Principal
Angiome

Adénomyose utérine

L'adénomyose, ou endométriose, est un processus pathologique dans lequel la couche endométriale atteint une taille anormale et ses cellules se développent dans d'autres couches de l'utérus.

La maladie est bénigne, mais en l'absence de traitement approprié, elle conduit progressivement à l'apparition de tumeurs. Selon la liste internationale, qui fournit une classification des maladies, une telle maladie appartient à la classe des maladies du système génito-urinaire, à savoir celles qui surviennent dans le corps féminin sans processus inflammatoire.

La maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes en âge de procréer, car elle provoque des problèmes de conception ou d'infertilité. Examinons en détail ce que c'est - l'adénomyose utérine.

Raisons de l'apparition

Les experts notent qu'aujourd'hui, les causes et les mécanismes de l'apparition de la pathologie n'ont pas été entièrement déterminés. Ils disent avec confiance sur une chose - la maladie est hormonodépendante, son développement est souvent provoqué par des troubles du fonctionnement du système immunitaire.

La cause de l'apparition de la maladie peut être des dommages mécaniques à l'utérus, l'intégrité de sa couche interne. Le grattage devient la cause du développement du processus inflammatoire, la couche «protectrice» entre l'endomètre et les muscles est perturbée. En conséquence, les cellules de l'endomètre pénètrent librement profondément à l'intérieur, poursuivant le processus de fonction cyclique.

Facteurs de risque

Les experts ont identifié des facteurs de risque qui augmentent la possibilité de développer une pathologie:

  • prédisposition héréditaire;
  • début précoce ou tardif des menstruations;
  • surpoids, obésité;
  • début tardif de l'activité sexuelle;
  • accouchement difficile;
  • avortement, curetage diagnostique;
  • utilisation de spirales vaginales, d'agents oraux comme contraception;
  • maladies du processus inflammatoire des appendices, de l'utérus, des saignements;
  • maladies immunitaires et allergiques transférées qui perturbent le fonctionnement du système immunitaire;
  • faible niveau de vie;
  • travail physiquement dur;
  • stress constant, mode de vie sédentaire;
  • maladies du tractus gastro-intestinal, hypertension;
  • état de l'écologie.

Ce qui se passe dans le corps?

L'endomètre est la couche utérine interne qui ne s'étend normalement pas au-delà de l'organe génital. Avec la division cellulaire pathologique, ils peuvent se propager non seulement à d'autres organes du système reproducteur féminin (ovaires, trompes de Fallope, vagin), mais également à d'autres tissus du corps - par exemple, dans le tractus gastro-intestinal, le système urinaire, le nombril et les plaies postopératoires.

Le plus souvent, l'endométriose se concentre précisément sur les organes génitaux et peut être à la fois externe (lorsqu'une division cellulaire anormale est observée dans les ovaires ou dans le vagin) et interne, concentrée dans l'utérus. La CIM 10 répertorie tous les types d'endométriose en fonction de son emplacement:

  • Sur les ovaires. La présence de nœuds peut entraîner la formation de kystes endométrioïdes. Dans la classification internationale, cette maladie porte le numéro 80,1;
  • Sur les trompes de Fallope, ce qui peut entraîner la fermeture de la lumière de la trompe et l'incapacité de devenir enceinte. Numéro de classement - 80,2;
  • Sur le péritoine - numéro 80,3;
  • Dans le vagin et dans la zone située entre le col utérin et le rectum - numéro 80,4;
  • Sur les intestins, à la suite de quoi une obstruction et des problèmes de selles peuvent se développer, - numéro 80,5;
  • Sur les coutures après les opérations - numéro 80,6, caractérisé par un saignement de la couture pendant la menstruation;
  • Dans d'autres organes et tissus du corps - numéro 80,8.

Une fois au mauvais endroit, les cellules de la couche utérine interne continuent de fonctionner comme si elles étaient dans l'utérus, c'est-à-dire qu'elles s'exfolient selon le cycle menstruel. Cela conduit au développement du processus inflammatoire, qui doit être arrêté de toute urgence, sinon cela conduira non seulement à des dysfonctionnements de l'organe, mais également à son arrêt complet. Par exemple, si les cellules de l'endomètre pénètrent dans le myomètre, cela peut entraîner des changements dégénératifs.Par conséquent, l'adénomyose du corps utérin conduira tôt ou tard à l'incapacité de concevoir et de porter un enfant..

Stades et formes de pathologie

La gravité de la maladie est déterminée par la nature, la taille des excroissances endométrioïdes et la profondeur des lésions de l'organe génital.

  • Forme diffuse - l'endomètre pénètre dans les fibres musculaires de l'utérus et grossit en longueur, formant de multiples lésions. Le processus pathologique affecte rapidement toute la surface de l'utérus. À un stade avancé, les cellules endométriales pénètrent dans l'utérus et sortent dans la cavité abdominale.
  • Forme nodulaire - des nodules inégaux de différentes tailles se forment dans les fibres de l'utérus. Autour des lésions, le tissu conjonctif s'accumule, ce qui scelle les parois de la cavité résultante. Les soi-disant capsules sont formées qui, lorsque l'endomètre est rejeté, sont remplies de sang. N'ayant pas de sortie, les caillots sanguins sont situés à l'intérieur des ganglions adénomyotiques, provoquant un gonflement prolongé des fibres musculaires de l'utérus. Parfois, des cavités de sang éclatent, provoquant une hémorragie interne.
  • Forme focale - les tissus endométrioïdes se développent dans l'épaisseur du myomètre sous la forme de multiples foyers. Avec une forme focale, les zones touchées ont des limites claires. Dans les cas avancés, l'adénomyose utérine focale met la vie en danger. Les foyers pathologiques se développent fortement, allant au-delà de l'utérus, en conséquence, des fistules se forment dans la cavité pelvienne.
  • Forme mixte (diffuse-nodulaire) - combine simultanément tous les signes des formes pathologiques ci-dessus.

L'adénomyose est un type d'endométriose. L'adénomyose interne affecte uniquement la cavité, le col de l'utérus et les trompes de Fallope. Si les néoplasmes affectent les organes voisins (intestins, vessie), cette pathologie est appelée endométriose externe.

Symptômes de l'adénomyose

Les symptômes de l'adénomyose utérine dans la variante classique de l'évolution de la maladie sont assez caractéristiques. Déjà seulement sur la base de telles manifestations, dans la plupart des cas, cette pathologie peut être suspectée.

Les principaux signes d'endométriose de l'utérus:

  1. Le principal symptôme de l'adénomyose utérine est des irrégularités menstruelles du type d'hyperpolyménorrhée. Dans le même temps, les menstruations deviennent abondantes, prolongées (plus d'une semaine). Saignements utérins fréquents.
  2. Algodismenorrhea se produit presque toujours - menstruations douloureuses.
  3. Des saignements prémenstruels sont souvent observés - l'apparition de taches rares ("barbouillettes") quelques jours avant la menstruation prévue.
  4. La douleur dans le bas de l'abdomen n'est pas toujours associée aux menstruations. Parfois, ils peuvent être presque permanents, irradiant vers le bas du dos et la région périnéale. Ceci est courant avec l'endométriose avancée..
  5. Dyspareunie - douleur ou inconfort pendant les rapports sexuels.
  6. Infertilité primaire ou secondaire.
  7. Pathologie de la grossesse - fausse couche habituelle.
  8. Des troubles psychoneurologiques se retrouvent chez presque tous les patients. Ceux-ci incluent l'irritabilité, la labilité émotionnelle, les troubles du sommeil, etc..

