Principal
Tératome

Comment les polypes (polypose) se forment dans la vésicule biliaire d'un diamètre de 3 à 7 mm et à quel point c'est dangereux pour les hommes et les femmes

Les polypes dans la bile - ce que c'est et comment ils sont dangereux pour la santé inquiètent de nombreuses personnes. Cette maladie, même en l'absence de toute manifestation, est lourde de menaces pour la vie. Aujourd'hui, sa fréquence d'apparition est d'environ 5% de la population mondiale, et dans 80% des cas, il s'agit de jeunes femmes.

De ce que les premiers symptômes apparaissent

Les polypes se forment à la suite de la croissance de la couche épithéliale de la vessie. Ces formations sont similaires à des tumeurs de forme ronde et sont de nature bénigne. Quelle que soit la cause de la formation, les polypes apparaissent dans n'importe quelle partie de la vessie et se développent toujours à l'intérieur de sa lumière.

Les raisons de l'apparition de croissances n'ont pas été établies. Mais les médecins ont identifié des facteurs pouvant provoquer des polypes:

  1. Hérédité compliquée: si l'un des parents de la lignée ascendante a été diagnostiqué avec cette maladie, la probabilité qu'elle augmente à 60%.
  2. Maladies de la vésicule biliaire, accompagnées d'une inflammation de sa paroi: cholélithiase, cholécystite.
  3. Les maladies infectieuses, par exemple, la présence du virus du papillome humain peut provoquer la formation de croissances dans tout organe doté d'une membrane muqueuse.
  4. Troubles métaboliques.
  5. Violation du régime et du régime.

Avec les polypes dans la vésicule biliaire, les causes et les symptômes sont interdépendants. L'inconfort même avec des polypes déjà formés peut être absent ou non spécifique et peut ne pas attirer l'attention. Si la croissance est petite et ne bloque pas la lumière de la vessie, il n'y aura aucun symptôme.

Les manifestations non spécifiques de la maladie sont:

  • la nausée;
  • vomissement;
  • éructations;
  • brûlures d'estomac;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • jaunissement de la peau et de la sclérotique;
  • malaise général.

Tous ces signes apparaissent le plus souvent lorsque la maladie est passée à un stade avancé et compliquée par l'ajout d'autres maladies, accompagnée d'une violation de l'écoulement de la bile.

Variétés

Les excroissances sont simples et multiples et les polypes de la bile peuvent être divisés en 5 types:

  • adénomateux;
  • fibreux;
  • fibro-glandulaire;
  • papillomateux;
  • cholestérol.

L'apparition des 3 premières espèces est associée à une croissance anormale de la propre membrane muqueuse de la vessie. Papillomatous est formé de cellules atypiques - dégénérées. La formation d'un polype de cholestérol est associée à des dépôts de cholestérol sur la paroi de la vessie.

Le plus grand danger pour le patient est représenté par les espèces adénomateuses et papillomateuses, car dans près de 100% des cas, ils renaissent en tumeurs malignes.

De plus, dans un organe, des formations de types différents peuvent apparaître..

Un groupe distinct consiste à mettre en évidence les polypes d'origine parasite. Ils ne sont pas associés à la prolifération des tissus organiques et sont des accumulations d'helminthes: opisthorchus, ascaris, etc..

Diagnostique

La nature non spécifique des plaintes du patient oblige un gastro-entérologue à effectuer un diagnostic différentiel clair pour exclure d'autres maladies possibles. Des manifestations avec des polypes peuvent survenir avec une gastrite, un ulcère gastroduodénal, une pancréatite, une hépatite, etc. Par conséquent, au stade du diagnostic, du sang, de l'urine et des selles sont prescrits.

Un examen échographique des organes abdominaux est obligatoire. Cette méthode informative montrera la présence de formations arrondies dans la lumière de la vessie..

Échographie endoscopique

Cette méthode a un haut degré de fiabilité..

Il est similaire à la fibrogastroscopie et vous permet de déterminer la structure et la localisation claire des polypes.

Tomodensitométrie

La méthode de diagnostic non invasive la plus précise.

Avec lui, la structure et la position des polypes peuvent être évaluées plus en détail que sur une échographie.

Peut-il être guéri sans chirurgie

Si la taille des formations ne dépasse pas 10 mm, afin d'arrêter la croissance des polypes, ils commencent à les traiter avec des médicaments et à surveiller la maladie.

À ce stade, une échographie est effectuée régulièrement (tous les six mois). Ceci est nécessaire pour contrôler le taux de croissance tumorale et leur réponse au traitement..

Médicament

Pour traiter les polypes dans la bile, utilisez:

  1. Préparations d'acide ursodésoxycholique (capables de dissoudre les dépôts de cholestérol).
  2. Moyens pour améliorer la sécrétion et l'écoulement de la bile.
  3. Antibiotiques, si une infection s'est jointe.
  4. Antispasmodiques pour réduire la douleur.
  5. Statines pour normaliser le taux de cholestérol sanguin.

Les vitamines

Les patients atteints de cette maladie doivent nécessairement recevoir toutes les vitamines nécessaires au fonctionnement normal de tous les organes et systèmes. Dans les maladies du tractus gastro-intestinal, l'absorption des vitamines avec les aliments est perturbée, il est donc conseillé d'inclure des complexes de vitamines et des suppléments dans l'alimentation.

Dans le contexte du fait que les excroissances de certaines espèces dégénèrent souvent en tumeurs malignes, vous devez être prudent lorsque vous prenez des substances qui peuvent provoquer ou accélérer ce processus..

Cette substance est l'acide folique ou la vitamine B9.

Il favorise la croissance et le développement de toutes les cellules du corps, incl. et tumeur.

Il est presque impossible d'établir la nature d'un polype sans biopsie, il est donc préférable de ne pas abuser des aliments et des préparations contenant cette substance en grande quantité.

Remèdes populaires

Les méthodes de médecine traditionnelle sont souvent utilisées dans le traitement. Pour vous débarrasser des polypes, utilisez les outils suivants:

  1. Ail. Il a des effets anti-néoplasiques et, lorsqu'il est consommé régulièrement, peut réduire la taille des polypes.
  2. Saut. Cette plante a un effet cholérétique prononcé, par conséquent, l'utilisation d'une décoction de ses fruits aide à améliorer l'état des patients.
  3. Graines de citrouille. Leur puissante action antihelminthique a été prouvée. Si un polype est une accumulation d'helminthes, l'effet de l'utilisation de ce produit est garanti. En grande quantité, les graines de citrouille ont des effets antitumoraux.
  4. Radis noir. Le jus de ce légume a une composition riche en vitamines. Son utilisation augmente la résistance du corps aux infections.
  5. Propolis. La teinture d'alcool à base de cette substance a un effet thérapeutique prononcé dans la lutte contre les polypes..
  6. Décoctions et teintures à base de plantes médicinales: bardane, chélidoine, rhubarbe, immortelle, menthe, coriandre, etc..

