne.

État du terminal

L'étape pré-régionale peut durer de plusieurs jours à quelques heures. Sur celui-ci, un patient couché peut présenter les symptômes suivants:

  • vomissements de masses noires, autres fluides biologiques de même couleur (avant la mort, on observe une vidange incontrôlée de la vessie et des intestins). Le plus souvent, ce symptôme est observé en oncologie;
  • le pouls est rapide;
  • la bouche est entrouverte;
  • la chute de pression;
  • décoloration de la peau (vire au jaune, vire au bleu);
  • convulsions et convulsions.

Le début de la mort clinique est précédé du stade de l'agonie. L'agonie peut durer de quelques minutes à une demi-heure (il y a des cas où l'agonie a duré plusieurs jours). Le premier signe du début de l'agonie est l'inhalation, qui concerne toute la poitrine, y compris les muscles du cou et du visage. La fréquence cardiaque s'accélère, la pression artérielle augmente pendant une courte période. Pendant cette période, le patient alité peut ressentir un soulagement avant de mourir. Le système circulatoire change: tout le sang est redirigé vers le cœur et le cerveau au détriment d'autres organes internes.

La respiration est la première à s'arrêter, le cœur continue de fonctionner pendant 6 à 7 minutes. La mort clinique est diagnostiquée lorsque les symptômes suivants sont présents:

  • arrêt respiratoire,
  • le pouls sur les artères carotides ne peut pas être ressenti,
  • les pupilles dilatées ne répondent pas à la lumière.

Seul un médecin peut diagnostiquer la mort clinique. La difficulté est la suivante: dans certaines maladies, les processus vitaux ne s'arrêtent pas, mais deviennent à peine perceptibles. La soi-disant «mort imaginaire» se produit.

En l'absence de respiration pendant 5 minutes, la mort cellulaire commence dans le cerveau. La dernière étape de la mort arrive - biologique.

Mort biologique

Il y a des signes précoces et tardifs de mort biologique:

De bonne heureCornée trouble et sèche de l'œilAprès 1-2 heuresSymptôme de Beloglazov (œil de chat)30 minutes après la mort. Lorsque vous pressez le globe oculaire avec les doigts, la pupille est déformée, acquérant une forme allongéeEn retardPeau sèche et muqueuses1,5 à 2 heures. Les lèvres sont denses, brun foncéRefroidir le corpsLa température corporelle diminue de 1 degré pour chaque heure écoulée après le décès du patient alitéL'apparition de taches cadavériquesIls apparaissent à la mort (après 1, 5 heures) et continuent à apparaître pendant plusieurs heures après la mort. La raison en est que le sang coule par gravité et devient visible à travers la peauRigueurUn patient couché après la mort est exposé à la rigor mortis dans les 2 à 4 heures. La rigueur disparaîtra complètement après 2-3 joursDécomposition/ne pas/

Au stade de la mort biologique, il n'est plus possible de réanimer une personne.

Bien sûr, même après avoir remarqué et correctement évalué tous les signes, on ne peut pas être absolument préparé à la mort d'un être cher. Mais vous pouvez essayer de rendre ses dernières heures et jours aussi confortables que possible. Les psychologues et les médecins donnent les recommandations suivantes aux proches d'un patient alité mourant:

  • voir la souffrance de la famille est un lourd fardeau pour une personne mourante, par conséquent, s'il n'y a pas de force pour faire face aux émotions, il est préférable d'utiliser un sédatif;
  • si une personne ne reconnaît pas la mort imminente, il est impossible de la persuader;
  • si le mourant exprime un désir, invitez un prêtre.

La chose la plus importante qui est exigée des êtres chers à un tel moment est l'attention et l'amour. Conversations, contact tactile, soutien moral, disponibilité à répondre à toute demande - tout cela aidera le patient alité à affronter sa mort dignement.

Vidéo

La mort d'une personne est un sujet très sensible pour la plupart des gens, mais, malheureusement, chacun de nous doit y faire face d'une manière ou d'une autre. Si la famille a des personnes âgées alitées ou des parents malades oncologiques, il est nécessaire non seulement pour le tuteur lui-même de se préparer mentalement à la perte imminente, mais aussi de savoir comment aider et faciliter les dernières minutes de la vie d'un être cher..