Dans certains cas, en particulier dans les premiers stades, la maladie peut être asymptomatique.

Stades de développement de la maladie

L'adénomyose se développe en quatre étapes successives.

  1. La première étape - les lésions ne dépassent pas la muqueuse interne de l'utérus, la profondeur de germination est faible. L'adénomyose de grade 1 répond bien au traitement.
  2. La deuxième étape - le tissu endométrial se développe presque jusqu'au milieu de l'épaisseur de la paroi utérine et est localisé dans les couches les plus profondes du tissu musculaire. L'adénomyose du 2ème degré est traitée à la fois de manière conservatrice et chirurgicale.
  3. La troisième étape - les tissus endométrioïdes affectent presque toute la couche musculaire de l'utérus. L'adénomyose de grade 3 est principalement traitée par des méthodes chirurgicales.
  4. La quatrième étape - les foyers pathologiques s'étendent au-delà des parois de l'utérus et se développent en direction d'autres organes de la cavité abdominale.

Adénomyose pendant la grossesse

Malgré le fait que l'adénomyose est l'une des causes les plus courantes d'infertilité, après un traitement complet en temps opportun, une grossesse chez les femmes atteintes de cette maladie est possible. Une complication fréquente de la grossesse avec adénomyose est la menace d'interruption de grossesse.Par conséquent, de telles femmes enceintes sont observées dans le groupe à haut risque. Une observation attentive et une correction rapide des violations qui surviennent dans la plupart des cas permettent d'éviter de redoutables complications.

Paradoxalement, dans certains cas, la grossesse peut devenir une sorte de «traitement» de l'adénomyose, puisqu'il s'agit d'une «ménopause physiologique» (fait bien connu - l'adénomyose est une condition hormono-dépendante et régresse avec l'apparition de la ménopause). Dans une telle situation, les foyers d'adénomyose deviennent inactifs et cessent de croître. C'est une erreur de croire que la maladie disparaîtra.

Tout cas de grossesse compliqué d'adénomyose nécessite une approche individuelle. Un plan d'observation et de traitement est établi pour chacun de ces patients et prend en compte un grand nombre de facteurs, et la forme et le degré de l'adénomyose, la présence de complications et la combinaison de l'adénomyose avec d'autres processus pathologiques dans l'utérus, par exemple le myome, sont importants. Si, avant le début de la grossesse, l'adénomyose n'a pas provoqué de plaintes chez la femme et était asymptomatique, sa grossesse peut se dérouler en toute sécurité.

Parfois, les femmes enceintes atteintes d'adénomyose s'inquiètent de l'impact de leur maladie sur le fœtus. Ces craintes sont sans fondement - l'adénomyose ne menace pas le développement intra-utérin normal du fœtus. Le traitement des femmes enceintes atteintes d'adénomyose vise à éliminer la menace de fausse couche et d'interruption prématurée de la grossesse. Parfois, des agents hormonaux et une thérapie non hormonale sont utilisés à cette fin, comme chez les femmes présentant une fausse couche et des fibromes utérins.

Malheureusement, les options du médecin pour traiter l'adénomyose chez une patiente enceinte sont limitées. Les chances de succès augmentent si cette pathologie est détectée avant la grossesse, car l'arsenal de mesures thérapeutiques pour l'adénomyose chez les femmes non enceintes est beaucoup plus important. Si une femme, sachant qu'elle a une adénomyose, envisage de devenir mère, elle doit consulter un médecin à l'avance pour un traitement approprié.

Diagnostique

Afin de prescrire un traitement sûr, il convient de discuter du plan avec un thérapeute, un hématologue, un endocrinologue et un gastro-entérologue. Une formation spéciale est requise avant la chirurgie. Premièrement, l'état de santé actuel est évalué à l'aide de divers tests sanguins et urinaires. Le groupe sanguin et le facteur Rh sont également déterminés (une transfusion est nécessaire pendant l'opération). Les frottis vaginaux sont réexaminés pour déterminer l'état de la microflore. Ils vérifient également la santé du cœur et des poumons.

Ces précautions ne sont pas toujours nécessaires, mais elles permettent d'éviter les complications et les conséquences négatives..

Méthodes de diagnostic de l'adénomyose:

  • examen sur une chaise gynécologique;
  • colposcopie;
  • Échographie des organes pelviens;
  • l'étude des frottis;
  • laparoscopie, hystéroscopie.

Signes d'adénomyose avec échographie:

  • augmentation de la taille de l'organe;
  • structure hétérogène de la couche musculaire ou échogénicité hétérogène;
  • frontière floue entre le myomètre et l'endomètre;
  • la présence de foyers étrangers dans la couche musculaire;
  • un épaississement brutal d'une paroi de l'utérus.

Lorsqu'il est examiné sur une chaise gynécologique, le médecin diagnostique une hypertrophie de l'utérus et sa forme arrondie. L'hystéroscopie vous permet de confirmer le diagnostic. Il montre des points sur l'endomètre qui correspondent aux zones où le tissu s'est développé dans la couche musculaire..

Parfois, l'imagerie par résonance magnétique est utilisée pour poser un diagnostic. L'IRM est indiquée lorsque l'échographie ne détecte pas de signes fiables d'adénomyose. Le plus souvent, cela se produit avec une forme nodulaire associée à un myome utérin. La méthode permet un diagnostic différentiel, c'est-à-dire de distinguer les nœuds de l'adénomyose des fibromes.

Quel est le danger de l'adénomyose (endométriose)?

L'endométriose est considérée comme une hyperplasie bénigne (prolifération tissulaire anormale), car les cellules endométriales qui ont migré vers d'autres organes et tissus conservent leur structure génétique. Cependant, des signes tels que la capacité de se développer dans d'autres organes, une tendance à se propager dans tout le corps et une résistance aux influences extérieures - le font s'apparenter à des tumeurs malignes..

Le mot «bénin» parle également du pronostic de la maladie - il dure des années et des décennies, en règle générale, sans conduire à un épuisement grave et à la mort. Cependant, comme dans le cas de l'hyperplasie maligne (cancer, sarcome, etc.), l'adénomyose (endométriose) est difficile à traiter de manière conservatrice, et les opérations pour cette pathologie sont beaucoup plus volumineuses que dans le cas des tumeurs bénignes, car il est difficile à déterminer la frontière entre les tissus malades et sains.

La complication la plus courante de l'adénomyose est associée au fait que les cellules de l'endomètre fonctionnant conformément au cycle mensuel entraînent des saignements abondants, qui s'accompagnent du développement d'une anémie aiguë et / et chronique. Dans certains cas, les patients doivent être hospitalisés et même opérés de toute urgence pour des saignements potentiellement mortels.

L'adénomyose a tendance à propager le processus à d'autres organes et tissus, ce qui entraîne des dommages systémiques. Avec une disposition extragénitale des cellules endométriales, un certain nombre de complications sont possibles qui nécessitent une intervention médicale urgente (obstruction intestinale en cas d'endométriose du tractus gastro-intestinal, hémothorax (remplissage de la cavité pleurale avec du sang) en cas d'endométriose pulmonaire, etc.).