Il est important de comprendre que tous les polypes ne se prêtent pas à un traitement conservateur et que l'amélioration de l'état dans le contexte d'un traitement avec des méthodes alternatives peut être un signe subjectif.

Physiothérapie

La physiothérapie est utilisée pour le traitement sans chirurgie. Le plus souvent, les médecins prescrivent:

  • thérapie magnétique;
  • hydromassage;
  • électrophorèse;
  • thérapie au laser;
  • applications de paraffine;
  • eau minérale.

Toutes ces procédures sont strictement interdites en cas d'exacerbation de maladies chroniques..

Pour se débarrasser des polypes de la vésicule biliaire, la physiothérapie seule ne suffira pas: ils doivent être utilisés en combinaison avec d'autres méthodes. Ils sont souvent prescrits après la chirurgie pour accélérer les processus de rééducation et de récupération..

Opération de retrait

Souvent, le traitement conservateur de la polypose de la vésicule biliaire est inefficace. Pour guérir cette maladie chez les hommes et les femmes, ils ont recours à une intervention chirurgicale. L'élimination des polypes dans la bile est le plus souvent réalisée par la méthode laparoscopique.

Il s'agit d'une méthode peu traumatique dans laquelle 3 petites ponctions sont pratiquées sur la paroi abdominale antérieure. A travers eux, le chirurgien introduit des instruments et une caméra dans la cavité abdominale afin de contrôler ses actions. Cette opération est appelée cholécystectomie et la bile est complètement éliminée..

Dois-je subir une intervention chirurgicale

La décision sur l'opportunité de l'opération ne peut être prise que par le médecin traitant.

Indications pour la nomination d'une cholécystectomie:

  1. Taille de la formation supérieure à 10 mm.
  2. Sa croissance rapide - environ 2 mm par an.
  3. Combinaison de polypes de la vessie avec maladie de calculs biliaires, polypose du gros intestin, cholangite sclérosante primitive.
  4. Blocage de la lumière de la vessie et écoulement altéré de la bile.
  5. La présence de plusieurs entités.
  6. Âge du patient supérieur à 60 ans.

Avant l'opération, toute autre maladie pouvant présenter des symptômes, comme un polype, doit être exclue.

La taille du polype de la vésicule biliaire 3 mm, 4 mm, 5 mm, 6 mm, 7 mm n'est pas une base pour la chirurgie. Sauf dans le cas de leur formation multiple et de leur croissance rapide.

Après l'opération

La période de récupération passe rapidement. Après l'opération, au cours du premier mois, il est impératif de porter un bandage postopératoire - cela garantira une guérison rapide des sutures et la prévention des adhérences. Les procédures physiothérapeutiques et les soins spa donnent de bons résultats..

Il est important de comprendre qu'en l'absence de bile, la bile est encore régulièrement produite et pénètre dans les intestins. Par conséquent, l'observance du régime et du régime alimentaire est primordiale pour ces patients. Les aliments gras et frits doivent être exclus de l'alimentation. Le nombre de repas doit être d'au moins 4 à 6 fois par jour en petites portions: pour les femmes, la norme pour une portion est de 200 à 250 g, pour les hommes - de 250 à 300 g. En outre, il est nécessaire d'assurer la consommation d'au moins 2 litres d'eau par jour..

Que dangereux

L'apparition de tumeurs dans la vésicule biliaire peut être extrêmement dangereuse pour la santé. Danger particulier dans les polypes d'origine adénomateuse et papillomateuse en raison de leur malignité fréquente.

Mais un polype non traité de tout autre type est dangereux en raison du risque d'obstruction de la voie biliaire à tout moment et du développement de complications graves pouvant menacer la vie du patient..

La prévention

Un examen régulier aidera à identifier un polype biliaire à temps. Les médecins recommandent de subir une échographie préventive des organes abdominaux une fois par an, même en l'absence de plaintes.

De plus, vous devez suivre les règles d'une alimentation saine. Il doit être équilibré, contenir des protéines, des graisses, des glucides, des vitamines et des minéraux. Les repas doivent être réguliers, sans trop manger.

Polype de la vésicule biliaire - est-il nécessaire d'éliminer la formation et pourquoi est-il dangereux?

Un polype est un néoplasme sur les parois de la bile. La tumeur est bénigne et symptomatique. Il peut être situé à la fois sur les surfaces externes et internes de l'organe. Le développement d'un polype de la vésicule biliaire s'accompagne souvent de douleurs dans la partie où se trouve l'estomac et de lourdeur. De nombreux patients se plaignent de douleurs du côté droit de la région des côtes et parlent également de la présence d'éructations et de brûlures d'estomac.

Types de polypes dans la vésicule biliaire

La polypose de la vésicule biliaire a différents types et symptômes de développement:

  1. Le cholestérol est un type courant de polypes. Ces formations sont appelées fausses, car elles peuvent se dissoudre d'elles-mêmes. Leur accumulation sur les parois de la bile s'explique par un dysfonctionnement du processus métabolique, à la suite duquel une accumulation se produit, qui se divise par la suite d'elle-même..
  2. L'inflammatoire est un autre type de pseudotumeur. Polype de la vésicule biliaire, formé en raison d'une augmentation des tissus des parois de l'organe. Les causes peuvent être une inflammation, des calculs et des parasites. L'épithélium se développe et lors d'un examen échographique, le médecin peut poser un diagnostic pas tout à fait correct.
  3. Adénomateux - véritables néoplasmes qui peuvent se transformer en tumeur cancéreuse. Des polypes similaires apparaissent en raison d'une augmentation des tissus glandulaires. Cela ne vaut pas la peine de plaisanter avec ce type de maladie, le patient doit être constamment sous la surveillance d'un spécialiste.
  4. Les papillomes sont le type de polypes le plus dangereux. Ce sont des excroissances papillaires multiples qui, sans traitement approprié, peuvent facilement évoluer en oncologie.

Polype adénomateux de la vésicule biliaire

Un polype de la vésicule biliaire de nature adénomateuse est situé sur les parois internes de la bile et ferme presque complètement sa lumière. Il se manifeste plus souvent chez les représentants de la moitié la plus faible après 35 ans. Pour diagnostiquer un polype, il est nécessaire de subir une échographie et un scanner. Parmi les tests que vous devrez réussir:

Les adénomes peuvent se résoudre seuls, mais il vaut mieux ne pas laisser le processus suivre son cours. Les néoplasmes se développent rapidement et peuvent à tout moment se transformer en une tumeur maligne.