Une personne clouée au lit pour le reste de sa vie éprouve constamment de l'angoisse mentale. Étant sain d'esprit, il comprend les inconvénients qu'il apporte aux autres, imagine ce qu'il va devoir traverser. De plus, ces personnes ressentent tous les changements qui s'opèrent dans leur corps..

Comment une personne malade meurt-elle? Pour comprendre qu'une personne a plusieurs mois / jours / heures à vivre, vous devez connaître les principaux signes de décès chez un patient au lit.

Comment reconnaître les signes d'une mort imminente?

Les signes de décès d'un patient couché sont divisés en initiaux et en investigation. En même temps, certains sont la cause d'autres.

Remarque. L'un des signes suivants peut être le résultat d'une maladie mortelle à long terme et il y a une chance de l'inverser..

Changement de routine quotidienne

Le régime quotidien d'un patient alité immobile se compose de sommeil et d'éveil. Le principal signe que la mort est proche est qu'une personne est constamment plongée dans un sommeil superficiel, comme si elle somnolait. Avec un tel séjour, une personne ressent moins de douleur physique, mais son état psycho-émotionnel change sérieusement. L'expression des sentiments se fait rare, le patient se replie constamment sur lui-même et se tait.

Gonflement et décoloration de la peau

Le prochain signe fiable que la mort est bientôt inévitable est le gonflement des membres et l'apparition de diverses taches sur la peau. Avant la mort, ces signes apparaissent dans le corps d'un patient mourant en raison d'une perturbation du fonctionnement du système circulatoire et des processus métaboliques. Des taches se produisent en raison d'une distribution inégale du sang et des liquides dans les vaisseaux.

Problèmes sensoriels

Les personnes âgées ont souvent des problèmes de vision, d'audition et de sensations tactiles. Chez les patients alités, toutes les maladies sont exacerbées dans le contexte d'une douleur intense constante, de lésions des organes et du système nerveux, à la suite de troubles circulatoires.

Les signes de mort chez un patient au lit se manifestent non seulement par des changements psycho-émotionnels, mais aussi l'image externe d'une personne changera certainement. Il est souvent possible d'observer une déformation des pupilles, appelée «œil de chat». Ce phénomène est associé à une forte baisse de la pression oculaire..

Perte d'appétit

En raison du fait qu'une personne ne bouge pratiquement pas et passe la majeure partie de la journée dans un rêve, un signe secondaire de mort imminente apparaît - le besoin de nourriture diminue considérablement, le réflexe de déglutition disparaît. Dans ce cas, afin de nourrir le patient, une seringue ou une sonde, du glucose est utilisé et un traitement de vitamines est prescrit. En raison du fait que le patient alité ne mange ni ne boit, l'état général du corps s'aggrave, des problèmes de respiration, du système digestif et de "aller aux toilettes" apparaissent.

Violation de la thermorégulation

Si le patient a un changement de couleur des membres, l'apparition de cyanose et de taches veineuses, une issue mortelle est inévitable. Le corps dépense tout son approvisionnement en énergie pour maintenir le fonctionnement des principaux organes, réduit le cercle de circulation sanguine, ce qui, à son tour, conduit à l'apparition de parésie et de paralysie.

Faiblesse générale

Dans les derniers jours de sa vie, un patient alité ne mange pas, éprouve une faiblesse sévère, il ne peut pas bouger de manière autonome et même se lever pour soulager son besoin naturel. Son poids corporel est fortement réduit. Dans la plupart des cas, les processus de selle et de défécation peuvent se produire arbitrairement.

Altération de la conscience et problèmes de mémoire

Si le patient développe:

  • problèmes de mémoire;
  • un changement brusque d'humeur;
  • attaques d'agression;
  • dépression - cela signifie des dommages et la mort des parties du cerveau responsables de la pensée. Une personne ne réagit pas aux personnes qui l'entourent et aux événements qui se produisent, effectue des actions inappropriées.

Prédagonie

La prédagonie est une manifestation de la réaction défensive du corps sous la forme d'une stupeur ou d'un coma. En conséquence, le métabolisme diminue, des problèmes respiratoires apparaissent, une nécrose des tissus et des organes commence.