Et enfin, un autre danger de l'endométriose en général, et de l'adénomyose en particulier, est la menace d'une transformation génétique maligne des cellules migrées. Une telle transformation est bien réelle, car toute hyperplasie a une tendance plus ou moins prononcée à la malignité, et dans un nouvel endroit, les cellules de l'endomètre sont forcées d'exister dans des conditions extrêmement défavorables..

Traitement de l'adénomyose

Étant donné que l'endométriose dépend du niveau d'œstrogène dans le sang (c'est ainsi que la situation s'améliore pendant la grossesse, lorsqu'un niveau physiologiquement bas d'œstrogène est créé), son traitement médicamenteux vise à supprimer la sécrétion d'œstrogène..

Le foyer d'endométriose réagit aux changements du niveau d'hormones sexuelles de la même manière, mais pas identique à l'endomètre normal. La méthyltestostérone et d'autres médicaments androgènes (à l'exception du danazol), ainsi que le diéthylsilbestrol pour l'endométriose ne sont pas actuellement utilisés, car ils sont inefficaces, ont de nombreux effets secondaires et ont un effet indésirable sur le fœtus pendant la grossesse pendant le traitement.

Médicaments utilisés dans le traitement de l'adénomyose

1) Contraceptifs oraux - ils imitent la grossesse, provoquent une aménorrhée et une réaction décidue de l'endomètre normal et des foyers d'endométriose. Souvent, avec un tel traitement, une nécrose des foyers d'endométriose et leur disparition complète se produisent. Pour le traitement, vous pouvez utiliser n'importe quel contraceptif oral contenant au moins 0,03 mg d'éthinylestradiol. Ils sont administrés en continu pendant 6 à 12 mois. Une diminution des règles douloureuses et des douleurs dans le bas-ventre est notée chez 60 à 95% des patients. Le taux de grossesse immédiatement après le traitement atteint 50%. Le taux de récidive est de 17 à 18% et augmente chaque année de 5 à 6%.

2) Progestatifs - assez efficaces, à un coût moins cher (que, par exemple, le danazol). Ils provoquent une atrophie des foyers endométriaux. En règle générale, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Gestrinone - 1,25-2,5 mg 2 fois par semaine; inhibe la croissance des foyers d'endométriose, mais ne conduit pas à leur disparition. Conduit à une aménorrhée d'origine médicamenteuse. La menstruation est rétablie un mois après le retrait du médicament.
  • Dydrogestérone - 10 mg 203 fois / jour
  • La médroxyprogestérone - la plus étudiée pour l'endométriose - est utilisée comme suit: à une dose de 30 mg / jour élimine la douleur; peut être augmenté avec un écoulement sanglant.

Les effets secondaires de ce groupe de médicaments comprennent: nausées, prise de poids. Un écoulement sanglant est possible, pour le soulagement duquel les œstrogènes sont souvent prescrits en cours de courte durée.

3) Androgènes. Danazol - empêche la croissance d'anciens foyers et provoque une aménorrhée et de nouveaux foyers d'endométriose. Il provoque une rémission à long terme dans l'endométriose et est efficace dans un certain nombre de maladies auto-immunes. Prescrit à une dose de 800 mg / jour ou 600 mg / jour. Tout d'abord, il est utilisé à une dose de 200 mg 2 fois par jour, puis il est augmenté jusqu'à ce qu'une aménorrhée d'origine médicamenteuse se produise et que les manifestations de la maladie commencent à diminuer. Ce médicament a des effets secondaires graves: prise de poids, diminution de la libido, défauts esthétiques (acné, éruption cutanée). Il peut endommager les cellules hépatiques, il est donc contre-indiqué dans les maladies du foie. Annulé en début de grossesse, car le risque de virilisation du fœtus féminin est extrêmement élevé (apparition de caractères sexuels masculins).

4) Analogues de gonadolibérine. Ceux-ci comprennent: la leuproléline, la busériline, la nafaréline, l'histréline, la goséréline, etc. Mode d'application: par voie intranasale (gouttes ou spray), sous-cutanée ou intramusculaire. Le traitement doit être effectué jusqu'à ce que le taux sérique d'estradiol atteigne 20 à 40 pg / ml. Il est impératif de contrôler l'éthinylestradiol dans le sang, car sa diminution supplémentaire peut conduire à l'ostéoparose. Les complications comprennent: la vaginite atrophique, la diminution de la libido et l'ostéoparose. Pour la prévention de cette dernière complication, il est nécessaire d'administrer simultanément des œstrogènes et des progestatifs. L'ostéoparose reste un problème urgent dans le traitement de ces médicaments (Buserilin est le plus applicable dans notre pays), car le traitement dure souvent plus de 6 mois, alors que la densité osseuse n'est que 6 mois plus tard. commence à décliner.

Quel médicament prescrire, le médecin décide en fonction de la gravité de l'adénomyose et de la présence de contre-indications. Tout auto-traitement de l'adénomyose est impossible et intrinsèquement stupide.

Traitement chirurgical de l'adénomyose

L'intervention chirurgicale est l'un des traitements de l'adénomyose. L'opération n'est effectuée que s'il existe des indications directes après un traitement médical et physiothérapeutique préalable.

Les indications générales du traitement chirurgical de l'adénomyose sont:

  • inefficacité de l'hormonothérapie pendant six mois ou plus;
  • adhérences (présence de bandes de tissu conjonctif entre les organes);
  • combinaison d'adénomyose et de myome utérin (tumeur bénigne de la couche musculaire de l'utérus);
  • saignements massifs avec adénomyose, qui ne répondent pas au traitement médicamenteux;
  • maladies concomitantes dans lesquelles l'hormonothérapie est contre-indiquée;
  • risque élevé de développer un cancer (cancer).

Les contre-indications courantes du traitement chirurgical sont:

  • refus du patient d'un traitement chirurgical;
  • maladies chroniques au stade aigu;
  • maladies infectieuses;
  • violations du système d'hémostase (un système biologique qui maintient le sang à l'état liquide et, en cas de violation de l'intégrité d'un vaisseau sanguin, arrête le saignement);
  • diminution de l'immunité;
  • épuisement général du corps;
  • anémie sévère (anémie).

En fonction de la portée de l'intervention, le traitement chirurgical est divisé en:

  • interventions chirurgicales de préservation d'organes;
  • chirurgie radicale.

Selon le type d'intervention chirurgicale, il existe:

  • laparotomie - une incision de la paroi abdominale est pratiquée pour accéder aux organes abdominaux;
  • laparoscopie - effectuer une opération avec des instruments spéciaux à travers de petites incisions dans l'abdomen sous le contrôle d'un vidéo-endoscope;
  • chirurgie vaginale - l'accès à l'utérus se fait par le vagin sans endommager l'intégrité de la peau.

Lors du choix d'une méthode de traitement chirurgical, les éléments suivants sont pris en compte:

  • l'âge de la femme;
  • le degré de dommage;
  • le désir d'une femme d'avoir des enfants;
  • la durée de la maladie;
  • la combinaison de l'adénomyose avec d'autres maladies de l'utérus;
  • gravité des symptômes.