Polype de cholestérol dans la vésicule biliaire

Ce polype est rond ou en forme de goutte et se compose de composés contenant des particules de calcium. Les médecins considèrent que ce type de polypes est faux et ils se dissolvent d'eux-mêmes plus souvent que les autres. Mais il est préférable de commencer un traitement en temps opportun avec des méthodes traditionnelles. Au stade de l'examen, le médecin prescrit un test sanguin général, qui peut caractériser l'image. Ensuite, un test sanguin biochimique est effectué, à l'aide duquel le niveau de bilirubine et de cholestérol est vérifié.

De plus, pour obtenir une image générale, le patient effectue une analyse d'urine et de matières fécales. Ainsi, le médecin comprend comment les choses se passent dans les processus métaboliques des substances dans le corps du patient. Mais le médecin ne peut poser un diagnostic précis et comprendre quel type de polypes dans la vésicule biliaire est dangereux après une échographie. L'image échographique montre clairement la taille de la formation et la présence de calculs dans l'organe.

Polypose de la vésicule biliaire - causes

Causes des polypes dans la vésicule biliaire:

  1. Hérédité. Les personnes dont les proches ont déjà rencontré ce problème sont à risque.
  2. Excès de cholestérol et aliments riches en calories. Le second conduit à la formation du premier. Les personnes atteintes de cholécystite sont plus sensibles à la maladie, car cette maladie entraîne une accumulation de bile dans l'organe et une augmentation des tissus internes.
  3. Un excès d'œstrogène. Le polype de la vésicule biliaire se produit souvent en raison de la surproduction de l'hormone, ce qui conduit à la croissance de l'épithélium dans la vessie. Pour cette raison, les femmes sont sensibles à la maladie.
  4. Mauvais métabolisme. Cela perturbe l'écoulement des masses biliaires et conduit à la prolifération des tissus internes de l'organe..
  5. Papillomavirus humain et hépatite. Les maladies chroniques de ce type peuvent provoquer l'apparition et le développement de croissances.
  6. Le stress et l'inflammation peuvent également entraîner l'apparition et le développement de la maladie..

Pourquoi un polype dans la vésicule biliaire est-il dangereux??

Les patients confrontés à ce problème s'intéressent à - quel est le danger d'un polype de la vésicule biliaire. Le néoplasme est initialement bénin, mais si vous ne commencez pas le traitement en temps opportun et ne surveillez pas l'état du corps, il peut se transformer en une tumeur cancéreuse en peu de temps. Selon les statistiques, de 10% à 30% des cas deviennent des patients cancéreux. Les polypes peuvent être compliqués par une inflammation purulente due à des niveaux élevés de bilirubine à long terme, il y a une intoxication cérébrale.

Polype de la vésicule biliaire - symptômes

La formation d'un polype de la vésicule biliaire présente les symptômes prononcés suivants:

  1. Jaunissement des téguments et des yeux. Le jaunissement de la peau, des ongles et de la paroi externe de l'œil est le premier symptôme. Cela indique que la bile a commencé à pénétrer dans la circulation sanguine..
  2. Nausées et vomissements avec amertume. Polype de la vésicule biliaire, dont les symptômes et le traitement commencent par des réflexes nauséeux, parle de stagnation de la bile et de son rejet dans l'estomac. De telles attaques peuvent survenir à la fois dans les premières heures et après qu'une personne a mangé.
  3. Colique hépatique. Ce sont des crampes, exprimées dans l'hypochondre droit. Les symptômes de ce type ne sont pas courants, mais s'ils apparaissent, la personne ne peut pas rester assise. La douleur est très sensible, alors il essaie en vain de trouver une position corporelle indolore.
  4. Douleur dans la zone du polype, constipation et flatulence. Les sensations douloureuses surviennent brusquement et se transforment rapidement en douleur sourde. Ils apparaissent plus souvent après avoir mangé un repas copieux, trop manger, stressé et boire.
  5. Goût amer en bouche et éructations acides. Apparaissent avec une stagnation de la bile dans l'organe et sont le premier signe d'un polype biliaire.

Polype de la vésicule biliaire - que faire?

Les polypes de la vésicule biliaire nécessitent un traitement immédiat. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est nécessaire:

  1. Prenez rendez-vous avec un spécialiste.
  2. Le médecin doit référer le patient à l'échographie, qui est la principale dans l'identification des polypes.
  3. En outre, la TDM (tomodensitométrie) ou l'IRM (cholangiographie par résonance magnétique) est prescrite. Ici, le médecin sera déjà en mesure de déterminer le lieu de formation du polype, ainsi que de savoir s'il s'agit d'une tumeur bénigne ou maligne. Au même stade, des violations concomitantes sont révélées..
  4. Si le spécialiste le juge nécessaire, il peut orienter le patient vers une endosonographie endoscopique. Avec l'aide de cette méthode d'examen, vous pouvez trouver plus précisément l'emplacement du polype et la structure de sa croissance.

Polypose de la vésicule biliaire - lignes directrices cliniques

Seul un spécialiste sait exactement comment traiter les polypes de la vésicule biliaire.

  1. Les méthodes opératoires de traitement sont indiquées lorsque les polypes sont caractérisés par de multiples excroissances.
  2. Les médecins essaient toujours de préserver l'organe, car en son absence, le processus de digestion et la production d'un niveau d'acidité suffisant sont perturbés.
  3. Aux premiers stades du traitement, un régime est prescrit pour les polypes de la vésicule biliaire et un soutien médicamenteux..
  4. Si la prise de médicaments ne donne aucun effet, une intervention chirurgicale ne peut être évitée.

Polypes dans la vésicule biliaire - traitement sans chirurgie

La question de savoir s'il est nécessaire de retirer le polype de la vésicule biliaire est décidée en fonction de la nature de l'apparence de la tumeur. Seuls les polypes de type cholestérol se prêtent à un traitement non chirurgical. La chirurgie pour éliminer l'accumulation n'est prescrite que lorsque sa taille dépasse 1 centimètre. Les polypes de cholestérol sont traités avec des médicaments.

Médicaments souvent prescrits tels que:

Les médicaments auxiliaires sont:

Retrait d'un polype dans la vésicule biliaire

Comment se débarrasser des polypes dans la vésicule biliaire - se faire opérer. Dans la médecine actuelle, il existe plusieurs types de chirurgie et seul le médecin traitant peut déterminer celle qui vous convient. Dans le monde moderne, il existe trois méthodes principales pour effectuer une opération. Chaque méthode a ses propres risques, avantages et inconvénients.

  1. Cholécystectomie vidéo laparoscopique. C'est la méthode la plus douce utilisant les derniers appareils: endoscope, laser et caméra.
  2. Cholécystectomie laparoscopique. Procédure moins douce impliquant de petites incisions et l'utilisation d'un endoscope.
  3. Cholécystectomie ouverte. Cette méthode est traditionnelle et est réalisée à l'aide de crevaisons et de coupes complètes. La procédure est réalisée sous anesthésie générale.