Agonie

L'agonie est un état de mort imminente du corps, une amélioration temporaire de l'état physique et psycho-émotionnel du patient, causée par la destruction de tous les processus de la vie dans le corps. Un patient couché avant la mort peut remarquer:

  • amélioration de l'audition et de la vision;
  • normalisation des processus respiratoires et du rythme cardiaque;
  • conscience claire;
  • réduction de la douleur.

Cette activation peut être observée pendant une heure entière. L'agonie présage le plus souvent une mort clinique, signifie que le corps ne reçoit plus d'oxygène, mais l'activité cérébrale n'a pas encore été altérée.

Symptômes de mort clinique et biologique

La mort clinique est un processus réversible qui apparaît soudainement ou après une maladie grave et nécessite une attention médicale urgente. Signes de mort clinique, manifestés dans les premières minutes:

NomDescription des symptômes
ComaPerte de conscience, absence de réactions réflexes à divers stimuli (pleurs, lumière, odeur d'ammoniaque), pupilles dilatées, modifications de la cornée de l'œil.
Arrête de respirerManque de mouvement de la poitrine.
AsystoleManque de pouls, une isoline est affichée sur l'ECG, les battements cardiaques ne sont pas entendus lors de l'écoute avec un phonendoscope.

Si une personne est dans le coma, attachée à un appareil de ventilation mécanique (IVL), et que les pupilles sont dilatées en raison de l'action des médicaments, la mort clinique ne peut être déterminée que par les résultats de l'ECG..

Grâce à une assistance rapide, dans les 5 premières minutes, vous pouvez ramener une personne à la vie. Si vous fournissez un soutien artificiel pour la circulation sanguine et la respiration plus tard, vous pouvez rétablir la fréquence cardiaque, mais la personne ne reprendra jamais conscience. Cela est dû au fait que les cellules cérébrales meurent plus tôt que les neurones responsables des fonctions vitales du corps..

Un patient alité mourant peut ne pas présenter de symptômes avant la mort, mais la mort clinique sera enregistrée.

La mort biologique ou vraie est la cessation irréversible du fonctionnement du corps. La mort biologique survient après la mort clinique, de sorte que tous les symptômes primaires sont similaires. Les symptômes secondaires apparaissent dans les 24 heures:

  • refroidissement et rigidité du corps;
  • dessèchement des muqueuses;
  • l'apparition de taches cadavériques;
  • décomposition des tissus.

Comportement d'un patient mourant

Dans les derniers jours de leur vie, les mourants se souviennent souvent de leur passé, racontent les moments les plus brillants de leur vie dans toutes les couleurs et les détails. Ainsi, une personne souhaite laisser le plus de bien possible à la mémoire de ses proches. Les changements positifs de conscience conduisent au fait qu'une personne couchée essaie de faire quelque chose, veut aller quelque part, indignée en même temps qu'il lui reste très peu de temps.

Ces sautes d'humeur positives sont rares, le plus souvent les personnes mourantes tombent dans une profonde dépression, font preuve d'agressivité. Les médecins expliquent que les changements d'humeur peuvent être associés à l'utilisation d'analgésiques narcotiques à forte action, au développement rapide de la maladie, à l'apparition de métastases et à des sauts de température corporelle.

Un patient couché avant la mort, cloué au lit pendant longtemps, mais dans un esprit sain, réfléchit à sa vie et à ses actions, évalue ce que lui et sa famille devront endurer. De telles réflexions conduisent à un changement du contexte émotionnel et de l'équilibre mental. Certaines de ces personnes perdent tout intérêt pour ce qui se passe autour d'elles et dans la vie en général, d'autres se retirent, d'autres perdent la raison et la capacité de penser sainement. Une détérioration constante de la santé conduit au fait que le patient pense constamment à la mort, demande à alléger sa situation par l'euthanasie.

Comment soulager la souffrance d'une personne mourante

Les patients alités, les personnes après un accident vasculaire cérébral, une blessure ou un cancer, ressentent le plus souvent une douleur intense. Pour bloquer ces sensations mourantes, le médecin traitant prescrit des analgésiques très efficaces. De nombreux analgésiques ne sont disponibles que sur ordonnance (comme la morphine). Afin d'éviter l'émergence d'une dépendance à ces fonds, il est nécessaire de surveiller en permanence l'état du patient et de modifier la posologie ou d'arrêter de prendre le médicament lorsqu'une amélioration apparaît..