Interventions chirurgicales radicales

Lors d'une opération radicale, les organes génitaux féminins internes (utérus et ovaires) sont complètement enlevés. Cette méthode de traitement vous permet d'éliminer complètement la maladie et sa propagation en dehors de l'utérus. La chirurgie radicale est le dernier recours.

Les indications du traitement chirurgical radical de l'adénomyose sont:

  • progression de la maladie après 40 ans;
  • l'inefficacité du traitement conservateur et du traitement chirurgical préservant les organes;
  • adénomyose du degré III de forme nodulaire diffuse en combinaison avec un myome utérin (tumeur bénigne de la couche musculaire de l'utérus);
  • risque élevé de développer un cancer;
  • adénomyose avec des symptômes prononcés;
  • traitement des patientes ne prévoyant pas de grossesse.

En fonction du volume de tissus prélevés, il y a:

  • hystérectomie subtotale - ablation de l'utérus tout en préservant le col de l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope;
  • hystérectomie totale - ablation de l'utérus et du col de l'utérus tout en préservant les trompes de Fallope et les ovaires;
  • hystérosalpingo-ovariectomie - ablation de l'utérus avec les ovaires et les trompes utérines (de Fallope) tout en préservant le col de l'utérus;
  • hystérectomie radicale - ablation de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope, du col de l'utérus, du vagin supérieur, des ganglions lymphatiques et du tissu pelvien environnant.

Par accès opérationnel, il y a:

  • hystérectomie par laparotomie (chirurgie abdominale);
  • hystérectomie laparoscopique;
  • hystérectomie vaginale (colpohystérectomie).

Après l'ablation de l'utérus, un syndrome de posthystérectomie peut survenir - un complexe de symptômes qui surviennent après l'ablation de l'utérus avec la préservation d'un ou deux ovaires. Le mécanisme de développement réside dans la violation de la microcirculation ovarienne et la survenue de zones ischémiques (zones à apport sanguin réduit). Le syndrome se manifeste par une diminution des performances, une fatigue accrue, une léthargie, une dépression, des crises cardiaques, une augmentation de la pression artérielle, une augmentation de la transpiration, une tendance à l'œdème.

Interventions chirurgicales préservant les organes

Le principe de la chirurgie de préservation d'organes est l'excision, la cautérisation des lésions tout en préservant l'organe. Les opérations sont effectuées par laparoscopie, c'est-à-dire à l'aide d'instruments spéciaux à travers de petites incisions dans l'abdomen. Cette méthode ne se débarrasse pas complètement de la maladie, mais préserve la fertilité de la femme. Par conséquent, ce type de chirurgie est indiqué pour les femmes qui envisagent une grossesse..

Les indications de la chirurgie de préservation des organes sont:

  • adénomyose stade II - III avec hyperplasie (augmentation du volume tissulaire due à une augmentation du nombre de cellules) de l'endomètre;
  • adhérences dans les trompes de Fallope;
  • inefficacité du traitement conservateur;
  • la présence de maladies somatiques dans lesquelles le traitement hormonal à long terme est impossible - diabète sucré, épilepsie, pathologies hépatiques sévères et autres;
  • kystes (cavités pathologiques avec contenu) des ovaires;
  • le désir d'une femme d'avoir des enfants à l'avenir;
  • symptômes sévères de l'adénomyose;
  • le jeune âge du patient;
  • processus purulents des organes génitaux féminins.

En laparoscopie, une méthode aiguë d'excision tissulaire avec un scalpel ou de cautérisation (coagulation) utilisant divers types d'énergie est utilisée.

L'opération utilise:

  • électrocoagulation - à l'aide d'instruments électriques spéciaux, la cautérisation (coagulation) des foyers d'adénomyose est effectuée en raison de l'exposition au courant électrique continu;
  • coagulation au laser - cautérisation des foyers d'adénomyose sous l'influence d'un laser chirurgical;
  • coagulation par plasma d'argon - destruction des tissus lorsqu'ils sont exposés à une onde radio amplifiée par un gaz inerte - argon;
  • forage au laser (laser holmium) - création de canaux dans le myomètre qui empêchent la propagation de la pathologie, adaptés au traitement de l'adénomyose diffuse.

Remèdes populaires

Parallèlement au traitement médicamenteux (avec l'autorisation d'un médecin), des remèdes populaires peuvent être utilisés pour traiter l'adénomyose. Il existe de nombreuses préparations à base de plantes qui doivent être prises non seulement à des fins thérapeutiques, mais également pour le renforcement général du corps, augmentant l'immunité. Il est important de se rappeler que tout traitement non traditionnel doit être discuté avec votre médecin..

Recettes de décoctions et d'infusions:

  • Les feuilles de plantain (une cuillère) doivent être écrasées, puis remplies d'eau bouillante. Insistez sur ce bouillon pendant au moins deux heures. Mode de réception: Divisez le bouillon en 4 doses. Le premier est nécessairement à jeun, et le reste - pendant la journée, la prise d'une décoction ne doit pas être associée à la prise de nourriture.
  • Une décoction d'ortie aidera à arrêter les saignements menstruels, à soulager l'inflammation de l'utérus et à accélérer le métabolisme. Préparation du bouillon: vous devez verser un verre d'eau bouillante sur deux cuillères à soupe d'ortie. Laissez infuser et refroidir. Mode d'administration: diviser le contenu du verre en quatre ou cinq doses, consommer pendant la journée.
  • Le jus frais de betterave de table a des propriétés médicinales. Comment prendre: prenez cent grammes de jus de fruits frais chaque matin avant les repas.
  • Pour renforcer le myomètre, vous devez suivre un traitement avec une décoction de bourse de berger. Préparation: versez une cuillère à soupe avec un verre (un) d'eau bouillante. Insistez une heure. Mode d'administration: prendre au moins quatre fois par jour, une cuillère à soupe pleine. Important - une demi-heure avant les repas.
  • L'écorce de viorne est un autre remède unique pour lutter contre l'adénomyose. Préparation: l'écorce de viorne (une cuillère à soupe) est également versée avec un verre d'eau bouillante, assurez-vous d'insister pendant environ une heure. Mode de prise: seulement trois fois par jour, deux cuillères à soupe, il n'est pas nécessaire d'associer à la prise de nourriture.

Les décoctions d'herbes médicinales pour lutter contre l'adénomyose peuvent être utilisées pour la douche vaginale. Un exemple de la recette la plus efficace: l'écorce de chêne, le gui, l'eucalyptus, la pivoine, l'achillée millefeuille et le calendula sont pris à parts égales, puis le mélange est versé avec de l'eau bouillante et doit être infusé pendant une heure. Peut être utilisé quotidiennement pour la douche.

Avis de femmes

Yulia 33 g, Sotchi

L'adénomyose a été découverte après la naissance de l'enfant. Un an et demi s'est écoulé, de graves douleurs dans le bas-ventre ont commencé. Le médecin a posé un diagnostic. J'ai été traité avec des méthodes non traditionnelles. Après une cure de teinture à base de plantes, la douleur a disparu. Un an plus tard, je réapparais en pensant à l'hirudothérapie.

Antonina 35 ans, Moscou

L'endométriose a été diagnostiquée il y a 10 ans. Le médecin a averti que la maladie ne pouvait pas être complètement guérie. Vu le contraceptif Janine. Il y a trois ans, elle a accouché. La grossesse a été difficile, maintenant je bois à nouveau Janine. Tout est normal, pas de douleur.