Polypes dans la vésicule biliaire: symptômes, diagnostic, traitement, conséquences

Les polypes de la vésicule biliaire sont des néoplasmes bénins situés sur la paroi interne de l'organe et se développant dans sa lumière. Près de 80% des patients atteints de la maladie sont des femmes de plus de 35 ans.

Souvent, les signes de la maladie sont pratiquement absents ou très faiblement exprimés et la pathologie peut être détectée par hasard. Les symptômes de la maladie dépendent de l'emplacement de la croissance.

Classification

Dans la pratique médicale, on distingue les types de polypes suivants:

  • vrai: papillomes de la vésicule biliaire, polypes adénomateux;
  • pseudopolypes: cholestérol, inflammatoire.

Les néoplasmes sont classés comme suit:

  • adénomateux. Ce sont des excroissances de tissu épithélial recouvrant les parois de la vésicule biliaire. Ce type de formations se transforme plus souvent que d'autres en une forme maligne;
  • cholestérol. Ils surviennent à la suite du dépôt de plaques de cholestérol sur la membrane muqueuse de l'organe;
  • inflammatoire. Pseudotumeur résultant d'une inflammation et d'une prolifération de l'épithélium muqueux.

Les papillomes sont des néoplasmes bénins résultant d'une infection par le virus du papillome humain (VPH). Ils représentent une croissance avec de nombreuses excroissances papillaires. Outre les polypes adénomateux, ce type de formation peut dégénérer en une forme maligne..

Les raisons

Pourquoi les polypes apparaissent-ils dans la vésicule biliaire? Les causes de la maladie comprennent:

Processus inflammatoires dans le foie

La cholécystite entraîne la stagnation de la bile et la prolifération du tissu de granulation sur les parois de la vessie, formant des pseudopolypes inflammatoires

La maladie se développe souvent dans le contexte d'une histoire familiale chargée, ainsi que de facteurs supplémentaires sous la forme d'une stagnation de la bile. Dans la plupart des cas, les polypes adénomateux et les papillomes sont héréditaires

Troubles métaboliques

C'est la cause la plus fréquente de pseudopolypes de cholestérol. En raison de troubles du métabolisme lipidique, le taux de cholestérol dans le corps augmente (qui se dépose sur les parois de l'organe sous forme de plaques). Les polypes se forment à mesure qu'ils se calcifient

Symptômes de polypes dans la vésicule biliaire

Sensations de douleur

Le plus souvent, la douleur survient lorsque le polype bloque l'écoulement de la bile, provoquant l'étirement des parois de l'organe. La congestion provoque une irritation d'un grand nombre de récepteurs nerveux situés dans ses parois.

Une douleur sourde et douloureuse accompagnée de néoplasmes dans la vésicule biliaire est localisée dans l'hypochondre droit. Cela se produit si une personne mange trop, consomme des aliments gras et épicés ou des boissons alcoolisées. Dans certains cas, des situations stressantes deviennent la cause de la douleur..

Symptômes dyspeptiques

Les signes de pathologie comprennent les symptômes dyspeptiques, à savoir:

  • nausées (surtout le matin);
  • amertume en bouche;
  • vomissements après avoir trop mangé.

Ces symptômes indiquent une violation de l'écoulement de la bile et sa stagnation. L'absence d'acides biliaires dans les intestins conduit au fait que la nourriture (surtout grasse et abondante) est mal digérée et pratiquement pas absorbée.

En conséquence, la personne perd du poids rapidement. Le jet de bile du duodénum dans l'estomac provoque un goût amer dans la bouche, difficile à éliminer.

Colique hépatique

Ce symptôme est observé assez rarement, généralement dans les cas où le polype est situé dans le cou de l'organe et a une jambe très longue et mince, qui peut être tordue et pincée. Lorsqu'elle est contractée, la croissance est pincée, à la suite de laquelle le patient développe une douleur paroxystique aiguë et intense.

Les sensations douloureuses sont si fortes que le patient ne peut pas rester au même endroit, il se précipite et ne peut trouver une position appropriée pour soulager la douleur. Son pouls s'accélère et la pression artérielle augmente, la peau devient pâle et couverte de sueur.

Jaunisse

La cause de la jaunisse est une augmentation du taux de bilirubine dans le sang (supérieur à 14 mmol / l). La pathologie survient à la suite de la stagnation de la bile, lorsque ses composants commencent à s'infiltrer dans le sang. Dans certains cas, ce phénomène peut provoquer un polype situé dans le canal de la vésicule biliaire ou dans le cou..

Tout d'abord, la couleur de la sclérotique change chez le patient, elle devient jaune. Par la suite, le teint de la peau change - en jaune vif (chez les personnes à peau claire) ou en orange foncé (chez les personnes à la peau foncée). Le jaune est si intense qu'il peut être vu même sur la photo..

La jaunisse est accompagnée de démangeaisons de la peau, qui surviennent à la suite de la pénétration d'acides biliaires dans la circulation sanguine. Se déplaçant le long de la circulation sanguine, ils irritent les terminaisons nerveuses, provoquant une irrésistible envie de se gratter. Souvent, les patients se grattent à différents endroits, car les démangeaisons n'ont pas une localisation claire. La peau devient sèche et tendue.

De plus, la couleur de l'urine du patient change, elle devient sombre. La jaunisse peut être accompagnée de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires ou de fièvre.

Diagnostique

Afin d'identifier la maladie, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • examen échographique (échographie) du foie et de la vésicule biliaire. La vésicule biliaire à l'échographie est une formation ovale foncée de couleur uniforme. La croissance ressemble à une tache claire et non uniforme poussant du mur sur un fond sombre. Un cholestérol ou un polype inflammatoire à l'échographie ressemble à une formation complètement blanche;
  • échographie endoscopique. Un endoscope avec une caméra miniature à l'extrémité est inséré par la bouche dans la cavité duodénale, d'où le tissu est scanné à une distance de 12 cm. Cette méthode vous permet d'étudier en détail les polypes situés sur les parois de l'organe;
  • CT scan. En utilisant cette méthode, vous pouvez voir même les plus petits polypes, déterminer leur structure et également identifier les anomalies dans la structure ou le travail d'un organe..

Pour confirmer le diagnostic, un test sanguin général et biochimique, une analyse de l'urine et des matières fécales sont effectués. Cela permet de déterminer le niveau de bilirubine dans le corps, ainsi que d'identifier le processus inflammatoire.

Traitement

Le traitement médicamenteux n'est pas administré car il n'est pas efficace. Des médicaments sont prescrits pour traiter la maladie sous-jacente qui pourrait provoquer le développement de la tumeur.

En thérapie complexe, des agents cholérétiques sont utilisés: Holiver, Allohol, Hepabene. Afin d'éliminer la douleur dans la vésicule biliaire, des antispasmodiques sont utilisés: No-shpa, Riabal.