Une personne mourante qui a un esprit sain a un grand besoin de communication. Il est important de traiter les demandes du patient avec compréhension, même si elles semblent ridicules..

problèmes de soins Combien de temps un patient alité peut-il vivre? Aucun médecin ne donnera une réponse exacte à cette question. Un parent ou un soignant qui s'occupe d'un patient alité doit être avec lui 24 heures sur 24. Pour de meilleurs soins et un soulagement de la souffrance du patient, vous devez utiliser des moyens spéciaux - lits, matelas, couches. Pour distraire le patient, vous pouvez mettre une télévision, une radio ou un ordinateur portable à côté de son lit, et vous devriez également avoir un animal de compagnie (chat, poisson).

Le plus souvent, les proches, ayant appris que leur parent a besoin de soins constants, le refusent. Ces patients alités se retrouvent dans des maisons de retraite et des hôpitaux, où tous les problèmes de soins retombent sur les épaules des travailleurs de ces institutions. Une telle attitude envers une personne mourante conduit non seulement à son apathie, à son agressivité et à son isolement, mais exacerbe également sa santé. Dans les établissements médicaux et les pensions, il existe certaines normes de soins, par exemple, une certaine quantité de produits jetables (couches, couches) est allouée à chaque patient, et les patients alités sont pratiquement privés de communication.

Lorsque vous vous occupez d'un parent allongé, il est important de choisir une méthode efficace pour soulager la souffrance, de lui fournir tout ce dont il a besoin et de se soucier constamment de son bien-être. Ce n'est qu'ainsi que sa souffrance mentale et physique pourra être réduite, ainsi que se préparer à sa mort inévitable. On ne peut pas tout décider pour une personne, il est important de lui demander son avis sur ce qui se passe, de lui donner le choix dans certaines actions. Dans certains cas, lorsqu'il ne reste que quelques jours à vivre, vous pouvez annuler un certain nombre de médicaments lourds qui causent des désagréments au patient alité (antibiotiques, diurétiques, complexes vitaminiques complexes, laxatifs et agents hormonaux). Il est nécessaire de ne laisser que les médicaments et les tranquillisants qui soulagent la douleur, préviennent l'apparition de convulsions et de vomissements..

Réaction cérébrale avant la mort

Dans les dernières heures de la vie d'une personne, son activité cérébrale est perturbée, de nombreux changements irréversibles apparaissent à la suite de la privation d'oxygène, de l'hypoxie et de la mort des neurones. Une personne peut voir des hallucinations, entendre quelque chose ou avoir l'impression que quelqu'un la touche. Les processus cérébraux prennent quelques minutes, de sorte que le patient dans les dernières heures de sa vie tombe souvent dans une stupeur ou perd connaissance. Les soi-disant «visions» des gens avant la mort sont souvent associées à la vie passée, à la religion ou à des rêves insatisfaits. À ce jour, il n'y a pas de réponse scientifique exacte sur la nature de l'apparition de telles hallucinations..

Quels sont les prédicteurs de la mort selon les scientifiques

Comment une personne malade meurt-elle? Selon de nombreuses observations de patients mourants, les scientifiques ont tiré un certain nombre de conclusions:

  1. Tous les patients ne développent pas de changements physiologiques. 1 personne décédée sur 3 ne présente aucun symptôme évident de décès.
  2. 60 à 72 heures avant la mort, la plupart des patients perdent leur réaction aux stimuli verbaux. Ils ne répondent pas à un sourire, ne répondent pas aux gestes et aux expressions faciales du tuteur. Il y a un changement de voix.
  3. Deux jours avant la mort, il y a une relaxation accrue des muscles cervicaux, c'est-à-dire qu'il est difficile pour le patient de garder sa tête en position élevée.
  4. Mouvement lent des pupilles, le patient ne peut pas non plus fermer les paupières étroitement, fermer les yeux.
  5. Vous pouvez également observer des violations évidentes du tractus gastro-intestinal, des saignements dans ses parties supérieures.

Les signes de mort imminente chez un patient couché se manifestent de différentes manières. Selon les observations des médecins, il est possible de remarquer des manifestations évidentes de symptômes à une certaine période de temps et de déterminer en même temps la date approximative du décès d'une personne.

Article Précédent

Biopsie