L'endométriose est une maladie grave et souvent latente. Le désir d'une femme de se protéger ne réside que dans des examens gynécologiques réguliers, des tests. La pathologie menace la fonction reproductrice. Suivant les recommandations du médecin, prendre soin de soi est le seul moyen de santé.

La prévention

La prévention de l'adénomyose utérine est principalement réduite à des visites régulières chez le gynécologue. Le spécialiste peut interpréter correctement ces symptômes en temps opportun et prescrire un traitement approprié.

  1. Échographie pelvienne, 1 à 2 fois par an.
  2. Les gynécologues estiment que le stress et le surmenage constant affectent fortement la santé des femmes et, sans aucun doute, peuvent conduire au développement de l'adénomyose. Pour prévenir l'apparition de la maladie, une femme a besoin: de se reposer davantage, de prendre des bains relaxants, d'assister à un massage, le plus souvent d'être dans un environnement calme et confortable.
  3. Garder le corps propre. Les filles qui ignorent les règles d'hygiène personnelle dès leur plus jeune âge sont plus sujettes à ce type de maladie. Et aussi ceux qui ont des relations sexuelles dans l'enfance et l'adolescence.

Prendre soin de votre santé est le principal moyen de prévenir non seulement l'adénomyose, mais également d'autres maladies tout aussi dangereuses.

Prévoir

L'adénomyose est une maladie chronique récurrente. La statistique des rechutes après un traitement non radical réussi (thérapie conservatrice, chirurgies de préservation d'organes) est d'environ 20% par an. Après cinq ans, le nombre de rechutes atteint 74%.

L'effet le plus long est observé avec l'utilisation combinée de méthodes chirurgicales (opérations de préservation des organes) et conservatrices (hormonothérapie) de traitement de l'adénomyose, mais dans la plupart des cas, les rechutes sont toujours inévitables..

Le pronostic chez les femmes préménopausées est un peu meilleur, car avec l'extinction physiologique de la fonction ovarienne, l'activité du processus diminue. Chez les patientes ayant subi une chirurgie radicale (ablation de l'utérus et des ovaires), le processus ne reprend pas.

Adénomyose utérine

L'adénomyose est une maladie de l'utérus, dans laquelle l'endomètre commence à envahir le tissu musculaire de cet organe, se développant à travers la couche de séparation. Cette condition est pathologique et bénigne, mais avec un risque élevé de cancer..

C'est l'adénomyose, selon les médecins, qui devient le plus souvent un obstacle à la grossesse, car elle est considérée comme l'une des causes les plus courantes d'infertilité. Au moins un tiers des filles et des femmes qui se tournent vers des gynécologues pour des questions liées à la conception d'un enfant reçoivent un tel diagnostic.

Dans la plupart des cas, il s'agit d'une maladie acquise. Les cas congénitaux sont rares. L'une des principales raisons du développement de l'adénomyose utérine est l'endométriose non traitée ou non traitée dans le temps. En fait, il s'agit d'une seule et même maladie, mais de gravité variable. L'endométriose est une forme bénigne qui n'affecte que la membrane muqueuse, tandis qu'avec l'adénominose, la lésion recouvre complètement le myomètre.

Les principaux symptômes

1 Le premier symptôme et le plus visible de l'adénomyose est un problème de menstruation - trop long et douloureux, avec beaucoup d'écoulement sous forme de sang coagulé. Parfois, ces périodes peuvent durer plus d'une semaine. Avant et après le début, les pertes vaginales deviennent légèrement brunes. Lorsque la maladie devient chronique, des écoulements sanglants peuvent apparaître à tout moment..

La douleur devient très intense et apparaît quelques jours avant le début du cycle menstruel, se terminant également beaucoup plus tard que la fin. Avec une forme avancée de la maladie, la lésion recouvre l'isthme de l'utérus, rendant les sensations douloureuses encore plus aiguës. Le lieu de leur apparition montre où se trouve le foyer de la maladie. L'aine commence à faire mal si la partie supérieure de l'utérus près des ovaires est touchée. En outre, la douleur commence à apparaître pendant les rapports sexuels dans les jours précédant le début des règles..

Environ 2/3 des femmes diagnostiquées avec une adénomyose sont stériles, car l'absence de traitement en temps opportun conduit à l'apparition d'adhérences dans les trompes de Fallope. L'œuf après la fécondation ne peut pas arriver à l'endroit dont il a besoin. Cela est dû au fait que l'endomètre envahissant perturbe l'anatomie de l'utérus. Même s'il n'y a pas d'adhérences dans les trompes de Fallope, il y a un risque que la grossesse se termine d'elle-même, car avec l'adénomyose, l'utérus est constamment en tension, provoquant une inflammation.

La plupart des femmes atteintes d'adénomyose qui sont sexuellement actives ne peuvent pas tomber enceintes. Si cela se produit, le plus souvent, une fausse couche se produit..

2 Un autre signe d'adénomyose est l'anémie avec un taux élevé de carence en fer. Étant donné que cette maladie s'accompagne de saignements plus abondants pendant la menstruation, une baisse des taux d'hémoglobine devient une conséquence évidente. L'anémie s'accompagne de symptômes tels que fatigue et faiblesse. Le patient est constamment attiré vers le sommeil, il veut se reposer, même s'il n'y avait pas de charges spéciales. La pâleur, les migraines et même les évanouissements sont également courants. Il y a souvent une névrose causée par une évolution difficile du cycle menstruel et des pensées d'infertilité.

La manifestation des symptômes dépend du stade auquel se situe le développement de la maladie. Il y a 4 étapes au total:

1 premier - les foyers de la maladie sont limités à la couche sous-muqueuse, la douleur est absente;

2 secondes - l'endomètre commence à se développer dans le tissu musculaire, les premières douleurs apparaissent;

3 tiers - tout le tissu de l'utérus est affecté, la germination de l'endomètre atteint la coque externe, la douleur devient assez intense;

4 quatrième - dommage irréversible dans lequel la germination de l'endomètre s'étend au-delà de l'utérus et commence à pénétrer dans la cavité abdominale.

Parmi les symptômes pouvant être identifiés lors d'un examen de routine par un gynécologue, il convient de souligner une augmentation de la taille de l'utérus et une modification de sa forme. L'adénomyose diffuse se manifeste en ce que l'utérus s'élargit avant le début des règles et devient sphérique. En présence d'inflammation, l'état de l'utérus ressemble aux premiers stades de la grossesse.

Une autre forme de la maladie, l'adénomyose noueuse, présente un grand nombre de petits gonflements qui ressemblent à des nodules dans le tissu musculaire de l'utérus. La forme complexe de la maladie, dans laquelle l'adénomyose est accompagnée de fibromes, conduit à une augmentation constante de la taille de l'utérus, qui ne change pas en fonction du cycle menstruel.

Premiers signes

Les symptômes les plus courants sont des douleurs dans la région pelvienne, une sensation de lourdeur et une pression sur les organes internes. Ces signes sont particulièrement prononcés avant le début des règles et persistent plusieurs jours après leur fin..

Ainsi, les symptômes suivants de l'adénomyose peuvent être distingués comme les principaux:

  • Écoulement brun avant et après la menstruation;
  • Augmentation de la durée des menstruations;
  • Augmentation du volume sanguin;
  • Changement de la taille de l'utérus et sensation de lourdeur qui l'accompagne, pression dans la région pelvienne;
  • Douleur pendant les rapports sexuels.