Pendant la chirurgie, non seulement les polypes sont enlevés, mais également toute la vésicule biliaire. Ce type de chirurgie est appelé cholécystectomie. Il existe les indications suivantes pour sa mise en œuvre:

  • néoplasmes multiples;
  • la taille du polype est supérieure à 1 cm;
  • croissance rapide du polype;
  • la présence de calculs dans la vésicule biliaire;
  • suspicion de malignité de l'éducation;
  • cholécystite;
  • histoire familiale chargée.

Lorsque des pseudopolypes sont détectés, une observation est nécessaire. Si leur taille ne diminue pas pendant une longue période ou si de nouvelles formations apparaissent, le retrait de la vésicule biliaire est nécessaire.

Cholécystectomie ouverte

Pendant l'opération, la vésicule biliaire est retirée par une incision oblique pratiquée le long du bord de l'arc costal. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale.

La zone de l'incision préliminaire est traitée avec un antiseptique. Le tissu est coupé avec un scalpel. La vésicule biliaire est retirée du lit, ligotée et retirée. Dans l'étape suivante, l'incision est suturée.

Une cholécystectomie ouverte est réalisée si les néoplasmes deviennent volumineux et qu'il existe un soupçon de malignité. Par conséquent, en même temps, les ganglions lymphatiques régionaux sont retirés et une partie du foie est également réséquée. Les points sont retirés après l'opération 6-7 jours.

Cholécystectomie laparoscopique

Dans la cholécystectomie laparoscopique, l'ablation de la vésicule biliaire est réalisée par la méthode endoscopique. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Quatre petites incisions sont pratiquées dans la paroi abdominale à travers lesquelles des trocarts (tubes creux avec des dispositifs de valve aux extrémités) sont insérés. Avec leur aide, les tissus sont séparés.

Un oculaire avec une caméra vidéo et un laparoscope sont insérés à travers les trocarts dans la cavité abdominale. À l'examen, le ligament hépato-duodénal est révélé, le canal cystique et l'artère en sont isolés (ils sont ligotés et croisés). À l'aide d'un électrocoagulateur, la vésicule biliaire est retirée du lit hépatique. À travers les passages, il est retiré de la cavité abdominale. Ensuite, les incisions sont suturées.

L'avantage de cette opération est une courte période postopératoire (jusqu'à 5 jours). Dans le même temps, le patient éprouve une douleur pas trop intense et peut se servir lui-même. Après une cholécystectomie laparoscopique, les complications telles que hernies et adhérences sont très rares..

Après le retrait de la vésicule biliaire, il est nécessaire de suivre un régime strict pendant 2-3 mois. À l'avenir, vous devrez revoir le régime alimentaire et en retirer les aliments gras, salés, frits et épicés, ainsi que les viandes fumées et l'alcool..

Les plats bouillis, cuits au four ou cuits à la vapeur doivent être préférés. Il est recommandé de manger de la nourriture en petites portions 4 à 5 fois par jour..

Traitement avec des méthodes folkloriques

Pour le traitement des polypes dans la vésicule biliaire sans chirurgie, ainsi que pour empêcher la croissance de l'éducation et éviter sa dégénérescence en tumeur maligne, les remèdes populaires suivants sont utilisés:

  • recette numéro 1: on verse 200 ml d'eau bouillante sur une cuillère à soupe de baies de viorne séchées et on insiste pendant trois heures. Filtrer, ajouter une cuillère à café de miel et boire 100 ml chaque matin et soir. Le traitement est poursuivi pendant 2 semaines, puis une pause est prise. Après 14 jours, la réception reprend. La perfusion est prise pendant 3 mois;
  • recette numéro 2: 300 g d'herbe de chélidoine fraîche avec les racines sont soigneusement écrasés et 200 g de miel de mai sont ajoutés. L'outil est insisté pendant une semaine dans un endroit sombre et frais. Ensuite, il doit être filtré, placé dans un récipient en verre foncé et conservé sur la porte du réfrigérateur. 5 gouttes d'infusion sont dissoutes dans une cuillère à soupe d'eau et prises une fois par jour une demi-heure avant les repas. La réception se poursuit pendant 20 jours, puis une pause de dix jours est faite. Le traitement doit être poursuivi jusqu'à ce que le remède soit complètement terminé;
  • recette numéro 3: 100 g de beurre naturel sont dissous dans un bain-marie, 10 g de poudre de propolis sont ajoutés et mis au feu pendant 10 minutes. Ensuite, il est filtré et conservé au réfrigérateur. Une cuillère à café du produit est dissoute dans un verre de lait chaud et prise une fois par jour avant les repas. Utilisez le remède pendant 2 semaines, puis faites une pause d'une semaine et continuez le traitement.

Pourquoi un polype de la vésicule biliaire est-il dangereux?

Si des polypes de la vésicule biliaire sont détectés, un traitement rapide est nécessaire, car ils peuvent entraîner les complications suivantes:

Polype malin (dégénérescence en tumeur maligne)

Si la taille du néoplasme est supérieure à 20 mm, il est malin chez environ 50% des patients. Dans d'autres cas, le risque qu'un polype devienne cancéreux est de 35%. Le pronostic du cancer de la vésicule biliaire est mauvais, pas plus de 15% des patients survivent jusqu'à un an

Le patient a régulièrement une douleur intense atroce dans l'hypochondre droit, qui peut irradier vers le dos, le cou ou l'omoplate. Les attaques sont plus fréquentes la nuit et durent d'une à plusieurs heures

Une pathologie grave pouvant conduire au développement d'une cholécystite gangréneuse, d'une cholangite, d'un abcès hépatique ou d'une péritonite. Ces complications menacent non seulement la santé, mais aussi la vie du patient.

La perturbation chronique de l'écoulement et la stagnation de la bile deviennent la cause du développement de la jaunisse et des symptômes dyspeptiques. Dans les cas graves, cela peut entraîner une cirrhose du foie ou une insuffisance hépatique.

Afin de prévenir l'apparition de polypose, il est nécessaire de bien manger, d'arrêter de boire de l'alcool et également de traiter les processus inflammatoires du tractus gastro-intestinal à temps. Les personnes dont les parents souffrent d'une telle maladie doivent être contrôlées régulièrement..

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Que faire avec les polypes dans la vésicule biliaire - le bon traitement

En raison de la prolifération de tissus muqueux tapissant les parois de l'organe, des polypes apparaissent souvent dans la vésicule biliaire. Les excroissances appartiennent au type de néoplasmes bénins. Attaché aux parois de l'orgue à l'aide d'une longue tige ou d'un lit large. Les polypes se produisent non seulement dans la cavité de la vésicule biliaire, mais également dans l'estomac, l'utérus, les intestins ou le nez. Les nuances du traitement doivent être étudiées et les complications que ces excroissances peuvent entraîner.