L'adénomyose ayant des symptômes très vagues, des manifestations similaires peuvent être le signe d'autres maladies. Par conséquent, leur apparence est un appel au réveil, ce qui signifie que vous devez aller chez le médecin pour un examen..

Les raisons du développement de la maladie

Parmi les raisons qui conduisent au développement de pathologies de ce type, les problèmes suivants se détachent:

  • Maladies du système génito-urinaire;
  • Dommages endométriaux pendant la chirurgie;
  • Blessure à l'utérus pendant l'accouchement;
  • Déséquilibre hormonal;
  • Hérédité.

Le groupe à risque est constitué des femmes de 25 à 40 ans. Des menstruations douloureuses constantes, l'infertilité et d'autres problèmes du système reproducteur peuvent servir de motif de suspicion d'adénomyose à cet âge..

La présence d'un ou plusieurs facteurs négatifs conduit au fait que l'endomètre se développe dans le tissu de l'utérus, tandis que les propriétés physiologiques des muscles sont préservées. Vers le milieu du cycle menstruel, l'endomètre se dilate et ses cellules se développent pour que l'ovule fécondé puisse s'ancrer. Lorsqu'une femme souffre d'adénomyose, l'endomètre, qui a pénétré dans le tissu musculaire, continue à remplir sa fonction, comme s'il gonflait à l'intérieur des muscles de l'utérus, ce qui entraîne des sensations douloureuses.

Les saignements menstruels ont pour fonction de nettoyer l'utérus de l'endomètre dans les cas où l'ovule n'a pas été fécondé et que la grossesse n'a pas eu lieu. Mais, comme en raison de la maladie, il se développe dans le tissu musculaire, il n'est pas complètement éliminé. Cela provoque des hémorragies dans le myomètre et le développement d'une inflammation..

Les médecins n'ont pas de réponse sans équivoque que certaines raisons conduisent au développement de cette maladie particulière. Par conséquent, la liste des facteurs provoquants peut être considérée comme approximative, car leur présence ne garantit pas la maladie. Selon les statistiques, la majorité des femmes avec ce diagnostic ont subi une chirurgie de l'utérus dans le passé - avortements et autres opérations. Même si le développement de la maladie n'est pas noté, les filles qui ont subi une intervention chirurgicale de l'utérus sont à risque. Il peut également inclure des femmes en bonne santé, dont l'âge approche les 40 ans..

À la suite d'études gynécologiques de nombreux cas d'apparition et de développement de cette maladie, on pense que l'une des raisons peut être l'hérédité. Mais jusqu'à présent, cela ne reste qu'une version et n'a pas de réponse définitive à la question de l'influence de la génétique sur la maladie de l'adénomyose. Par conséquent, on ne peut pas soutenir que si une mère est malade, sa fille tombe automatiquement dans un groupe à risque. Cette question est toujours controversée et certains gynécologues estiment que l'hérédité n'est pas la cause du développement de l'adénomyose..

Parmi toutes les raisons, les suivantes sont considérées comme les plus précises aujourd'hui:

  • Stress prolongé;
  • Stress physique et stress constants;
  • Style de vie trop actif.

En général, on peut dire que les charges, l'activité et les stress que le corps doit supporter dans de grands volumes affectent également le tissu musculaire de l'utérus, ce qui, à son tour, conduit au développement de l'adénomyose. Mais un mode de vie sédentaire et calme peut également être nocif, car il entraîne une stagnation du sang dans la région pelvienne et dans le système reproducteur, ce qui nuit à la santé en général et augmente le risque de développer des maladies gynécologiques, y compris l'adénomyose..

La deuxième raison évidente est les problèmes endocriniens. Par conséquent, les femmes qui ont des troubles du travail du système endocrinien doivent prendre en compte les risques et être plus souvent examinées par un gynécologue. En outre, des déviations dans les fonctions de la glande pituitaire, des glandes surrénales, des perturbations hormonales - tout cela crée également les conditions préalables à l'adénomyose..

Les femmes de plus de 30 ans qui consacrent beaucoup de temps au bronzage sont également à risque. La lumière ultraviolette en grands volumes, à la fois naturelle et dans les lits de bronzage, affecte négativement le système reproducteur et, en combinaison avec d'autres facteurs, peut provoquer des maladies. Les jeunes filles sont moins menacées, car jusqu'à 30 ans, le corps humain n'est pas aussi vulnérable aux rayons ultraviolets qu'à l'âge adulte.

Variétés d'adénomyose

1 Nodal. Dans ce cas, l'endomètre forme de petits nodules dans le tissu musculaire. Ils se remplissent de sang et apparaissent en abondance. Dans sa forme, ce type de maladie ressemble à un fibrome, c'est pourquoi des erreurs se produisent lors du diagnostic. Ils diffèrent en ce que, avec l'adénomyose, les nœuds ne sont pas formés de muscle, mais de tissu glandulaire. Le plus souvent, cette forme survient chez les filles et les jeunes femmes..

2 Focal. Dans ce cas, la germination de l'endomètre est limitée à plusieurs foyers. Elle survient à l'âge adulte, dans la période précédant le début de la ménopause et de la ménopause (45-50 ans). Cette forme de la maladie est difficile à traiter avec des médicaments et prend beaucoup de temps. Dans le même temps, une récupération complète n'est pas garantie, car la possibilité de rechutes et de formation de fistules demeure..

3 Diffus. Cette forme d'adénomyose est caractérisée par la germination de l'endomètre sur toute la surface du tissu musculaire des parois de l'utérus. Ce type est plus difficile à traiter que d'autres en raison de l'absence de foyers locaux et d'une lésion générale de toute la zone de l'utérus. Sous d'autres formes, les zones touchées peuvent être enlevées par chirurgie, mais dans le cas d'adénomyose diffuse, cela n'est pas possible en raison des risques élevés. Dans les cas avancés, le seul moyen est l'ablation radicale de l'utérus. Le principal problème est que cette forme affecte généralement les jeunes filles en âge de procréer et qui peuvent devenir stériles..

4 Diffus-nodal. Une combinaison de deux formes différentes, dans laquelle des nodules apparaissent simultanément dans les parois de l'utérus et la germination se produit dans toute la zone. C'est la forme la plus courante de cette maladie..

Comment l'adénomyose est-elle traitée??

En l'absence de traitement approprié, l'adénomyose passe à un stade sévère, dans lequel de telles manifestations sont possibles lorsque le cycle menstruel devient très long ou même cesse de se terminer. Cela conduit sans ambiguïté à l'infertilité, qui affecte la plupart des femmes avec ce diagnostic. Lors du traitement de l'infertilité, tout d'abord, des tests d'adénomyose sont effectués, et seulement après cela, un traitement est prescrit.

Avec l'adénomyose, il est impératif de traiter l'anémie et de restaurer le taux de fer dans le sang. Un cours de thérapie avec un neuropathologiste et un psychothérapeute est également possible si le patient subit un stress et une dépression dus à une maladie. Dans ce cas, des antidépresseurs et d'autres médicaments similaires peuvent être prescrits..