Que sont les polypes, quel est leur danger

Ces néoplasmes (polypes), constitués de tissu muqueux, se développent de manière dense dans la cavité de la paroi de la vésicule biliaire. Le plus souvent, les polypes se trouvent chez les femmes après 35 à 40 ans. Si plusieurs néoplasmes bénins sont détectés au cours du diagnostic, vous ne devez pas paniquer, mais il n'est pas non plus souhaitable d'abandonner le diagnostic..

Il existe un risque de dégénérescence des polypes en oncologie, par conséquent, il est nécessaire de l'observer périodiquement par un médecin. Les patients atteints de polypes de la vésicule biliaire ont un risque accru de développer des calculs biliaires. Il est plus difficile de détecter la formation de polypes dans la vésicule biliaire, car ils sont déguisés en symptômes d'autres maladies d'organes concomitantes.

Les polypes ne sont pas contagieux et ne se propagent pas d'une personne à l'autre..

Diagnostic des polypes

La méthode de diagnostic la plus informative est l'échographie. L'appareil «regarde» bien à travers les parois de la vésicule biliaire, ce qui permet d'identifier sans problème les polypes. Il y a des échos caractéristiques indiquant la présence de formations. Il est plus facile de voir les polypes de la vésicule biliaire situés dans la région de la paroi antérolatérale. S'ils apparaissent sur le mur du fond, il sera alors plus difficile de les voir..

Signes concomitants possibles dans le diagnostic indiquant une polypose de la vésicule biliaire:

  • épaississement irrégulier de la couche muqueuse;
  • néoplasmes séparés sur les murs;
  • l'apparition d'une inflammation;
  • troubles fonctionnels.

La deuxième option de diagnostic est la nomination d'une cholécystographie. Une méthode moins informative qu'une échographie, car elle permet de détecter uniquement les polypes présentant des signes évidents de modification de la structure des parois de la vésicule biliaire. La difficulté à diagnostiquer la vésicule biliaire réside dans le fait que les experts confondent souvent les calculs avec les polypes. Raisons - l'équipement ne permet pas toujours d'examiner avec précision les polypes.

Indirectement, par des tests de laboratoire, vous pouvez trouver un polype par test sanguin biochimique. Elle est indiquée par une teneur accrue en transaminases hépatiques, bilirubine et phosphatase alcaline. Ces indicateurs indiquent un certain nombre d'autres troubles du système hépatobiliaire..

Il est important de ne pas confondre les polypes de la vésicule biliaire avec les petits calculs qui doivent être enlevés pendant le traitement. Les calculs non traités menacent d'obstruction des voies biliaires ou de perforation de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes d'occurrence

La polypose se développe le plus souvent dans le contexte d'une évolution chronique de la cholécystite. Un processus inflammatoire lent et prolongé est le résultat d'une exacerbation non traitée. La cholécystite aiguë dans 90% des cas se développe rapidement en raison du blocage des voies biliaires par un gros calcul. Ce phénomène est appelé cholélithiase et nécessite une attention médicale urgente..

Causes courantes

Les facteurs suivants contribuent à l'apparition de polypes dans la vésicule biliaire:

  • stagnation de la bile, entraînant une inflammation et un épaississement des parois de la vésicule biliaire, à la suite desquels des polypes se forment;
  • violation des processus métaboliques - si le cholestérol est élevé pendant une longue période, au fil du temps, des dépôts de cholestérol se forment sur les parois de la vésicule biliaire, ce qui conduit à un polype;
  • le déséquilibre hormonal, qui est le plus inhérent aux femmes pendant la grossesse, contribue à l'apparition d'une stase biliaire en raison d'un taux accru d'estradiol, de sorte que les hommes sont moins sujets aux polypes;
  • pendant la grossesse, à mesure que l'utérus se développe, la vésicule biliaire est comprimée, ce qui est lourd de complications temporaires qui, sans traitement, se transforment en complications;
  • prédisposition héréditaire - si un membre de la famille proche a déjà reçu un diagnostic de polypes dans la vésicule biliaire, il est fort probable qu'ils apparaîtront dans la jeune génération;
  • avec des pathologies biliaires, une excrétion incomplète des sécrétions gastriques le long des canaux se produit, ce qui provoque des complications;
  • mauvaise alimentation, avec une consommation excessive d'aliments frits ou gras;
  • consommation fréquente de boissons alcoolisées.

Maladies accompagnantes

Souvent, les polypes de la vésicule biliaire surviennent dans le contexte de pathologies du foie ou du pancréas. Dans le contexte des néoplasmes, des calculs biliaires, de la dyskinésie biliaire, de la cholécystite et de la pancréatite sont souvent trouvés.

Description des maladies observées:

  1. Spasmes des voies biliaires ou leur dyskinésie. La maladie a 2 types - hypertensive et hypotonique. Dans le premier cas, le tonus de la vessie est augmenté et il y a des spasmes. Le plus souvent, la complication survient chez la femme et s'aggrave en fonction de la phase du cycle menstruel. Le type hypotonique est des contractions insuffisantes dans l'organe. C'est plus fréquent chez les personnes âgées. Avec la dyskinésie, il y a un écoulement biliaire difficile, ce qui provoque une cholestase, un tractus gastro-intestinal ou une cholécystite. En conséquence, il favorise la formation de polypes dans la vésicule biliaire..
  2. La maladie des calculs biliaires est caractérisée par la formation de calculs de cholestérol déposés dans le foie, les voies biliaires et la vésicule biliaire. Les calculs surviennent en raison de violations de la composition de la sécrétion biliaire - avec un manque de phospholipides avec une prédominance de cholestérol et d'acides gras saturés. Une mauvaise nutrition, une stase biliaire, des infections de la vésicule biliaire et des voies biliaires contribuent à la formation de calculs biliaires. Parallèlement à cela, des polypes de la vésicule biliaire et d'autres néoplasmes apparaissent souvent..
  3. Inflammation chronique ou aiguë du pancréas - observée dans le contexte de la dyskinésie, des spasmes de la vésicule biliaire ou du dysfonctionnement du sphincter d'Oddi. Ce sont les mêmes maladies qui provoquent la polypose..
  4. La cholécystite se produit avec une cholélithiase ou une stase biliaire prolongée. Ces causes contribuent à la formation de polypes de la vésicule biliaire..

Psychosomatique pour les polypes de la vésicule biliaire

Une branche non prouvée de la psychologie - la psychosomatique, est la doctrine du lien entre la conscience et les maladies des organes internes. Les spécialistes qui étudient ce domaine estiment que de nombreuses pathologies de la vésicule biliaire sont chargées d'un facteur psychogène.

Causes psychosomatiques possibles des polypes dans la vésicule biliaire:

  1. Ressentir une colère intense. S'il n'y a aucun moyen d'évacuer les émotions et de cacher la colère en vous-même, cela se reflète dans l'état de la vésicule biliaire et de ses conduits.
  2. Si quelqu'un empiète violemment sur les droits de quelqu'un, mais que la victime de l'agression ne peut rien y faire.
  3. Irritation et nervosité.

Il est important de se rappeler que lorsque des signes de maladies du système hépatobiliaire sont détectés, il est tout d'abord nécessaire de rechercher un traitement auprès de médecins et non d'adhérents à la psychosomatique, car le lien entre la conscience et les maladies des organes internes n'a pas été prouvé.

Symptômes

La maladie ne présente aucun symptôme spécifique. Avec la formation de polypes dans la vésicule biliaire, les symptômes apparaissent inhérents à tout trouble du système hépatobiliaire:

  • lourdeur dans l'abdomen;
  • sensations périodiques désagréables dans le côté droit;
  • nausées, moins souvent - vomissements;
  • perte d'appétit;
  • une augmentation de l'inconfort dans l'abdomen après avoir mangé, en particulier grasse.

Si de tels signes sont détectés, il est important de demander un diagnostic à un gastro-entérologue..

Syndrome douloureux

La douleur avec les polypes de la vésicule biliaire est paroxystique, terne ou douloureuse. L'inconfort s'intensifie généralement après avoir mangé et est localisé dans l'hypochondre droit. Sur un estomac vide, l'inconfort ne se produit généralement pas. La cause de la douleur est un étirement excessif des parois de l'organe causé par un facteur irritant.

Provoque une stase biliaire douloureuse ou un calcul. Les polypes n'affectent pas la sensation d'inconfort. Les gémissements dans l'hypochondre droit augmentent avec l'utilisation d'aliments épicés, frits et gras, en raison de la prise de fortes doses d'alcool.

Dyspepsie

Le trouble est l'un des principaux signes d'un polype de la vésicule biliaire. Les signes courants de dyspepsie comprennent:

  • goût amer dans la bouche;
  • nausées le matin;
  • vomissements si vous mangez beaucoup.

Ces symptômes sont le résultat d'une excrétion incomplète de la bile, car les polypes interfèrent avec la libération normale des sécrétions..

Colique dans le foie

Si le néoplasme a une jambe longue, une colique hépatique se développe lorsqu'elle est tordue ou pincée. Le plus souvent, la douleur survient lorsque la vessie se contracte de manière spasmodique. La colique est une douleur aiguë et crampe. Dans le contexte d'une attaque, la pression artérielle augmente souvent et une tachycardie se développe. Le patient ne peut pas trouver une position confortable pour lui-même dans laquelle les sensations désagréables disparaissent.

Jaunisse

Avec la jaunisse, la peau et les muqueuses deviennent jaune vif. Si le patient a des polypes, cette condition indique un clampage des voies biliaires. En conséquence, la bile ne peut pas quitter l'organe et s'accumule à l'intérieur. Puis le secret s'infiltre dans le sang. En conséquence, des démangeaisons de la peau se produisent, l'urine s'assombrit, une sécheresse et une sensation de tiraillement de la peau se font sentir. En cas d'aggravation, des vomissements de bile commencent et la température corporelle augmente.

Variétés de polypes

Les polypes sont petits, jusqu'à 4 mm, on trouve moins souvent de grands néoplasmes jusqu'à 1 cm de diamètre. L'ablation chirurgicale des polypes de la vésicule biliaire est recommandée, surtout s'il y en a plus ou plus. Il existe plusieurs types de croissance, selon la raison de leur formation..

Adénomateux

Ce type se produit en raison de la prolifération intense des cellules glandulaires du tissu épithélial. Si une forme adénomateuse de polypes est détectée, il est recommandé de procéder à un examen régulier de la vessie gastrique. Le polype épithélial est sujet à une transformation maligne.

Cholestérol

C'est le type le plus inoffensif, car il appartient aux faux polypes. Les formations résultent d'une violation des processus métaboliques dans le corps. Les polypes de cholestérol peuvent se dissoudre d'eux-mêmes si le métabolisme du patient est normalisé. Il s'agit du type de croissance bénigne le plus courant. Pour guérir la maladie, il suffit de suivre un traitement médicamenteux.

Inflammatoire

Si une infection pénètre dans la membrane épithéliale de la vessie, la couche muqueuse devient enflammée. Avec une maladie non traitée, les polypes peuvent apparaître dans le contexte d'un processus inflammatoire. L'antibiothérapie est couramment utilisée pour traiter la cause profonde de ces excroissances.

Papillomes

Ce type de polypose est le plus dangereux. Les papillomes sont constitués de cellules muqueuses et se développent dans la vésicule biliaire en plusieurs nombres. Un traitement urgent est nécessaire, car les papillomes évoluent le plus souvent vers une complication oncologique.

Comment traiter les polypes dans la vésicule biliaire

Il existe 3 méthodes principales de thérapie: prendre des médicaments, prescrire une opération ou utiliser des remèdes populaires. La première méthode est acceptable si la polypose est inopérante ou n'a aucune indication de retrait. La deuxième option est radicale et la plus efficace. En cas de rechute, l'ablation complète de l'organe affecté par les polypes peut être prescrite.

Les méthodes de traitement alternatives ne sont pas le premier choix, mais avec l'autorisation du médecin, elles peuvent être utilisées. Si la méthode n'apporte pas de soulagement, le patient doit rechercher un traitement complet..

Traitement des polypes dans la vésicule biliaire sans chirurgie

Si une polypose est suspectée, le patient doit consulter un gastro-entérologue. Ensuite, des procédures de diagnostic sont effectuées, au cours desquelles le type de croissance et sa taille sont identifiés..

Habituellement, les polypes de cholestérol semblent petits, jusqu'à 2 mm, et sont situés le long de la paroi interne de la vésicule biliaire. Si l'accumulation dépasse 4 mm, il a déjà un pied. Si la croissance ne dépasse pas 1 cm, une méthode de traitement conservatrice convient..

L'ablation de la vésicule biliaire avec des polypes est une mesure extrême qui entraîne de nombreuses complications dans la vie du patient. Il n'est utilisé que si la récidive des polypes est trop fréquente..