Médicaments prescrits:

  • Les contraceptifs oraux, qui bloquent le début du cycle menstruel, ce qui contribue à la disparition des foyers de croissance de l'endomètre.
  • Médicaments hormonaux (gestagènes) qui contribuent à la mort des foyers de maladie.
  • Injections intramusculaires de gonadolberines, qui réduisent les niveaux d'oestrogène dans le corps.
  • Dans certains cas, il est possible de prescrire des androgènes, qui bloquent également le cycle menstruel.

Une intervention chirurgicale n'est nécessaire que si le traitement avec des médicaments et des procédures n'a pas permis de guérir. Cela se produit généralement après trois mois de prise de médicaments hormonaux, après quoi la condition ne s'est pas améliorée, et également si ces médicaments sont contre-indiqués pour le patient.

S'il est décidé d'effectuer une opération qui n'implique pas de retrait de l'utérus, un autre examen complet est effectué. Son but est d'étudier en détail le tableau de la maladie - la présence ou l'absence d'abcès, le nombre et le degré d'adhérences, la nature et la localisation de la pénétration de l'endomètre dans le tissu musculaire de l'utérus.

En cas de progression de l'adénomyose chez la femme de plus de 40 ans et en l'absence de résultats du traitement médicamenteux, une option avec intervention chirurgicale radicale est possible. Cela signifie l'ablation complète de l'organe affecté, c'est-à-dire l'utérus. En outre, la décision concernant une telle opération est souvent prise lorsqu'une forme diffuse de la maladie est diagnostiquée, qui progresse constamment et ne répond pas à un autre traitement, ou à une forme nodulaire associée à un myome. Le danger réside dans le fait que dans ces cas, les chances de développer une tumeur maligne augmentent..

Il est conseillé aux femmes qui n'ont pas accouché, ainsi qu'à celles qui ont des enfants et qui envisagent d'en planifier davantage, d'essayer de concevoir immédiatement après la fin du traitement médicamenteux. En cas de succès, les gestagènes doivent être pris pendant les trois premiers mois de la grossesse. La nécessité de poursuivre le cours est déterminée après l'expiration de cette période sur la base de tests sanguins.

L'adénomyose a une propriété telle que, dans le cas d'une grossesse et d'un accouchement réussis, elle peut être complètement guérie grâce à des processus biologiques naturels. Par conséquent, il est conseillé à ceux qui prévoient des enfants et qui ont une adénomyose légère de ne pas retarder la grossesse. Cela donne une chance de guérison complète et résout également le problème d'avoir des enfants, si la maladie progresse néanmoins dans le futur et conduit finalement à l'infertilité..

Les principales raisons de l'apparition de l'adénomyose du corps utérin 1 (2) et 3 degrés chez la femme

Si vous êtes intéressé, adénomyose - ce que c'est, étudiez la nature de la maladie, les causes et les symptômes. Cela vous permet d'obtenir une image complète de l'état pathologique. Le schéma thérapeutique est choisi en tenant compte de la forme de la maladie, ainsi que des symptômes.

Causes et symptômes

L'adénomyose est une croissance bénigne de la couche interne de l'utérus (endomètre). Une autre définition de la maladie est l'endométriose. De plus, l'adénomyose est un cas fréquent de cette pathologie. De nombreux facteurs négatifs contribuent au développement de la maladie. Les causes les plus courantes d'adénomyose utérine chez les femmes sont:

  • prédisposition génétique;
  • des changements dans les niveaux hormonaux, ce qui conduit à une violation du cycle menstruel (la menstruation a commencé tôt / tard);
  • activité de travail avec complications;
  • traumatisme;
  • opérations sur l'utérus, y compris l'interruption de grossesse;
  • en surpoids;
  • l'utilisation de certains types de contraceptifs: dispositif intra-utérin, hormonal;
  • diminution de l'immunité;
  • maladies inflammatoires de l'utérus;
  • hypodynamie;
  • stress fréquent.

Le développement de l'adénomyose peut être prédit par un certain nombre de signes:

  • violation de la menstruation: le volume des écoulements augmente et en même temps la durée de la menstruation;
  • des caillots apparaissent;
  • la décharge peut être maculeuse et elles apparaissent plusieurs jours avant la date prévue;
  • des saignements surviennent pendant le cycle;
  • la douleur des menstruations augmente;
  • la faiblesse;
  • état de sommeil.

Prédisposition héréditaire

Si l'un des parents les plus proches a des maladies accompagnées d'une prolifération de l'endomètre, il sera plus difficile de maintenir la santé des femmes dans ce cas.

Cela est dû à la tendance des cellules à développer des néoplasmes, des tumeurs. La pathologie est transmise génétiquement. Dans de tels cas, vous devez commencer à surveiller votre santé dès l'adolescence..

Troubles hormonaux

C'est la raison la plus courante pour laquelle l'adénomyose utérine se développe. Lorsqu'il y a une restructuration du fond hormonal, le travail des organes génitaux féminins est perturbé. En conséquence, le cycle menstruel fonctionne mal, la douleur s'intensifie et des taches peuvent apparaître..

Cette maladie dépend des hormones. Avec des changements plus forts dans le fond hormonal, des conditions pathologiques se développent, par exemple, la croissance de l'endomètre se produit. Au stade initial, les symptômes de l'adénomyose ressemblent à ceux de la dysménorrhée. À mesure que l'endomètre se développe, le tableau clinique change: les symptômes apparaissent de manière plus agressive.

Facteurs probables affectant les niveaux hormonaux:

  • prendre des contraceptifs oraux;
  • puberté précoce; peut affecter la santé de la femme et l'apparition tardive des règles.

Blessure utérine

Les manifestations d'adénomyose se produisent lorsque l'intégrité de la muqueuse utérine est perturbée. Les cellules endométriales envahissent les tissus musculaires. En conséquence, le processus de propagation de la couche interne de l'utérus commence, accompagné de changements dégénératifs dans les tissus musculaires de l'organe. Raisons possibles:

  • Avortement;
  • chirurgie pour l'apparition de néoplasmes: polypes, fibromes.

Les signes d'adénomyose surviennent lorsque la muqueuse utérine est lésée lors de l'insertion du dispositif intra-utérin. La probabilité de cela augmente si, pour un certain nombre de raisons, vous devez répéter la procédure.

Ceci est un autre facteur de lésion muqueuse. Le risque de développer une adénomyose de l'utérus augmente lorsque des difficultés surviennent lors de l'accouchement.

Même avec le processus naturel du travail (lorsqu'aucune intervention chirurgicale n'est effectuée, comme lors d'une césarienne), il existe un risque de blessure à la muqueuse utérine. Cela se produit lorsque le placenta est détaché.

Diagnostic des formes et des stades de la maladie

Au fur et à mesure que la pathologie se développe, l'intensité des symptômes augmente, de nouveaux signes sont ajoutés. Il existe plusieurs variétés:

  • forme nodulaire d'adénomyose;
  • diffuser;
  • mixte.

L'adénomyose nodulaire diffère par la nature de l'évolution de la maladie. Dans ce cas, la couche musculaire de l'utérus est affectée par de nombreux petits néoplasmes. Ils sont appelés nodules. Cela est dû à la structure dense des formations. Le diagnostic d'adénomyose (forme nodulaire) est posé lorsque le tissu conjonctif est à l'origine de néoplasmes.

La forme diffuse de la maladie est caractérisée par l'apparition de cavités - poches.