Méthodes traditionnelles de traitement

Avec de petites excroissances d'origine cholestérol, vous pouvez utiliser cette option de traitement:

  1. Les fleurs de chélidoine et de camomille, 20 g chacune, sont versées avec un verre d'eau bouillante. Le mélange est infusé pendant plusieurs heures, puis il est filtré et pris 3 fois par jour avant les repas, 1 à 2 cuillères à soupe. La durée du traitement devrait prendre au moins 3-4 semaines. Ensuite, une pause est prise pendant un mois et un deuxième cours est répété..
  2. Les ingrédients suivants doivent être mélangés dans des proportions égales - racine d'élécampane, absinthe, tanaisie, bardane, soucis et fleurs de calendula. Le mélange est soigneusement mélangé. Ensuite, vous devez transférer les ingrédients dans un bocal sec et verser 500 ml d'eau bouillante dessus. Le mélange est filtré et pris trois fois par jour, 5 ml avant les repas..
  3. Le champignon Chaga dans un rapport de 100 g pour 400 ml d'alcool est bouché dans un bocal et infusé pendant plusieurs semaines. Ensuite, le mélange est filtré. La teinture doit être bu trois fois par jour, 3 cuillères à soupe.
  4. Pour éliminer l'inflammation sur le fond d'un polype, vous devez utiliser de l'absinthe. La plante a des propriétés antiseptiques et hémostatiques. S'il y a des polypes dans la vésicule biliaire qui ont tendance à se transformer en tumeur cancéreuse, la plante doit être utilisée quotidiennement. L'option la plus simple est de rouler des feuilles fraîches cueillies dans un morceau de pain et de le manger une fois par jour.

Si, pendant plusieurs mois, aucune amélioration ou aggravation n'est observée, le patient doit immédiatement consulter un médecin..

Comment utiliser la bile d'ours

Ce composant naturel, extrait de la vésicule biliaire des ours de l'Himalaya, contient une grande quantité d'acide ursodésoxycholique, qui élimine les calculs et les polypes lorsqu'ils sont d'origine cholestérol. Au cours de la prise du médicament, les formations se dissolvent progressivement. La façon la plus simple de l'utiliser est de préparer une teinture alcoolisée. Pour ce faire, prenez 5 g de bile d'ours et versez 500 ml de vodka ou d'alcool à 70%.

Le mélange est étroitement bouché avec un couvercle et placé dans un endroit sombre et frais pendant plusieurs semaines. Lorsqu'il est infusé, vous pouvez prendre une cuillère à soupe 2 fois par jour avant les repas pendant 1 à 2 mois. Cette option est une bonne alternative aux médicaments à base d'acide ursodésoxycholique, qui sont chers. Des cours préventifs ont lieu 2 à 3 fois par an.

Médicaments: principe d'action et d'utilisation

Prescrire des médicaments pour lutter contre les excroissances de type cholestérol. Cela nécessite des médicaments cholérétiques, des hépatoprotecteurs, moins souvent des statines. Pour le traitement symptomatique de la douleur, des antispasmodiques et des analgésiques sont utilisés (No-Shpa, Analgin). Pour éliminer les brûlures d'estomac et les douleurs abdominales, des antiacides ou des inhibiteurs de la pompe à protons (Almagel, Ranitidine) peuvent être prescrits.

Le plus souvent prescrit:

  • Ursofalk et Henofalk - médicaments cholérétiques, éliminent progressivement les dépôts de cholestérol dans la vésicule biliaire.
  • Atorvastatine, rosuvastatine - statines qui bloquent la synthèse du cholestérol par le foie.
  • Gepabene, Karsil - hépatoprotecteurs, améliorent la fonction hépatique.

Traitement opératoire

L'intervention chirurgicale est une méthode radicale visant à éliminer les formations polypoïdes. Les indications dépendent de la complexité de la situation, de la fréquence des rechutes et du type de croissance.

  1. Cholécystectomie vidéo laparoscopique.
  2. Polypectomie endoscopique.
  3. Cholécystectomie chirurgicale.
  4. Laparoscopie de la vésicule biliaire.

Toutes ces méthodes diffèrent par l'efficacité, le taux de récupération du patient et le coût de l'opération..

L'ablation au laser dans la vésicule biliaire n'est pas effectuée.

Est-il nécessaire d'éliminer les polypes de la vésicule biliaire: les principales indications

L'opération est prescrite dans de tels cas:

  1. Taille supérieure à 10 mm de diamètre.
  2. Le polype grossit chaque année.
  3. La présence simultanée d'une maladie de calculs biliaires et de polypes de la vésicule biliaire.
  4. Une jambe large à la base de la croissance.
  5. La présence d'une inflammation chronique de la vésicule biliaire.
  6. Tendance à la rechute.
  7. Faible numération globulaire - bilirubine élevée, douleur abdominale persistante.
  8. Le risque de devenir cancer.

Dans de tels cas, les polypes doivent être enlevés. Le choix de la méthode d'élimination est discuté avec le médecin sur une base individuelle..

La prévention

Lors de la prévention des rechutes, les médecins recommandent de respecter les règles d'une alimentation saine, de faire de l'exercice, de consulter des physiothérapeutes et de prendre des suppléments vitaminiques. Des examens réguliers sont nécessaires pour suspecter une rechute dans le temps.

Vitamines et homéopathie

Les suppléments de vitamines complètent un régime alimentaire complet, améliorent la santé et l'immunité. Les vitamines B - pyridoxine, riboflavine, thiamine, cyanocobalamine, acide pantothénique et folique - ont un effet positif sur l'état du système hépatobiliaire..

L'homéopathie a une efficacité non prouvée, elle n'est donc utilisée qu'avec l'autorisation d'un médecin.

Physiothérapie

On pense qu'un complexe prophylactique physiothérapeutique bien choisi augmente l'immunité, ce qui a un effet bénéfique sur le corps, raison pour laquelle de nombreuses maladies chroniques ne se reproduisent pas. Il en va de même pour la polypose..

Exercices pour les polypes de la vésicule biliaire

Une liste d'exercices qui améliorent l'écoulement de la bile:

Il est conseillé de le faire quotidiennement. Peut être fait en position assise ou debout. Avec la normalisation de l'écoulement de la bile, le risque de polypes de la vésicule biliaire est réduit.

Nutrition et régime

Un repas fractionné est requis à l'exception des plats frits, fumés, salés et épicés. Les sucreries peuvent être consommées, mais avec modération. Les plats sont préparés à base de céréales, de variétés de poisson et de viande faibles en gras, de légumes en purée. La méthode de cuisson recommandée est l'ébullition et la cuisson au four. Tu peux manger des fruits.

Commentaires des patients sur la thérapie

La plupart des patients qui ont survécu à des polypes de la vésicule biliaire indiquent qu'une guérison complète de la maladie n'est survenue qu'après la chirurgie. Cette conclusion est due au fait que les diagnostics étaient déjà abordés dans les cas avancés. La thérapie conservatrice n'a aidé que dans la lutte contre les dépôts de cholestérol.

Prévoir

Avec la détection rapide de la polypose, le pronostic du traitement est favorable. Une surveillance périodique est nécessaire pour éviter une rechute ou une aggravation. Un mauvais pronostic survient uniquement en cas de dégénérescence des néoplasmes de type bénin en oncologie.

conclusions

Dans la plupart des cas, les polypes de la vésicule biliaire n'apportent pas d'inconfort grave au patient. Il est important de surveiller le développement des polypes lors des diagnostics périodiques. S'ils ne sont pas traités avec des médicaments et se développent, il est préférable de les supprimer..