Au fil du temps, des fistules se forment dans ces zones..

Sous forme mixte, les signes des types de maladie précédemment considérés apparaissent simultanément.

  • 1 degré - la couche musculaire superficielle de l'utérus est affectée;
  • 2 degrés - des néoplasmes apparaissent dans la couche médiane du tissu musculaire;
  • 3 degrés - il y a un changement dans la structure des tissus de l'utérus dans toute l'épaisseur;
  • Étape 4 - il y a une propagation plus large de l'endomètre (le processus couvre d'autres organes).

Le diagnostic est plus souvent effectué lorsque la maladie entre dans la deuxième étape. Dans ce cas, les symptômes apparaissent plus clairement. Méthodes de recherche disponibles aujourd'hui:

  • examen externe sur une chaise gynécologique;
  • colposcopie;
  • L'échographie, la méthode transvaginale est plus efficace;
  • hystéroscopie - fournit une grande précision des résultats si une forme diffuse de la maladie se développe;
  • laparoscopie.

Comment traiter sans chirurgie ni remèdes populaires

L'adénomyose peut être guérie sans chirurgie si la maladie a été diagnostiquée à un stade précoce. Dans le même temps, ils envisagent des moyens de guérir une telle maladie:

  • drogues;
  • physiothérapie;
  • méthodes peu invasives;
  • recettes maison.

La dernière des options peut être utilisée comme mesure auxiliaire. Cela est dû à son rendement insuffisamment élevé..

Médicaments et méthodes mini-invasives

La thérapie est utilisée comme mesure principale. La durée moyenne des cours est de 3 à 5 mois. Utilisez des agents hormonaux et de soutien (par exemple, pour éliminer les symptômes de l'anémie). Les médicaments sont utilisés jusqu'à ce que les manifestations de la maladie soient éliminées. Lorsque le résultat souhaité n'est pas obtenu de cette manière, une opération est effectuée. Après cela, des médicaments sont également utilisés - pour une restauration plus rapide des niveaux hormonaux.

Groupes de fonds et exemples de médicaments prescrits pour l'adénomyose utérine (le traitement est effectué selon un schéma individuel):

  1. Préparations contenant des hormones sexuelles féminines. Prescrire Utrozhestan, Dyufaston, Klinovir, Vizanna, Norkolut. Le but de prendre ces fonds est d'arrêter le développement de l'endomètre..
  2. Médicaments à base d'androgènes pour traiter l'utérus, comme le Danazol.
  3. Contraceptifs hormonaux: Regulon, Lindinet. Le but de l'admission est de normaliser la production d'hormones sexuelles féminines, de restaurer un certain nombre de processus qui provoquent la croissance de l'endomètre.
  4. Médicaments non hormonaux utilisés pour normaliser le cycle menstruel: Tazalon, Cyclodinone.
  5. Médicaments qui suppriment le processus inflammatoire (AINS): Diclofénac, Kétoprofène.
  6. Agents stimulants immunitaires tels que Wobenzym.
  • retrait de la couche supérieure de l'utérus ou ablation;
  • échographie focalisée - ablation à distance;
  • embolisation des artères utérines, ce qui vous permet d'arrêter la microcirculation des zones touchées de l'endomètre.

Physiothérapie

Le traitement de l'adénomyose est effectué au moyen d'agents externes qui affectent les processus qui provoquent l'apparition de symptômes désagréables dans cette maladie:

  1. La thérapie magnétique peut réduire l'intensité de la douleur et de l'inflammation. Cela est dû à l'effet sur le métabolisme, les vaisseaux sanguins.
  2. L'électrophorèse est une méthode universelle basée sur l'utilisation d'un courant pulsé basse fréquence. Principaux effets: anti-inflammatoire, analgésique, régénérant.

Décoctions et teintures

Des plantes contenant des phytohormones peuvent être utilisées. Ils agissent sur le corps moins agressivement que les stéroïdes. Quand l'adénomyose est prescrite

  • l'utérus de bore;
  • sabre;
  • igname sauvage;
  • achillée.

La principale méthode d'application est la douche vaginale. Peut être pris par voie orale.

Tampons et douches

L'adénomyose de l'utérus est également traitée avec une application topique d'huiles de calendula et d'eucalyptus. Un tampon est fait d'un bandage, humidifié dans un produit, inséré dans le vagin.

La durée du traitement peut aller jusqu'à 10 heures. Les plantes énumérées ci-dessus sont utilisées pour la douche. Vous pouvez préparer une décoction ou une infusion. La substance médicinale est injectée dans le vagin avec une poire médicale.

Hirudothérapie

La durée du cours est de 6 sessions maximum. L'hirudothérapie consiste à placer des sangsues sur la peau dans le bas de l'abdomen. Grâce à cela, l'apport sanguin aux zones enflammées est normalisé, l'intensité de la douleur diminue..

Cette méthode affecte indirectement le fond hormonal..

Argile de guérison

Ce remède aide à guérir l'adénomyose s'il est utilisé comme mesure de soutien. L'argile est utilisée pour éliminer la carence en nutriments.

Il est préparé simplement: il est mélangé avec de l'eau tiède; appliqué sur la peau du bas-ventre. Durée de la procédure - 2 heures.

Chirurgie

La chirurgie est recommandée dans un certain nombre de cas:

  • absence de résultat avec la pharmacothérapie;
  • formation d'adhérence;
  • le développement simultané de plusieurs maladies des organes génitaux féminins, par exemple l'adénomyose et les fibromes;
  • prédisposition à développer un cancer;
  • saignement abondant.

Le traitement de l'adénomyose utérine est effectué de différentes manières. Une opération visant à l'ablation complète de l'organe affecté est réalisée avec une propagation intensive de l'endomètre.

Préservation d'organes et interventions chirurgicales radicales

Méthodes disponibles visant à restaurer les fonctions des organes:

  • électrocoagulation (une cautérisation avec un courant électrique est effectuée);
  • coagulation au plasma d'argon: une méthode par ondes radio est utilisée, l'argon est utilisé pour l'amplification;
  • la coagulation laser est basée sur la cautérisation sous l'influence d'un faisceau lumineux dirigé;
  • laser holmium est utilisé, le but de l'utilisation est d'éliminer les signes d'adénomyose diffuse.

La chirurgie radicale est pratiquée lors du développement d'une adénomyose nodulaire diffuse. Cela est possible si une femme ne prévoit pas une autre grossesse, après 40 ans, lorsque la maladie passe aux derniers stades de développement. La méthode disponible est l'hystérectomie; l'utérus est retiré.

Qu'est-ce qui est dangereux et prévention

  • augmentation de la douleur pendant la menstruation, ainsi que le volume de l'écoulement;
  • anémie, qui peut être causée par des saignements réguliers;
  • le processus de croissance de la couche endométriale est également dangereux car, en plus de l'utérus, il peut couvrir d'autres organes.

Si un traitement rapide n'est pas effectué, la condition s'aggrave, une infertilité peut survenir. Diverses mesures sont prises pour la prévention. Tout d'abord, vous devez traiter en temps opportun les maladies inflammatoires et infectieuses des organes pelviens. Lorsque des écarts apparaissent, un traitement hormonal est prescrit. Afin de ne pas manquer le passage de l'adénomyose à d'autres stades, un gynécologue est examiné tous les 6 mois.